Francaisdefrance's Blog

10/04/2010

L’islam en France: des chiffres…

Ce ne sont que des chiffres, datant de 2007, et ne sont pas, pour une fois, de source gouvernementale. Néanmoins, aujourd’hui, en 2010, il serait bon de connaître les VRAIS chiffres. Mais ça, il faudrait galérer pour les obtenir et de toutes façons, on les connaîtra jamais… Secret défense, certainement. Mais au vu de la place que prennent les musulmans et leur idéologie dans notre quotidien, on pourrait en déduire qu’ils sont beaucoup plus nombreux…

FDF



Voir aussi ici.

Population se déclarant de confession musulmane en France métropolitaine (hors Corse): moyenne 3 %  ( catholiques: 64 %, athées: 27.6 %, protestants: 2,1 %, juifs: 0.6 %)

Enquête publiée par l’hebdomadaire La Vie du jeudi 1er mars 2007 et reprise par Le Monde daté du 3 mars 2007

Région parisienne:

Paris: 3 à 4 %

Hauts-de-Seine: 4 à 6 %

Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne: plus de 6 %

Yvelines, Seine-et-Marne: 3 à 4 %

Essone: 1 à 3 %

Autour de la région parisienne:

Eure-et Loire, Oise: 4 à 6 %,

Seine-Maritime: 3 à 4 %

Loir-et-Cher: 3 à 4 %

Nord

Nord, Somme: 3 à 4 %

Pas-de-Calais: 1 à 3 %

Est:

Haut-Rhin: plus de 6 %

Bas-Rhin: 4 à 6 %

Moselle, Meurthe-et-Moselle, Haute-Saône: 3 à 4 %

Vosges, Doubs, Jura: 1 à 3 %

Rhône-Alpes

Loire: plus de 6 %

Ain, Rhône, Isère: 4 à 6 %

Savoie, Haute-Savoie: 1 à 3 %

PACA

Bouches-du-Rhône: 4 à 6 %

Hérault-Gard, Alpes-de-Haute-Provence: 3 à 4 %

Alpes-Maritime, Vaucluse, Var: 1 à 3 %

Pyrénées

Ariège: 3 à 4 %

Pyrénées-Orientales, Hautes-Pyrénées: 1 à 3 %

Pyrénées_Atlantique: moins de 1 %

De 1 à 3 %: Aisne, Aube,Calvados,Cher, Côte-d’Or, Gironde, Haute-Garonne, Ile-et-Vilaine, Loire-Atlantique, Loiret Nièvre, Marne,  Orne, Tarn, Corrèze, Lot, Puy-de-Dôme, Yonne

Moins de 1%:   Allier, Ardèche, Ardenne, Aude, Aveyron, Cantal, Côtes-d’Armor,  Deux-Sèvres, Charente, Dordogne, Drôme,  Charente-Maritime,  Creuse,  Eure,  Finistère, Gers,  Haute-Loire, Haute-Marne, Haute-Vienne; Hautes-Alpes,  Indre, Indre-et-Loire, Landes, Lot-et-Garonne, Lozère,   Maine-et-Loire, Manche, Mayenne, Meuse, Morbihan, Sarthe, Saône-et-Loire,  Tarn-et-Garonne, Vendée,  Vienne.

Nombre total de musulmans (estimation)

La France est le pays européen qui compte le plus de musulmans : environ 4  millions de personnes sont d’origine musulmane. L’Allemagne compte 2.5 millions de musulmans, surtout d’origine turque, le Royaume-Uni 1.600.000 musulmans surtout originaires du sous continent indien. Espagne: 1 million, Pays-Bas: 850.000 (soit 6% de la population).

Convertis en France

Leur nombre est difficile à établir et les statistiques sont très floues.

On estime qu’en France quelque 3500 personnes se convertiraient à l’islam chaque année. La France compterait de 40.000 à 70.000 convertis.  On estime qu’en sens inverse entre 600 et 900 musulmans se convertiraient chaque année au christianisme (1/3 au catholicisme, 2/3 au protestantisme évangélique).

Source: Ralph Stehly, Professeur d’histoire des religions, Université Marc Bloch, Strasbourg

Résistance: les Jeunes Pour la France d’Ile de France demandent l’annulation d’un concert haineux.

On sait que que vaut la racaille, ses perpétuelles exactions, son rap rempli de haine envers la France, les français et l’ordre public. Pour une fois, des jeunes français s’opposent à un de leurs concerts pourris. Ca méritait qu’on en parle. Pourvu que ça ne tourne pas au massacre…

FDF

Racaille United

Communiqué des Jeunes Pour la France

Les Jeunes Pour la France d’Ile de France s’opposent à la tenue du concert de rap « Maghreb United », programmé ce samedi 10 avril au Zénith de Paris, et se joignent aux députés UMP Yanick Paternotte et Claude Bodin qui ont demandé hier son interdiction.

Dans une prestigieuse salle parisienne, des groupes de rap aux paroles violemment anti-France, appelant à la délinquance, insultantes envers la police, les femmes et les valeurs nationales vont se succéder avec la bénédiction du Maire Dhimmi Socialiste de Paris, Bertrand Delanoë.

Ces types d’événements, au communautarisme latent, n’ont rien de culturel. La médiocrité musicale, liée à l’imbécilité des paroles, font du rap une antithèse aboutie de la véritable culture qui est censée élever l’âme.

Ci-dessous, quelques paroles du groupe de rap 113 participant au Maghreb United :


« J’crie haut, j’baise votre nation, l’uniforme bleu, depuis tout p’tit nous haïssons. On remballe et on leur pète leur fion. Faut pas qu’y ait une bavure ou dans la ville ça va péter, du commissaire au stagiaire, tous détestés ! A la moindre occasion, dès qu’tu l’peux, faut les balayer, bats les couilles, les porcs qui représentent l’ordre en France.»

Source: http://tinyurl.com/y5nvx9z

« L’Islam est devenu une réalité européenne »… C’est bon d’y croire…

Et les musulmans sont des citoyens européens, qu’ils rêvent, les mecs… Faudrait déjà faire preuve d’intégration, pour commencer, ce qui n’est surtout pas le cas…

FDF

10.04.2010
j v s d
1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30

L’Islam est devenu une réalité européenne et les Musulmans sont des citoyens européens à part entière, a souligné, vendredi soir à Barcelone, le secrétaire général du Conseil de la Communauté marocaine à l’étranger (CCME), Abdellah Boussouf.

Les Musulmans sont des citoyens européens à part entière dont la religion n’empêche pas de participer pleinement à la vie publique, a-t-il ajouté lors de la clôture d’un séminaire sur le thème «Liberté religieuse et citoyenneté musulmane», organisé par l’Université Autonome de Barcelone (UAB).

M. Boussouf a rappelé, à ce propos, qu’une enquête réalisée par le CCME en collaboration avec le célèbre cabinet BVA a montré que 55% des Marocains résidant à l’étranger suivent avec intérêt l’actualité politique de leurs pays de résidence.

Lorsque l’Islam est évoqué en Europe, cette religion doit être considérée dans le cadre juridique et social des pays européens, a-t-il poursuivi, rappelant que le CCME a organisé trois conférences internationales sur «L’Islam en Europe» à Fès, Casablanca et Strasbourg.

S’agissant de l’Espagne, M. Boussouf a souligné que l’accord conclu en 1992 entre l’Etat espagnol et la Commission Islamique d’Espagne (CIE), qui constitue le cadre juridique régissant les relations entre l’Etat et les entités musulmanes dans ce pays, «ne répond plus aux attentes ni de la communauté musulmane ni à celles de la société espagnole».

Evoquant la question de la représentativité des Musulmans en Espagne, M. Boussouf a indiqué que toute crainte à ce sujet «est injustifiée», soulignant que «Imarat Al-Mouminine» (La Commanderie des croyants) constitue la principale référence des Marocains en rapport avec la sauvegarde de l’unité confessionnelle.

«Les Musulmans sont capables de gérer cette question de façon indépendante et de choisir leur représentants», a-t-il dit à ce sujet, ajoutant que l’Etat d’accueil doit jouer un rô le pour aider à l’organisation du champ cultuel sans intervenir dans les questions de fonds.

M. Boussouf a mis l’accent, par ailleurs, sur le grand besoin ressenti par les Musulmans en Espagne, notamment en Catalogne, à disposer de mosquées dignes pour la pratique du culte musulman, plaidant pour un soutien des autorités espagnoles pour aider à répondre à cette nécessité.

Organisé par le Département de droit ecclésiastique, droit public et sciences de l’UAB en partenariat avec le CCME, ce séminaire avait pour objet l’examen de plusieurs sujets relatifs notamment au statut juridique de l’Islam en Europe et notamment en Espagne et à la gestion de la diversité religieuse.

«Religion et laïcité dans le constitutionalisme et la Constitution espagnole», «Citoyenneté et multiculturalisme : le cas de l’Islam», «Le statut juridique de l’Islam en Europe, en Espagne et en Catalogne», «Données sociologiques sur l’Islam et cohésion sociale», et «Politiques publiques pour la gestion de la diversité religieuse», sont des sous-thèmes qui ont été traités lors de cette rencontre.

Ce séminaire, marqué par la participation d’universitaires, chercheurs et responsables d’Espagne et du Maroc, a été organisé en partenariat également avec l’Institut européen de la Méditerranée (IEMed) et l’Association socioculturelle marocaine «Ibn Batouta».

Par MAP

Vous cherchez sans doute ceux qui trahissent la France? Et bien ne cherchez plus…

09/04/2010

Voile intégral: PS et PCF demandent à Accoyer d’empêcher l’examen du texte UMP!

Jean-Marc Ayrault et Jean-Claude Sandrier, patrons des députés PS et PCF, demandent à Bernard Accoyer (UMP) de faire pression pour que ce ne soit pas le texte UMP -mais un projet de loi du gouvernement- qui soit examiné dans le cadre du débat sur l’interdiction du voile intégral.

Ils contredisent toutefois ainsi les déclarations de la députée PS George Pau-Langevin, qui déclarait fin janvier, à l’issue des travaux de la mission:

« le projet de résolution ne nous semble pas satisfaisant. C’est une sorte d’arrêt condamnant la burqa ».

Voile intégral: Malek Boutih accuse JF Coppé…

C’est sûr que Boutih, en bon musulman, ne va pas provoquer Coppé sur une radio française… Il le fait là où il se sent « couvert »…

FDF

10/04/2010

Malek Boutih, membre du bureau national du PS, accuse le patron des députés UMP, Jean-François Copé, de « remettre la question de la tension raciale au coeur du débat politique » en France via l’interdiction du voile intégral, dans un entretien à Radio Orient.

Tout en préconisant lui aussi une loi d’interdiction du voile intégral dans tout l’espace public, il accuse la droite d’arrière pensées politiques, dans cet entretien diffusé dimanche…


La suite sur: http://tinyurl.com/yaqsg6w

L’islam militant s’infiltre. Retour sur image…




7 avril 2010

Depuis mai 2009, la gendarmerie nationale a son capitaine-imam. Cela se passe au fort militaire de Charenton, à Maisons-Alfort, où Mohamed-Ali Bouharb dispose, pour assurer ses fonctions, d’un bureau classique, orné des drapeaux français et européen, avec, accrochés au mur, le portrait officiel du chef de l’Etat, et même l’Appel du général de Gaulle. A se voir ainsi dans ce cabinet, le général en aurait-il ressenti de la fierté ? Aurait-il apprécié les deux divans orientaux installés sous le tableau blanc ? Se serait-il félicité de remarquer, à côté de l’ordinateur, un exemplaire du Coran, et, sur le devant du képi de l’intéressé, l’image brodée du croissant islamique ?

Il est vrai que les gendarmes sont des militaires, et que tous les aumôniers militaires portent le symbole de leur religion sur leur képi. Il n’y a donc là rien à dire, pas plus qu’il n’y a à dire quoi que ce soit en ce qui concerne l’exemplaire du Coran présent sur le bureau d’un ministre du culte musulman. Après tout, s’il s’était agi d’un aumônier catholique, nous n’aurions pas été choqués que la Bible figurât sur sa table de travail.

Pourtant, un grain de sable demeure, qui enraye à lui seul ce noble parallèle. Une chose, en effet, de voir dans le Coran le livre de la religion musulmane ; autre chose de voir en cette religion une « arme » : « Mon épouse, qui est agent de la brigade des douanes – déclare Mohamed-Ali Bouharb – possède un pistolet, mais son arme, instrument de coercition, est moins puissante que la mienne, qui offre le soutien de la religion » ! Langage figuré ? Glissement sémantique ? Expression anodine ? Maladresse verbale ? Aveu involontaire ? Avertissement général ? Qu’importe, puisque personne n’entend ! Qu’importe, puisque tout le monde préfère complimenter ce jeune aumônier de 32 ans, sorti major de la première promotion du cursus « Religion, laïcité et interculturalité » de l’Institut catholique de Paris, où ont déjà été formés vingt imams « à la française » ! Qu’importe, puisque chacun s’entête à croire en la réalité d’un islam « à la française », comme si les religions se souciaient des nationalités, et comme si l’islam n’avait pas pour ambition de conduire la France vers le pire des mariages forcés !

Car enfin, qu’est-ce qu’un islam « à la française » sinon une France « à l’islamique », c’est-à-dire de moins en moins française ? Quels sont les projets auxquels travaillent, depuis sa nomination, Mohamed-Ali Bouharb, sinon ceux d’un homme qui ne voit que par la religion musulmane ? Ne veut-il pas « intégrer l’islam au sein d’une grande institution régalienne » (sic) ? Ne fournit-il pas l’adresse de tel cabinet médical à des musulmans désireux de faire circoncire leur enfant ? Ne rappelle-t-il pas que la viande doit être halal pour les gendarmes musulmans, qu’ils soient à la caserne ou en mission commandée ? Ne veille-t-il pas à ce qu’aucun musulman ne soit affecté dans un mess où l’on sert des boissons alcoolisées ? Ne dicte-t-il pas la conduite à tenir lors d’obsèques musulmanes ? N’envisage-t-il point d’organiser, pour ses coreligionnaires, un pèlerinage militaire à La Mecque ?

Cette obsession du religieux est-elle le signe d’une authentique intégration aux valeurs républicaines ? Qu’on me permette d’en douter ! Qu’on me permette surtout d’affirmer que nous aurons vraiment tout fait pour que ce doute soit fondé, autrement dit pour que l’intégration ne puisse pas fonctionner, car alors qu’il ne faudrait rien céder à quelque instance que ce fût sur ce qui n’est ni laïque ni féministe, nous ne cessons de céder, chaque jour davantage, à une religion impérialiste dont la finalité est:

Instaurer le royaume d’Allah partout dans le monde !


Source: Riposte Laïque(via  voxfnredekker)

Mosquée. Retour sur un affront: la ville des rois de France (Reims) en est dotée…

Rappel: en 2008, une mosquée a été inaugurée à Reims…

On avait alors atteint des sommets dans la dhimmitude et la soumission à l’islam. La ville de Reims, cité des rois de France, avait mis un genou à terre en laissant s’implanter une nouvelle verrue dans notre paysage.  Du roi Eudes, en 888 au roi Charles X, en 1825, la ville de Reims a été témoin du sacre de pas moins de 35 souverains de notre patrie…  Tous ces rois ont mis eux-même chacun leur tour un genou à terre pour prêtrer le serment  de la protection de notre pays et de son peuple. Aujourd’hui, c’est Reims qui s’agenouille devant l’islam…  Les souverains cités plus haut doivent depuis se retourner dans leur tombe. De quoi vomir… Provocation exacerbée…

FDF


Grande mosquée de REIMS.jpg
Archives: 28/10/2008
REIMS

« La ville du sacre des rois de France va bientôt accueillir une monumentale mosquée. La coupole de l’édifice, avec ses sept mètres de haut et un diamètre de 8 mètres, commence à rivaliser avec le sommet de la basilique Saint-Rémi. Mais le minaret sera encore plus ambitieux avec ses douze mètres de hauteur.

Les travaux vont bon train et devraient s’achever début 2011. La grande mosquée de Reims s’étendra alors sur une superficie de  3 700m², dont une salle de prière de 1 500m² pouvant rassembler 1 500 personnes. Le site abritera aussi une librairie, une bibliothèque, une salle polyvalente et même un salon de thé. C’est Clovis, le roi des Francs, baptisé à Reims, qui ne reconnaîtrait plus sa terre, en proie aujourd’hui à une islamisation conquérante. »


Source: (NOVOpress) via: http://tinyurl.com/yas5tpl

Et: http://tinyurl.com/y8avv9t

Invasion: l’apport continu d’une immigration devenue majoritairement de culture musulmane ne pourra pas durer éternellement…

Vendredi 9 avril 2010

Rions ensemble de l’Islam…tant que c’est encore possible

Amis patriotes,

Je me permets de vous envoyer un lien d’une vidéo d’un humoriste qui décrit l’envahissement de l’espace public parisien par les prières musulmanes chaque vendredi :

http://www.dailymotion.com/video/xazotz_identite-nationale-y-slame-ou-islam_fun

Si vous doutez de la réalité du fait, ci-joint un lien d’une vidéo faite par un militant de Debout La République dans le XVIIIème qui montre la situation :

http://www.dailymotion.com/video/xbicgu_rue-myrha-paris-zone-republicaine-s_news

Après tout, il ne s’agit que d’une crise de croissance de la pratique de l’islam en France (5 mosquées en 1985, 21000 aujourd’hui) qui sera probablement résolue par la multiplication et l’agrandissement en cours de lieux de prière et qui reflète la réislamisation d’une partie de la population immigrée de culture musulmane sur fond de perte d’attachement à la France, à son modèle laïque et ses valeurs républicaines souvent bafouées par ses propres élites (définition même de la décadence d’une civilisation) et de l’apport continu d’une immigration devenue majoritairement de culture musulmane.

Ce qui me semble bien plus inquiétant c’est la puissance nouvelle en France du courant de l’islam politique salafiste ou wahabbite, qui cherche sans relâche à casser la neutralité de la puissance publique, à faire valoir l’exception musulmane à la loi commune, relayé par beaucoup d’idiots utiles angéliques ou de calculateurs retors, mus par la haine du pays réel, notamment à l’extrême gauche; un exemple récent parmi tant d’autres, des salles de prière (hommes et femmes séparés) ont été octroyées aux étudiants musulmans à l’université de Toulouse. A quand des salles pour les cathos, les juifs, les bouddhistes ???

Si la majorité silencieuse ne s’exprime pas, je crois que nous assisterons, au nom de la modernité, au détricotage rapide de la loi de 1905, qui cantonne sagement le spirituel à la sphère privée, par nos élites UMPS et Verts sur fond de surenchère politique en faveur des « minorités visibles » et de la discrimination positive. Les « Gaulois », racistes et xénophobes par définition, n’auront qu’à courber la tête et à la fermer au nom du multiculturalisme et du relativisme moral prêchés par la bienpensance officielle.

Il me paraît donc essentiel que nous luttions collectivement contre l’autocensure qui sévit partout, créée par la pression sociale du politiquement correct, qui se base sur la peur d’être différent et donc stigmatisé et puni par la bien-pensance officielle. La liberté d’expression, dans le respect de l’autre, est une condition essentielle de la survie de la démocratie et de l’humanisme sur nos terres.

Sinon nous serons bons pour le processus à l’anglo-saxonne de ghettoïsation des villes, avec une spirale vicieuse d’explosion de violences et de répression qui mènera au chaos et à la destruction du pacte social national, déjà bien entamé, et à (sur)vivre dans la peur de l’autre.

Il est vital de provoquer débat et prise de conscience chez tous les Français, immigrés ou pas, pour clarifier leur attachement ou pas aux principes de la République, afin qu’ils ne puissent pas rester dans un déni hypocrite du problème grave et actuel que l’Islam, au moins sous certaines de ses formes actuelles largement répandues, pose aujourd’hui au pays de Voltaire et expriment leur opinion/préoccupation à leurs élus et/ou à leur média de prédilection.

Je vous conseille la lecture des articles du site ripostelaique.com pour réaliser si besoin l’ampleur du danger, nouveau pour le pays et y faire face.

L’assimilation, qui s’est toujours pratiquée avec succès en France, dans le respect des croyances religieuses de l’Islam modéré et respectueux de la loi commune, maintenu strictement dans la sphère privée, est la seule issue qui puisse être positive pour notre communauté nationale.

Sinon, comme le dit le proverbe occitan « Que se fa feda, lo lop la manja », qui choisira d’être brebis, le loup la mangera….

Source: http://tinyurl.com/y3fm3bx