Francaisdefrance's Blog

02/02/2010

Chatel promet plus d’équipes de sécurité dans les collèges; trop tard, mon pote!

On paye le laxisme antérieur sur le problème. Luc Chatel « Promet », comme Sarko. Ben oui, dans l’urgence, on ne plus faire que ça. Surtout à la veille des Régionales…

FDF

01/02/2010

Le ministre promet la mise en place d’équipes mobiles de sécurité dans chaque académie d’ici au 31 mars.
Le ministre promet la mise en place d’équipes mobiles de sécurité dans chaque académie d’ici au 31 mars. Crédits photo : AFP

Le ministre de l’Education a décidé d’accélérer le plan de sécurisation des établissements scolaires d’ici à l’été. L’installation de portiques reste une idée marginale mais la présence policière sera renforcée.

Luc Chatel veut passer à la vitesse supérieure. Le ministre de l’Education a annoncé lundi l’accélération du plan de sécurisation des établissements scolaires. Au cours d’un bilan d’étape au collège d’Issy-les-Moulineaux dans les Hauts-de-Seine, il a ainsi annoncé que la mise en place des équipes mobiles de sécurité (EMS), mesure phare du dispositif, sera achevée d’ici au 31 mars.

Créées à la rentrée 2009, ces équipes mixtes sont composées de personnels de l’Education nationale et de policiers ou de gendarmes, chargés de faire de la prévention, d’apaiser les tensions ou de seconder des personnels lors d’une crise. Elles sont actuellement opérationnelles dans dix-neuf académies, a indiqué le ministre, qui pour la première fois a donné une date butoir à leur généralisation.

Pas de portiques mais des caméras

Deuxième axe de la sécurisation des établissements scolaires, les diagnostics de sécurité, pour déterminer où sont les besoins en la matière. Ils seront achevés avant les prochaines vacances d’été dans les 7.946 collèges et lycées, a promis Luc Chatel, soit six mois en avance sur le calendrier initial présenté à la rentrée 2009. Déjà été réalisés dans 27% des établissements, ces diagnostics donnent lieu à diverses préconisations selon les établissements et le degré d’insécurité auxquels ils sont exposés, de la mise en place d’une surveillance aux abords de l’école (28% des cas) à l’installation de clôtures (14%), voire la mise en place d’une vidéo protection (9%). Dans les 184 établissements classés les plus sensibles, la mise en place de la vidéo protection est même préconisée dans 20% des diagnostics. L’installation de portiques de sécurité à l’entrée, mesure ultime très critiquée par une bonne partie de la communauté éducative, n’est en revanche conseillée que dans 1 à 2% des cas. Reste à savoir dans quelle mesure ces préconisations seront suivies par le ministère.

La formation des personnels d’encadrement à la gestion de crise doit également être accélérée, a annoncé le ministre. Quatre-cents personnels prioritaires – les chefs d’établissements les plus «exposés» – seront ainsi formés avant la fin de l’année 2010 à gérer d’éventuels cas de violences dans leurs établissements. A terme, les 14.000 personnels de direction des collèges et lycées doivent être formés dans le cadre de la formation continue.

Hausse des violences physiques à l’école.

Interrogé sur la concomitance de ces annonces avec l’approche des élections régionales, le ministre a rappelé que «la sécurité dans les établissements scolaires est une priorité permanente et un combat quotidien». Ce plan de sécurisation avait été lancé suite à plusieurs incidents en milieu scolaire l’an dernier, comme l’intrusion au printemps de jeunes gens cagoulés et armés dans un lycée de Gagny en Seine-Saint-Denis. Au cours de la dernière année scolaire écoulée, si le nombre d’ «incidents graves» enregistrés dans les collèges et lycées publics a légèrement baissé, les chiffres des violences physiques et des «ports d’arme blanche» étaient en hausse. Le mois dernier, un élève d’un lycée du Kremlin-Bicêtre, dans le Val-de-Marne, a ainsi été tué par un coup de couteau porté par un camarade à l’intérieur de son établissement.

C’est pour lutter contre ce phénomène que Nicolas Sarkozy avait demandé au printemps dernier de «sanctuariser les établissements scolaires», donnant naissance au dispositif baptisé SAGES – sanctuarisation globale de l’espace scolaire. Luc Chatel promet un nouveau bilan d’étape, sur l’ensemble des mesures, pour début avril.

Source: lefigaro.fr

Ce que ne dit pas l’article du Figaro, c’est que c’est TOUS LES JOURS que la racaille « issue de l’immigration »,et non pas des « jeunes » comme on se complait à les nommer, commet ces actes que l’on se complait aussi à nommer « d’incivilité »… « ON » a promis aussi des mesures pour contrer tout celà (suppression des allocations, etc..) pour les auteurs de ces violences dans les établissements scolaires… Mais rien ne vient. « ON » pond d’autres mesures… Ca peut aller longtemps, comme ça. Ce serait si facile de taper là où ça fait mal… « ON » attend quoi? Des écoliers, collégiens, lycéens assassinés par la racaille? Il y en a déjà eu…

FDF

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :