Francaisdefrance's Blog

28/01/2010

Affaire Geert Wilders: le soutien d’un citoyen Français. Exemple à suivre…

« Voici la lettre que j’ai envoyée le 21 janvier 2010, par la Poste et par courriel, à l’ambassadeur des Pays-Bas à Paris :

Monsieur l’Ambassadeur

Au moment où s’ouvre le procès de votre compatriote Geert Wilders il m’est venu à l’esprit cette conviction. Si Winston Churchill était encore parmi nous, il aurait pu adresser à ceux qui ont décidé d’envoyer Monsieur Wilders en procès un message semblable à celui qu’il adressait, l’année de ma naissance, à Messieurs Daladier et Chamberlain revenant de Munich :

« Vous avez choisi de faire un honteux procès à Monsieur Wilders pour n’avoir pas à affronter l’envahissante violence islamique dans votre pays et en Europe. Vous porterez la honte, mais vous devrez affronter l’envahissante violence islamique ».

Aux Pays-Bas comme en France, des démocrates à la dérive entretiennent délibérément une confusion qu’ils ont eux-mêmes créée. Ils veulent faire croire que la mise en lumière des explicites appels à la violence contenus dans le Coran exprime du mépris pour ceux des musulmans qui sont pacifiques, dont la très grande majorité d’entre eux qui n’ont jamais CHOISI d’être musulmans.

Parce que je me suis moi-même indigné contre cette écoeurante entreprise, je veux ici vous répéter dans quels termes j’ai exprimé cette indignation, en octobre 2008, dans le numéro 59 de la revue Riposte Laïque éditée sur Internet :

«  »Je suis sereinement islamophobe. J’ai la phobie, la crainte de l’islam, et cela entraîne chez moi de l’aversion pour cette religion tout simplement parce qu’elle me menace et nous menace tous, parce qu’elle méprise les femmes et les empêche de vivre, parce qu’elle empêche des peuples entiers d’accéder aux libertés démocratiques, parce qu’elle cultive et pratique la violence dans les pays où elle domine et, maintenant, dans le monde entier, parce qu’elle empêche de vivre en paix dans la diversité et la solidarité, parce qu’elle donne une image épouvantable de la religion, laquelle n’est nullement, pour moi, une ennemie.

Mon islamophobie n’entraîne chez moi nulle petite trace de racisme. Je respecte a priori les Arabes, les Turcs, les Pakistanais, les Indiens, les Indonésiens, les Africains et tous les peuples chez lesquels l’islam est très implanté, exactement comme je respecte a priori, ni plus ni moins, les Français, les Anglais, les Belges, les Hollandais, les Espagnols, les Italiens… chez lesquels l’islam est moins présent.

La démarche qui veut faire de l’islamophobie un racisme doit être dénoncée pour ce qu’elle est, une flagrante malhonnêteté. Même quand c’est la démarche de « dignitaires » – en réalité fort peu dignes – qui siègent dans une commission dite « des droits de l’homme » à l’ONU, droits de l’homme dont ils sont en train d’inverser, tout simplement, la définition, ce qui devrait révolter et mobiliser les États démocratiques dignes de ce nom. » »

Cette dernière précision visait la démarche persistante de la dite « Commission des droits de l’homme » pour faire interdire, non pas la transmission et la justification des appels à la violence religieuse mais la CRITIQUE de ces appels, ainsi que toute autre critique des religions. Comme je l’ai fait auparavant durant de longues années, et comme je continue de le faire, j’affirme que c’est au contraire l’ENSEIGNEMENT et la JUSTIFICATION des violences prétendument voulues par Dieu qui doivent être très fermement rejetées par les croyants pacifiques de toutes les religions, dont ceux qui sont musulmans, comme par tous les authentiques défenseurs agnostiques ou athées des droits humains.

J’espère que les juges auxquels on demande de condamner Monsieur Wilders refuseront de le faire, et qu’ils condamneront au contraire, comme lui-même, LES CAUSES de son indignation et la justification multiforme de ces causes.

L’honneur de votre pays, un instant entaché par l’indigne démarche de quelques adversaires des droits humains serait alors rétabli, pour le plus grand bien des hollandais et des autres européens.

Parce que je ne crois pas que les initiateurs du honteux procès fait à Monsieur Wilders sont représentatifs du grand peuple que vous représentez en France, je vous prie de croire, Monsieur l’Ambassadeur, à mes très respectueux sentiments. »

P. R., un simple citoyen français.

Un commentaire »

  1. Bravo !

    Nul doute que l’ambassadeur révisera sa position à la suite de cette magnifique lettre.

    Mon ami, le surdoué (1) du journalisme Jean Robin, a d’ailleurs donné un écho mérité à cette excellente lettre.

    http://tatamis.blogspot.com/2010/02/lettre-dun-francais-au-sujet-de-geert.html

    (1) http://tatamoche.blogspot.com/2010/02/attention-intelligence-superieure.html

    Commentaire par Chitah — 16/02/2010 @ 12:48 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :