Francaisdefrance's Blog

16/06/2010

Khadafi : les musulmans vont hériter de l’Europe; la Turquie sera le cheval de Troie de l’islam.

Encore une raison pour laquelle je dis souvent que « le Guide » est un homme très dangereux… ET pourquoi je suis formellement CONTRE l’entrée de la Turquie dans l’UE… J’ose espérer que d’autres vont enfin comprendre…

FDF

« Dans un récent discours (début juin Al-Shams (Libye), le leader libyen Mouammar Kadhafi a déclaré que les musulmans, qui constituent actuellement une minorité en Europe, allait devenir une majorité et «hériter du continent (européen), malgré les tentatives de l’impérialisme visant à éradiquer les musulmans dans le monde ». Al-Kadhafi a dit aux Chefs de délégations de Islamic People’s Leadership and of Muslims from the Balkans – y compris des universitaires, des cheikhs, des jeunes et des militants des droits des femmes – que la Turquie serait un cheval de Troie à l’intérieur de l’Union européenne.

A rapprocher des paroles «amicales » : « Les mosquées sont nos casernes, les coupoles nos casques, les minarets nos baïonnettes et les croyants nos soldats. » Erdogan en 1998 – 1er ministre turc depuis 2003 reprenant à son compte les paroles du poète turc Gokalp Ziya.

On peut aussi méditer sur les propos de Houari Boumediene, président algérien s’inspirant du même Gokalp Ziya et déclarant, en 1974, à l’ONU : « Un jour, des millions d’hommes quitteront le sud pour aller dans le nord. Et ils n’iront pas là-bas en tant qu’amis. Parce qu’ils iront là-bas pour le conquérir. Et ils le conquerront avec leurs fils. Le ventre de nos femmes nous donnera la victoire ». C’est la guerre des utérus.

Voici quelques extraits du discours du campeur des Champs-Elysées, grand ami de Microlax 1er:


Le nouvel impérialisme tente d’éliminer l’islam. «Nous sommes fiers de l’Islam d’Europe et des musulmans, en particulier dans les Balkans, en raison de la présence musulmane dans le cœur du continent chrétien qui, jadis, a attaqué l’Islam sur ses propres terres, au Moyen-Orient et dans les environs de l’Afrique du Nord, et a essayé d’éradiquer l’Islam de la surface de la terre avec les croisades et à l’époque du nouvel impérialisme.

« En Algérie, des millions ont été tués par les envahisseurs impérialistes qui visait à anéantir les musulmans là-bas. En Libye, des centaines de milliers ont été tués dans leur pays par l’impérialisme italien. Il y a eu aussi des massacres en Syrie, en Égypte, au Soudan, en Tunisie, au Maroc et dans tous les pays islamiques d’Afrique et d’Asie. Ceci reflètent une tentative, par le nouvel impérialisme occidental, d’éradiquer l’Islam.


«Aujourd’hui, les massacres sont perpétrés en Palestine, dans le but d’éliminer les Palestiniens en tant que peuple et les musulmans en Palestine. En Irak, le nombre de victimes a dépassé le million … Ils veulent éliminer les musulmans en Irak. En Afghanistan et au Pakistan, des gens sont tués quotidiennement dans les opérations de l’OTAN, sur un terrain qui n’appartient pas à l’OTAN … Ils essaient de tuer les musulmans du monde entier, par tous les moyens possibles.

« Les musulmans n’ont d’autres choix que de s’unir pour se sauver de ces assassins de masse qui tuent et massacrent sur les terres d’Islam – que ce soit au moyen de missiles, avions, canons, fusils, et même le poison, comme ce fut le cas avec Yasser Arafat et d’autres. Ils excusent leur guerre de plus en plus sauvage contre les musulmans en l’appelant guerre contre le terrorisme. Si le terrorisme existe, nous sommes tous les victimes. Nous sommes tous contre le terrorisme … »


La Turquie sera un cheval de Troie dans l’UE . «Allah a promis une victoire de l’islam contre toutes les religions … Vous (les musulmans) êtes une minorité en Europe. Allah le veut, vous deviendrez une majorité un jour, et vous aurez la haute main (sur l’Europe)… Vous allez être les imams et les héritiers du continent européen.

« La Turquie rejoignant l’Union européenne signifie que le continent européen ne sera plus jamais un continent croisé ou un continent chrétien. L’Islam deviendra un partenaire puissant sur le continent européen en termes de territoire, de gens et d’actions. Nous attendons le jour où la Turquie adhérera à l’UE, de sorte qu’elle restera dans l’histoire comme un cheval de Troie (de l’islam).


«Vous devez agir pour unir les musulmans en Europe, de la Turquie à la Bosnie-Herzégovine et les unir avec les musulmans dans le reste de l’Europe. Il y a des millions de musulmans à travers l’Europe – depuis la Grande-Bretagne jusqu’à la Grèce et les pays d’Europe orientale qui ont rejoint l’Union européenne et ont une majorité musulmane. »


«Personne ne peut nous interdire de vivre en Europe – car c’est Allah, pas les Européens, qui a créé l’Europe»

« Les statistiques sur le nombre de musulmans en Europe sont incorrectes … Le nombre de musulmans est supérieur à celui indiqué par les statistiques officielles.

Heureusement, les musulmans se multiplient, et leur nombre est en croissance beaucoup plus rapide que ceux des autres religions … C’est peut-être la preuve que Dieu veut finalement que les musulmans soient plus nombreux que les autres.

Même au sein de la Palestine, personne ne peut arrêter ce phénomène. Les musulmans palestiniens se multiplient quatre fois plus vite que les Juifs. En fin de compte, les musulmans palestiniens auront la majorité, même au sein de la soi-disant Israël …


«Allah a créé la terre pour tous les peuples, personne ne peut nous empêcher de vivre en Europe. C’est Allah, pas les Européens, qui a créé l’Europe. Vous (les musulmans) êtes des résidents de l’Europe. Elle est votre terre. Il est inconcevable pour vous d’être humilié et persécuté là-bas … « 

Sources : Al-Shams (journal Libyen), 8 Juin 2010 via Memri http://www.memri.org/report/en/0/0/0/0/0/0/4349.htm

FPNP (journal palestinien)

Lutte contre l’islamisme: COMBAT D’AVANT-GARDE de GEERT WILDERS.


Contre l’islamisation rampante de l’Occident & contre l’apaisement inutile et dangereux des gouvernements.

Geert Wilders et son parti ont multiplié par 10 le nombre de leurs sièges aux récentes élections parlementaires aux Pays Bas, passant de 3 à 31 sièges-

Ici 2 vidéos d’un discours prononcé aux Etats-Unis en automne 2009, montrant un grand courage politique, (en anglais facile)

– Discours de mise en garde aux Etats-Unis – Partie 1 de 2

http://www.youtube.com/watch?v=NQOCcx5V9RI

– Discours de mise en garde aux Etats-Unis – Partie 2 de 2

http://www.youtube.com/watch?v=x6I95ycLHEY&feature=PlayList&p=582E7A8B387E2451&playnext_from=PL&playnext=1&index=36

Traduction de la 1ère partie-

Malheureusement, nous vivons des moments dramatiques et l’Europe est bel et bien sur la voie de la destruction. Comme vous pouvez le voir, à travers vos voyages ou ce que vous racontent vos parents ou vos amis européens, l’Europe est sur le point de s’effondrer. Aujourd’hui nous sommes témoins d’événements et de profonds changements qui vont nous entraîner inéluctablement comme le disait Ronald Reagan vers un millénaire d’obscurité. Ce qui se passe en Europe fait partie du jihad global que mène l’Islam pour dominer le monde.

L’Islam est une idéologie politique basée sur le Coran qui est un livre qui enseigne la haine et qui prône la guerre, le meurtre et la soumission. Le Coran demande aux fidèles de tuer l’infidèle. Il désigne les juifs comme des singes et des porcs….

Le Coran ne laisse aucune place à l’interprétation… Il n’y a pas de place pour la modération :  il y a des Musulmans modérés,  mais il n’y a pas d’Islam modéré… Mahomet était un homme de guerre, un homme violent qui a pris part à 78 batailles où des milliers de gens ont été égorgés, notamment les tribus juives de Médine. Mahomet aurait reçu

« l’ordre d’Allah de le faire, à moins qu’ils ne reconnaissent qu’il n’y a pas d’autre Dieu qu’Allah ».

Dans l’Islam,  la vraie joie  est de tuer et de se faire tuer.

Le Coran inspire aujourd’hui pratiquement tous les terroristes qui tuent en se faisant exploser partout dans le monde.

L’Islam a toujours essayé de conquérir l’Europe à travers les siècles et il cherche à le faire aujourd’hui, non plus par les armes, mais à travers les migrations, « al hijra », à l’exemple de Mahomet qui a émigré de la Mecque vers Médine.

Mohamed al Khadafi le chef Libyen a dit

« aujourd’hui nous avons 50 millions de Musulmans en Europe- et aujourd’hui nous avons des signes qu’Allah va nous accorder toute l’Europe, sans fusils, sans armes… »…

En fait, avec cette invasion progressive de la « hijra », la civilisation européenne est en train de disparaître, les pays Bas sont déjà un Hollandistan et l’Europe est devenue Eurabia. Quelques exemples illustrent la situation: les églises se vident, alors qu’on n’arrête pas de construire des mosquées, les burqas sont devenues un vêtement commun, les crimes d’honneur, les excisions des femmes, les mariages polygames se multiplient…

Aujourd’hui, la chari’ah, loi musulmane, régit les familles, les écoles, les banques, certaines cours de justice, la vie de tous les jours, même les jouets des enfants.

A Copenhague, 70% des délits et des crimes sont commis par des Musulmans.

Mesdames et messieurs, nous avons laissé entrer un « cheval de Troie » sur notre continent.

Mais on rencontre les mêmes faits et les mêmes tendances chez vous, aux Etats-Unis, …

Un chauffeur de taxi qui refuse une course parce que vous transportez de l’alcool, dans les campus on demande des dortoirs spéciaux, des piscines pour femmes, dans les cantines on interdit le porc, etc…

Et ce n’est que le début, et si vous vous laissez faire, vous allez vous retrouver comme nous en Europe.

Si nous sommes incapables d’arrêter cette islamisation rampante nous allons perdre notre identité, notre culture, notre Constitution, et en fin de compte notre liberté et notre civilisation. Nous avons déjà perdu la liberté de parole, le droit de critiquer l’Islam.

Il y a une seule nation occidentale qui a réussi à éviter son islamisation, car elle s’est battue dès sa naissance pour son existence même, c’est l’état d’Israël. J’aime ce pays. Mais aujourd’hui quand vous dîtes « j’aime les Etats-Unis, j’aime Israël », on vous considère comme une espèce dangereuse. Aujourd’hui Israël est un phare, une lumière dans l’obscurité de l’Orient, la seule démocratie. Et le conflit arabo-israélien n’est nullement à propos de territoires, c’est un conflit idéologique. Ce n’est pas une dispute à propos de Gaza, ou une portion de la Judée ou de la Samarie. Les Arabes veulent détruire Israël pour le remplacer par un état islamique. L’Islam force Israël à se battre. Et Israël ne se bat pas seulement pour sa survie, mais également pour la survie de tout l’Occident.

Belgique: la racaille-rappeuse devrait faire profil bas…

COMMUNIQUE DE PRESSE: VIGILANCE CITOYENNE DEMANDE L’ANNULATION DU CONCERT DE RIM K

COMMUNIQUE DE PRESSE

Un rappeur appelant à la haine invité, à Molenbeek, ce 19 juin !


VIGILANCE CITOYENNE DEMANDE L’ANNULATION DU CONCERT DE RIM K

A l’initiative du bourgmestre Philippe Moureaux, et dans le cadre de la Fête de la Musique, l’asbl « La Maison des Cultures et de la Cohésion sociale » de Molenbeek organise sur le parvis Saint-Jean-Baptiste, ce samedi 19 juin, un concert avec deux têtes d’affiche : la remarquable chanteuse de raï, Cheba Zahouania, et le rappeur français Rim K. La programmation de ce dernier soulève un vrai problème.

Rim K est le leader du groupe français 113, dont les paroles de certains morceaux sont de véritables appels à la haine.

Ainsi, dans la chanson « Face à la police », Rim K scande :

« J’ai pas d’sélection, j’crie tout haut : J’baise votre nation… L’uniforme bleu, depuis tout p’tit nous haïssons / Produits stupéfiants et pe-pom comme protection / Faut qu’on s’fasse la malle, on remballe et on leur pète leur fion… Du commissaire au stagiaire : tous détestés… A la moindre occasion, dès qu’tu peux, faut les baiser…/ Bats les couilles les porcs qui représentent l’ordre en France ».

Dans un autre morceau, intitulé « Hold-up », Rimk dit ceci :

« Je guette le vigile qui m’regarde bizarre/ Je m’approche de lui et j’lui dis qu’est-c’que tu veux connard ?/ J’lui mets un coup de plafond/ Et direct j’lui sors mon arme/ Je braque la grosse pute qui s’trouve derrière le comptoir:/ Ferme ta gueule, on va pas en faire toute une histoire ».

Pour ces paroles haineuses, le groupe 113 de Rim K a récemment fait l’objet d’une série d’interdictions en France, au motif de trouble potentiel à l’ordre public..

Vigilance Citoyenne s’étonne de l’invitation faite à un rappeur dont le discours véhicule des valeurs dignes de l’extrême-droite.

Les paroles de certaines chansons de Rim K s’apparentent en effet à du racisme anti-policier et résonnent comme des appels à l’émeute.

Vigilance Citoyenne condamne l’attitude du bourgmestre de Molenbeek – commune théâtre, l’an dernier, de plusieurs émeutes – qui cautionne un « artiste » diffusant des messages violents, susceptibles de provoquer des troubles à l’ordre public.

Le communiqué de presse de la Commune de Molenbeek annonçant l’événement précise que la Fête de la Musique est organisée « par la Maison des Cultures et de la Cohésion sociale, sur l’initiative du Bourgmestre Philippe Moureaux, en partenariat avec le Conseil de la Musique et avec le soutien du Collège échevinal ».

Vigilance Citoyenne demande à Françoise Schepmans, échevine de la Culture de Molenbeek, de se désolidariser de cette initiative et d’entreprendre les démarches nécessaires pour que le rappeur Rim K soit déprogrammé du concert prévu ce 19 juin, sur le Parvis Saint-Jean-Baptiste.

Pour le Collectif Vigilance Citoyenne

Claude Demelenne

Pétition en ligne: http://www.lapetition.be/en-ligne/la-commune-de-molenbeek-saint-jean-doit-annuler-le-concert-de-rim-k-le-19-juin-prochain–7452.html

Pour changer de l' »Apéro-Sauc »…

Alors que l’été approche et que la Coupe du Monde, le Tour de France et les marronniers du mois d’août sur la sexualité des Français s’apprêtent à nous faire oublier les difficultés qui nous encerclent, nos économies patinent et les perspectives ne sont guère encourageantes, du moins sous nos latitudes. Si la crise de la dette privée s’est propagée à celle des Etats, le phénomène semble se concentrer surtout sur l’Europe, où elle se conjugue à une croissance structurellement atone pour nous entraîner vers une sévère dépression. Nous allons devoir, dans l’urgence, procéder aux ajustements, sans cesse repoussés, afin de redonner du tonus à notre production et renouer avec une croissance qui repart dans le reste du monde.

Libérer le travail pour retrouver la croissance

Pour retrouver notre dynamisme économique, nous allons devoir réviser complètement notre modèle de société. Dans la « vieille Europe », le travail est une aliénation qu’il convient de rendre supportable par une foule de mécanismes destinés à en faire toujours moins. Avoir inventé le marxisme est un péché que nous n’avons pas fini d’expier. Ce qui, au départ, était conçu comme un filet de sécurité destiné à protéger les plus fragiles est devenu, au fil des ans, une usine à entretenir la précarité. Pourquoi travailler dès lors que l’on gagne presque autant en ne faisant rien … de déclaré ?

Si rendre sa valeur au travail » apparaît aujourd’hui comme un slogan un peu rouillé c’est qu’il a été galvaudé par une surutilisation politicienne et non par l’application politique, toujours refusée, des principes qu’il sous-tend. Notre Président a dressé un bon constat pour se faire élire ; il a juste omis, comme nombre de ses prédécesseurs, d’y apporter la réponse correspondante. On s’est contenté de demi-mesures qui, pour aller dans le bon sens, n’en sont pas moins insuffisantes au regard des enjeux. L’auto-entrepreneuriat c’est une bonne idée, essentiellement fiscale. Elle a permis, comme les mesures de 1994 pour les emplois familiaux, de fiscaliser une grande partie des activités autrefois non déclarées. « Travailler plus pour gagner plus », c’est un bon slogan qui contient cependant une part trop importante de conditionnel. Ce que les Français attendent c’est de « gagner plus en travaillant plus », ce qui n’est pas exactement la même chose.

Le travailleur vu par … le Syndicat Général de l’Education Nationale

Jusqu’à présent, ça a même été le contraire. Une bonne part de l’échec de la gauche, avec ses trente-cinq heures, vient du surcroît de travail que cette mesure a imposé. Cette affirmation n’est paradoxale qu’en apparence : faire en trente-cinq heures ce que l’on faisait auparavant en trente-neuf, intensifie le rythme de travail. Comme les salaires ont été gelés pour faire passer cette « conquête sociale », les salariés ont donc eu le sentiment, justifié, de travailler plus pour gagner moins.

Il convient donc de repenser le rapport au travail et de cesser de subventionner les moyens d’en faire le moins possible, pour a contrario revaloriser les possibilités d’en faire plus. Le problème, c’est que notre système de « redistribution » sociale est attaché aux salaires. Il faut donc alléger les charges qui pèsent sur ceux-ci sans creuser les déficits, d’où la nécessité de remettre à plat nos dispositifs sociaux.

Repenser notre modèle social

Notre système de « redistribution » sociale nous menant, grâce à ses déficits abyssaux, tout droit dans le mur dressé sur notre chemin par des marchés financiers aussi « dérégulés qu’apatrides », il est urgent de profiter de l’occasion pour revenir aux fondamentaux.

Il serait utile, dans un premier temps, de redéfinir les conditions dans lesquelles sont accordées ces aides généreuses. Le principe de toute assurance étant d’y avoir contribué avant d’en tirer bénéfice, il conviendrait de cesser de donner des droits de tirage à toute la misère du monde qui vient s’échouer ou que l’on échoue sur nos côtes. Dans le même élan, il faut avoir le courage de mettre un terme au regroupement familial qui fait supporter à la collectivité des dépenses sans commune mesure avec les gains enregistrés comme le démontre excellemment Michèle Tribalat dans son dernier ouvrage[1]. La natalité n’est pas une fin en soi. Si l’on ne parvient pas à faire suffisamment d’enfants pour payer nos retraites, il n’est pas sûr qu’importer de futurs chômeurs soit la solution à ce problème. Surtout si avant de le devenir, ils ont absorbé, pour un résultat nul, toutes les ressources dévolues par la société, à l’éducation d’une jeunesse de moins en moins nationale.

Enfin, la retraite par répartition doit évoluer vers un système incluant une part variable de capitalisation. Le mythe de l’égalité sous-tendu par notre organisation actuelle n’existe que dans l’esprit étriqué des démagogues socialistes. Les pensions versées à un artisan, un professionnel libéral, un OS de chez Renault ou un paysan sont-elles proches de celles d’un professeur, d’un cheminot, d’un électricien ou d’un gazier ? Bien sûr que non et ce sont les cotisations versées par les premiers, presque à fonds perdus à voir ce qu’ils en retirent, qui financent celles généreusement versées aux seconds. Pas étonnant dans ces conditions que rue de Solférino, le PEN (Parti de l’Education Nationale) s’accroche mordicus à cette fiction de la répartition.

Les replâtrages actuels ne sont qu’une mise en bouche, le pire est à venir. Il est grand temps  de prévoir une poire pour la soif. Nous sommes, avec le départ des « baby-boomers », aux portes du désert démographique, préoccupons-nous de réunir les chameaux qui nous mèneront  vers la prochaine oasis. Encore faut-il, pour ce faire, que l’Etat n’obère pas nos possibilités d’épargne à grands coups d’impôts destinées à colmater les brèches dans la coque d’un rafiot qui tient plus du bathyscaphe que de la frégate. « Fluctuat Nec Mergitur », c’est déjà douteux pour le Paris de Delanoë ; alors, appliqué à la France soviétiforme de la Sécurité Sociale…

Une meilleure répartition de la richesse

Nous devons, dans le même temps, repenser le moyen de répartir la richesse nationale. Depuis trente ans, la statistique note invariablement une progression du pouvoir d’achat des Français. Pourtant, dans le même temps il est de plus en plus difficile à la grande masse d’entre eux d’être propriétaires de leur logement, de partir en vacances comme le faisaient leurs parents et ainsi de suite. La richesse augmente puisque l’INSEE l’affirme, mais ce que nos statisticiens ne disent pas c’est qu’elle se concentre. Toujours plus de revenus, répartis entre toujours moins de ménages, telle est la réalité de la France d’aujourd’hui. Contrairement aux théories qui veulent que l’enrichissement des uns, profite à l’ensemble, la mondialisation, en rétrécissant à l’excès le nombre de ses bénéficiaires, paupérise le reste de la nation.

Délocalisation

Depuis vingt ans nous vivons dans le culte du toujours moins cher. C’est parce que la ménagère est supposée préférer acheter ses chaussettes « au meilleur prix » que l’on ferme les usines textiles à tour de bras pour aller se fournir en Chine. Le « made in France » n’est plus un critère de choix. C’est vrai qu’à force de cracher sur le drapeau, il est difficile d’en appeler au patriotisme économique. On oublie au passage que l’ouvrière des filatures du Nord au chômage ne consommera plus comme avant. A force de négliger le fait que ses salariés sont aussi ses consommateurs, le capitalisme s’égare dans les mirages d’un monde qui n’a rien du village global chanté par les sirènes de la mondialisation.

Tout n’est pas pour autant perdu pour tout le monde dans cette affaire. Contrairement à ce que l’on nous a seriné sur tous les tons depuis vingt ans, la mondialisation c’est la crise et non la prospérité, mais elle a son utilité pour certains. C’est en prenant appuis sur elle, et en jouant sur l’immigration illégale pour générer une pression constante à la baisse sur les salaires,  que le patronat a pulvérisé le socle de consommation intérieure sur lequel il était assis. Aveuglés par les alléchantes promesses d’un monde idéal car sans frontières où leurs gains allaient être démultipliés, les « petits patrons » sont tombés dans le panneau tendu par les grosses multinationales qui n’avaient rien à redouter de la concurrence des pays à bas coût de main-d’œuvre, bien au contraire. L’ouverture de nos marchés aux marchandises du tiers-monde s’est faite pour le bénéfice de nos « champions nationaux » de l’export en solvabilisant les marchés émergents, au détriment de nos industries de main-d’œuvre. C’est qu’il faut en acheter, des pantalons chinois, pour payer un A380. Quand on constate les ravages de cette politique imbécile on se demande s’il n’aurait pas été plus rentable de les leur offrir, ces foutus avions. Ces opérations qui visent à substituer aux productions nationales des marchandises importées, produites à bas coût, génèrent une masse considérable de profits. Outre les grandes entreprises exportatrices sus-mentionnées, ceux-ci sont répartis dans très peu de mains : celles des importateurs et des distributeurs. La concentration excessive des richesses que nous dénonçons s’explique par ce petit nombre de bénéficiaires.

Une preuve supplémentaire que nous marchons sur la tête vient de nous être donnée ce week-end par Louis Gallois. Interrogé sur Europe 1, le PDG d’EADS a précisé que l’ambition de son groupe était de délocaliser ses productions à venir en Inde, en Chine et au Brésil. Si ce qui nous sert d’Etat laisse faire le « brave » homme qu’il subventionne à tours de bras avec notre argent, il n’est plus besoin de se préoccuper de l’avenir de nos industries : nous n’en aurons plus !

Depuis les années Mitterrand, les gains de productivité se sont faits au détriment des salariés et au bénéfice des actionnaires. Le pouvoir d’achat de ceux qui n’ont que leurs salaires pour unique source de revenu n’a cessé de se dégrader, notamment – mais pas seulement – en raison de la fin de l’inflation. Il valait mieux avoir un capital foncier ou boursier pour s’en sortir ces dernières années car, dans nos pays, une économie de rente s’est substituée à une économie de production. Si nous voulons avoir un avenir, il faut recommencer à produire. Nous devons garder jalousement nos savoir-faire tout en valorisant le travail de tous les maillons de la chaîne. La demande intérieure doit être soutenue et les entreprises incitées à augmenter les salaires.  Pour y parvenir, il faut relancer la participation, baisser les charges qui pèsent sur le travail tout en en réorientant une partie sur le capital et réorganiser en profondeur les conditions dans lesquelles les aides sociales sont allouées. Nous devons parallèlement nous prémunir contre les distorsions de concurrence dues à de trop fortes disparités sociales en instaurant des droits spécifiques à l’importation. Si nous n’avons pas stupidement exporté notre savoir-faire, il y a peu de chance que nos « amis » émergents cessent, par mesure de rétorsion, de nous acheter les avions, les centrales nucléaires et autres TGV qu’ils ne savent pas fabriquer : « si vis pacem para bellum »[2]

Conclusion

Le premier rôle d’un Etat c’est de protéger ses citoyens, pas d’organiser le développement du commerce de ses lointains voisins. Les Chinois comme les Brésiliens se foutent pas mal de nos déficits tant que nous continuons à leur acheter la camelote que nous sommes désormais incapables de produire chez nous. Ils nous prêtaient même l’argent pour le faire. Comme il semble qu’ils deviennent, maintenant, réticents à cette idée, à en juger par les difficultés que nous traversons, pourquoi hésiterions-nous à taxer leurs produits ? L’inflation galope chez eux, poussant leurs ouvriers à exiger des hausses de salaires. Aidons le prolétariat « émergent » dans son juste combat, en alourdissant un peu plus, par des droits de douane appropriés, leurs coûts de production. Ainsi, l’écart se réduira et qui sait si notre vertueuse politique n’incitera pas, au final, leurs gouvernements, à prendre en considération les conditions de vie exécrables que leur modèle de développement impose à leurs populations ?

L’Europe, que l’on dit distante et peu concrète, y gagnerait, auprès de ses citoyens, en visibilité et en affectivité ce qu’elle perdrait en naïveté aux yeux du reste du monde. On ne respecte que les forts. Etre les seuls à défendre les principes d’un libre échange sur lequel tout le monde s’assoit, ne nous amène guère de considération et ne nous protège de rien du tout, comme la crise grecque le démontre amplement.

Le rêve européen n’est pas mort avec les subprimes. Les grandes crises appellent les grandes résolutions et l’Europe peut même y trouver, enfin, les moyens de son éclosion. Encore faut-il pour ce faire, que ses dirigeants la sortent de l’apathie dans laquelle leur attentisme l’a plongée.


[1] Michèle Tribalat, Les Yeux grands fermés, éditions Denoël

[2] « Si tu veux la paix, prépare la guerre«   proverbe romain

Source: Marc Suivre

« Apéro-saucisson ». Delanoé dans son rôle favori de dhimmi… Boubakeur joue l’apaisement….

Pour Delanoé, maire de la capitale de la Francarabia, rien d’étonnant. Nous sommes habitués à sa honteuse soumission à l’islam. Pour Boubakeur, je me pose des questions…  A quel jeu joue t’il, lui? Sous le prétexte d’éviter tout débordement, il propose aux muzz d’aller prier ailleurs ce fameux vendredi… Bon sens ou entourloupe pour se faire bien voir du peuple de France? On ne saura jamais. De toutes façons, les muzz de la rue Myrha ne l’écouteront pas… Ils feront leurs singeries comme d’habitude: là où ça emmerde le plus de monde possible. Continuons le combat!!! En outre, si hostilités il y a, elles ne viendront pas du coté des « Apéro-saucisson »… Là est le problème. Boubakeur sait de quoi sont capables ses ouailles; il préfère les voir ailleurs demain…

FDF

Le recteur Dalil Boubakeur invite les musulmans du XVIIIe arrondissement à venir à la Grande Mosquée de Paris (Ve) faire la prière du vendredi pour éviter les confrontations avec les participants à l' »apéro saucisson » qui doit se tenir dans leur quartier.

Cet apéro « saucisson et pinard » doit se tenir aux abords de la mosquée de la rue Myrrha dans le quartier de la Goutte-d’or à l’appel de groupuscules d’extrême droite pour dénoncer l' »islamisation » du quartier.

« Compte tenu de l’émotion soulevée par la perspective de ce rassemblement, (…) et dans le souci d’éviter tout trouble pouvant perturber cette prière solennelle, la Grande mosquée de Paris ouvre grandes ses portes à tous les fidèles du XVIIIe arrondissement qui se sentiraient gênés ou provoqués par une telle manifestation d’hostilité afin qu’ils puissent venir y accomplir la prière sacrée du vendredi dans la paix et la sérénité qu’elle requiert pour tous les musulmans », écrit le recteur Boubakeur dans un communiqué diffusé mardi.

Source: http://tinyurl.com/2wmranw

Vers une interdiction de la cochonnaille et du pinard en France?

16 juin 2010

Préfecture de police de Paris et  « Apéro géant Saucisson et pinard » (facebook)

Communiqué de la préfecture de police qui a justifié sa décision par:  «en raison de ses conditions d’organisation, du lieu, du jour et de l’horaire retenu, ainsi que des projets de contre-manifestations qui sont apparus en réaction, cet événement de voie publique est créateur de risques graves de troubles à l’ordre public »

La baguette et le béret sont aussi dans le collimateur mais rassurez vous , il semblerait que le couscous, le fez et les prières dans les lieux publics ne soient pas concernés.
Le message est clair: nous allons vers une interdiction de manger de la cochonnaille, de boire du pinard près des lieux de prières un vendredi  et en début de soirée.  Non, vous ne rêvez pas, nous sommes bien dans la France de 2010 !

Nous vous laissons deviner vers quel avenir radieux nous nous dirigeons

<>

Apéro géant « saucisson-pinard »: comment SOS Racisme a pu se faire piéger à ce point?

Réponse: parce qu’ils sont cons… Ils sont tellement obnubilés par leur « rôle » de « pourfendeurs du racisme » et de spécialistes du négationnisme du racisme anti-blanc qu’ils ont complètement occulté de lire entre les lignes et sont tombés pile-poil dans le panneau!

Tiens; ça me rappelle une chanson de G. Brassens:

Quand ils sont tous neufs,
qu’ils sortent de l’oeuf,
du cocon.
Tous les jeunes blancs becs
prennent les vieux mecs
pour des cons.

Quand ils sont venus,
les ttes chenues,
les grisons.
Tous les vieux fourneaux
prennent les jeunots
pour des cons.

Moi qui balance entre deux ges
Je leur adresse tous un message.

Refrain:
Le temps ne fait rien l’affaire.
Quand on est con, on est con!
Qu’on ait 20 ans, qu’on soit grand-pre
Quand on est con, on est con!

Entre vous plus de controverses,
Cons caduques ou cons dbutants.

Petits cons de la dernire averse
Vieux cons des neiges d’antan ( x 2 )

VERSE 2:

Vous les cons naissant,
les cons innocents,
les jeunes cons,
Qui, ne le niez pas, prenez les papas pour des cons.

Vous les cons gs,
les cons usags,
les vieux cons.
Qui, confessez-le, prenez les p’tits bleus pour des cons.

FDF

le 15/06/2010
Le sage désigne la Lune, le responsable de SOS Racisme regarde le saucisson. L’association est tombée à pieds joints dans le piège tendu par « l’extrême-droite », et bien d’autres associations patriotes et overdosés d’islamisme.

Apéro saucisson-pinard à la goutte d'or

Depuis la semaine dernière, on sait, grâce à SOS Racisme que manger du saucisson, une après-midi, à Paris est un acte raciste. C’est proprement aberrant. Tout ça parce qu’entrainée par une juste dénonciation de l’extrême-droite, l’association n’a pas vu qu’elle tombait dans un énorme panneau.

Pour tenter de comprendre comment on en est arrivé là, il convient de s’interroger sur les organisateurs de l’apéro « saucisson-pinard ». Hier, sur leur Facebook, ils renvoyaient vers une liste de soutiens officiels. Liste très éclairante et longue.

Afin que chacun puisse se faire une idée, je vous ai simplement mis les liens vers ces groupes.

Actions Sita (et ici aussi), Bivouac-ID, Bloc identitaire, le Cercle Aristote, le Cercle Cicéron, le comité de Lépante (leur site est mort, mais ils appartiennent à la mouvance de la « Révolution bleue« ), François Desouche, Initiative Gaulliste, l’Institut Européen de Socialisation et d’Education (en fait son président Francis Néri), Jeunes pour la France, la Droite Libre, la Ligue du droit international des femmes, la Ligue du Droit des Femmes présidée par Anne Zelensky, Novopress, l’Observatoire de l’Islamisation, le Parti de l’In-nocence, Poste de Veille, Projet Apache, Résistance Républicaine, Riposte Laïque, les Titis parisiens, l’Union Gaulliste, l’Union du peuple français, Vérité valeurs et démocratie.

[Note de la rédaction du Post : Selon Le Monde, l’apéro est orchestré par le groupuscule d’extrême-droite Bloc Identitaire (lire l’analyse)]

Au total, un rassemblement hétéroclite de gaullistes (mais pas tous), de souverainistes (mais pas tous), de gens de droite ou d’extrême-droite (mais pas tous), de féministes (mais pas tous). A vrai dire, on se met à penser que, réunis tous ensemble, ils se disputeraient au bout de 5 minutes s’ils n’étaient d’accord sur un point : la dénonciation de la montée de l’islam et de l’islamisme en France.

Maintenant que voilà posé le contexte, la question suivante est de savoir pourquoi SOS Racisme (suivi ensuite par des politiques) est passée à l’offensive.

La réponse est disponible sur son site et se résume à deux mots : « Bloc Identitaire ». Pour SOS Racisme, ce groupe est à l’initiative de l’apéro à la Goutte d’Or. Son but est de provoquer, donc il faut interdire le rassemblement qui pourrait porter un trouble à l’ordre public.

capture

C’est d’une logique imparable, mais c’était un piège. En effet, même si l’on peut avancer tous les présupposés que l’on veut derrière cette manifestation, et à l’évidence, il y en a, ils ne sont pas explicites. La seule revendication est la suivante : « Parce que la rue Myrha et d’autres artères du quartier sont occupées, particulièrement le vendredi, par des adversaires résolus de nos vins de terroir et de nos produits charcutiers« .

capture

De fait tous les vendredis, des musulmans organisent des prières en bloquant des rues. C’est assez invraisemblable et pour tout avouer, quand j’ai entendu parler de ça au début, j’ai cru à un montage de l’extrême-droite. Passons.*

Il est certain que ce texte de l’apéro de la Goutte d’Or n’est pas un monument érigé à l’amitié entre les peuples. Mais il n’y a pas de délit de blasphème en France et le Coran interdit de boire de l’alcool et de manger du porc.

La redoutable idée des organisateurs de l’apéro a été de rendre toute tentative d’opposition à leur mouvement ridicule par avance, et justificatif de leur action. Qui peut s’opposer à un saucissonage en France?

SOS Racisme a eu le bon réflexe en relevant les motivations de ceux qui sont derrière cet apéro. Mais ces derniers n’espéraient qu’une chose : que l’on parle d’eux (c’est fait), que l’on demande à interdire leur manifestation (c’est fait), et mieux encore, que l’on interdise leur rassemblement.

Si jamais cela se produisait, ils auraient alors beau jeu de dénoncer le fait que l’on ne peut plus aujourd’hui, à Paris, manger du saucisson où l’on en a envie, par crainte de produire un trouble à l’ordre public dans un quartier majoritairement composé de musulmans. Autrement dit, clamer qu’effectivement l’Islam est incompatible avec la France.

Il est évident que cela va à l’inverse du but recherché par SOS Racisme. Reste que l’association aurait du jouer plus finement sur ce coup-là. Parce que les dommages dans l’opinion publique sont énormes. Certes, ne rien dire aurait été tacitement approuver. Il fallait donc réagir et dénoncer les motivations réelles des organisateurs (encore que ceux-ci se sont bien attachés à noyer le poisson) mais surtout pas demander une interdiction.

A lire sur LePost.fr :Apéro géant saucisson-pinard: « C’est une provocation de l’extrême-droite »


Note de la rédaction du Post
:

SOS Racisme devait-elle demander l’interdiction de l’apéro ? La question fait débat.
L’association qui se présente comme antifasciste et anti extrême-droite Reflexes regrette que SOS Racisme soit « tombée dans le panneau ».
« Cette revendication est stupide », note Reflexes sur son site Internet. « Une éventuelle interdiction prononcée par le préfet de Paris ne ferait que relancer le « buzz » en plaçant les Identitaires dans une position victimaire qui leur sied à merveille. »

De son côté, la directrice du centre social Accueil Goutte d’Or confie au Post.fr être partagée sur la question.

« Laisser faire l’apéro revient à le valider, donc c’est bien que SOS Racisme ait demandé l’interdiction. Mais peut-être que l’association aurait dû moins médiatiser sa demande », note Christine Ledesert.

* Concernant les musulmans qui prient dans la rue Myrha, la raison de cette situation, que la mairie du 18e juge « indigne pour les musulmans« , est le manque de lieux de culte. Lire l’interview de Daniel Vaillant, maire du 18e, à ce sujet.

AUJOURD’HUI, MARDI 15 JUIN 2010 : JOUR « UN » DE LA RESISTANCE FRANCAISE !


Les autorités ont interdit la tenue de notre « Apéro géant saucisson-pinard », afin d’apaiser l’occupant.

Chacun d’entre eux a pris ainsi ses responsabilités.

L’Histoire les jugera.

Les Français les jugeront :

Après la colallahboration, il y aura, inéluctablement,

l’épurallahtion.

Source: Jean-Pierre Pagès-Schweitzer

De quoi? L’apéro-saucisson interdit par la préfecture!!!

Ah non, pas ça! Ce serait de la soumission pure et dure. A suivre de très très près…

FDF

15/06/2010 à 13h22

« L’apéro géant «saucisson et pinard» auquel avait notamment convié un groupuscule d’extrême droite dans le quartier parisien de la Goutte-d’Or (XVIIIe) a été interdit mardi par la Préfecture de police, selon l’entourage du maire d’arrondissement et ancien ministre Daniel Vaillant (PS).

En début d’après-midi, le recteur Dalil Boubakeur avait invité les musulmans du XVIIIe arrondissement à venir à la Grande Mosquée de Paris (Ve) faire la prière du vendredi pour éviter les confrontations avec les participants à l’«apéro saucisson» qui devait tenir dans leur quartier.

«Compte tenu de l’émotion soulevée par la perspective de ce rassemblement, (…) et dans le souci d’éviter tout trouble pouvant perturber cette prière solennelle, la Grande mosquée de Paris ouvre grandes ses portes à tous les fidèles du XVIIIe arrondissement qui se sentiraient gênés ou provoqués par une telle manifestation d’hostilité afin qu’ils puissent venir y accomplir la prière sacrée du vendredi dans la paix et la sérénité qu’elle requiert pour tous les musulmans», écrit le recteur Boubakeur dans un communiqué diffusé mardi.

Dans la matinée, le maire de Paris Bertrand Delanoë (PS) avait exprimé mardi son «inquiétude» à propos de «l’apéro géant saucisson et pinard» et avait demandé que des «dispositions soient prises pour éviter tout débordement».

«Dérives et dérapages»

«Je tiens à exprimer mon inquiétude et ma préoccupation devant le projet d’ »apéro géant saucisson et pinard » prévu vendredi 18 juin dans le XVIIIe» arrondissement, a déclaré M. Delanoë dans un communiqué.

Cet évènement, «visiblement inspiré par des mouvements d’extrême droite», est organisé «quelques heures après les prières musulmanes du vendredi à la Goutte d’Or, et juste avant le coup d’envoi du match de football Angleterre – Algérie estimant», a-t-il relevé.

«Tout semble donc conçu pour donner lieu à des dérives, à des dérapages, voire à des violences», a estimé le maire rappelant que «l’expression du racisme et de l’intolérance n’a pas sa place à Paris». Invitant «chacun à prendre ses responsabilités», M. Delanoë a souhaité que «les dispositions soient prises pour éviter tout débordement». »

Source: http://tinyurl.com/388eamj

La chambre d’hôtel prévue pour Rama Yade plus chère que celles des Bleus!

Faites comme je dis… Cela me paraissait bizarre, aussi, que Rama Yade s’en prenne ainsi à ses compatriotes d’origine. Ca a du « causer fort » dans le bureau à Sarkö…

FDF

La chambre d’hôtel retenue pour la secrétaire d’Etat aux Sports Rama Yade en Afrique du Sud était plus chère que celles des joueurs de l’équipe de France de football qu’elle a pourtant appelés « à la décence en temps de crise », révèle le Canard enchaîné à paraître mercredi.

var oZoomContenu = [ { « src » : « http://media.actu.orange.fr/I/mmd francais journal_internet fra/photo_1276616126475-1-0.jpg », »legend » : « Photographe : Franck Fife AFP/Archives
Rama Yade avec des supporteurs français avant le match du Mondial France-Uruguay, le 11 juin 2010 au Cap » } ] // oZoomGalerie.init( { « oContenu » : oZoomContenu } ); Selon l’hebdomadaire satirique, la benjamine du gouvernement avait prévu de passer deux nuits dans un hôtel cinq étoiles de Georgetown, où une « junior suite » à 667 euros par jour avait été réservée pour elle et cinq autres chambres à 340 euros pour des membres de son cabinet.

Après avoir reproché aux Bleus « le clinquant » de leur hôtel – où la fédération de football paie 589 euros la chambre double par joueur -, elle a voulu annuler la réservation mais le ministère de la Santé avait déjà payé la facture qui ne pourra pas être remboursée, affirme le journal.

Toujours selon Le Canard enchaîné, Rama Yade a passé finalement deux nuits dans la résidence du consul de France et une troisième nuit dans une chambre d’hôte à 120 euros. L’hebdomadaire estime que le séjour en Afrique du Sud de la secrétaire d’Etat a coûté au minimum 45.000 euros, dont 37.000 euros en billets d’avion en classe affaire sur Air France pour elle et ses collaborateurs.

source : actu.orange.fr

Encore un admirateur ! Incroyable !

Je vous livre ici un nouveau commentaire que je viens de recevoir (eh oui…) témoin de la popularité qui émane de mon blog (je plaisante) mais surtout une nouvelle preuve que les « racistes » ne sont pas où « ON » veut qu’ils soient…  C’est un copier/coller du commentaire; avec mail, adresse IP, etc..; les pros du NET pourront s’en donner à coeur joie afin de rabattre son caquet à ce chimpanzé. Laissez moi l’honneur de lancer les premiers missiles; merci…

Il m’a l’air « dressé » celui-ci, il « cause à peu près bien la France »… A vous de jouer…

FDF

Voici:

« Nouveau commentaire sur votre article « Diam’s la soumise: la nouvelle France et l’égérie de la racaille tombe bien bas… »
Auteur : Gatri (IP : 41.228.161.235 , 41.228.161.235)
E-mail   : h.e.n.i@hotmail.fr
Adresse :
Whois    : ……………………………..
Commentaire :
our wast : Une seule réponse : nique ta mère , sale raciste , ..« 

Nouveaux maillots pour le mondial…

France


Russie


Italie

Suisse



Portugal



Grèce



Mexique


Et…….


Algérie !