Francaisdefrance's Blog

24/04/2010

Racaille: quatre nouvelles agressions à Toulouse !

Ca continue, ça continue… Ce qui m’étonne et m’exaspère, c’est que ce genre d’actes barbares et gratuits prenne une telle ampleur… La France est livrée en pâture  aux « sous-merdes »! La France ne cherche pas à éradiquer le problème? La France met un genoux à terre? La France se soumet? Tout cela va (très) mal finir…

FDF

L’insécurité est partout, maintenant. On laisse faire ou on fait des « exemples »?

23 avril 2010

Dans la nuit de mercredi à jeudi, quatre nouvelles agressions ont eu lieu à Toulouse. En février, le nombre de vols avec violence a explosé : 109, soit près de quatre par jour. Le préfet de Haute-Garonne Dominique Bur s’exprime dans les pages de La Dépêche.

Vers minuit mercredi, trois jeunes ont agressé un homme de 27 ans dans le métro entre Reynerie et Bellefontaine, au Mirail. La victime a été frappée à coups de poing et s’est faite dérober une carte de crédit et de l’argent. Puis c’est dans le centre ville au Capitole et au bord de la Garonne, à la Daurade, que d’autres faits ont été signalés. Vers 2 heures du matin, hier, un jeune homme a été agressé place du Capitole par une dizaine d’invidus. Deux individus, soupçonnés d’être impliqués dans cette agression ont été interpellés dans la foulée. L’un d’eux est un ado, l’autre serait tout juste majeur.

On dénombre une dizaine d’agressions en centre ville ces derniers mois. Comment compte réagir la police nationale ?


Suite et source: http://tinyurl.com/38ge8c3

Voir également :

Merci à FDS…

Abattage halal: BB en remet une couche? Aidons là!

Samedi 24 avril 2010

Lettre ouverte de Brigitte Bardot au président de la République sur l’abattage rituel

Vous pensez, comme Brigitte Bardot, que l’abattage rituel est un acte barbare qui inflige des souffrances cruelles et inutiles aux animaux ?
Vous avez une enveloppe ?

Action SITA : imprimer, adresser, poster : la nouvelle façon de voter
Démocratie Directe


1 Imprimer la lettre ouverte de Brigitte Bardot adressée le 23 avril 2010 à Nicolas Sarkozy, président de la République :

http://sitamnesty.files.wordpress.com/2010/04/lettre_brigitte_bardot_bruno_le_maire.png
http://www.fondationbrigittebardot.fr/site/tele/rep1/2010/abattage-rituel-bardot-a-sarkozy-2010.PDF

2 L’adresse postale du président se trouve en en-tête de la lettre elle-même.

3 Mettre la lettre dans l’enveloppe, inutile de timbrer : le courrier au président de la république est dispensé d’affranchissement (voir http://www.elysee.fr/ecrire/), raison de plus pour ne pas s’en priver.
Poster.

C’est la nouvelle façon de voter, le vote réflexe citoyen d’information.


Refusez de manger halal à votre insu !!!

Les abattoirs trouvent plus rentable de n’avoir qu’une chaîne d’abattage… halal plutôt que d’en avoir deux, une halal et l’autre non. Et ces abattoirs omettent sciemment d’en aviser les consommateurs non musulmans car ils savent pertinemment que ces derniers n’achèteraient pas de viande étiquetée halal, d’une part pour ne pas cautionner la barbarie de l’abattage et d’autre part pour ne pas payer la taxe reversée au culte musulman.
Accepter l’abattage halal, c’est accepter que les non musulmans paient un impôt islamique sans le savoir.

La parade est simple : PRIVILÉGIER LA VIANDE DE COCHON, ainsi les ventes de viandes bovines ou ovines potentiellement halal vont décroître et les abattoirs comprendront vite le message en cessant ces pratiques scandaleusement abusives envers les consommateurs non musulmans.


Source: http://tinyurl.com/36kw5l9

Invasion: après les musulmans, l’Europe veut accueillir les « roms »…

Ca change des islamistes, mais c’est de la préférence non-nationale pour tous les pays concernés. En outre, on ne peut pas dire que cette population ait « bonne presse », non plus… On n’a pas fini d’en voir non plus avec cette décision européenne. PLUS DE FRONTIERES, qu’ils disaient… On voit le résultat… Et pour terminer, c’est encore de la stigmatisation à haute dose qui nous guette… Vous verrez.

FDF

L’Union européenne et les Roms

//

Vidéo sur les citoyens oubliés de l’Europe - Défendre les dr

Les Roms en Europe

Comme il est communément d’usage dans les discussions et documents politiques de l’UE, le terme « Rom » fait ici référence à divers groupes d’individus qui se décrivent eux-mêmes comme Roms, Gitans, Gens du voyage, Manouches, Ashkali, Sinti, etc.

L’utilisation du terme « Rom » ne cherche d’aucune manière à minimiser la grande diversité des nombreux groupes et différentes communautés Roms. Cet usage ne vise pas non plus à véhiculer des stéréotypes.

Depuis plus de mille ans, les Roms font pleinement partie de la civilisation européenne. Aujourd’hui, avec une population allant de 10 à 12 millions de personnes selon les estimations, les Roms constituent la plus grande minorité ethnique d’Europe, présente dans les 27 Etats Membres. La plupart des Roms sont citoyens de l’UE.

Toutefois, leur situation se caractérise par la discrimination et l’exclusion sociale persistantes dont ils font l’objet. La population Rom est également une population à risque en termes de pauvreté et de chômage, et est souvent victime des stéréotypes et des préjugés…

Suite et source (sortez vos mouchoirs): http://tinyurl.com/38g87vn

Le tee-shirt de la provocation revient !

Voilà ce qui nous pourrit la vie:


http://rutube.ru/tracks/3172098.html?v=f19d8a1ab13d6fe8ff637a4f6ee3f2cf&autoStart=true&bmstart=0
Merci à JLB pour l’info…

Barbarie « racaillesque »: un retraité narbonnais lapidé par des « jeunes » !

SALOPERIES !!!

Bande de saloperies ! Qui peut procéder à une lapidation, en France, de nos jours? Et surtout à l’encontre d’une personne âgée? Très simple:  lapidation + « jeunes » = délinquants « issus de l’immigration » et fanatisés par les enseignements barbares du coran. Ces sous-merdes, il ne peut y avoir qu’une seule alternative avec eux: une balle, une seule, et (je l’ai déjà dit sur ce blog) on envoie la facture à la famille. Ca se passe comme ça, en Chine, et croyez-moi, ça calme…S’il faut en arriver là…

FDF


Le retraité de 67 ans est tombé dans le coma quelques jours après l’agression. Depuis hier matin, Guy Trilles, 67 ans, est dans le coma. Victime d’un arrêt cardiaque, le paisible retraité narbonnais est soigné au service réanimation de l’hôpital de la ville. Les médecins à son chevet ont engagé le pronostic vital.

Le sexagénaire a été victime d’une agression particulièrement choquante. C’était le soir du dimanche 18 avril. Guy Trilles, qui a été peintre employé aux services techniques de la mairie de Narbonne, aujourd’hui à la retraite, décide d’aller promener son petit caniche. Mais, juste au bas de son immeuble situé rue Émile-Eudes, non loin du quartier « sensible » de Saint-Jean Saint-Pierre, il est violemment pris à partie par une bande de jeunes.

Son

fils Frédéric raconte : « L’un des jeunes lui a crié : « Aujourd’hui c’est ton tour ! » Ils lui ont jeté des pierres. Mon père s’est retourné et leur a demandé : « Mais qu’est-ce que je vous ai fait ? » Il a alors pris une pierre en pleine figure. Il a saigné durant trois heures. Son œil gauche était atteint. » Le malheureux a été conduit dans une clinique pour être soigné, avant de regagner son domicile. Mais plus rien n’était pareil pour Guy Trilles. « Il était vraiment en état de choc, explique son fils. Il ne comprenait pas cette agression complètement gratuite. Il s’est senti mal. Mon père ne mangeait plus et ne dormait plus. Il vomissait tout le temps. »

Quelques jours plus tard, le sexagénaire, dont l’état de santé s’était sérieusement dégradé, est allé consulter son médecin traitant. Qui, vu son état, a immédiatement décidé d’appeler les sapeurs-pompiers. A son arrivée aux urgences de l’hôpital, Guy Trilles a fait un arrêt cardiaque. « Pendant 48 minutes, ils ont essayé de le réanimer, indique son fils. En vain. Mon père avait attrapé un staphylocoque. Plusieurs organes étaient touchés. Le foie, les reins. Il a dû être placé sous respirateur artificiel et un appareil remplace ses reins. Aujourd’hui, il dépend des machines. »

S’il est difficile de faire un lien direct entre l’état de santé très dégradé de la victime et les jets de pierre, Frédéric Trilles, son fils, est révolté : « Il a une petite chance de s’en sortir. On nous a dit qu’il pouvait vivre deux ou trois jours, et avoir des séquelles énormes. Je perds mon père pour une connerie ! J’espère que la police va les attraper et qu’ils vont payer pour ça ! »

La famille de la victime a déposé une plainte au commissariat de Narbonne. On ne savait pas, hier soir, si les agresseurs avaient été identifiés. Si l’on s’en tient à ce qu’a crié la bande (« Aujourd’hui, c’est ton tour ! »), cette lapidation en pleine rue ne serait pas la première.

Source: http://tinyurl.com/35tc87x


Racaille: nos villes ne dorment plus sereinement…

Une nuit ordinaire à Paris. La racaille exprime sa haine, la police fait ce qu’elle peut, et c’est partout pareil dans les villes françaises où les « niktamère » ont créé des zones de non-droit. L’insécurité des citoyens est devenu un sérieux problème. Mais tout problème a une solution…

FDF

23/04/2010

Que se passe-t-il à Paris, la nuit ? La banlieue est-elle aussi difficile qu’on le prétend ? Chaque jour, l’état-major de la police nationale dispose d’un document relatant précisément l’ensemble des crimes et délits recensés, la veille, sur le terrain.

Au moment où le débat sur l’insécurité refait surface avec un chef de l’État en première ligne, lepoint.fr lève le voile sur des statistiques méconnues en révélant, par le menu, l’ensemble des faits relatés de 17 heures à 7 heures du matin, dans la nuit du jeudi 22 avril. État des violences urbaines ou affaires plus graves, tout y est scrupuleusement recensé par la direction de la sécurité de proximité de l’agglomération parisienne (DSPAP), de la poubelle incendiée dans le XVIIIe arrondissement de la capitale au vol à main armée dans une tranquille épicerie de l’Essonne…



Lettre ouverte en réponse au Président du MRAP…

Reçu par mail… Je ne pense pas que ce soit un hoax… Mais bon; je vous la livre comme ça, brute de pomme. A force d’user la corde sur laquelle il tire depuis un moment, Aounit l’a rendue fragile; très fragile…

FDF

Monsieur,

Vous avez organisé récemment, en tant que président du MRAP, un colloque à l’Assemblée nationale intitulé « Du racisme anti-arabe à l’islamophobie ». Vous y avez dénoncé, en France, « les mosquées souillées, les discriminations à l’emploi et au logement, les appels au meurtre, les violences et agressions à l’endroit des populations et des lieux de culte musulmans. Vous avez montré du doigt l’impunité dont bénéficient les auteurs de ces délits, appelant à “un réveil de l’opinion publique”, un sursaut des institutions (Police, Justice, Education nationale, etc.), une mobilisation des grandes consciences intellectuelles.

Vous avez raison ! De plus en plus de Français sont racistes. De plus en plus en ont par-dessus la tête de ce qu’ils appellent (à tort) l’invasion islamo-maghrébine. De cet afflux de populations inassimilables qu’ils croient (à tort) être le ressort principal de la délinquance et de la criminalité. De plus en plus sont épouvantés (à tort) par l’afflux de populations qui, ayant chassé l’occupant raciste des territoires qu’il exploitait, ont rendu ces terres à l’heureux état de nature mais sont contraintes de chercher, auprès de l’ancien colonisateur raciste, les remèdes à la misère provoquée par la décolonisation.

De plus en plus de racistes ont (à tort) des idées de violence en entendant sur les radios les poésies du groupe afro-maghrébin Sniper qui chante, par exemple : « La France nous ronge, le seul moyen de se faire entendre est de brûler des voitures. La France est une garce. On nique la France. »

Oui, Monsieur Aounit, la triste vérité est là : les racistes n’entendent rien à la rude poésie des cités et ils en ont par-dessus la tête d’entendre des hexagonoïdes chanter qu’ils niquent la France, et qu’ils baisent leurs mères.

C’est sûr qu’il y a quelque racisme à ne pas accepter ces coutumes de baiser notre mère et de niquer notre pays, mais c’est ainsi, Monsieur Aounit : les racistes ne sont pas tolérants.
Et ils ont tort. Vous avez raison !

Mais comment ces petits blancs arriérés seraient-ils assez évolués, ouverts, libéraux et modernes pour accepter que des populations qu’ils ont accueillies, nourries, soignées et enseignées leur crachent leur haine et leur mépris à la figure ?

Vous faites bien de dénoncer ce racisme-là en France dans la Chambre des députés de cette République qui vous a fait tant de mal.. La dignité de l’endroit ajoute à la force de votre réquisitoire. Mais vous feriez mieux encore en allant le prononcer là-bas, au bled.

C’est sur place, chez eux, alors qu’ils sont encore libres, qu’il faut alerter les milliers d’Afro-musulmans et d’islamo-maghrébins qui s’apprêtent à céder au mirage du RMI, de la Sécu, des allocs, et à basculer dans le piège affreux que leur tendent les racistes français.

Monsieur Aounit, dites-le à vos frères, à vos cousins, à vos femmes, à vos enfants, à vos voisins, à tous ceux du bled et de la brousse : la France raciste ne veut pas d’eux parce que dans son aveuglement raciste, elle les regarde (à tort) comme des envahisseurs et des prédateurs.
Dites simplement cette sinistre vérité aux vôtres Monsieur Aounit.

Ne les laissez pas se jeter dans la gueule du loup. Il est de votre devoir de protéger ces malheureux contre cette effrayante menace. Les laisser venir, serait se rendre coupable de non-assistance à personnes en danger.

D’ailleurs vous-même, Monsieur Aounit, vous et tous ceux qui comme vous, êtes condamnés à vivre dans cet abominable pays raciste, n’hésitez pas : brisez vos chaînes, secouez la poussière de vos sandales et quittez cet enfer.

Ne faites pas plus longtemps aux racistes le cadeau de votre enrichissante présence.

Ne soyez plus le gibier de ces chasseurs impitoyables qui attaquent vos mères dans le métro, violent vos filles dans les caves, pillent vos supermarchés, brûlent vos voitures dans vos cités, vendent de la drogue à vos enfants. Ne leur laissez aucun homme à discriminer, aucune femme à insulter, aucun enfant à battre, aucune mosquée à souiller.

N’hésitez pas : vengez toutes ces années de terreur, de souffrance, d’humiliation, d’exploitation qu’ils vous ont infligées : privez-les de la chance que vous représentez.

Et puis, pourquoi vous gêner ? En partant, emmenez vos amis. Les grandes consciences intellectuelles, les militants immigrationnistes, les journalistes amis, les dirigeants socialistes, communistes, trotskistes et autres.

D’abord cela leur épargnera l’insupportable peine de vivre sans vous, ensuite cela privera la France raciste de la formidable force intellectuelle qui fait son rayonnement dans le monde entier.  Ils seront bien punis, les racistes !

Songez-y, Monsieur Aounit : ils auront l’air de quoi les Le Pen, les Gollnisch, les militants du FN et les électeurs de tout ce monde quand, le dernier bateau ayant franchi la ligne d’horizon, l’ultime avion s’étant évanoui dans l’azur, la dernière camionnette étant passée de l’autre côté de la frontière, ils découvriront qu’ils sont désormais entre eux ?
Entre racistes.
Tout seuls.
Ah, on voudrait voir ça ! Rien que pour le plaisir.

Cordialement

Major A. P.




On est bien contents… Le président de la grande mosquée de Strasbourg est « satisfait » des Alsaciens…

L’Alsace conquise par le charme de l’islam ? Mais pour qui se prend t’il pour annoncer ça sans vergogne? C’est le nouveau patron de la région Alsace? Je ne crois pas; ça se saurait… Et en plus, il nous prend pour des cons!

FDF

VIDEO

Gentil, le Saïd… Les Alsaciens seront asservis en derniers, c’est normal, il en est content…

Bien content des Alsaciens? Ca rassure; ils subiront moins que les autres « infidèles » l’application de la charia quand la France sera sous le joug des intégristes…

FDF


« C’est le sens des propos de Saïd Aalla, président de la Grande Mosquée de Strasbourg, lorsqu’il répond aux questions d’une journaliste sur le plateau d’ Alsace 20.

Interrogé sur le constat d’un « climat islamophobe galopant en France » tiré début avril par le président de l’UOIF, Saïd Aalla souligne au contraire « la chance » qu’ont les musulmans d’Alsace de bénéficier d’« une ambiance très très favorable au dialogue » et le fait que « la communauté musulmane continue à vivre dans des conditions très favorables ». « On est loin, poursuit-il, d’avoir des problématiques islamophobes en Alsace malgré la percée du Front national. […] L’ensemble des Alsaciens nous témoignent leur sympathie. Ils continuent à travailler avec la Grande Mosquée de Strasbourg mais également avec les différentes associations musulmanes (de manière) très très très enthousiaste. »

Des compliments qui vont certainement très, très, très droit au cœur de Roland Ries, sénateur-maire PS de Strasbourg, qui multiplie les gages à la communauté musulmane depuis son élection en 2008. Une vraie politique de préférence musulmane, avec la relance des travaux de la Grande Mosquée de Strasbourg, pour laquelle l’ancienne municipalité UMP ne souhaitait pas le recours à des fonds étrangers (le Maroc est depuis l’un des principaux pourvoyeurs de fonds), la promesse d’un minaret (« Si la communauté le souhaite, elle aura son minaret », indiquait le maire en novembre 2009) et l’annonce dans le même temps de la création d’un cimetière musulman dans l’agglomération.

Devant les participants au Colloque international « Islam en Europe : formation des cadres, éducation religieuse et enseignement du fait religieux » qui s’est tenu fin mars à Strasbourg, l’adjoint au maire chargé des cultes Olivier Bitz rappelait également que « l’islam n’est pas une religion périphérique » dans sa ville et réaffirmait le souhait de Roland Ries : ériger Strasbourg, qui compte entre 12 000 et 15 000 musulmans, en modèle de cohabitation religieuse en Europe. De quoi pouvoir dire bientôt : heureux comme l’islam en Alsace. »

Lu sur: http://fr.novopress.info

Loi sur l’interdiction de la burqa: de quoi faire oublier notre situation économique désatreuse…

Ca tombe bien effectivement, cette polémique qui enflamme la France au sujet de la future loi anti-burqa. Pendant ce temps, le peuple oublie de regarder dans son porte-monnaie (vide)…

FDF



23 avril 2010

En France, on a du pétrole cher et à défaut d’idées forcément judicieuses, on ne manque toutefois jamais l’occasion d’annoncer une nouvelle loi. Parfois même, on arrive à la voter. Pas toujours à la faire exécuter. Et pour cause. Mais quelle importance ?

Dernier projet de loi annoncé, donc, celui sur l’interdiction de la burqua, ce voile intégral qui transforme les dames à l’islam excessivement radical en clone de Belphégor.

Pourquoi tant de bruit et pourquoi aujourd’hui ? Bien sûr, on prête à Nicolas Sarkozy, en panne de popularité, de vouloir récupérer des voix électorales qui lui firent tant défaut aux dernières élections régionales.

Sans doute… Mais ça lui permet plus sûrement encore de faire oublier la situation économique, fort éloignée de ses promesses électorales. Qu’on le désire ou non, il est difficile pour la France d’en bas de travailler “plus” de nos jours. Quant à gagner davantage, la même en rit jaune chaque fin de mois, cette dernière commençant d’ailleurs pour beaucoup à partir du 15 du mois…

Nicolas Sarkozy et ses conseillers tout de machiavélisme à défaut de subtilités, doivent penser que tant qu’on parlera du statut à venir des Belphégors, on oubliera d’autant plus facilement le déficit du pays, les coups de canifs – réels ou supposés – dans le contrat du couple élyséen, la faillite des États hellènes avant celles des États ibèriques, lusitaniens et, qui sait, du nôtre dans la foulée…

Un peu comme cette jeune, très jeune demoiselle, en passe d’être le bouc émissaire des prochains mauvais résultats prévisibles de notre équipe nationale de football pour avoir accordé ses faveurs à (au moins) trois de nos champions pour le prix de quelques smics la nuit des bonheurs.

Si cette demoiselle avait porté la burqua, nul doute que nos cadors du ballon rond n’auraient pas eu l’idée de fureter dessous… La Burqua contre les faiblesses de la chair ? C’est un peu fait pour, d’ailleurs.

“Dessous la burqua”, justement, c’est le problème qui va à l’évidence se poser si son interdiction est décidée et votée.

L’accent sera mis sur la protection et la dignité de la femme plutôt que sur la répression d’une supposée pratique religieuse”, nous assure-t-on. C’est beau comme de l’Alliot-Marie. D’ailleurs, c’est bien de notre éminente garde des sceaux et qui pourrait la contredire ? Personne… sinon la future application de la loi, peut-être.

Lorsqu’une Belphégor déhambulera sur les Champs-Élysées, nul doute que des policiers interviendront avec zèle pour mettre fin à la provocation et assurer du même coup leur quota de résultats quotidiens… Mais quand une demi-douzaine de fantômes se promèneront dès potron minet dans certaines accueillantes citées de nos banlieues qui ne cessent de faire la une des faits divers, qu’adviendra-t-il ?

Forcément la même chose que lorsque des autos y flambent, lorsque des gangs s’y affrontent, des pauvres filles y “tournent” dans les caves et qu’y prospère au vu et au su de tous une économie made in Katmandou, pudiquement appelé “parallèle”…

Forcément comme la promesse, en juin 2005, de Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur, de “nettoyer” au “karcher” la cité des 4 000 à La Courneuve (Seine-Saint-Denis)…

Source: Philippe Randa

Burqa: Nicolas Sarközy a-t-il en tête un référendum ?

Ce serait bien le premier; et certainement le dernier…
FDF

23/04/2010
Voilà une stratégie plausible que Nicolas Sarkozy pourrait avoir en tête sur le sujet de la burqa avec, en ligne de mire, la victoire en 2012. A bien y réfléchir, c’est pervers, mais c’est loin d’être délirant comme scénario.

1/ Nicolas Sarkozy présente un projet de loi pour l’interdiction totale du port de la burqa, contre l’avis consultatif des sages du Conseil d’Etat.

2/ La loi est examinée au Parlement selon la procédure accélérée, histoire de permettre à la suite du plan présidentiel de se dérouler dans les temps.

3/ Sitôt la loi promulguée, l’opposition saisit le Conseil Constitutionnel.

4/ Le Conseil Constitutionnel dit que la loi est effectivement contraire à la constitution et rejette le texte.

5/ Puisque cette loi ne peut être appliquée à cause de la constitution, le président de la République décide que c’est la constitution qu’il faut changer.

6/ Un référendum est organisé pour modifier la constitution et ainsi permettre l’adoption d’une loi interdisant le port de la burqa.

Bilan de l’opération ?

– A moins d’un an de la présidentielle, il mobilise la droite autour de l’identité nationale et de la place de l’Islam dans la république et accessoirement des questions sécuritaires et de l’immigration.

– Il provoque un débat qui divise la gauche (les leaders de la gauche plurielle sont très loin d’avoir le même avis sur la question).

– Il se place en homme providentiel en ayant eu le courage de défier l’institution constitutionnelle. Il démontre ainsi que la volonté politique est la plus forte.

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais je trouve que ce scénario se tient vachement bien.



Source: http://tinyurl.com/24quz3d

Dans la « pure » lignée de la Halde…

Jeudi 22 avril 2010

Publié avec l’autorisation de Cri du Contribuable :

Le gouvernement a investi un million d’euros dans une consultation diffusée sur la plate-forme de blogs Skyblog et intitulée « La grande consult’ »

L’objectif ? Toucher les 15-24 ans en allant sur leur terrain, les réseaux sociaux. Alors que les campagnes de communication du gouvernement touchent modérément les jeunes, peu réceptifs aux encarts publiés dans la presse papier par exemple, ils sont  très présents sur la Toile. Thierry Saussez, délégué interministériel à la communication et directeur du Service d’information du gouvernement (SIG), a donc imaginé un support qui « parlerait » aux jeunes. Ainsi, le gouvernement posait la question : « Tu es comment avec ton mec/ta nana ? » aux jeunes internautes, avec comme réponses possibles : plutôt câpricieux(se), jaloux(se), câlin(e), colérique…

La Halde avait déjà défrayé la chronique il y a deux ans, lorsqu’elle avait lancé un blog, sur la plate-forme Skyblog aussi, où il était conseillé aux jeunes de « s’impliquer dans la lutte contre les discriminations » dans les commentaires.


N’oubliez pas : le million d’euros qui sert à financer ce «projet», c’est le vôtre.

vu sur http://www.rebelles.info/article-un-million-d-euros-pour-un-skyblog-49079118.html