Francaisdefrance's Blog

30/12/2009

Racaille: braquée pour la 5e fois à Evry, la buraliste va partir…

Filed under: immigration,invasion,racaille — francaisdefrance @ 21:59
Tags: , ,

30/12/2009

Personne n’ose citer que les auteurs de ces méfaits sont des « chances pour la France » C’est considéré comme du racisme, au mieux…

FDF

Hier, un de ses clients a été menacé, sa fille a été hospitalisée. Fernanda, patronne du tabac-presse de la place de Troisdorf à Evry, en a assez : elle s’apprête à baisser le rideau.

« Ils étaient là, à deux, cagoulés. Il y avait le flingue, un client en otage et puis ma fille ! » Hier matin, quelques heures après avoir été victime d’un braquage particulièrement violent, Fernanda, la jeune patronne du tabac-presse de la place de Troisdorf à Evry, peinait à reprendre ses esprits. « Je suis à bout.


Je vais mettre la clé sous la porte…»
A 6 h 50, hier, au moment de l’ouverture, le tabac-presse du petit centre commercial de la place de Troisdorf, au bout de l’avenue des Champs-Elysées, a reçu la visite de deux malfrats. « C’est la cinquième fois depuis que je suis ici », énumère avec lassitude la commerçante, le visage creusé. Deux des quatre braqueurs précédents (la première attaque remonte à mai 2007) ont été arrêtés et ont écopé de peines de prison ferme.

« Ma fille s’est cachée derrière le comptoir »

Hier, en plus du « scénario habituel », un de ses clients « s’est retrouvé avec le flingue sur la tempe ». Et puis, élément traumatisant supplémentaire, sa fille de 16 ans était également sur place. La présence de l’adolescente était exceptionnelle. « Je suis vigilante. Je ne veux pas qu’elle mette les pieds ici. Mais là, c’était après les fêtes en famille, elle est venue me donner un coup de main. Ce n’était pas le bon jour…»
L’adolescente, traumatisée, a été hospitalisée. Pendant que le braqueur pointait son arme sur le client, « elle s’est cachée derrière le comptoir ». Après leur forfait, les deux malfrats ont disparu dans la nature avec « le fond de caisse », soupire Fernanda. Le montant du préjudice n’était pas encore évalué hier soir.
L’enquête a été confiée à la police judiciaire. Des ITT (incapacités totales de travail) ont été établies pour les trois victimes, la commerçante, sa fille et le client. Les experts de la PJ vont notamment s’intéresser aux images de la caméra vidéo placée au-dessus du comptoir à cigarettes. La boutique a été photographiée et examinée par les policiers. Sous toutes ses coutures. Mais les agresseurs portaient des gants…
Ce cinquième braquage devrait être le dernier pour Fernanda. « J’ai mis en vente le commerce depuis un an », lâche la commerçante, épuisée. Elle parle de l’insécurité dans ce quartier isolé, mais n’accable pas la police. « Ils font leur travail. Ils patrouillent régulièrement. La police municipale passe trois ou quatre fois par jour, souvent à la fermeture. Je me sens soutenue. » Mais Fernanda pointe la justice qui « remet dans la nature des gars arrêtés ». Et surtout explique avec une pointe de cynisme et d’épuisement son quotidien : « Je travaille de 6 heures à 19 heures, 6 jours sur 7. Et puis il y a ces matins avec des mecs qui vous braquent… Et pourquoi tout ça ? Pour 100 à 150 €…»

Source: leparisien.fr/essonne-91

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :