Francaisdefrance's Blog

21/05/2010

EXCLUSIF: un apéro géant saucisson et pinard à La Goutte d’Or !



« ILS » jouent la provocation? On sait faire aussi!

FDF



21 mai 2010


Un apéro géant « Saucisson et pinard » va être organisé à La Goutte d’Or ! Quand ? Mystère… Le groupe Facebook qui vient de se créer ne donne pas de date. Pour l’instant… Mais la présence, parmi ses membres, de Fabrice Robert, président du Bloc identitaire, laisse penser que ce devrait être très festif ! A moins, bien sûr, que le quartier de La Goutte d’Or ne soit décrété zone interdite à la consommation (modérée) des produits de nos terroirs.

Le groupe « Apéro géant Saucisson et pinard à La Goutte d’Or ! » affiche deux photos dont l’une, représentant une multitude de postérieurs de musulmans agenouillés dans l’une des rues de La Goutte d’Or pour y faire une prière, donne le ton. Elle est légendée ainsi, dans le plus pur argot parigot : « Pas de pinard, pas de sauciflard, que des falzards… » Triste, non ?

On l’a oublié, à force, mais le quartier parisien de La Goutte d’Or tire son nom du vin blanc qu’on y produisait, il y a longtemps… Or, déplore le groupe, « la rue Myrha et d’autres artères du quartier sont occupées, particulièrement le vendredi, par des adversaires résolus de nos vins de terroir et de nos produits charcutiers ». D’où l’idée de « rendre à ce quartier son âme populaire l’espace de cet événement ». Et plus longtemps si affinités ?

La création de ce groupe coïncide avec celle, il y a quelques jours, de celui intitulé « Apéro géant dans le 18eme à Paris », dont il se dit que Riposte laïque serait à l’initiative mais dont l’administrateur s’est mystérieusement envolé. Celui d’« Apéro géant Saucisson et pinard à La Goutte d’Or ! » est là et bien là. C’est même une administratrice, Sylvie François, qui connaît bien La Goutte d’Or pour y habiter et avoir vu ce quartier se métamorphoser sous ses yeux durant ces dernières décennies. A la demande d’entretien que nous lui avons adressée par courrier électronique, elle a répondu : « La semaine prochaine… »

Pour rejoindre le groupe
« Apéro géant Saucisson et pinard à La Goutte d’Or ! »,
cliquer ici.

Novopress.info, 2010

Copié/collé: la burqa interdite au Québec ?

Ils bougent, nos amis du Québec, ils bougent… Chez nous, on cause, c’est tout. Ca occupe le peuple…

FDF


De l’Alaska à la Terre de Feu, il n’est qu’un seul coin d’Amérique où la question du voile intégral est débattue en vue d’une loi : au Québec. Non que les femmes portant niqab ou burqa y soient plus nombreuses qu’ailleurs, au contraire. Parmi la petite communauté musulmane canadienne (environ 800 000 personnes, soit 2,5 % de la population du pays), les femmes voilées se croisent surtout dans la région de Toronto, la métropole de la province de l’Ontario.

Pourquoi donc le gouvernement québécois du libéral Jean Charest a-t-il ressenti le besoin de déposer un projet de loi interdisant le port du voile intégral dans tous les services publics, que l’on soit usager ou fonctionnaire, au risque de raviver de douloureux débats sur l’équilibre à trouver entre liberté de religion et droit à l’égalité des minorités dans la province ?

La réponse à cette question tient en grande partie au fait que cet équilibre – que la Cour suprême du Canada délimite autour du principe des « accommodements raisonnables » – n’est pas conçu de la même manière au Québec et dans le reste du Canada. En caricaturant, tandis que l’Ontario jonglait, il y a quelques années, avec l’idée de tribunaux islamiques d’arbitrage (finalement écartée), un village québécois ne comptant aucun immigré songeait à adopter un « code de vie » interdisant le port du voile et la lapidation des femmes (projet finalement abandonné).

« INSÉCURITÉ IDENTITAIRE »

Le Québec constitue une double singularité en Amérique du Nord : c’est la seule province à majorité à la fois francophone et catholique du continent, du moins en comptant le nombre de baptisés car la pratique religieuse y a bien diminué, là comme ailleurs.

Aussi les « accommodements raisonnables » acceptés sans guère de grincements de dents dans le reste du Canada, à large majorité anglophone et protestante, sont-ils vus négativement au Québec. Ce fut le cas, par exemple, de la décision de la Cour suprême du Canada d’autoriser, au nom de ces « accommodements raisonnables », un jeune Sikh à porter son poignard traditionnel en classe (enveloppé dans un fourreau cousu).

Cette distorsion trouve notamment sa source « dans le terrain fertile de l’insécurité identitaire des Québécois, à la culture toujours sous tension », bien qu’il y ait moins de racisme et de xénophobie au Québec qu’ailleurs. Telles étaient, en 2008, les conclusions d’une commission québécoise présidée par un sociologue et un philosophe, Gérard Bouchard et Charles Taylor.

Ladite commission avait d’ailleurs recommandé de retirer le crucifix qui trône à l’Assemblée nationale du Québec, ce que le premier ministre Jean Charest avait aussitôt refusé : à ses yeux, le crucifix est un « symbole de l’histoire du Québec » autant qu’un signe religieux. La séparation entre l’Eglise et l’Etat n’est donc pas tout à fait totale, dans une province où les écoles publiques sont « déconfessionnalisées » depuis quelques années seulement.

Ces derniers jours, tandis que des associations communautaires de Toronto dénonçaient le projet de loi 94 comme « une attaque contre les femmes musulmanes », craignant un effet d’entraînement dans le reste du Canada, le maire de la ville québécoise de Saguenay, Michel Tremblay, prônait l’interdiction du voile intégral partout, pas seulement dans les espaces publiques. D’accord en cela avec le gouvernement de Nicolas Sarkozy…

Source : extremecentre.org

Témoignage: Zeina, forcée de se voiler, tabassée, invectivée par son « muzz » charmant.

« Le « vrai islam » est une religion de tolérance, pas d’interdits »…


N’empêche que: contrainte à porter le niqab, Zeina s’est enfuie et raconte…

  • 21/05/2010

Zeina est une jeune femme née dans une famille musulmane traditionnelle, dans une banlieue française. Après ses études, elle s’est mariée par amour. Rapidement, le prince charmant s’est transformé en tyran. Sous les coups et les reproches, il la contraint à porter le niqab. Sa famille ne la soutient pas. Aujourd’hui, après des années de calvaire, Zeina s’est enfuie, emmenant son enfant. Elle témoigne dans un livre, paru en mai 2010, Sous mon niqab. Pour des raisons de sécurité, elle n’a pas souhaité nous rencontrer mais a accepté un échange téléphonique…

Suite et source: http://tinyurl.com/2u8tbf9

Niqab: mieux vaut en rire…

Témoin ce dessin adapté au « goût du jour »…

FDF

Merci à G. qui, comme moi, va se ramasser une fatwa en pleine tronche… Quoi que là, on n’insulte pas le « prophète », non?

« Cannes: Bouchareb = 1 : « Pieds Noirs = 0 La préférence non nationale a encore frappé…

Il était fort conseillé de ne pas ennuyer « Monsieur » Bouchareb avec l’ affichage sans vergogne de sa haine de la France. Mais il est certain que si on avait projeté un film sur les méfaits et atrocités commis par les Algériens du FLN à cette époque, on aurait plutôt assisté à ça sur la Croisette:

C’est ce qui fait la différence entre deux « civilisations ». L’une manifestera pacifiquement, l’autre fera un bordel monstre… C’est ça, le fruit du laxisme… C’est la France, en fait… Notez que je vous ai épargné la photo écoeurante de la tronche affichant  une haine hors du commun de Bouchareb; à vomir.. Mais vous allez bien la retrouver…

FDF


FESTIVAL DE CANNES

Des pieds-noirs manifestent dans le calme lors de la projection du « Hors la loi » de Bouchareb

Cannes est sur les dents. La projection officielle du film Hors la loi de Rachid Bouchareb, ce soir à 19 heures, fait craindre de nombreux débordements. Le film, qui a pour thème les massacres de Sétif du 8 mai 1945 en Algérie, déclencheurs de l’insurrection indépendantiste, a déchaîné les passions avant même sa projection.

Vendredi matin, au moment même où le film était projeté à la presse, une manifestation de pieds-noirs s’est déroulée sans incident près du monument aux morts de l’hôtel de ville de Cannes. À environ 800 mètres du Palais des festivals, des pieds-noirs ont défilé dans le calme en portant des drapeaux d’anciens combattants et des bannières à la gloire de l’Algérie française. Des gerbes de fleurs ont été déposées au pied du monument aux morts en présence du maire UMP de la ville, Bernard Brochand, et du député UMP, Lionnel Luca , qui fustige depuis plusieurs semaines la « vision hémiplégique de l’histoire » véhiculée par le cinéaste Rachid Bouchareb à travers son film.

Jusqu’à la célèbre montée des marches, les forces de l’ordre sont sur le qui-vive sur la Croisette. Selon nos informations, les organisateurs craignent que des manifestants ne viennent perturber la fête en lançant des « poches de sang » aux abords du Palais des festivals. Un geste de protestation faisant allusion à une scène controversée du film consacrée aux émeutes du 8 mai 1945 à Sétif : la séquence ne montre que les massacres d’Arabes par l’armée française et non les massacres d’Européens par les Arabes.

« Erreurs » et « anachronismes »

Selon le service historique du secrétariat d’État à la Défense, qui a analysé le scénario , le film comporte d’ailleurs des « erreurs » et des « anachronismes » « si nombreux et si grossiers qu’ils peuvent être relevés par tout historien ayant un tant soit peu étudié la guerre d’Algérie ».

Financé à 59 % par la France , Hors la loi concourt à Cannes, sous les couleurs de l’Algérie. Après avoir affirmé, par ce film, vouloir « rétablir la vérité historique », Rachid Bouchareb a tenté de désamorcer la polémique en adressant une lettre au Festival de Cannes à la mi-mai .  » Hors la loi est un film de fiction. (…) Il faut qu’il soit possible que le cinéma aborde tous les sujets. Je le fais en cinéaste, avec ma sensibilité, sans obliger quiconque à la partager », insiste Rachid Bouchareb, qui souhaite que la projection du film se fasse « dans le respect mutuel et dans un climat serein ».


Source: http://tinyurl.com/3xd9uuj

Livre blanc: la France face au terrorisme.

21 mai 2010

Livre blanc du Gouvernement sur la sécurité intérieure face au terrorisme

« Depuis vingt-cinq ans, le nombre des victimes causées par les attentats terroristes a franchi plusieurs seuils.Avant 1983, l’attentat terroriste le plus sanglant avait causé la mort de 85 personnes (attentat perpétré dans la gare de Bologne, en Italie, en 1980).Le seuil de la centaine de victimes a été franchi pour la première fois en 1983, avec le double attentat à Beyrouth, au Liban, contre les forces militaires américaines et françaises (299 morts au total).Jusqu’en 2001, l’attentat le plus meurtrier avait tué 329 personnes (destruction d’un avion d’Air India au-dessus de la mer d’Irlande en 1985).Le seuil du millier de victimes a été largement dépassé avec l’attaque d’Al Qaïda aux États-Unis le 11 septembre 2001. »

Source : http://francetnp2010.fr/IMG/pdf/lbre_blanc_terrorisme.pdf
et: sitavirus

Affaire du film « Hors la loi » : Roger Holeindre interpelle le président de la République.

Relais:

« Monsieur le président de la République,

au moment où, sous la houlette du sieur Bouteflika, le gouvernement d’Alger se prépare à voter une loi « criminalisant » les 130 ans de présence française en Algérie… et exigeant des indemnités… un film, « Hors La Loi » est projeté à Cannes.Ce long métrage, financé en partie par la France, est une insulte à notre pays et aux populations chrétiennes, juives et musulmanes d’Algérie qui ont perdu des milliers des leurs sous les couteaux des égorgeurs du FLN.

C’est le moment que choisit notre ambassadeur à Alger, Xavier Driencourt, pour proposer que l’armée algérienne soit invitée à défiler sur les Champs-Elysées… le 14 juillet 2012.

M. le président de la République, il est temps que toute cette honte cesse, que vous preniez la parole, et que vous exigiez que vos affidés cessent d’insulter la France, en apportant aux jeunes des banlieues inassimilés de leur fait… des raisons de justifier leurs violences gratuites. »


Roger Holeindre,

Président du Cercle National des Combattants

Ribéry-mania: une justice de caste au dessus des lois ?

La justice « à deux vitesses » a toujours existé. Ce qui exaspère les « petites gens » qui se font « allumer » par les autorités pour avoir oublié de boucler sa ceinture de sécurité, par exemple… La loi est pourtant la même pour tout le monde, non? Le cas Ribéry nous prouve le contraire… Mais tout le monde ne sait pas QUE taper dans un ballon, comme lui; il y en a même qui savent faire autre chose; si si, j’en connais…
FDF

20/05/2010

« Prostitution et internationaux de foot : quelle débauche d’euphémismes médiatiques ! Exerçant une «profession très libérale », un « papillon de la nuit parisienne » offrait à ses « relations » des « aventures tarifées » ; ce, grâce à des « intermédiaires du monde de la nuit aux carnets d’adresses bien fournis » qui se « servaient au passage ».

Foin des gracieuses circonvolutions : le « poussin tombé du nid » était mineur lors d’une partie des faits; l’affaire est suivie par la brigade de répression du proxénétisme ; quatre hommes y sont inculpés de “proxénétisme aggravé” sur une mineure qui, « sans maquillage, paraît 16 ans à peine »; un intermédiaire « prenait 200 ou 300 euros par passe ». Et, pour l’article 225-12-1 du code pénal, l’anicroche peut valoir trois ans de prison et 45000 euros d’amende.

Or, à peine l’affaire ébruitée, politiciens bienveillants et philosophes pour plateaux télévisés ont fait assaut de discours lénifiants : pas de quoi fouetter un chat ! Quel homme n’a donc jamais été “voir les filles” ? Qu’en effet de juvéniles benêts se soient fait rouler par l’“ange du péché”, la testostérone inhibant ici la jugeote, cela est vraisemblable. Mais le sérieux problème réside dans le fait que cet édulcorant concert n’est pas le premier: de sportif cocaïnomane (« Pourquoi ruiner sa carrière pour une peccadille ? ») en cinéaste amateur de fruits verts (« Une affaire si ancienne… »), le sentiment désagréable s’installe qu’une caste people est désormais considérée comme au-dessus des lois destinées au commun des mortels.

Car observons : dans tous les cas, des magistrats banalisent tant et plus ; fermes sur les principes abstraits, les ministres sont fort arrangeants dans leur exécution ; pour les clients de “l’ange du péché”, la police renvoie, avec une sage lenteur, toute mesure pénalisante après le Mondial de foot.

Cela pose une question fondamentale : comment la justice peut-elle durablement s’accommoder de ce manifeste deux poids, deux mesures ? Alors que le toxicomane de base, le dealer inconnu, l’“hôtesse”anonyme arrondissant ses fins de mois subissent, selon les dispositions du code, et à juste titre, les rigueurs de la loi, une caste “vue à la télé”est, par prédestination ou élection médiatique, exonérée d’avance. Avec une considérable arrogance, certains – se disant “de gauche” !– les comprennent, les excusent d’emblée, leur pardonnent. Des sportifs en cause, c’est « une rédemption que tous espèrent », point final.

Or, le socle le plus ancien, le plus profond, de toute nation est l’adhésion à une certaine idée de la justice. Quand manque cette vision commune, c’est la fin du pacte républicain : sans accord de copropriété, l’immeuble est vite chaotique. Lors de toutes les grandes révolutions de l’Histoire, les passe-droits insupportables furent ainsi les premiers abolis : en France, les privilèges féodaux dans la nuit du 4 août 1789.

Que le sport, le spectacle ou le bavardage télévisé aient rendu certains célèbres et riches: pas de problème, ainsi va l’époque. Mais que cela conduise à l’instauration sournoise de privilèges médiatiques est dangereux pour l’idée même de justice. Dans la société du spectacle, toucher aux idoles du divertissement n’est pas aisé; aux icônes de la “diversité”, moins sans doute. Mais attenter, même par inadvertance, au fondement même du pacte républicain est bien plus grave encore. »

Xavier Raufer est criminologue.


Lu sur: http://tinyurl.com/2w7p4w2

Le dhimmi du jour est…

… Michel Vauzelle, président de la région PACA

« Le 30 Avril, dans un discours prononcé à Istres, Michel Vauzelle, président de la région PACA, a déclaré :  » Je suis fier d’être le président d’une grande région musulmane « .

J’ignore, en entendant cela, ce que peuvent ressentir les Provençaux, les descendants, fils spirituels et admirateurs des Paul Cézanne, Alphonse Daudet, Fernandel, Jean Giono, Frédéric Mistral et autres Marcel Pagnol, mais il faut croire, s’ils sont toujours attachés à leur terre et à leurs traditions qu’ils sont aujourd’hui en minorité et que Marseille est devenue la banlieue d’Alger, à moins qu’ils ne se soient tous convertis à l’Islam ?

On ne peut croire que les vrais Provençaux aient pu élire à la présidence de leur région un tel renégat que ce Vauzelle, un de ceux qui sont en train de brader la France, ses valeurs et ses traditions, sa culture et sa liberté. Je suppose qu’ on peut être socialiste et aimer son pays.

Qu’il y ait des traîtres dans un pays, cela n’est pas nouveau, il s’est toujours trouvé des lâches qui ont choisi de baisser leur pantalon plutôt que de prendre une arme, mais en plus, qu’ils s’en vantent publiquement, nous fait penser que cette engeance s’est multipliée de façon inquiétante. Ils sont une véritable maladie.

Soit, la maladie existe, c’est un fait qu’il faut bien accepter, mais ceux qui n’en sont pas atteints ont le droit de vouloir s’en protéger et de l’éradiquer.

Un humoriste, aujourd’hui décédé, avait prononcé cette phrase concernant les politiciens :

 » Un pour tous, tous pourris ! « .

Bien entendu, de nombreux hommes politiques de tous bords, se sont alors récriés et affirment encore aujourd’hui que cela est très exagéré. Nous voulons bien les croire, mais alors ?

Qu’attendent-ils pour nous le prouver ?

A part quelques uns que nous connaissons bien, et Dieu sait qu’ils ne sont pas nombreux, où sont passés les autres ?

Qu’attendent-ils pour réagir quand l’un des leurs se permet de faire une déclaration comme celle de ce Vauzelle ?

Qu’attendent-ils pour vilipender ces bradeurs de la République Française ?

Qu’attendent-ils pour faire entendre leur voix et condamner ces collabos, ces traîtres, ces fossoyeurs qui déshonorent toute la classe politique et qui crachent sur tous ceux qui se sont battus pour ce pays, ceux qui ont laissé leur vie sur les champs de bataille et ceux qui se sont fait assassiner en Algérie parce qu’ils voulaient rester français dans un pays français, et ceux que l’on n’a jamais revus ? Car, s’ils ne sont pas forcément adeptes d’un nationalisme pur et dur, ils devraient se sentir un peu Français, non ? Un peu occidentaux au moins.

Rien.

Rien ne bouge, et si certains d’entre-eux expriment leur réprobation, c’est sûrement à voix basse et en petit comité et après s’être assurés qu’il n’y a aucun micro espion caché sous la bouteille de champagne, aucune oreille indiscrète qui risquerait de les dénoncer comme fachos.

Alors ? Si tous ces collabos de droite comme de gauche qui favorisent l’islamisation de notre pays ou qui, suprême lâcheté, ferment les yeux ou regardent ailleurs; eux qui mendient nos suffrages quand les urnes apparaissent et que nous élisons sur des promesses mais qui oublient de demander notre opinion sur les sujets les plus importants ( vous avez dit démocratie ?), ne font rien pour enrayer le mal d’où qu’il vienne, alors il ne nous restera plus qu’une solution ne plus voter pour eux, et si nous devons le faire, leur demander de s’engager publiquement et par écrit sur nos exigences et nos désirs, sur la façon dont nous voulons que la France soit gouvernée.

Dans le cas contraire, que les urnes électorales deviennent pour eux des urnes funéraires, car s’ils refusent de se mettre au service de la France et des Français, ce pourquoi ils sont élus et, avec notre argent, grassement rétribués, s’ils oublient que la défense du territoire, quel que soit l’ennemi, quel que soit l’envahisseur et sa façon de procéder, fait partie de leur devoir, chassons-les et qu’ils retournent à leurs petites affaires et laissent à d’autres celles de l’ État.

Quant à messieurs les journalistes, ils sont aux ordres, et comment pourrait-on l’ignorer, alors qu’ils nous distraient avec des reportages sur la façon dont on fabrique les tripoux et le fromage de chêvre, ou croient nous tenir en haleine avec la future composition de l’équipe de France de foot-ball, ou encore nous emmènent promener en Thaïlande avec la révolte des chemises rouges, et à Pékin avec un olibrius qui se balade sur un fil au dessus du grand stade de Pékin, pendant que la France brûle ?

J’exagère ?

Au fait, combien d’entre vous (à part les marseillais et leurs voisins) ont été informés des évènements qui se sont déroulés à Marseille quand la ville a fêté la victoire de l’OM ? Incendies, voitures et motos saccagées et brûlées, agressions contre les forces de l’ordre, caillassages contre les pompiers. On vous en a parlé ? Où ? Sur la Une ? La Deux ? A une heure de grande écoute, autrement dit aux infos ?

On a parlé d’une véritable guérilla urbaine !.

Et ce n’est pas notre président et son karcher débranché qui risque de jouer les Charles Martel. Avec les talents de camelot qu’il possède, il n’aura pas besoin de prendre des leçons pour aller vendre sa salade sur les champs de foire. La seule élection à laquelle il pourra prétendre c’est celle de Président du Syndicat des Bonimenteurs et Fabricants de Courants d’Air.

 » Paroles, paroles , paroles « , il nous en a fait oublier Dalida !

Il faut quand même que vous sachiez que le gouvernement, afin d’attirer chez nous les capitaux arabes, est en train de préparer un cadre légal pour la finance islamique. Il ne s’agit pas d’une finance innocente car le terme « islamique » dit bien ce qu’il veut dire.

Hervé de Charette, ancien ministre du gouvernement Juppé, et actuel président de l’ « Institut Français de la Finance Islamique », essaie de nous beurrer le moule en nous expliquant que « islamique » ne possède aucune connotation religieuse liée au terrorisme du même nom. « Cela n’a absolument rien à voir » a t-il déclaré.

Ah bon ? ! Et qui finance le terrorisme islamique alors ? Les tribus d’ Amazonie ? Les pygmées ? N’est-ce pas les pays arabes producteurs de pétrole ?

Toujours est-il que la France -entendez le gouvernement bien sûr- s’apprête à introduire des éléments de la loi islamique dans son code civil et son droit pénal ! !

Maintenant, pour ceux qui, comme moi ont voté pour Sarko (au 2e tour) afin éviter la voie Royale vers la catastrophe, apprenez ceci:

L’ambassadeur de France à Alger, Xavier Driencourt, a proposé à Nicolas Sarkozy d’inviter l’armée algérienne à défiler sur les Champs-Elysées le 14 Juillet 2012. L’Algérie fêtera cette année là le cinquantenaire de son indépendance. Mais l’Elysée redoute que le Front National ne fasse d’un tel geste un argument électoral durant la campagne présidentielle.

Dommage !

Autrement dit… ça ne l’aurait pas défrisé..

Pas de chance que les présidentielles coïncident avec cet anniversaire ! Mais attendez vous tout de même à ce que le Bouteflika viennent lui faire la bise ce jour là; après tout, il y a aussi des algériens qui votent chez nous… »

Je pense que plus rien ne pourra vous étonner après cela.

Avouez que tout cela mérite bien une petite révolution non ? »

Info de J.M.H

Escroquerie sur les retraites: toujours les mêmes qui profitent !!!

Françaises, Français: SERREZ-VOUS la ceinture, qu’il nous rabâche, Sarkö Ier… C’est certes pas lui qui a pondu cette gabegie financière anti-nationale mais force est de constater qu’il ne fait rien pour la modifier; alors que nous, les Française de souche, sommes dans un merdier inextricable… Mais toucher aux « acquis » des personnes issues de l’immigration », c’est du racisme et de la stigmatisation à court terme. Alors, il faut bien fire quelque-chose: fermez les yeux et la boucler; et surtout, ne pas ébruiter ce genre de choses. Trop tard…

FDF

Jeu 20.5.10

Un post d’un internaute sur bivouac http://www.bivouac-id.com/forum/viewtopic.php?t=24404&view=next#top

Au moment où l’on débat de l’avenir de nos retraites je souhaite vous informer d’une communication faite sur un forum Internet par une employée d’une caisse de retraite de la région parisienne …à méditer pour réagir :

« Savez-vous que certains anciens ressortissants d’Algérie bénéficiant de la double nationalité sont repartis au pays leurs retraites étant virées sur des comptes bancaires en France , ce sont les enfants , bénéficiant d’une autorisation qui retirent les  » pensions » et chose étonnante , ces anciens « retraités » , ne sont plus joignables, ainsi, aujourd’hui, les enfants, mais demain ce seront les petits enfants qui vont pouvoir se partager cette rente pendant…10…..20…30….40 ans puisque , ils ne mourront jamais ! Et le plus redoutable dans cette gabegie financière : les employés chargés de la gestion de ces dossiers de retraités « immortels » n’en ont rien à faire et surtout évitent d’engager toute dénonciation ou procédure pour ne pas s’attirer les foudres de leur hiérarchie et peut-être plus encore les menaces physiques des bénéficiaires !

Alors que tous ces dossiers sont gérés par des procédés informatiques permettant très facilement de programmer des contrôles et des limites à la soit disant « immortalité » des pilleurs des caisses de retraites. D’autant que rien n’empêche de déléguer un service administratif sur place en Algérie à fin de valider l’existence réelle ou fictive du retraité. « 

Merci à C.D. pour l’info…

Concours des caricatures de Mahomet: régalez-vous! Voici les dessins…

Mohammed: les plus belles caricatures de « Everybody Draw Mohammed Day! »

21 mai 2010

Dans un précédent billet, je vous faisais part de la décision de soumission de l’initiatrice du concours des dessins de Momo qui avait cédé à la pression islamo-intégro-muzz en mettant un terme à cette pourtant heureuse initiative de montrer que nous savons résister et que l’invasion muzz ne sera pas pour demain. Alors, bande de petits veinards, on m’a confié ces dessins qui, semble t’il, ne verront pas le jour. Il n’y a pas de raison que vous n’en profitiez pas. En outre (merci à G.) il y a des bonus:

http://tinyurl.com/32x6qq9

http://tinyurl.com/34sfurt

Alors, elle vient cette fatwa???

FDF

Les caricatures de Mahomet font polémique sur Facebook.
Facebook se retrouve une nouvelle fois au cœur d’une polémique. Mais cette fois, le coupable n’est pas un apéro géant, mais le groupe « Everybody Draw Mohammed Day! » (Journée tout le monde dessine Mahomet).
A l’origine de cette histoire, la censure d’un épisode de la fameuse série américaine Southpark. Après avoir titillé les chrétiens, les bouddhistes, les scientologues, les handicapés ou les homosexuels, les auteurs de la série politiquement incorrecte ont décidé de s’en prendre – gentillement – à l’Islam, en représentant dans le dessin animé le prophète Mahomet…déguisé en ours. Une référence à la fameuse affaire des dessins de Mahomet de 2005 et un moyen assuré de faire du bruit.
Sauf que le résultat a largement  dépassé les espérance de auteurs. Après la diffusion du premier épisode où Mahomet apparaît, un site nommé MuslimRevolution.com diffuse des menaces contre les dessinateurs et scénaristes de Southpark. Résultat : le deuxième et dernier épisode où devait apparaître l’ours-prophète est censuré par la chaîne. Rapidement, les défenseurs de la liberté d’expression s’emparent de l’affaire. Molly Noris, une artiste américaine, dessine un poster « Le jour où tout le monde dessine Mahomet », pour protester contre la censure de la chaîne Comedy Central.Le dessin se répand sur la Toile, et des utilisateurs de Facebook déclarent que le 20 sera le fameux « jour où tout le monde dessine Mahomet »…au grand malheur de Noris, qui s’autocensure à son tour et fait disparaître le faux poster. Lire la suite sur: http://www.midilibre.com/articles/2010/05/20/A-LA-UNE-Nouvelle-polemique-le-jour-ou-tout-le-monde-dessine-Mahomet-1236322.php5

Les plus belles caricatures de « Everybody Draw Mohammed Day! »

Contact :collectifcheikhyassine@gmail.com

Source: sitavirus

Soumission… Caricatures de Mahomet: la dessinatrice qui a inspiré le concours demande son arrêt!

C’était l’erreur à ne pas faire… Sous le prétexte fallacieux d’une « idée détournée », Molly Norris, instigatrice du concours de dessins de Momo sur Facebook, en rajoute à l’islamisation en stoppant ce concours qui pourtant aurait montré de belle manière de quoi sont capables les « fous de Mahomet ». C’est un gravissime acte de soumission et de dhimmitude, Mme Norris… Vous avez eu peur d’une minorité  de « ravagés du cerveau » qui s’en tirent encore avec des lauriers. Ce n’est pas ainsi, en pliant devant les muzz intégristes, que nous allons stopper l’invasion. Au contraire…

FDF

21.05.10

Nazislamistes protestant à Karachi contre la publication de dessins de Mahomet:

Islamistes protestant à Karachi contre la publication de dessins de Mahomet sur Facebook, le 20 mai 2010

RELIGION – Molly Norris présente ses excuses au monde musulman et estime que son idée a été «détournée»…

Alors que Facebook a été bloqué au Pakistan, elle dit stop. La dessinatrice américaine Molly Norris a annoncé, jeudi, avoir rejoint le groupe Facebook «Contre ‘Le jour où tout le monde dessine Mahomet’». C’est pourtant une de ses créations qui a inspiré l’événement. En avril dernier, pour protester contre la censure d’un épisode de South Park mettant en scène le prophète dans un costume d’ours, elle publie ce dessin dans lequel elle décrète le 20 mai «journée où tout le monde dessine Mahomet», une idée reprise par un groupe Facebook.

«Je N’AI PAS proclamé que le 20 mai devait être ‘Le jour où tout le monde dessine Mahomet’», indique Molly Norris sur son site internet, ajoutant que son idée avait été «détournée». «Je n’ai jamais créé de page Facebook, je n’ai jamais rien organisé pour que les gens puissent envoyer des dessins et je n’en ai jamais reçu aucun».

Plus de 10.000 dessins.

Ce mouvement, dit-elle, est nourri par «des gens qui ne pensent qu’à faire des dessins obscènes», et constitue une «insulte pour les musulmans qui n’ont rien fait au départ pour mettre en péril notre liberté d’expression». Dans les faits, uniquement une minorité des 11.000 dessins soumis sont vraiment de mauvais goûts (certains le représentent déguisé en cochon ou en train de brandir des armes). «Je présente mes excuses à la foi musulmane et je demande que ce ‘Jour’ soit arrêté», conclut la dessinatrice.

La page se présente comme un espace hébergeant des «représentations drôles et créatives» du prophète et «déconseille fortement l’emploi du site comme un prétexte à un discours haineux»

Son créateur, interrogé sur la chaîne MSNBC a affirmé que l’idée de départ était de défendre «la liberté d’expression». «Nous n’avons jamais pensé que ça se développerait à ce point. Nous pensons que la lutte pour la liberté d’expression ne peut être limitée par un pays comme le Pakistan. Nous voulons simplement montrer aux extrémistes qui menacent les gens à cause des représentations de Mahomet que nous n’avons pas peur d’eux».


Source: http://tinyurl.com/2cb7kqq

L’invasion (L’installation) de l’islam en France… Un peu d’Histoire.. de France…

Pas inintéressant; mérite un coup d’oeil… Et une bonne prise de conscience.

FDF

20 mai 2010

Le Centre de recherches sur le terrorisme dresse un panorama des principales structures musulmanes en France. Extraits :

« La première installation visible de l’islam sur le territoire français remonte à 1922, quand fut terminée la Mosquée de Paris ,[…]. Sa construction partait d’une bonne intention : montrer notre reconnaissance aux soldats d’Afrique du Nord pour l’effort de guerre fourni à nos côtés dans les tranchées de la Première Guerre mondiale. Cette intention était néanmoins viciée, car elle reposait sur un déni de notre législation. En effet, depuis la loi du 9 décembre 1905, dite sur la séparation des Églises et de l’État, selon le texte, «La République ne reconnaît, ne salarie, ni ne subventionne aucun culte». […] Or, pour édifier la mosquée de Paris, le gouvernement a fait voter la loi du 19 août 1920, lui permettant de financer les lieux, et à la ville de Paris de fournir gratuitement le terrain. Le début de l’arrivée en force de musulmans correspond à 1962, quand, parmi les Harkis, ceux que leurs officiers étaient parvenus à sauver du poignard FLN débarquèrent en France. Nous les reçûmes bien mal, réservant une plus grande faveur à la vague suivante, celle des travailleurs immigrés du Maghreb. Avec eux, allait commencer le temps des exigences. Les premières tensions éclatent au début des années 70, dans les foyers Sonacotra. Des mouvements de grève des loyers se mettent en place […]. Des étudiants maoïstes en sont les organisateurs. On entend alors ces gauchistes soutenir des revendications religieuses. Ils demandent la fermeture des bars et des lieux de prière dans les foyers. Pour calmer le jeu, l’État s’incline. Certes, à partir de 1979 on n’entend plus parler de ce type de grève ni de démonstration de force dans les foyers, mais la République a montré sa faiblesse. Ce faisant, elle a préparé le terrain des islamistes qui, déjà, sont présents sur le territoire. Tout commence avec l’arrivée de « Foi et Pratique », en 1962. Cette organisation appartient au Jamaat Al-Tabligh […]. Par groupe de deux ou trois, ils se rendent dans les bars fréquentés par les Maghrébins et invitent les consommateurs d’alcool à rompre avec cette habitude. […] Mais, déjà, une nouvelle vague islamiste monte de l’immigration maghrébine. Elle se développe entre revendication politique, frustration identitaire et radicalisme religieux. Elle va bénéficier du soutien financier de l’Arabie Saoudite. En 1977, cette dernière ouvre une succursale de la « Ligue islamique mondiale » à Paris, rue François Bonvin, dans le XVème arrondissement. Cette ONG nourrit la prétention de convertir le monde entier à l’islam. Pour asseoir son influence, elle distribue de l’argent à tous ceux qui lui présentent un projet « islamique », édifier un lieu de culte ou soutenir une association cultuelle. […] Dès 1983, naît une fédération, l’UOIF ou Union des Organisations Islamiques de France. […] Dans les faits, l’argent arrive de Riyad, transporté dans les valises des responsables. […] En faisant de la fédération de l’UOIF leur mandataire principal, ils lui donnent la puissance et imposent aux petites associations de rejoindre l’union pour bénéficier des prébendes arabes. Ce n’était que le premier pas de l’institutionnalisation de l’islam politique en France. […] La réponse à l’UOIF surgit en 1985, avec la création de la FNMF ou Fédération Nationale des Musulmans de France. […] En son sein, une tendance se montre particulièrement influente, celle des Marocains. […] L’autorité finira néanmoins par lancer le CFCM (Conseil français du culte musulman), mis sur les rails par Jean-Pierre Chevènement en 1999, mais créé en 2003 par Nicolas Sarkozy, à l’époque ministre de l’Intérieur de Jacques Chirac. […] A l’origine, il s’agit de doter le pouvoir d’un outil comparable à celui que Napoléon 1er s’est donné, en mars 1808, en créant le consistoire, pour contraindre les rabbins à placer la loi de l’État au dessus de la loi juive. […] En 1808, le consistoire suscitait le vote de pratiquement tous les juifs et regroupait toutes les sensibilités hébraïques. En 2003, en revanche, seuls les islamistes, et non pas tous les musulmans pratiquants, appartiennent aux organisations à vocation religieuse, comme l’UOIF et la FNMF. Or, de plus, au CFCM, siègent non des individus indépendants, mais les représentant d’organisations […]. En d’autres termes, créant le CFCM, Sarkozy a assuré une légitimité aux islamistes de la FNMF et de l’UOIF aux yeux de l’ensemble des musulmans du pays. Mieux, il leur a donné une autorité, par exemple en matière de gestion de l’abattage de la viande hallal et de formation des imams. »

Vous comprenez ce qu’est la dhimmitude, maintenant?

FDF

Source: http://tinyurl.com/37yeat8