Francaisdefrance's Blog

23/12/2009

Proposition de loi sur la burqa: et on remet en avant la stigmatisation!!

Filed under: coran,immigration,invasion,islam,islamisation,musulmans — francaisdefrance @ 16:16
Tags: , ,

23/12/2009

Mais les muzz, qui bénéficient en France de toutes les attentions, jouent sur la stigmatisation, aussi, avec cette proposition de loi? Mais ne sommes nous pas en République Française, ici? Ne sommes nous plus chez nous? De quel droit la communauté musulmane se permet elle de crier à l’halalli  (tiens, pas mal, le rapport « halal/halalli…)? Les muzz, on leur construit déjà des mosquées et autres lieux d’ « enseignement du coran » (je n’ai pas écrit « saint coran…).
Prions pour une chose: que nous ne nous trouvions bientôt pas devant le fait accompli d’une loi pro-burqa votée en catimini, comme beaucoup d’autres… Si c’était le cas, il est fort probable que la France se réveille, enfin..
FDF

Le débat sur le port du voile intégral, relancé mardi par Jean-François Copé, agite la classe politique qui craint une stigmatisation de la communauté musulmane et s’interroge sur l’opportunité d’une loi.

Le débat sur la burqa "reste ouvert", a déclaré le porte-parole de l'UMP, Frédéric Lefebvre.

Pas belle, la France?

Le débat sur la burqa « reste ouvert », a déclaré le porte-parole de l’UMP, Frédéric Lefebvre. Réactions:

Les partisans à une loi.

Dans les colonnes de Libération, les députés socialistes Manuel Valls et Aurélie Filippetti ont appelé à bannir le voile intégral dans « l’espace public et ses services (mairie, écoles, préfectures, sécurité sociale) et sur l’ensemble de la voie publique. Selon eux, une loi représenterait une « réponse symbolique forte à la montée du fondamentalisme ».

Un souhait du président

Nicolas Sarkozy a pris favorablement position à une réglementation du port du voile intégral dès juin dernier, au congrès de Versaille: la burqa « ne sera pas la bienvenue sur le territoire de la République » avait-il déclaré avant d’enfoncer le clou en novembre: la France est un pays « où il n’y a pas de place pour la burqa (…) ni pour l’asservissement de la femme ».

Bien que cette prise de position reste minoritaire dans les rangs de la gauche, le porte-parole de l’UMP, Frédéric Lefebvre, s’est félicité de voir le PS évoluer « vers une interdiction ». Il a ajouté que son parti n’a pas encore « tranché la question » et que « le débat reste ouvert ».

Les opposants à une loi

L’initiative de Jean-François Copé soulève de nombreuses critiques, notamment vis-à-vis du calendrier: la proposition de loi sur la réglementation du voile intégral sera présentée avant que la mission parlementaire, qui planche sur le sujet depuis six mois, ne rende ses conclusions.

Pour la secrétaire nationale du PCF, Marie-George Buffet, une loi ne résoudra pas la question du voile. Elle prône davantage « un développement de la laïcité, de la mixité et de la promotion du droit des femmes ».

Des textes d’opportunité qui pourraient se retourner contre le principe des libertés

D’après le porte-parole des députés PCF et républicains, Roland Muzeau,  « la proposition de loi jettera plus d’huile sur le feu. Elle ne viendra pas en aide aux femmes qui sont enfermées sous ces tissus et ces grillages. Elle viendra, au contraire, exacerber les ravages du débat sur l’identité nationale. La République devrait lancer de vraies campagnes pour la libération de la femme et les violences faites aux femmes ».

Au PS, c’est le court-circuitage de la mission parlementaire qui fait des vagues. « M. Copé a décidé, de sa propre initiative, de faire une proposition de loi, a déploré André Vallini (PS). C’est choquant et c’est le contraire de ce qu’on appelle la revalorisation du rôle du Parlement. C’est faire peu de cas du travail d’une mission parlementaire et c’est se comporter de façon inélégante et hégémonique. »

Même son de cloche au MoDem: la vice-présidente du parti, Marielle de Sarnez, a dénoncé « la précipitation incompréhensible » de Jean-François Copé.

Quant au président du Sénat, Gérard Larcher (UMP), il se méfie « des textes d’opportunité qui pourraient se retourner contre le principe des libertés ».

Enfin, selon Bernard Accoyer, le président de l’Assemblée nationale, « toute initiative législative, avant même l’aboutissement des travaux de la mission  (…) ne manquerait pas d’apparaître  prématurée ».

Battez vous, messieurs les élus, mais pour nous, Françaises et Français!

FDF

Source: lexpress.fr

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :