Francaisdefrance's Blog

16/03/2010

Propos d’Eric Zemmour sur Canal + : la Licra va poursuivre le journaliste.

Tout vérité n’est pas bonne à dire… ni à entendre. Soutenons Eric Zemour! Par n’importe quel moyen!!!

FDF

16.03.10

La Ligue internationale contre le racisme et l’antisémtisme (Licra) a décidé de poursuivre en justice le journaliste Eric Zemmour pour ses propos concernant les noirs et les arabes tenus sur Canal+, a annoncé mardi son président Alain Jakubowicz. « La Licra va poursuivre Eric Zemmour devant le tribunal correctionnel pour les propos qu’il a tenus sur Canal+ », a déclaré Me Jakubowicz, accusant le journaliste d’avoir « franchi un cran ».

Lors de l’émission « Salut les terriens », présentée par Thierry Ardisson le 6 mars et diffusée en clair, le journaliste chroniqueur Eric Zemmour a déclaré que « les Français issus de l’immigration étaient plus contrôlés que les autres parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes... C’est un fait ».

« Comment un animateur de débat peut-il rester neutre et impassible devant ces propos », s’est aussi demandé Me Jakubowicz en annonçant sa décision de saisir le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) à ce sujet.

« Quand Eric Zemmour dit que que la discrimination est un fait, l’animateur doit fixer des limites et dire que c’est un délit », a-t-il argumenté en se défendant de critiquer les journalistes.

Déjà saisi par le Mrap et le Club Averroès pour des propos Eric Zemmour, le CSA a dit qu’il regardait la question « de très près », selon le conseiller Rachid Arhab.

vu sur http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-41952747@7-58,0.html

Un siècle de pacifistes..

En 1917, ils crièrent « Non à la guerre » ils firent… la guerre civile, et créèrent l’URSS. Massacres et camps surgirent aussitôt… Naquit un système qui fit cent millions de morts.

En 1934, ils recommandaient de déposer les armes quand l’armée allemande préparait les siennes. En 1938 ils applaudirent le pacte qui éviterait la guerre ! En 1940 ils recommandèrent de fraterniser avec les troupes de l’occupant. Quelques jours avant l’invasion ils manifestaient à Paris « pour la paix et contre le militarisme français ! »

Suivit une guerre de cinq ans d’exterminations.

En 1950 ils manifestaient pour « la paix en Indochine » pendant que nos soldats tombaient lâchés par notre gouvernement. Suivit une dictature, des camps et des massacres. Ceux qui purent tentèrent de fuir cette « paix-là » !

En 1960, ils manifestèrent « pour la paix en Algérie », tout en acclamant ceux qui égorgeaient femmes et enfants et qui posaient des bombes au milieu des civils. Ils applaudirent les accords d’Evian. L’encre à peine sèche, la population civile fut massacrée, torturée, civils et soldats disparurent ; vint ensuite le génocide des Harkis. 150.000 Harkis engagés par la France et leurs familles sont égorgés, mutilés, décapités, coupés en morceaux, cuits en méchoui jeté aux chacals et aux chiens…

Tortures, exécutions, génocide et épuration ethniques. On n’entendit guère protester les pacifistes… après 1962.

Vint 1968 et les grandes manifestations « pour la paix au Viêt-Nam, pour la paix au Cambodge ». On soutint « le camp de la paix » contre les USA. Le camp de la paix… celui de Ho Chi Minh et Pol Pot… Suivit le génocide cambodgien, les camps vietnamiens, bref un « détail » de millions de morts, des déportations et des radeaux pour fuir par la mer. Les pacifistes ne manifestaient plus…

La Turquie envahit Chypre…les pacifistes oublièrent de manifester la Turquie massacra les Kurdes…les pacifistes oublièrent de manifester. La Chine occupait toujours le Tibet…et qui s’en souciait ? Soudan, Indonésie, Côte d’Ivoire pays envahis et massacrés… Mugabe organisa la chasse ethnique…et vint rendre visite à Chirac… Pas de manifestation des pacifistes à Paris ! Bouteflika réprimait les Kabyles et laissait égorger sa population. Il vint s’afficher avec arrogance à Paris… Pas de manifestation des pacifistes !

Les pacifistes en revanche, trépignaient, impatients qu’on bombarde Belgrade. Les pacifistes manifestaient avec des drapeaux palestiniens. Au milieu des drapeaux du Hamas et du Hezbollah, on y criait «le djihad, le djihad» et parfois «mort aux Juifs» !

La morale de ce siècle de pacifistes est la suivante : Quand on veut connaître le camp le plus meurtrier, et celui qui apportera les longues ténèbres des dictatures… Il suffit de regarder les pacifistes : ils vous l’indiqueront sans jamais se tromper. Ils soutiennent toujours ce camp-là !

Alliés « involontaires », du nazisme ils soutinrent : hier les dictatures communistes, et aujourd’hui le terrorisme islamique !

Isaac De Barbanègre

Source: http://tinyurl.com/6dmfqy

COMPTE RENDU – DEBAT IDENTITE NATIONALE – Epinal

Intitulé – débat public sur la diversité, l’égalité des chances –

Selon le journal « l’Echo des Vosges » 200 personnes présentes regroupant de nombreuses personnalités, élus, autorités civiles, militaires et religieuses, représentants du monde associatif et de simples citoyens avaient pris place dans l’amphithéâtre de l’ENSTIB à Epinal.

Etaient présents à la tribune, le Préfet Dominique Sorain qui a donné d’entrée ses consignes (pour un débat digne), Michel Heinrich – Député maire d’Epinal, Gérard Cherpion et François Vannson – Députés et Monsieur Yazid SABEG  – Commissaire à la Diversité et à l’Egalité des Chances.


C’est Michel Heinrich qui a introduit le débat en parlant du travail réalisé à Epinal pour l’insertion professionnelle, pour la mixité sociale et la lutte contre les discriminations. Pas un mot sur la future mosquée d’Epinal, pourtant:


– 8 000 m2 de terrain, 700 m2 d’emprise au sol pour la mosquée
– 4 minarets, une coupole
– 1,5 millions d’euros de budget
– capacité de la salle de prière – 1000 personnes

Le Député Maire UMP d’Epinal, Michel Heinrich fit voter par son conseil municipal le 2 septembre 2004, une délibération approuvant « la location à l’euro symbolique, sous la forme d’un bail emphytéotique de 99 ans au profit de l’Association Musulmane des Vosges, un terrain d’une superficie d’environ 8 000 m2 situé ZAC des Terres Saint Jean pour la construction d’une mosquée ».
Une fois édifiée, cette mosquée sera la deuxième de Lorraine par sa dimension. Elle devrait être terminée cette année.


Vosges Matin (conglomérat de l’Est Républicain et de la Liberté de l’est) publiait le 9 décembre 2009 : « le chantier de la future mosquée d’Epinal, impressionnant depuis la voie rapide, prend petit à petit forme et ……commence à avoir fière allure »…….
J’ai pris la parole pour répondre à des intervenants en réaffirmant mes propos qui se trouvaient dans la lettre que j’avais écrite au Préfet.


– Le front national parlera du financement des mosquées, je préciserai que la loi de 1905 a permis non seulement à l’Etat l’apaisement des relations avec les églises, mais surtout et avant tout, elle a garanti aux français la paix civile.


– Un participant parlera du référendum sur la Constitution Européenne, je préciserai que le bulletin que je mets dans l’urne à chaque élection ne sert plus à rien. les français ont voté non (54%) au référendum. Nicolas Sarkosy, alors candidat, a plaidé pour la mise en place d’un traité simplifié. Il a dit que s’il était élu, le traité simplifié serait ratifié par voie parlementaire. Tous s’est passé comme prévu, Nicolas Sarkosy a été élu, la ratification a eu lieu, Nicolas Sarkosy s’est assis sur la tête de plus de 15 millions de personnes qui avaient dit non, dont la mienne. Et on me parle d’identité nationale après cela!
– J’ai rappelé encore une fois, que j’étais respectueuse des combats de nos aînées, que je suis très attachée aux droits des femmes, que je me suis battue pour être une femme libre, que je veux pouvoir transmettre ces mêmes valeurs à mes enfants et que tout marqueur qui mettrait en péril ces droits n’a pas lieu d’existence en France.

Rien de mon intervention dans le journal local…….

Tous les présents à la tribune refuserons de parler du voile et de la burka en prenant comme prétexte les « dérives » de Nadine Morano lors du premier débat à Charmes: – source Vosges Matin – « on ne fait pas le procès d’un jeune musulman. Sa situation, moi je la respecte. Ce que je veux, c’est qu’il se sente français lorsqu’il est français », « ce que je veux, c’est qu’il aime la France quand il vit dans ce pays, c’est qu’il trouve un travail et qu’il ne parle pas verlan. C’est qu’il ne mette pas sa casquette à l’envers. C’est qu’il essaye de trouver un boulot, et qu’on l’accompagne dans sa formation ». Le journal commentera: « les réactions politiques ne se sont pas fait attendre. Le socialistes Arnaud Montebourg n’a pas mâché ses mots, estimant que Mme Morano renouait avec une « conception éthique de la nation » qui a « donné lieu à Vichy ». « Après le voile et la burqa, haro sur les casquettes ».



Lors de cette réunion, j’ai été frappée par l’utilisation d’un mot, repris par tous, particulièrement par Yazid SABEG – le mot dignité – répété à plusieurs reprises n’est pas anodin. Avec elle (dignité) on veut rendre impossible l’élaboration d’une loi interdisant les voiles et burkas.


J’ai lu le compte-rendu de la mission d’information de décembre 2009 sur la pratique du port du voile intégral dont Mr Gerin – Président – auditionnait deux professeurs de droit public. Dans ce rapport, il est fait mention de la dignité. Intégralité du rapport sur le site de l’Assemblée Nationale.


Page 3:

Monsieur Bertrand Mathieu: « le principe de dignité est difficile à utiliser en l’espèce. Si l’on admet qu’il impose tant la reconnaissance en chaque individu d’une même appartenance à l’humanité que l’interdiction de traiter de l’être humain en fonction d’une fin qui lui est étrangère, il est possible de considérer que cet enfermement de la femme et cette négation de son identité constituent une forme d’atteinte à la dignité. Mais juridiquement, le principe de dignité est utilisé lorsque sont en cause des rapports entre soi et autrui, et non des rapports entre soi et soi. le respect de la dignité de la femme doit conduire à autrui de lui imposer le voile, mais il ne peut fonder une interdiction faite à la femme d’user de sa liberté de le porter, si aucun tiers n’intervient dans cette décision. Or, il est impossible de déterminer concrètement si la femme fait usage d’une réelle liberté ou si elle subit une contrainte matérielle ou morale ».


page 9:

Monsieur Bertrand Mathieu: « S’agissant de la dignité, le problème, je l’ai dit, est que deux conceptions s’opposent. Si je partage personnellement la vôtre, force est de considérer que c’est l’autre, celle qui assimile dignité et liberté, qui est la plus courant, notamment dans les juridictions. La liberté, qui selon la Déclaration des Droits de l’Homme consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui, est elle aussi considérée comme un droit inaliénable et sacré. Or devant la Cour Européenne des Droits de l’Homme, de débat opposant une conception objective de la dignité – qui, encore une fois, est la mienne – et une conception de la dignité assimilée à la liberté ne sera pas forcément tranchée en faveur de la première ».


page 11:

Monsieur Guy Carcassonne : « fonder la loi d’interdiction sur la dignité n’est pas plus envisageable, et ce pour une raison simple: il s’agit d’un principe opposable au législateur, mais que le législateur ne peut opposer aux citoyens. La dignité de la personne humaine, principe constitutionnel depuis 1994 – lorsque les juges du Palais Royal l’ont extrapolée d’une phrase du premier alinéa du Préambule de 1946 – est aussi protégée par les instruments internationaux, à commencer par la Convention Européenne des Droits de l’Homme.
ce principe permet d’affirmer que les régimes ou les systèmes ne peuvent asservir la personne humaine: le législateur ne peut prendre une disposition qui serait contraire à la dignité. Il ne signifie nullement que le législateur est qualifier pour juger de la dignité d’autrui, sauf à entrer en conflit avec le principe premier de notre Constitution, celui de la liberté ».



Source: http://www.a-voix-haute.com/

Refusons l’islamisation de « Notre France » !

lundi 15 mars 2010

Extraits lus sur: Riposte Laique

« Nous ne pouvons pas commencer cet édito sans évoquer la mémoire de Jean Ferrat, interprète de l’inoubliable « Ma France », auquel notre collaborateur Roger Heurtebise, dès samedi soir, a rendu un hommage émouvant, sur le site Medias Libres.

http://www.mediaslibres.com/tribune/post/2010/03/13/Merci%2C-Jean-Ferrat

Dans cette France que chantait merveilleusement Jean, la situation est grave. Depuis plusieurs numéros, notre journal alerte ses lecteurs sur les enjeux du procès attenté par des associations comme la Licra, le Mrap et SOS Racisme, contre une affiche du Front national qu’ils jugent raciste. Dans deux articles, Christine Tasin, que nul ne peut accuser de complaisance avec le FN, démontre le piège : en s’attaquant au parti de Jean-Marie Le Pen, ceux qui veulent réintroduire le délit de blasphème dans notre pays, au seul profit de l’islam, misent sur le phénomène de rejet que suscite ce parti pour maquiller leur objectif liberticide en combat anti-raciste.

En effet, le verdict rendu vendredi dernier par le Tribunal de Grande Instance de Marseille est épouvantable, quant aux conséquences qu’il pourrait avoir :

« Cette affiche est non seulement de nature à provoquer un sentiment de rejet et d’animosité à l’encontre d’un groupe de personnes dont sont visées les pratiques religieuses, les femmes et la nationalité mais, en outre, s’adresse essentiellement à la jeunesse de nature plus influençable ».

« Cette affiche provocatrice est constitutive d’un trouble manifestement illicite », poursuit l’ordonnance, qui condamne le FN et M. Le Pen « à faire procéder à son retrait de tous les supports sur lesquels elle a été placée, de quelque nature qu’ils soient, dans un délai de 24 heures (…) puis sous astreinte de 500 euros par jour de retard. »

Pourtant… quand je regarde cette affiche, je ne vois rien de raciste.

Non à l’islamisme ? Je suis d’accord, et je trouve même le FN très politiquement correct en différenciant islam et islamisme.

Non la burka ? Je suis d’accord, et je souhaite une loi au plus vite.

Non à la transformation de la France en annexe de l’Algérie comme le sous-entend le port des tee-shirts des jeunes à Marseille ? Je suis encore d’accord, je n’ai toujours pas digéré les sifflets contre La Marseillaise, le drapeau algérien qui remplace le drapeau français, place du Capitole, à Toulouse, et je n’ai pas encore entendu les excuses du gouvernement algérien sur un tel scandale, qui n’arrive qu’en France.

Les Suisses, qui ont voté à 57 % pour l’interdiction des minarets sur leur territoire, avec cette affiche de campagne, doivent se dire qu’ils ont bien de la chance de ne pas avoir, dans leurs pays, l’équivalent du Mrap, de la Licra, de Sos Racisme pour confisquer la liberté d’expression.

En effet, ce verdict est un véritable coup de poignard pour les vraies féministes, qui, à l’instar de nos amies Annie Sugier, présidente de la Ligue du Droit International des Femmes, Anne Zelensky et Ni Putes Ni Soumises, refusent, en France, la symbolique du voile, et mènent des actions exemplaires, comme celles du 8 mars, pour exprimer cela.

Quelle trahison pour le combat de Katia Bengama et celui de toutes les femmes, assassinées pour ne pas porter ce symbole d’oppression. Il est donc des juges, en France, qui confondent le droit de s’inquiéter de la montée d’un projet politico-religieux visant à islamiser notre pays avec du racisme. Ainsi, les arguments des islamistes, défendus depuis l’Onu, visant à interdire toute critique de leur religion, se retrouvent confortés par ce terrible verdict.

Que faire ? D’abord mener la bataille des idées, et ne pas se laisser intimider.

Une lectrice du blog de Christine Tasin, Chantal Morcrette, donnait cet excellent exemple. « Imaginons, (je crois, d’ailleurs, que quelque chose de similaire a été fait), avant la chute de l’URSS, une affichette avec la France recouverte du drapeau rouge, faucille et marteau, ogives nucléaires et inscription : « Non au communisme ». Personne n’aurait crié au scandale, porté plainte pour incitation à la haine raciale ou trouble à l’ordre public. Personne n’aurait trouvé que l’on perturbe les amitiés franco-russes, que l’on offusque les Russes de France ou ceux de Russie. Sans aucunement porter le FN en mon estime, – c’est le moins que l’on puisse dire -, il est cependant possible de ne pas s’offusquer d’une telle affiche et prévoir la défense de Le Pen. Dans son affiche, Le Pen rejette une IDEOLOGIE (islamisme) et non une communauté de personnes. Il est nécessa ire de faire la différence…., les ténors de la bienpensance le martèlent assez, pour commencer par donner l’exemple. Le Pen s’en moque éperdument de son affiche, ce qu’il veut c’est amener la contradiction sur la place publique. S’il est condamné ou si son affiche est retirée, il aura encore beau jeu de démontrer le manichéisme des CENSEURS, et leur procès d’INTENTION digne des plus grands totalitarismes. Là, il n’aurait pas tout à fait tort. Merci Le Mrap, SOS racisme, Sifaoui et cie de donner des points à Le Pen ! »

Cette lectrice a tout dit, qu’ajouter ?

Vous lirez dans ce numéro un chapitre spécial « Libre critique de l’islam » sur ce dossier, avec des articles de Roger Heurtebise, Leila Adjaoud (quel humour), Christine Tasin, Pascal Hilout, Hubert Sage, Maxime Lépante et un de nos lecteurs, Antoine Douchet, qui démontent les arguments de nos adversaires…

En déposant plainte contre une telle affiche, les associations se réclamant de l’antiracisme se comportent comme des néo-collaborateurs d’un projet politico-religieux fascisant. Ils se situent sur le même terrain que l’Agrif, association d’intégristes catholiques, qui traînent devant les tribunaux des dessins qu’ils jugent offensants pour l’identité française, assimilée par eux au catholicisme.

Plus scandaleux encore, un véritable front unique, qui se croit anti-raciste et anti-fasciste, lance une campagne de mobilisation contre cette affiche, la qualifiant de raciste, et reprenant la honteuse comparaison entre le sort des musulmans du XXIe siècle et celui des juifs au XXe siècle. C’est incroyable et consternant ! On y retrouve les dignitaires du Conseil Français du Culte Musulman, dont l’inévitable Boubakeur, côtoyant Bernard-Henri Levy, Glucksmann et Elisabeth Badinter, en passant par Blondel, sans oublier, bien pensance oblige, des représentants de l’UMPS, pas du tout gênés par les 53 % d’abstentions, ce dimanche !

Un véritable front unique, allant de l’extrême droite islamiste à l’extrême gauche laïque, en passant par des intellectuels qui se laissent manipuler, de peur d’être amalgamés à Le Pen ! Qu’est-ce qu’ils doivent rire, les islamistes ! Et qu’est-ce qu’il doit se réjouir, Le Pen, lui l’ami des ayatollahs d’Iran, de se refaire, grâce à ces pétitionnaires et aux organisations anti-racistes, une virginité anti-islamiste, alors que son antisémitisme l’a toujours amené à être complaisant avec l’islam.

Nous proposons deux dessins, pour illustrer cet édito. Sont-ils, pour reprendre l’expression du tribunal de Marseille, « de nature à provoquer un sentiment de rejet et d’animosité à l’encontre d’un groupe de personnes dont sont visées les pratiques religieuses, les femmes et la nationalité mais, en outre, s’adresse essentiellement à la jeunesse de nature plus influençable » ? Allons-nous avoir une plainte des maîtres-censeurs ?

Nous sommes à un carrefour. Les islamistes n’ont pas été capables de s’opposer aux caricatures danoises, et à leur reproduction dans les journaux français. Ils n’ont pas pu empêcher Geert Wilders de sortir son excellent film « Fitna ». Mais ils n’ont pas abdiqué. Ils entendent s’opposer de toutes leurs forces à une tradition qui fait partie de notre culture, ils veulent, méthodiquement, par la stratégie des petits pas, imposer la charia. Ne vous laissez pas intimider par les maîtres-censeurs, que dénonçait à juste titre Jeanne Bourdillon dans notre dernier numéro.

L’heure est grave. Laisser faire, c’est accepter, par passivité, le lent suicide de notre civilisation, qui a su se construire par la liberté de conscience, la libre expression, y compris à l’encontre des religions, l’égalité entre les hommes et les femmes, la désacralisation de la société, la séparation du religieux et du politique, et des conquêtes sociales permises historiquement par la lutte du salariat…

Tout ce que les islamistes veulent remettre en cause.

Cette liberté chérie qu’il va falloir se battre pour préserver.

Des « Cesar » à l’islam: il n’y a qu’un pas…

Ou comment profiter d’une situation pour faire de la propagande. C’est comme le film « Indigestes« , (pardon: « Indigènes »).  « ON » a voulu en faire un monument du cinéma (Français???) et c’est finalement tombé dans les oubliettes…

FDF


Tahar Rahim : Du Prophète doublement sacré… à la Mosquée de Paris !

Lundi 15 Mars 2010

S’il nous est apparu divin en Prophète, Tahar Rahim risque de faire encore sensation avec ses prochains projets cinématographiques. L’acteur doublement césarisé fourmille bien évidemment de films, avec le cinéaste chinois Lou Ye (Chienne) ou avec l’Ecossais Kevin MacDonald (The Eagle of The Ninth). Les réalisateurs français sont bien évidemment nombreux à vouloir travailler avec ce comédien, et Ismaël Ferroukhi (Le Grand Voyage) va le diriger dans Les Hommes Libres.

Ce long métrage suit l’existence d’un homme, Kaddour Ben Ghabrit. Né en 1873 à Sidi-Bel-Abbès en Algérie, cette brillante personnalité diplomatique a joué un rôle important dans les relations franco-maghrébines. Appuyé par le président français de l’époque, il fonde la Grande Mosquée de Paris qu’il inaugure en 1926. Homme influent mais aussi humaniste, il a contribué au sauvetage de Juifs durant la Seconde Guerre mondiale. Son parcours a de quoi faire une oeuvre cinématographique fascinante.

Tahar devrait jouer l’un des cadres de la Mosquée avec le talent qu’on lui connaît. Le tournage est prévu cet été. En attendant de le retrouver au cinéma, il est possible d’apprécier son élégance, lui qui a posé pour le supplément Styles de L’Express. »

Ohhhhhhhhhh, la pommade! Ohhhhhhhhhh, la brosse à reluire….

FDF

Source de la PROPAGANDA: purepeople.com

Propagande islamique et abbérations…

Rigolez pas trop fort; j’ai trouvé ça sur: http://www.islamhouse.com/    Bon app!

FDF

Non, pas ça, ci-dessus, mais ça, en dessous:

Les aliments en Islam ou la nourriture halal (licite)

Descriptif de la donnée

    Titre: Les aliments en Islam ou la nourriture halal (licite)Langue: FrançaisDate de l’ajout: Mar 03,2010Conférencier (ou auteur) : Saad Ibn Nasser Ach-ChathryTraducteurs : Rachid Abou LouqmanPublié par : Bureau de prédication islamique de Rabwah (Riyadh)Pièces jointes : 2Description succincte: Cette conférence traduite de notre cheikh Saad Ach-Chathry explique les règles se rapportant à la nourriture en Islam. Peu de choses sont interdites en Islam, mais il faut absolument les connaître pour ne pas tomber dans un interdit. La nourriture halal est une des conditions de l’exaucement de l’invocation, donc les règles s’y rapportant ne sont pas à prendre à la légère. Le musulman sincère prend toutes les précautions dans son adoration pour être agréé de son Seigneur, le choix de sa nourriture est fondamental pour une vie saine et exemplaire selon les rites de l’islam. : عربيNombre de visites: 1096Lien : http://www.islamhouse.com/p/279438

Pièces jointes ( 2 )1.Les aliments en Islam ou la nourriture halal (licite)13.4 MB2.Les aliments en Islam ou la nourriture halal (original en arabe)8.4 MB
Inédit sur votre site en collaboration avec la mosquée des Mureaux tariq ibn Ziyad :

www.islamhouse.com

L’islam à la portée de tous !
Sujets liés

    Le comportement du jeûneur ( Français ) La cigarette est-elle illicite ? ( Français ) Livre audio : Le comportement du jeûneur ( Français ) Le véritable bonheur accessible à tous ( Français ) Le tabac est-il illicite ? ( Français ) Séminaire : Le bon comportement en islam ( Français ) Sourate La Table Servie ( Français ) Les règles du repas ( Français ) Série audio : Le vrai comportement du musulman ( Français ) La science utile et la richesse bénéfique ( Français ) 12 preuves que Muhammad est un véritable prophète ( Français ) L’interdiction de l’alcool ( Français ) Quelques aspects du comportement de notre Prophète Muhammad ( Français ) Al-Wajiz ou le résumé du la jurisprudence islamique : chapitre des nourritures ( Français ) La viande de porc dans la Bible et chez les scientifiques… ( Français ) Comment se comporter envers la sunna ? ( Français ) Comment doit se comporter le musulman en France ? ( Français )

Liens connexes

    Péchés ( Sujets liés ) – ( Français ) Comportement ( Sujets liés ) – ( Français )