Francaisdefrance's Blog

21/06/2010

Football : la mentalité de la « racaille » au grand jour!

Belle image de NOTRE France…

FDF

21 juin 2010

« Si au moins le grand « footoir » des bleus pouvait servir à cela : à ce que des petite garçons qui aiment taper dans un ballon arrêtent d’idéaliser des joueurs qui sont des voyous, des mecs de cités à la mentalité de rappeurs et à qui le pognon est monté à la tête trop vite. […] Il y aurait beaucoup à dire sur cette mentalité qui est celle qui a permis à l’équipe de France de se qualifier contre l’Irlande sur une main, « pas vu pas pris », de Thierry Henri.

Là aussi c’est une mentalité de voyous de cité. C’est exactement ce qu’ils sont. A l’époque de Zizou et de son coup de boule, on pouvait répondre à ces mœurs de racaille : mais au moins il joue bien au foot, mieux que les autres. Maintenant, en plus, ils jouent incroyablement mal, même pas fichus de mettre un seul but. Ça fait beaucoup. Il fallait les voir lors de ce week-end où l’équipe de France a tombé ses derniers masques : les déclarations de Ribéry (le français converti à l’islam qui donnait des leçons de morale islamique à tout le monde avant que Zahïa ne se mette à table) comme sorties d’un mauvais épisode de Loft Story : même niveau, même vocabulaire, même comédie.

Puis la grève des Bleus sur le terrain d’entraînement pour protester contre l’éviction d’Anelka. […] Ils nous ont tous bassinés avec les équipes de France bleu, blanc beur et maintenant musulmano-africaine, Bachelot y croyait et Sarkozy en rêvait (pas de chance pour lui, c’est un total fiasco) et voilà le résultat.

Rappelons quand même au passage, que la prestigieuse équipe de France doit se partager la modeste somme de 5 millions d’euros même si elle est sortie dès le premier tour plus les primes éventuelles (sans parler des sponsors qui nous infligent des grosses affiches d’Anelka partout). C’est le prix de l’excellence. Demain on apprendra que les Bleus ont saccagé et taggué l’hôtel de luxe où ils résident et caillassé les responsables de la FIFA et les journalistes. Et cela n’étonnera qu’eux. »


Source: Caroline Parmentier dans Présent

Nous voilà bien…

Et la France de s’enfoncer un peu plus dans son endettement déjà colossal. Aux sans-papiers toutes les allocs, toutes les aides; les arrêts de travail vont monter en flèche,  la Sécu va morfler un peu plus, les regroupement familial va s’ensuivre; je vous fais un dessin pour la suite? Et ce n’est même pas pour donner un coup de pouce aux Français de souche, en outre… Désolant. Ah quand un Président sans-papiers ???

FDF


Les salariés sans-papiers vont pouvoir se faire régulariser

21/06/10

Après huit mois de conflit, les quelque 6.000 travailleurs sans-papiers en grève depuis octobre ont obtenu vendredi une profonde clarification des procédures de régularisation par le travail. Sitôt connue, la nouvelle a été accueillie par une clameur de joie place de la Bastille, à Paris, où plusieurs centaines de personnes attendaient le résultat de la négociation syndicats-pouvoirs publics.

Il est vrai que l’affaire n’était pas gagnée d’avance. Fin novembre, le ministre de l’Immigration, Eric Besson, avait publié une circulaire censée aplanir les difficultés d’obtention d’un permis de travail pour les salariés déclarés par leur employeur, donc payant impôts et cotisations sociales, mais sans titre de séjour valide. Les 11 organisations soutenant le mouvement (CGT, CFDT, FSU, Unsa, Solidaires, Ligue des droits de l’homme, Cimade, Organisation de femmes Egalité, Réseau éducation sans frontières, Autre Monde, Droits devant) avaient aussitôt dénoncé un texte jugé trop flou.

Eric Besson avait, depuis, campé sur ses positions, refusant même de prendre en compte la « position commune » à laquelle avaient abouti les syndicats et certains dirigeants patronaux – au premier rang desquels Sophie de Menthon, la présidente d’Ethic. Le dossier s’est débloqué lorsque le cabinet du ministre a laissé la main à son administration et que le ministère du Travail est aussi entré dans le jeu. Les discussions avec les syndicats ont redémarré le 14 mai et abouti vendredi à un texte qualifié de «  correct » par la CGT.

Liste de métiers assouplie

La circulaire de novembre dernier ne sera pas modifiée, mais complétée par un « addendum au guide des bonnes pratiques », évitant ainsi à Eric Besson de se déjuger. Ces « ajustements techniques » s’imposeront aux préfectures. Un comité de suivi trimestriel est créé, où seront intégrés les syndicats, mais aussi les représentants des employeurs.

Le texte comporte plusieurs dispositions nouvelles. Ainsi, si la demande est appuyée par un syndicat, elle ne se fera plus à la préfecture du domicile du salarié, mais à celle de son lieu de travail – et non pas au service d’accueil des étrangers, mais à celui de la main-d’oeuvre étrangère, qui dépend du ministère du Travail. Concernant les critères, les 12 bulletins de salaire à fournir pourront émaner de plusieurs employeurs, le cas des intérimaires est pris en compte et la liste des métiers permettant la régularisation est assouplie. Mais la principale nouveauté concerne les services à la personne : une voie y est ouverte à la régularisation du travail au noir.

S’il est assoupli, ce dispositif n’aura cependant qu’une durée de vie a priori limitée : l’addendum précise qu’il « vise exclusivement les dossiers individuels déposés du 1er juillet 2010 au 11 mars 2011 ».


Source: http://tinyurl.com/2a27h77

Crash du vivre-ensemble en direct de Belleville (II).

dimanche 20 juin 2010


Je me demande pourquoi je me fatigue à créer des fictions délirantes vu que la réalité a trois longueurs d’avance.

Cet après-midi, j’ai assisté à la manifestation contre l’insécurité organisée par la communauté asiatique de Belleville.
Qu’une communauté se voit contrainte d’organiser un tel rassemblement, vous avouerez qu’en soit c’est assez notable.
Mais en plus, entendre les manifestants, pour peu qu’on prenne la peine de discuter avec eux, désigner sans problèmes l’origine ethnique de leurs agresseurs, c’est vraiment la preuve –  si l’en fallait une – que nous assistons à l’éclatement de l’idéologie multiculturelle, le vivre-ensemble.
Je n’en dis pas plus, je laisserai les Chinois s’exprimer.
D’abord tranquille, la manif a dégénéré et carrément tourné à la ratonnade anti-racailles à plusieurs reprises. Sans les gendarmes mobiles, nous aurions eu de graves affrontements ethniques à Paris. Vous pouvez me croire, j’y étais. Voici  donc ce qu’on ne vous dira pas dans la presse nationale.

Scène surréaliste, des milliers d’asiatiques marchent contre l’insécurité entre Belleville et Colonel Fabien. Esprit familial et bon enfant, mais très remonté quand même.

On se prend à rêver que les Français fassent de même.

Vaste programme, n’est-ce pas?

Un peu plus loin, les bobos vaquent à leur occupations de bobos. Pas de solidarité avec les camarades immigrés Chinois ?
Très peu de blancs dans la manif. Aucun noir, aucun arabe???

Premier incident. Le type à droite vient de se faire éclater la tronche par cinq jeunes Chinois. Il est de type oriental.
Ses agresseurs ont pris rapidemment la fuite. A droite, une bande de racailles ne perd pas une miette de la scène. On sent que ça va être une journée difficile pour le vivre-ensemble.

Les flics arrivent et entourent la victime. J’essaie d’en savoir plus. Une journaliste au look bobo qui a vu la scène est en colère. Elle lance au type « N’en rajoutez pas dans la provocation, vous les avez provoqués, aussi. »
Un vieil arabe s’approche de moi :
« Pourquoi ils ont fait ça ? A cinq contre un, si c’est pas malheureux »
« Qui a fait ça, Monsieur ? »
« Les Chinois. C’est eux. »

Deuxième incident qui va faire dégénérer la manif. Un grand mouvement de foule, une course-poursuite. Des manifestants s’engouffrent dans une rue adjacente, à la poursuite de quelques racailles. Les flics arrivent en vitesse.

En bas de la rue, un commissariat. Les esprits sont chauffés à blanc. Les Chinois traitent les policiers de racistes.
Plus tard, on m’apprendra qu’un voyou avait volé quelque chose à un Chinois et que les flics « avaient protégé le voleur ». Rumeur, déformation… Difficile de savoir.

Au bout de la rue, il y a une cité, une « cité de jeunes ». Les gendarmes bloquent l’accès. Les Chinois veulent passer.


Voici ce qui se passe au même instant, dans mon dos. Des black-beur inquiets. J’entends dire :
 » Ils ont couru après des gamins. C’était des petits… »
Deux racailles arrivent peu après. Profil bas. Je leur demande, s’ils savent ce qui vient de se passer.
Non, on vient d’arriver, M’sieur.
Ils ont la trouille.

Les Chinois s’en prennent alors au commissariat. Les flics ferment en vitesse les rideaux métalliques.
Plus tard, des manifestants me diront leur ras-le-bol de voir ceux qui les agressent systématiquement libérés. Ils se sentent abandonné par la police et la justice.
Pas une raison pour attaquer un commissariat.

Les flics sont assiégés. Ils décident de contre-attaquer. Balancent des lacrymos et des coups de matraques à la volée, sans distinction.

Honnêtement, on ne peut pas leur en vouloir. Il faut un sang-froid extraordinaire pour faire la part des choses quand on est assiégé.

Les gendarmes mobiles arrivent et libèrent le commissariat. L’un d’entre eux dégueule, à cause des lacrymos.
Tout autour, l’ambiance est électrique. Les racailles commencent à arriver. Ils ont le regard haineux et l’envie de casser du jaune. Un black aboie une insulte à un gendarme. Celui-ci ne fait rien mais ne le quitte pas des yeux.

Et maintenant nous voilà rue de Belleville. Les manifestants chinois restants sont là pour la bagarre. Il a suffit que quelques uns d’entre eux se fassent arrêter par les forces de l’ordre pour que les autres exigent leur libération. Nous sommes désormais dans le cadre plus banal, d’un affrontement flics / casseurs. Les flics focalisent l’attention et l’hostilité de tous.
Les gendarmes mobiles font un travail admirable, très pro, avec beaucoup de retenue.

Je discute avec de jeunes étudiants asiatiques :
« On en a marre de l’insécurité. Ça fait des années que ça dure. C’est toujours les mêmes. Nous on bosse, on est tranquille, on respecte la loi. Eux, les arabes (et blacks), ils ne bossent pas, ils ne font rien. On ne veut plus se laisser faire »
Ils s’expriment sans le moindre complexe, à haute voix. Des arabes écoutent et ne disent rien.

Quelques gauchistes font les malins, mais le cœur n’y est pas vraiment. Des bobos en vélib interrogent les passants.
Ils n’en reviennent pas de voir une manifestation contre l’insécurité. J’en entends plusieurs qui me disent
« J’habite dans le quartier et je ne me suis jamais senti en insécurité. »
« Demandez aux Chinois » je leur réponds.
Certains abrutis critiquent la police.
Ils ne comprennent pas. Ils ne comprennent rien.
Ils ne comprennent pas que si la gendarmerie mobile n’avait pas été là, ils auraient eu une chasse aux bougnoules et aux nègres dans les rues de leur cher paradis multiculturel.
Ce que je leur fais savoir, avec des mots choisis, pour ne pas éveiller le soupçon d’être un agitateur d’extrême-droite. Leur bêtise m’accable.

Plusieurs voitures renversées, feux de poubelle, mobilier urbain cassé. Comme si on avait besoin de ça, voici les racailles chinoises maintenant. J’ai vu des habitants du quartier, du haut de leur balcon, gueuler contre les casseurs et se prendre une volée de bouteilles.
En haut de la rue, une femme blanche ou vaguement orientale, hurle :
« C’est de la folie !  C’est de la démence ! A quoi ça sert de courir après des noirs, comme ça ! »
Apparemment je viens de rater un grand moment de joie multiculturelle.
Un vieux bobo un peu réac la tempère.
« Il faut comprendre qu’ils en ont ras-le-bol, Madame »
Elle désigne un Chinois à blouson noir, et l’accuse de l’avoir frappée.

A un moment donné, trois ou quatre jeunes noirs filent devant moi comme des fusées. Ils sont poursuivi par des dizaines, puis des centaines de manifestants. Pas le temps de prendre des photos. Les flics réagissent immédiatement par des tirs de lacrymos. Tout le monde se disperse.
Plus tard, on voit ici et là des racailles en petits groupe, armés de bâton, comme sur cette photo.

Il s’agit d’une partie à trois. Les flics contre les casseurs chinois. Les racailles contre les flics, dans une moindre mesure. Et les Chinois contre les racailles. Je me doute bien que les médias occulteront ce dernier point.
Les jeunes noirs que vous voyez sur cette photo vont se faire attaquer dans quelques minutes par les Chinois. Ambiance pré-guerre ethnique. Les flics derrière vont immédiatement lancer leur lacrymos, et tuer dans l’œuf la bataille rangée.

Il est temps de rentrer. J’ai vu quatre ratonnade anti-racailles, sans compter celle dont j’ai entendu parler. Et tout ce que je n’ai pas vu.
Belleville, symbole multiculturel parisien dont les bobos raffolent, a montré aujourd’hui ce qui attend la France.
Tant que la Police réussit à focaliser toute la haine sur elle, alors tout va bien.
Le jour où elle sera débordée, nous aurons une guerre civile ethnique.

Il serait bon que les Français décident de se lever pour nettoyer leur pays, une bonne fois pour toutes.
Les Chinois nous ont montré aujourd’hui la voie à suivre.
Comme disait Simone de Beauvoir, on ne fait d’omelettes sans casser les œufs.

Source: http://preemigration.blogspot.com/2010/06/crash-du-vivre-ensemble-en-direct-de.html

Lutte contre le nazislamisme. C’est encore très insuffisant, mais ça commence à bouger. Donc, remuons nous pour entretenir le mouvement.

A l’action !

D’abord, c’est avec une immense satisfaction qu’on a pu lire l’éditorial de Serge BENATTAR, dans le numéro 1120 du 10 juin 2010 d’Actualité Juive. Avec un retard presque dix ans, à propos des crifards et d’environ trois ans, à propos du grand rabbin de France, pour la première fois, le grand hebdo juif, critique en termes polis mais fermes, la mollesse, voire l’absence de réactions, du CRIF et de l’actuel grand rabbin, aux attaques antijuives venant des politocards et de la propagande ordinaire. Surtout que le CRIF et le grand rabbin aggravent leur cas à la moindre occasion, en débordant de compassion pour nos pires ennemis. Il était temps qu’un média juif le remarque et le dise. Ce réveil, même tardif, est encourageant. Et puis Actu J fait enfin la distinction, entre antisémitisme et extrême droite, nous y reviendrons. « Actualité Juive » parle un peu aujourd’hui, comme nous parlions il y a dix ans.

Et vendredi, il y a eu le premier rassemblement français contre l’islamisation de la France. Malgré la quasi improvisation après l’inadmissible interdiction de l’apéro géant à la Goutte d’Or, nous étions environ 1500 personnes, venues d’horizons divers, ce 18 juin 2010, place de l’Etoile, au bout des Champs-Elysées, à Paris. C’est peu, mais c’était très fort en symbole. Nous ferons TOUT, pour que ce rassemblement ne soit que le premier d’une longue série. Jusqu’à la victoire, non pas tant sur les envahisseurs qui ne font que rentrer, là où on leurs ouvre la porte, mais jusqu’à la victoire sur les collabos antifrançais, anti-occidentaux, et toujours antijuifs, qui favorisent cette immigration massive, suicidaire pour notre civilisation.

Les choses s’éclaircissent désormais pour tout le monde, plus seulement pour les juifs. D’un côté, il y a ceux qui sont favorables à la disparition de la civilisation occidentale et des libertés individuelles attachées. De l’autre côté, il y a ceux, qui malgré leurs profondes différences politiques, veulent défendre notre civilisation et la Liberté. Cette ligne de fracture n’a plus rien de commun avec l’opposition « droite – gauche », qui prévalait en occident depuis le XVIIIème siècle. Aujourd’hui, comme au début de la Deuxième guerre mondiale, nous assistons au rapprochement des totalitaires de gauche, avec les nazislamistes de toutes obédiences. Rappelons qu’en France, par exemple, lors de la capitulation face aux nazis, des mouvements et partis d’extrême droite furent parmi les premiers vrais résistants, alors que la gauche traditionnelle française fournit les plus abjects des collabos antijuifs. Bien sûr, aujourd’hui comme autrefois, ces attitudes restent individuelles. Mais, pour tout esprit rationnel, cela rend définitivement caduc la qualification se voulant infamante, « d’extrême droite ». Allons même plus loin. Puisque la propagande ordinaire qualifie systématiquement « d’extrême droite », quiconque émet la moindre critique contre l’islam, ou prend la défense d’Israël et des Juifs, osons dire :

« VIVE L’EXTREME DROITE PHILOSEMITE, ANTI NAZISLAMISTE ! ! ! »

Ainsi, malgré des débordements passés inexcusables, la présence à la manif de vendredi, du drapeau du « Kop de Boulogne », ne nous pose pas problème. Du moins, tant que des quantités d’ordures de politicards collabos qui aident nos ennemis, bénéficieront de la bienveillance des crifards et des radios juives qu’ils influencent. L’attitude de ces salauds juifs envers les collabos, est infiniment plus nuisible en termes de conséquences.

L’heure est enfin au rassemblement et à l’émergence d’un vaste front français contre l’islamisation. Pour ne pas que ce premier soufflet retombe, il faut maintenant gagner la bataille de la communication. Il faut créé du « buzz » comme on dit maintenant. Mais comment ? Soyons réalistes. Certes on peut envisager des rassemblements comme celui de vendredi dernier, dans quelques grandes villes de France. Ce sera toujours ça. Mais même si nous ne doutons pas d’être de plus en plus nombreux, nous devrons être patients avant de mobiliser une vraie foule massive. Alors pour rendre plus vivantes les manifs à venir, pour qu’elles soient plus spectaculaires aux JT, pourquoi ne pas reprendre les bonnes recettes de nos ennemis ? Ainsi par exemple, quoi de plus joyeux qu’une ronde autour d’un feu de joie, dans lequel brûleraient ostensiblement les drapeaux des pays de l’OPED*, au milieu desquels on installerait une gerbe de torchons à déchets, garnie de keffieh ? Un pur bonheur ! Pour la première fois dans l’histoire, des occidentaux répliqueraient à l’identique aux provocations nazislamistes. Et que les pisse-froid se taisent ! S’ils ont une meilleure idée pour faire du buzz, qu’ils le disent.

Voilà pour la partie pacifique et respectueuse de la légalité républicaine. Mais hélas, ce sera très insuffisant. Toutefois, à l’instar de nos ennemis et des collabos, il existe une ultime étape avant de laisser agir les pros de l’action. Utilisons nous aussi, le « terrorisme intellectuel ». Diabolisons sans vergogne, d’abord, tous les organes de propagande, sans exception, qui défendent les envahisseurs. Ca doit être au tour des auteurs de papiers peu hygiéniques sévissant dans la propagande de se sentir mal à l’aise, partout où ils se trouvent, surtout dans les lieux publics. Créons nous aussi nos officines de poursuites pénales contre les collabos et leurs propos infâmes. Il est certain que de nombreux magistrats n’attendent que nos plaintes, pour juger en conséquence. La récente victoire de Philippe KARSENTY contre Racaille + en est une illustration. Les coups bas sournois vont se multiplier dans toutes les professions confrontées à l’information, la communication et la politique. Ne cherchons plus à esquiver. Affrontons et tentons de donner plus de coups et plus forts, que nous n’en recevons. Ce n’est qu’ainsi que nous écraserons la vermine collabo des nazislamistes. Le jour de joie se rapproche, où nous aurons le bonheur de contempler les premières carcasses déchiquetées de propagandiste…


Pillé à Charles DALGER, le 20 juin 2010

*OPED = Organisation des Producteurs Exportateurs de Déchets (nazislamistes)

Cinq jeunes, accusés d’avoir tiré sur la police à Villiers-le-Bel, aux assises.

Faut arrêter d’appeler ça des « jeunes », merde! Tout le monde sait que ce sont des racailles aux noms et prénoms fleurant bon le sable des dunes de là-bas ou bien la savane et la brousse… Médias: faites votre boulot d’information et n’ayez plus peur d’eux! Ecrire « racailles issues de l’immigration », c’est du racisme? Car c’en sont…

FDF

JUSTICE - Cinq jeunes, accusés d'avoir tiré sur la police à Villiers-le-Bel, aux assises

Retrouvez le témoignage exclusif d’un policier

« Le procès de cinq suspects de tirs contre des policiers lors de deux nuits de violences en novembre 2007 à Villiers-le-Bel (Val-d’Oise) s’est ouvert sous tension lundi à la cour d’assises de Pontoise. Les policiers, qui sont parties civiles au procès, ont occupé les bancs de la cour d’assises, tandis que les familles des accusés se massaient dans le hall. Un important service d’ordre a été déployé pour cette audience prévue pour durer deux semaines.

Quatre des accusés, Adama Kamara, son demi-frère Abderhamane, Ibrahima Sow et Maka Kante, sont jugés pour « tentative d’homicides volontaires sur agents de la force publique », un crime passible de la prison à perpétuité. Un cinquième accusé, Samuel Lambalamba, soupçonné de leur avoir fourni une arme, est jugé libre pour « complicité » de ce crime par « fourniture de moyen ».

Deux nuits de violences, les 25 et 26 novembre 2007, avaient suivi la mort de deux jeunes gens percutés par une voiture de police dans une cité, alors qu’ils circulaient en mini-moto. Des tirs par armes et des jets de projectiles avaient fait plusieurs dizaines de blessés parmi les forces de l’ordre. Une gigantesque opération de police avait été lancée au lendemain des faits, sans résultats concluants. Un appel à témoins promettant des récompenses financières avait ensuite été lancé.

Témoignages anonymes

L’accusation est notamment fondée sur des témoignages consignés en procédure de manière anonyme, une méthode permise par les lois Perben depuis le début des années 2000 et censée protéger les témoins. Elle est critiquée par les avocats, qui y voient un risque d’abus et de manipulation. Le 17 juillet 2009, le tribunal correctionnel de Pontoise a prononcé des peines de prison ferme contre dix auteurs de jets de projectiles en direction des policiers lors de ces mêmes violences, envoyant directement en détention sept d’entre eux.

Dans l’enquête distincte sur la mort des deux jeunes gens qui ont trouvé la mort lors de l’accident, un non-lieu a d’abord été rendu en octobre 2009 par un juge d’instruction, mais la cour d’appel de Versailles a infirmé le 7 avril dernier cette décision et ordonné la mise en examen d’un policier. La chambre de l’instruction a confié à son président un complément d’information. Ce scénario d’un incident mortel avec la police suivi de violences urbaines s’est répété plusieurs fois depuis 2005 et l’embrasement des banlieues françaises.

La mort de deux adolescents à Clichy-sous-Bois avait été suivie par des violences dans tout le pays, du 27 octobre au 17 novembre. Quelque 300 bâtiments et 10.000 véhicules avaient été incendiés, 130 policiers et émeutiers blessés. L’instruction sur la mort des deux jeunes de Clichy est toujours en cours. »

Source: ne mérite pas d’être citée… FDF

Mondial de foot: virez-moi tous ces cons!

20 juin 2010

D’après acidetonique

_

L’équipe arc-en-fiel engagée dans la seule action réussie du mondial 2010 !

Vidéo

A lire: Poèmes et Patrie.

21 juin 2010

Jean Héron est l’auteur d’une anthologie originale regroupant sur une période qui débute au XIème siècle et s‘arrête aux portes du XXème siècle, certains des plus grands noms de la poésie française dont pas moins de 14 Académiciens. Il nous présente son livre Poèmes et Patrie

Medias Libres: Comment vous est venue l’idée de ce livre ?

D’un manque. Il y a beaucoup d’anthologies poétiques sur le marché : des « plus beaux » poèmes de la littérature aux « poèmes d’amour », en passant par les grandes anthologies chronologiques comme celles de la Pléiade, de Bernard Delvaille ou de Jean Orizet et d’autres encore, disons, plus « engagées ».

Mais, étrangement, personne au cours du XXème ni au début de ce XXIème n’a pensé utile de reprendre le thème de la Patrie comme seul fil conducteur. Et encore moins sur une période de plus de 800 ans ! Donc, comme je ne trouvais pas de sélection consacrée à ce thème, j’ai décidé d’en faire une.

Concrètement que contient cette anthologie ?

Le thème de la Patrie dans la littérature poétique française est vaste : il va de l’amour de son village natal à celui des paysages et des villes de son pays, en passant par l’hommage à tous ceux qui ont dû défendre le territoire, son peuple et son identité.

Observez cela sur plus de 800 ans en y incluant certains des plus grands noms de la poésie française, dont pas moins de 14 académiciens, et vous aurez une idée du contenu.

Croyez-vous qu’une telle publication soit pertinente, alors que l’on sort tout juste des élections régionales et du débat sur l’identité nationale ?

Le projet de cette publication a débuté bien avant que ce débat soit lancé. Le travail proprement dit de sélection, lui, était d’ailleurs terminé fin décembre.

Après, tout est question de délais liés aux contingences propres à l’édition. Je ne contrôlais pas la date de publication. Mais franchement, ni ce débat, ni la proximité des dernières élections régionales, ou celles des prochaines ( il y en a toujours une en France, on en sort pas !) ne me gênent.

Il y a aura de toute manière toujours quelqu’un pour vous reprocher qui du thème, qui du moment … etc … alors, vous savez …

Vous êtes donc bien conscient que le thème de La Patrie risque de faire « réagir » ?
Moi, je n’ais pas de problème avec ce thème, qui est le plus naturel au monde. D’éventuelles « réactions » me paraîtraient être symptomatiques non du contenu même de ce travail, mais d’un rapport conflictuel entretenu avec ce thème.

Tout de même, il y a certains passages… Je pense notamment à ceux du XIIème siècle concernant les musulmans..

Je ne vois pas pourquoi. Ces textes sont une part de l’histoire réelle. A moins de changer l’histoire, on ne peut nier le traumatisme qu’ont laissées les conquêtes musulmanes en Europe, et particulièrement en Espagne et en France. Les textes auxquels vous faites allusion ne sont que la traduction littéraire de ces faits.

Vous donnez aussi des poèmes sur les anglais et les protestants.

Même réponse. La guerre de 100 ans, par exemple, qui fut une guerre contre les anglais mais aussi hélas une guerre civile et d‘intérêts seigneuriaux, ou plus tard la guerre entre catholiques et protestants font parties intégrantes de notre histoire.

Vous noterez cependant que les poèmes concernant ce thème ne sont pas, loin de là, tous des va-t-en guerre.

Je pense notamment à celui de Voltaire sur Henri IV

Tout de même il y a beaucoup de poèmes dits « guerriers ».

Il est vrai que la production littéraire autour du thème de la Patrie s’exprime plus fortement lorsque celle-ci est en danger. Et l’histoire de France ne fut pas, hélas, un long fleuve tranquille.

Mais par delà ce simple constat, cette littérature qui émerge régulièrement est aussi et surtout le révélateur d’une conscience d’appartenance et de la permanence de cette conscience.

Heureusement, cette anthologie fait aussi la part belle à d’autres manières de déclarer son amour pour « sa » Patrie. Cela peut être beaucoup plus régionale, bucolique ou parfois ironique. Et un certain nombre de textes particulièrement touchants expriment bien la « sensibilité » de l’époque, je pense notamment à ceux d’Auguste la Caussade ou d’Auguste Brizeux.

Il parait aussi que dans le choix de vos poèmes vous avez effectué un certain nombre de clins d’oeils …
Il y a certains éléments qui risquent d’échapper aux lecteurs mais qui seront reconnus par ceux qui connaissent mieux l‘auteur en question où la période historique concernée.

Par exemple, l’importance historique de tel poème des croisades, car l’on y voit l’émergence première dans ce contexte du thème de la Patrie au profit de celui de la Chrétienté …

De même, par exemple, mettre Jean Aicard à côté de Rimbaud, n’est pas complètement innocent …

D’autres sont des rendez-vous manqués. Mettre côte à côte Pierre de Nesson et Alain Chartier m’aurait remplit de joie. Je pense notamment au « Lay de guerre » et à son pendant le « Lay de paix. » . Sauf que le Lay de paix ne m’a pas parut assez « parlant » et que le poème de Chartier … n’est pas de Chartier …

En fait, si j’avais dû explicité chaque poème le nombre de pages aurait été plus que doublé. Or nous voulions absolument un ouvrage facilement accessible y compris en terme de prix.

Vous parliez du nombre de pages de cette anthologie. Elle pourrait donc être plus longue ?

Oui, évidemment. Hélas, il faut bien faire des choix. Et puis, un livre c’est aussi un projet éditorial et pédagogique. C’est pourquoi, ici, il a été choisi un format qui soit accessible à tous. 192 pages en format 11×18, c’est un bon compromis. Ce n’est pas trop épais, cela peu tenir dans la poche ou dans un sac à main et se lire partout facilement.

Ce format est d’ailleurs celui de la référence absolue de l’édition poétique en France : les Nrf poésie Gallimard. Du coup, le prix reste abordable lui aussi. 10 euros (c’est le prix d’une place de cinéma ou d‘un repas chez Mc Do !) pour 800 ans d’histoire de la poésie française …

Une anthologie qui est la seule sur le marché à traiter ce sujet …

Poèmes et Patrie

192 Pages

10 euros

Format 10×18

ISBN: 978-2-9535986-0-5

Les Chinois de Belleville en ont ras le bol de la racaille !

Très bon, tout ça, très bon… La racaille venue d’où on sait devrait éviter de semer la merde dans les quartiers chinois de Belleville. Quand ils se fâchent, les Chinois, généralement on s’en souvient… Et si ils veulent un coup de main pour nettoyer leur secteur, y’a qu’à demander…

FDF

POINT DE VUE DE HUI JI SUR LE RASSEMBLEMENT DU COLLECTIF  DES ASSOCIATIONS CHINOISES À BELLEVILLE



POINT DE VUE DE HUI JI SUR LE RASSEMBLEMENT

DU COLLECTIF

DES ASSOCIATIONS CHINOISES À BELLEVILLE

 
 
L’Association des Résidents Chinois de France, plus ancienne association
chinoise de Paris a réuni au sein d’un collectif une grande majorité des
associations chinoises de la Région Parisienne géo dialectales, culturelles,
d’étudiants, de jeunes français, de commerçants, d’entrepreneurs, etc…
 
Le Collectif des Associations Chinoises appelle à une manifestation prévue à

Belleville le dimanche 20 juin 2010 à 15 heures et intitulée

« Sécurité pour tous ­-  Solidarité avec les Chinois de Paris ».

 
Elle fait suite à une situation inquiétante (révélée et dénoncée par Hui Ji
depuis plusieurs années) qui conduit une grande partie des Chinois de France
à vivre dans la peur : peur des voyous, mais aussi méfiance envers les forces
publiques qui sont censées
les protéger. 
 
Si ce mouvement répond à un légitime sentiment d’exaspération et de colère chez
les migrants et leurs enfants, il est cependant nécessaire de se prémunir
contre tout événement non contrôlé pouvant découler de cette tension,
voire des affrontements entre jeunes issus de l’immigration et des commerçants
ou encore des jeunes Chinois désireux d’assurer leur propre autodéfense. 

Source: http://www.huiji.org/

Chasse aux Blancs près de Montréal…

Ce n’est pas ce que vous imaginez. Pour une fois, les islamistes ne sont pour rien dans cette affaire. Une fois n’est pas coutume… Celà se pas dans la réserve indienne de Kahnawake vers Montréal dont les « dirigeants » ont pris une décision sans appel: en vertu de l’application d’une loi raciale à l’égard des non-amérindiens, les Blancs vivant dans la réserve ont été officiellement priés de quitter les lieux au plus vite. Tout cela en vertu de la sauvegarde et de l’identité des habitants du coin dont le territoire est soumis à une pression extérieure croissante. Déjà 25 lettres d’expulsion ont été adressées. Mieux: les Blancs vivant avec un conjoint Mohawk ont eu dix jours pour se séparer… Ca me fait vaguement penser à quelque chose: la défense de l’identité nationale avec laquelle ont nous bassine depuis des lustres sans effet notoire et l’islamisation de notre France…Parfois, les petits ruisseaux font les grandes rivières…

FDF

Bonne nouvelle… Mosquée de Bordeaux : un projet au point mort ?

Lundi 21 juin 2010

La construction d’une grande mosquée à Bordeaux semble être véritablement au point mort. C’est ce qu’a confirmé le maire de Bordeaux, pourtant grand partisan du projet, lors du dernier conseil de quartier de la Bastide. Alain Juppé confirme bien que l’achat d’un terrain l’année dernière par la mairie, aux frais des contribuables, était bien destiné pour cette construction très contestée : « Nous avons acquis une parcelle, que nous pourrons mettre à disposition si on nous le demande… mais pour l’instant, on ne nous demande rien : ce projet est un projet privé, et nous n’avons pas vraiment de nouvelles de ses promoteurs ». Muriel Parcelier, l’adjointe du quartier précise même que le lieu idéal se situerait « plus proche du pont Saint-Jean . Va t-on vers une annulation pure et simple ? C’est que que souhaiterait une majorité des habitants du quartier.

Par Infos Bordeaux

Pays-Bas : persécutions des apostats de l’islam !

Plus la peine d’aller chercher des exemples au Pakistan ou en Algérie, les persécutions sont déjà chez nous. Et les autorités ferment les yeux, comme d’habitude, et les médias n’en parlent pas, comme d’habitude… Quand va-t-on mettre fin à ces violences, bon sang ?!  Nos libertés se réduisent comme une peau de chagrin, tout cela pour faire plaisir à une bande de petits fascistes qui pensent qu’il faut soumettre ou tuer ceux qui n’épousent pas leur doctrine totalitaire. C’est INACCEPTABLE en Occident ! Et ailleurs, EVIDEMMENT !

“Les gens pensent que les menaces à l’encontre des Musulmans devenus Chrétiens n’arrivent que dans les pays musulmans comme le Maroc ou l’Iraq”, commence Johanna Marten, dirigeante de l’équipe du travail Arabe à la fondation Gave, une organisation inter-églises qui aident les églises en mission pour aider les demandeurs d’asiles. “Beaucoup de personnes aux Pays Bas ignorent tout des problèmes des Musulmans d’ici rencontrent lorsqu’ils deviennent Chrétiens. Ils ne savent pas non plus qu’il y a aussi des menaces concrètes et des attaques au nom de l’Islam aux Pays Bas.”

Marten et son équipe écoutent chaque mois ”une ou deux menaces de morts sérieuses” contre des apostats qu’ils guident, dit-elle. “Nous écoutons souvent des gens qui ont affaire à des violences physiques“.

Aux Pays Bas, environ 200 Musulmans se sont convertis aux Christianisme l’année dernière. “Dans la police de Friesland, ils ignorent le nombre de plaintes pour menaces faites par des Musulmans convertis”, raconte la porte-parole Irene Sloot. “Dans ce type de cas, les plaintes ne sont pas faites très vite”. Selon Marten, les ex-Musulmans abandonnent souvent parce qu’ils ont peur.

Eerde de Vries, président des services Néerlandais-Arabe de l’église Libérale et Réformée de Morgenster, dit qu’il sait à propos des tensions que vivent chacun des apostats. Deux fois par an, l’église fait le service en arabe où 80 arabophones se présentent. “L’atmosphère devient sinistre. J’entends aussi des menaces de morts concrètes. Dans la plus récente, quelqu’un avec lequel nous sommes en contact a reçu une menace de mort par SMS. De plus, j’entends parlé de gens qui ont “simplement” été battus”.

Pour la sécurité de ceux qui sont impliqués, De Vries proposen d’utiliser uniquement des pseudonymes dans les papiers administratifs de l’église quand il faut nommer les Musulmans convertis au Christianisme. Le dimanche, De Vries veut faire le service en arabe quand les boutiques sont ouvertes “Pour que cela n’attire pas l’attention dans les centres des demandeurs d’asile quand les gens sortent. Personne ne doit savoir qu’ils vont à l’église“.

Les érudits de l’Islam et le directeur de l’institut scientifique pour le party de l’Union Chrétienne, Gert-Jan Segers, connait ces problèmes. Il a vécu 7 ans en Egypte et a observé les tensions causées par la convertion d’un Musulman au Christianisme. “Dans le monde musulman, la liberté religieuse est piétinée par le système. Avec l’arrivée de Musulmans aux Pays Bas, cette culture s’est importée”.

Segers affirme que cette liberté de religion est très importante. “Elle affecte la liberté d’expression. Mais à part les partis chrétiens et le VDD, on entend personne sur le sujet” Il ajoute que sur ce point, on devrait exiger une intégration plus ferme des Musulmans. “Si l’Islam veut demeurer ici, alors les Musulmans doivent accepter la liberté de religion. Cela doit être clair pour chaque Musulman qui vient aux Pays Bas. Les violences physiques ne seront pas tolérées à ce niveau non plus. Cela amènerait à une expulsion parce que cela entre en conflit total avec ce en quoi croit ce pays”.


Sources : Friesch Dagblad via Islam in Europe
Traduction Bivouac-ID.

Serbie : Offensés par un photomontage dans un quotidien, les musulmans exigent 100 millions d’euros…

Coutumes venues d’islam… Ils feront TOUT pour faire ch… l’Occident; TOUT !

FDF

…à titre d’indemnité « symbolique »… Ou le blasphème comme prétexte à l’extorsion.

______________________________________

Islam-protest

Belgrade – La Communauté islamique de Serbie a protesté, samedi, contre un photomontage publié dans le quotidien Blic, et exige une indemnisation «symbolique» de 100 millions d’euros (124 millions de dollars US).

Le Blic a publié un photomontage montrant Muamer Zukorlic, leader de la communauté islamique, vêtu d’une soutane d’évêque orthodoxe chrétien.

« Nous exigeons des excuses de la rédaction et du propriétaire du Blic et une compensation symbolique de 100 millions d’euros, déclare la Communauté dans un communiqué, ajoutant qu’en cas de refus, Blic fera face à des  accusations et la Communauté islamique appellera tous les citoyens à boycotter le quotidien.» La Communauté islamique allègue que les musulmans de Serbie ont été offensés par le photomontage qui insulte leurs sentiments religieux les plus profonds. Le rédacteur en chef du Blic, Veselin Simonovic, a déclaré que le quotidien n’avait pas eu l’intention d’offenser qui que ce soit.

La majorité de la population de Serbie est composée de chrétiens orthodoxes, mais il y a une importante communauté musulmane dans le sud du pays.

Source: http://tinyurl.com/338d8vz

Equipe de « France »: Qu’ils quittent la scène, et vite !

Un véritable « panier de crabes »… Millionnaires de surcroit… Ce n’est pas une excuse pour faire passer la France pour un pays de pourris. Il y en a encore qui n’y sont pas: les « résistants »…

FDF

21 juin 2010

Les reportages et les articles de presse qui se sont succédé ces derniers jours nous ont beaucoup appris sur la qualité du vivre-ensemble de cette « équipe » de « joueurs » de football. Les langues se sont enfin déliées, mais il aura fallu attendre, pour cela, la Berezina.

Grossièreté et mauvaise éducation de certains ; mise à l’écart des joueurs bien élevés ; clans formés sur des bases ethniques et culturelles ; hostilité entre les Noirs des Îles et ceux d’Afrique ; maghrébins (dans la bande desquels les observateurs ont placé Ribéry) qui n’apprécient pas le reste du groupe ; cohésion impossible ; rejet de l’autorité de l’entraîneur ; volonté d’autogestion ; refus de s’entraîner… Cela ne vous rappelle-t-il rien ? Mais ce sont ces mêmes situations que nombre de nos enseignants et chefs d’établissement endurent depuis des années ! Il apparaît aujourd’hui au grand jour que ce problème de cohabitation n’a pas pour origine la dimension économique, comme persiste à le laisser croire au peuple français une partie des « élites »… Rappelons que nous avons ici affaire à des millionnaires.

La Dépêche : « À la veille du match contre le Mexique, Sidney Govou a même reconnu l’existence de clans ethniques au sein de l’équipe de France. Interrogé sur l’existence de tels groupes, le milieu de terrain avait répondu : “Dans la vie de tous les jours, on cherche des affinités, alors en équipe de France aussi. Et quand on cherche des affinités, la couleur c’est la première chose qui vient à l’esprit”.
Yoann Gourcuff, écarté. Le jeune Breton qui évolue à Bordeaux a été la première victime de cet esprit clanique au sein de l’équipe de France. écarté lors du dernier match au profit de Malouda, il serait jugé “trop poli”, trop bien élevé voire trop “beau gosse” ou “gendre idéal” s’exprimant trop calmement… attisant d’autant la jalousie de certains de ses co-équipiers comme Franck Ribéry ou Nicolas Anelka notamment
. »

Le Monde : « il n’est pas compliqué d’observer sur le terrain que cette équipe fonctionne par affinités sélectives, ce qui se traduit par un collectif hétérogène […] Il semble bien qu’il y ait d’un côté les provinciaux, type Lloris, Toulalan, Gourcuff, mais aussi Govou. Puis les gens issus des quartiers dits sensibles, type Ribéry, Anelka et autres. Et enfin les électrons libres comme Malouda, et les anciens, comme Henry ou Squillaci. »

Sud-Ouest : « Équipe de France : derrière l’affaire Anelka, y a-t-il une affaire Zidane ? Alors qu’Anelka fait ses valises, Libération révèle maintenant que Zinédine Zidane, l’ancien meneur de jeu des Bleus aurait orchestré un mouvement des joueurs contre le système de jeu prôné par le sélectionneur Raymond Domenech… »

La citoyenne que je suis ne reconnaît pas le droit de porter les couleurs de la France à des individus qui renvoient, au monde entier, une image épouvantable de notre pays.

La victoire de notre équipe de football au Mondial de 1998 a constitué un grand malheur pour le peuple français. Elle a en effet laissé notre classe politique, et nos élites de manière générale, se leurrer et leurrer le peuple de l’idée que la fraternité black-blanc-beur coulait de source. C’est à dater de cet évènement que s’est largement répandue l’idéologie du métissage, une chance pour la France, qui nous a empêchés de regarder en face, et surtout de traiter, la réalité du terrain. Croisons les doigts pour que cette équipe de foot 2010 quitte la scène au plus vite. Dans le cas contraire, notre personnel politique serait bien capable de s’appuyer sur ces mal-élevés qui ont humilié la France devant le reste du monde, pour nous expliquer que tout va très bien, Madame la marquise… L’espoir de voir ce sujet de la cohabitation traité avec le sérieux qu’il mérite, au regard de ses conséquences, s’éloignerait alors de nouveau.

Rêvons un peu ; peut-être les Chinois vont-ils venir aussi à notre secours ? Les pouvoirs publics et les médias peuvent en effet difficilement les museler, car la Chine doit très probablement observer à la loupe ce qui se passe en France, ce pays dont certains responsables se permettent de venir en Chine donner des leçons de respect des droits de l’homme. Il devient de plus en plus difficile à nos élites mondialisées et mondialistes de défendre que la France est encore la patrie des droits de l’homme, quand ces droits y sont devenus à géométrie variable.

Source: http://tinyurl.com/26jpo62

Mondial de foot: les muzz très prudents avec l’affaire Anelka…

C’est sûr qu’une affaire comme celle-ci ne va pas remonter leur « image de marque », aux muzz, déjà en position très précaire dans d’autres domaines… En outre, quand on connait le salaire qu’ils touchent, les « Bleus », qu’ils sont nuls sur les terrains et sont la honte de l’équipe de « France »… Il a du courage, le Raymond… Ce n’est pas le foot français qui en prend un coup (on avait déjà l’affaire Ribéry…) , c’est la France entière qui passe pour un pays de nuls, par la faute de … je préfère me taire… On dit d’Hortefeux qui a tenu des propos jugés racistes quoique réalistes; mais là, ça se confirme…

FDF

Désolé, pas pu m’empêcher… FDF


Lu sur: http://tinyurl.com/34r6xcx

Anelka au coeur de la polémique


19 juin 2010

Comme nous l’avons mentionné dans un précèdent billet consacré aux musulmans composant l’équipe de France, Nicolas Anelka est musulman. Il s’est converti à l’Islam et a déjà accompli son séjour à La Mecque avec d’autres joueurs musulmans.
Nicolas Anelka alias Bilal est très aimé de nos confrères Emiratis et Saoudiens qui suivent de très près le football français notamment les joueurs convertis à l’Islam.

Bilal est aujourd’hui au coeur d’une polémique suite à la défaite de l’équipe de France à la coupe du Monde. Il aurait, selon le journal l’équipe insulter Raymond Domenech à la mi-temps. Prenons des pincettes avec ce genre d’informations qui font le beurre des journaux people et utilisons le conditionnel avant de rapporter des faits qui seraient faux.

anelka l'équipe

Quoi qu’il en soit, il serait préférable que l’intéressé s’exprime sur le sujet car ce genre d’histoire risque d’être très largement récupéré par les médias ainsi que par la nauséabonde presse d’extrême droite. Au sein de la FIFA il semblerait que la décision d’exclure Anelka de l’équipe de France soit en réflexion.

Il est à notre sens difficile de penser qu’il aurait tenu de tel propos, mais le passé nous a montré à travers l’affaire Zahia-Ribery que les joueurs de l’équipe de France musulmans n’ont pas toujours été des exemples.


anelka musulman

anelka musulman converti à l'islam

On est « mal barrés »… Mais c’est officiel, donc…

Je le rappelle, mais il faut sérieusement prendre en considération cette nouvelle stigmatisation officielle. En outre, toutes les associations « bobos » du marché vont s’en donner à coeur joie. Si ce n’est pas de la soumission et de la dhimmitude, ça… Nous sommes en République, c’est ça? Faux, nous passons en régime de despotisme et de racisme anti-blanc, entre autres, et la chasse est ouverte. A nous de riposter…

FDF

19 juin 2010

Islam : victimisation officielle en France !


Lu sur le site du Ministère de l’intérieur :

« Jeudi 17 juin 2010, Brice HORTEFEUX, ministre de l’intérieur, de l’outre-mer et des collectivités territoriales et Mohammed MOUSSAOUI, président du Conseil français du culte musulman, ont signé la convention-cadre pour la mise en œuvre d’un suivi statistique et opérationnel des actes hostiles aux musulmans de France (…)

Il a souligné que sur les 1 026 faits de violence raciste recensés en 2009, 314 concernaient tout particulièrement nos compatriotes musulmans. Après avoir rappelé que ces actes « heurtent de plein fouet les valeurs de notre pacte républicain » et « n’ont clairement pas leur place sur le territoire de la République », Brice HORTEFEUX a réaffirmé sa totale détermination à les prévenir et à les réprimer, notamment en améliorant les outils de recensement et d’analyse ».

Source: http://tinyurl.com/32rnkmj

L’islam ne proscrit pas l’espacement des naissances, rappelle un imam… On sait, on sait…

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 08:59

Oui, on sait. Nos caisses d’Allocations Familiales aussi…

FDF

« Un jour, des millions d’hommes quitteront l’hémisphère sud pour aller dans l’hémisphère nord. Et ils n’iront pas là-bas en tant qu’amis. Parce qu’ils iront là-bas pour le conquérir. Et ils le conquerront avec leurs fils. Le ventre de nos femmes nous donnera la victoire. »
Houari Boumedienne président algérien,  discours à l’ONU en 1974

Lu sur: http://tinyurl.com/36j3sz7 :

18/06/2010
Tivaouane, 18 juin

Des islamologues ont évoqué, vendredi à Tivaouane, la position de l’islam sur la planification familiale, soutenant que la religion de Mohammed « n’est pas opposé à l’espacement des naissances. »

« L’islam n’est pas opposé à l’espacement des naissances désiré par un couple de façon libre », a soutenu l’imam Ousmane Samb, coordonnateur du Réseau islam et population. Par contre, a-t-il affirmé, « l’islam dit non à la limitation des naissances. »

L’imam Ousmane Samb s’exprimait lors d’une rencontre sur « Population, Planification familiale et développement », organisée dans la cité religieuse de Tivaouane.

L’imam Samb, qui parlait au nom de ses pairs, a relevé que la planification a toujours existé mais avec des méthodes traditionnelles. « C’est quelque chose d’ancien dans nos sociétés traditionnelles où la PF existait » à travers des méthodes traditionnelles.

« Aujourd’hui, il y a des méthodes modernes qui sont beaucoup plus efficaces de ce que l’on connaissait à l’époque », a rappelé le coordonnateur du Réseau islam et population, non sans évoquer les contraintes rencontrées dans le cadre de la planification familiale.

« Beaucoup de femmes veulent pratiquer la planification familiale, mais malheureusement, leurs époux n’y adhèrent pas », a regretté l’islamologue.

D’autres, selon lui, pensent que l’islam n’adhère pas à la planification familiale, ce qui est faux, a-t-il tranché. « Notre mission en tant qu’islamologue est de donner le point de vue de la religion islamique, d’éclairer les gens », a fait valoir Ousmane Samb.

« La limitation des naissances, quand elle est érigée en politique nationale comme ce qui se passe dans certains pays, notamment en Chine, est interdite par l’islam », a-t-il précisé.

« Les autorités de ce pays ont pensé à repositionner la planification familiale (PF) car, il y a quelques années, on parlait beaucoup de cela », a relevé l’islamologue.

Il a ajouté : « Elles avaient baissé les bras un moment mais, les réalités socio-économiques ont montré qu’il faut repositionner la PF de façon à sensibiliser les populations à l’adopter », a déclaré Ousmane Samb.

La rencontre a été organisée par le Centre régional de formation et de recherche en santé de la reproduction (CEFOREP), avec la participation de l’édile de la ville de Tivaouane, des autorités administratives, de réseaux de femmes de la cité religieuse. »

Historique des attentats islamiques…

Cette liste n’est pas exhaustive et s’arrête au 18 janvier 2008… Depuis, le rythme s’est accéléré et ceux d’entre nous qui n’ont pas la mémoire trop courte connaissent la suite… On met quand un terme à tout ça?

FDF


Attentats islamistes

Le Centre national antiterroriste des Etats-Unis (NCTC) a publié le 27/04/2005 son rapport 2004 sur le terrorisme dans le monde http://www.state.gov/documents/organization/45313.pdf . Selon le Washington Post du même jour, le nombre d’attentats est passé de 175 en 2003 à 655 en 2004 : il a presque quadruplé en un an !

Voici des exemples d’attentats terroristes islamistes perpétrés ou déjoués dans le monde. La liste ci-dessous n’est pas exhaustive. Elle omet, en particulier, les attentats commis en Israël, en Afghanistan, en Tchéchénie, en Algérie, en Irak, etc.

Attentats un peu partout

Date Description
18/04/1983 Attentat-suicide, Beyrouth, ambassade des USA, 63 morts
23/10/1983 Attentat-suicide, Beyrouth: 241 morts américains, 58 morts français
04/02/1991 2 militaires américains blessés à Djedda
29/12/1992 Attentat à Aden, Yemen: 2 morts
26/02/1993 1er attentat au World Trade Center: 6 morts, plus de 1000 blessés
13/11/1995 Mission américaine à Riyadh: 6 morts
25/06/1996 Base aérienne de Khobar, Arabie Saoudite: 19 morts américains
17/11/1997 Louxor (Egypte): 67 morts
07/08/1998 Ambassades américaines à Nairobi (Kenya) et Dar es Salam (Tanzanie): 224 morts, près de 5000 blessés.
12/10/2000 Destroyer USS Cole, Aden (Yémen): 17 morts, 40 blessés
11/09/2001 Attentats-suicides au World Trade Center (New York) et au Pentagone (Washington), + avion tombé en Pennsylvanie:
environ 3000 morts
22/01/2002 Centre américain de Calcutta, Inde: 20 morts, 20 blessés
23/01/2002 Pakistan: enlèvement du journaliste Daniel Pearl, ultérieurement assassiné
17/03/2002 Islamabad, Pakistan: attentat dans un temple protestant: 5 morts, 46 blessés
11/04/2002 Djerba, Tunisie, camion piégé contre synagogue: 21 morts
08/05/2002 Karachi, Pakistan, attentat contre le bus transportant des français de la Direction des Constructions Navales, 14 morts
14/06/2002 Karachi, Pakistan: attentat devant le consulat américain: 12 morts, 50 blessés
13/07/2002 Pakistan, attaque d’un car de touristes, 12 blessés
05/08/2002 Pakistan, attaque d’une école chrétienne: 6 morts
25/08/2002 Explosion près de la résidence du personnel des Nations unies à Kaboul, Afghanistan
06/10/2002 Pétrolier français Limburg: 1 mort
08/10/2002 Koweït, attaques de militaires américains en manœuvre
12/10/2002 Attentat de Bali, Indonésie: 200 morts, 300 blessés
28/11/2002 Mombasa, 2 attentats anti-israéliens, contre un hôtel et un avion d’El Al: 18 morts
04/03/2003 Davao, Philippines, Attentat contre un aéroport: 21 morts
12/05/2003 Riyad, Arabie Saoudite, 35 morts, près de 200 blessés dans un complexe résidentiel
16/05/2003 Casablanca, Maroc: 45 morts
05/08/2003 Jakarta, Indonésie : attentat hôtel Marriott, 12 morts, 150 blessés
15/11/2003 Istanbul, Turquie, attentats contre 2 synagogues: 23 morts, plus de 300 blessés
20/11/2003 Istanbul, 2 attentats-suicides: 33 morts, 450 blessés
05/12/2003 Essentouki, Russie, attentat contre un train: environ 40 morts et 100 blessés
09/12/2003 Moscou, Russie, attentat-suicide près du Kremlin: 5 morts
11/03/2004 Madrid, train: 200 morts, 1500 blessés
01/05/2004 Six occidentaux tués à Yanbu (Arabie Saoudite)
29-30/05/2004 Prise d’otages à al-Khobar (Arabie Saoudite) : 22 morts, 25 blessés
12/06/2004 Arabie Saoudite : un Américain tué à Riyad, un autre enlevé puis décapité
27/04/2004 Attentat à Damas contre l’ambassade du Canada : 5 morts
24/08/2004 Russie, attentat tchétchène, 2 avions Tupolev, 89 morts
1-3/09/2004 Ossétie du Nord, prise d’otages tchétchène dans une école,
plus de 330 morts et 700 blessés
09/09/2004 Attentat de la branche Jemaah Islamiyah d’al Qaida à Jakarta (Indonésie) contre l’ambassade d’Australie, 9 morts, 182 blessés
26/09/2004 Assassinat d’un Français en Arabie Saoudite par al Qaida
07/10/2004 Triple attentat en Egypte, une trentaine de morts
01/11/2004 Assassinat du cinéaste Théo van Gogh à Amsterdam par un islamiste
06/12/2004 Attentat contre le consulat américain à Djedda, une dizaine de morts
janvier 2005 Plusieurs fusillades sanglantes au Koweït
14/02/2005 Triple attentat islamiste (Abou Sayyaf) aux Philippines : 10 morts, au moins 127 blessés
19/03/2005 Attentat à la voiture piégée au Qatar devant le théâtre d’une école : 1 mort, 12 blessés
07/04/2005 Attentat au grand souk du Caire : 4 morts dont 2 Français, 18 blessés
30/04/2005 2 attentats anti-touristes au Caire : 3 morts, 8 blessés
07/07/2005 4 attentats à Londres : environ 50 morts et 700 blessés
21/07/2005 4 bombes à Londres : 1 blessé
23/07/2005 Plusieurs attentats à Charm el Cheikh (Egypte) : environ 80 morts et 200 blessés
17/08/2005 350 attentats au Bangladesh, perpétrés quasi simultanément par des islamistes du groupe « Jamayetul Mujahideen » qui réclament l’instauration de la loi islamique. Il y a au moins 1 mort et 13 blessés
19/08/2005 3 tirs de roquettes Katioucha à Aqaba (Jordanie) et Eilat (Israël) : 1 mort et un blessé
01/10/2005 3 attentats à Bali : environ 26 morts et 100 blessés
29/10/2005 3 attentats à Delhi : environ 66 morts et 190 blessés
09/11/2005 3 attentats contre des hôtels à Amman (Jordanie). Environ 57 morts et 100 blessés.
11/07/2006 Explosions dans des trains à Bombay (Inde). 187 victimes.
12/09/2006 Attentat contre l’ambassade américaine à Damas : 4 morts
26/02/2007 Attentat antifrançais en Arabie Saoudite : 4 morts
11/04/2007 Attentats à Alger : 33 morts, environ 200 blessés
14/04/2007 2 attentats antiaméricains à Casablanca : 2 morts (les 2 terroristes)
29/06/2007 3 attentats à la voiture piégée à Londres et Glasgow, pas de victime
02/07/2007 Attentat au Yémen : 9 morts
05/09/2007 Attentat islamiste manqué en Allemagne, 3 terroristes arrêtés
06/09/2007 Attentat en Algérie, à Batna : 20 morts, 85 blessés
08/09/2007 Attentat en Algérie, à Dellys : 35 morts, 55 blessés
21/09/2007 Attentat en Algérie près d’Alger : 9 blessés dont 2 Français
18/10/2007 Attentat au Pakistan, à Karachi contre Benazir Bhutto, qui en réchappe – 140 morts
11/12/2007 Double attentat à Alger : environ 60 morts et 100 blessés
20/12/2007 La police française démantèle un important réseau al Qaida
24/12/2007 Attentat à Aleg, en Mauritanie – 4 Français tués, 1 blessé
27/12/2007 Attentat-suicide au Pakistan – Une douzaine de morts dont Mme Benazir Bhutto
10/01/2008 Attentat-suicide à Lahore (Pakistan) 23 morts, 58 blessés
15/01/2008 Attentat anti-américain au Liban – 4 morts, une quinzaine de blessés

Attentats à Paris du groupe pro-iranien Fouad Ali Saleh

(qui a été jugé et condamné pour cela)

Texte téléchargé le 12/08/2004 de la page http://www.sos-attentats.org/jur_chron_judiciare/decisions/4/serie_attentats_4_faits.htm

Date Description
07/12/1985 Galeries Lafayette et Printemps (Paris)  51 blessés
03/02/1986 Galerie du Claridge (Champs-Elysées, Paris) 7 blessés
03/02/1986 Tentative de destruction de la Tour Eiffel
04/02/1986 Librairie Gibert-Jeune (Paris)  4 blessés
05/02/1986 FNAC-Sports, Forum des Halles (Paris) 15 blessés
17/03/1986 Tentative d’assassinats dans le TGV Paris-Lyon (Paris)  9 blessés
20/03/1986 Galerie Point-Show (Champs-Elysées Paris)  2 morts, 21 blessés
20/03/1986 Tentative d’attentat contre le RER, Ligne A, Stations Etoile et Auber (Paris)
08/09/1986 Poste de l’Hôtel de Ville (Paris)  1 mort, 16 blessés
12/09/1986 Cafétéria du Magasin Casino – La Défense  43 blessés
14/09/1986 Pub Renault  2 morts, 1 blessé
15/09/1986 Préfecture de Police (Paris) 1 mort, 45 blessés
17/09/1986 Magasin TATI, rue de Rennes, 7 morts, 54 blessés

Remarques sur l’origine de ces attentats à Paris:

§   Dans les années 1980, comme les Etats-Unis et d’autres pays, la France livre des armes à l’Irak, en guerre contre l’Iran islamiste. Celui-ci se venge en déclenchant la vague d’attentats ci-dessus.

§   Fin novembre 1987, sous le gouvernement Chirac, un accord entre la France et l’Irak est conclu: les livraisons d’armes françaises à l’Irak cessent et deux otages français du Liban sont libérés, en échange du libre départ pour la république islamiste d’Iran de Wahid Gordji (un des acteurs des attentats meurtriers de septembre 1986 à Paris). Ces attentats terroristes à Paris cessent.

Autres attentats islamistes non déjoués en France

Date Description
03/10/1980 Paris, Synagogue rue Copernic: 4 morts, 22 blessés
22/04/1982 Paris, Rue Marbeuf: 1 mort, 63 blessés
15/07/1983 Aéroport d’Orly: 8 morts, 60 blessés
25/07/1995 Paris, RER Saint Michel: 8 morts, 150 blessés
07/09/1995 Villeurbanne, attentat dans une école juive: 32 blessés
06/10/1995 Paris, avenue d’Italie: 16 blessés
17/10/1995 Paris, attentat dans le RER C (Musée d’Orsay): 30 blessés
03/12/1995 Paris, attentat dans le RER B (Port Royal): 4 morts, 170 blessés
08/10/2004 Paris, ambassade d’Indonésie, 10 blessés légers

Attentats déjoués aux Etats-Unis en 2005-2006

Date Description
31/08/2005 Los Angeles, arrestation de 4 terroristes qui planifiaient des attaques de centres de recrutement militaire et des synagogues
02/2006 Toledo (Ohio) : arrestation de 3 hommes qui préparaient leur départ pour l’Irak pour y combattre des forces américaines
Mars et juillet 2006 Inculpation de 2 hommes venus à Washington filmer des cibles près du Capitole puis partis au Canada rencontrer d’autres extrémistes travaillant aux mêmes attentats
Juin 2006 Miami : arrestation de 7 extrémistes entendus au téléphone jurer allégeance à Al Qaida et projetant d’attaquer des cibles à Miami et Chicago
Juillet 2006 Arrestation au Liban de chef d’un groupuscule qui prérarait des attentats dans le métro de New York

Attentats du Hezbollah hors du Liban

§   Décembre 1984 : détournement d’avion koweïtien ; 2 Américains travaillant pour l’Agence Américaine pour le Développement International sont assassinés.

§   1985 :

  • ·          Détournement d’un avion TWA vers Beyrouth. 1 mort.
  • ·          Attentat contre un bureau de la compagnie El-Al à Copenhague ; 1 mort et 26 blessés.

§   13 attentats à Paris entre décembre 1985 et septembre 1986, dont 2 manqués ; ces attentats ont fait au total 13 morts et plusieurs centaines de blessés.

§   1988 : Détournement d’un vol Kuweit Airlines vers Alger où les terroristes s’échappent. 2 Koweïtiens assassinés.

§   1992 : Explosion à l’ambassade d’Israël en Argentine : 29 morts et 242 blessés.

§   1994 : Camion piégé devant un centre juif de Buenos Aires : 85 morts et plus de 200 blessés.

§   20/11/2000 : bombe dans un bus de transport d’enfants en Israël : 2 morts et 11 blessés.

§   Entre 1983 et 2006, des milliers de roquettes du Hezbollah sont tombées en Israël…

Références :

§   Association SOS attentats http://www.sos-attentats.org/rechercher.asp?texterecherche=Hezbollah&lan_id=fr

§   Middle East Media Research Institute (MEMRI) http://www.memri.org/

§   The Intelligence & Terrorism Information Center http://www.terrorism-info.org.il/engsite/home/default.asp

§   Institute for Counter-Terrorism (ICT) http://www.ict.org.il/

Attentat chimique dans le métro parisien déjoué en 2002

Source: article « Terrorisme » publié page 9 dans Le Figaro du 01/09/2004.

Le juge antiterroriste Jean-Louis Bruguière a affirmé le 31/08/2004 qu’un attentat majeur à l’arme chimique a été déjoué en décembre 2002. Il avait pour cible le métro parisien et d’autres lieux et utilisait une arme chimique nouvelle. Il a ajouté:

« Si nous n’avions pas réussi à agir et à démonter ce réseau en décembre 2002, je pense que l’on aurait eu en France plus de morts qu’à Madrid le 11 mars 2004. »

Une quinzaine de personnes, dont un imam algérien de Vénissieux, Chellali ben Chellali, son épouse et deux de ses fils ont été arrêtés en deux vagues, en décembre 2002 et janvier 2004. Selon le juge Bruguière, le projet d’attentat aurait été fomenté par une filière de combattants islamistes entraînés en Géorgie en vue de participer aux combats en Tchétchénie. Le principal suspect est Menad ben Chellali, fils aîné de l’imam, qui a reçu une formation dans des camps islamistes en Afghanistan en 2001, puis dans les gorges de Pankissi, en Géorgie, en 2002. Il aurait projeté d’utiliser de la ricine et de la toxine botulique…

Filières irakiennes : coup de filet contre un groupe de djihadistes

C’est sous ce titre que Le Figaro du 28/04/2005 rend compte de 6 interpellations de la DST à Paris et Marseille qui ont mis un terme aux activités d’islamistes particulièrement dangereux.

Attentat chimique à Londres déjoué en janvier 2003

Un Nord-Africain, Kamel Bourgass, qui projetait un attentat à la ricine a été condamné à 17 ans de prison le 13/04/2005. Cette condamnation s’ajoute à celle encourue pour le meurtre d’un officier de police qui venait l’arrêter.

Ahhhhh, cette « religion » d’amour, de paix, etc…

FDF