Francaisdefrance's Blog

20/06/2010

Les collabos d’Al-Qaïda…

« Il y a quelques années les musulmans n’acceptaient pas que l’on utilise le mot « islamisme » pour désigner le terrorisme se réclamant de l’islam, refusant l’amalgame entre islam, religion, et islamisme, terrorisme.

Aujourd’hui ce mot « islamisme » est passé dans le langage courant, y compris dans les pays musulmans (qui, pour la plupart, luttent contre l’islamisme).
Et l’on a fini par admettre aujourd’hui que certains versets du Coran sont l’assise et la justification mêmes de l’islamisme, raison qui explique le silence des musulmans tolérants qui ne peuvent contester ces versets,
le Coran étant l’expression de la parole divine d’Allah, non modifiable et non censurable.

Cette vérité n’est pas politiquement correcte (1), mais comment la taire plus longtemps ?

Pour mémoire Oussama Ben Laden et son réseau Al-Qaïda sont responsables de dizaines de milliers de morts sur la planète au nom de l’islam, dont les attentats de Madrid, de Londres, de New York (3000 morts), etc., tout comme les Talibans d’Afghanistan et autres mollahs en passant par le Pakistan et l’Iran, états islamistes qui appellent à la guerre sainte contre les juifs et le reste du monde, djihad ordonné par le Coran à tout musulman.

Cette troisième guerre mondiale est déclarée, les dés sont jetés, une seconde Shoah promise, l’avenir des juifs et de toute la civilisation occidentale est en jeu.

L’islamisme en France aujourd’hui

Je voudrais ici revenir sur ce qu’il se passe en France actuellement à ce sujet. Bien que cela ait fait l’objet de nombreuses mises en garde ces dernières années, tant par des individus isolés que par des associations privées et des partis politiques, peut-être parviendrai-je à exprimer différemment ce que d’autres ont dit, à communiquer mon inquiétude, à faire comprendre mon point de vue et à susciter des actions.

Burqa et qamis uniformes d’Al-Qaïda

Tout d’abord je voudrais rappeler aux pouvoirs que les arguments présentés lors du débat concernant la burqa — atteinte à la liberté de la femme d’un côté, ne pas stigmatiser les musulmans de l’autre, interprétations des droits de l’homme et de la laïcité, etc. — sont complètement hors de la réalité que cet uniforme recouvre.

Ou plus exactement que ces uniformes recouvrent, car à la burqa et autres cagoules des femmes il faut inclure à ce débat la qamis et autres camisoles des hommes. Peu importent les raisons pour lesquelles nos politiciens se voilent la face, peur personnelle ou peur d’émeutes, électoralisme, etc.
CES UNIFORMES EXPRIMENT ET AFFICHENT PUBLIQUEMENT L’ADHÉSION AU MOUVEMENT ISLAMIQUE AL-QAÏDA.
Il faut bien savoir qu’un barbu en robe qamis est un adepte, un partisan d’Al-Qaïda, c’est-à-dire un terroriste potentiel.
Pour les femmes c’est la burqa qui incarne cette adhésion. Le choix est clair : on combat Al-Qaïda ou bien on le soutient ?

La laïcité détournée

Aux défenseurs de la laïcité je répondrai oui pour la laïcité en ce qui concerne les religions qui ne sont que des religions, judaïsme, catholicisme, protestantisme et autres, mais non pour des idéologies politiques fascistes, ce qui est le cas de l’islam.

Toute personne qui a étudié le Coran reconnaît que l’islam est une idéologie politique qui s’appuie sur une religion, une idéologie totalitaire que l’on peut qualifier de ce fait de fasciste, et un traité de droit civil.
La charia en est la meilleure preuve. La laïcité ne peut se compromettre avec l’islam, dont l’idéologie relève du droit commun.

De plus cette idéologie fasciste s’apparente au nazisme en ce sens qu’elle ordonne de tuer les juifs partout où ils se trouvent (Coran) (2).

Ce que confirme le fait que plusieurs états islamiques ont annoncé leur programme d’éliminer Israël.
Or est-ce que la laïcité autorise le nazisme à s’exprimer dans les rues ?
Car c’est de cela qu’il s’agit : les barbus en qamis et les burqas à la mode afghane sont pour la plupart des nazis dans l’âme. (3)
Le débat sur la burqa est complètement à côté de la plaque.
Ce débat doit porter sur la provocation publique par des uniformes néonazis, dont l’objectif est d’occuper le terrain.

Les enjeux politiques

Il y a bien sûr des enjeux politiques, avec la trouille de voir des émeutes éclater, parce que à un moment donné il faudra bien que les forces de l’ordre interviennent et que cela se fera dans le sang, et qu’alors des têtes tomberont au sein des instances politiques, judiciaires et éventuellement militaires.

Avec la trouille aussi de représailles personnelles, d’attentats ciblés, de fatwas.
Avec la trouille également pour les donneurs d’ordres
d’être classés d’extrême-droite, d’être qualifiés de racistes (4), d’être traînés dans la boue par les médias de désinformation, les socialocommunistes, les islamogauchistes et autres idiots inutiles.

L’islam ordonne l’holocauste des juifs (Coran), le Hamas et l’Iran le proclament.
Cet incontestable et abominable programme devrait réunir le monde entier contre.
Au lieu de ça on interdit toute action visant à freiner la montée de l’islamisme, et ceux qui ont le courage de lancer, non sans humour, une action de saucisson et pinard dans une rue de la capitale française sont accusés de « racisme »
comprenez : l’ordre de tuer les juifs n’est pas du racisme — et d’ « extrême droite » — alors même qu’on devrait se réjouir que l’extrême droite prenne la défense des juifs…
Ah suis-je bête, j’oubliais que ce sont les socialistes (allemands) qui ont ordonné la Shoah en 1940 ! (5)
Du reste on le constate tous les jours avec ce soutien inconditionnel de toute la gauche française
au mouvement islamiste Hamas, toute la gauche française qui appuie cette nouvelle Shoah annoncée.

Les enjeux économiques

Mais il y a aussi des enjeux économiques.

N’oublions pas que l’islam est le premier fournisseur de main-d’œuvre en Europe — tout comme dans les pays musulmans, où les pouvoirs en place conservent leur domination grâce à cette doctrine politico-religieuse (6).
Et l’islam restera longtemps premier pourvoyeur de main-d’œuvre car tant qu’on aura des musulmans on aura des ignorants, et par conséquent de la main-d’œuvre manuelle.

Des ignorants ? J’entends déjà les hurlements… Mais oui des ignorants, pour cette simple raison qu’un vrai musulman, un « pur », ne lit que le Coran, qui est le recueil sacré de la parole d’Allah censé porter en lui tout le savoir du monde. (7)
Un musulman fondamentaliste affirmera de ce fait qu’il ne faut lire aucun autre livre, car le Coran est LE Livre, tout autre livre est haram qui prétend apporter des connaissances qu’Allah aurait ignorées — blasphème ! Donc au sens moderne un musulman est un spécialiste de l’ignorance.
C’est ce qui explique l’énorme retard pris par les sociétés musulmanes, demeurées soumises, prisonnières des connaissances d’un Bédouin illettré du VIIe siècle,
où près d’un milliard de schizophrènes plus ou moins sujets à des troubles obsessionnels compulsifs font une prière humiliante cinq fois par jour grâce à laquelle ils en sont restés au même stade d’évolution.

Dans nos sociétés occidentales intellectualisées où le moindre artisan est, par comparaison, un puits de connaissances, nous n’avons plus de main-d’œuvre.

On peut comprendre, vu sous cet angle économique, qu’on a tout intérêt à recruter des musulmans, c’est-à-dire des « soumis ». (8)

Les enjeux démographiques

À cet aspect économique se greffent des enjeux démographiques, l’ignorant étant par nature plus porté à la reproduction que l’intellectuel.

Or en matière économique on sait que la croissance est nécessaire.
S’il n’y a pas progression de la consommation il y a régression, il y a inflation et le système s’effondre.
Sans parler des retraites. (9)

J’affirmais plus haut qu’à un moment donné il faudra bien que les forces de l’ordre interviennent.

Pourquoi ? Parce que précisément
l’islam est totalitaire, parce que le Coran ordonne d’islamiser le monde entier,
parce que cette campagne d’islamisation a commencé partout dans le monde et en particulier en Europe,
et qu’il faut s’attendre à ce qu’une partie de la population européenne de souche, « sous-
chiens »et autres « faces de craie », s’y oppose.
Nous allons vivre une situation en tous points comparable à l’Occupation pendant la Seconde Guerre mondiale.
Sauf qu’elle se présente sous un jour autrement plus sombre.

L’islamisme plus dangereux que le nazisme

Mein Kampf, Mein Koran. En effet islamisme et nazisme sont des idéologies comparables, de par leur côté totalitaire propre à tout fascisme mais aussi, je le répète, de par leur antisémitisme viscéral.

Mais l’islamisme est bien plus dangereux que le nazisme pour les raisons suivantes :

— L’islamisme est aussi une religion, avec toute la dimension du sacré que le nazisme n’avait pas.

L’islamisme agit sur l’ordre du dieu Allah et non sous celui d’un homme, Hitler ou Ben Laden.
Les fous de Dieu sont autrement plus fanatiques et prêts au kamikaze,
et les foules hurlantes incontrôlables.
Il est reconnu que l’islam est facteur de schizophrénie. (10)

La conquête islamique ne se présente pas sous la forme d’une guerre conventionnelle avec des soldats pour cible, mais d’une guerre civile, d’une guérilla anonyme à tous les coins de rue avec des ennemis masqués.

Une armée conventionnelle ne vient jamais à bout d’une guérilla urbaine.

Les musulmans sont formés et insensibilisés dès leur plus jeune âge à l’égorgement (mouton).
Je doute que les souchiens soient capables d’en faire autant, et même de se défendre.
Ils ont été désarmés, ils ont perdu toute combativité, ils sont pacifistes.
Il faut s’attendre à des assassinats de familles entières en tous points identiques aux horreurs vécues
par les Pieds-Noirs en Algérie. (11)

Retour à la Collaboration

Mis au pouvoir six jours avant la capitulation de la France en juin 1940 le vieux maréchal Pétain, 84 ans, patriote incontestable, vainqueur de Verdun et du Rif, eut alors le choix entre laisser le pouvoir aux nazis, avec toutes les conséquences pour la France d’une occupation étrangère totale (mais qui aurait affaibli l’Allemagne en dispersant ses forces),

ou composer avec le vainqueur par une collaboration dans laquelle « Hitler laissait à la France vaincue sa souveraineté et son empire ». (12) Pétain s’y laissa prendre et fit le mauvais choix.
On ne pactise pas avec le diable.

Le parallèle saute aux yeux : c’est précisément ce mauvais choix que fait aujourd’hui le pouvoir français

en prônant des « accomodements raisonnables » avec l’idéologie totalitaire islamique,
notamment en faisant machine arrière sur de nombreuses avancées sociales :
discriminations sexistes et misogynes (hôpitaux, sports) et de non-mixité (cimetières), financement de mosquées
et/ou des terrains pour leur construction, signes ostentatoires politico-religieux dans l’espace public
(voile intégral, robe islamique), annulation de mariage pour non virginité (par la justice française !),
tolérance du polygamisme, tolérance de discours racistes et en particulier antisémites, homophobie,
viande halal (alors que cette forme de mise à mort cruelle est interdite par la loi), interdiction du porc
(avions, cantines et autres), prières publiques (en barricadant nos rues), zones de non-droit,
drapeaux étrangers, chants francophobes et racistes, insultes, agressions
et autres exemples que j’oublie.

Le bon choix

Le bon choix eut été (et est peut-être encore) de renoncer à la loi du sol au profit de la loi du sang

(en vigueur dans la majorité des pays) afin de ne pas accorder la nationalité française à n’importe qui,
ceci afin de permettre l’expulsion vers leur pays d’origine des islamistes,
des nique-la-France et autres étrangers-de-souche hostiles.
Paix aux autres étrangers, avec carte de séjour renouvelable sur trois générations (trois générations françaises, c’est ce que la loi réclame aux Français nés à l’étranger pour prouver leur nationalité française).

Le bon choix eut été (et est peut-être encore) de ne pas céder un pouce de terrain à toute revendication

contraire aux lois, coutumes et culture françaises.
Du reste, accorder une dérogation à une loi est illégal dans son principe, sinon la loi perdrait tout son sens.
Il n’y a pas à discuter, il n’y a qu’à appliquer.
Aucun principe religieux ne peut dominer ni contredire la loi dans un état laïque.
Un Français de souche qui n’est pas d’accord est puni d’une amende ou de prison,
un étranger de souche devrait l’être pareillement.

Le bon choix eut été (et est peut-être encore) de répondre à la question de savoir

pour quelle(s) raison(s) ces immigrés sont venus en France :

— pour chercher du travail en acceptant les règles du pays d’accueil et l’assimilation (60 %) :
ceux-là sont les bienvenus,
— pour fuir un régime social, politique ou religieux qui ne leur convenait pas et par adhésion au système français
(14 %) : ceux-là aussi sont les bienvenus,
ou enfin pour conquérir la France et lui imposer leur régime social, politique et religieux (22 %) ?
Ceux-là ne sont pas les bienvenus. (13)

Quand il y en a un, ça va…

Guérilla + guerre civile

À cette guérilla annoncée s’ajoute vraisemblablement une guerre civile entre Français de souche.

En effet, tout comme pendant l’Occupation la majorité des Français, peu combatifs, étaient collabos
(respectant le pouvoir du gouvernement français officiel), nous vivons aujourd’hui la même situation où une partie
de la population française de souche se déclare favorable à la collaboration avec les islamistes sous divers prétextes :
les croyants chrétiens qui se prononcent contre toute atteinte à la religion et au Dieu unique,
les grands patrons de droite qui sont prêts à tous les compromis pour préserver leurs intérêts financiers,
les socialocommunistes, islamogauchistes, islamoprogressistes et autres nazionalsocialistes qui exigent
une application stricte de la laïcité vis-à-vis de l’islam qu’ils réduisent à sa seule dimension religieuse
en oubliant de prendre en compte sa dimension politique,
les tolérants qui mettent en avant les droits de l’homme et ceux qui craignent de stigmatiser les musulmans, etc.,
les uns et les autres étant prêts à toutes les bassesses pour éviter l’affrontement.
Et puis il y a cette fameuse majorité silencieuse dont on sait, en cas de votation à la suisse ou de référendum national,
qu’elle se prononcera contre la burqa, contre les minarets, contre la charia, et en fait contre l’islam.

Nous en sommes au point où les partis politiques de droite comme de gauche ont perdu la confiance des Français,
au point où la droite diabolisée est excédée par l’hystérie des gauchistes,
au point où la gauche insulte faute d’argument parce qu’elle ne parvient plus à gérer ses contradictions,
au point où le pouvoir et la justice ne jouissent plus d’aucune considération ni d’aucune crédibilité
et sont de plus en plus méprisés,
au point où les communautés ne se supportent plus,
au point d’un ras-le-bol général,
au point où il suffit d’une étincelle pour déclencher des émeutes. MUSULMANES
Et il me paraît évident que vont s’organiser chez les Résistants de nouveaux FTP, KKK et autres milices.

Mais après tout peut-être que la charia sera bien acceptée ? C’est de l’humour… noir, bien sûr,

ou tout au moins bronzé et, en ce cas,
je suis prêt à parier que bon nombre de nos farouches socialistes corrects et bien-pensants finiront alors
en asile psychiatrique !

Le grand secret

Tous ces éléments se bousculent dans ma tête depuis des mois et j’assiste ahuri au renversement des valeurs

qui m’ont été inculquées. Jusqu’au maire de New York qui vient d’autoriser la construction d’un centre culturel
et cultuel musulman à proximité des Twin Towers, où une mosquée est par ailleurs projetée,
ce que la population ressent comme une provocation choquante et intolérable, symboles de la victoire des islamistes.
Jusqu’à certaines déclarations du président Barack Hussein Obama, et les réactions en faveur des revendications
islamistes de la plupart de nos dirigeants européens.
Jusqu’à vouloir faire entrer la Turquie musulmane dans l’Europe.
Jusqu’au « politiquement correct » médiatique qui censure systématiquement toute mention de l’origine religieuse des voyous.
Jusqu’à la justice qui les protège et condamne leurs victimes. Etc.

Et par ailleurs je me dis que ces dirigeants ne sont ni naïfs ni ignorants ni idiots et qu’ils disposent de réseaux de renseignement très sophistiqués, donc qu’ils sont bien mieux informés que moi, que le peuple.

Quel est donc alors ce grand secret, si bien gardé, qui les motive à accepter de renier
nos valeurs et à protéger les islamistes sur notre sol ?

J’ose espérer que ce « grand secret » n’est qu’une stratégie de la droite, qui laisse faire jusqu’à l’inacceptable,
jusqu’à un renversement de l’opinion publique ulcérée, à la limite d’une crise de nerfs pavlovienne,
pour alors prendre des mesures radicales clairement justifiées qui condamneraient et pourchasseraient
les islamistes comme hors-la-loi et discréditeraient les socialo-gauchistes comme responsables,
faisant ainsi coup double pour les élections de 2012.
J’espère que ce n’est pas un vœu pieux — c’est le cas de le dire ! »

Jean Ducluzeau

––––––––––––––––––––––––––

(1) — « Politiquement correct » : nos lois nous imposent aujourd’hui la loi du silence.

(2) — Ainsi que les athées et les apostats de l’islam. Mais pas les « infidèles » (entendre les autres croyants) pour l’impôt que ces « dhimmis » paieront en contrepartie de leur protection.

(3) — À part peut-être quelques Occidentaux et Occidentales naïfs, fragiles, dérangés ou hallucinés, qui ont été contaminés sans pour autant être nazis. Ces malheureux doivent être soignés.

(4) — Depuis quand l’islam est-il une race ? Nos crieurs publics ordinaires font des amalgames ahurissants.

(5) — Nazi : Nazional Socialism.

(6) — Les religions sont utilisées par les pouvoirs précisément pour dominer leur peuple, et ça marche car un croyant est omnubilé par sa religion et accepte bien plus facilement qu’un athée les privations au cours de sa vie en contrepartie d’une vie future promise après sa mort. De plus la prière devient vite un mantra hypnotique (ce qu’est le nom d’ « Allah » prononcé dans un grand soupir).

(7) — Jusqu’à annoncer les découvertes scientifiques ultérieures à sa rédaction…

(8) — Ce qui est le cas des grands capitalistes qui imposent une immigration forcenée aux dirigeants pour avoir de la main d’œuvre bon marché et faire baisser par la même occasion les prétentions salariales de leur propre main-d’œuvre.

(9) — Rappelons au passage que cette démographie galopante des immigrés devrait les porter au pouvoir dans quelques années par le jeu de la démocratie — ce qui confirme l’absurdité de ce système.

(10) — « La schizophrénie est une psychose, qui se manifeste par des signes de dissociation mentale, de discordance affective et d’activité délirante, ce qui a pour conséquences une altération de la perception de la réalité (délires, hallucinations), des troubles cognitifs, et des dysfonctionnements sociaux et comportementaux » (encyclopédie Wikipédia).

(11) — Avant tout commentaire hostile prière de visionner les photos d’époque. Bien que censurées on en trouve d’horribles sur internet.

(12) — Encyclopédie Wikipédia.

(13) — Sondage du Figaro du 29/10/2008. 22 % hostiles à la France, sur 5 à 7 millions de musulmans en France selon les estimations, cela représente
plus d’un million d’ennemis potentiels.

Source: Jean Ducluzeau 07/06/10 — révisé le 16/06/10

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :