Francaisdefrance's Blog

12/03/2010

Des cochons envahissent le Quick halal de Villeurbanne !

Un troupeau de 70 cochons mécontents a envahi le Quick Halal de Villeurbanne ce Dimanche matin. Ils entendaient protester contre la décision de supprimer les hamburgers au bacon et contre la nouvelle offre de Quick qui ne propose désormais que du halal à sa clientèle. En effet, il est inacceptable qu’une chaîne de « restaurants » qui appartient en grande partie à la Caisse des Dépôts et Consignations, c’est à dire à l’État français, participe à l’exclusion et à la ségrégation des Français dans leur propre pays. Un État qui contribue donc au développement sur notre territoire du rite d’abattage musulman qui, rappelons-le, interdit d’étourdir les bêtes lors de leur égorgement provoquant ainsi une souffrance inadmissible et inutile chez l’animal. D’autant plus que, pour ce faire, Quick paie la taxe islamique sur la certification des produits Halal dont il est notoire quelle sert à financer le prosélytisme islamique. Et tout cela alors qu’on ne sert plus de porc dans un nombre croissant de cantines scolaires et qu »on »  interdit à l’association Solidarité des Français de distribuer de la soupe au cochon à des nécessiteux

Le troupeau a ensuite quitté l’établissement en chanson et n’hésitera pas à revenir manifester son mécontentement porcin si Quick ne renonce pas à l’islamisation gastronomique de notre pays.

Source: www.lyonlemelhor.com

VIDEO: http://www.youtube.com/watch?v=3Bx7N_RVt8c

IDENTITE NATIONALE – lettre à Monsieur le Préfet des Vosges.

Je relaie ce courrier de Fanny Truchelut…

FDF


Monsieur le Préfet,

Je vais participer jeudi 7 janvier à la réunion concernant le débat sur l’identité nationale.  J’ose espérer Monsieur le Préfet que ce débat ne sera pas qu’intellectuel entre élites et associations mais qu’il tiendra compte des avis des citoyens dont le mien.

J’ai attendu pour m’exprimer de voir les réactions des uns et des autres. Elles n’ont pas manquées, certains souhaitant même mettre un terme à ce débat à coup de pétitions, scandant que donner son opinion sur le sujet  cristallise l’islam et que ce débat tourne au racisme et à la xénophobie.

D’autres qui écrivent : « qu’il est demandé de recueillir les peurs du « bon peuple » pour pouvoir ensuite le rassurer en lui parlant de la fierté d’être français »

http://groupeclaris.files.wordpress.com/2009/11/debat-identite-nationale-_1_1.pdf

Pourtant la question posée était simple : POUR VOUS, QU’EST-CE QU’ËTRE FRANÇAIS AUJOURD’HUI ?

En ce qui me concerne, je répondrais tout de même plus aisément à : EN QUOI NE VOUS SENTEZ VOUS PLUS FRANCAISE AUJOURD’HUI ?

En premier, parce que le bulletin de vote que je mets dans l’urne à chaque élection ne sert plus à rien. Je croyais faire partie de ce qui s’appelle le PEUPLE SOUVERAIN, peuple de France issu de 1789 porteur de liberté de fraternité et d’égalité, qui au fil du temps n’a cessé de s’enrichir et de  maîtriser son présent et son devenir. Notion  dépassée depuis 20 ans.

Le 29 mai 2005, avec une forte mobilisation – 69% – les français ont voté NON à 54 % au référendum sur la Constitution Européenne. Nicolas Sarkozy, alors candidat, a plaidé pour la mise en place d’un traité simplifié. Il a dit que s’il était élu, le traité simplifié serait ratifié par voie parlementaire. Tout s’est passé comme prévu, Nicolas Sarkozy a été élu, la ratification a eu lieu. Nicolas Sarkosy s’est assis sur la tête de plus de 15 millions de personnes dont la mienne. Je n’ai pas voté pour lui.

Mais pour qui voter au second tour de la dernière élection présidentielle ? Segolène Royal ? Voter pour le Parti Socialiste qui a approuvé la loi qui m’a condamnée ?

Marine Le Pen lors de l’émission de Samuel Etienne le 8 novembre 2009 disait qu’il ne faudrait pas que devant les ruines de la politique intérieure et extérieure du gouvernement, les français s’abstiennent aux élections.

Je ne m’abstiens pas, je me rends au bureau de vote mais je vote blanc au deuxième tour des toutes les élections présidentielles depuis 1988, en 1981 j’avais voté pour François Mitterrand, j’étais pleine d’espoir.

Aujourd’hui si je votais au Présidentielle, je voterais contre quelqu’un et non pas pour quelqu’un qui aurait un modèle politique et social qui irait avec. Cela n’a plus de sens pour moi comme pour beaucoup de citoyens de ce pays.

En second, parce que je suis une fervente défenderesse de la loi de 1905, loi qui n’est pas née dans le calme et la sérénité mais dans le cadre d’un vrai combat porté par des forces  progressistes, cela a débuté en 1789. La loi a permis non seulement à l’Etat l’apaisement des relations avec les Eglises, mais a garanti aux Français la paix civile.

Article 1 : La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées ci-après dans l’intérêt de l’ordre public.

Article 2 : La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte.

Lorsqu’Eric Besson est  interrogé sur l’éventualité d’une refonte de la loi 1905 sur la laïcité pour permettre à l’Etat de financer la construction de mosquées, M. Besson a cité les projets de mosquées à Marseille et à Montélimar, et répondu « il peut y avoir des fondations, des moyens autres de faciliter l’exercice du culte musulman sans pour autant toucher à la loi de 1905 ». Je suis scandalisée de lire cela.

Source le Monde.fr : http://www.lemonde.fr/societe/article/2009/11/08/debat-sur-l-identite-nationale-une-premiere-synthese-le-4-fevrier_1264366_3224.html

Je n’ai pas attendu Eric Besson pour voir que cette loi de 1905 est transgressée et détournée tous les jours! Ce qui est nouveau c’est qu’un politique,  représentant de l’Etat nous propose de la contourner.  Qu’ai-je fait ce 11 août 2006 en demandant à ces femmes de retirer leur voile? Juste faire respecter cette loi pour rendre possible le vivre ensemble chez moi.

Concernant la loi  n° 2004-228 du 15 mars 2004 dite loi sur le voile islamique.  J’ai  exprimé mon opinion ce qui est un droit en démocratie envers une loi  que je trouvais deux ans après obsolète, parce que je voyais la prolifération des voiles dans la rue, que je voyais des petites filles voilées en dehors de l’école, et qu’en 2009  se pose la question de la burka. Dans le terme même de voile intégral, il y a le mot intégrisme. Inacceptable en France.

Quel effet cela me fait à moi, traînée devant les tribunaux et condamnée pour discrimination religieuse à deux mois de prison avec sursis et 6.000 € de dommages et intérêts. Il y a donc des gens qui peuvent contourner les lois et d’autres pas.

Voir les jugements sur mon site :   http://www.a-voix-haute.com/

En troisième parce que je suis très attachée aux droits des femmes, et que je me suis battue pour être une femme libre et que je veux pouvoir transmettre ces mêmes valeurs à mes enfants.

Respectueuse des combats de nos aînées, il ne faut surtout pas oublier, je l’ai déjà dit mais je crois qu’il faut le redire encore et encore :

Pour qu’une femme puisse porter un pantalon, il a fallu une loi en 1909, avant c’était un délit.

Pour qu’une femme puisse adhérer à un syndicat sans l’autorisation de son mari, il a fallu une loi en 1920.

Pour la suppression de l’incapacité juridique de la femme ainsi que son devoir d’obéissance à son époux, il a fallu une loi en 1938.

Pour que les femmes puissent voter, il a fallu une loi en 1945 après que la Chambre des Députés se prononce pour la sixième fois.

Pour qu’une femme puisse ouvrir un compte en banque sans l’autorisation de son mari et choisir une profession, il a fallu une loi en 1965.

Pour qu’une femme puisse accéder à la contraception, il a fallu une loi en 1967. – la création d’un Secrétariat d’Etat à la condition féminine date de 1974.

Pour qu’une femme puisse avorter, il a fallu une loi en 1975. Mais avant d’en arriver là, en 1923, l’avortement était un délit passible de la cour d’assises, il devient en 1942, un crime contre la sûreté de l’Etat puni de la peine de mort.

Pour supprimer la possibilité aux époux de contrôler les correspondances de leurs femmes, il a fallu une loi en 1975.

Pour que les époux deviennent véritablement égaux au regard de la loi, il a fallu une loi en 1985.

Il a fallu en 1992 une loi qui réprime les violences conjugales. Le premier centre pour femmes battues existe depuis 1978, il a donc fallu attendre 14 ans pour légiférer sur ce sujet.

Pour obtenir la parité, il a fallu une loi en 2000.

Une loi votée en 1945 supprime la notion de salaire féminin.  A travail égal, salaire égal, plusieurs lois rappellent ce principe, en 1972, 1983, 2001, 2005. Cette loi est-elle appliquée aujourd’hui ?

Pour lutter contre les mariages forcés, il a fallu une loi en 2006 pour porter l’âge du mariage à 18 ans au lieu de 15.

Alors laisser s’installer quoi que ce soit qui mettrait en péril le droit des femmes ne doit pas être autorisé sur notre territoire.

Lorsque je vois bafouer la souveraineté du peuple, transgresser la loi de 1905, annihiler le droit des femmes, ces 3 grands principes qui sont l’essence de la démocratie de mon pays, je ne me sens plus française.

Je vous prie de bien vouloir agréer, Monsieur le Préfet,  l’expression de ma haute considération.

Fanny Truchelut

>Lire la suite

Source: http://www.a-voix-haute.com/

En Alsace, la République nous a demandés d’abandonner notre langue… et elle accepte maintenant l’arabe !

Comme vous, j’ai été choqué de voir que de plus en plus de commerces de notre ville de Mulhouse affichent désormais leurs publicités dans la langue arabe : boucherie halal, coiffeur, bazar.

Le marché du canal couvert est devenu Bal el oued. Cela est pour moi Alsacien, particulièrement insupportable car dans ma jeunesse dans l’après guerre le gouvernement français avait interdit que l’Alsacien soit parlé dans les établissements scolaires pour des raisons d’intégration. Or, en ce qui nous concerne nous avions été ballottés entre les Allemands et les Français et notre langue maternelle était l’Alsacien un mélange des deux en quelque sorte. Moi même, je ne parlais pas le Français jusqu’à ce que je sois scolarisé !

L’Alsace s’est donnée à la France et les Alsaciens ont fait tous les efforts nécessaires pour être des Français à part entière et ce même si encore aujourd’hui une partie de la population sait encore parler l’Alsacien ce qui est d’ailleurs un avantage quand nous allons chez nos voisins Suisses ou Allemands !

Il n’y a pas d’inscriptions en Alsacien sur les devantures et les enfants n’ont pas de prénoms germaniques ! Nous sommes fiers d’être Français même si parfois nous voyons avec effarement que tout fout le camp ! Récemment mon ophtalmologue m’a prescrit des gouttes de chibro-cadron et j’ai constaté avec stupéfaction que le mode d’emploi était trilinge :
- Français (ouf)
- Anglais (langue internationale)
- Arabe !!!

Compte tenu de notre passé Alsacien, je me suis senti agressé et discriminé car si déjà une troisième langue devait figurer sur le mode d’emploi cela aurait du être l’Alsacien ou l’Allemand que nous comprenons aussi.

J’ai donc écrit à la haute autorité contre les discriminations (Halde), et cette dernière m’a envoyé promener.

J’ai écrit à deux députés en leur transmettant le fichier en annexe et je n’ai jamais obtenu de réponse (un de droite et un du centre).

Ce n’était pas la peine d’écrire à la Mairie de Mulhouse qui promotionne la 6 ème mosquée de la ville avec boucherie halal et école coranique le tout avec des subventions bien grasses !

L’Eurabie est en marche et on voit bien que tout le monde s’en fout. L’autre jour votre pétition contre le voile et la burqa franchissait péniblement la barre de 5.000 alors qu’on nous annonce 65.000.000 d’habitants. Les musulmans votent et les politiques les cajolent. Je suis consterné devant cette invasion rampante et je vois arriver une libanisation de l’Europe avec des guerres civiles comme il y en a eu dans l’ex Yougoslavie où l’Europe a d’ailleurs fièrement installé et promotionné sur son sol une république islamique dans laquelle aujourd’hui même les chrétiens doivent fuir.

Je suis anxieux pour l’avenir des mes enfants et petits enfants.

La politique professionnelle nous fait tanguer, rien ne va plus : Démocratie morte (Où est notre choix ? UMPS ?) Déficits abyssaux, dette à plus de 75% du PIB, chômage galopant, immigration énorme, mort de notre industrie, appauvrissement et dans 50 ans la France sera un pays sous développé. Pauvre France où vas tu ?

Francis Burgard

1974, Houari Boumedienne ancien président algérien dans un discours à l’ONU) : « Un jour, des millions d’hommes quitteront l’hémisphère sud pour aller dans l’hémisphère nord. Et ils n’iront pas là-bas en tant qu’amis. Parce qu’ils iront là-bas pour le conquérir. Et ils le conquerront avec leurs fils. Le ventre de nos femmes nous donnera la victoire ».

Source:  Francis Burgard

Rentrée sous tension à la mosquée de Drancy…

« Les feux de l’amour » version muzz. La saga continue… Mais foutez-moi ça hors de France !!!

FDF

12/03/2010

La mosquée de Drancy, en proie à de vives tensions depuis six semaines, a rouvert aujourd’hui dans une ambiance agitée pour la grande prière, après trois jours de fermeture. L’association avait décidé mardi de fermer la mosquée, estimant ne pas être en mesure d’assurer la sécurité des fidèles.

Avant la prière, des bousculades se sont produites entre les deux camps qui s’affrontent pour le contrôle de la mosquée: l’association culturelle des musulmans de Drancy al-Nour (lumière), qui gère le lieu de culte et qui est dirigée par Hassan Chalghoumi, et le collectif pro-palestinien Cheikh Yacine. Les pompiers ont dû intervenir pour évacuer un homme. Le dispositif a été renforcé aujourd’hui, par rapport aux précédentes semaines.

L’association al-Nour a filtré l’accès à la mosquée, refusant l’entrée aux membres du collectif Cheikh Yacine, qui ont prié sur un parking devant la mosquée. A l’issue de la prière, alors que la plupart des fidèles avaient quitté les lieux, les deux camps ont échangé des invectives. Le collectif a accusé M. Chalghoumi d’être « un traître », « un agent des sionistes », rejetant une nouvelle fois « l’islam de France », « l’islam dénaturé ». Hassan Chalghoumi entretient des rapports privilégiés avec la communauté juive et a pris position pour une loi contre le voile intégral.

Les partisans d’Hassan Chalghoumi, parmi lesquels se trouvaient plusieurs femmes, ont accusé le président du collectif Cheikh Yacine d’être « un menteur » et « un semeur de discorde ».

Source: lefigaro.fr/flash-actu

Marche arrière pour les musulmans ???

Ou bien, nouvel angle d’attaque ??? En tout cas, cette demande ne me semble pas très …….catholique… Il serait étonnant que les muzz abandonnent la charia, qu’ils comment à appliquer (en interne, pour l’instant…).

FDF

Le prince saoudien al-Faysal, gouverneur de La Mecque, demande aux musulmans de France de respecter les lois françaises…

12.03.10
Le prince saoudien Khaled al-Faysal, gouverneur de La Mecque, à Ryad, le 13 janvier 2010
Le prince saoudien Khaled al-Faysal, gouverneur de La Mecque, à Ryad, le 13 janvier 2010/F.SHADEED / REUTERS

Il indique également que « l’islam n’est l’ennemi de personne »…

Alors que François Fillon a annoncé jeudi soir qu’un projet de loi sur l’interdiction du port du voile intégral serait déposé au printemps, le prince saoudien Khaled al-Faysal est venu apporter un avis qui devrait conforter les plus ardents défenseurs de cette future législation.

«Chez nous, je demande aux pèlerins de respecter nos règles. Je demande la même chose aux musulmans qui habitent en France. S’ils ne veulent pas obéir à ses lois, ils ne devraient pas vivre en France», a déclaré au Figaro de ce vendredi le gouverneur de la province de La Mecque, berceau de l’islam.

«L’islam n’est l’ennemi de personne»

«Je dirais que l’islam n’est l’ennemi de personne, que l’on peut se dire musulman sans inclure dans ses prières les prophètes Moïse et Jésus», a ajouté Khaled al-Faysal, pour prendre la défense de sa religion qui occupe une place centrale en Arabie saoudite.

En visite en France à l’invitation du Sénat, le progressiste prince saoudien est venu présenter «un projet de rénovation grandiose» pour les quartiers insalubres de La Mecque et Djedda. Il envisage ainsi de reloger et de régulariser près d’un million de sans-papiers qui vivent dans ces quartiers.

Source: 20minutes.fr/article/390580

Violences dans les stades: ceux qui ne sont pas racistes vont le devenir…

PSG: les ultras d’Auteuil dénoncent un « climat de terreur raciste »

12/03/2010

Le 28 février 2010, des affrontements violents avaient eu lieu entre des supporters parisiens lors du match PSG-OM. REUTERS/Gonzalo Fuentes

Le 28 février 2010, des affrontements violents avaient eu lieu entre des supporters parisiens lors du match PSG-OM.

Trois groupes de supporters de la tribune Auteuil du Parc des princes ont décidé de boycotter le match PSG-Sochaux de samedi.

Trois des principales associations du virage Auteuil (Authentiks, Grinta et Supras Auteuil) ont décidé, selon un communiqué diffusé vendredi, de ne « plus se rendre au Parc des Princes à partir du samedi 13 mars et de la rencontre PSG – Sochaux ». Elles entendent ainsi dénoncer le « climat de terreur raciste que les fans du PSG endurent depuis trop longtemps ».

Cette décision fait suite aux violences qui ont précédé la rencontre PSG–OM. Quelques minutes avant le match, environ 150 habitués de la tribune Boulogne s’en étaient pris aux supporters d’Auteuil. Depuis, Yann, membre des Casual Firm (Boulogne), est toujours dans le coma.

Les éléments les plus durs de la tribune Boulogne, qui avaient passé une partie de l’après-midi dans un café des environs, n’ont eu aucune difficulté à franchir les barrages policiers.

Si les ultras d’Auteuil saluent la décision du PSG d’interdire tous les déplacements de supporters, ils déplorent le manque de prise de position au sujet de « ses innombrables abonnés victimes de cette ratonnade géante et préméditée ».

Pourtant, d’après le même communiqué, « son ampleur en fait sans doute la pire exaction physique à caractère raciste organisée au cours des quinze dernières années à Paris, si ce n’est en France ».

Les auteurs du communiqué assurent que cette décision « très lourde et difficile à prendre », est néanmoins « indispensable », « l’intégrité physique des membres ne pouvant être garantie ».

« Racisme et fascisme hors du PSG! »

Ils critiquent avec virulence l’attitude du club et des pouvoirs publics, en écrivant par exemple:  » La problématique du racisme qui gangrène le Paris Saint-Germain s’exacerbe chaque année. Aujourd’hui, en tant qu’êtres humains et citoyens, nous considérons que nous ne pouvons plus supporter notre équipe en acceptant que les exactions et la présence d’une frange ouvertement raciste soit tolérée dans l’identité du Club. (…) Les omissions répétées et volontaires de la direction du PSG sur des sujets aussi graves démontrent que celle-ci a fait le choix de nier les agressions racistes dont font l’objet ses supporters depuis toujours, et qui vont en s’aggravant.

Au PSG, défendre le cosmopolitisme et le droit pour chaque supporter de venir au Parc quelle que soit sa couleur de peau est un discours de façade. Dans les faits, les associations officielles de supporters observent que le club a fait le choix de passer sous silence les agissements de certains membres de la tribune Boulogne – par peur des représailles ou par intérêt objectif – au lieu de prendre la défense morale et physique des supporters de toutes les autres tribunes qui assistent, impuissants, à des actes inqualifiables depuis trop longtemps. (…) nous appelons tous les supporters à prendre position et à libérer leur parole face aux situations de racisme auxquelles ils sont, ou ont pu être confrontés. Une plateforme de récolte de ces témoignages sera prochainement mise en place à cet effet. Cette problématique raciste doit être résolue, au-delà des discours ou des mesures de façade. Si le PSG ne s’y résout pas, il finira définitivement seul, haï et rejeté de tous. (…) »

Le texte se termine sur cette formule: « Racisme et fascisme: hors du PSG! hors de nos vies! ».

Source: lexpress.fr

Pour la rencontre PSG-Sochaux de samedi soir, il y aura tout de même 1000 fonctionnaires de police et 600 stadiers dans et aux alentours du stade.

Préférence non-nationale: La France se prépare à un afflux d’étudiants étrangers…

Arrivage massif de « nouveaux Français »… Préparons NOS valises…

FDF

12/03/2010

Des étudiants lors d'un cours de chinois, à Hotan (Xinjiang). La Chine et l'Inde devraient voir se poursuivre l'explosion de leur population étudiante au cours des prochaines années.
Des étudiants lors d’un cours de chinois, à Hotan (Xinjiang). La Chine et l’Inde devraient voir se poursuivre l’explosion de leur population étudiante au cours des prochaines années. Crédits photo : ASSOCIATED PRESS

Les grandes écoles veulent attirer ces élèves issus des pays émergents, en majorité asiatiques.

Entre 2000 et 2015, le nombre d’étudiants dans le monde va passer de 100 millions à 200 millions, les trois quarts de cette hausse concernant l’Asie, selon des projections de l’Unesco et du commissariat au Plan. «L’Inde et la Chine devraient construire deux universités de 20 000 étudiants chaque semaine pour absorber leurs besoins», explique Pierre Tapie, directeur de l’Essec et président de la Conférence des grandes écoles (CGE), «Les responsables de formation sur place nous disent que c’est impossible. Avec sa réputation d’intelligence et de culture, la France peut fournir une alternative». Ainsi la CGE propose-t-elle de tripler le nombre d’étudiants étrangers sur les dix ans à venir dans l’enseignement supérieur, tant dans les universités que dans les grandes écoles. Ce projet englobe les étudiants venant en France mais aussi ceux qui s’inscrivent dans des établissements français «offshore», c’est-à-dire implantés à l’étranger. Il s’agirait de passer de 250 000 étudiants étrangers aujourd’hui à 750 000 en 2020, ce qui représenterait alors 30 % du total des étudiants. Un pourcentage comparable à celui des campus américains.

Fixer les frais de scolarité

Selon la CGE, une telle politique fournirait des diplômés aux entreprises françaises «qui demandent des jeunes issus du monde entier mais formés à la française». Ce projet nécessiterait la liberté pour les établissements de fixer les frais de scolarité des étudiants non européens, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. Si 80 % des étrangers payaient le coût réel de leur formation (12 000 euros), l’enseignement supérieur français pourrait récupérer 5 milliards d’euros de ressources supplémentaires par an. Ces droits d’inscription élevés sont justifiés par la solvabilité des familles des pays émergents prêtes à débourser 45 000 dollars par an pour envoyer leurs enfants dans une université anglo-saxonne. «Le plus souvent issues de la bourgeoisie moyenne, fortes d’un ou deux enfants, elles sont prêtes à payer des fortunes pour envoyer leurs enfants étudier à l’étranger», affirme Pierre Tapie.

La CGE demande donc la possibilité pour les établissements publics de fixer une double tarification pour les diplômes. «Ce sujet a été abordé à plusieurs reprises avec le gouvernement, mais, pour l’instant, nous n’avons pas de réponse claire.» Ouverte sur le sujet «même si ce débat n’est pas d’actualité  », la conférence des présidents d’université fait toutefois observer que «la question des étudiants étrangers est plus qualitative que quantitative. Qui voulons-nous accueillir ?». Cette stratégie de développement international pose par ailleurs de nombreuses questions irrésolues en terme d’investissements : logements étudiants, locaux d’enseignements, restauration universitaire, etc.

Universités et écoles sont en revanche d’accord pour considérer que le maintien d’un positionnement à l’international implique de davantage développer les formations «offshore». L’Inde vient d’autoriser l’implantation chez elle d’établissements supérieurs étrangers, ce qu’a déjà fait la Chine. «L’université de Yale y a déjà acheté des terrains ainsi que des universités australiennes !», fait observer la CGE.

Depuis une vingtaine d’années, universités et écoles implantent des cursus ou participent à la création de campus français à l’étranger. Plus de 200 filières associent des universités hexagonales. Il faut y ajouter les multiples initiatives de grandes écoles. Ces programmes intéressent les entreprises françaises implantées dans ces pays et permettent de repérer les meilleurs candidats qui viendront compléter leur formation en France. Un contrôle s’avère cependant nécessaire. «Il faut que les diplômes proposés correspondent à des exigences en matière de qualité», observe Simone Bonnafous, qui fustige les implantations à l’étranger conduites par des écoles peu scrupuleuses, souhaitant simplement accroître leurs effectifs et donc leurs subsides. Sur un plan économique, l’intérêt est néanmoins évident, car il est moins coûteux de déplacer un enseignant que cent étudiants. Des dizaines de projets sont en cours d’exportation en droit, génie civil ou environnement.

Source: lefigaro.fr


Mosquée de Drancy: traque par SMS…

Ca va tourner en jihad national, cette minable affaire…

FDF

Mosquée de Drancy : Ils recherchent des manifestants à travers des SMS

10 mars 2010

Le  » service communication  » de la Mosquée de Drancy peine à trouver de nouvelles solutions pour se rendre plus crédibles .

Hassan Chalghoumi a lancé un « appelle à la mobilisation de tous les fidèles pour une manifestation jeudi à 18 heures devant la préfecture de Seine-Saint-Denis pour demander la protection de leur lieu de prière ». Ce même appel, relayé par quelques médias, a ses limites ( Tous les fidèles ne lisent pas leParisien, leMonde, … ). Ses conseillers viennent de se rendre compte que cette fois-ci seuls les fidèles peuvent leur venir en aide, et ni les politiques et ni les médias ne leur seront d’aucun secours.

Au pied du mur, les idées manquent ! La dernière trouvaille de son entourage ( Quand il ne s’agit pas des sionistes ) : Faire tourner des SMS …

 » L’Association Culturelle des Musulmans de Drancy a besoin aujourd’hui plus que jamais de vorte soutient! Suite à certains désagréments la Mosquée de Drancy risque d’etre Fermée, nous demandons alors aux chers fidèles et aux parents d’élèves de l’école arabe de se mobiliser pour éviter que cela n’arrive. Une MOBILISATION est prévue pour le JEUDI 11 MARS à 18h devant la PREFECTURE de BOBIGNY.Serrons-nous les coudes et Préservons notre Mosquée Ennour!!!  » ( SMS reproduit sans aucune modification )

Il faut croire qu’ils sont tombés bien bas, au point de « mendier » la présence de fidèles. On peut d’ores et déjà s’attendre à une médiatisation de masse avec une tournure victimaire des quelques manifestants. Le journal LeParisien ne manquera pas ce rendez vous et, d’ailleurs nous non plus !

A suivre …

Lien de l’article: http://www.islamenfrance.fr/regions/a-12-3032-ile%20de%20France-Mosquee_de_Drancy_:_Ils_recherchent_des_manifestants_a_travers_des_SMS

Grande Mosquée de Marseille : La 1ère pierre sera posée en retard; pas grave, on n’est pas pressés…

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 09:40

Ne vous affolez surtout pas, les muzz. Question mosquées, on est bien servi, en France. Et pour le financement, adressez-vous au chef de l’Etat (le notre, créateur de votre conseil du culte musulman), en cas de défaillance de vos émirs saoudiens. Et puis, pourquoi ne faites-vous pas comme vos potes? N’appelez pas ça un mosquée, dites « centre culturel et cultuel »; déjà, ça fait bien et oh merveille, vous ne serez plus bloqués par la fameuse loi de 1905…

Pas d’inquiétude, donc, et s’il faut taper dans NOS ressources, il y en a qui savent faire… (Ca se fait couramment, d’ailleurs, avec le détournement de cette fameuse loi de 1905).

FDF

11 mars 2010

Le site est trouvé, l’architecte désigné, le bail signé et le permis de construire délivré mais le financement de la Grande Mosquée de Marseille n’est pas bouclé. Résultat : la première pierre, qui devait être posée le 21 avril, est repoussée au 20 mai 2010.

Il semble que l’« association Grande Mosquée » n’a toujours pas trouvé les 3 à 4 millions d’Euros nécessaire pour seulement démarrer les travaux. Ce serait la raison du renvoi du premier coup de pioche à mai prochain. Mais, même en supposant que cette somme soit réunie en temps voulu, quid de la suite ?

La principale inconnue du projet demeure le financement. Qui sont les bailleurs de fond qui verseront les 22 millions d’euros nécessaires à la réalisation de ce projet pharaonique ?

En raison de la loi de  séparation de l’Eglise et de l’Etat, L’Etat ou les collectivités locales, ne peut intervenir car les sommes utilisées ne doivent pas être de provenance publique.

Pour mener à bien leur projet, les bâtisseurs de la mosquée comptent sur les dons des fidèles. Mais, les quêtes ne suffiront pas, et de loin, surtout dans une ville comme Marseille, ou les musulmans sont assez pauvres. Outre les membres de la communauté musulmane phocéenne, ils attendent beaucoup des pays musulmans du sud de la Méditerranée, et même de ceux du Golfe. Leurs contributions ont été sollicitées, toutefois avec prudence.

L’« association Grande Mosquée » a posé le principe qu’aucun pays étranger ne pourra participer au financement pour plus de 20 à 25 % du coût total du projet, ce de manière à préserver l’indépendance de la mosquée.

Nourredine Cheikh, le président de l’Association, a, par exemple, indiqué que le financement algérien ne pourra pas aller au-delà de 5 millions d’Euros. Aux dernières nouvelles, l’Algérie a versé un acompte de 160 212 euros sur le million qu’elle a promis. C’est loin d’être suffisant pour simplement mettre en route le chantier.

La grande mosquée (3 300 m2), futur lieu de réunion et de prière pour les musulmans marseillais, doit être érigée dans le 15e arrondissement (ZAC de St Louis, emplacement d’anciens abattoirs) sur un terrain municipal de 8 600 m2, mais quand ?

Faute de trésorerie, et sauf à ce qu’un émir saoudien mette la main à la poche, le chantier risque d’aller de renvoi en renvoi.

Pour plus de détails  : http://www.lamosqueedemarseille.org

Source: marsinfos.fr

Pro-France avant d’être pro-vie ou pro-vie avant d’être pro-France…

Je relaie ci dessous un excellent post de JEAN-PIERRE PAGES-SCHWEITZER
Directeur de l’Observatoire de l’Islamisation de la France et de l’Europe

FDF


jeudi 11 mars 2010

En juillet 2007, je prophétisais que Monsieur Sarkozy serait le dernier Président de la République française – impliquant qu’avant cinq ans, la France serait une République islamique (avec, pourquoi pas, Nicolas Sarkozy comme Président ?).

Malheureusement, rien ne vient contredire ces prédictions. L’actualité apporte chaque jour la confirmation des progrès, souvent insidieux, mais inexorables, de l’islamisation de notre pauvre France.

J’ai longtemps espéré un sursaut, une révolte, une guerre civile – la seule possibilité pour notre pays d’échapper au totalitarisme vert.
Je n’y crois plus aujourd’hui. Voici pourquoi :
La double allégeance, qu’elle soit ethnico-religieuse (Libanais maronites, Français musulman…), ou simplement idéologique, est un piège fatal : à l’occasion de conflits, elle impose un choix.

Le choix des « catholiques » libanais est patent. Celui des Français musulmans qui, au sein de l’armée, refusent de combattre leurs coreligionnaires, est en train de devenir de plus en plus évident.

Je soulèverai aujourd’hui le problème que pose la double allégeance « idéologique », et cela plus particulièrement au sein de la droite nationale.
On pourrait en effet considérer les prises de position récentes de certaines formations (ou mouvances) politiques, comme des « lueurs d’espoir ». Je pense plus particulièrement aux Identitaires et au Parti de la France.
Les initiatives prises par le Groupe Identitaire ou encore la campagne « Non aux minarets » du PDF, MNR et NDP, en Lorraine et ailleurs, sont en effet fort louables et correspondent parfaitement à ce que je préconise depuis plus de dix ans (d’abord dans les « 4 Vérités », puis sur mon blog <cafephilodedroite>).

Il y a malheureusement un hic : la double allégeance idéologique desdites formations politiques.
Les Identitaires sont en effet des patriotes, anti-islamiques, mais ils sont également « marxisants » et « anti-capitalistes ».
Les dirigeants (et peut-être aussi les adhérents) du PDF, du MNR et de la NDP sont de véritables patriotes, mais ils sont également
des bigots et des sectateurs de la « croisade » pro-vie.

Dans cette période de grand danger pour notre patrie, il me semble donc légitime de poser la question : en cas de conflit ouvert, les premiers seront-ils anti-islamistes avant d’être marxistes (ou « socialisants », ou « anti-mondialistes »), et les seconds seront-ils prêts à combattre les musulmans, avec qui ils partagent la même haine des homosexuels et la même opposition à l’avortement et à l’euthanasie ?
La connaissance personnelle que j’ai de ces « leaders » ne me rend pas très optimiste.

Je me remémore en particulier un petit-déjeuner auquel j’avais invité Fabrice Robert et Richard Roudier, au cours duquel ce dernier m’avait rétorqué qu’il défendait la France, mais aussi les Français (sous-entendant par là leurs intérêts « économiques »).

Le problème principal des Identitaires, en ce qui me concerne, c’est qu’ils se sentent « prolétaires » avant d’être Français. Leur parler, leur vêture, leur gestuelle concourent à mettre en avant leurs origines « ouvrières » – ce qui, pour eux, est une « vertu »…
Ils sont en fait très proches de l’islamo-marxisme d’un Alain Soral ou d’un Marc George, ou encore d’un Dieudonné – qui ont au moins le mérite, d’annoncer la couleur (c’est bien le cas de le dire).

Quant à Carl Lang, Annick Martin, Robert Spieler… et surtout Bernard Antony, je suis convaincu que le moment venu, ils appliqueront le fameux mot d’ordre gauchiste « même combat », et préféreront la croisade contre les « nouveaux » Albigeois, à celle contre les maures.
Je suis convaincu (à tort ou à raison) que leur haine des « homos » s’avérera plus motivante que leur amour de la France.

Il en va de même des autres formations (ou groupuscules) de la droite nationale, comme Action Française, l’Œuvre française, le Renouveau français, Europae gentes… (cette liste n’est pas exhaustive) qui, la semaine dernière, ont préféré aller « casser du pédé », sur le parvis de Notre-Dame (je signale en passant, que je suis particulièrement opposé au « kiss-in », en public, qu’il soit homo… ou hétéro), plutôt que d’aller, comme l’ont fait les Identitaires, manifester rue Myrha. Il est vrai qu’il est moins dangereux de s’attaquer aux tarlouzes qu’aux Arabes…
Je ne vois donc pas d’issue salvifique à l’islamisation rampante qui est à l’œuvre aujourd’hui.
Je ne vois poindre à l’horizon aucun « sauveur de la France ».

Lorsque j’étais en prison, condamné par le « Tribunal Permanent des Forces Armées », je priais tous les jours sainte Jeanne d’Arc.
Je l’invoque encore aujourd’hui… mais peut-être pas avec autant de conviction.


Source: Pagès-Schweitzer Jean-Pierre

Selon Nord-Eclair: les nazis ne sont pas morts…

L’art et la manière d’entretenir et d’inciter à la haine, version médias…

FDF


Lu sur: http://www.nordeclair.fr/Actualite/Depeches/2010/03/11/nef-1189496.shtml

Tags racistes sur une mosquée : trois nazillons dans le box

11 mars 2010

L’agression raciste contre les murs de la mosquée de Tourcoing, rue du Bus, a connu son premier épilogue hier. Des nazis apparaissent dans le box des prévenus!


Incroyable! Quand les enquêteurs tourquennois perquisitionnent chez Marc Grubica, 43 ans, ils ont l’impression de pénéter dans un bunker du Troisième Reich. Des drapeaux nazis s’étalent, de la littérature d’extrème-droite s’empile, des breloques et des insignes de l’armée allemande s’entassent. Très important: on découvre aussi de la peinture bleue et des pinceaux. Comment est-on arrivé là?
Simple. Dans la nuit de dimanche à lundi, des tags fleurissent sur la mosquée. « Israël vaincra! », « putains de juifs » y lit-on entre autres. Marc Grubica et Xavier B., 40 ans mais qui sera remis en liberté, admettent avoir effectué un arrêt rue du Bus: « Nous étions bourrés ». Les inscriptions sont tracées à la peinture bleue.


Plus tard, un médecin de l’hôpital Dron avertit la police: un homme, couvert de coups et grièvement blessé à un œil, est soigné aux urgences. Par ailleurs, il est couvert d’inscriptions à la peinture bleue. On fait le rapprochement avec la mosquée. En fait, Xavier B., ivre et hébergé chez Grubica, avait, en parlant de la petite amie de ce dernier, déclaré: « Elle me fait bander ». Aussitôt, Grubica et Tony D., 27 ans, un autre nazi en visite à Tourcoing, tombent à bras raccourcis sur Xavier B. Ce dernier, hier soir, retire sa plainte: « C’était une sorte de bizutage ». Le président Bernard Lemaire ironise: « Vous n’êtes vraiment pas rancunier ».

Les trois admettent sans problème professer des idées nazis. Grubica ajoute cependant: « Je présente mes excuses à ces messieurs de la mosquée ». Même chose pour Xavier B., jamais condamné. Le trio ne veut pas être jugé tout de suite. La procureure Christine Pons demande le mandat de dépôt contre Grubica, condamné à de multiples reprises et défendu par Me Charles Cogniot, mais aussi contre le tabassé, Xavier B., défendu par Me Lefebvre (voir son point de vue ci-contre).

Reste Tony D., assisté par Me Iwona Parafiniuk, contre qui le mandat de dépôt n’est pas requis. Décision: seul Marc Grubica est placé en détention provisoire.

À lire aussi

TOURCOING

Deux interpellations suite à des tags sur une mosquée

Dans la nuit de dimanche à lundi, y a-t-il eu des tags ou des inscriptions à caractère raciste sur une mosquée de Tourcoing, rue du Bus ? Hier, deux hommes âgés 32 et 43 ans ont été interpellés et une enquête est en cours au commissariat de Tourcoing.

Incroyable qu’à notre époque, nous soyons encore entourés d’autant de « nazis ». Je pensais que les derniers étaient depuis fort longtemps planqués ou morts en Amérique du Sud… Franchement, s’il y en a autant, ça ne se voit pas. En revanche, il y en a d’autres qu’on voit trop. Mais à chacun ses goûts…

FDF