Francaisdefrance's Blog

19/06/2010

Riposte aux candidates voilées qui peuvent passer le bac…

Suite à un précédent billet…

Cette photo suffira:

Bonne chance à toutes !!!

FDF

Ca commence… Les candidates voilées peuvent passer le bac!

Elle a tout mon soutien, cette enseignante que l’on force en fait à se soumettre à l’islamisme. Et j’aimerais que cette news soit largement diffusée. Le pire est que les bac en question est le « français du bac »… Encore un détournement de nos lois et directives en matière de scolarité (voir plus bas). Si ça commence, nous sommes foutus… Bientôt, NOS étudiantes françaises devront passer le bac voilées; on parie?

FDF

18/06/2010

Des élèves du lycée privé Averroes, à Lille.

Une enseignante agacée par une consigne qui rappelle que des candidates voilées ont le droit de passer l’examen.

Coup de colère d’une professeure de lettres dans un établissement public. Elle s’apprêtait comme chaque année à faire passer les épreuves de français du bac dans un lycée de l’Oise.

En milieu de semaine, elle assiste à une réunion technique préalable aux examens du baccalauréat. Comme elle, les examinateurs sont convoqués pour connaître les modalités, s’accorder sur des barèmes de notation. Du classique. Mais, lors de cette rencontre, le représentant de l’académie d’Amiens croit bon cette année de préciser le comportement à adopter si une candidate arrive voilée. «Elle sera acceptée, dit-il, mais devra soulever son voile pour que vous puissiez vérifier son identité. Ensuite, elle sera autorisée à remettre son voile pour toute la durée de l’examen.»

De quoi agacer l’enseignante qui estime que «cette directive de l’académie d’Amiens va à l’encontre de l’oral de français pour lequel l’expression et l’engagement physique du candidat sont très importants». Si le cas se présentait, l’enseignante l’assure, elle refuserait d’entendre le candidat : «On ne peut pas refuser le voile dans le cadre de l’enseignement tout au long de l’année scolaire et l’autoriser lors du passage du baccalauréat. Pour moi, c’est hypocrite», s’insurge-t-elle.

Pourtant, si la loi interdit bel et bien le voile dans les établissements scolaires, c’est uniquement durant le temps scolaire, dans le cadre strict de l’école. Pas durant les examens.

Un porte-parole de l’académie d’Amiens justifie les conseils donnés aux correcteurs. «Nous adoptons les consignes aux populations qui sont susceptibles de se présenter. Par ailleurs, il faut faire la différence, souligne-t-elle, entre une candidate libre et une candidate scolarisée de façon classique durant l’année. Ces dernières connaissent les règles et ne décident pas de revêtir leur voile le jour de l’examen. En revanche, le cas peut se produire avec une jeune fille suivant les cours à distance du Cned.» Même son de cloche dans les Vosges où quelques cas ont été recensés sans qu’ils ne posent problème. Comme ailleurs dans l’Hexagone, les candidates qui se sont présentées voilées aux épreuves du baccalauréat suivaient généralement leur scolarité par correspondance.

Une façon pour elles d’étudier tout en restant chez elles et de ne pas avoir à retirer leur voile comme elles y seraient contraintes durant des cours dispensés dans les établissements scolaires.

Au ministère de l’Éducation nationale, on affirme d’ailleurs ne pas avoir connaissance de l’ampleur du phénomène et de conflits qui seraient nés à ce sujet. «Nous ne comptabilisons pas les cas qui, de toute façon, sont rares et conformes à la loi.»

Eh, les gens du ministère, on se voile la face devant cette nouvelle agression envers notre République? (Facile, mais il fallait que je la place, celle-là…).

FDF

Source: http://tinyurl.com/33n2n7n

Algérie: Le coran utilisé commes WC turcs…

Chier sur Ben Laden, tout le monde en rêve; mais sur le « saint » coran, faut pas déconner…

Ah les cons! Moi, une histoire pareille, j’aurais décemment évité d’en parler. Heureusement que ça ne se passe pas en France. Sinon, j’imagine la révolution que cela aurait engendré… Et l’autre, là (j’ai perdu son nom) qui aurait ENCORE qualifié cet acte « d’intolérable et les auteurs seront sévèrement punis », etc, etc… Ca, on ne m’ôtera pas de l’idée que c’est encore un coup des néo-nazis… algériens. Ah les cons!

FDF


Le Saint Coran « souillé » dans une mosquée !

vendredi 18 juin 2010
« La nouvelle a fait le tour de toute la région. Des fidèles qui s’apprêtaient à faire leurs ablutions furent surpris par la présence de plusieurs copies du Livre saint souillées par des sécrétions humaines dans les sanitaires d’une mosquée de la ville d’El Eulma.Face à cette atteinte au Coran, la deuxième du genre, les services de sécurité ont ouvert une enquête pour identifier l’auteur de cet acte qui a soulevé des sentiments d’indignation chez les citoyens et les fidèles. »

Traduction: « on a chié sur le coran ». Je me demande avec quoi « ils » se sont essuyés (s’ils l’ont fait). J’ai bien une vague idée, mais…FDF

Source: Khalil.Hedna@setif.info


Daniel Vaillant, dit « le dhimmi », récidive.

Oh qu’il est beau le collabo…

De nouveaux propos que cet islamo-socialo-dhimmi de maire a prononcés toujours en faveur de la préférence non-nationale. Rien ne l’arrêtera  ? Imaginons un scénario pas du tout impossible: nommé premier maire musulman intégriste  par l’islam de France. Faudra t’il encore pour cela qu’il se convertisse et change de nom; ceci ne devrait pas du tout le gèner… A rajouter à la liste déja longue des collabos, Vaillant.
FDF

Daniel Vaillant, pour un institut islamique à la Goutte d’Or.


Daniel Vaillant, maire PS du XVIIIe arrondissement de Paris, s’est redit le 16 juin 2010 hostile à l’apéro “saucisson pinard” de la Goutte-d’Or, assurant que le problème des prières de rue, invoqué par ses organisateurs, serait résolu par la création d’un Institut des cultures d’Islam.


Lors d’une conférence de presse, l’ancien ministre de l’Intérieur et des Cultes a réaffirmé son hostilité à cet événement initialement prévu vendredi, jour où les fidèles musulmans prient dans la rue devant la mosquée de la rue Myrha, faute de place à l’intérieur. Considéré comme anti-musulman et pouvant nuire à la sécurité publique, l’apéro a été interdit mardi par la préfecture de police de Paris (PP).

Je veux remercier le préfet de police qui a partagé immédiatement mes inquiétudes, a déclaré M. Vaillant dans sa mairie du XVIIIe. Le seul but (des organisateurs) était de se faire interdire pour se victimiser et se comparer à de supposés protégés de moi-même, je veux parler des fidèles contraints à prier dans la rue, pour dire ‘on interdit cette manifestation conviviale et on tolère la prière dans la rue’, a-t-il analysé.
Rappelant que la situation de centaines de personnes priant dans la rue n’est pas tolérabletrop petites pour accueillir tous les fidèles, Daniel Vaillant a dit: j’assume de ne pas demander au préfet de police d’interdire physiquement ces prières dans la rue.
et que les deux mosquées de la Goutte-d’Or sont devenues

Devant cette réalité, *la mairie de Paris et celle du XVIIIe ont récemment décidé de financer la création de 4.000 m2 de locaux pour accueillir un futur Institut des cultures d’Islam pour 2012, dans deux emplacements différents (rue Polonceau et rue Stephenson). La Ville a voté une subvention de 696.000 euros dont 46.000 euros pour l’investissement.

Les deux bâtiments proposeront des activités culturelles loi 1901 et des activités cultuelles loi 1905, animées par des structures différentes. Comme le rappelle la loi de 1905, tout ce qui concerne le culte ne peut être financé par la Ville, la partie cultuelle sera donc vendue à une association privée.

Après l’arrivée de cet Institut, plus aucune prière dans la rue ne devrait être tolérée, a encore affirmé Daniel Vaillant.


*FDF: Et l’on détourne encore la loi de 1905…


Source: la Gazette des communes

Miracle! Une église se construit en France !!!

Et oui, la nouvelle est tombée. Une église se construit à Vaulx-en-Velin ! Incroyable! Parmi toute cette médiatisation puante à chaque fois que l’on « pose la première pierre » d’une mosquée, voici que que filtre discrètement entre les lignes l’annonce de la construction d’une église en France, chez nous, si si. Pourvu que les musulmans ne crient pas à la provocation et au racisme…

FDF

À Vaulx-en-Velin, la seule église en construction en France !

le 18/06/10

« Le temple, la synagogue, bientôt la mosquée… Et une nouvelle église, ouverte sur cette ville de la banlieue lyonnaise pour être un « facteur de paix sociale », affirme Mgr Barbarin

L’église s’appellera Saint-Thomas. Du nom du disciple qui évangélisa le Moyen-Orient et au-delà, jusqu’aux Indes. Vaulx-en-Velin, nouvelle terre de mission, 40 nationalités différentes au moins. Et des émeutes encore dans toutes les mémoires…
À l’apôtre bâtisseur, le curé de Vaulx-en-Velin, Régis Charre, a emprunté son équerre d’architecte. En lieu et place de la chapelle du Pont des Planches, une église flambant neuve accueillera les ouailles sous deux ans, à deux pas du Mas du Taureau, ces barres d’immeubles où chaque nuit d’octobre 1990 un tragique rodéo opposait jeunes et CRS… « À l’époque, tout le quartier a été déserté, les commerces ont tiré le rideau, les habitants sont partis », se souvient le prêtre. Un vrai no man’s land.
Maurice Charrier, le maire communiste, n’a pas baissé les bras. Aujourd’hui autour de l’hôtel de ville, les grues ont arraché à la terre des immeubles pimpants, de nouvelles boutiques. La commune gagne des habitants : « 42 000 aujourd’hui », // s’enthousiasme le curé, « 50 000 d’ici cinq ou dix ans, c’est écrit ».
Les classes moyennes reviennent, et le centre de la ville est là désormais, plus « au village ». Dans cette banlieue rouge de l’est lyonnais, les élus en ont soupé des étiquettes : « Nous ne serons pas les maires qui détruisent les églises et construisent seulement des mosquées », a glissé un jour le nouveau maire Bernard Genin à Régis Charre.
Après la synagogue fondée par les Rapatriés d’Algérie, un temple protestant vient d’être inauguré. Et la première pierre de l’église a été scellée il y a un mois. Il y avait urgence. Par temps d’orage, les paroissiens réunis dans la vieille chapelle étaient bénis des pieds à la tête. « Il faut raser et reconstruire » avaient tranché les services techniques du diocèse.
« Sur cette pierre, je bâtirai mon église » : plus facile à dire qu’à faire ! Alors, Régis Charre a pris son bâton de pèlerin et parcouru la ceinture… parisienne pour voir ce qui se fait de mieux dans le genre. Mais en banlieue, les églises se font souvent discrètes.

À Vaulx-en-Velin, elle sera branchée sur la cité. Une bonne vingtaine d’architectes se sont bousculés au portillon, cinq formant le dernier carré. Consultés, les paroissiens ont fait leur choix. Et Mgr Barbarin, l’archevêque de Lyon, s’est rangé à leur avis. Ce sera le projet d’Emmanuelle Andréani et Etienne Régent du cabinet lyonnais Six’-Ix. Pour rafraîchir leur mémoire biblique, les deux « archis se sont tapé l’Evangile selon Saint-Jean », rigole Régis Charre. Mais construire une église, c’est résoudre la quadrature du cercle : ouverte sur la ville, intime à l’intérieur.

Certes, c’est un lieu de prière, mais il y a aussi un enjeu social et urbain », résume Étienne Régent. Indispensable dans une cité fragile où rien n’est jamais acquis, où le chômage galope. « Il a fallu définir un projet de vie et le mettre en musique », ajoute-t-il. « Il faut faire église », appuie le père Régis, « rassembler la communauté catholique. C’est un lieu de vie ».

L’Église « vend les bijoux de famille »

1 300 mètres carrés au total avec un centre paroissial, des salles de réunions, une cure, des jardins. « Il faut que les plus petits se sentent à l’aise », avait prévenu le père Charre, « et il y a surtout deux choses à ne pas rater : la sonorité et le chauffage ». Faute de quoi, c’est l’exode assuré !
Détaché de l’édifice, un campanile de 17 mètres : « On l’a un peu modifié car certains trouvaient qu’il ressemblait à un minaret », s’amuse Etienne Régent. Le tout ouvert sur un parvis en prolongement du jardin municipal. Dans la nef, à 12 mètres de hauteur, une inscription en braille laissera symboliquement passer la lumière.

« Saint-Thomas » pourra accueillir entre 400 et 600 fidèles, dont la communauté des Chaldéens d’Irak, forte de 200 familles. « À Vaulx-en-Velin », résume le père Charre, « à côté des Gaulois blancs, il y a les migrants. Ce sont des Africains, des gens des îles, des Tamouls, des Irakiens, des Portuguais, des Italiens, des Syriens, et quelques couples du Vietnam ».
Le dimanche de Noël, 1 600 fidèles ont participé à la messe, en deux vagues… L’ensemble coûtera 4 millions d’euros, entièrement à la charge du diocèse, loi de 1905 oblige. Le prix à payer pour « un édifice simple, beau, reconnaissable et facteur de paix sociale », souligne Mgr Barbarin.
Une belle somme que le diocèse réunit « en vendant parfois les bijoux de famille », reconnaît Régis Charre.
À La Duchère, deux églises des années 60 viennent d’être vendues, une troisième ne devrait pas tarder à l’être, une autre est sur le marché à Décines. Sans parler du séminaire qui a changé de mains… À quelques centaines de mètres de « Saint-Thomas », la future mosquée vient tout juste de trouver sa place. L’emplacement arrêté, restent à trouver, là aussi, 4 millions d’euros.
« Pour réussir le vivre ensemble », constate Régis Charre, « les maires de banlieue ont besoin de tous les partenaires ». Églises comprises.
À Vaulx-en-Velin-la-multiculturelle, juifs, musulmans, catholiques et protestants se croisent. Dernier thème abordé : « Pourquoi nous faut-il un bâtiment pour le culte ? ».
La réponse est au coin de la rue… »

Source: http://tinyurl.com/32pt69a

L’armée française sera-t-elle soumise à la charia ?


A Abou-Dhabi, les femmes des militaires français devront-elle porter la burqa ?


Selon Le Monde du 17 juin, le Conseil d’Etat aurait donné un avis négatif sur le projet d’accord de défense entre la France et les Emirats arabes unis. Cela au motif que les militaires stationnés sur la base française d’Abou Dhabi et leurs familles seraient soumis à la loi pénale du pays, à savoir la loi islamique ou charia.

Dans ses attendus, le Conseil d’État aurait relevé que celle-ci prévoit « une échelle de sanction de peines incompatibles avec les principes républicains », dont la peine de mort.

Inaugurée en mai 2009 par Nicolas Sarkozy, la base d’Abou Dhabi doit accueillir à 550 soldats français des trois armes. Située à moins de 250 km des côtes iraniennes et dans une zone où la France n’a pas d’intérêts précis, elle incarne la volonté d’alignement sur les USA du gouvernement sarkoziste.

Pire, alors que lors des précédentes créations de bases militaires la France avait jusqu’alors toujours exigé l’extraterritorialité pour celles-ci et qu’en conséquence la loi française s’applique à ses soldats et à leurs familles, c’est la première fois que notre nation accepte de négocier un « accord de stationnement de forces » qui oblige à concilier le droit du pays où la base est située et la loi nationale française.

source : nationspresse.info

Mc Do de Limoges, le choc des communautarismes…

Le jour où les « souchiens » vont casser leur laisse; je vous laisse deviner la suite…

FDF


Des musulmans extrêmistes se revendiquant du groupe Sirât Alizza ont manifesté dans l’enceinte même du principal Mac Donald’s de Limoges. Leur action visait à dénoncer les liens entre Israël et le groupe de restauration rapide…


On est samedi soir 12 juin, au Mac Donald’s de Limoges Cora. Le « restaurant » est plein, c’est un samedi soir comme les autres… Enfin, pas tout à fait car voilà que débarquent un, puis deux, puis au total une dizaine de personnes se présentant comme membres du mouvement Sirât Alizza. Ils scandent des slogans dans le Mac Do, apposent des affiches un peu partout et appellent les clients à boycotter l’enseigne.

Les meneurs sont un homme et une femme en « total look » islamiste, lui avec un collier de barbe, elle portant le hijab.

L’incident ne dure que quelques minutes et laisse les clients pantois. Le gérant ne porte même pas plainte car  « Aucune violence n’a été exercée, aucune insulte proférée. Ils ont juste crié, mis des affiches un peu partout », explique-t-il.

Il faudra qu’une vidéo, qui a été tournée de cette action, soit diffusée sur les sites de partage du net pour que le scandale éclate. Sirât Alizza y explique en effet les raisons de son appel au boycott : le groupe Mac Donald’s serait un important donateur du Fonds juif uni et de la Fédération juive (deux structures qui financent les colonies juives en Palestine). Le Conseil représentatif des institutions juives de France se saisit immédiatement de l’affaire et hurle au scandale et à l’antisémitisme. La presse locale est alors obligée de parler d’un incident qu’elle n’avais pas même mentionnée et la police de Limoges, que personne n’avait pensé à mettre au courant, se saisit de l’affaire avec cinq jours de retard sur les faits !

Localement, même si les autorités locales affirment « prendre cet événement très au sérieux », c’est l’indifférence ou l’agacement qui prévaut dans la population. Interrogés par les correspondants locaux de NPI certains clients du Mac Do ne cachent pas qu’« ils en ont marre » de ces manifestations croisées de communautarisme : « Quand un « jeune » bouscule une vielle dame pour lui voler son sac. La police ne fait rien et la presse locale n’en parle même plus » déclare ainsi François D. « Alors, voir en comparaison tout ce ramdam fait parce qu’il y a un soupçon d’antisémitisme, c’est choquant. C’est vraiment réduire les « souchiens » a rien. Admettre qu’on peut les insulter et les dépouiller en toute impunité, alors qu’il ne faut pas dire  un mot de travers des autres communautés. Où est passé l’égalité républicaine ? Sommes-nous encore tous égaux ? J’en doute de plus en plus !… »

source : nationspresse.info

Le site « à la con » du jour…

http://www.zep-site.com/

J’en ai déja visité, des sites « à la con ». Celui-ci a droit au podium: anti-français, pro-muzz et qui pue le pinard à deux balles (et j’en passe)…. Visitez le, ça vaut le détour. Enfin; ils sont plus cons que dangereux mais méritent quand-même une petite « remise à niveau » spéciale « collabos »… Pour ce faire, rien de tel qu’un bon mail. Voici le leur: zoneeducationpopulaire@gmail.com et pour leur écrire le fond de votre pensée anonymement, utilisez: http://anonymouse.org/anonemail.html

Allez y de bon coeur! Ils sont… « méritants »…

FDF

Sarkö et la France d’en bas…

On se demande qui peut encore faire confiance à Sarkö… Son entourage proche, celui qu’il achète, c’est tout…

FDF

Lire:  Sarkö et la France d’en bas

Mosquée de Marseille: les dons affluent du Sénégal (partie 2)…

19 juin 2010

La charia; une priorité?!  La charia est plus importante que les vies humaines?

Le président Abdoulaye Wade ( ndlr / né le 29 mai 1926 à Kébémer mais déclaré à Saint-Louis pour bénéficier du statut de citoyen français / source Wikipédia ) a offert une somme de plus de 32 millions de FCFA en guise de contribution à la construction de la Grande mosquée de Marseille dont le projet est vieux de 75 ans.
La remise du chèque a eu lieu en marge du sommet France/Afrique qui s’est tenu récemment à Nice sur la côte d’Azur et plusieurs autorités sénégalaises ont assisté à la cérémonie.
En remettant l’enveloppe au vice-président de la mosquée chargé de la construction, Makhète Cissé qui avait à ses côtés l’élue municipale, Elisabeth Saïd (ndlr /conseillère municipale, socialiste,  de Marseille) , le chef de l’Etat a « exhorté les musulmans à préserver ce lieu de culte » , soulignant que son geste consiste à « soutenir les efforts faits en direction de l’Islam ».
Les bénéficiaires ont remercié le président sénégalais et indiqué que son geste « très important honore la communauté sénégalaise de Marseille ».
D’un coût de 22 millions d’euros, la mosquée comprend une bibliothèque, un amphithéâtre, un restaurant, une école coranique. Elle doit être entièrement financée par des dons et des contributions des Etats membres de l’Organisation de la conférence islamique (OCI). Sa construction devrait s’achever en fin 2012.
La pose de la première pierre a eu lieu le 20 mai 2010, en présence notamment du Préfet de région, du Sénateur-Maire ,  du Président du Conseil général et du Recteur de la Grande Mosquée de Paris.
Ce dernier, dans son intervention, a rendu un vibrant hommage à l’action de feu Bougouma Seck, pour son rôle déterminant dans la pratique de l’Islam à Marseille.
Voir la liste des associations qui se battent pour un avenir meilleurs dans ce pays d’Afrique noire >>>>> http://www.afriqueindex.com/Pays/Senegal/association-solidarite-2.htm

<>

Quant on n’a que la haine pour se justifier !


Mohamed Sifaoui a écrit un article intitulé « Les apéros gênants ! » (1) où il dénonce violemment, plus par l’insulte que par la raison, l’opération ‘’apéro saucisson pinard’’ qui devait se tenir le 18 juin à la Goutte d’or à Paris.

Apéro organisé pour condamner l’emprise de l’Islam religieux depuis plusieurs années, sur certaines rues de la capitale et cela tous les vendredis après-midi, mais plus généralement l’islamisation de la France.

Une manifestation cependant interdite par la préfecture pour cause d’éventuels troubles à l’ordre publique.

Le principal, voir le seul reproche que fait le « Journaliste, Ecrivain et Réalisateur » Sifaoui à cette invitation à blâmer cette possession de l’espace public sans autorisation EST d’être organisée par l’extrême droite, pour cause d’être soutenue par un  groupuscule dénommé Bloc identitaire.

Et suivant l’adage ‘’qui s’assemble se ressemble’’, l’auteur atteste que « les contributeurs de « Riposte Laïque » sont à la laïcité ce qu’est l’égout au bain moussant. Un titre, notamment quand il est usurpé, n’a jamais fait le produit. Et de ce point de vue, il est clair, que Riposte Laïque et leurs amis xénophobes sont loin de figurer parmi les AOC des militants laïques voire anti-islamistes.

Par contre, ils sont désormais en bonne place sur la liste des défenseurs d’une France rance. Il faut vraiment avoir faim de haine pour aller partager avec eux ne serait-ce un bout de baguette ».

Pour mieux enfoncer cet avis nauséeux, il renvoie ces organisateurs « aux autres apéros géants organisés chaque vendredi sous le thème ‘’Allah Akbar ! ‘’ par des groupuscules islamistes ».

On a les comparaisons que l’on peut.

« Les uns veulent occuper l’espace public avec leurs bottes en cuir, leur moustache de beauf, le béret de la haine et de la xénophobie sur la tête (…) pour provoquer ceux qui squattent illégalement, chaque semaine, l’espace public vêtu de leurs kamis, djellabas et autre tchador ».

Comparaison n’est certes pas raison. Et Mohamed Sifaoui n’est pas un modèle de vertu ou d’intelligence pour que l’on prenne au pied de la lettre ses rapprochements.

En effet, il est futile de croire ainsi que seuls les extrémistes de droite ont la préoccupation du devenir de leurs pays.

Pour preuve, Mohamed Sifaoui, que l’on ne peut taxer de cette tare (quoique ! lorsqu’on lit sur son blog sa haine de certains Juifs et Musulmans on s’interroge), affirme avoir « dénoncé, dès 2002, dans un livre intitulé ‘’ La France malade de l’islamisme’’ l’occupation illicite de l’espace public dans le 18e arrondissement par les hordes islamistes qui se sont incontestablement approprié une partie du quartier et notamment les jours de prières ».

Si donc pour Sifaoui le problème existe, ce seraient les moyens employés qui posent problème.

« lorsque l’on se dit démocrate, lorsqu’on prétend défendre la république, on ne répond jamais à un trouble à l’ordre public en organisant un autre trouble à l’ordre public. Sinon, ce n’est pas la République, c’est l’anarchie ».

Lorsque l’on défend la République affirme t-il,

« on consulte des avocats, on signe des pétitions, on prend des rendez-vous avec le maire et le préfet, on introduit une action en justice, on interpelle les politiques, on créé des pages sur Facebook, on écrit des articles, on fait des communiqués, on alerte la presse, on organise des débats de sensibilisation, bref ; on fait ce que ferait tout démocrate soucieux de l’intérêt général qui mène son combat de manière civilisée, mais surtout intelligente, on puise son inspiration dans les principes républicains et non pas chez les excités du bloc identitaire ».

A lire cette prose, on ne doute plus de ce que le républicain Mohamed Sifaoui a surement tenté pour faire interdire cette occupation de l’espace public par ceux qui sont « vêtu de leurs kamis, djellabas et autre tchador ». Des moyens qui n’ont jusqu’à ce jour, malheureusement, rien donné. L’effet Sifaoui à fait plouf !

L’effet Riposte Laïque a, quant à lui, mis la pression sur la mairie du XVIII, la Maire de Paris, la Préfecture de Paris, si ce n’est sur le gouvernement par le nombre ‘’d’apéros gênants’’ organisé un peu partout en France.

De surcroît, les médias se sont saisis du sujet et les organisations ‘’antiracistes’’ n’ont pu faire moins que de condamner, cependant du bout des lèvres, les prières sur l’espace publique.

Résultats qui ne peuvent que réjouir la majorité des Français démocrates, patriotiques et républicains  inquiets de l’islamisation de la France, voire de l’Europe, et qui ne sont pas d’extrême droite.

Des Français de plus en plus nombreux à s’élever contre ce danger, mais aussi à condamner ceux qui, pour des raisons obscures d’égo, font le jeu des Islamistes.

Des citoyens décidés à combattre le laxisme des pouvoirs publics et la complaisance électoraliste des partis politiques.

Bref ! Des Français fiers de leur pays et exigeant que tous ses habitants se retrouvent autour de la devise Liberté, Egalité, Fraternité et des lois qui ont servis jusqu’à présent les droits de l’homme, de la femme et de l’enfant.


Source: Victor PEREZ


(1) : http://www.mohamed-sifaoui.com/article-les-aperos-genants-52385686.html

France: interdiction de manger du saucisson, de boire du vin, de se réunir entre Français, d’être blanc, de manifester son mécontentement, tout simplement d’être FRANÇAIS!

Reçu par mail. Un peu « direct, certes, mais je pense que nous allons inéluctablement vers des publications de plus en plus nombreuses et rapprochées de billets, avis et autres manifestations de mécontentement également de plus en plus acérées autant que réalistes… Qui sème le vent…

Nous entrons en résistance, pour de bon, cette fois; et l’on sait ce que ça donne…

FDF


Interdiction aux français d’être patriotes… On en a encore eu une preuve ce vendredi avec l’affaire de l’apéro-saucisson…

« Par contre, que des étrangers ou des pseudos français occupent illégalement les rue de Paris et de plusieurs grandes villes de France, c’est normal. Qu’ils sèment  la terreur et s’implantent en créant des zones de non-droit, c’est permis y compris dans les petites villes de province ou la gendarmerie a ordre de ne pas y mettre les pieds de peur de déranger sans doute. Il faut bien qu’elle rapporte cette putain de drogue. Que le drapeau Français soit brulé, piétiné, et servant de papier cul, bof il faut bien qu’ils s’amusent… Que notre Marseillaise soit conspuée, que ces paroles soient remplacées par des paroles à connotation sexuelle, ma foi… Que notre argent, l’argent de nos impôts servent à construire des mosquées, à engraisser des familles entières qui vivent sur notre dos avec des histoires de bigamie et autres, c’est normal. Que nos piscines soient squattées et réservées a une culture autre que Française, c’est logique. Que les verts (couleur du drapeau islamiste) prévoient avec l’aide d’un pédophile la suppression du jambon beurre…

FRANÇAIS debout, si tu as encore des couilles, rebelle toi et comme les envahisseurs, conteste les lois et les décisions qui vont contre les intérêts de la France et des Français.


FRANÇAIS n’oublie pas de voter en 2012, pour virer ces cancrelats du pouvoir et ainsi protéger ton identité et ta famille.

Virons toutes ces sangsues qui nous appauvrissent, qui ne nous aiment pas et qui bientôt si nous ne bougons pas nous jetteront dehors de chez nous. Récupérons nos territoires!

Entrons en résistance comme l’ont fait avant nos ainés face aux envahisseurs. Le pouvoir corrompu qui agis comme agissait Pétain en 1940 doit disparaitre, VOTEZ, car nous allons droit à une guerre civile. Ce qui ne serait peut-être pas un mal…. Qui sait ? »

Jacques COUTELA

Le rassemblement du 18 juin 2010. Photos et vidéos.

19 juin 2010

La manifestation s’est tenue près de l’arc de Triomphe, devant l’ambassade du Qatar, pays de la péninsule arabique qui applique la charia. Nous étions 800 selon la police.

A Sopo et à ses copains démagos qui nous salissent, qu’ils regardent les images. Non, qu’ils les contemplent… Voilà la preuve en image que nous ne sommes pas des “racistes” en puissance. Il y avait des gens “issus de la diversité” (dont je fais à moitié partie puisque mon père était un immigré berbère). Il y avait des blancs, des noirs, des arabes, des métisses, des asiatiques, tous les bienvenus et tous fiers de se dresser sous le drapeau tricolore. Il y avait des personnes âgées, il y avait des jeunes. Il y avait des hommes, il y avait des femmes. Il y avait des gens discrets et des excentriques. Il y avait des gens sérieux et d’autres plus déconneurs. Il y avait des chrétiens, Il y avait des polythéistes (comme moi), il y avait sûrement des athées, il y avait des musulmans laïcs comme Pascal Hilout. Aucun n’a été exclu. Tous, nous avons répondu à l’appel.

A ceux qui prétendent que nous sommes l’extrême-droite, il y avait la gauche, visible, représentée par Riposte Laïque. Certes, il y avait aussi le Bloc identitaire mais il y avait également des Conservateurs gaullistes comme moi, des gens apolitiques et même des Royalistes… En fait, des gens d’horizons divers et de milieux variés se sont rassemblés en ce 18 juin 2010, comme en 1940, pour défendre les valeurs de la République car en dépit de nos différences, nous sommes tous ses enfants et nous la protégerons comme notre propre mère.

Ainsi, c’est sous le mot “liberté” qu’ensemble, nous autres Républicains, après avoir rappelé les principes de notre Constitution, nous avons fait une chose que beaucoup de gens sont désormais incapables de faire dans ce fichu pays : chanter la Marseillaise du fond du coeur… On a aussi écouté “Douce France” de Trenet et Edith Piaf. On a discuté , on s’est pris en photo, on a rigolé et on a bien bu, bien mangé. Regardez les images. Quelle “provocation haineuse”, n’est-ce pas ? ^^

A vous de jouer, la Province. 😉

Les photos exclusives Bivouac-ID

Un Noir, un Blanc, un Asiatique (dans l’ordre) pris en photo par une métisse européano-maghrébine (moi)… Racistes ?!

Une personne âgée qui lit Balzac, un jeune qui écoute du métal…

Les organisateurs :Riposte Laïque (gauche) | Bloc identitaire et des royalistes (droite).
Mais où sont donc le PS et l’UMP pour défendre la Constitution et la Loi 1905 ?!…

Les autres photos glanées ailleurs

Source:  http://tinyurl.com/3x8y3qb

Racaille: Vous filmez quoi ? J’vais t’racketter !…

« Hier midi, un reporter de la Chaine parlementaire (LCP) est venu me voir. Il voulait savoir pourquoi je soutenais l’initiative d’apéro-pinard-saucisson de la rue Myrha prévu le 18 juin prochain.

Première question, que m’a également posée ce matin un bon camarade : pourquoi, comment, vous sera-t-il possible de trinquer avec des « identitaires », des gens d’extrême droite, vendredi à l’apéro géant?

A ceux et celles de ma génération qui ont fait la grève en mai-juin 1968, je voudrai rappeler ceci : que les incendiaires de voitures, basés à la Sorbonne (« le premier territoire libéré de la république socialiste en France », pour reprendre la formule historique de ce perspicace d’Alain Krivine) étaient un groupe d’incendiaires qui s’appelaient eux-mêmes « les katangais ».  C’était, ces Katangais, quelques dizaines d’aventuriers dont effectivement d’anciens mercenaires ayant joué du flingue dans la tragédie du Congo ex Belge. Que je sache, nos mijaurées verdâtres de l’école dite « soixante-huitarde » ne conçurent pas alors que cette participation au « mouv » de gens de cet acabit en changeait la nature.

Pour revenir à la question du journaliste de la LCP, j’ai lui fait observer que je ne serai pas gêné de trinquer vendredi en soirée avec de braves bougres d’Algériens, Marocains, Tunisiens, des hommes comme vous et moi, ou avec leurs fils ou leur filles, en choquant mon anisette contre leur verre de thé à la menthe, pendant qu’ils tiendront dans une autre main leur saucisson hallal à base de dinde, si le saucisson à l’ail ou sec ne leur convient pas pour des raisons gustatives ou religieuses.

Quand aux gens de droite ou dits « d’extrême droite », je ne m’interrogerais pas plus que ne s’interrogea Pierre Dac, -inoubliable humoriste juif à l’accent titi parisien, quand à Londres, ayant répondu au premier appel du 18 juin-, il se retrouvera à résister à la dictature hitlérienne avec des hommes venus effectivement d’une extrême droite musclée et antisémite, organisés dans le Parti social français du colonel de la Rocque (le PSF) ou même, plus violents dans leur hostilité irraisonnée envers les  Juifs, avec des anciens de la « cagoule » dont les réseaux avaient trainé dans la boue Léon Blum et ses amis.

Êtes-vous de gauche?

A cette question du journaliste de la LCP : « êtes-vous de gauche ? » j’ai répondu ceci : je ne sais pas ce que c’est aujourd’hui, que la « gauche ». Pour moi, la question n’est pas ou plus là, dans une étiquette.

Mon paradigme moral et intellectuel, c’est le mouvement ouvrier. Je suis de la génération de la grève générale de mai-juin 1968. J’ai pris la parole le 16 mai 1968 devant deux à trois mille ouvriers métallurgistes de la Régie Renault, place nationale à Billancourt. Je les ai appelés à la grève générale, totale avec occupation de l’usine, comme à Nantes, comme à la SNIAS de Bouguenais. Je les ai appelés  à cette action -contre les staliniens, qui trouvent aujourd’hui que c’est être d’extrême droite que de défendre la rue républicaine, la rue pour tous.

En 1968, j’ai été accusé d’être « agent de la bourgeoisie et de l’extrême droite» en appelant à rejoindre les premiers grévistes, parce que je militais pour la grève générale (comme depuis le 14 mai à la SNIAS de Bouguenais-Nantes). Je ne regrette pas de l’avoir fait. Ce serait à refaire, je le referai. Alors, suis-je de « droite » ? Suis-je de « gauche » ? A vous de juger.

De gauche, de droite ?

La République, avec un grand « R », la République est la propriété de tous les citoyens, et l’espace public est une copropriété que personne n’a le droit de s’approprier, que ce soit pour des rituels religieux, politiques ou autres.

D’ailleurs, après la grève générale de 1968, les ouvriers nantais libérèrent les bords de la Sèvres nantaise, que des personnes s’étaient appropriés pour leur usage personnel. C’était le même problème. Certains s’étaient permis de déposséder leurs concitoyens. Les ouvriers nantais n’usèrent pas de violence. Ils ne firent pas un apéro géant, ce n’était pas encore « la mode ». Ils organisèrent chaque semaine des pique-niques, jusqu’à ce que les autorités rappellent à ceux qui s’étaient approprié l’espace public que leurs clôtures et leurs panneaux étaient illégaux et que les piqueniqueurs étaient dans leur bon droit…

« Vous êtes contre l’islam ?!

Mi question, mi affirmation du journaliste. La question n’est pas là. On a le droit d’être pour ou contre l’islam, en tant que doctrine, comme on a le droit d’être contre le stalinisme en tant que système politique et économique, comme on a le droit d’être pour ou contre le marxisme ou pour ou contre le « libéralisme » en tant que doctrines économiques ou programmes politiques, et/ou en tant méthode de gestion des moyens de production et d’échange. Cela fait partie des libertés basiques. Ensuite, on a le droit d’expliquer son choix et à le faire connaître.

C’est un fondement de la liberté politique.

J’observe que l’islam, en tant que système gouvernemental pousse le bouchon du totalitarisme un peu plus loin que le stalinisme et que le nazisme. Regardez madame Ferrari : Pour interviewer le truqueur des élections iraniennes, elle a du se soumettre à l’ordre politique dictatorial qui impose aux femmes une tenue obligatoire, un uniforme islamique. Staline a eu des entretiens avec des journalistes étrangers. Ils n’ont pas été obligés de revêtir l’uniforme du komsomol ou la tenue des fonctionnaires de l’appareil de la dictature. De même, des correspondants de presse et des diplomates (François Poncet, par exemple) purent s’entretenir avec Adolphe Hitler. Il ne leur fut pas demandé pour cela de s’habiller en SS ou en SA.

Vous n’exagérez pas un peu, quand vous parlez de territoires perdus de la République ?

Après que j’ai donné quelques éléments de réponse au journaliste de la LCP, tirés de mon expérience personnelle et quasi quotidienne, nous avons clôt l’entretien. Nous allions partir, quand cinq ou six jeunes gens sont arrivés en groupe ; ils nous ont entourés, comme encerclés ; on se serait cru dans un film. Un d’entre eux s’est adressé au jeune journaliste : « tu filmes quoi, là ! T’as pas le droit de filmer !! Tu filmes quoi ?!J’vais t’racketter. J’te prends ta caméra. Elle vaut combien. J’te rackette. » Le jeune homme et ses amis n’avaient pas l’air de plaisanter. Quand ils se tournèrent vers un homme plus âgé qui avait observé l’interview. Ce dernier les calma, en leur disant : c’est rien, ils faisaient une interview ».le jeune homme s’adressa au journaliste : « tu m’interview ?… nous, c’est la police qui nous interview, ils nous emmerdent tout le temps… »

Finalement le jeune journaliste pu ranger sa caméra, le groupe s’éloigna et nous partîmes de notre côté. Je m’adressais à mon interviewer et lui demandais : « vous ne croyez pas que vous venez d’avoir un bout de la réponse à votre question concernant les territoires perdus ? » J’avoue que je n’ai pas très bien compris la réponse qu’il a donnée à ma question. »

Alain Rubin

Counter Jihad Conference 2010 – Zurich

19 juin 2010

La réunion de cette année des activistes anti-jihad Européens s’est assemblée dans la matinée de samedi dernier, dans une banlieue de Zurich. Comme j’en ai l’habitude, je suis arrivé deux jours plus tôt pour me remettre du décalage horaire et visiter les lieux avant de commencer à travailler sérieusement. Vendredi matin, sous la direction experte d’un participant local Suisse, j’ai fait un tour de Zurich avec d’autres personnes qui sont arrivées en avance pour la réunion.
La ville de Zurich se trouve dans la partie germanophone de la Suisse, à l’extrémité nord d’un lac étendu nommé Zürichsee, où il est rejoint par une rivière appelée Limmat. Ce site est peuplé depuis environs 5000 av. J.C. et la cité actuelle a été fondée il y a plus de deux mille ans par les Romains, qui lui ont donné le nom de Turicum.
Nous avons marché de la gare principale jusqu’au lac, puis nous avons suivi Limmat jusqu’à Grossmünster, la Grande Cathédrale de Zurich.
Zurich 1
La tour sud de la cathédrale était ouverte aux visiteurs, et les membres les plus aventureux de notre groupe se sont lançé dans la longue ascention d’un escalier en spirale jusqu’au point panoramique tout en haut, où nous avons eu droit à une vue spectaculaire de la cité de toutes parts. Ci-joint l’horizon au nord-ouest.
Zurich 2
Nous avons passé le reste de l’après-midi à errer dans les rues étroites de la Vieille Ville, nous arrêtant occasionnellement pour nous rafraichir avec de la nourriture et des boissons aux terrasses de plusieurs cafés.
Zurich 3Tandis que nous marchions dans Zurich et ses environs, j’ai remarqué que les quartiers hors des principales zones touristiques ont aussi bénéficié d’un enrichissement culturel. Les boutiques de kebabs et les pizzerias sont souvent gérées par des Turcs, et des foules d’hommes assis devant nous ont jeté des regards noirs tandis que nous passions en face d’eux. Les Hijabs étaient visibles dans les rues – et, ainsi que je l’ai signalé hier, pouvaient aussi être vus sur des membres du personnel de la sécurité dans les aéroports.
Dans les grandes lignes cependant, Zurich semble de n’avoir été que légérement enrichie, comparé à Vienne, ou pire encore, Londres. A l’inverse de Copenhague – où toutes les pizzerias appartiennent à des Arabes – il y a des pizzerias Italiennes dans la ville et les banlieues qui sont bel et bien gérées par des Italiens.
Les Suisses ont de la chance d’avoir agi et passé l’interdiction de construire des minarets alors que le pays en est encore aux premiers stages de son Islamisation. Avec l’influence grandissante du Parti Populaire Suisse, la Suisse a encore une chance d’éviter la mauvaise passe dans laquelle se trouvent la plupart des pays d’Europe de l’Ouest.
***
Samedi matin, nous en sommes venus au fait. Je connaissais déjà nombre de participants, mais notre emplacement a permis aux contingents Français et Allemands de participer avec plus de facilité, et j’ai pu faire la connaissance d’un certain nombre de gens avec lesquels je n’avais communiqué auparavant que par mail ou via skype.
Les délégués présents incluaient :

Autriche Elisabeth Sabaditsch-Wolff
Danemark Hans Erling Jensen
Kepiblanc
Rolf Krake
France Cyber-Résistant
Gandalf
Radu
sementic 77
Allemagne
Conny Meier
Liz
nockerl
Rabea
Suisse Christine
Kitman
UK Gaia
Aeneas

Outre les personnes listées ci-dessus, il y avait des participants de Norvège et de Suède, et des représentants du SVP, de l’EDL et de Lega Nord étaient aussi présents. La Belgique et les Pays-Bas étaient au milieu d’élections importantes, et n’ont malheureusement pas envoyé de délégués à la réunion.
Elisabeth Sabaditsch-Wolff est déjà connue de nos lecteurs habituels, et il se peut que vous vous souveniez de Han Erling Jensen, l’astucieux Danois qui a engagé un contre-procès contre les héritiers de Mohammed pour avoir insulté des infidèles. Ca a été un plaisir de rencontrer enfin Gandalf du VV&D, ainsi qu’un nombre d’autres activistes anti-jihad Français que je n’avais connu préalablement que par mail ou par skype. Kitman, l’expert de la vidéo qui travaille régulièrement avec Vlad Tepes, était disponible pour parler des médias. Deux des sites d’actualités germanophones les plus importants, « Politiquement Incorrect » et « Nouvelles Européennes » ont envoyé plusieurs représentants pour intervenir sur les médias alternatifs.
Je ferai le rapport des sessions individuelles plus en détails dans d’autres posts, mais un bref récapitulatif s’impose. Comme les réunions à Vienne et Copenhague, les sessions fonctionnaient principalement comme des ateliers, avec des discussions générales et modérées sur un format de table ronde. Il a été souligné que sous la répression actuelle du régime du politiquement correct, nos activités font de nous des dissidents. Un totalitarisme naissant – dans lequel s’exerce un contrôle d’état des deux côtés de l’Atlantique par l’intermédiaire des bénéfices sociaux et financiers de l’état – nous aménera petit à petit dans un genre de samizdat.
En gardant à l’esprit ces conditions repressives, plusieurs des sessions ont été centrées sur les moyens de contourner le MSM pour répandre la vérité sur les dangers de l’Islamisation. Pour le moment, jusqu’à ce que nos pays mettent en place la censure internet qui existe en Chine, les médias de l’actualité sont notre plus grand espoir. Youtube et d’autres services de vidéo en ligne sont particulièrement importants pour répandre le virus de l’information dissidente.
Aeneas a fait une présentation de la Ligue de Défense Anglaise (English Defence League), qui a monté l’opération anti-jihad populaire la plus réussie que l’on ait vu pour l’instant en Occident. L’EDL se sert des médias alternatifs pour contourner le mur des reportages négatifs de MSM, et organise ses membres pour lancer des actions collectives par l’intermédiaire de divers stratégies de communication – forums en ligne, facebook, e-mails, SMS, etc. Les méthodes de l’EDL ont tant de succès que le groupe peut lever presque instantanément un rassemblement local de ses membres en réponse aux dernières nouvelles. Ils ont appris cela de leurs adversaires Musulmans, notoires pour leur génération d’émeutes éclair.
Gandalf de VV&D a présidé un atelier sur l’Alliance pour Arrêter la Sharia. La constitution Française est basée sur la laïcité, qui est le principe de sécularisme abolu dans le gouvernement. Dans la laïcité, l’Islam ne peut pas être officiellement attaqué, puisque la religion se trouve hors de la sphère étatique. Cependant, étant donné que la sharia est un système légal, elle peut être l’objet d’un examen constitutionnel. De plus, il est facile de prouver qu’elle viole la Constitution Française.
L’initiative anti-sharia se concentre donc entièrement sur la Sharia, et ne mentionne jamais l’Islam. En évitant la religion pour se concentrer sur la loi, nous pouvons démontrer que la Sharia viole la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, la Convention Européenne des Droits de l’Homme, la Charte des Droits et Libertés (Bill of Rights) anglaise et américaine, et la Déclaration Française des Droits de l’Homme. Si nous passons à côté de la question religieuse, l’Islam devient tout à fait vulnérable à une attaque concertée sur ses tenants légaux antilibéraux – qui sont un élément inévitable de ses Ecritures.
Dimanche après-midi, un membre du parlement du Parti Populaire Suisse (Schweizerische Volkspartei ou SVP), ou encore Union Démocratique du Centre (UDC), a pris la parole devant les participants de la réunion. Il a mené une discussion sur la campagne réussie de son parti pour le référendum qui a interdit la construction de nouveaux minarets. Il a encouragé les délégués d’autres pays à suivre l’exemple Suisse et se servir de la démocratie directe dans leur combat contre l’Islamisation. La constitution Suisse permet aux citoyens d’exiger un référendum à l’échelle nationale sous réserve d’obtenir un nombre suffisant de signatures sur une pétition, mais tous les pays Européens n’admettent pas ce genre d’initiatives. La Suisse, cependant, n’est pas le seul pays à disposer d’une telle possibilité, et l’UE elle-même a des dispositions de prévues pour les référendums des citoyens.
Les autres sujets abordés pendant les sessions de ce week-end ont inclus la législation parlementaire, la liberté de parole, la collecte de fonds, l’OSCE, et la menace croissante de la Turquie.
Comme il est d’usage dans ces réunions, certaines des conversations les plus animées et intéressantes se sont produites pendant le déjeûner ou en soirée, quand les délégués ont partagé leurs idées et comparé leurs points de vue en mangeant et en buvant. J’ai appris de la délégation Française que la propagande officielle du gouvernement Français est en grande partie inefficace, que le peuple n’est pas abusé, et qu’il ne croit plus les mensonges officiels. Le sentiment se faire sentir que le pays s’approche du point critique et que l’opinion publique est sur le point de se renverser fondamentalement.
La même idée a été exprimée par des délégués d’autres pays. Dans toute l’Europe, la propagande officielle perd de son efficacité, ce qui explique pourquoi les médias deviennent de plus en plus subjectifs. Les dénonciations de partis et d’hommes politiques politiquement incorrects deviennent de plus en plus perçantes, avec Geert Wilders et son PVV étant qualifiés de ‘rats » par les médias Allemands, depuis les récents succès électoraux du PVV. La démonisation de l’EDL par la BBC et autres médias Britanniques se resserre, mais ne fonctionne plus. Même la Suède fait face à une prise de conscience publique croissante du problème Islamique.
Dans tout ceci la crise financière est sous-jacente, et cela pourrait être un proche déclic pour les évolutions à venir. C’est le facteur imprévisible – si l’euro et le système bancaire tiennent encore quelques années, l’avantage démographique dont jouit l’Islam ne peut qu’augmenter, et rendre les comptes d’autant plus terribles quand ils se produiront enfin.
Dans tous les cas, les événements qui se sont produits dans les Pays-Bas, en Suisse et en Grande Bretagne montrent que le changement commence déjà. Depuis que j’ai commençé à participer à ces réunions il y a trois ans, plus de changements se sont produits que je ne l’aurais jamais cru possible. Etant donné le potentiel actuel pour des évenements cataclysmiques – une bombe nucléaire Iranienne, par exemple, ou l’écroulement d’une devise majeure – prédire ce qui va arriver dans les cinq prochaines années est tout sauf possible.
Une fois de plus, je voudrais remercier tous ceux dont les donations m’ont permis de me rendre à Zurich pour la réunion de cette année. Vous savez qui vous êtes, et vous avez droit à ma plus profonde gratitude.


Par Cyber-résistant http://tinyurl.com/38b5f28