Francaisdefrance's Blog

25/06/2010

Les Bleus ? Le Kärcher pour cette racaille !, par Jean-Marie Molitor.


22 juin 2010

C’est Eric Zemmour, une fois de plus, qui, lundi matin sur RTL, a trouvé la meilleure formule : « Chez ces gens-là, la France, c’est un pays de bouffons », a conclu le chroniqueur à l’issue d’un très sévère réquisitoire contre cette « équipe de France » dont on voyait déjà qu’elle n’était plus « de France » et dont on sait maintenant qu’elle n’est même pas une « équipe ». Elle n’est qu’une bande, une « bande de voyous qui ne connaît qu’une seule morale, celle de la mafia », selon l’expression du philosophe Alain Finkielkraut dimanche sur Europe 1, et même « une bande de onze petites frappes », selon l’expression du même Finkielkraut lundi sur France Inter. Une bande de « voyous milliardaires » (Finkielkraut), menée par un « caïd de bac à sable » (Zemmour), Franck Ribéry, le converti à l’islam sous le nom de Bilal Yusuf Mohammed qui nous fait profiter de sa foi à chaque fois qu’il entre sur le terrain et confond tirs aux buts et tirs aux putes, tandis que sa femme Wahiba (la légitime) se pavane avec un t-shirt marqué d’un « Yes we can ! » obamesque aux couleurs… de l’Algérie.

Hutus contre Tutsis, la prochaine étape ?

Le déjà mythique Eric Cantona avait prévenu, il y a longtemps déjà, que Raymond Domenech était le « plus mauvais » entraîneur que la France ait connu « depuis Louis XVI ». Et ce n’était pas gentil pour Louis XVI, qui, lui au moins, est resté digne jusqu’à son dernier souffle, quand Domenech, pitoyable petit animateur socio-cul à la tête aussi enflée que son compte en banque, s’est fait un peu plus larve encore en se faisant le porte-parole de ceux qui le prennent pour une merde.

Comment ne pas faire le rapprochement entre l’équipe de France sous Domenech et l’Education nationale depuis Mai 68, et particulièrement ces dernières années ? Même incapacité des profs/entraîneurs à asseoir leur autorité (ou même refus de le faire), même lâcheté de la hiérarchie, même démission de tous les pouvoirs devant de petites frappes que quelques coups de pied au cul – et quelques sanctions, qui, dans le cas des Bleus, seraient d’abord financières, puisque c’est là que ça leur fait le plus mal – remettraient dans le droit chemin. Sous peine de mettre les binationaux dans le premier avion ? Et pourquoi pas !

Si cette « équipe de France » a bien un point commun avec la France d’aujourd’hui, c’est qu’elle symbolise, même pas de façon caricaturale, juste réelle, comme dans un documentaire, la déliquescence de ce pays. « On voit l’esprit de la cité se laisser dévorer par l’esprit des cités », a très justement analysé Alain Finkielkraut. Nous ajouterons que parler de communautarisme est déjà avoir une étape de retard. C’est être resté à l’équipe « black-blanc-beur » de 1998. En douze ans, les « black » ont pris le pouvoir. Absolu. Les Noirs, parce qu’ils sont noirs et sans aucune autre justification, ont éliminé les « Rebeus ». Puis les derniers Blancs. Yoann Gourcuff, le meilleur joueur français actuel ? Sur le banc ! Les Noirs ont viré les Blancs… pour la coupe du monde au pays de l’apartheid. Quel symbole !

Après quoi, les Noirs se seraient battus entre eux pour de sombres (forcément) histoires d’origine. Les Africains contre les Antillais. Encore une chance qu’il n’y ait pas de Hutus et de Tutsis dans l’équipe, ça serait fini dans un bain de sang. Quoique… Ça aurait fait de la place pour des joueurs de football, des vrais, et ça aurait permis de traduire quelques barbares devant un tribunal international. Des deux côtés, ça faisait place nette, par exemple pour Gourcuff, « mis à l’amende comme les premiers de la classe dans certains quartiers des banlieues » (Zemmour).

Anelka ou Sarkozy : la même engeance

Finkielkraut a réclamé que tous les joueurs de l’« équipe de France » subissent « impérativement et immédiatement » le même sort qu’Anelka, c’est-à-dire qu’ils soient tous virés pour s’être solidarisés avec lui et avoir fait la grève de l’entraînement. Et que la France déclare forfait. Bien d’accord avec lui, mais impossible à réaliser. Pour cela, il faudrait que la France de 2010 – celle d’« en haut », celle qui est au pouvoir – ne soit pas de la même engeance que cette racaille. Qu’elle ne parle pas le même langage parce qu’elle a les mêmes références « culturelles » : paraître, frimer, gagner du fric en se foutant de la France et des Français comme de son premier mandat de conseiller général. Le : « Va te faire enculer, sale fils de pute ! », de Nicolas Anelka n’est pas pire que le « Casse-toi pauv’ con ! » de Nicolas Sarkozy. Dans les deux cas, le même mépris, le même sentiment de supériorité, le même dédain pour le peuple, celui qui vote et qui supporte – et fait l’un et l’autre de moins en moins.

Si le Kärcher de Sarkozy n’a jamais été passé sur la dalle d’Argenteuil, c’est par trouille, bien sûr, des conséquences (le fameux « syndrome Malik Oussekine »), mais aussi parce que ces deux mondes ne se détestent pas, ils se regardent en miroir. Les « jeunes » des banlieues du « neuf-trois » veulent devenir des Sarkozy ou des Anelka… lesquels ne sont jamais que des tout petits caïds transformés en parvenus, l’un issu des blousons dorés de Neuilly, l’autre d’une bande de Trappes. La synthèse des deux, c’est Jamel Debbouze, reçu dans les palais et issu de Trappes, lui aussi, qui a volé au secours des petits mecs qui ont soutenu Anelka en un « acte solidaire et juste » (sic).

Les Mafias ethniques ont pris le pouvoir dans l’équipe de France parce qu’elles sont en train de le prendre dans toute la France. Face à « ces gens-là », racaille de banlieue comme racaille dorée, face à tous les veules et à tous les voyous, il ne reste qu’une solution : le Kärcher. Mais tenu par les « bouffons », qui en ont plus que marre de l’être : les Français.


Jean-Marie Molitor
directeur de Minute

Editorial de l’hebdomadaire Minute à paraître demain.
Pour commander ce numéro, cliquer ici.

USA-Algérie : incidents au stade Charléty. Retour sur la haine ordinaire…

Explication officielle des « Autorités » face à ces agressions répétitives: Ne vous inquiétez pas, braves gens, ce ne sont que des « manifestations festives » de jeunes désoeuvrés économiquement et socialement défavorisés !


Explication politiquement incorrecte: La stratégie d’occupation du terrain se poursuit. La burqa, la prière en pleine rue,  les incendies de voitures (100 par jour en moyenne), les profanations des symboles nationaux,  l’exigence de nourriture hallal, l’histoire de France révisée, l’extension des « zones de non droit », les réactions violentes lors de chaque match de foot impliquant l’Algérie, relèvent de cette « stratégie des petits pas » dont l’objectif est l’islamisation du pays. Si la Puissance publique ne réagit pas, ils haussent  chaque fois d’un cran le niveau d’exigence. Jusqu’à quand?

Original Message:

25 juin 2010

Des véhicules ont été incendiées et des vitrines brisées lors d’incidents qui ont éclaté mercredi autour du stade Charléty à Paris (XIIIe) où était retransmis en direct le Mondial de football, après la défaite de l’Algérie face aux Etats-Unis (0-1). Une vingtaine de voitures ont été renversées ou brûlées, notamment rue Cacheux, et des vitrines brisées près du stade, selon des sources policières, qui ont évoqué d’autres incidents provoqués par des supporteurs algériens, près de la Cité universitaire, à proximité.

Selon un bilan provisoire communiqué peu après 22h00 par la préfecture de police (PP), cinq personnes ont été interpellées, cent sept personnes ont fait l’objet de vérifications d’identité, quinze véhicules ont été dégradés, dont un qui été retourné. Un abri bus et un feu tricolore ont également été dégradés. Environ 200 à 250 jeunes ont déclenché ces violences s’en prenant à un bus et aux forces de l’ordre avec des projectiles divers, selon un policier sur place qui a qualifié ces incidents de « brefs mais graves ». Les forces de l’ordre avaient bloqué les manifestants dans un « encagement », filtrant leur sortie en vérifiant leurs identités.

Dans la rue Cacheux, qui longe le stade, se trouvaient une Twingo et trois scooters brûlés, ainsi qu’une demi-douzaine de voitures aux vitres cassées. Sur le boulevard Kellermann, voisin, face à l’entrée nord du stade Charléty, une Citroën Picasso était retournée sur le toit et les vitres d’un abribus et d’un garage ont été brisées. Des policiers ont utilisé des gaz lacrymogènes et tenté d’encercler les supporteurs fauteurs de troubles. Une foule de jeunes et qui étaient calmes était maintenue en dehors des incidents par un cordon de police.

« Climat tendu »

De nombreuses forces de police étaient sur place peu avant 19h00, selon les sources policières, qui ont évoqué un « climat tendu » après la défaite de l’Algérie. Depuis le début du Mondial, la mairie de Paris et la FIFA ont ouvert le stade Charléty pour la retransmission de matches sur écran géant. En début des soirée des panneaux de la RATP indiquaient une interruption du trafic du tramway T3 pour « raisons de sécurité » entre Porte d’Orléans et Porte d’Italie, tronçon desservant le stade Charléty, et du RER B, qui dessert la Cité Universitaire, entre Châtelet et Laplace, en raison de la présence de voyageurs sur les voies.

Dans le même temps, sur les Champs-Elysées (VIII°), une centaine de supporteurs très jeunes avec des drapeaux algériens, portant des maillots verts et rouge aux couleurs de l’Algérie, défilaient dans le calme, dansant autour d’un tambourin. Un important dispositif policier, avec au moins trois compagnies de CRS, avait été déployé,.

Après la première qualification de l’Algérie au Mondial de football depuis 1986, le 18 novembre, des incidents s’étaient produits dans plusieurs grandes villes de France, dont Paris et Marseille, avec des blessés légers et près de 150 véhicules brûlés. Quelques jours plus tôt, lors du match Algérie-Egypte, le 14 novembre, des violences avaient été commises à Marseille, avec notamment des jets de canettes et de bouteilles sur les forces de l’ordre. De légers incidents s’étaient également produits à Marseille et dans d’autres villes françaises le 28 janvier après la défaite de l’Algérie contre l’Egypte (4-0) en demi-finale de la Coupe d’Afrique des Nations.

Que s’est’ il passé à Belleville ?

Que s’est t’il passé? Très simple: les chinois ne sont pas les français. D’une part, on n’en entend très rarement parler. Ils vivent leur vie tranquillement entre eux, sans faire d’esclandres et en nous respectant, nous les français de souche. Nous les respectons aussi, c’est tout à fait normal. D’autre part, rien à voir avec cette pourriture de racaille maghrébine qui se croit en terrain conquis et veut imposer sa loi. La plupart des « franchouillards » que nous sommes ne mouftent pas; les chinois, eux, ont les c……. de réagir et de ne pas se laisser emmerder. Ils ont bien raison. C’est tout de même malheureux que ce soient des immigrés chinois qui nous montrent la marche à suivre dans notre propre pays…

FDF

Cliquez:    Belleville

« J’ai souvent entendu dire que les Chinois avaient réglé le compte de pas mal de rabzouzz qui faisaient un peu trop les cakes là bas. » (commentaire lu sur un blog…

Pour une fois, je suis d’accord avec elles…

Bon, faut voir aussi le matériel avant, hein? Sous la burqa, on ne sait pas ce que l’on peut trouver… Je veux bien faire un effort pour supporter cette cause, mais en Occident, on est très pointilleux sur le sujet (en principe). Ah zut, c’est vrai, on m’a retiré mon permis; dommage…Non! Pas la tête, pas la tête !!!

FDF

Arabie Saoudite; elles menacent d’allaiter des étrangers si on ne les autorise pas à conduire.

25/06/2010

Des femmes en Arabie Saoudite ont eu l’idée de s’emparer d’une étrange fatwa émise il y a peu de temps pour revendiquer le droit de conduire : elles ont menacé d’allaiter leurs  chauffeurs étrangers, pour en faire des membres de leur famille, si le gouvernement ne leur accordait pas le droit de conduire.


La fatwa controversée serait donc, assez ironiquement, utilisée à leur avantage. Elles ont lancé une véritable campagne pour enfin obtenir le droit de conduire dans le royaume, avec pour slogan : “Laissez-nous conduire ou nous donnons le sein à tous les chauffeurs étrangers”.


Ladite fatwa a été édictée récemment par Cheikh Abdul Mohsen Bin Nasser Al-Obeikan, membre du Conseil des grands oulémas d’Arabie Saoudite et conseiller du roi : les femmes saoudiennes ont le droit de donner le sein à leurs conducteurs étrangers pour en faire  leurs propres fils, et frères de leurs filles.  Devenus ainsi membres de la famille, les étrangers peuvent cotoyer des femmes sans violer la loi islamique interdisant aux hommes et aux femmes de se trouver dans la même pièce. Dans l’islam, la relation entre frères et sœurs de lait est aussi importante que la fratrie de sang. “Une femme peut donner le sein à un homme adulte afin d’en faire son fils. De cette manière, celui-ci pourra la fréquenter, elle et ses filles, sans enfreindre la loi islamique”, a déclaré Al-Obeikan. De manière moins insolite, la blogueuse saoudienne  Eman Al Nafjan explique que cette pratique est fréquente entre les soeurs : elles allaitent cinq fois leurs neveux et nièces avant leur deuxième année : devenus frère et soeur de lait, les enfants pourront se fréquenter plus tard sans violer la loi.
Al-Obeikan a déploré que sa parole ait été déformée par les médias locaux, qui qui ont omis de préciser que le lait devait être tiré de la femme et donné à l’homme dans une tasse. Slate
s’est fait l’écho des débats entre religieux sur le sujet, les uns pronant l’allaitement en bonne et due forme, les autres acceptant une tasse pour boire le lait.

Plusieurs femmes saoudiennes ont condamné cette fatwa. Fatima Al Shammary , selon le quotidien arabe Al-Watan  s’exprime ainsi : “Cette fatwa crée la polémique chez les femmes. Est-ce vraiment tout ce qui nous reste à faire : donner le sein à des étrangers ? » Une anonyme s’agace : « L’Islam me laisserait donner le sein à un étranger mais je n’aurais pas le droit de conduire ma propre voiture ? Je n’ai pas donné le sein à mes propres enfants, comment pourrais-je le faire avec un étranger ? C’est n’importe quoi !”
“Les femmes doivent-elles donner le sein à leur chauffeur en présence du mari ou peuvent-elles faire cela en privé ?” a demandé ironiquement Suzan Mashhadi, écrivain d’origine saoudienne, à Al-Obeikan. “Qui protégera la femme si le mari rentre chez lui et trouve inopinément sa femme en train de donner le sein à un étranger ?”


Quoiqu’il en soit, en détournant cette étrange fatwa, les femmes saoudiennes obtiendront-elles gain de cause ? Il faut espérer que cette campagne, qui n’est pas la première, contribuera à fait changer les choses. Le débat fait rage dans le royaume, depuis plusieurs années, car de très nombreuses saoudiennes sont excédées de ne pouvoir conduire seule. Comme la princesse Amira Al Tawel, par exemple. Ou comme Wajeha Al Wuhaider.

Il insulte Sarkö Ier: 9 jours d’incapacité de travail !

On croyait le despotisme révolu; ben non… Mais franchement. Quelle idée d’aller se jeter dans la gueule du loup? Personnellement, je juge le fait que Sarkö ait été narguer la racaille sur leurs terres est de la provocation. Un type l’a insulté? Et alors? Il semblerait que sa première punition a été un sur le champ un passage à tabac en bonne et due forme. Ensuite, cette « correction » lui a valu neufs jours d’incapacité de travail (je n’aimerais pas être à la place du médecin qui lui a attribué ça…). « L’insulteur de président » devra donc attendre de reprendre toute activité pour pouvoir purger sa peine de travaux d’intérêt général que la justice lui a immédiatement infligé. On frise le ridicule; surtout pour notre chef d’Etat (qui n’est plus à ça près…). Qui sème le vent… En outre,  rappelez-vous l’affaire du « casse toi, pov’con »… Il avait pris combien, Sarkö, pour cette insulte? Je ne me souviens plus très bien…

FDF

25/06/2010

Comparution immédiate pour le jeune homme qui a insulté le chef de l’État ! Et encore, il a risqué l’échafaud…

// <![CDATA[
document.write( »);
// ]]>Click here to find out more!

Le jeune homme qui a été interpellé mercredi soir à Saint-Denis pour avoir insulté le président Nicolas Sarkozy qui effectuait une visite en Seine-Saint-Denis doit être jugé en comparution immédiate vendredi, a-t-on appris jeudi de source judiciaire.

Le jeune homme âgé de 21 ans, qui n’a pas de casier judiciaire, a été interpellé à la gare de Saint-Denis, selon cette source judiciaire. Une source policière avait auparavant indiqué qu’il avait été arrêté à La Courneuve. Il doit être jugé en comparution immédiate au tribunal de grande instance de Bobigny vendredi à 13 heures. Il a été blessé lors de son interpellation et neuf jours d’incapacité totale de travail lui ont été prescrits. Il souffre d’ecchymoses mais n’a pas de fractures, selon la source judiciaire.

Nicolas Sarkozy était accompagné lors de cette visite dans des quartiers sensibles de la Seine-Saint-Denis du ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux, du préfet de police, Michel Gaudin, du directeur général de la police nationale, Frédéric Péchenard, et du préfet de Seine-Saint-Denis, Christian Lambert. Il a sillonné de 21 heures à près de minuit ce département particulièrement touché par la délinquance, retournant notamment à la cité des 4.000 à La Courneuve, qu’il avait promis de « nettoyer » au « Kärcher » il y a 5 ans, en juin 2005, alors qu’il était ministre de l’Intérieur, après la mort d’un enfant, Sidi Ahmed, tué par une balle perdue.

Source: http://tinyurl.com/33bpj87

Humour: la coupe du monde version muzz…

Prier devant des buts… Remarquez que certains ont du le faire devant des putes; pas de nom, pas de nom… Ca se passera de commentaires…

FDF

Le lèche-babouches à Juppé envoyé conquérir l’Alsace!

Un intégriste « mais modéré ». Voilà aut’chose! Encore une subdivision des muzz qui n’ont toujours par compris que si il veulent islamiser l’Occident, il faudrait commencer par s’entendre entre eux. A l’heure actuelle, eux-même ne savent plus à quel genre d’islam ils appartiennent, tellement il en existe de « déclinaisons ». Il y en a qui vont se faire « péter le casque », croyez-moi. Pour en revenir à nos moutons (gag…), voici le lèche-babouches à Juppé (Tareq Oubrou) qui se pointe en Alsace, où l’incitation à la haine de l’Occident sera au menu des festivités (c’est sa spécialité…). Pourvu qu’il ne brandisse pas le drapeau du Hamas…


Le drapeau du Hamas flottait sur la mosquée de Mulhouse, déjà en 2008…

FDF

Jeudi 24 juin 2010

« Vendredi 25 juin, Tareq Oubrou, imam de Bordeaux, intégriste « mais modéré », participera, à Mulhouse, à une réunion des musulmans de l’Est de la France. Les musulmans d’Alsace ont donc besoin d’un imam venu du Bordelais. La réunion est organisée par Mahfoud Zaoui, président de l’Association des musulmans d’Alsace justement. Mahfoud Zaoui, vous savez, l’Alsacien qui avait fait flotter le drapeau des hallucinés du Hamas sur le toit de sa mosquée. Mahfoud Zaoui devrait donc s’entendre avec Tareq Oubrou comme larrons en flottille.

A cette réunion d’intégristes prendront la parole Hani Ramadan (frangin de Tariq le terrible), Safwat Hijazi, imam égyptien interdit de parole – et même interdit de simple présence – au Royaume-Uni pour apologie du terrorisme et appel au meurtre et enfin Hassan Iquioussen, fondateur des Jeunes Musulmans de France. Hassan Iquioussen pour qui les Juifs ne sont que des « avares » et des « usuriers ». Voilà pour Mulhouse. Et ne dites pas « rendez-nous l’Alsace » s’il vous plaît. Maintenant, fini terminé, rendez-vous à Argenteuil. Lire: http://www.leparisien.fr/abo-paris/fillon-va-inaugurer-la-mosquee-du-val-d-argent-25-06-2010-977005.php

D’après un billet de: http://tinyurl.com/28lkyvp

NON à la grande mosquée de Villefranche-de-Rouergue!

Jeudi 24 juin 2010

blason islamique du futur califat de la ville de villefranche-de-rouergue, aveyronIl y a d’abord eu la demande d’un « carré musulman » au cimetière. Celui-ci sera installé lors de la création du nouveau cimetière, fin 2010-début 2011. « La communauté musulmane est importante, reconnaît Serge Roques, elle joue son rôle dans la vie locale et contribue à la prospérité de la ville, il est donc normal, dans la mesure où c’est compatible avec les valeurs et les lois républicaines, d’être attentif à ses besoins. » C’est rue Valadier que, depuis déjà pas mal de temps, les musulmans pratiquants se retrouvent. Lieu cultuel et culturel, « exigu », a reconnu le maire, ce qui a incité les représentants des musulmans villefranchois à se tourner vers les élus pour tenter de trouver une solution. « Cela fait deux ou trois fois qu’ils nous demandent de disposer de quelque chose de plus grand », poursuit-il. Certes, dans « un esprit d’ouverture », il les a accompagnés dans leur quête d’un terrain. Un terrain souhaité sur la commune, bien sûr, mais pas trop loin des lieux de vie. Après avoir cherché, ils ont pensé au terrain du Tricot, situé entre le centre des impôts et le gymnase. « Celui-ci leur convenant, j’en ai parlé en bureau municipal qui a donné un avis favorable de principe », indique le premier magistrat, en rappelant que (…)

La suite sur

http://www.ladepeche.fr/article/2010/05/24/841494-Villefranche-Une-mosquee-en-projet.html

Un maire démocrate et républicain, soucieux de l’avenir tant pour sa commune que pour la France, ne devrait JAMAIS autoriser la moindre construction de mosquée. Il existe une multitude de raisons parfaitement fondées à cela, multitude de raisons que tant les maires que les élus municipaux ignorent le plus souvent, ou parfois préfèrent sciemment ignorer afin de pouvoir dire plus tard « On ne savait pas… ».

Informons les élus, et la population, afin que tous sachent pourquoi il ne faut pas autoriser la construction d’une mosquée et qu’ensemble ils prennent les bonnes décisions.

C’est très simple avec la méthode Amnesty International SITA : une lettre dans une enveloppe timbrée, envoyée par la poste (voir tinyurl.com/6r4fsu et tinyurl.com/592ezu )

Et c’est très efficace (voir tinyurl.com/c44rvr)

Action SITA : imprimer, adresser, poster : la nouvelle façon de voter
Démocratie Directe

Quoi mettre dans l’enveloppe ?

– Imprimer la première page de l’article à propos de la mosquée, cité ci-dessus :

http://www.ladepeche.fr/article/2010/05/24/841494-Villefranche-Une-mosquee-en-projet.html, directement depuis le navigateur (Fichier [ > Mise en page | Aperçu avant impression ] > Imprimer… > Pages de:1 à:1)

Avec ça le destinataire va comprendre à propos de quoi on lui écrit.

Un timbre tarif « 20 grammes » de base permet d’envoyer au moins deux feuilles, vous pouvez donc rajouter une feuille à votre courrier (recto-verso, soit deux pages). Avec le verso libre de la feuille où vous avez imprimé la première page de l’article, cela fait donc trois pages disponibles sur lesquelles expliquer pourquoi il ne faut pas construire de mosquées.

– Imprimer sur ces trois pages l’argumentaire Construction de mosquées : pourquoi il faut dire NON, http://sitamnesty.files.wordpress.com/2009/03/construction-de-mosquees-pourquoi1.pdf.

Pour imprimer ce document pdf en trois pages seulement, ne pas imprimer la page de garde (qui ne contient guère que le titre)

Si vous le souhaitez, vous pouvez imprimer d’autres argumentaires à la place

– soit en trois pages eux aussi (voir la rubrique Argumentaires sitamnesty.wordpress.com/argumentaires au paragraphe Documents en 3 pages).

– soit vous pouvez bien entendu aussi imprimer un argumentaire en seulement une page, ou seulement deux pages, ou panacher en trois pages = 1 page + 2 pages etc. comme il vous plaira (voir les divers argumentaires proposés).

Qui sont les destinataires ?

En priorité les élus, et ensuite optionnellement les habitants.

Les noms des élus municipaux se trouvent sur la page http://www.villefranchederouergue.fr/spip.php?article134 (ou elections.lefigaro.fr 2008 villefranche-de-rouergue A et elections.lefigaro.fr 2008 villefranche-de-rouergue B)

L’adresse postale de la mairie se trouve sur la page « Contacts » du site villefranchederouergue.fr : http://www.villefranchederouergue.fr/spip.php?article1

On peut aussi éventuellement rechercher l’adresse publique personnelle des élus sur les pagesblanches.fr de l’annuaire du téléphone tant il est vrai que l’on réfléchit bien mieux seul et chez soi aux conséquences de ses décisions.

Mettre les deux feuilles dans une enveloppe, écrire le nom et l’adresse du destinataire, timbrer et poster.

Voilà, ce n’est pas plus compliqué que ça d’expliquer aux élus pourquoi il ne doivent pas se rendre responsables et coupables de certaines erreurs à ne surtout pas commettre. Ils ne pourront pas dire qu’ils ne savaient pas…

Vous avez une enveloppe ? Un timbre ? Alors vous avez le……… P O U V O I R ……… de dire son fait à toute personne publique.

Option « Informer la population »

On note une étrange tendance récurrente des élus, toutes villes et toutes tendances confondues, à ne faire que le minimum syndical pour l’information des riverains lors d’un projet de construction de mosquée dans leur quartier alors pourtant que ces riverains sont bien évidemment concernés au premier chef. D’ailleurs il ne vient même jamais à l’idée des élus de consulter les riverains pour savoir s’ils veulent ou non d’une mosquée, à croire qu’ils n’ont pas confiance en la démocratie, hormis pour se faire élire et en faire ensuite à leur guise au mépris des habitants.

Puisqu’on ne peut pas compter sur les élus pour faire le travail d’information et de consultation pour lequel ils sont pourtant payés, on va le faire à leur place, toujours avec la même méthode citoyenne de tractage postal. La lettre destinée à la population sera la même que celle destinée aux élus, ne reste qu’à trouver les noms et adresses postales des riverains du projet.

Une fois informés, on peut compter sur les habitants pour aller demander des comptes à leurs élus.

Là encore c’est très simple.

On trouve dans l’article des indications suffisantes pour déterminer le nom d’une rue à proximité du projet de mosquée : villefranche-de-rouergue, aveyron, entre le centre des impôts et le gymnase

On trouve sur l’annuaire du téléphone pagesjaunes.fr l’adresse de Quoi, Qui Centre des impôts Villefranche-de-rouergue dans l’aveyron (12) : rue Emile Borel

Le nom de la rue est suffisant pour trouver noms et adresses postales des habitants de la rue, toujours grâce à l’annuaire du téléphone pagesblanches.fr : indiquer le nom de la rue, le nom de la ville, cliquer sur Trouver et l’annuaire vous donne la liste des nom-adresse de tous les habitants de la rue.

Vous pouvez ensuite trouver les noms de rues voisines en cliquant sur le service cartographique de l’annuaire (lien Plan sous les noms)

Si vous préférez, utiliser n’importe quel autre service cartographique indépendant, tel maps.google.fr ou Viamichelin.fr par exemple, en indiquant de même le nom de la rue et la ville.

Le plan permet de voir les rues voisines et donc d’obtenir, de proche en proche via l’annuaire, tous les nom-adresse de tous les habitants de toutes les rues riveraines du projet de mosquée. Cela va permettre d’informer le plus grand nombre possible de riverains.

Vous pouvez bien évidemment répéter l’opération à volonté :-) tant que vous avez des timbres, des enveloppes, du papier, de l’encre dans votre imprimante et un peu de temps.

Petit à petit, internaute après internaute envoyant lettre(s) après lettre(s), vos missives vont toucher élu après élu, habitant après habitant, au hasard, telles des gouttes de pluie.

Inexorablement, l’information va inonder le conseil municipal et la ville, jusqu’à la goutte qui fera déborder le vase, et ce sera peut-être celle que vous aurez envoyée.

Pas de timbre, ni d’enveloppe, ni d’imprimante ? Grosse flemme ?

Bien que cela soit éminemment moins efficace que par tractage postal, vous pouvez participer par courriel, voir sitamnesty.wordpress.com/sita-par-courriels

L’URL court tinyurl.com à indiquer dans votre courriel pour le présent article est tinyurl.com/2WFoB6Q

Éventuellement, vous pouvez recenser vos actions au sitathon.blogspot.com afin d’inciter d’autres internautes à agir de même, et vous inscrire à la lettre d’information alertes-sita.blogspot.com pour être averti des prochaines actions.

Source: SITAmnesty

Baccalauréat : bas les voiles !

Je reviens sur cette affaire, qui me reste en travers de la gorge, des jeunes musulmanes envoyées par les barbus faire de la provocation en se présentant voilées au bac… Ca tombe bien, un communiqué vient de tomber…

FDF

Communiqué de Populisme et Perspectives Françaises

La provocation s’invite au baccalauréat en matière de voile !

C’est ce que viennent de vivre les enseignants convoqués pour les épreuves du baccalauréat au Lycée Gutemberg de Créteil, dans le Val-de-Marne.

Pas de voile à l’intérieur de l’établissement durant l’année scolaire et, hop, le jour du bac, tous voiles dehors, ou plutôt dedans, pour des candidates au bac ! Neuf lycéennes, dont huit scolarisées dans l’établissement, se sont effectivement présentées aux épreuves, vêtues d’un hijab, allant parfois jusqu’aux pieds.

« La laïcité a été foulée du pied durant toute la semaine. Le Rectorat et la Direction ont une attitude inacceptable en laissant tout le monde dans une situation ambiguë, alors que les textes sont clairs », rappelle un enseignant. La référence est faite à la loi du 15 mars 2004, précisée par la circulaire du 18 mai 2004, interdisant le port de signes ostentatoires dans les écoles et établissements publics, pour les élèves du public.

Alors, géométrie variable et politique de l’autruche de la part de l’Education nationale ?

Populisme et Perspectives Françaises s’inquiète de la provocation, servant de test, qui vient de survenir à Créteil. Le Rectorat est d’ailleurs silencieux sur la fréquence des incidents relatifs au port du voile.

Populisme et Perspectives Françaises constate que le communautarisme est en train de vampiriser la France et demande l’exclusion immédiate de toute élève se présentant à une épreuve d’examen avec des signes ostensibles, porte ouverte au prosélytisme.

Il est plus que temps de réagir. Demain, il sera irrémédiablement trop tard.

La couverture du dernier « Present »…

Pour info; inquiétant de dhimmitude, non???

FDF

Soyons réalistes: la guerre civile, « ils » s’y attendent… Et « Ils » y sont plus prêts que nous.

Et « ils » s’organisent sans vergogne devant cette bande de « franchouillards » mous du cerveau, et surtout de la zone « résistance » de celui-ci, que nous sommes (à part quelques uns qui peuplent la France et qui organisent la riposte…). La coupe du monde est beaucoup plus intéressante… Non, je plaisante. Mais « ils » sont prêts pour l’affrontement; pas nous… Les autorités ont des consignes pour ne pas les « provoquer » et les associations socialo-gauchos-dhimmies n’ont toujours toujours pas compris qu’ils leur tendent la main qui va les mordre. Mais bon; tout le monde n’était pas présent à la distribution du bon sens…

FDF

Il n’ y a plus que ça à faire…
Si nous « ceux qui en veulent » ne nous décidons pas à bouger rien ne bougera. Ils achètent déjà des armes en cas ou des gens comme nous réagirions, (importation des pays de l’ Est) pourquoi ne pas en faire autant? Mais avant toute chose il faut être organisés, rapides en exécution, et cibler les endroits ou ça fera le plus mal.
A terme ils longeront les murs, chacun sait que ces étrangers d’Afrique du Nord ne comprennent que les coups de pieds au cul. Et les chiens; ils en ont une peur bleue… Et nous, les « souchiens », on devrait leur faire au moins un peu peur? Ben non. Mais ça devrait changer.
Nous les avons laissé faire ce qu ‘ils voulaient, nous leur avons autorisé le regroupement familial, nous leur avons donné tout les droits sans cotiser, nous avons dépensé des milliards pour les loger (qu’ils ont tout dégradés),  nous leur donnons le droit de manifester sans autorisation, de casser les vitrines, de tuer des gendarmes à l’ arme à feu, de pourrir les écoles, ainsi que des villes entières, de nous insulter avec des propos racistes anti-Blancs sans que les plaintes ne soient enregistrées dans leur intégralité, d’ êtres polygames sans poursuites, etc…
Et, sur le gâteau, certains commissaires autorisent les fermetures de rue afin de faciliter la provocation qu’ils appellent la prière. (il est impensable que le commissaire des quartiers concernés ne soient pas complices puisque des véhicules de la police empêchent l’ accès dans ces heures là…
Mais les ordres viennent d’en haut…( via les préfets) ce qui est différent mais aussi dangereux, voire beaucoup plus grave).
D’ ou vient cet argent des armes si ce n’ est celui de la drogue, des ventes de produits Maghrébins dans les cantines et certaines usines du nord (AUBRY).
Ils brûlent notre drapeau, ils sifflent la Marseillaise sans être poursuivi pourquoi se gêneraient-ils d’ aller plus loin? Cautionné par des personnes
comme Aubry et Delanoë d’ on nous connaissons les préférences affichées pour les musulmans plutôt que pour les français de souche.
Imaginez Aubry à l’Elysée et demain nous sommes tous obligés de nous laisser pousser la barbe et de voiler nos femmes. (voire de nous passer
aux rayons pour être bronzé). Elle a déjà créée l’ apartheid dans le nord de la France: piscine avec horaires aménagées (Lille); sommes nous bien en France?
Alors??….
Il serait bien que nous trouvions des officiers, des anciens commandos, des légionnaires en mal de patriotisme, des hommes qui aiment la France (en passant: une pensée au Général Bigeard), la vraie France, pas celle que les politiques, mais la France hexagone, Bleu Blanc Rouge, pour organiser la défense, « la résistance ».
D’ aucun diront que nous sommes des racistes, mais en fait cette chanson nous la connaissons, et ceux qui tiennent ce genre de propos savent pertinemment que ce n’ est pas le cas, ils veulent sauver leur cul et l’ argent qu ‘ils tirent d ‘associations pas franchement « propres ».
Nous nous devons sauver notre culture, notre identité nationale, nos finances, et retrouver la joie d’ être français, avec les assimilés de toutes les nations qui aiment la France.
En un mot retrouvons nos valeurs, et cessons d’ être lâche ou laxiste, n’ attendons rien des autorités qui cautionnent.


D’après un billet de: Serge De K.

Dix élèves tentent de se présenter au bac voilées !!!

Provocation, toujours et encore… Quelle bande de nuisibles!

FDF

23/06/2010

En raison d’une mauvaise interprétation de la loi, le proviseur les a laissées faire pendant trois jours.

Les candidates venues cette semaine passer leur bac voilées à Créteil mettent un nouveau coup de projecteur sur la loi de mars 2004 portant sur l’interdiction des signes religieux à l’école. Un sujet sensible alors que la loi sur la burqa sera examinée par l’Assemblée à partir du 6 juillet.

Dix jeunes filles, sur un total de 309 candidats, se sont présentées voilées aux épreuves écrites du bac technologique des séries sciences sanitaires et sociales, et gestion, au lycée Gutenberg de Créteil. Trois d’entre elles étaient revêtues d’un niqab et de gants, les sept autres avaient un voile simple…

Suite et source: http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/06/23/01016-20100623ARTFIG00735-dix-eleves-tentent-de-presenter-le-bac-voilees.php