Francaisdefrance's Blog

09/01/2010

Ah les « faux-culs »! Décès de Philippe Séguin : immense tristesse du Conseil français du culte musulman…

Quelle mauvaise foi (c’est le cas de le dire), quelle « faux-jetonnerie », les voilà qui font semblant de pleurer un Français tout ce qu’il y avait de plus patriote… C’est ça, les muzz. Ils ne sont pas à une courbette près, du moment que ça pourrait leur servir… Philippe Seguin, gaulliste à souhait, n’aurait jamais cautionné l’invasion islamique que nous subissons.

FDF


Lisez plutôt:

Le président du CFCM (Conseil français du culte musulman), Mohammed Moussaoui, a exprimé jeudi son « immense tristesse » à l’annonce de la mort de Philippe Seguiin, un des « plus grands et fidèles serviteurs (..) de notre Nation ».

Il « salue la mémoire d’un grand humaniste qui a porté et défendu tout au long de sa vie très chargée de responsabilités, les valeurs de justice, d’équité, d’ouverture et de respect ».

Le CFCM demande à « l’ensemble des musulmans de France, à l’occasion de la grande prière hebdomadaire du vendredi, d’avoir une pensée particulière en sa mémoire.

Philippe Seguin : une haute idée de la République disparaît

Pilier du Gaullisme social, animé tout sa vie durant de profondes convictions mises entièrement au service de la France, Philippe Seguin, premier président de la Cour des Comptes, est brutalement décédé dans la nuit de mercredi 6 janvier, à son domicile parisien, d’une crise cardiaque.

Unanimement saluée par la classe politique, cette figure emblématique qui marqua de sa singularité passionnée et fougueuse l’histoire de la République, dans le gouvernement Chirac entre 1986 et 1988, puis en tant que président de l’Assemblée Nationale de 1993 à 1997, farouchement hostile au traité de Maastricht en 1992, fut l’un des artisans de la victoire présidentielle de Jacques Chirac en 1995.

Sous la stature imposante de l’homme d’Etat brillant et chaleureux, au caractère bien trempé, viscéralement attaché à ses racines tunisiennes, battait le coeur d’un humaniste, demeuré fidèle à ses principes intrinsèques, qui n’aurait jamais cautionné l’instrumentalisation de la haine à des fins politiciennes.



Source: oumma.com

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :