Francaisdefrance's Blog

10/07/2010

Cinq fillettes agressées sexuellement pendant les cours de mémorisation du coran à la mosquée El Algar de Cartagena en Espagne.

Les versets du coran, ce n’est pas le Kama Sutra… Oui, je sais, je sais… Balayons devant notre porte… Mais, les musulmans qui nous font les yeux doux pour nous islamiser ne prennent pas là le meilleur chemin… On sait bien que « le prophète » avait épousé une fillette de neuf ans et qu’il a bien voulu attendre qu’elle en ai douze pour se la taper, mais ce n’est pas une raison.

FDF

samedi, 10 juillet 2010

Le pédophile pas très catholique du jour


Depuis vendredi dernier et sur tout le territoire national espagnol la Gardé Civile est à la recherche de l’imam de la mosquée El Algar de Cartagena pour l’interroger afin de déterminer s’il a effectivement agressé sexuellement cinq fillettes faisant partie d’un groupe de jeunes enfants à qui il devait enseigner les versets du coran.

Cet éducateur religieux de 47 ans, que les communiqués identifient seulement par ses initiales, A.B., s’est enfui de la ville la semaine dernière, juste avant que les agents de police commencent formellement une enquête à son sujet suite à des rumeurs qui circulaient dans les couloirs du Conseil de l’administration municipale.

Ces jours derniers les enquêteurs de la caserne de Torre Pacheco ont recueilli les dépositions des fillettes et de leurs parents, d’origine marocaine, et après l’analyse des premiers témoignages les agents en sont arrivés à la conclusion que l’imam a fait subir des attouchements à cinq des 12 enfants du groupe à qui il devait enseigner le coran.

Des sources proches de l’enquête confirment que les présumées victimes sont cinq fillettes âgées de 8 à 11 ans.

A.B., lui aussi d’origine marocaine, est arrivé en septembre dernier en provenance de Tolède afin de diriger la mosquée El Algar, une des plus anciennes et des plus actives de la province de Murcia. Dans le passé cette mosquée a souvent accueilli les prêches de leaders radicaux islamistes originaires de France, d’Italie et même du Maroc. Un rassemblement important s’y est tenu l’été dernier auquel prirent part de hauts responsables de l’Union des Communautés Islamiques d’Espagne.

De plus les services de renseignement des polices espagnoles et marocaines tiennent cette mosquée sous haute surveillance parce qu’il soupçonnent qu’une lutte de pouvoir secrète s’y livre entre des partisans du roi marocain Mohammed VI et des opposants plus radicaux pour s’en assurer le contrôle.

Sources : Minuto digital et El Pais

(Traduction Bivouac-id).


Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :