Francaisdefrance's Blog

28/04/2010

Liès Hebbadj ou le portrait d’une « chance pour la France ».

Ca me fait plaisir. Je ne suis pas le seul à m’insurger contre le fait que ce sinistre personnage soit encore en train de souiller, par sa présence, le territoire français… Lisez l’excellent billet qui suit…

FDF


Escroqueries auprès de la C.A.F. , vols, polygamie, esclavage domestique, trafic d’êtres humains, violences conjugales, etc.

Lies_hebbadj.gif

Un bon français bien de chez nous.

Il se dénomme lui-même « H.L ». Se présente comme un commerçant de 35 ans. Lies Hebbadj est en effet à la tête d’une libraire, d’un taxiphone et d’une boucherie/épicerie. Et posséderait, selon ses voisins, trois maisons, où vivent ses conjointes et ses enfants….

Ce très étrange M. Hebbadj

Le commerçant ayant pignon sur rue est connu depuis longtemps pour ses prises de position religieuses.
Lorsqu’Anne, la jeune automobiliste nantaise verbalisée pour avoir conduit avec son niqab dans les rues de Nantes au début du mois, a tenu une conférence de presse, vendredi après-midi, il était à ses côtés, sûr de lui et la dominant de toute sa stature.

Portant la barbe, vêtu à la pakistanaise d’un khamiss, la tête recouverte d’une calotte et d’un turban, Liès Hebbadj, le compagnon de cette Française convertie à l’islam, ne passe pas inaperçu à Rezé-les-Nantes, une commune de la banlieue nantaise. Né à Alger il y a 34 ans mais arrivé tout jeune enfant dans la grande ville de l’ouest de la France, Liès Hebbadj est connu pour ses prises de position religieuses et son action à la tête de l’association culturelle qu’il a fondée afin d’obtenir des élus locaux l’autorisation de créer une grande mosquée dans la ville où il vit et travaille depuis une dizaine d’années.
Mouvement Tabligh

Liès Hebbadj est, en effet, un commerçant ayant pignon sur rue et il s’occupe de la boucherie-alimentation El Kaouthar, un magasin flambant neuf et fort bien tenu. Mais il est aussi un membre très actif du mouvement Tabligh, ce mouvement prosélyte et ostentatoire dont l’épicentre est le Pakistan où il s’est déjà rendu à plusieurs reprises par le passé. Ses déplacements à l’étranger, notamment à Londres, ont d’ailleurs fait l’objet d’une surveillance suivie de la part des services de renseignements.
Éventuelle escroquerie aux prestations sociales

Mais ce que lui reproche Brice Hortefeux tient surtout à sa vie privée. Liès Hebbadj, qui a obtenu la nationalité française par un mariage contracté en 1999 avec une Nantaise, est suspecté de polygamie. Il aurait quatre épouses officieuses, mariées religieusement dont des Françaises converties à l’islam. Des femmes qui lui auraient donné douze enfants.

Pour l’instant, les autorités restent muettes sur l’éventuelle escroquerie aux prestations sociales versées au titre de l’allocation de parent isolé à ses compagnes qui portent toutes le niqab et vivent dans une sorte de gynécée réparti entre trois maisons contiguës situées dans un agréable quartier pavillonnaire de Rezé-les-Nantes. Liès Hebbadj a fait dresser autour d’elles une grande palissade pour soustraire la communauté au regard des voisins.

Désormais sur la défensive après la menace du ministre de l’Intérieur de le faire déchoir de sa nationalité française, Liès Hebbadj s’est entretenu très brièvement avec la presse, samedi devant son magasin. Entouré de deux amis à la carrure imposante, il a simplement déclaré qu’il ne parlerait qu’après s’être entretenu avec son avocat dans les jours qui viennent, laissant au trésorier de son association, Abdel Chauborou, le soin de dire que l’islam était attaqué à travers lui : «En fait, c’est l’islam qui dérange.»

Une réaction similaire à celles des associations représentantes des cinq mosquées nantaises (ndlr – Arrahma, Al-Houda, Al-Furqane, Mevalana, Annour) qui «regrettent que l’islam soit encore stigmatisé » à travers la verbalisation de l’automobiliste voilée avant d’affirmer que cette «stigmatisation systématique va à l’encontre des valeurs de la République».

Source : http://www.lefigaro.fr/politique/2010/04/25/01002-20100425ARTFIG00221-ce-tres-etrange-m-hebbadj-.php

avocat_franck_boezec.gif

Liès Hebbadj avec son avocat ME Franck Boezec

Une femme témoigne sur son blog contre Liès Hebbadj (ndlr -Voir article sous la vidéo)

L’attention des enquêteurs a été attirée par le blog d’une femme se présentant comme une épouse répudiée par le commerçant nantais. Elle l’accuse de l’avoir «exorcisée de force» en la brûlant, et de l’avoir frappée durant sa grossesse.
À la demande du préfet de Loire-Atlantique, le parquet de Nantes a ouvert une enquête préliminaire concernant Liès Hebbadj pour «une suspicion de relations polygames» et «interrogations sur la régularité des aides sociales dont bénéficieraient plusieurs personnes de sexe féminin qui seraient en relation». La police judiciaire de Rennes a été saisie. L’attention des enquêteurs a été attirée par le blog d’une femme se présentant comme une épouse répudiée par le commerçant nantais.

Cette convertie met en garde ses «soeurs». Dès son union religieuse, en 2007, Liès Hebbadj aurait contacté «sa famille pour obtenir une somme d’argent contre sa libération». Selon elle, il vendrait «des jeunes filles aux Émirats arabes unis» et serait responsable de «coups et blessures, enfermement et pressions morales». Elle l’accuse de l’avoir «exorcisée de force» en la brûlant, et de l’avoir frappée durant sa grossesse. En 2004, Liès Hebbadj aurait été entendu au commissariat pour mauvais traitements.

Le blog affirme également qu’il aurait des «revenus illicites en Islam, dus à ses nombreux vols, arnaques (…), escroquerie auprès de la CAF en faisant participer ses femmes pour s’octroyer leurs revenus». Cette femme évoque aussi la plainte d’une jeune fille qui aurait été «vendue». «Il continue aujourd’hui à se marier avec des jeunes filles (…) pour les recruter dans sa secte», indique-t-elle encore sur son blog, lequel est abrité par un site communautaire musulman. L’enquête devra dire si ces graves accusations sont fondées.

Source :  Le Figaro http://www.lefigaro.fr/politique/2010/04/27/01002-20100427ARTFIG00297-une-femme-temoigne-sur-son-blog-contre-lies-hebbadj-.php

Une femme témoigne sur son blog contre Liès Hebbadj

Je denonce cet homme car c’est mon devoir en tant que musulmane de preserver mon prochain et d’avertir du mal la ou il est est…je suis aidée en cela de personne compétentes.

Parmis les faits inculpés:

-Parole grave d’un point de vue Islamique, il a dit avoir un don et etre un peu comme el Khedir qu’ il pouvait donc parfois se detacher du suivis de la charia .

-Des son union religieuse avec Oum Seyfoulah a contacte sa famille pour obtenir une somme d’argent conte sa liberation.

-Vente de jeunes filles aux Emirats Arabes Unis et autre. Il a vendu sa propre femme Oum Seyfoullah en montrant des photos d’elle 2 ans avant leur séparation définitive. Avec la collaboration de ses femmes, Assia, Oum Ouneis et Oum Oubeid.

-Maltraitance sur ses femmes, et son fils Seyfoullah.

Oum Seyfoullah: coups et blessures (avec de gros hématomes), enfermement et pressions morales.Il l’ a faite dormir dans la rue, parfois sans argent, malade.Elle était sans cesse rabaissée jusqu’ a ne plus avoir d’estime pour elle meme. Enfermée parfois des jours durant sa grossesse avec un paquet de gateau symbolique comme nourriture dans un appartement moisis et vieux ou un homme venait parfois dormir, c’etait un loyer qu’il squattait malgré la deprobation du propriétaire.Exsorcisait de force Oum Seyfoullah en la brulant, frappant meme durant sa grossesse. A participé a des complications de santé qui ont conduit Oum Seyfoullah a une semi-stérilitée, 2 ans de traitements, et plusieures interventions chirurgicales.

Seyfoullah: Lui refusait du lait maternelle, et lui donnait du lait de vache des le début quand il forcait Oum Seyfoullah a travailler dans sa boutique.Enfermait l’enfant dans le garage pour y dormir. Le reprimait sans cesse pour la moindre chose.Lui refusait les vitamines et soins appropriées en se disant plus savant que les docteurs qui suivaient son fils mal nourris.

Assia: Nombreux coups et blessures, publiques ou privés. Coup de poings violents au ventre pour la faire avorter. La punissait en l’empéchant de visiter son bébé prématuré Allahi Rahmou durant des semaines. La faite dormir plusieures fois dans la rue et l’ humilie sans cesse aupres de ses autres femmes et famille.

-Menaces de mort sur Oum Seyfoullah et son fils, menaces de kidnapping sur la personne de Seyfoullah, de meurtre sur l’ époux de Oum Seyfoullah.

Les messages seront bientot affichés inchAllah.

-Vols nombreux dont les fournitures d’une propriétée de l’ époux de Oum Seyfoullah,d’affaires de valeures comme des bijoux en Or, parures, bibliotheque,papiers d’ identitées de Oum Seyfoullah et son fils…etc.Vols également des ressources de Oum Seyfoullah environ 700 euros par mois.

-Approuve la pratique qui consiste a avoir des attouchements sexuels sur des femmes non musulmanes ou prostituées les considerant comme des butins de guerre impies.

-Consommation de revenus illicites en Islam, du a ses nombreux vols, arnaques (ventes de biens endommagés, hausse de prix, exorcismes illicites…) également escroqueries aupres de la CAF en fesant participer ses femmes pour s’octroyer leur revenus en reversant une petite somme a ses dernieres, des Impots etc…

-Exorcismes illicites avec traitements comme coups, brulures, demande d’aide aux jinns etc…Son nom figure sur de nombreuses liste a travers le net ou il est qualifié de charlatan.

Il fait payer ses séances a 70 euros de l’heure.

-Plainte a son encontre d’une jeune fille qui a été vendue avant Oum Seyfoullah aupres des affaires de Mineurs.

-Mariages islamiques avec plus de 4 femmes au meme temps.

-Continus encore aujourd’ hui a se marier avec des jeunes filles tout azimut pour les recruter dans sa secte.

A suivre….

Les nouvelles de leur repentir seront affichés,bien entendue si établis clairement.

Les mosquées Nantaises sont au courant des mises en garde vous pouvez y joindre les differents imams.

Source: http://lies-nantes-avertissement.e-monsite.com/rubrique,pourquoi-ce-site,1061502.html


Copie d’écran du 24 avril 2010 / Sources:

http://lies-nantes-avertissement.e-monsite.com/accueil.html

http://lies-nantes-avertissement.e-monsite.com/rubrique,pourquoi-ce-site,1061502.html

Source:

http://www.geocities.jp/plateforme_sita_1/index.html

Les chiffres de la violence scolaire…

28.04.10

Au-delà de quelques faits divers très médiatiques, les chiffres de la violence scolaire, malgré plusieurs plans du gouvernement, restent très importants…

C’est une évidence, à l’école, les élèves sont les premières victimes de la violence. D’après l’enquête Sivis* du ministère de l’Education, il y a 10,5 incidents graves recensés pour 1.000 élèves sur l’année 2008-2009. Rapportés aux 4,2 millions d’élèves scolarisés dans l’enseignement secondaire, cela fait 44.100 incidents de ce type signalés. Un chiffre en légère baisse par rapport à l’année précédente, avec 11,6 actes graves pour le même ratio.

De fortes disparités existent entre les types d’établissements. Il y a eu 13,1 incidents déclarés pour 1.000 élèves dans les lycées professionnels, contre 3,6 dans les lycées d’enseignements généraux. Dans les collèges, ce sont 12 actes de violences qui ont été rapportés pour 1.000 élèves. L’étude montre également que les violences sont très concentrées puisque les 10% des établissements les plus violents déclarent à eux seuls presque 50% des incidents graves. Sans surprise, 40% de ces enceintes scolaires «relèvent de l’éducation prioritaire», note le rapport.

217 agressions graves de profs !

Parmi les incidents graves, 80,6% concernent des atteintes aux personnes (13% les atteintes aux biens et 6,3% les atteintes à la sécurité)...

Source: http://tinyurl.com/337ka2j

Il fallait s’y attendre: islam=1 – Fillon = 0

C’était « gros comme une maison ». Avec tout le patacaisse qu’a fait et fait faire, le muzz polygame et récemment passé en tête de la liste des semeurs de merde dans la République Française, il est triste de constater que NOTRE Gouvernement commence à baisser les bras. Honteux!!! L’islam radical vient de marquer un point sur notre terrain…

FDF

Fillon ralentit la loi contre la burqa

Il ne « prend pas son temps« , Fillon, il se soumet; c’est différent…

Le Premier ministre François Fillon a décidé de prendre son temps pour la loi sur le voile intégral afin de calmer les récentes tensions.

Suite aux nombreuses polémiques autour de la conductrice voilée et de son mari, François Fillon a appelé ses collaborateurs à éviter « toute stigmatisation des musulmans ». Il a publié un  communiqué invitant à « éviter les amalgames et les préjugés qui donnent une image déformée de l’islam de France ». Il a également exprimé sa « vive émotion » après l’attaque de la mosquée .
Lors de la réunion hebdomadaire des députés UMP, le Premier ministre annoncé qu’il ne  se prononcerait sur le vote de la  loi contre le voile intégral que le 19 mai. La procédure « d’urgence » annoncée sera peut être annulée.

Djihadistes pris sur le NET; des précisions…

Ahhhh, cette « religion » d’amour, de paix, de tolérance… Ca fait chaud au coeur, de lire ça… En plus, le intégristes envoient les « con-vertis » au mastic… Rien d’anormal, ils envoient aussi les femmes et les enfants… Courageux, les mecs, non?

FDF

« Des Français présumés proches de la mouvance islamiste radicale ont été arrêtés mardi dans plusieurs villes. Placés sous surveillance depuis deux ans, ils sont soupçonnés de s’être livrés à l’apologie du djihad.

Alors que la classe politique s’agite sur la question de l’interdiction du voile intégral, c’est au tour des services de police spécialisés de porter un nouveau coup de semonce à l’islam radical. Mardi, au petit matin, les enquêteurs de la sous-direction antiterroriste (Sdat) – agissant dans le cadre d’une enquête préliminaire – ont arrêté cinq person­nes et les ont placées en garde à vue.

Les suspects, des Français convertis à l’islam âgés de 25 à 37 ans, ont été interpellés en région parisienne – Saint-Denis, Saint-Ouen, Quincy-sous-Sénart – ainsi qu’à Marseille et à Vannes. Selon la section antiterroriste du parquet de Paris, ils sont soupçonnés de s’être livrés, via Internet, à des échanges sur des “forums radicaux”, faisant notamment l’apologie du djihad, auquel ils appelaient également à participer.

Le site incriminé – qui accueillait les visiteurs par le message “Nous soutenons ouvertement les moudjahidin” – serait hébergé en Malaisie. Sa responsable, déjà entendue dans une affaire de recrutement de combattants, aurait été également auditionnée hier par les services anti-terroristes.

“L’islamisme radical reste très présent en France, mais pas nécessairement à des fins terroristes, décrypte Eric Dénecé, directeur du Centre français de recherche sur le renseignement. Nombre d’islamistes restent persuadés qu’ils peuvent changer la société française de l’intérieur.” C’est la deuxième interpellation dans cette mouvance, après celle opérée vendredi à Marseille, où quatre personnes, suspectées de préparer un braquage pour financer des actions criminelles, ont été arrêtés en flagrant délit.

Source: http://tinyurl.com/26z5wdk

Racaille: prison pour avoir menacé un chauffeur ! Ah, quand-même !



27/04/2010

Un jeune homme de 18 ans accusé d’avoir menacé samedi à Nice un conducteur de tramway, ce qui a conduit les chauffeurs à exercer leur droit de retrait, a été condamné mardi en comparution immédiate à six mois de détention dont trois ferme, avec mandat de dépôt. Il devra en outre indemniser la victime à hauteur de 1.800 euros, travailler et ne pas prendre le tramway pendant les dix-huit mois qui suivront sa sortie de prison.

Interpellé dimanche, il a reconnu devant les policiers et à l’audience avoir déclaré à la victime : « balance, on va te maraver », c’est-à-dire « frapper » en argot. Travaillant en alternance comme maçon, il avait déjà été condamné une fois, pour un vol en réunion en 2009. Devant le tribunal correctionnel, la représentante du ministère public, Géraldine Frizzi, avait requis une peine de quatre mois de prison avec sursis assortie d’une mise à l’épreuve impliquant pour l’accusé de ne pas prendre le tramway.

Une information judiciaire a par ailleurs été ouverte dans l’après-midi contre lui et « tous autres », concernant des menaces qui avaient été proférées le week-end précédent à l’encontre du même chauffeur, par un groupe de quatre jeunes dont un armé d’un sabre japonais. Le jeune homme condamné mardi a reconnu faire partie du groupe mais a nié être celui qui avait l’arme.

Source: http://tinyurl.com/3xuqx4y

Liès Hebbadj: en plus, il serait l’auteur de violences sur sa… compagne, selon le père celle-ci…

Vraiment pas une « fréquentation », l’ intégriste, hors le loi, fraudeur et j’en passe. Cette acharnement à son encontre n’est pas un hasard. Il n’y a pas de fumée sans feu, comme je l’ai déjà dit… Et ce n’est sans doute pas fini…

FDF

Nouvelles accusations à l’encontre de Liès Hebbadj

28/04/2010

Lies Hebbadj, 35 ans, né à Alger et arrivé en France à l'âge de deux ans, aurait obtenu la nationalité française il y a une dizaine d'années par mariage.

C’est vrai qu’il a la tête de l’emploi…

Brice Hortefeux a indiqué que le père de la femme verbalisée pour conduite en niqab aurait contacté la gendarmerie pour des violences présumées sur sa fille.

Une affaire encore loin d’être terminée. Brice Hortefeux a assuré mardi que l’affaire Liès Hebbadj, conjoint de la femme verbalisée pour conduite en niqab, irait «jusqu’à son terme» et a fait savoir que le père de cette dernière avait contacté la gendarmerie pour des violences présumées sur sa fille. Il aurait, à cet effet, déposé lundi un «renseignement» (proche de la main courante) à la brigade de gendarmerie de Vieillevigne (Loire-Atlantique).

Selon le ministre de l’Intérieur, dont les propos ont été rapportés par l’AFP, l’homme aurait raconté aux enquêteurs avoir eu sa fille au téléphone pour la dernière fois il y a deux mois. Elle était «en pleurs» et disait avoir été «battue», a-t-il rapporté. «Quand il a demandé à parler à ses petits-enfants, elle lui aurait expliqué qu’elle ne pouvait pas les lui passer car ils étaient enfermés dans une salle à côté, en train d’apprendre le coran», a raconté le ministre aux élus…

Suite et source: http://tinyurl.com/2f44ntj

Sigmatisation: un petit coup de violon de la part de saphirnews…

Et en plus, ils jouent faux… Lu sur saphirnews; impressionnant d’amalgames propagandistes… Mais le fond y est: l’invasion programmée, la déstabilisation de notre gouvernement et les kleenex, comme d’hab…

FDF


« Mitraillage de la mosquée d’Istres : le gouvernement sévèrement réprimandé.

Peu de temps après la nouvelle de la mosquée et de la boucherie halal mitraillées le week-end dernier, les communiqués de presse ont défilé sur la Toile et les boîtes e-mail. Saphirnews a recueilli pour vous les principales réactions. Si la majorité politique condamne timidement ces agressions sans commune mesure dans l’histoire récente de la République, des personnalités et des associations crient tout haut leur colère et accusent le gouvernement d’être à l’origine de ces violences absolument condamnables.

Une trentaine d’impacts de balles sur la mosquée Ar-Rahma, à Istres. Un rassemblement est prévu pour ce vendredi 30 avril devant la mosquée. La plupart des réactions des politiques restent, pour le moment, tièdes et de convenance.

Une trentaine d'impacts de balles sur la mosquée Ar-Rahma, à Istres. Un rassemblement est prévu pour ce vendredi 30 avril devant la mosquée. La plupart des réactions des politiques restent, pour le moment, tièdes et de convenance.

Entre les affaires de niqab au volant et de polygamie, précédées – et préparées de longue date − par des débats sur l’identité nationale et la burqa aux fondements et aux objectifs des plus douteux, on croirait presque à une apocalypse. La violence du feu vient s’ajouter à ce jeu de fous. Trente coups de feu sur une mosquée à Istres, dans les Bouches-du-Rhône ; une vingtaine sur une boucherie halal de Marseille. Imprévisible ?

L’escalade de violence ne semble pas refroidir les initiateurs des polémiques en cause. L’affaire de la femme en niqab au volant et de son conjoint présumé polygame continue de faire la une des agendas des ministres de l’Intérieur, Brice Hortefeux, et de l’Immigration, Éric Besson.

Le Premier ministre François Fillon a pour sa part annoncé ce lundi même qu’un projet de loi visant l’interdiction générale du port du voile intégral serait déposé au mois de juillet, tout en assurant que tout sera fait pour éviter une stigmatisation des musulmans, et exprimant au président du CFCM Mohammed Moussaoui sa « vive émotion » après l’agression contre la mosquée d’Istres…

M. Moussaoui, pour sa part, regrette une « dissymétrie dans la médiatisation des choses concernant les musulmans ».


Droite et gauche s’indignent… la plupart du bout des lèvres.

Le porte-parole adjoint de l’UMP, Dominique Paillé, a également tenu, au nom du parti, à exprimer son « indignation » : « Ces exactions sont intolérables et l’UMP souhaite ardemment que les auteurs soient démasqués et poursuivis... »

Un réseau de braqueurs sur fond d’islamisme radical démantelé à Marseille.


27 avril 2010


QUATRE PRÉSUMES BRAQUEURS ARRÊTÉS À MARSEILLE SUR FOND D'ISLAMISME!

Quatre hommes soupçonnés de préparer plusieurs braquages pour financer un réseau islamiste radical ont été interpellés vendredi à Marseille.


Quatre hommes soupçonnés de préparer plusieurs braquages pour financer un réseau islamiste radical ont été interpellés vendredi dernier en flagrant délit à Marseille, apprend-on de source policière. Au terme de plusieurs semaines d’écoutes téléphoniques et de filatures, les policiers sont intervenus avant que les quatre hommes attaquent à l’explosif les coffres d’un bureau de poste des quartiers nord de Marseille. Ils projetaient également, selon les enquêteurs, de s’en prendre aux caisses d’un supermarché de la cité phocéenne.

La police pense que le butin escompté, environ 100.000 euros, devait servir à financer un réseau islamiste radical, mais n’a pas encore pu étayer cette hypothèse. Le principal suspect est un ancien imam connu des services de renseignements.

La section antiterroriste du parquet de Paris poursuit son enquête préliminaire visant à prouver les faits de financement du terrorisme, a-t-on appris de source judiciaire. Les braqueurs présumés ont été déférés mardi devant le parquet de Marseille et ont pour l’instant été mis en examen pour association de malfaiteurs, a dit le parquet de Paris.

Depuis une quinzaine d’années, plusieurs réseaux liés à l’islamisme radical ont été démantelés à Marseille et dans le reste de la Provence. Les premières affaires importantes datent de 1996, période où le GIA algérien était particulièrement pressant en France. Ce fut notamment le cas dans le Vaucluse, avec l’arrestation de plusieurs personnes impliquées dans un trafic d’armes et liées à des attentats commis au Maroc, notamment la fusillade en août 1994 dans un hôtel de Marrakech.

La même année, sept sympathisants du GIA étaient arrêtés à Marseille au mois de juin. Parmi eux, Fouhad Sabour, alors qualifié de « vieux routier de l’intégrisme ». Installé près de la porte d’Aix, il utilisait le faux nom d’Alain Dubois et dirigeait un réseau de soutien composé d’une dizaine de personnes. Selon l’enquête de la DNAT, ils devaient « diffuser en France Al Ansar, le bulletin du GIA publié à Londres, récolter des fonds, servir d’appui à des terroristes de passage ».

Après six mois de détention provisoire, Sabour est remis en liberté: il s’enfuit alors en Alghanistan où il est formé aux techniques terroristes, séjourne un temps clandestinement dans le sud de la France malgré une condamnation par contumace à trois ans de prison en 1999. Il est finalement arrêté en Allemagne, où il animait le groupe qui préparait un attentat contre le marché de Noël de Strasbourg.

Autre événement plus récent, un coup de filet anti-islamiste conduit en 2006 entre Marseille et Naples. Six personnes soupçonnées de collaborer au GSPC, qui avait pris le relais du GIA, sont interpellées: elles auraient tenté de mettre en place une « plateforme logistique » entre l’Europe et l’Algérie. Outre des faux papiers, elles fournissaient des fonds obtenus via un trafic de contrefaçons.

Afin de lutter contre l’islamisme radical, un pôle régional a été mis en place en 2005. Sa mission, centraliser les informations de l’ensemble des services de l’Etat, du fisc à l’Inspection du Travail. Il se réunit une fois par mois, sous l’autorité du préfet.

Selon plusieurs sources, Marseille est considérée comme « une ville-étape » sur la carte du terrorisme international. Les radicaux n’y seraient que quelques dizaines et constitueraient « un réseau dormant », avec un profil assez prévisible: des jeunes en difficulté, facilement manipulables, dont certains seraient recrutés en prison, tant aux Baumettes qu’à Luynes.

vu sur http://www.laprovence.com/article/region/demantelement-a-marseille-dun-reseau-de-braqueurs-sur-fond-dislamisme-radical

De la truelle au cimeterre: les acteurs « dhimmis » de l’islamisation de notre France…

Dieu sait si ils sont nombreux, les acteurs de l’islamisation de notre France; c’est une corporation qui prend de l’essor, surtout dans ce domaine. Faute à un pouvoir d’achat en pleine dégringolade, les français hésitent à construire leurs maisons. Qu’à cela ne tienne! Les architectes sans vergogne ont trouvé un nouveau filon: les mosquées !!! Sans se soucier qu’ils participent à l’islamisation et à l’invasion musulmane. Et là, l’argent de la dhimmitude n’a pas d’odeur…

FDF


Mosquée Arrahma de Nantes : Un exemple parmi tant d’autres…

L’entreprise Océane Constructions n’arrive pas à faire la distinction entre un lieu culturel et cultuel. aidons là à trouver la bonne terminologie en la matière:

« L’Association MOSQUEE ARRAHMA a été créée en date du 13 mars 2005, et régie par les lois du 9 décembre 1905, du 1er juillet 1901 et du 16 août 1901.
Elle a pour but d’assurer l’exercice public du culte musulman et de pourvoir aux frais et besoins du culte. »
Source : http://www.mosquee-arrahma.fr/quisommesnous.php

Copie D’écran du 27 avril 2010/ Source : http://www.oceane-constructions.fr/construire-centre-culturel.html
Océane Constructions    /  MOSQUÉE ARRAHMA NANTES
Plus de photos : http://www.oceane-constructions.fr/construire-centre-culturel.html

Sur le sujet :

Architectes d’aujourd’hui et fossoyeurs de demain / Les architectes collabos : http://www.geocities.jp/plateforme_sita_1/archicollabos.html

Lettre ouverte à Monsieur Lionel Dunet Architecte urbaniste, Président du Conseil national de l’Ordre des architectes : http://www.geocities.jp/plateforme_sita_1/lionel_dunet.html
De la truelle au cimeterre / les entreprises collabos http://www.geocities.jp/plateforme_sita_1/entreprises.collabos.html
Source: http://tinyurl.com/2d5got7

« Adieu ma France » le livre testament du général Bigeard plus actuel que jamais…

Ca tombe extrêmement bien, ce billet…

FDF


« Adieu ma France… Tu n’es plus celle que j’ai connue, le pays du respect des valeurs, de l’hymne et du drapeau, le pays de la fierté d’être français. Adieu ma France des trafics en tous genres, du chômage, de l’islamisme, de la polygamie, du laxisme, de la permissivité, de la famille décomposée… Adieu ma France réduite à l’état d’urgence, ma France déconstruite, en guerre avec elle-même. Je veux, néanmoins, demeurer optimiste et croire en ton sursaut. Mais qui te sauvera ?

Le livre testament du général Bigeard

(…)Un homme qui saurait se mettre tout entier à son service, sans magouille, sans en retirer pour lui-même le moindre profit, mais qui se donnerait entièrement, et de façon désintéressée, au sauvetage du pays, à la relance de la France. »


Extrait de  » Adieu ma France « , du général Bigeard, Editions du Rocher

Constitution européenne

Ce texte, j’ai voté contre, parce qu’à mes yeux il ne répond pas à l’attente des citoyens de l’Union européenne. Je revois Chirac et Schröder, se tenant la main, se congratulant d’être les leaders de l’Europe. Or la France et l’Allemagne étaient malades. L’association de deux malades n’a jamais donné la santé !

Turquie

Pour moi, la Turquie est le prochain enjeu majeur de l’islamisme. La Turquie est une puissance en partie européenne, qui souhaite s’intégrer très rapidement à la construction politique qui lie vingt cinq États du Vieux Continent.

La Turquie, le rêve inespéré de tout islamiste. À contaminer de toute urgence ! Les grandes manoeuvres ont d’ailleurs déjà commencé. On le sait, le parti au pouvoir à Ankara se définit comme  » islamiste modéré « . Je ne vois pas très bien en quoi consiste un islamisme qui serait  » modéré « , mais enfin passons.

La Turquie, c’est le cheval de Troie du fondamentalisme pour tenir l’Europe sous sa coupe, pour faire peser sur notre continent une épée de Damoclès tellement efficace que les Européens préféreront une assimilation, lente et sournoise, à un combat qui ne semble plus à leur hauteur. Voilà pourquoi je m’oppose résolument, totalement, absolument à l’entrée de la Turquie dans l’Union européenne et même à l’ouverture de négociations allant dans ce sens.

Parlons en, des « négociations » !

J’aimerais que l’on m’explique comment « négocier » avec un pays qui se refuse à reconnaître officiellement l’un des États membres de l’organisation dans laquelle il aspire à entrer. Je veux parler de Chypre, bien évidemment. Comment négocier avec un État qui se refuse tout aussi obstinément à reconnaître ses responsabilités dans le génocide qui décima les Arméniens en 1915 ? Et comment négocier avec un pays qui, le plus officiellement du monde, déclare qu’il entend rejeter l’héritage laïc d’Atatürk, le fondateur de la Turquie moderne, pour lui substituer une constitution fondamentaliste ? Quand on me dit que la Turquie est  » mûre  » pour rejoindre l’Europe, cela me fait bondir.

L’Europe, je le crains, paiera très cher son aveuglement. Il est temps, grand temps d’arrêter de jouer avec le feu. Et plus largement, prenons toutes les mesures d’urgence pour arrêter ce cancer de l’islamisme qui gangrène le monde.

Islamisme

Oui c’est sérieux ! Très sérieux même, car le voile n’est qu’une étape, la première, pour imposer à la France, comme à tous les pays occidentaux, des conceptions qui sont radicalement étrangères à notre identité, à notre histoire et à notre culture.

On commence par le voile puis on risque de finir par accepter que certaines femmes adultères soient lapidées. À ce rythme on tolérera un jour la polygamie et, pourquoi pas, l’excision ! Eh bien, je prends le pari qu’en France, d’ici quelques années, les idolâtres du politiquement correct feront passer pour un acte de racisme insupportable le fait de refuser à des musulmans français ou vivant en France de s’adresser à des tribunaux religieux, appliquant un droit à la fois moyenâgeux et inhumain.

Immigration

Si un immigré a, bien entendu, des droits, il a aussi des devoirs et l’immigré qui ne veut pas s’intégrer à la culture de son pays d’accueil ne fait que scier la branche sur laquelle, pourtant, il veut s’asseoir. Je reviens sur ma consternation le soir du deuxième tour de l’élection présidentielle de 2002, lorsque j’ai vu une cohorte de jeunes des banlieues, issus de l’immigration maghrébine, brandir et agiter fièrement, place de la République, devant le couple Chirac, des drapeaux algérien et marocain.

Je reviens sur cet événement car cette image, en quelque sorte, résume tout. L’oubli du patriotisme et la disparition de l’identité française. Le danger que fait peser sur l’avenir de notre pays le refus de s’intégrer de millions d’immigrés, ou de leur progéniture. La perte de prestige moral d’une fonction dont le titulaire devrait pourtant être au dessus de tout soupçon. Et aussi, bien sûr, la confusion des valeurs dans un pays qui va à vau l’eau, que plus rien ne structure de manière cohérente, qui semble ne plus avoir d’avenir en tant que nation.

Je reviens également sur l’ascendant que prend, chaque jour un peu plus, l’islam dans notre pays, mais surtout l’islamisme. Qui aurait pu prévoir cela dans ma jeunesse ? Qui aurait imaginé le bouleversement de notre nation ? La nation est, pour moi, une idée essentielle, fondatrice dans la vie en commun d’un pays. On bâtit un État à partir d’un sentiment national, partagé par les habitants du pays considéré.

Terrorisme islamiste

Arrêtons-nous encore sur le problème du terrorisme islamiste : L’Europe, l’Europe des 25, croit être une forteresse imprenable, tellement bien défendue qu’aucun danger ne peut la menacer. Elle est fière de sa puissance économique, de sa richesse, du niveau de vie de ses habitants, de ses institutions politiques, des démocraties qui fonctionnent plutôt bien, même si évidemment beaucoup de choses sont perfectibles.

Eh bien l’Europe, ce colosse aux pieds d’argile, ce « tigre de papier  » comme diraient les Chinois, se trompe. Elle est en guerre, déjà, mais elle ne veut pas le voir, elle ne veut pas le savoir. Elle se croit protégée, prémunie contre toute attaque et refuse de se confronter à la réalité des faits.

Or cette réalité, c’est qu’elle est encerclée, infiltrée. Une guerre sournoise de subversion souterraine s’insinue un peu plus chaque jour. Pour ne pas en être conscient, il faudrait être aveugle ou stupide. Faut il rappeler le nombre de réseaux islamistes qui trouvent en Europe des bases arrière accueillantes et complaisantes ? J’en ai déjà parlé dans certains chapitres précédents. Et si j’aborde à nouveau ce thème en fin de livre, c’est pour bien insister sur l’ampleur de ce danger car j’ai souvent l’impression que les Français ne veulent pas y prêter attention. Un peu la politique de l’autruche : on ne veut pas regarder en face, la menace qui plane.

Repentance

La France est la risée du monde entier. Et parmi nos attitudes, pour le moins discutables, parmi les nombreuses  » repentances « , comme on jargonne aujourd’hui, la plus récente vaut le détour.

C’était à Madagascar, un pays que je connais bien pour y avoir vécu lorsque je commandais les forces françaises de l’océan Indien. En visite officielle dans ce pays, en juillet 2005, Chirac a présenté les excuses de la France pour la répression musclée de l’insurrection de 1947, répression que je me refuse à qualifier de « massacres ». Cela donnait, dans le texte : « Il faut évoquer les pages sombres de notre histoire commune et avoir conscience du caractère inacceptable des répressions engendrées par les dérives du système colonial. « 

Mais pourquoi aller se coucher comme ça, alors que tout le monde sait qu’il s’agissait d’une autre époque ? Pourquoi éprouver le besoin de se repentir, quand les autres ne le font pas, quand les autres, de plus, ne l’exigent pas et comprennent mieux la situation que nous ne la comprenons nous mêmes ?

La réponse du président malgache Ravalomanana en est la meilleure preuve :  » C’est du passé. Je suis né en 1949, et non en 1947. Je pense à l’avenir. Ce n’est pas une source de blocage pour travailler ensemble.  » (…)

Réagir

Alors, la France est elle prête à l’affrontement ?

J’ai bien peur que non. Et cela pour plusieurs raisons. La toute première, c’est que la France n’est plus une société homogène et structurée. Le corps social du pays n’est plus sain. Qu’est ce qu’un corps social sain ? Une population qui sait conserver la mémoire du passé et des combats collectifs qui ont été menés. Ce n’est plus le cas de notre pays. La transmission ne se fait plus et les commémorations les plus solennelles font plutôt rire qu’autre chose.

Qu’il s’agisse de la fête nationale, le 14 Juillet, ou du souvenir des deux guerres mondiales, le 11 novembre et le 8 mai, de la guerre d’Indochine, ou de celle d’Algérie, de moins en moins de Français se sentent concernés.

Je souhaite vivre encore dans une société française fière de ses racines et de sa spécificité. Et ce n’est pas une question de couleur de peau. C’est une question d’état d’esprit, d’attitude. Aujourd’hui, défendre l’identité française vous fait souvent suspecter d’être un suppôt du Front national, ce qui n’est absolument pas le cas en ce qui me concerne. J’ai du respect pour un Le Pen, tout comme pour Arlette Laguillier parce que tous deux sont adeptes de ma devise  » Être et durer  » !

La seule protection réellement efficace qui vaille, c’est de sortir la France de son inertie, de sa surdité et de son aveuglement.

Je ne cesse de l’écrire tout au long de ces pages, la France est entrée dans un processus de déliquescence. J’ai l’impression tenace que, si le cours des choses ne change pas radicalement, le pays va à sa perte. Qu’il est en voie de désagrégation et que ce n’est pas son identité seule qui est menacée, mais bel et bien jusqu’à son existence. Et je le répète, sans craindre de lasser le lecteur, la France va traverser une crise très profonde, à la fois politique, économique et surtout, morale.

C’est donc à un réarmement moral du pays que je veux appeler en rédigeant ces pages, afin de conjurer la menace qui risque de nous engloutir corps et biens. Je pourrais, sur les affaires, rédiger des livres entiers. Mais en résumé, que faut il retenir de ce constat ? Tout simplement que, pour sortir la France de sa torpeur, l’une des toutes premières conditions est de restaurer la morale publique dans le pays.

Morale publique sans laquelle rien ne peut être fait de durable, car les Français n’ont plus confiance dans les hommes qui les gouvernent actuellement. Ils les prennent pour des margoulins et croient que ces responsables politiques pensent d’abord à eux, avant de se soucier du bien commun et du sort de leurs concitoyens.

Nos dirigeants doivent être des gens propres, irréprochables, ce ne sera qu’à cette seule condition qu’on pourra au moins les écouter et les prendre au sérieux.

La démission est allée trop loin, dans tous les domaines, pour que la France n’ait pas besoin d’un choc salvateur, susceptible de lui permettre de retrouver sa vraie vocation.


« Nous sommes dans la merde, mais ce n’est pas une raison pour la remuer. » [ Marcel Bigeard ]

Bigeard toujours … A (re)lire absolument :

J’ai mal à la France

Commentaires

Le 20 juin 2000, Louisette Ighilahriz, algérienne, membre du FLN, accuse dans les colonnes du journal Le Monde, les généraux Massu et Bigeard de l’avoir eux-mêmes torturée durant trois mois à la fin de l’année 1957.

Ce témoignage va lancer un grand débat sur ce problème longtemps tabou de la pratique par l’armée française de la torture durant la guerre d’Algérie.

Le général Bigeard, figure charismatique de cette époque, mis en cause personnellement, ne pouvait rester insensible à cette attaque. Profondément blessé, il fait ici les mises au point qui s’imposaient.

Après avoir démontré le grotesque des accusations portées contre lui, il nous explique comment la situation politico-militaire en Algérie a conduit à ce que l’on a appelé la bataille d’Alger et nous donne sa vision de la guerre subversive que les soldats français ont été contraints de mener pour sauvegarder la population française et algérienne.

Enfin, dans un dernier chapitre il nous livre, à quatre-vingt-cinq ans, sa vision actuelle de son cher pays, ses espoirs et ses inquiétudes et nous explique pourquoi il a tellement « mal à la France ». Ce nouveau « coup de gueule » du premier soldat de France, avec son célèbre franc parlé et l’autorité que lui confère sa carrière exceptionnelle, ne peut que mettre un point final au déferlement médiatique auquel on assiste depuis quelques mois.

« Extrait de la Guerre d’Indochine 1945-1954

par Philippe Héduy »

Citation du Général Bigeard

A cette époque où, selon mon indicatif radio, je devenais Bruno, je ne savais pas encore que nous vivions les plus belles années de notre vie. Les plus belles parce que les plus dures. Elles étaient aussi les années les plus amicales, les plus orgueilleuses, et les plus solitaires :

Les plus amicales parce que nous étions, à la vie, à la mort, entre camarades ;

Les plus orgueilleuses parce que jamais autant nous n’aurions la fierté de notre tenue et de notre uniforme.

Les plus solitaires enfin, parce que nous menions en des terres lointaines un combat d’idéal, aussi ignoré de la métropole que celui des Croisés de la première croisade, il y a neuf cents ans, quand le moine Bruno, mon saint patron à la guerre, fondait l’ordre des Chartreux.

Oui, les camarades parachutistes, les solitaires parachutistes, les orgueilleux parachutistes étaient alors portés par un destin semblable à celui des Croisés ou à celui des moines, des moines guerriers, des Templiers.

Et j’imagine que, nonobstant l’armure, les chevaliers du Temple n’auraient pas été mécontents de sauter sur Jérusalem en arrivant du ciel, comme nous allions le faire tant de fois, de la RC 4 à la Plaine des Joncs, et de la Rue sans Joie à Ðiên-Biên-Phu.

Je crois que c’est en effet l’esprit – du moins un certain esprit, une certaine idée de nous-mêmes – qui nous permettait de nous manifester ainsi, au plus fort des combats. On sait contre quoi, contre qui nous combattions : Contre un monde opposé à celui de l’esprit. Et puis, il y avait en nous autant de secrète vigueur de venir au feu en tombant du ciel qu’en parcourant des lieues à travers la jungle, la rizière ou la montagne. L’esprit nous animait.

L’esprit, d’abord, du dépassement de soi. J’ai vu combien de garçons de vingt ans, ou même de trente, s’agripper à la carlingue et sauter dans l’inconnu mortel alors que, deux ou trois heures auparavant, ils se trouvaient encore à Hanoï dans l’insouciance ou les plaisirs de quelque lieu de détente ! Et j’en ai vu combien marcher sur la piste jusqu’à l’épuisement ou courir à l’assaut jusqu’à la chute ! Je le dis : une telle vigueur physique n’est pas possible sans une ardeur morale. Jogging, certes, mais jogging avant tout du caractère et du courage.

Aller ainsi jusqu’au bout de soi, cela s’appelle l’abnégation, cela s’appelle l’esprit de sacrifice, et cela signifie que l’on défie la mort en combat singulier, la mort qui est autour de nous tous. Je les salue, mes camarades parachutistes qui l’ont rencontrée sans peur. Leur mort est à jamais notre mérite.

L’esprit d’équipe ensuite, l’esprit de camaraderie. On dira peut-être esprit de caste, de clan, de corps. Soit, si cela veut dire que l’on a la volonté d’être les meilleurs et que cela ne vous est pas donné par quelque grâce d’état ou d’uniforme.

Oui, nous osions espérer être les meilleurs, mais les meilleurs parmi nos égaux, nos frères d’arme. Et, s’il y a caste du combat, clan de guerriers, si le parachutiste veut encore être aujourd’hui ce primus inter pares, c’est surtout à l’Indochine que nous le devons. Après la Bretagne ou la Hollande, avant Suez ou Timimoun, et aussi avant Kolwezi, il y eut l’Indochine : That Khé, Tu Lé ou Ðiên-biên-phu furent les creusets où se forgèrent l’esprit, la geste et la chevalerie parachutistes.

Esprit français enfin. Cet esprit para qui devait jaillir du ciel d’Indochine, comme une corolle, a-t-on remarqué qu’il était particulièrement représentatif de ce que le soldat français a toujours eu de meilleur en comparaison de tous les autres ?

L’astuce et la fougue, l’audace et la furia francese, l’intelligence du combat, le sens du terrain, le flair du danger, le goût de la manœuvre, la souplesse de l’approche, tout cela qui rend le parachutiste français le plus para des aéroportés, là aussi ce primus inter pares parmi nos camarades du monde entier, tout cela naquit de la guerre d’Indochine.

J’ai souvent dit ou écrit, il faut « être et durer » ou encore  » faire un pas… encore un pas  » et savoir repartir à zéro.

Le vieux soldat que je suis devenu essaie de continuer à servir en puisant certes dans son passé, mais en ayant le regard fixé sur ce que pourrait être demain, et où là comme ailleurs les paras qui furent toute ma vie sauront défendre une liberté qui n’a pas de prix.

Marcel BIGEARD

Pour commander ce livre

- Editeur : Le Polygone
- Auteur : Marcel BIGEARD
- 224 pages
- 385 g
- 16 cm x 24 cm
- ISBN : 2913832075
- EAN : 9782913832077

vu sur http://www.armees.com/Adieu-ma-France-le-livre-testament-du-general-Bigeard-a-relire-absolument,28390.html

Comme stigmatisation, il existe quand-même de meilleures pistes: la boucherie de Lies Hebbadj cambriolée…

Les Français sont cons; ils vont encore croire celle-là:

Nous assistons là à un signe fort que l’islamiste-intégriste-polygame-semeur de merde de Nantes commence à perdre les pédales. Et ne sait plus à quel « saint » se vouer (pourtant, avec quatre « concubines »… Oui, je sais, elle est facile, celle-là..). Sérieusement: voilà que comme par hasard et sentant le vent tourner en sa défaveur aux dernières infos sur le sujet, abattre en dernier recours la carte de la stigmatisation est une « bonne main ». Ca a déjà fonctionné, si si… Mais c’est d’une bassesse; minable et pas étonnant du tout… « Ils » font tous ça quand ils se sentent acculés. Et pour combler le tout, suite à cet acte ignoble qui va être « condamné » de droite et de gauche, on va immédiatement conclure (c’est facile) que c’est certainement l’oeuvre de néo-nazis ou de skins en mal de résistance (non, j’rigole), c’est que les muzz du coin risquent fort de tomber en panne de viande halal; horreur, malheur! Pourquoi tant de haine???

FDF

La boucherie de Lies Hebbadj, le conjoint de la jeune femme de 31 ans verbalisée pour avoir conduit vêtue d’un niqab, a été cambriolée à Nantes dans la nuit de lundi à mardi, rapporte le site de Ouest-France . De l’argent aurait été dérobé par la même occasion. L’avocat de Lies Hebbadj a indiqué ne pas interpréter le vol pour le moment. Une enquête a été ouverte auprès du procureur de Nantes.

Source: http://tinyurl.com/2eecxe8

« No Comment », de Gainsbourg, hymne officiel de l’équipe de France pour le mondial 2010!

Exclusivité! Nos « vedettes » du foot se lancent dans la chanson !

FDF


27 avril 2010

Nouveau rebondissement dans l’affaire « en route pour la croupe du monde 2010 ». Voici l’hymne officiel qu’aurait choisi Raymond Domenech. « No comment » de Serge Gainsbourg.

Couplet de Frank Ribery : « Si j’ai quoi, affirmatif, et quoi d’autre, no comment ; si je baise affirmatif, quoi des noms, no comment ; des salopes, affirmatif, des actrices, no comment ; des gamines, affirmatif, de quel âge, ooh ooh ooh. »

Couplet de Karim Benzema : « Si j’ai quoi, affirmatif, et quoi d’autre, no comment ; si je bande, affirmatif, pour qui ça, no comment ; pour des putes, affirmatif, et qui d’autre, no comment ; brunes, blondes, affirmatif, et rouquines, ooh ooh ooh

Couplet de Sidney Gouvou : « Si j’ai quoi, affirmatif, et quoi d’autre, no comment ; si j’assure, affirmatif, quoi tout seul, no comment ; d’la technique, affirmatif, du doigté, no comment ; self control, affirmatif, comment ça, ooh ooh ooh. »

Toute l’équipe en choeur : « si j’ai quoi, affirmatif, et quoi d’autre, no comment ; si j’ aime, ça affirmatif, quel côté, no comment ; peut importe, affirmatif, c’que j’ préfère, no comment ; obsédé, affirmatif, sexuel ooh ooh ooh… »

A écouter ici: http://www.wat.tv/video/serge-gainsbourg-no-comment-24s6v_uavi_.html