Francaisdefrance's Blog

29/01/2010

Profanation d’un cimetière dans le Calvados: l’auteur est un MUSULMAN…

Vendredi 29 janvier 2010

Un étudiant de confession musulmane a été interpellé et placé en garde à vue vendredi à Caen (Calvados) après avoir profané une trentaine de tombes du cimetière du village voisin de Biéville-Beuville, a-t-on appris auprès de François Nicot, procureur de la République de Caen. Le jeune homme âgé de 23 ans a été interpellé par les gendarmes après avoir été aperçu par des riverains intrigués d’entendre du bruit dans le cimetière de cette commune de 2.700 habitants. « Plusieurs croix et plaques ont été cassées par ce jeune homme qui a reconnu les faits », a précisé M. Nicot.

Elève en deuxième année d’école d’ingénieur, « le suspect, qui est de confession musulmane, a déclaré lors de son arrestation avoir entendu des voix lui demandant de casser des croix ». Un examen psychiatrique pratiqué dans la matinée a permis à la justice de comprendre « que le suspect présente une altération de la responsabilité mais pas une abolition. Il est donc partiellement responsable de ces actes », selon le procureur.


http://laiciste.over-blog.com/article-france-calvados-cimetiere-saccage-43874227.html

J’en parlais dans un tout récent post… « ILS » n’ont pas pu s’empêcher!

Racailles !!!


28 janvier 2010


A Paris :

Défaits 4-0, les Supporters Algériens de France sont descendus groupés dans les rues de la Capitale, notamment dans le 18ème arrondissement de Paris, quartier où ils avaient pour habitude de se rassembler les soirs de victoire, notamment au métro Barbès-Rochechouart. Munis de quelques barres de fers, certains supporters s’en sont pris à la vitrine d’un Bar-Restaurant égyptien de la rue Joseph Dijon (75018 Paris), ainsi qu’à de nombreux véhicules en stationnement à tous les coins de l’arrondissement.

La Police, arrivée rapidement sur place a tentée tant bien que mal de protéger les quelques égyptiens présent dans ce restaurant et autres biens privés et publics. Bien plus nombreux, les Algériens n’ont cessés de créer des troubles à l’ordre public dans cet arrondissement de Paris. L’humiliation subie (4-0) n’a donc pas suffit à calmer ces individus.

source

Dernière minute – Entendu sur RTL : des supporters algériens mettent en cause l’arbitre béninois et auraient préféré un arbitre européen. Selon le sélectionneur algérien, “l’Égypte a la CAF (Confédération africaine de football) dans la poche”.

De légers incidents se produisent à Marseille ce soir après la défaite de l’Algérie contre l’Egypte (4-0) en demi-finale de la Coupe d’Afrique des Nations, la police procédant à des interpellations de supporteurs.

Quelques centaines de supporteurs de l’Algérie, arborant drapeaux et aux cris de “one, two, three, viva l’Algérie”, se sont rendus sur la Canebière et aux abords du Vieux-Port au coup de sifflet final qui a sanctionné l’élimination de leur équipe de la compétition.

Certains d’entre eux, par petits groupes, ont allumé des fumigènes et jeté des projectiles (canettes, bouteilles et autres) sur les forces de l’ordre, qui ont répliqué par des tirs de grenades lacrymogènes. La police a procédé à des interpellations.

Les échauffourées sporadiques se poursuivaient autour de la Canebière et du Vieux-Port, des supporteurs mettant le feu à des poubelles et jouant au chat et à la souris avec les forces de l’ordre en tenue anti-émeute.

Le préfet de police des Bouches-du-Rhône, Philippe Klayman, était sur place. Sept unités de gendarmerie et de CRS avaient été mobilisées jeudi soir, ainsi que la compagnie de sécurisation de Marseille et des effectifs en civil, soit plus d’un demi-millier de fonctionnaires.

Source : Le Figaro

voir la vidéo sur http://www.fdesouche.com/articles/96055

Devinez qui vient de dire: « «L’Islam est compatible avec les valeurs de la République» »?

C’est………………………………………………….

Eric Besson ! En personne.

Eric Besson, ministre de l'Immigration, de l'Integration, de l'Identite nationale et du Developpement solidaire, lors d'un debat sur l'identite nationale a a la prefecture du Rhone, Lyon, le 22 janvier 2010

A mon avis, il ne sait plus pourquoi on le paye, lui…

FDF

Le ministre de l’Immigration participait jeudi au dîner annuel du Conseil représentatif des institutions juives de France…

«Oui, il y a une minorité de Français qui ont peur de l’Islam car ils confondent avec fondamentalisme et terrorisme. Mais il faut parler, expliquer et dire que l’Islam est compatible avec les valeurs de la République.» Visiblement, Eric Besson a souhaité calmer le jeu lors du dîner annuel du Crif.

Selon le ministre de l’Immigration, «pour que l’intégration réussisse, il faut du temps et il faut un certain nombre de frottements», a-t-il ajouté devant les 275 convives du Conseil représentatif des institutions juives de France, dont des personnalités politiques et religieuses ainsi que des journalistes. «Ce débat sur l’identité nationale est utile. Aujourd’hui, il est lancé. L’ignorer c’est laisser la parole aux extrêmes», a pour sa part déclaré Marcel Ansallem, le président du Crif rhônalpin.
Invitation controversée
L’invitation à ce dîner d’Eric Besson, qui avait tenu un débat le 22 janvier à Lyon, a divisé la gauche locale avec le boycottage du président PS du Conseil régional, Jean-Jack Queyranne, et la communauté juive.
Cosignataire d’un communiqué avec plusieurs autres élus socialistes, le sénateur-maire de Lyon, Gérard Collomb, a indiqué pour sa part qu’il allait à la réception «par respect et par amitié envers la communauté juive». «Notre présence ne constitue évidemment pas une caution de la politique du Ministre invité (…) La façon dont est mené le débat sur l’identité nationale constitue une faute grave», a-t-il fait valoir.
Dans un communiqué, l’Union Juive Française pour la Paix (UJFP) a dénoncé «la collusion du Crif, prétendument représentatif des Juifs de France, avec la politique la plus réactionnaire qui soit du gouvernement actuel».

Bel exemple de dhimmitude. Allez-y, Monsieur Besson, vous accédez tout doucement à la plus haute marche du podium des DHIMMIS de la République. Je sais…. C’est bientôt les Régionales, mais de là à annoncer des inepties pareilles…Mais q’en pensent les Français? Vous leur avez demandé leur avis? On n’est plus en démocratie, alors???
FDF

Source: 20minutes.fr

L’islam de la Réunion « peut servir d’exemple » en France…

C’est Patrick Karak, délégué interministériel pour l’égalité des chances des Français d’outre-mer, (NDLR: ouhahhh, la profession du mec!) qui sort ce genre de conneries… On voit bien que ce n’est pas lui qui les cotoye tous les jours…

FDF

29 jan 2010

L’islam de la Réunion « peut servir d’exemple » en France, a estimé vendredi le délégué interministériel pour l’égalité des chances des Français d’outre-mer Patrick Karam, à l’issue d’un colloque.

« Les musulmans ont accepté les lois de la République quand ils sont arrivés à la Réunion », a déclaré M. Karam à l’AFP. « La République n’a pas été pour eux un obstacle ou une menace mais une chance, et ils ont bâti leur ascension sociale grâce au modèle républicain », a-t-il dit, relevant que les musulmans occupent des postes importants dans la société réunionnaise. La présidente du conseil général, Nassimah Mangrolia-Dindar, est ainsi musulmane.

En même temps, a-t-il souligné, « les musulmans ont préservé leur religion ». La première mosquée construite à la Réunion l’a été en 1905, bien avant la mosquée de Paris. Des madrassah, des écoles qui dispensent un enseignement général et des cours de religion, ont été créées. Ils ont aussi fondé un centre de formation pour les imans, et ce sont des imans réunionnais, dont français et qui parlent français, qui enseignent l’islam, a-t-il souligné.

Pour M. Karam, la Réunion en particulier et l’outre-mer de manière plus générale peuvent « être un modèle pour la France en matière de savoir-vivre ensemble ». « L’islam, par ailleurs, est une religion comme les autres et qui n’est pas un obstacle à la République, quand on le voit fonctionner à la Réunion ».

Enfin, a-t-il dit, « les difficultés et les discriminations ne doivent pas être une explication à l’échec personnel », comme le montre la réussite des musulmans à la Réunion.

Source: .la-croix.com

France chrétienne: dites NON à l’islam!

01-29-2010

Vidéo:

http://www.youtube.com/watch?v=H8mGqvzFnyo

Humour: adoptez un terroriste !

29 01 2010
Faites un geste, s’il vous plait! Il ne demande que de l’affection…

Trop tard pour Noël : saisissez l’occasion de la Saint-Valentin !!

Si ce cadeau de St Valentin ne vous convient pas,

ou si vous avez déjà le même, vous pouvez le

mettre sur E.bay

ou bien:

Ceci est la traduction de la réponse que le ministre canadien de la Défense a adressé à une bonne âme qui se plaignait à lui du sort réservé aux « combattants » afghans, prisonniers dans les centres de détention en Afghanistan.

National Defence Headquarters
MGen George R. Pearkes Bldg, 15 NT
101  Colonel By Drive
Ottawa , ON K1A 0K2
Canada

Chère citoyenne inquiète,

Merci pour votre récente lettre exprimant votre profonde préoccupation concernant le sort des terroristes d’Al Qaida capturés par les forces canadiennes, transférés ensuite au gouvernement afghan et à présent détenus par leurs officiels dans les centres nationaux de regroupement des prisonniers en Afghanistan.
Notre administration prend ce sujet très au sérieux et votre message est reçu fort et clair ici à Ottawa
Vous serez heureux d’apprendre, grâce au souci de citoyens comme vous-mêmes, que nous créons un nouveau département au sein de la Défense nationale, qui sera nommé P..L.A.R.T. ,  soit  « programme des libéraux qui assument  la responsabilité pour des tueurs ».
En accord avec les lignes directrices de ce nouveau programme, nous avons décidé d’élargir un terroriste et de le placer sous votre surveillance personnelle.
Votre détenu particulier a été sélectionné et sera convoyé sous escorte lourdement armée jusqu’à votre domicile à Toronto dès lundi prochain.
Ali Mohammed Ahmed bin Mahmud  (vous pouvez l’appeler simplement Ahmed) sera pris en charge selon les normes que vous avez personnellement exigées dans votre lettre de réclamation.
Il sera vraisemblablement nécessaire que vous fassiez appel à des assistants.  Nous mènerons des inspections hebdomadaires afin de nous assurer qu’Ahmed bénéficie bien de soins et de toutes les attentions que vous recommandez avec autant de fermeté dans votre lettre.

Malgré le fait qu’Ahmed soit un sociopathe extrêmement violent, nous espérons que votre sensibilité à ce que vous décrivez comme son « problème comportemental » vous aidera à surmonter ses troubles du caractère.
Vous avez peut-être raison quand vous décrivez ces problèmes comme de simples différences culturelles.
Nous comprenons que vous avez l’intention de lui fournir conseils et éducation à domicile.
Votre terroriste adopté est redoutablement efficace dans les disciplines de close-combat et peut mettre fin à une vie avec des objets simples, tels que un crayon ou un coupe-ongle.
Nous vous conseillons de ne pas lui demander de faire une démonstration lors d’une prochaine séance de votre groupe de yoga.
Il est également expert en explosifs et peut en fabriquer à partir de produits ménagers. Peut-être vaut-il mieux que vous les gardiez donc sous clef, à moins que vous considériez (selon l’opinion que vous exprimiez) que cela puisse l’offenser.
Ahmed ne souhaitera pas entretenir de relations avec vous ou vos filles (excepté sexuellement), dans la mesure où il considère que les femmes sont une espèce de marchandise sous-humaine.
C’est un sujet particulièrement sensible pour lui et il est connu pour manifester des réactions violentes envers les femmes qui ne se soumettent pas aux critères d’habillement qu’il recommandera comme plus particulièrement adaptés.
Je suis persuadé qu’avec le temps, vous viendrez à apprécier l’anonymat qu’offre la burkha. Rappelez-vous que cela fait partie du « respect des croyances religieuses », ainsi que vous l’écriviez dans votre lettre.
Merci encore pour votre souci.  Nous apprécions vraiment que des concitoyens comme vous nous indiquent comment bien faire notre travail et nous occuper de nos congénères.
Prenez bien soin d’Ahmed  et souvenez-vous que nous vous observons.
Bonne chance et que Dieu vous bénisse.

Cordialement,
Gordon O’Connor
Ministre de la Défense nationale.

A cause de leur religion, les musulmans sont inassimilables ! (Henri Pirenne).

L’Europe a oublié ses racines chrétiennes


À l’origine, Europe était, dans la mythologie grecque, le nom d’une déesse enlevée par le dieu Zeus, à qui elle donna trois enfants. Aujourd’hui, Europe est le nom du plus petit des cinq continents (10 millions de km²), délimité au Nord par l’Océan Arctique, à l’Ouest par l’Océan Atlantique, au Sud par la mer Méditerranée, à l’Est par les Monts Oural et la mer Caspienne (en Russie).


L’Europe a été civilisée par deux grandes cultures : la culture de la Grèce et de l’Empire romain, qui s’est développée pendant l’Antiquité, et ensuite la culture judéo-chrétienne qui a prédominé pendant tout le Moyen Âge. Ce sont ces deux cultures qui ont en grande partie forgé l’identité européenne et ont donné aux Européens des valeurs communes.

Héritage chrétien de l’Europe À ce propos, en juin 2006, la revue Aventures et dossiers secrets de l’Histoire (n°64) se posait la question suivante : « L’Église catholique a-t-elle fondé notre civilisation ? » Pour y répondre, cette revue a analysé le livre de l’historien américain Thomas E. Woods intitulé How the Catholic Church Built Western Civilization (« Comment l’Église catholique a bâti la civilisation occidentale ») et en a retenu trois points importants : le rôle des moines et des monastères dans la conservation de l’héritage antique, le rôle de la papauté dans le développement des universités et le rôle des hommes d’Église en général dans le développement des sciences.

Savoir antique et monastères À une époque (Ve-VIe siècles) où l’Europe occidentale était agitée de troubles provoqués par le déclin progressif et la chute (476) de l’Empire romain d’Occident, les ordres monastiques ont été les seuls lieux où le savoir antique a pu être conservé.

Sans l’immense travail des moines copistes, qui recopiaient soigneusement et patiemment les anciens manuscrits, nous aurions certainement oublié la plupart des œuvres des poètes, savants et philosophes grecs et latins qui ont été à la base de notre culture européenne. Les ordres monastiques, dont le plus connu est celui des Bénédictins, fondé au début du VIe siècle par saint Benoît († 547), ont également valorisé le travail manuel et contribué au développement de l’agriculture et de l’industrie :

« Les abbayes fermées par Henry VIII d’Angleterre [1491-1547], dans le cadre de sa politique de confiscation des biens du clergé [catholique], produisaient au XVIe siècle un métal d’une pureté comparable à celle obtenue avec les moyens modernes. La politique anticléricale du souverain [anglais] entraînera un retard d’un à deux siècles dans le développement de ces techniques. » T. WOODS, d’après Aventures et dossiers secrets de l’Histoire, p.43.

Conformément à la règle bénédictine, « les monastères tenaient lieu d’auberges gratuites, offrant le repos et la sécurité aux voyageurs, aux pèlerins et aux pauvres. […] Parfois même les moines se chargeaient de guider ceux qui avaient besoin d’un abri. » (Aventures et dossiers…, p.43-44).

Papauté et universités Les papes ont joué un rôle déterminant dans la fondation et le développement, à partir du XIIIe siècle, des universités européennes dont les premières se sont ouvertes en Italie (Bologne, Naples), en France (Paris, Montpellier) et en Angleterre (Oxford, Cambridge).

« Les universités ont été considérées par la hiérarchie ecclésiastique comme faisant partie des joyaux [trésors] du Christianisme, celle de Paris étant même qualifiée de “nouvelle Athènes” : on n’a pas attendu la période officiellement qualifiée de “Renaissance” (le XVIe siècle) pour honorer en Occident l’Antiquité classique. » Aventures et dossiers secrets de l’Histoire, p.49.

Effectivement, à la fin du Moyen Âge (vers 1500), c’est-à-dire avant la naissance du protestantisme, l’Europe comptait 66 universités. L’université de Louvain, par exemple, fut fondée en 1425 par le pape Martin V (1417-1431).

Hommes d’Église et sciences Tout au long de son histoire, l’Église a donné de grands savants à l’humanité. Citons quelques exemples : (ajouter Gutenberg)

• Saint Isidore de Séville (570-636), Espagnol, auteur d’une encyclopédie reprenant l’ensemble des connaissances de son époque. • Gerbert d’Aurillac, savant et moine clunisien devenu pape sous le nom de Sylvestre II (999-1003), a notamment inventé un type d’horloge. • Saint Albert le Grand (1200-1280), théologien et philosophe allemand, dominicain et maître de saint Thomas d’Aquin, a enseigné dans plusieurs universités européennes. • Robert de Sorbon (1201-1274), chapelain du roi saint Louis, a fondé (1257) un collège pour les étudiants pauvres : la Sorbonne. • Salvino Degli Armati († 1317), religieux italien, a inventé les lunettes vers 1285 (Larousse du XIXe siècle, tome 14, p.151, col.4). • Luca Pacioli (1445-1517), franciscain italien, a inventé la comptabilité et publié une encyclopédie des connaissances mathématiques. • Francisco de Vitoria (1492-1549), théologien et dominicain espagnol, est le « véritable fondateur du droit international » selon les termes du Grand Larousse encyclopédique (tome 5, 1962, p.239). • Nicolas Sténon (1638-1686), anatomiste et géologue danois converti au catholicisme et devenu évêque, a fondé la paléontologie et la stratigraphie.

À propos des savants chrétiens du Moyen Âge, le grand historien Jacques Heers déclarait très justement :

« C’est à Byzance, non chez les “Arabes”, que les clercs de l’Europe sont allés parfaire leur connaissance de l’Antiquité. […] Rendre les Occidentaux tributaires des leçons servies par les Arabes est trop de parti pris et d’ignorance : rien d’autre qu’une fable, reflet d’un curieux penchant à se dénigrer soi-même. » Jacques HEERS, « La fable de la transmission arabe du savoir antique », dans La Nouvelle Revue d’Histoire, n°1 juillet-août 2002, p.52.

Ignorance et indifférence des Européens actuels Malheureusement, depuis quelques décennies, les Européens oublient de plus en plus leur héritage culturel chrétien qui leur est pourtant si nécessaire :

« Quels que soient les progrès de la laïcisation des sociétés et des États et le recul de la pratique religieuse au cours des dernières décennies, le christianisme reste l’un des fondements de la civilisation européenne. C’est pourquoi, au-delà des options personnelles de chacun, ignorer l’histoire et le contenu du christianisme, c’est se condamner à ne rien comprendre à la plupart des grandes œuvres de l’art et de la littérature de l’Europe.

Comment lire Pascal ou Dostoïevski, mais aussi Voltaire, Dickens ou Gide, comment visiter Notre-Dame de Chartres ou Saint-Pierre de Rome, le musée du Louvre ou la Pinacothèque de Munich, sans disposer de cette clé indispensable ? Et que dire de l’histoire même de l’Europe à laquelle l’histoire du christianisme est intimement mêlée ?

De plus, même si la pratique a reculé, la foi chrétienne reste partagée par de nombreux Européens : la vitalité de l’Église orthodoxe en Russie est soulignée par tous les observateurs, l’Église catholique joue en Pologne le rôle que l’on sait, cependant que l’autorité morale du pape s’étend bien au-delà des fidèles de l’Église romaine. Par ailleurs, depuis le XVIe siècle, le christianisme, sous sa forme catholique, protestante ou orthodoxe, a gagné les autres continents et fait désormais partie intégrante des civilisations américaine et africaine. » François LEBRUN, Les grandes dates du christianisme, Paris, Larousse, 1989, « Préface », p.5.

Conséquences de l’ignorance et de l’indifférence Cette ignorance et cette indifférence religieuses de la part des Européens ont deux conséquences graves. Premièrement, les États européens méprisent leur héritage judéo-chrétien au point de refuser de mentionner dans la constitution européenne le rôle important du christianisme dans l’histoire de l’Europe. C’est vraiment honteux et ingrat de la part de nos dirigeants !

Deuxièmement, les Européens, ignorant leur héritage culturel, sont plongés dans une indifférence totale vis-à-vis des autres cultures qui viennent s’établir en Europe, y compris vis-à-vis de l’Islam qui pourtant s’est toujours opposé fermement et dangereusement à la culture occidentale. En effet, depuis que l’Islam existe (VIIe siècle après J.-C.), les musulmans ont toujours voulu envahir l’Europe, aussi bien avant qu’après les Croisades :

• En 711, les arabo-musulmans ont conquis l’Espagne puis ont ravagé la France jusqu’à Poitiers où ils ont été arrêtés par Charles Martel en 732. • En 846, après avoir envahi la Sicile et le Sud de l’Italie, ils ont assiégé Rome, capitale de la chrétienté, et saccagé les basiliques de Saint-Pierre du Vatican et de Saint-Paul hors-les-murs. Serge II (102ème pape, 842-847) a été contraint de verser aux musulmans un tribut annuel de vingt-cinq mille pièces d’argent. Pour empêcher d’autres attaques, son successeur saint Léon IV (847-855) a entouré le Vatican de remparts. • Dès le XIVe siècle, les Ottomans (turcs-musulmans) ont envahi l’Europe balkanique et sont allés jusqu’à Vienne, la capitale de l’Autriche, qu’ils ont assiégée à deux reprises (1529 et 1683).

Heureusement, à chaque fois, l’Europe chrétienne a résisté courageusement et a repoussé peu à peu les envahisseurs musulmans hors de ses frontières. Heureusement aussi que les Croisades ont eu lieu car sans elles, l’Europe entière aurait été ravagée par l’Islam.

Mais aujourd’hui, à cause de l’ignorance et de l’indifférence religieuses des Européens, l’Islam est partout présent en Europe. L’Europe, qui est de moins en moins chrétienne, s’islamise de plus en plus. Les musulmans établis en Occident apprennent à maîtriser les moyens techniques et technologiques des Occidentaux. Mais ils restent musulmans. Par conséquent, il ne faut pas s’étonner que plusieurs d’entre eux commettent, grâce à la technologie occidentale, des attentats contre les non-musulmans, considérés par l’islam comme des infidèles, des incrédules :

« Lorsque vous rencontrez les incrédules, frappez-les à la nuque jusqu’à ce que vous les ayez abattus : liez-les alors fortement. » Le Coran, sourate 47, v.4 (trad. D. MASSON).

Dans quelques années, le problème majeur de l’Europe sera l’Islam présent au cœur de l’Occident. Mais à ce moment-là, il sera trop tard pour réagir. Amenez en Europe des millions de bouddhistes, de Congolais et de Latino-Américains, vous n’aurez pas de problèmes. Mais si vous laissez l’Islam s’installer en Europe, vous aurez toujours des problèmes car, à l’appel d’un seul imam lancé dans une mosquée bâtie en Europe, les musulmans de l’Europe entière seront capables de se manifester violemment contre les non-musulmans.

D’ailleurs, ils ont déjà montré leur haine contre leurs pays d’accueil, en novembre 2005, lors des émeutes dans les banlieues en France (incendies et destructions de voitures, d’écoles et de commissariats) ou encore en février 2006 quand ils ont manifesté parfois violemment dans toute l’Europe et ailleurs dans le monde contre les caricatures de Mahomet.

Dans ces deux cas, quelques coups de téléphones ont suffi pour mobiliser des milliers de musulmans dans les rues, face à une police impuissante et à un monde politique terrorisé. Dans le passé, les Italiens, les Portugais, les Espagnols, les Polonais, les Grecs qui ont émigré en France, ont travaillé durement et ont vécu dans des conditions difficiles mais jamais ils ne se sont révoltés contre la France qui les avait accueillis car, comme les Français, tous ces peuples partagent la même civilisation judéo-chrétienne.

Contrairement à ces peuples européens, les peuples qui émigrent aujourd’hui en France sont généralement musulmans. Or, comme le disait le grand historien belge Henri Pirenne († 1935) : à cause de leur religion, les musulmans sont inassimilables !

« Les religions chrétiennes furent sanglantes et meurtrières en s’éloignant de leurs textes tandis que l’islam le fut en se rapprochant des siens « .
Paroles du journaliste Eric Conan


Article en ligne avec l’autorisation de l’auteur le Père Samuel, publié sur le Père Ubu de Mars 2007.http://www.peresamuel.be/

lu sur le site euro-reconquista.com

Intéressant: Qu’est-ce qu’être Français ?

On ne m’a pas demandé mon avis, bien sûr, je ne suis pas écrivain (quoique…) mais pour moi, être Français c’est être né en France, avoir la notion de citoyen, être « amoureux » de la Nation Française, être un bon patriote, respecter la République, ses lois, et tout faire pour la défendre contre l’invasion de parasites étrangers qui croient trouver en France un palliatif aux misères qu’ils subissent dans leurs patrie d’origine au lieu de de « s’y battre » eux-mêmes afin que leur situation change. La France n’est pas LA SOLUTION!!!

FDF
28/01/2010

Frédéric Beigbeder et Philippe Claudel. (Baltel/SIPA/Francesca Mantovani/Stock)
Frédéric Beigbeder et Philippe Claudel. (Baltel/SIPA/Francesca Mantovani/Stock)

ENQUÊTE – Sept écrivains, sept visions de la France et de son identité.

Être français, qu’est-ce que cela veut dire ? Tenter de répondre frontalement à la question tourne vite au casse-tête, et parmi les écrivains auxquels nous l’avons soumise, un certain nombre se sont défilés : trop compliqué, insoluble, vain, absurde. «Je ne pense jamais à ce hasard qui m’a fait naître français», affirme le romancier Stéphane Audeguy. Certes, à part la langue française – mais nous la partageons avec les Belges, les Québécois, les Congolais, etc. -, le point commun entre un Marseillais, un Breton ou un Alsacien ne saute pas aux yeux. Un mot fameux du général de Gaulle résume cette diversité : «Comment voulez-vous gouverner un pays où il existe 258 variétés de fromage ?» Un époisse, un ossau-iraty, un crottin-de-chavignol n’ont certes pas la même physionomie, ni la même texture, ni la même saveur. N’empêche, bandez les yeux de n’importe quel Français, faites-les-lui goûter, il saura qu’il s’agit de fromages et pas de charcuterie ! Les Français sont un peu comme leurs fromages, ils ne se ressemblent pas mais on les reconnaît. À quoi ? À certains gestes, intonations, une forme d’ironie, un zeste d’arrogance, leur esprit critique : Benoît Duteurtre, dont nous publions un extrait du prochain roman, Le Retour du général (à paraître le 2 mars chez Fayard), Philippe Claudel, Frédéric Beigbeder, François Taillandier, Catherine Cusset, qui vit à New York depuis dix-huit ans, Anouar Benmalek et Eugène Green, qui ont acquis la nationalité française, ont accepté de nous parler de la France, et de ces petits quelque chose qui font qu’on retrouve chez les Français comme «des airs de famille». Cette expression nous a été soufflée par Vincent Delecroix, écrivain et philosophe, qui par ailleurs s’insurge contre la notion d’identité nationale.

Un air de famille…

Un air de famille, donc. Filons la comparaison, elle en dit long sur le lien ambivalent que nous entretenons avec notre pays. Enfant, on aime la France, comme on aime ses parents, sans se poser de question ; jeune, on la fuit, on la dénigre, besoin d’aller voir ailleurs. Arrive un âge où l’on constate qu’on y est attaché. On critique son pays, on critique sa famille mais quand on s’en éloigne, leur absence se fait sentir.

Même si vous avez hérité du teint mat du grand-père auvergnat et votre sœur de la peau de lait de l’ancêtre russe, vous partagez avec elle des références et des souvenirs communs : vous avez les mêmes aïeux, dont vous connaissez plus ou moins l’histoire, les faits d’armes qui l’ont illustrée. Cela ne vous empêche pas de vous étriper à leur sujet, comme en France, le Vendéen et le Basque, le catholique et le protestant, au sujet de Charlemagne, Henri IV, Robespierre, Napoléon, de Gaulle… Dans un pays, comme dans une famille, il y a aussi des pièces rapportées, qui crée parfois du tiraillement mais lui apportent un sang neuf. Il y a des enfants d’adoption, dont la situation est toujours délicate : qu’ils le veuillent ou non, ils sont pétris de l’idiome, de la culture familiale et nationale où ils ont grandi, cependant ils ne peuvent oublier d’où ils viennent.

On le sait, depuis Platon, sur un sujet subtil et complexe, l’allégorie s’avère parfois plus efficace, plus éloquente que les concepts. C’est la raison pour laquelle nous avons mené cette enquête sur la France auprès de romanciers et non de philosophes.


Source et suite sur: http://www.lefigaro.fr/livres/2010/01/28/03005-20100128ARTFIG00488-qu-est-ce-qu-etre-francais-.php

CAN 2010 : l’Egypte sort l’Algérie: et les voitures, on les brûle où, alors???

C’est vrai, quoi! Le match aurait eu lieu en France ou dans un autre pays Occidental, on aurait eu droit aux exactions habituelles (voitures brûlées, magasins saccagés, émeutes, etc…) de la part de la racaille « issue de l’immigration algérienne » (gentil, là, FDF…). Mais là, la branlée a eu lieu en Egypte. C’est pas que la racaille soit-disant supportrice de l’équipe perdante a eu peur, c’est que cette fameuse racaille, elle n’est pas là-bas, elle est chez nous, où on leur permet tout… Ils vont bien nous pondre quelques actes d’incivilité, quand-même, faut qu’ils se défoulent, ces cons…
FDF

Les Egyptiens célèbrent l'un de leurs quatre buts
Les Egyptiens célèbrent l’un de leurs quatre buts Crédits photo : AFP

Dépassée par les évènements, l’Algérie a littéralement implosé face à l’Egypte (4-0) en demi-finales de la Coupe d’Afrique des Nations. Impressionnants de maîtrise, les Pharaons sont plus que jamais en course pour un triplé historique.

Egypte-Algérie 4-0

4 buts encaissés, 3 cartons rouges et un sentiment d’injustice. Voilà le lourd tribut payé par l’Algérie face à une Egypte beaucoup trop pharaonique (4-0). Animés par un sentiment de revanche des plus prononcés, les Pharaons entamaient la rencontre le couteau entre les dents. Avec la maîtrise collective qu’on leur connaît. Véritable machine à centrer sur son couloir droit, Al-Mohammadi mettait aux supplices le côté gauche algérien. Sans danger toutefois pour une arrière-garde algérienne parfaitement regroupée mais qui montrait de temps à autres quelques signes de fébrilité. Une première fois sur une frappe à l’entrée de la surface signée Moteab (24e), avant que Halliche ne commette l’irréparable sur une ouverture de Moawad. Etincelant jusque-là, le défenseur du Nacional Madeira commettait deux «bourdes» coup sur coup. Il se «trouait» une première fois sur son dégagement avant d’être l’auteur d’une petite faute dans la surface sur un Moteab au plongeon facile. Penalty transformé par Hosni suivi d’une expulsion de Halliche (1-0, 38e). Les Verts étaient déjà hors course.

Pour les sportifs, la suite: http://www.lefigaro.fr/sport/2010/01/29/02001-20100129ARTFIG00021-can-2010-l-egypte-sort-l-agerie-.php

Agression de l’imam anti-burqa : la vidéo qui sème le doute…

Stigmatisation éxacerbée ???


FDF

28 janvier 2010

Que s’est-il vraiment passé à la mosquée de Drancy lundi soir ? Jusqu’ici, difficile de le dire tant les versions sont contradictoires depuis trois jours. Des extraits vidéos de la soirée ne confirment pas les accusations de l’imam.

Dans un premier temps, l’entourage de M.Hassen Chalgoumi, imam connu pour son combat anti-burqa, affirme que ce dernier a été victimes d’ « exactions ». Il aurait été agressé lundi soir par « un ommando de quatre-vingt personnes » qui ont « fait irruption dans la mosquée », où priaient « 200 fidèles ». « Ils sont arrivés nombreux et sont rentrés par la porte pour envahir la mosquée, expliquait mardi l’imam. Ils ont pris le micro, ils ont commencé à crier ‘Allah akbar’ ‘Dieu est le plus grand’, à m’insulter, à insulter la mosquée, la communauté juive, la République ».

  • Hassen Chalghoumi, favorable à une loi anti-burqa, affirme avoir été menacé de mort par un  » commando de quatre-vingt islamistes « , qui aurait fait irruption dans la mosquée de Drancy lundi soir. Il a porté plainte, tout comme… les mis en cause, qui l’attaquent pour diffamation. Ils l’accusent d’avoir inventé son agression.

Une version démentie par plusieurs dizaines de témoins présents lundi soir, mais maintenue par l’imam. Ce jeudi encore, l’attachée de presse de son éditeur nous a contactés pour nous assurer que « M. Chalgoumi était bien présent lundi soir. Nous avons des preuves qu’il a été agressé physiquement ».

Or, les extraits vidéos de cette soirée que nous nous sommes procurés jettent un sérieux doute sur ces propos. Ci-dessous, on aperçoit M. Yassine Aouidet, second imam de Drancy, téléphoner à M. Chalgoumi. Manifestement, il n’était pas à la mosquée lundi soir, au moment du tournage.

Sur ces images, qui ne sont que des extraits de la soirée, pas l’ombre d’un « commando de quatre-vingt personnes ». Contrairement aux assertions de M. Chalgoumi, le micro n’est pas « arraché ». Le second imam de Drancy, M. Yassine Aouidet, semble organiser un débat contradictoire sur la légitimité d’une loi sur la burqa.

Certains fidèles de la mosquée de Drancy y expliquent que les positions de l’imam sur la burqa « n’engagent que lui », qu’elles « ne correspondent pas à ce que pensent les musulmans de Drancy« . D’autres sont plus virulents. Abdelhakim Sefrioui, du collectif Cheikh Yassine assure au micro que M. Chalgoumi est acquis: « à la cause de Sarkozy, c’est-à-dire des sionistes. (…) Cet homme est là pour servir les ennemis de l’islam ».

L’imam de Drancy a porté plainte pour « menaces de morts« . De leurs côtés, les participants au « débat » – à « l’agression« , pour l’imam – ont attaqué M.Chalgoumi pour dénonciation d’infraction imaginaire.

Source: lci.tf1.fr

Vu sur les murs de Paris. Mais c’est du racisme !!!

29 01 2010

Ils ont osé. C’est à Paris que l’on commence à voir ce genre d’affiche…Le peuple Français ose s’exprimer, enfin?

FDF