Francaisdefrance's Blog

06/06/2010

Manifs pro-palestiniennes en France: nous ne sommes pas là pour supporter VOS problèmes!

.

Si vous, les pro-palestiniens, voulez soutenir vos potes, allez donc vous battre sur vos terres et pas sur les nôtres. On n’en n’a rien à secouer de vos problèmes avec Israël. On a assez des nôtres… Avec votre présence non désirée sur NOTRE territoire, par exemple…

FDF

Plusieurs manifestations pro-palestiniennes en France

05/06/2010 <!–

.

–>

5.000 personnes selon la police ont défilé à Paris.

5.000 personnes à Paris, 2.000 à Nice, Mulhouse et Marseille : nombreux sont ceux qui ont répondu présents samedi à l’appel de dizaines d’organisations politiques, syndicales et religieuses pour dénoncer l’assaut meurtrier d’Israël sur la flottille humanitaire.

Des manifestations pro-palestiniennes pour dénoncer l’assaut meurtrier lundi de l’armée israélienne sur une flottille en route pour Gaza a rassemblé samedi des milliers de personnes dans plusieurs villes de France.

A Paris, quelque 5.000 personnes selon la police, avaient ainsi répondu à l’appel de dizaines d’organisations politiques, syndicales et religieuses. Le cortège – parti de la place de la Bastille – ne comprenait au départ qu’un demi-millier de personnes mais la foule a rapidement grossi dans l’après-midi.

Il y a toutefois eu des dissensions entre militants politiques et religieux. Le Parti de Gauche (PG), composé notamment de dissidents du parti socialiste, a ainsi annoncé dans l’après-midi avoir «quitté la manifestation pour Gaza en refusant le mélange entre politique et religion». «Contrairement aux accords pris, des organisations religieuses ont été autorisées à s’intercaler dans le cortège des organisations politiques», a expliqué le PG.

Youcef Benberdal dans le cortège

Cette manifestation parisienne était programmée depuis plusieurs jours à l’appel d’un Collectif national pour une «paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens» regroupant partis politiques de gauche, organisations syndicales et humanitaires et associations musulmanes ou juives.

Une maquette en carton-pâte d’un paquebot ouvrait la manifestation, tandis que des jeunes agitaient des drapeaux turcs et de l’Autorité palestinienne.

Youcef Benberdal, un des dix militants français qui se trouvaient sur les bâteaux arraisonnés par l’armée israélienne, et membre du Comité de bienfaisance et de secours aux Palestiniens (CBSP), une ONG française de la mouvance islamiste, était présent dans le cortège.

2.000 personnes à Nice et Mulhouse

D’autres manifestations ont eu lieu un peu partout en France…

Suite et source: http://tinyurl.com/3yomagc

Caricatures…

Nouvelles caricatures… J’attends les fatwas.

FDF

Vidéo: Lyon, année 2010. La charia règne en maitre…

La ville de Lyon devra être une des cibles prioritaires de la résistance et un exemple du nettoyage des écuries d’Augias…

FDF


Cette vidéo est un document pour l’Histoire. Et pour le réveil des Français de souche. Elle donne un aperçu furtif de la substitution de population et de l’islamisation de Lyon, aux alentours du sixième mois de l’année 2010. Burqas, hijab, magasins islamistes, « barbus », boucheries halals : Lyon fleurit de merveilles… orientales. Pour vivre en 3D cette expérience, pas besoin de lunettes ou d’écrans plats futuristes, ni de billets low-cost pour Marrakech. Un ticket de métro suffira. Le reportage a été réalisé par les jeunes identitaires lyonnais de Rebeyne.


http://www.youtube.com/watch?v=UFU55PkV7qM&feature=player_embedded
Novopress.info, 2010,

Les relations homosexuelles sont sévèrement réprimées en Arabie Saoudite en application de la charia.

Tolérance, quand tu nous commande…

FDF

Agences de recrutement pour l’Arabie Saoudite : pas d’homos sinon la porte !


Les relations homosexuelles sont sévèrement réprimées en Arabie Saoudite en application de la charia. Ceci pouvant aller de la prison et du fouet jusqu’à la peine de mort.

Emblème de l’Arabie saoudite

C’est peut-être pour éviter à ses immigrés la tentation dangereuse pour eux d’avoir des relations homosexuelles pendant leur séjour, que l’Ambassade d’Arabie Saoudite à Manille, capitale des Philippines, à envoyé aux agences chargées de recruter des travailleurs immigrés cette lettre officielle que Novopress a pu se procurer aux Philippines.

Les agences doivent exclure les personnes du « Troisième Sexe » autrement dit les homosexuels, sinon ce sont elles qui sont définitivement exclues.

Voici la traduction de la lettre dont l’image figure plus bas.

Ministère des Affaires Etrangères
Ambassade Royale d’Arabie Saoudite
Manille

Urgent
Mémorandum

A : Toutes les Agences de Recrutement accréditées par l’Ambassade d’Arabie Saoudite.
De : Ambassade royale d’Arabie saoudite (section consulaire).
Date : 26 mai 2010.
Objet : Sélection minutieuse des demandeurs d’emploi en Arabie Saoudite pour empêcher le recrutement de personnes appartenant au Troisième Sexe.

Il est fortement recommandé aux employés des agences de recrutement chargés d’effectuer les entretiens des demandeurs d’emploi en Arabie Saoudite, de faire une étude approfondie de ces demandeurs pour exclure ceux appartenant au Troisième Sexe.
L’agrément des agences de recrutement qui auront échoué à observer le présent avis sera définitivement résilié.
A respecter strictement

Ambassade Royale d’Arabie Saoudite

« Pour l’instant » en France les musulmans ne réclament pas l’application de cette règle là de la charia et des peines qui vont avec…

:: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: ::
Pour voir l’en-tête de cette lettre en plus grand cliquer ici.

Novopress.info, 2010,

La pensée du jour…

VOUS ALLEZ AIMER !……….

La pensée du jour :

« Les finances publiques doivent être saines,
le budget doit être équilibré,
la dette publique doit être réduite,
l’arrogance de l’administration doit être combattue et contrôlée,
et l’aide aux pays étrangers doit être diminuée de peur que Rome ne tombe en faillite.
La population doit encore apprendre à travailler au lieu de vivre de l’aide publique. « 


Cicéron – 55 AVANT JÉSUS CHRIST –



MORALITÉ :   la crise dure depuis 2065 ANS !

C’est rassurant !

Merci à JLB…

La FNAC réitère ses conneries… A Créteil, cette fois…

Ce n’est pas  le « coup du drapeau pour se torcher le c.. », mais c’en n’est pas loin…

FDF

Piqué sur: http://tinyurl.com/25yuvcj

Ramadan. L’an dernier, un internaute, accessoirement journaliste, postait sur Twitter un lien vers une photo qu’il venait de prendre à la Fnac de Créteil.

Via : Twittpic – Xternisien

De même, le site Internet de la Fnac contenait une page spéciale « sélection autour de ramadan », qui était accessible à l’adresse suivante :

http://recherche.livre.fnac.com/n106130/Sciences-humaines/Selection-autour-du-Ramadan

Ramadan

Encore une « pose de la première pierre » ??? « Ils » ne vont plus rien avoir pour lapider, à ce rythme…

Et encore une « pose de la première pierre » !!!  C’est au tour de Roissy en Brie, cette fois.

FDF

Chantal Brunel (UMP) n’est pas un député de base. Sa circonscription de Seine-et-Marne, est « l’une des quatre plus importantes de France avec près de 200 000 habitants » nous rapporte un portrait de la revue parlementaire (n°876). Dans le sérail depuis le début des années 1980, elle fit ses armes à l’UDF dans de nombreux cabinets ministériels, dont celui du très islamophobe ministre de l’Intérieur Michel Poniatowski (1974-1981), qui, dans son livre Que survive la France (éditions du Rocher, 1991) évoquait notre « cher vieux pays, dont la défaite sera annoncée du haut des minarets de nos nombreuses mosquées » en cas de poursuite de l’ « invasion », formule de son patron Valéry Giscard D’Estaing employée dans le Figaro Magazine en 1991.

Autre temps, autre mœurs, Chantal Brunel, veut conserver son siège de député en zone « diversifiée » et est prête pour cela à faire les yeux doux aux musulmans de Roissy-en-Brie. Son site Internet rapporte : « J’étais présente, le dimanche 10 janvier, à la rencontre-débat organisée par l’Association Culturelle Musulmane de Roissy-en-Brie, devant plus de 1000 personnes, autour du Grand Savant (sic) El Sheikh Mohamad Saïd Ramadan EL BOUTI et en présence de l’Ambassadeur de Syrie en France (re-sic).J’ai ainsi pu livrer deux messages de fraternité et de confiance à la Communauté Musulmane. ». Son discours, retranscrit intégralement parle de « Ces cultures, ces origines, ces religions mêlées et vivantes sur notre territoire sont une force et une richesse exceptionnelle ».

Il n’est donc pas étonnant que Chantal Brunel assiste ce samedi 5 juin à la pose de la première pierre de la mosquée de Roissy-en-Brie, car comme elle le disait le 10 janvier « Le Président Nasereddine et la communauté musulmane de notre territoire savent combien je me suis impliquée pour la construction de notre mosquée ». Et quelle implication! Le Parisien du 6 février 2008 rapporte ses propos d’alors : « Cela m’a paru naturel de soutenir l’association (…) J’ai déjà puisé dans ma réserve parlementaire, et je le referai certainement cette année. »

La première pierre sera posée par « le grand savant » de Chantal Brunel, le Sheikh Al-Bouti. Et c’est bien là que réside le scandale d’état :

Muhammad Said Ramadan al-Bûti, né en Turquie en 1929, diplômé de l’université islamique de Al-Azhar, fut doyen de la faculté de loi islamique de Damas. A l’heure actuelle, il est le directeur du département des Croyances et Religions (Al-`Aqâ’id wal-Adyân) à l’Université de Damas. Autant dire que ses prises de positions font autorité dans le monde sunnite. Ses avis juridiques (Fatawas), consultables en arabe ou en anglais sur son site Internet, sont lus avec une grande attention chez les musulmans ayant fait souche en Europe.

Dans son livre Islamistes, apologistes et libres penseurs ( Presses universitaires de Bordeaux, 2006) Ghassan Finianos -lui aussi syrien- professeur de pensée arabe à l’université de Bordeaux, présente de manière synthétique les principaux positionnements de Muhammad Said Ramadan al-Bûti à la page 71 :

« Comme chez les islamistes, l’islam, selon Al-Bouti, est valable en tout temps et en tout lieu (…). Il est l’avenir de l’humanité (…) De plus, il ne concerne pas les masses populaires qui doivent obéir, sans jouir pourtant d’aucun rôle dans la vie politique. Cela est contradictoire avec le libéralisme et le pluralisme politique. Donc la souveraineté n’appartient qu’à Dieu, ou peut être à son représentant terrestre. Al-Bouti justifie la violence en vue de la conquête du pouvoir et, par conséquent, de la propagation des valeurs de l’islam »

Inquiétant d’y voir une « richesse culturelle exceptionnelle ».

« En forme » selon Le Point, Chantal Brunel vient d’être nommée rapporteur général de l’Observatoire de la parité, et a réclamé il y a peu la nomination d’une femme à la tête de la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (Halde). « Parce qu’elles sont les victimes frontales de discriminations en tous genres, les femmes ont une légitimité supplémentaire à traiter de telles questions« , estimait-elle dans un communiqué.

Doit-on apprendre à Mme Brunel que la charia normalise la discrimination négative envers les femmes ? Héritage divisé par deux, témoignage dans les tribunaux valant moins qu’un homme, répudiation sur simple demande avec perte de la garde des enfants, soumission totale aux désirs du mari…Ou comment la seule soif du pouvoir politique conduit à tous les reniements, révélant le double discours permanent de la classe politique trompant notre peuple comme d’autres mentent au Poker.

Les jeunes identitaires franciliens du Projet Apache dénoncent cette attitude de collaboration avec ceux qui ne cachent même pas leur Projet : imposer à notre civilisation leurs normes, par la force si nécessaire. Soyez assurée, madame Brunel, que nous ne resterons pas les bras croisés. Votre démission serait un strict minimum.

————————————————————————————
Source: PROJET APACHE
http://www.projet-apache.com
Contact : contact@projet-apache.com
Permanence téléphonique : 06 59 70 65 91

L’avatar du prédicateur islamiste: Tariq Ramadan.

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 11:44

Tariq Ramadan et les Frères musulmans

Traduction de Tariq Ramadan and the Muslim Brotherhood par Point de Bascule
English version click [HERE]


Tariq Ramadan, le chouchou de l’establishment islamiste, est de retour à Montréal. Cette fois,l’érudit de l’islam qui dissimule sa vision islamiste sous le niqab du double langage, a levé le voile qui lui a permis d’éviter un examen sérieux de ses vraies positions.

Jusqu’à présent, Ramadan a su parer habilement aux allégations d’association avec les Frères musulmans, en soulignant que c’est son grand-père, Hassan al-Banna qui a fondé ce mouvement et pas lui; qu’il ne peut être tenu responsable de la philosophie de son grand-père ni de ses actions.

Cette fois, Tariq Ramadan etait invité à Montréal par une organisation qui affiche sa filiation avec l’idéologie des Frères musulmans – la Muslim Association of Canada (MAC). MAC affirme sur son site web qu’il: «retrace ses origine jusqu’au renouveau islamique du début du 20e siècle, dont le point culminant a été la fondation des Frères musulmans». Si on a le moindre doute sur le lien de MAC avec les Frères musulmans, on n’a qu’à visiter son site web où l’on peut lire:

« MAC a pour objectif d’implanter l’islam….tel qu’il a été compris par feu Hassan Albanna, le fondateur des Frères musulmans, dans le contexte qui était le sien
http://www.macnet.ca/about-mac.php

On peut s’étonner de l’audace de MAC à épouser aussi ouvertement la vision de Hassan al-Banna, au Canada, età promouvoir la vision d’un homme qui fait appel au djihad ou au martyre pour faire avancer ses objectifs. Al-Banna affirme que: «le djihad est une obligation pour chaque musulman» et que mourir martyr pour Allah est préférable à la vie sur terre.

Tariq Ramadan n’a cessé de répéter que ses idées sont très différentes de celles des Frères musulmans. Mais est-ce vrai? L’écrivain socialiste français Yves Coleman ne le croit pas. Dans un article intitulé«40 raisons de croire que Tariq Ramadan n’est qu’un réactionnaire sectaire», Coleman donne de nombreux exemples de double langage. Il note:

«Quand on lui demande ce qu’il pense des idées politiques de son grand-père, Ramadan est incapable de formuler des critiques précises. Il répond: «Hassan al-Banna a résisté à la colonisation et a fondé des écoles, mais il a aussi usé de slogans ambigus, et a structuré une organisation dont les règles et les mécanismes ont quelquefois étouffé la réflexion et l’initiative.» Comprenez-vous vraiment ce que cela veut dire?»

Quelque soient les efforts pour l’acculer au pied du mur, Ramadan, comme une anguille, vous glisse entre les mains. Par exemple, en 1998, Ramadan a écrit la préface d’un livre de fatwas (avis juridiques) de Yusuf al Qaradawi, un islamiste notoire.

Dans ce livre Qaradawi soutient qu’un homme  » a le droit d’interdire à sa femme de rendre visite à une autre femme, s’il croit que cette visite peut causer un tort à sa femme, ses enfants ou sa vie matrimoniale « . Il soutient également:  » qu’une femme ne doit pas prendre l’initiative de parler à un homme qu’elle ne connaît pas. » et qu’une femme «ne devrait pas jouer avec des enfants qui dansent»! L’illustre imam répond à des questions aussi profondes que celles-ci: «une musulmane peut-elle utiliser une carte de crédit?» ou «devrait-elle se couper les cheveux sans l’autorisation de son mari?». Et il affirme que l’avortement est interdit.

Dans sa préface, Ramadan parle de «son profond respec» envers ce théologien réactionnaire partisan du djihad. Quand on l’interroge à ce sujet, sa réponse vague laisse perplexe.

Ramadan dit:

«Je cite un avis de Qaradawi quand je le trouve intéressant. Je l’ai également critiqué et je me suis écarté de certaines de ses positions qui s’expliquent du fait qu’il ne vit pas dans une société occidentale. Il développe des analyses sociales, politiques et géostratégiques qui n’appartiennent qu’à lui et que je ne partage pas toujours.»

En février dernier, le même Qaradawi a lancé un appel aux musulmans canadiens dansle mensuel Al-Ummah de Calgary, les invitant à convertir les non-musulmans, soulignant que cette tâche est des plus difficiles. Le mensuel a publié un message de la «Ligue des disciples d’Al Qaradawi», nouvellement fondée à Doha, capitale du Qatar. Dans ce message, on lit ceci:

« Le scheik Qaradawi a recommandé à ses frères et ses partisans d’organiser une campagne  » Dawa  » (conversion des non-musulmans à l’islam). Il a ajouté que le chemin  » Dawa  » n’est pas jonché que de fleurs, mais est parfois jonché de cadavres et de sang. »


Et bien demain soir, Tariq Ramadan aura l’occasion d’expliquer ses liens avec les Frères musulmans, le scheik Qaradawi et de dire s’il est prêt à se distancier de la doctrine du djihad armé, défendu par son grand-père et par MAC. Peut-être acceptera-t-il de commenter les mots «sang et cadavres» utilisés par Qaradawi.

Ramadan est un représentant de la nouvelle tendance du mouvement islamique mondial qui considère l’Occident comme une terre de djihad culturel et intellectuel. Ce mouvement plus ‘moderne’ cible particulièrement les jeunes qui en ont assez de la vieille garde: les barbus en djellaba, vociférant contre l’Occident, source de tout le mal. La nouvelle stratégie est de miner l’Occident de l’intérieur, comme les parasites et les termites, sans inquiéter les sociétés d’accueil qui ne comprendront ce qui leur arrive que lorsqu’il sera trop tard. Le cas de la Grande-Bretagne en est un bon exemple. Je termine avec ces mots du journaliste français musulman Mohamed Sifaoui que chaque Canadien et Québcois doivent méditer: «Tariq Ramadan est un islamiste. Il fait parti de ceux qui veulent que l’islam politique, version européenne des Frères musulmans, infiltre les institutions, les sociétés, les associations, les partis politiques, les médias, etc. afin de faire pression sur ces mêmes sociétés pour les ‘réformer’ de l’intérieur, les islamiser ou les ré-islamiser, pire, les pervertir pour les amener progressivement à accepter une vision médiévale de l’islam.»

Et en tant que Canadien musulman d’origine pakistanaise, j’ai ce message pour Tariq Ramadan:

Frère Tariq, votre père Said est venu dans mon Pakistan natal en 1948 en tant qu’émissaire des Frères musulmans et il a contribué à faire d’un pays sécularisé un des principaux foyers de l’extrémisme islamique. Je ne laisserai pas le fils de Said Ramadan faire la même chose avec mon pays d’adoption, le Canada, sans me battre. Votre père a causé la ruine du pays qui m’a vu naître. Il ne causera pas la ruine du pays où j’ai l’intention de mourir paisiblement.


Mais qui est Tariq Ramadan ?


Cette enquête journalistique de Mohammed Sifaoui, un journaliste, écrivain et réalisateur algérien installé en France, qui se décrit comme un laïque démocrate de confession musulmane, a fortement déplu à Tariq Ramadan. Sur son blogue, M. Sifaoui écrit que ce « reportage ne pouvait être qu’à « charge » comme le furent d’ailleurs la majorité des travaux journalistiques qui lui avaient été consacrés au cours des années passées et notamment le livre de Caroline Fourest intitulé « Frère Tariq » ou encore celui de Lionel Favrot : « Tariq Ramadan dévoilé » (…) « Oui Tariq Ramadan est un islamiste. Il est de ceux qui veulent que l’islam politique, la version européenne des Frères musulmans, infiltre les institutions, la société, les associations, les partis, les médias et j’en passe pour pouvoir peser sur ces mêmes sociétés, les « réformer » de l’intérieur, les islamiser ou les réislamiser, pour mieux les pervertir et les amener progressivement à accepter une vision moyenâgeuse de la religion musulmane. »

« Les musulmans croyants dans les valeurs universelles – qui d’ailleurs ne sont guère en contradiction avec le corpus islamique – ceux qui tiennent à la démocratie et aux droits de l’homme comme valeurs essentielles, ceux qui pensent que l’intégrisme est en train de ronger leur religion ou la religion de leurs parents et ceux qui s’estiment aujourd’hui citoyen européen, doivent bannir l’islam politique, le salafisme, l’obscurantisme et les idéologues qui font la promotion de ces idées nauséabondes, inacceptables pour un monde moderne, et qui font passer l’islam aujourd’hui, aux yeux d’une partie de la planète, pour la religion la plus rétrograde, la plus débile et la plus violente qui puisse exister de nos jours. Les musulmans doivent aujourd’hui se révolter, mais pas contre l’Amérique ou Israël ni contre la Russie ou l’Europe, ils doivent se révolter contre leurs propres démons, leurs fanatiques, leurs extrémistes, leurs salafistes et leurs intégristes. ».

Source: Point de Bascule,

Algérie: « L’état doit appartenir à tous les citoyens et ne doit donc pas avoir d’odeur religieuse et idéologique ».

Lu sur: http://tinyurl.com/2buv2yn

« Evidemment lorsque vous critiquez l’islam, il faut vous attendre à une riposte de la part de ses adeptes les plus zélés. Je ne crois pas en Dieu, c’est un fait. Je pourrais, comme beaucoup de gens, faire semblant d’y croire et ainsi, continuer à subir le diktat des croyants.

Or, lorsqu’on ne croit pas en Dieu, toutes les bondieuseries tels que le ramadan, la prière et l’idée d’un au-delà extra-terrestre deviennent ridicules. J’ai toujours choisi, y compris lorsque j’allais en vacances en Algérie, d’assumer mes idées et ma mécréance. Cela ne m’a jamais posé de soucis car la plupart des musulmans sont des gens tolérants, avec une foi suffisamment forte pour ne pas être ébranlée par le spectacle de ma « non-croyance ».

Le problème, c’est que vous avez une minorité agissante de musulmans zélés, agressifs, n’acceptant pas la moindre remise en cause de leur dogme. Souvent, ces gens sont des musulmans par mode, par défaut, des gens qui ont besoin de s’identifier à quelque chose, des gens faibles mentalement et qui, de ce fait, supportent trés mal la contradiction. Ce sont ces gens qui ont fais sombrer l’islam dans la violence et le dogme.

Je ne suis pas musulman, ce qui ne m’empêche pas d’être algérien, n’en déplaise à ceux pour qui l’algérien ne peut être que le miroir d’eux-mêmes. Un algérien peut n’être ni arabe, ni musulman.

Je considère que les croyants n’ont pas à avoir la primauté sur les non-croyants. Quel que soit leur nombre. Un état n’a pas à adopter une « religion d’état ». L’état doit appartenir à tous les citoyens et ne doit donc pas avoir d’odeur religieuse et idéologique.

Je prétends donc que la constitution algérienne est illégitime et je ne m’y reconnais pas.

Je m’octroie donc le droit de ne pas m’y soumettre et de la fouler aux pieds. De toutes les façons, l’Algérie et l’islam ne font pas bon ménage, les massacres des années 90 le prouvent. Les croyants doivent se soumettre au droit positif et universel. Et ne pas soumettre les autres à leurs croyances subjectives et personnelles. »

Turquie: il existe une alliance objective entre l’AKP et Bruxelles…

05 juin 2010

Tancrède Josseran, directeur de l’Observatoire du monde turc et des relations euro-turques, répond à l’Homme Nouveau à propos de la Turquie. Extraits :

« La laïcité turque n’est pas synonyme de séparation de l’État et de la mosquée, il s’agit plutôt d’un encasernement de la mosquée par l’État. Il existe un ministère des Affaires religieuses qui réglemente toute la vie religieuse en Turquie. Par exemple, chaque vendredi, jour de la grande prière, toutes les mosquées reçoivent un sermon écrit par le ministère des Affaires religieuses et tous les servants du culte sont fonctionnaires de l’État. Il s’agit d’une laïcité concordataire. […] Glissant sur la mondialisation, l’AKP s’est attelé à déconstruire le triptyque fondateur de la République, État-nation, État-laïc, État-unitaire. […]

[Abdullah Gül et Recep Tayyip Erdogan] ont tous deux d’excellents communiquants et relais en Europe, qui nous les vendent effectivement de manière très lissée. […] Gül est devenu maire d’Istanbul en 1994, où il est devenu très populaire en donnant un grand coup de balai dans le désordre et la corruption. En revanche, il a fêté les 800 ans de la chute d’Istanbul entre les mains des Ottomans. Concernant l’histoire de son pays, il oppose «huit siècles de grandeur ottomane à 80 ans d’amnésie républicaine»… On connaît également les paroles, tirées d’un poème célèbre, qu’il a prononcées dans le Sud-Est de l’Anatolie : «Nos minarets sont nos baïonnettes, nos mosquées sont nos casernes…». […]

Leur équation est la suivante : plus d’Europe, égale plus de démocratie ; plus de démocratie égale moins d’armée, donc moins de laïcité. Donc plus d’islam. Ils considèrent l’Europe comme un mélange de civilisations distinctes, ce qui explique leur tranquillité face à un modèle européen qui, a priori, ne leur ressemble guère. […] Clairement, l’U.E. a pris position pour les islamistes de l’AKP. Il existe une alliance objective entre l’AKP et Bruxelles, parce que tous ont intérêt à démilitariser le pouvoir politique en Turquie. […] Aujourd’hui, les islamistes turcs sont très attirés par l’Europe, qui est un véritable aimant économique. Les islamistes de l’AKP sont très originaux, car ils mettent en place une solide réislamisation, et en même temps misent sur l’économie mondialisée, sont intégrés dans les schémas financiers occidentaux et se tournent vers les marchés européens. […] Pour les islamistes, il faut se libérer de l’État nation kémaliste, qui est un carcan à l’islam et porte en germe le sécularisme. Il faut au contraire mettre en place une « mondialisation verte » reposant sur un « islam de marché ». Pour cela, le fonctionnement capitaliste des pays du Nord est une aubaine… et l’U.E. aussi ! »

vu sur http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2010/06/il-existe-une-alliance-objective-entre-lakp-et-bruxelles.html

Les retraites, la laïcité et l’identité vues par Bruno Gollnisch.

5 juin 2010

Bruno Gollnisch répond aux questions de Monde & Vie du 5 juin. Extraits :

« Les critiques que Nicolas Sarkozy adresse aujourd’hui à la politique de François Mitterrand sont certes justifiées, mais la droite est elle aussi responsable : elle a refusé de mettre en oeuvre une vraie politique familiale et d’accueil de la vie, dans un pays qui élimine chaque année 200 000 enfants à naître.

C’est un suicide collectif. Notre déficit démographique est aujourd’hui masqué par les naissances étrangères, qui ne sont même pas répertoriées comme telles. Ce terrible déficit démographique est censé être compensé par l’immigration, mais pour que les enfants de Mohammed paient la retraite de Maurice, comme on pouvait le lire sur une affiche de SOS-Racisme placardée au Parlement européen, encore faudrait-il qu’ils travaillent, ce qui n’est pas toujours le cas… […] Si j’étais ministre de l’Intérieur, le problème de la burqa serait vite résolu : j’enverrais aux préfets, aux maires, aux officiers de police et de gendarmerie une circulaire interdisant de circuler masqué sur la voie publique, avec une tolérance le jour du carnaval.

C’est une question d’ordre public et il n’est pas besoin de placer le débat sur le terrain religieux. Quant à la laïcité, il peut être dialectiquement utile de retourner cette machine de guerre forgée à l’origine pour détruire l’identité chrétienne de la France. On prend aujourd’hui, pour lutter contre la burqa, plus de gants que l’on n’en avait pris jadis pour expulser les congrégations, c’està- dire des dizaines de milliers de religieuses qui ne s’étaient rendues coupables que d’avoir consacré leur vie à instruire les enfants, à soigner les malades et à prier ! Quand on cite la laïcité au nombre des « valeurs de la République » (dont j’aimerais que l’on précise le contenu…), ça me laisse assez froid.

Bien comprise, la laïcité – à ne pas confondre avec le laïcisme – signifie le respect par l’Etat de la liberté de conscience de chacun. Je peux admettre qu’on l’utilise comme argument pour contrer certaines pratiques ostentatoires, mais l’islam profite surtout des carences de notre société. Tout se tient : la progression de l’islam ou de l’islamisme a des causes démographiques, politiques, spirituelles… On ne la contiendra pas avec la barrière théorique de la laïcité. Le problème se poserait moins si nos églises étaient pleines… Il faut que les Français retrouvent leurs traditions, qu’elles soient vivantes et qu’ils en soient fiers.

[…] J’ai personnellement participé à un débat sur l’identité nationale organisé, en présence d’Eric Besson […] j’ai interpellé publiquement le ministre pour lui dire mon désaccord avec les propos qu’il avait tenus, selon la presse, à La Courneuve, et dont il ressortait que la France n’était ni un peuple, ni un territoire, ni une langue, ni une religion, mais un « conglomérat ». J’ai dit que je pensais exactement l’inverse : à savoir, que la France est à la fois un territoire qui s’étend sur les cinq continents, un peuple principalement européen dont le creuset mythique a été constitué par l’alliance des Francs et des Gallo-Romains, symbolisée par le baptême de Clovis à Reims, une civilisation profondément marquée par le christianisme, une culture exceptionnelle par sa variété et sa profusion, et une langue qui a longtemps servi de langue diplomatique.

[…] Eric Besson a tenu à me répondre immédiatement, en opérant un virage à 180 ° par rapport à ses déclarations de La Courneuve, expliquant qu’on l’avait mal compris et qu’en somme il partageait ma conception de l’identité nationale. Le seul fait qu’il soit d’accord avec un élu du Front national aurait dû faire quelque bruit ; or personne n’en a parlé, hormis L’Express et la presse lyonnaise. »


Citoyens en danger: les effets dévastateurs des fusils d’assaut.

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 08:29

6 juin 2010

Il est toujours bon de savoir avec quoi nos policiers et très bientôt nous-mêmes se faisons massacrer par cette sous-merde de racaille…

FDF

Série dédiée aux loisirs créatifs et aux activités manuelles.

À l’intention des ménagères et des super-mamies
Fiche numéro 2 — les effets  dévastateurs des fusils d’assaut.
^
^
^
Les racailles étaient entraînées au maniement des fusils d’assaut comme quoi que non seulement ils sont armés mais ils savent s’en servir. Quand on pense que le simple citoyen lui ne peut même pas se promener dans sa poche avec un opinel sans risquer les foudres de la police et les esclandres de la justice, ça nous  laisse rêveur sur ce qui nous attend dans un proche avenir…
^
^
les impactes des balles sur le par-brise du véhicule des fonctionnaires de la police municipale
^
^
^
Le tueur a tirer pour tuer au niveau du par-brise  par un tir concentré et horizontal,  allant de la gauche vers la droite.
^
^
^
Le tir d’un néophyte aurait été sensiblement celui-ci : désordonné et vertical ( manque d’adaptation aux effets du recul et des soubresauts de l’arme dû au tir automatique par rafales )
Le recul d’un fusil d’assaut en image:  
^
^
^
^
Le fusil d’assaut le plus couramment employé en France par les racailles

La plupart de ces armes de guerre provient de la filière des pays de l’Est, notamment des républiques de l’ex-Yougoslavie ( héritage de la guerre du Kosovo)

Source: http://acidetonique.wordpress.com/

Il y a des choses que le peuple de France ne doit pas savoir…

5 juin 2010

France immigration: rapport de force

La désinformation et la non-divulgation d’informations sont désormais les deux mamelles de la France…
FDF

À peine publié début 2008, le Rapport annuel de la direction de la population et des migrations 2006 était retiré de la vente et tous les exemplaires envoyés à la destruction sur décision du conseil constitutionnel.

Le téléchargement de ce fichier pdf demande environ  de 3 à 5 minutes de patience.