Francaisdefrance's Blog

17/04/2010

Toulouse: des « anges gardiens » issus de l’immigration…

On sait ce que ça donne, les médiateurs issus des quartiers difficiles… Lâchés dans les quartiers sensibles, leur rôle est beaucoup moins important que ce qu’il devrait être… Les racailles sont d’anciens potes et ils ne tiennent pas à se mettre mal avec… J’en ai connu des semblables, quelque part, En France, et  j’ai pu constater que tout d’abord, ils étaient choisis n’importe comment, selon des critères très flous, et n’avaient pas la carrure physique ni diplomate pour s’imposer par le dialogue face à une racaille nettement plus aguerrie et surtout qui n’en avait rien à f….. d’eux. Secondo, leur principale occupation était de sillonner la ville en bus (gratuitement) pour passer le temps, équipés de talkies walkies pour pouvoir appeler la police en cas de « gros » problèmes. Redondants et contre productifs, en fait, les « médiateurs » de banlieue… Et ne nous leurrons pas; il en est de même aujourd’hui…

FDF

16 avril 2010

Ils auraient pu rajouter « propagande et recrutement » sur leurs blousons…

« Depuis deux mois, le métro toulousain a ses anges gardiens. Ils s’appellent Habib, Brahim, Madjid, Fatima, Halima ou encore Marine. Quarante-sept jeune, issus pour la plupart des quartiers «difficiles», sont des médiateurs de l’association Médiation Prévention Relais. Ils sillonnent les lignes pour régler les problèmes d’incivilités et de délinquance en étant à l’écoute des voyageurs.

En formation en alternance, ils pourront ensuite prétendre à un diplôme de médiateur social dans les transports publics urbains voire à un bac pro …

La force des mots plus que celle des bras, c’est leur credo, insufflé par leur chef Serge Noël, mais également une démarche souhaitée par Tisséo qui poursuit là sa politique de «main tendue» en direction des quartiers. «Notre job est de discuter. On explique par exemple à ceux qui ne paient pas que l’amende sera plus salée qu’un ticket ! Parfois, on se fait insulter mais on arrive toujours à avoir raison», confie Sofiane.

«Certaines fois, c’est plus dur. Comme les sorties de boîtes de nuit avec des gens saouls. Mais on essaie quand même, en insistant… Il y a des règles à respecter. Et on appelle la sécurité ou la police quand ça va trop loin», ajoute Kaddour, son coéquipier ce jour-là. Côté passagers, les premiers retours sont bons : «On les a vus faire, ils calment les gens qui nous emm…» lance un quadra pressé. «C’est bien que ce soit eux qui connaissent les jeunes des banlieues. On se sent plus en sécurité », dit Céline, une mère de famille. »

« Pillé » à: http://tinyurl.com/y6g8eqo

Les délires de l’islam: il est urgent de nommer Cheikh Khaled gouverneur de Paris ! Ministre de la Défense, de la justice et de l‘ intérieur !

Vendredi 16 avril 2010

On devrait inviter plus souvent le gouverneur de la province de la Mecque!

Il a une bonne tronche…

…de vainqueur.

En visite en France à l’invitation du Sénat, le progressiste prince saoudien est venu présenter «un projet de rénovation grandiose» pour les quartiers insalubres de La Mecque et Djedda. Il envisage ainsi de reloger et de régulariser près d’un million de sans-papiers qui vivent dans ces quartiers.

Alors que François Fillon a annoncé jeudi soir qu’un projet de loi sur l’interdiction du port du voile intégral serait déposé au printemps, le prince saoudien Khaled al-Faysal gouverneur de la province de La Mecque, berceau de l’islam est venu apporter un avis qui devrait conforter les plus ardents défenseurs de cette future législation.

«Chez nous, je demande aux pèlerins de respecter nos règles. Je demande la même chose aux musulmans qui habitent en France. S’ils ne veulent pas obéir à ses lois, ils ne devraient pas vivre en France» a-t-il déclaré au journaliste Pierre Prier du quotidien Le Figaro.

« Je dirais que l’islam n’est l’ennemi de personne, que l’on peut se dire musulman sans inclure dans ses prières les prophètes Moïse et Jésus», a ajouté Khaled al-Faysal, pour prendre la défense de sa religion qui occupe une place centrale en Arabie saoudite.

Que peut-on en dire? Si un responsable politique français avait prononcé cette phrase, elle aurait aussitôt été qualifié de raciste par les bien pensants et les droit-de-l’hommistes du MRAP, SOS-Racisme, LDH et autres LICRA. Ces organisations auraient rameuté le ban et l’arrière ban afin de déclencher des manifestations contre la droite infâme et fascisante voire raciste. Elle aurait sûrement réclamé la démission du coupable et nous aurions eu droit à quelques bons mots faussement scandalisés de la gauche en émoi.
Cependant, il aurait été intéressant d’entendre les principaux responsables et dignitaires musulmans installés en France, (notamment ceux qui siègent dans les instances représentatives) demander à leurs ouailles de respecter les lois de la République.

J’imagine donc qu’ils ne manqueront pas d’expliquer à ce Khaled al-Faysal (gardien des lieux saints) qu’il ne connait rien à l’Islam et qu’il n’a rien compris écrit ce lecteur qui ajoute : ce n’est pas aux musulmans de France de se conformer aux lois de la République, c’est à la République de se plier à leurs volontés semble t’il !

Il ajoute caustique : il est urgent de nommer Cheikh Khaled gouverneur de Paris ! Ministre de la Défense, de la justice et de l‘ intérieur !


Source: http://puteaux-libre.over-blog.com/

Vesoul: l’imam de la mosquée incitait à la haine raciale contre l’Occident !

Samedi 17 avril 2010

Je n’arrête pas de le répéter: « l’islam n’est pas une religion, c’est une idéologie nauséabonde« .

Cette affaire de l’imam de vesoul qui prêchait la haine du monde Occidental ne le prouve t’ il pas? Et que font les associations gauchos-bobos qui luttent, en principe, contre ça? Ah oui, c’est vrai, c’est à sens unique…


Retour sur une atteinte à la sûreté de l’Etat…

FDF

L’imam de Vesoul a laissé le souvenir de prêches engagés. Ses interventions ont été remarquées par les Renseignements généraux de Haute – Saône qui délivrent une  » note blanche  » à son sujet dès le mois de septembre 2006. Les policiers frémissent aux propos d’Abakar Mahamat – Zene, un fringant imam venu du Tchad pour conduire la communauté musulmane de Vesoul. Ses diatribes sont qualifiées de  » virulentes, anti – occidentales, anti – américaines, justifiant le Djihad, la guerre sainte des intégristes « …

La suite et source: http://tinyurl.com/y4eqmm6

Les enfants de l’islam… (vidéo). Accrochez vous…

“Mahomet a dit, je le cite : « Allah m’a ordonné de me battre contre les gens jusqu’à ce qu’ils témoignent qu’il n’y a pas d’autres dieux qu’Allah et que Mahomet est son messager ».

Une vidéo impressionnante sur les enfants musulmans corvéables et maléables et dont les tarés d’adultes se servent pour combattre l’Occident. Des bombes humaines à peine sorties du berceau. Ignoble!

FDF

Lire: http://www.youtube.com/watch?v=N54gScJ5hWU

Islam: Idéologie à éradiquer de la surface du globe! Mais ils sont nombreux…

Résistance: ça chiale dans les oueds…

Lu sur un site manifestement et haineusement « anti-Français ». Ah, ça, il ne nous aiment pas. Une bonne consolation, quand-même: ils n’aiment pas les Britanniques non plus. La stigmatisation marche fort aussi Outre-Manche… La résistance aussi… Si ils ne se sentent pas aimés chez les populations qu’ils tentent d’envahir, c’est très simple: retour au bled !!! On aura (enfin) la paix.

FDF

Voir: http://www.ajib.fr/2010/04/profanation-mosquee-manchester/

La vermine collabo sévit toujours !


Aujourd’hui elle aide les nazislamistes à envahir la France.

Jeu 15.4.10

Retour sur une histoire de… France???
FDF

André AUSSIGNAC, originaire de Bordeaux, militaire appelé en Algérie, était venu relater en détail son enlèvement par le FLN, après l’indépendance, et le calvaire inhumain qu’il a subi dans une mine de fer près de Miliana, avec d’autres français civils ou militaires.
> > >
> > >
Le témoignage écrit ci-dessous correspond tout à fait à ce qu’il avait dit lors de cette conférence.
> >


André Aussignac, 68 ans, appelé du 23e Rima à Alger, a été déclaré disparu le 21 juillet 1962 par l’armée française.
« Le soir du 21 juillet 1962, j’ai quitté, en uniforme, la Maison carrée (caserne) d’Alger pour aller acheter des cigarettes. Je suis tombé sur un barrage d’ arabes algeriens  en uniforme. Ils m’ont pris ma carte d’identité militaire et l’ont déchirée. Je me suis retrouvé dans une camionnette avec des civils européens, dont le propriétaire du véhicule. On a été conduits dans une briqueterie, déshabillés et jetés dans un four encore tiède. Dans la nuit, d’autres Européens sont arrivés. A la fin, on était 17. Nous sommes restés là, entassés, sans boire ni manger, à redouter qu’ils allument le four. Au bout de quarante-huit heures environ, nous sommes partis en camion bâché. Une fois dans le djebel, on nous a fait descendre et on a entamé une marche forcée de plusieurs semaines pour arriver à la mine de fer de Miliana. Là, on nous a jetés à moitié nus dans une galerie. Dans la mienne, on était environ 60, mais il y avait d’autres galeries avec d’autres Européens. On nous obligeait à creuser avec des petites pioches. On avait droit à un verre d’eau par jour et parfois à un plat de semoule. Pour ne pas mourir de soif, on mettait nos slips dans les parois humides de la mine et on suçait les gouttes d’eau. Quand le plat de semoule arrivait, on se battait comme des chiens entre nous. Certains sont morts d’épuisement, d’autres se sont volontairement tués. Une fois, l’un d’entre nous a planté sa pioche dans la terre et s’est jeté sur la lame.
> > Un jour, un ministre algérien est venu visiter la galerie. Je ne me suis pas levé pour le saluer. Il m’a balancé un grand coup de pied dans la tête [la cicatrice à l’arcade sourcilière est encore visible]. J’ai essayé de m’évader deux fois sans succès. La première fois, en représailles, on m’a donné de grands coups de bâton sur les chevilles. La deuxième, on m’a assis sur une pierre, ligoté à un pieu et arraché les ongles des orteils avec une pince. La troisième tentative a été la bonne. J’étais avec deux autres copains qui ont été abattus. J’ai marché jusqu’à l’épuisement. Des pieds-noirs m’ont découvert évanoui et nu dans un fossé. Ils m’ont soigné, puis embarqué dans un chalutier en direction de Marseille. Quand je suis arrivé chez moi, à Bordeaux, ni mes parents ni ma fiancée ne m’ont reconnu. Je pesais moins de 40 kilos [contre 70 avant son départ].
> > Le 22 juillet 1963, j’ai été arrêté par la gendarmerie de Villeneuve-sur-Lot. C’était pendant mon voyage de noces. On m’a interné au fort du Hâ pour « désertion en temps de paix » ! J’ai été brutalisé. On voulait que je livre les filières qui m’avaient permis de revenir d’Algérie. Je suis resté muet. On m’a ensuite conduit à l’hôpital militaire Robert Piquet. Sur la porte de ma chambre, on avait inscrit : « Individu dangereux, à ne pas mettre en contact avec les autres recrues ». Le tribunal militaire de Bordeaux m’a finalement acquitté. Je rends hommage au commissaire du gouvernement qui a plaidé pour ma non culpabilité. Il a ensuite été muté. En novembre 1963, le sénateur Etienne Dailly a évoqué mon cas au Sénat (Journal officiel du 24 novembre 1963, p. 2572). Quelques jours auparavant, la Sécurité militaire m’avait menacé pour que je me taise. Mon histoire gênait. Je me suis tu jusqu’à aujourd’hui. J’offre ce témoignage à la mémoire de mes compagnons qui ont été sacrifiés. »

Merci à CD pour l’info…

Racaille: arrogance et haine de la France. Un site anti-français est né…

Avatar du site: remarquez le foulard, au passage…


Ils viennent de sortir un livre!!!!!! NIQUE LA FRANCE « Devoir d’insolence » ZEP… Délire total!

Le site de la haine: www.zep-site.com

A visiter. Vous irez vomir après…

La Halde ne bougera pas, là… Les autres associations à préférence non-nationale, non plus.

Merci à Françaisdici pour l’info…

FDF

Islamisation/immigration: un Alsacien se lâche…

Reçu par mail. Encore des vérités qui vont « blesser ». Courageux, le mec, il signe son courrier. Bel exemple de résistance et preuve que la France semble enfin se réveiller. Lisez plutôt:

FDF

vendredi 15 janvier 2010, par Francis Burgard

En Alsace, la République nous a demandé d’abandonner

notre langue… et elle accepte maintenant l’arabe !

Comme vous, j’ai été choqué de voir de plus en plus de commerces de notre ville de Mulhouse afficher désormais leurs publicités dans la langue arabe :
boucherie halal, coiffeur, bazar.
Le marché du canal couvert est devenu Bal el Oued.


Cela est pour moi Alsacien, particulièrement insupportable
car dans ma jeunesse dans l’après guerre le gouvernement
français avait interdit que l’Alsacien soit parlé dans
les établissements scolaires pour des raisons
d’intégration. Or, en ce qui nous concerne nous avions
été ballottés entre les Allemands et les Français et
notre langue maternelle était l’Alsacien un mélange des
deux en quelque sorte. Moi même, je ne parlais pas le
Français jusqu’à ce que je sois scolarisé !
L’Alsace s’est donnée à la France et les
Alsaciens ont fait tous les efforts nécessaires pour être
des Français à part entière et ce même si encore
aujourd’hui une partie de la population sait encore parler
l’Alsacien ce qui est d’ailleurs un avantage quand nous
allons chez nos voisins Suisses ou Allemands !
Il n’y a pas d’inscriptions en Alsacien sur les
germaniques ! Nous sommes fiers d’être Français même si
Récemment mon ophtalmologue m’a prescrit des gouttes de chibro-cadron et j’ai constaté avec stupéfaction que le

mode d’emploi était trilingue :

Français (ouf)
Anglais (langue internationale)
Arabe !!!
Compte tenu de notre passé Alsacien, je me suis senti
agressé et discriminé car si déjà une troisième langue
devait figurer sur le mode d’emploi cela aurait du être l’Alsacien ou l’Allemand que nous comprenons aussi.

J’ai donc écrit à la haute autorité contre les
discriminations (Halde), et cette dernière m’a envoyé promener.
J’ai écrit à deux députés et je n’ai jamais obtenu de réponse
(un de droite et un du centre).

Ce n’était pas la peine d’écrire à la Mairie de
Mulhouse qui promotionne la 6 ème mosquée de la ville avec
boucherie halal et école coranique le tout avec des
subventions bien grasses !
L’Eurabie est en marche et on voit bien que tout le
monde s’en fout.
L’autre jour votre pétition contre le
voile et la burqa franchissait péniblement la barre de
5.000 alors qu’on nous annonce 65.000.000 d’habitants.
Les musulmans votent et les politiques les cajolent. Je suis
consterné devant cette invasion rampante et je vois arriver
une libanisation de l’Europe avec des guerres civiles
comme il y en a eu dans l’ex Yougoslavie où l’Europe a
d’ailleurs fièrement installé et promotionné sur son
sol une république islamique dans laquelle aujourd’hui
même les chrétiens doivent fuir.
Je suis anxieux pour l’avenir des mes enfants et
petits enfants

La politique professionnelle nous fait tanguer, rien
ne va plus : Démocratie morte (Où est notre choix ? UMPS
?) Déficits abyssaux, dette à plus de 75% du PIB, chômage
galopant, immigration énorme, mort de notre industrie,
appauvrissement et dans 50 ans la France sera un pays sous
développé.

Pauvre France où vas tu ?

Francis Burgard

Piqûre de rappel en direction des « résistants » des temps modernes…

Ca, c’est un vrai devoir de mémoire, et non pas de la soumission comme on peut tristement le constater tous les jours au vu des agissements de certains qui, sans vergogne, plient un genoux devant l’envahisseur imbibé « d’amour, de paix et de tolérance » …

FDF

FRANCE RÉVEILLE TOI.

Ma France a un hymne et c’est la Marseillaise.

Ma France a une cuisine et c’est la bouillabaisse.
S’il arrive à ma France de manger du couscous,
Ma France ne veut porter ni burka ni burnous.
Et pour que leurs vêtements n’envahissent pas nos régions ..

FAITES DONNER LA LEGION.

Ma France c’est un bistrot où coule le gros rouge.

Ma France n’a qu’un drapeau et il est bleu, blanc,rouge.
Ma France mange du porc et du bon saucisson
Et n’entend rien changer à ses belles traditions.
Et s’il faut à ces cons faire entendre raison

FAITES DONNER LA LEGION.

Ma France c’est un village surmonté d’un clocher
Et non pas un fondouk doté d’un minaret.
Nul ne veut un imam à la place d’un curé
Ou voir une fatima jouer les députés.
Et face à cette racaille qui pollue la nation

FAITES DONNER LA LEGION.

Ma France se veut être fille aînée de l’église.
Ma France est généreuse mais chrétienne avant tout ..
Et si toutes les autres sont largement admises
Vraiment aucune nouvelle s’imposera chez nous.
Et face aux islamistes qui huent notre religion

FAITES DONNER LA LEGION.

Ma France n’a rien de black et encore moins de beur ..
Ma France n’est pas plus jaune que grise, mais bien blanche
Et si nous accueillons tous les gens de couleurs,
Ce n’est pas uniquement pour qu’ils fassent la manche.
Et face aux immigrés qui bouffent tout notre pognon

FAITES DONNER LA LEGION.

Ma France n’a que faire de tous les clandestins
Et autres sans-papiers qui gâchent notre quotidien.
Il faut les renvoyer manu militari
Que cela plaise ou non à certains ahuris.
Face aux envahisseurs qui occupent nos maisons

FAITES DONNER LA LEGION.

Les terrains de football ne sont plus que crachoirs
Où des soi-disant français sifflent l’hymne national.
Pour l’heure seul le rugby fait bien plaisir à voir.

Les matchs ne finissant pas en bagarre générale.
Aussi pour que les stades n’aient plus un seul morpion

FAITES DONNER LA LEGION.

Les banlieues parisiennes sont des zones de non-droit
Où certains trous du cul font régner leur seule loi.
Policiers et pompiers ne peuvent intervenir
Sans se faire caillasser ou bien se faire pourrir.
Si nos forces de l’ordre ont peur de la baston

FAITES DONNER LA LEGION.

Nous n’invitons personne à regagner la France,
Mais que les étrangers respectent bien nos lois.
Nous entendons bien vivre en bonne intelligence
Mais avec des personnes qui aiment notre toit.
Pour que des autres connards on ait la reddition

FAITES DONNER LA LEGION

Injures raciales: Brice Hortefeux, chasseur-chassé par le MRAP…

On peut le penser (comme beaucoup), mais de là à l’exprimer en public, surtout quand on est ministre de l’Intérieur… Ca, il est sûr que Aounit (MRAP) ne voulait pas le louper… Retour sur une bourde:

FDF

Des choses à ne pas dire…


16.04.10
Le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, le 3 novembre 2009 à Versailles.
Ouhlà! J’ai dit une connerie…

Le ministre de l’Intérieur avait déclenché une polémique en s’adressant à un jeune militant UMP d’origine maghrébine…


«Quand il y en a un ça va. C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes.» De qui parlait Brice Hortefeux l’été dernier en s’adressant à Amine, jeune militant d’origine maghrébine? Le ministre et ses collègues de l’UMP avaient avancé des explications plus ou moins fumeuses, expliquant notamment qu’il faisait allusion aux «Auvergnats». C’est désormais à la justice de trancher.

Car pour le Mrap, les propos tenus à l’occasion des universités d’été de l’UMP de Seignosse par le ministre de l’Intérieur sont de l’ordre de l’injure raciale. A ce titre, le mouvement antiraciste a assigné Brice Hortefeux devant la 17e chambre du tribunal correctionnel, qui s’est réuni à 13h30 ce vendredi…

Source,  suite et vidéo sur: http://tinyurl.com/y5vs2hr