Francaisdefrance's Blog

26/03/2010

Racaille. Seine-Saint-Denis : un blessé grave au cours d’affrontements.

Surprenant; le maire demande un commissariat de police? Il n’ y en donc pas dans ce coin souvent cité pour des faits de délinquance majeure? Bon. En attendant, que ces merdes se flinguent entre eux, c’est pas grave. C’est, dira t’on, la « sélection naturelle ». Du moment que des balles perdues n’atteignent pas des citoyens innocents. Au fait, on n’a pas les patronymes de ces ordures? Comme ça, pour rigoler… Je redonne cette idée: notre armée, au lieu de se faire massacrer en Afghanistan, on ne pourrait pas la faire intervenir dans les banlieues et les « zones sensibles »? Ou la Légion, aussi. Ca calmerait ces maboules…

FDF

25/03/2010

Un affrontement entre bandes rivales a eu lieu dans la nuit de mercredi à jeudi dans la cité des Beaudottes à Sevran (Seine-Saint-Denis), rapporte LCI.

Que s’est-il passé?

Deux hommes sont venus sur en scooter, de la cité Basse, une « cité rivale de cette ville » selon LCI.
Le passager du scooter, a âgé de 38 ans, a tiré sur une voiture avec un fusil à pompe, « blessant légèrement » une personne.

Le scooter a ensuite été rattrapé par la voiture. Il a été « passé à tabac », indique LCI.

Son pronostic vital est engagé.

Trois personnes âgées de 24 à 29 ans ont été placées en garde à vue.

Le maire de Sevran, Stéphane Gatignon, a demandé « l’installation d’un commissariat de police », interpellant le président de la République et le ministre de l’intérieur.

« Nous sommes dans le chaos et la violence urbaine. Les trafics de stupéfiants mettent en cause la paix civile » a déclaré l’élu, cité par LCI.

Source: lepost.fr

La vérité sur l’islam radical.

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 15:51

Et on en remet une petite couche. On les aura à l’usure…

FDF


« Les Français issus de l’immigration sont plus contrôlés que les autres parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes… C’est un fait ». Cette déclaration du journaliste Zemmour a soulevé un tollé chez les biens pensants et les associations « antiracistes ».

Or la vraie question n’est pas de savoir si c’est bien ou mal de dire cela mais si c’est exact. Au lieu de chercher à condamner Zemmour, ses adversaires devraient chercher à réfuter ces affirmations. Difficile, il est vrai, d’établir qu’il n’y a pas de surdélinquance dans les quartiers de l’immigration, tant les faits y sont contraires.

Polémia livre au débat des extraits de l’ouvrage : Immigration : l’illusion de l’intégration. Un texte mis en ligne en septembre 2008.

Comme témoignages de la mauvaise intégration des étrangers comme de celle de la minorité musulmane présente en France, les statistiques pénitentiaires sont sans appel :


La surdétention étrangère



L’existence d’un taux de surdétention étrangère est constante depuis trente ans même si ce taux apparaît en légère décroissance.

Détention d’étrangers

Ce tableau reflète l’évolution de la population étrangère, l’augmentation du nombre des détenus africains et asiatiques et la baisse du nombre des étrangers maghrébins détenus, la nationalité française ayant été acquise par un pourcentage grandissant des populations de l’immigration maghrébine.

Pour autant ces chiffres mesurent mal l’ampleur de la surdétention liée à la mauvaise intégration des immigrés. Le chiffre le plus significatif à cet égard est celui des détenus musulmans, l’islam carcéral, qui concerne la moitié de la population pénale. Ce chiffre exorbitant a été officiellement communiqué par le garde des Sceaux, Pascal Clément, lors de la conférence de presse qu’il a tenue, le 16 septembre 2006, pour charger M. Moulay el Hassan el Alaoui Talibi de préparer la nomination d’aumôniers musulmans régionaux des prisons.

Taux de surdétention musulmane


Selon des extraits d’une étude des Renseignements généraux publiée le 13 janvier 2006 par Le Figaro, parmi les 188 établissements pénitentiaires français 68 seraient touchés par l’islamisme et 175 individus s’adonneraient au prosélytisme islamique.

L’islam dans les prisons

Dans L’Islam dans les prisons, le sociologue Farhad Khosrokhavar analyse ainsi la situation : « L’ampleur du phénomène a été la grande surprise de mon enquête : les musulmans forment la grande majorité de la population carcérale française. 50 % à 80 % des détenus dans les établissements proches des grands centres urbains et des quartiers sensibles sont musulmans (…). Rappelons que les musulmans représentent 7 % à 8 % de la population française. En fait, les musulmans en prison désignent surtout les habitants masculins des banlieues (les femmes sont très peu nombreuses), parmi lesquels les jeunes, entre 18 et 35 ans, forment la grande majorité.

« N’oublions pas que l’islam est une religion de salut mais est devenu aujourd’hui une religion des victimes. L’islam depuis quelques décennies joue un rôle de substitut aux idéologies progressistes. Par son projet de fraternité communautaire, l’islam apporte à ses adeptes le sentiment d’appartenir à un groupe chaud, voire effervescent, alors que nos sociétés occidentales sont vécues comme froides.(…)

« L’islam est ressenti comme la religion des réprimés, des exclus et des dominés. Les nouveaux fidèles cherchent dans l’islam tout ce qui va les démarquer du christianisme, du passé colonial et de la domination de “l’homme blanc”.

« L’islam leur apporte un sentiment de fraternité, un code éthique, un supplément d’âme que la société n’a pas su leur inculquer. C’est un vrai échec français : les jeunes d’origine immigrée ont intériorisé le stéréotype qu’ils seraient non assimilables, incapables de s’adapter à la citoyenneté.

« La prison est le révélateur d’un problème majeur qui concerne toutes les institutions en France et en Europe : celui de l’adaptation de l’islam à nos sociétés occidentales. »

Pour télécharger en pdf le livre Immigration : l’illusion de l’intégration, cliquez ici.

Source: fnvilleurbanne.over-blog.com

STRASBOURG: Nouveau cas de négationnisme au collège.

Déjà « préformatés », les élèves turcs, en France… Ca craint.

FDF

26 mars 2010

A un mois de la 95e commémoration du Génocide des Arméniens, à laquelle participera Charles Aznavour sous l’Arc de Triomphe, le 24 avril, une nouvelle affaire de négationnisme au collège vient d’être dévoilée par la presse turque dans laquelle il est question de la chanson « Pour toi Arménie ».

Après l’affaire de Pont-à-Mousson, où un élève avait nié ouvertement le génocide des arméniens, cette fois, c’est à Strasbourg qu’une élève de 3ème a manifesté ce qu’il est convenu de qualifier comme étant du négationnisme.

Les faits :

D.E, professeur d’éducation musicale d’un collège à Strasbourg, outre la dispense de l’enseignement du bel art, à pour habitude d’éveiller ses élèves au devoir de mémoire. « Un travail transversal », explique-t-il.

Ce jour là, en classe de troisième, l’éducateur, en référence au tremblement de terre qui a endeuillé Haïti (12 janvier 2010), diffuse la chanson de Charles Aznavour « Pour toi Arménie », puis il distribue le texte aux élèves avec un avenant sur le génocide.

Outre le contexte de la chanson, il explique que le peuple arménien a souffert auparavant d’un génocide. C’est alors qu’une jeune fille, prénommée Edanur, interpelle « gentiment » (sic) le professeur qui explique les événements de 1915 : « Monsieur, ce que vous dites est faux. les Arméniens sont responsables, ils ont trahis la Turquie. »

« D.E » que j’ai eu au téléphone, m’a indiqué que « c’est un des arguments qui est avancé », sans pour autant les cautionner.

A la question : « S’agissant d’une adolescente, ne pensez-vous pas que les arguments avancés sont le fruit d’une éducation familiale délibérée ? », l’enseignant avance alors qu’il est justement du devoir de l’éducation nationale d’entreprendre une formation pédagogique sur ces problèmes.

Il n’en demeure pas moins qu’une certaine presse turque fait ses choux gras de cette affaire, déclenchée encore une fois par la famille de la jeune élève qui s’est adressée à Emre Demir, un correspondant du journal Zaman à Strasbourg. Le même organe de presse avait été sollicité dans l’affaire de Pont-à-Mousson.

Ce dernier, rapporte les propos du père d’Edanur accusant D.A d’avoir dit que « tant que la Turquie ne reconnaîtra pas le génocide arménien, elle ne pourra pas intégrer l’Union Européenne ». Le journaliste ajoute qu’il s’agit « d’une propagande unilatérale enseignée en histoire » […] Que si les élèves nient les allégations de génocide en France, ils seront punis. Selon lui l’éducateur musical aurait « distribué un texte décrivant les « allégations » déclarant les turcs coupables ».

Un peu plus tard, j’ai pu m’entretenir avec E.G un journaliste turc vivant en France, dont la famille demeure toujours en Turquie, et qui m’a expliqué par le menu la façon dont une certaine presse publiait allègrement ce genre d’histoire pour « donner à manger aux kémalistes ». Tout comme certaines déclarations intempestives d’Erdogan font partie d’un scénario bien rôdé du même cru. « Un catalyseur », précise-t-il. « Pourquoi dans l’édition française de Zaman cette information est curieusement absente », m’interroge-t-il,  » alors qu’il s’agit d’un incident se passant en France » ?

Une stratégie qui va beaucoup plus loin selon mon correspondant. Puisqu’il est là question de proselytisme par implantation en France et ailleurs d’écoles privées (1) islamiques sans réelle pédagogie, reposant uniquement sur l’endoctrinement, tel que le conçoit l’église de scientologie importé des États Unis, m’a -t-il expliqué. Selon lui, « si ce dégage de cet enseignement, ne serait-ce que 10% de fidèles soldats, ça suffit », dit-il. Une pieuvre dont les tentacules seraient en permanente expansion…

Revenant sur l’affaire qui nous occupe, il dira, ces familles ne s’intégreront jamais à la société française, elles resteront toujours turques. (140 000 turcs vivent actuellement dans la région Strasbourgeoise.)

Par ailleurs, le journaliste, qui selon ses dires, est surveillé par le MIT (intelligence service turque), explique que l’État est « gouverné » par une mystérieuse et obscure holding qui propage la doctrine de Fethullahçi, coeur du système du pouvoir AKP proche du Hamas.

Aussi bien François Hollande que Valérie Pécresse, pour ne citer qu’eux, et autres leaders de droite comme de gauche ont convenus de la nécessité de la pénalisation de la négation du génocide arménien. Mais à ce jour rien n’indique que le Sénat, influencé par l’avis de l’association « Liberté pour l’Histoire » va s’emparer de la question, adoptée par l’Assemblée nationale, en 2006, par 106 voix contre 19. 49 UMP, 40 PS, 7 UDF, 6 PCF et 4 non inscrits ont voté le texte, tandis que 17 UMP et 2 PS s’y étaient opposés.

Source: armenews.com


LES INSOUMIS DE LA LIBERTÉ D’EXPRESSION CITOYENNE.

Dessin « piqué » à RL.

En France, patrie autoproclamée des Droits de l’homme, la liberté d’expression est sacrée. À tel point d’ailleurs qu’il est dangereux de la manier sans les plus extrêmes précautions. Sinon, gare aux retours de bâtons associatifs pour avoir parlé ou écrit en dehors des voies sévèrement balisées du politiquement, du religieusement ou de l’historiquement correct.
Le nombre et l’activité des associations de vigilance citoyenne a d’ailleurs notoirement augmentées ces dernières années, des plus anciennes (LICRA, MRAP ou Ligue des Droits de l’Homme) aux plus récentes (SOS Racisme, UEJF, HALDE, CRAN et bien d’autres encore) : preuve s’il en est, comme pourraient le penser quelques esprits chagrins, que le besoin rigoureux de surveillance en la matière est un marché porteur… ou alors particulièrement lucratif : c’est en tout cas un “business” qui ne risque guère de souffrir de délocalisation.
Dernière victime en date de l’indignation citoyenne, le journaliste Éric Zemmour, suite à une de ses déclarations dans laquelle il soutenait que “les Français issus de l’immigration sont plus contrôlés que les autres parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes. C’est un fait”.(1)
Menacé de licenciement par Le Figaro, obligé d’aller à canossa auprès de la LICRA, indiquant – noir sur blanc, si on ose écrire – que sa “volonté n’a jamais été de stigmatiser “les noirs ou les Arabes” comme des délinquants”, attaqué en diffamation par Thierry Ardisson auquel il reproche de l’avoir “piégé” et menacé de poursuite en justice par l’association SOS Racisme pour diffamation raciale, Éric Zemmour entraîne par ricochet l’avocat général à la cour d’appel de Paris dans la tourmente : Philippe Bilger est en effet convoqué ce jour chez le procureur général de Paris François Falletti pour avoir “validé sur son blog les propos controversés d’Éric Zemmour”.
Assiste-t-on aux premiers signe d’une nouvelle répression – ce n’est pas la première ! – en bonne et dûe forme de tous les insoumis de la liberté d’expression citoyenne ?
Ces coups de semonce, plus ou moins suivis de menaces professionnelles et judiciaires qui viennent ainsi d’être tirés contre Éric Zemmour et Philippe Bilger, sont plus sûrement un premier avertissement.(2)
Va-t-il être suffisant pour qu’ils ne s’éloignent pas plus avant et plus exagérement des fameuses voies balisées de la correction citoyenne ? Seul l’avenir le dira. Ou leur inconscience, qui sait…

NOTES
(1) Émissions Salut les terriens (Canal +), réïtérées dans L’Hebdo (France O).
(2) Éric Zemmour a sauvé sa tête au Figaro après ses excuses.


Source: Chronique hebdomadaire de Philippe Randa

Brèves de la haine ordinaire…

26 03 2010

Lu dans un quotidien régional:

Ahmed E., 33 ans, devait comparaître au tribunal (mais n’a pas souhaité être extrait de la maison d’arrêt) pour tentative d’évasion de la prison où il a été incarcéré (déjà 11 condamnations à son actif). La défense plaide un « état psychologique catastrophique »… Ca marche puisque la sinistre racaille s’en tire avec 6 mois de prison dont 2 ferme. Gentil… Normal, c’est « une chance pour la France« .Bientôt dehors, l’Ahmed, il pourra récidiver…

Imade, 33 ans également, titulaire d’un casier truffé de condamnations pour violences, comparaît pour avoir donné sans raison apparente un coup de pied dans le ventre d’une sexagénaire. Il avait déjà eu à se présenter devant les juges pour l’agression d’une infirmière et d’un handicapé, entre autres… Tenez vous bien: 300 euros d’amende! (qu’il ne paiera jamais, bien sûr) Honteux! Il a quand-même rejoint la prison pour les faits antérieurs afin de purger son reliquat de peine; pas pour longtemps. La raison? « Chance pour la France« .


Et dire que c’est comme ça dans tous les tribunaux de France et de Navarre, tous les jours. Ce laxisme m’écoeure…

FDF

La FNAC récompense la photo d’un taré qui se torche avec le drapeau français…

On atteint des sommets dans la haine de la France.

FDF


vendredi 26 mars 2010

Selon l’édition niçoise du quotidien « Métro » paru le 19 mars 2010, un « jury de professionnels » du Marathon de la photographie organisé par la Fnac de Nice a décerné, dans la catégorie « politiquement incorrect », son « coup de cœur » à la photo d’un individu s’essuyant les fesses avec le drapeau français ! La photographie est signée Frédéric Laurent.

J’ignore qui est Frédéric Laurent, mais je sais déjà beaucoup sur le malotru photographié, et sur Frédéric Laurent lui-même, car les deux se confondent en ce qu’ils n’ont pas su ce qu’ils faisaient en faisant ce qu’ils ont fait. Leur acte, qui se veut l’archétype de la liberté véritable, nage en réalité dans la servitude. Savoir que l’on va choquer – mais sans risque ! – réduit le scandale à n’être qu’une mécanique obéissant aux dieux du moment. Et quels sont les dieux du moment ? Ceux d’une bienpensance qui ne sait plus que dire ni que faire pour que l’on parle d’elle, alors même qu’elle dicte sans cesse ce qu’il convient de dire et de faire.

Que faut-il donc dire ? Du mal de la France – évidemment ! –, pays raciste, colonialiste, nationaliste et pétainiste ! Du mal de la France, parce que les Maghrébins et les Africains y sont discriminés. Du mal de la France, parce que les Indigènes de la République sont la preuve vivante d’un colonialisme toujours présent, mais savamment dissimulé. Du mal de la France, parce que les couleurs de son drapeau sont celles du Front National. Du mal de la France, parce que le débat sur l’identité nationale a ravivé, en la justifiant, la période vichyste de leur Histoire !

Et que faut-il donc faire ? Tout ce qui peut humilier la France ! Siffler son hymne est un bon début en la matière. Brûler son drapeau est mieux encore. S’en torcher est parfait !


La suite sur: http://www.ripostelaique.com/Un-torche-cul-le-drapeau-tricolore.html

Les « bienfaits » du Concordat: La mosquée d’Ensisheim sera inaugurée en septembre…

C’est le printemps… des mosquées en Alsace. Et « ILS » vont s’en donner à coeur joie, les muzz, pour construire leurs mosquées avec la bénédiction de nos lois. En effet, le Concordat* qui couvre cette région, leur permet de nous imposer leurs « lieux de culte » en toute légalité et avec notre argent… Les cigognes vont voler sur le dos pour ne pas voir depuis le ciel la misère d’en bas… Merci qui?

FDF

[Traduction]


En chantier depuis juin 2008, la mosquée d’Ensisheim, bourg de 7 000 habitants situé dans le bassin potassique (Haut-Rhin), sera inaugurée le 18 septembre prochain, annonce ce matin Elkhatib El Mansouri, président de l’association socio-culturelle musulmane locale (association connue auparavant sous le nom de conseil islamique d’Ensisheim).

Cette mosquée sera utile, comme l’indique le président, à une « communauté qui représente bien 150 hommes, auxquels il faut ajouter les femmes » (sic). Elle évitera dorénavant d’avoir à se déplacer, pour la prière et autres « cours de langue », jusqu’à Mulhouse, Wittenheim ou Soultz, ou encore jusqu’aux mosquées neuves de Colmar ou Bourtzwiller.

Le bâtiment a coûté 800 000 €, financés « par les fidèles ». L’aménagement des accès et des parkings est pris en charge, pour 60 000 € répartis en parts égales par la commune d’Ensisheim et le conseil général du Haut-Rhin.

Michel Habig (ci-contre), maire UMP d’Ensisheim et vice-président du conseil général, se félicite : « Les anciens locaux étaient trop vétustes et il y avait un problème d’amiante, il fallait trouver une solution et soutenir un projet pour des locaux décents. »

S’agit-il pour lui de donner des gages ? Michel Habig avait fait la une de la presse nationale en janvier 2006 pour avoir fait mettre le feu à un campement de clandestins roumains installé illégalement sur un terrain communal ; il avait été condamné pour ces faits à six mois de prison avec sursis et 5 000 euros d’amende.

Source et article de

*Concordat: http://fr.wikipedia.org/wiki/Concordat_en_Alsace-Moselle

LA VILLE DE COGNAC EN PASSE DE CÉDER UN CHAI POUR UNE MOSQUÉE?

Alors là, en tant que bons Français de souche, on ne va pas laisser passer ça! « ILS » s’attaquent à nos vignobles, maintenant! C’est un signe: nous aurons bientôt du cognac halal… Non, j’déconne, mais c’est grave. Et honte aux élus de Cognac!

FDF


25.03.2010

Depuis plusieurs mois, la communauté musulmane de Cognac , trop à l’étroit dans un local de 60 mètres carrés, cherche à acquérir un terrain de 400 mètres afin de construire une grande mosquée.

L’ordre du jour du conseil municipal du jeudi 25 mars  fait figurer en deuxième position : « Cession d’un chai sis rue de l’Avenir à l’Association de la Communauté musulmane de Cognac ».

Affaire à suivre de très près…

Source: charentelibre.com

Les chaînes islamiques de Free propagent en France « la gloire d’Allah »!


L’invasion « en douceur » mène son petit bonhomme de chemin… Premiers pas: boycotter Free ! On va leur montrer le revers de la médaille quand on se range aux côtés des « dhimmis ».

FDF


24 mars 2010

En août dernier, Free a ajouté à son offre de télévision un « pack arabo-musulman ». A ne pas confondre avec les packs Arabesque premium, Arabesque Silve et Arabesque Intégral, qui offrent des chaînes arabes. Par « arabo-musulman », il faut comprendre « islamique de langue arabe ».

A l’occasion du « mois sacré du ramadan » (sic), le pack arabo-musulman était offert gratuitement. Il y avait alors quatre chaînes. En janvier dernier, Free en a ajouté deux autres. Le pack est aujourd’hui à 5,99 euros par mois. Ainsi, la maison Free, dont le fondateur avait commencé dans le minitel rose, comme s’en amuse le site islamique Al Kanz, se fait maintenant le propagateur zélé de l’islam.

Certes, ces chaînes s’adressent à des arabophones. Mais il faut croire que le marché est porteur, pour que Free s’y intéresse à ce point. Autrement dit, il y a assez d’arabophones en France pour que ce soit rentable.

Bien entendu, les apôtres de la diversité se peuvent que se féliciter de voir ainsi la « religion de paix et de tolérance » (marque déposée) se répandre via l’ADSL. Et personne n’ira voir de plus près la présentation que fait Free de ces chaînes. Or il n’est pas inintéressant d’aller y voir de plus près.

Les noms des chaînes sont curieusement donnés en anglais (alors qu’il s’agit de chaînes aux noms arabes, et que les explications sont en français).

Les trois premières sont des chaînes de la société Almajd. Et l’on ne nous dit rien sur cette société Almajd. Il s’agit d’un groupe saoudien. Almajd veut dire « la gloire », et il s’agit de diffuser la gloire d’Allah selon les canons du wahhabisme d’Arabie saoudite : l’islam pur et dur, celui d’une stricte ségrégation entre hommes et femmes dans les lieu publics (y compris les restaurants), celui qui interdit la musique et le cinéma, qui interdit aux femmes de sortir sans être accompagnées du mari ou du frère, et qui interdit férocement toute autre religion que l’islam sur son territoire. Ces chaînes sont évidemment farouchement anti-juives et anti-occidentales.

• La première est Almajd Holy Quran : la gloire du saint Coran. Elle « présente le Coran sacré à travers la récitation des versets coraniques par les lecteurs les plus célèbres du monde islamique. La récitation du saint Coran est accompagnée de l’explication du sens des versets ». Dixit la société Free.

• La deuxième est Almajd Space Channel. Traduction du nom arabe : la gloire de l’espace. Elle « s’adresse à tous les membres de la famille à travers des programmes riches et variés comme les programmes des enfants, les programmes de la famille et des jeunes, interviews et actualités, compétition et divertissement et des programmes religieux ». On oublie de rappeler que ces programmes sont tous de stricte obédience wahhabite. Et qu’il s’agit notamment d’endoctriner les enfants. Pendant ce temps-là, Gribouille prépare une loi contre la burqa…

• La troisième est Almajd Al Hadeeth Al Nabawy, autrement dit « la gloire des hadiths du Prophète ». Elle « présente aux téléspectateurs As-Sira, la vie du prophète Mohammed (salallahou alayhi wa salam), et les Hadiths de la Sunna authentique ». Ainsi, Free ne peut pas dire le nom de Mohammed sans ajouter, et en arabe, la formule consacrée : que la bénédiction et la paix d’Allah soient sur lui…

• On a ensuite Al Hafez, « une chaîne religieuse égyptienne en langue arabe, proposant à toute la famille un vaste choix de programmes de qualité ». En réalité Al Hafez est une chaîne dédiée au Coran, comme son nom l’indique : al hafez, c’est le gardien, et quand il s’agit d’islam c’est l’érudit : a hafez al Quran, c’est celui qui connaît le Coran par cœur.

• Puis il y a A Nas, qui est « la chaîne religieuse égyptienne » et « propose aux familles arabes un vaste choix de programmes de très bonne qualité ». Al nas veut dire « les hommes », dans le sens de l’être humain. Mais dans les programmes de la chaîne, on ne voit que des hommes, de sexe masculin. Pourquoi? Parce que les femmes ne peuvent pas atteindre à un assez haut niveau de science religieuse…

• Enfin il y a Aamal (les travaux, les opérations), « une chaîne arabe spécialisée dans l’économie musulmane ». Car la finance islamique est en plein développement chez nous…


Source: le blog d’Yves Daoudal via JLB…

Zemmour: la police de la pensée n’aura pas sa peau !!!

Haro sur ZEMMOUR : un meurtre en direct !

25. mars 2010

5931770935_Eric-Zemmour

Toutes les officines qui gouvernent la police de la pensée voulaient sa peau : le CRAN (Conseil Représentatif des Associations Noires), la LICRA (Ligue Internationale Contre le Racisme et l’Antisémitisme), et le MRAP (Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples) s’y emploient avec détermination. Le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel, qui ne lève pas le petit doigt lorsque le Président d’un Mouvement politique est interdit d’antenne à la télévision, se manifeste en parangon de vertu pour hurler avec les loups.

On ne s’attendait tout de même pas à ce que le Figaro en soit arrivé à ce niveau là. Certes, il ya belle lurette que sa devise « sans la liberté de blâmer, il n’y a pas d’éloge flatteur » est foulée au pied par nombre de ses journaleux qui flagornent avec toutes les coteries à la mode ; certes on savait que ses suppléments du week-end avaient davantage de succès pour les mots croisés de Max Laclos que pour leur ligne éditoriale, mais tout de même !!! Licencier un de ses collaborateurs pour complaire à la meute de tous ceux qui se repaissent à humilier la France ! Zemmour est le seul qui puisse rivaliser de talent avec ceux qui tenaient le Figaro à l’époque des Pauwels ou des Peyrefitte. Il est sûr que depuis que le propriétaire est Monsieur Dassault, ça vole moins haut que les Mirages !

Et cela en dit long sur l’état d’esprit des faiseurs d’opinion !

Car ce que dit Zemmour, c’est ce que l’on entend tous les jours, pour peu que l’on déserte les bureaux du rond point des Champs Elysées. Et encore, à condition de ne pas parler avec les femmes de ménage !

Mais nous sommes dans un Pays où désormais il faut taire la vérité, où la liberté d’expression est traquée, contrôlée, cadenassée. Il est des sujets interdits.

Zemmour, quand bien même nous ne partagerions pas ses opinions, c’est l’honneur du journalisme. Zemmour, c’est la voix du père de famille qui en a par dessus la tête de voir son fils racketté à la sortie du collège. Zemmour c’est la voix du banlieusard qui habite la cité et qui est obligé de se payer le bus parce que ça fait plusieurs fois que sa voiture est incendiée. Zemmour, c’est la voix du con de Français qui pleure de voir le drapeau de son Pays brûlé à Toulouse sans que personne ne dise rien. Zemmour, c’est la France qui ne se déplace plus pour aller voter, parce qu’elle est écœurée, elle n’en peut plus, elle en a ras le bol.

Alors quand Zemmour dénonce ces scandales, quand il met le doigt là où ça fait mal ; quand Zemmour mouche un politicien plein de morgue et d’ignorance, quand il envoie aux pelotes un artiste qui habite les beaux quartiers et qui donne des leçons d’humanisme à la terre entière, ce père de famille, ce banlieusard, ce con de Français, cette France humiliée, relèvent la tête, et retrouvent, l’espace de quelques secondes, le sentiment d’être entendus et compris.

Alors, vous les défenseurs de ceux qui bafouent les lois de la République, de ceux qui nous haïssent au travers de leurs chansons ; vous qui jouissez à chaque fois que la France s’humilie en faisant repentance, vous les défenseurs de la censure, les policiers de la pensée, allez-y, crachez sur Zemmour, interdisez le d’antenne, couvrez le de boue et d’opprobre, bâillonnez le, éliminez le !

Mais prenez garde !

Vous devriez souhaiter qu’il y ait beaucoup de Zemmour pour dire les choses telles qu’elles sont et non pas telles que vous voulez qu’elles soient dites !

Car le jour où, avec la complicité des bourgeois de droite ou de gauche dont l’hypocrisie n’a d’égale que leur bêtise, vous aurez tué tous les Zemmour, ce sont directement ces cons de Français qui vous demanderont de rendre compte !


Source: Dominique LAPORTE
DLR – Alpes Mariti