Francaisdefrance's Blog

28/11/2009

Donnez à la banque alimentaire! Donnez au Télethon, donnez aux « sans-papiers », donnez des sous, plein !

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 09:03

Payez vos impôts, vite et serrez-vous la ceinture, qu’ils nous disent. Honteux: Le train de vie du gouvernement en augmentation.

le 27.11.09
Conférence de presse du député PS René Dosière sur les dépenses de l'Elysée, le 16 juin 2009 à Paris
Conférence de presse du député PS René Dosière sur les dépenses de l’Elysée, le 16 juin 2009 à Paris

Le député René Dosière a décortiqué les dépenses des cabinets ministériels

Le spécialiste des dépenses publiques a encore frappé. Après l’Elysée, René Dosière épingle le train de vie du gouvernement. Le nombre de conseillers des cabinets ministériels a crû de 17,2% entre 2008 et 2009 et la rémunération moyenne mensuelle des personnels contractuels de ces cabinets a augmenté de 12,8%, relève jeudi le député (app-PS) René Dosière.

«Le gouvernement ne connaît pas la crise»

Pour obtenir ces chiffres, l’élu de l’Aisne a décortiqué le document budgétaire de Bercy consacré aux «personnels affectés dans les cabinets ministériels», envoyé cette semaine au Parlement dans le cadre de l’examen du budget de l’Etat pour 2010.

Dans un communiqué intitulé «Le gouvernement ne connaît pas la crise», il met en parallèle «la politique drastique de réduction du nombre des fonctionnaires dans les administrations» et «ces augmentations démesurées»,«incompréhensibles dans la période de crise qui frappe durement les Français».


7.157 euros brut de salaire!


«Quelle confiance peut-on accorder» à un gouvernement qui «ne cesse d’augmenter son train de vie» et «dont la devise est « faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais »?», interroge René Dosière. Le nombre de conseillers ministériels est passé de 534 à 626 en un an (+17,2%).

S’agissant des traitements, la rémunération mensuelle moyenne des membres contractuels (non fonctionnaires) de ces cabinets a augmenté de 12,8% sur la même période pour s’établir à 7.157 euros brut.

Source: http://www.20minutes.fr

On ne n’évoque pas ici le nombre de cuisiniers personnels de Mme Bachelot, (la reine du H1N1) ni de Borloo (le roi de l’écologie), … Renseignez-vous…

Tiens, hier j’ai donné pour la banque alimentaire: 3 boites de cassoulet et 4 boites de rillettes de porc. Vous me suivez?

FDF

27/11/2009

Juliette Boubaaya, soit belle mais surtout TAIS TOI !

Filed under: dhimmitude,immigration,islamisation,musulmans — francaisdefrance @ 21:18

« Une Miss France qui se prénommerait Fatima ou Khadija serait un bien beau symbole. » (Mme de Fontenay, élue dhimmie du jour)

27 novembre 2009

Juliette Boubaaya, miss picardie france musulmaneElle ne porte pas sa foi comme un étendard dis l’article dans Le Parisien du 18 novembre.
Ah oui ? Alors pourquoi faut-il donc qu’elle nous casse les burnes avec le fait d’être “musulmane pratiquante” et “fière de sa religion” ?
Il n’y a jamais eu de candidate au titre de Miss France qui nous les ai brisées menu-menu avec sa fierté d’être catholique, protestante, boudhiste, raëlienne ou je ne sais quoi d’autre parmi les diverses superstitions à disposition sur notre planète. Cette candidate là est musulmane et, comme par hasard, il lui faut nous baratiner sur le sujet…

Son imam lui a dit : « Profites-en ». Qui veut d’une représentante de la France qui soit sous la coupe d’une imam ? Sans compter le gros problème qu’étant musulmane, elle ne peut pas boire de champagne, et encore moins faire honneur aux grands crus de nos vignobles. Une représentante de la France qui dédaigne champagne et grands vins… c’est nos producteurs qui vont être contents !

Passons pudiquement sur le fait qu’elle ne pourra pas non plus faire honneur à toute la gamme de nos charcuteries. Décidemment la gamme des produits Français que cette Miss pourrait promouvoir s’amenuise au fur et à mesure que l’on se penche sur son cas.

Elle déclare aussi : « J’ai lu le Coran et la Bible. J’ai été plus attirée par le Coran. » Ah bon ? Soit elle ne sait pas lire soit elle ment quand elle dit avoir lu le coran, parce que plus anti-féministe, macho et patriarcal que le Coran, yapa ! Ou alors elle est maso, tous les goûts étant dans la nature.
Sur le port du voile, elle refuse de juger. Pourtant le coran est très clair et ordonne le voile à la sourate 33 verset 57 (ou 59 selon les traductions), la longueur étant seulement fonction de ce que les musulmans sont capables d’imposer en fonction de leur rapport de force avec le pouvoir politique local.

Pour ne pas être en reste, l’organisatrice du concours, Genevieve de Fontenay, nous en tartine une deuxième couche dans La Dépêche du Midi du 27 novembre :
une Miss France qui se prénommerait Fatima ou Khadija serait un bien beau symbole.
Mais, chère madame au chapeau, il n’y a aucun problème à ce qu’une Miss France s’appelle Fatima ou Khadija, en revanche il y en a un, et UN GROS, à ce qu’elle se revendique musulmane pratiquante : une Miss France psychologiquement inféodée à un barbu coranisé, incapable d’assurer la promotion de tous les produits du terroir… Hé ho, ça va pas bien dans la caboche sous le chapeau, non ?!

Auto-produire la carte postale ci-dessous
et l’envoyer aux destinataires (indiqués plus loin)
pour leur remettre les idées en place.

juliette boubaaya miss picardie miss france 2010 et des extraits de la religion dont elle est si fière
en .jpg
(à l’envers) – 262 ko
1500×1000 pix.

L’élection de Miss France 2010 aura lieu le 5 décembre 2009 à Nice au Palais Nikaïa. Le délai est serré pour faire connaître par carte postale aux organistaeurs vos sentiments sur l’élection d’une Miss Francoran mais cela reste faisable.
Vous trouverez l’adresse du comité Miss France au bas de la page “Entrez” du Site Officiel du Comité Miss France (qui est aussi celle du Fan-Club de Geneviève de Fontenay) :

www.genevievedefontenay.com
ww.genevievedefontenay.com

Vous pouvez au choix écrire au comité ou au fan club, de telle sorte que toute la clique soit mise au courant des légères réticences à voir une france représentée par un coran en jupon.
Si vous participez tardivement, envoyer votre carte directement au Palais Nikaïa de Nice.

Quel que soit le résultat (et à plus forte raison si le matraquage médiatique est assez puissant pour provoquer l’élection d’une miss Francarabia), par la suite vous pourrez continuer à envoyer la carte aux adresses “Miss France” afin soit d’éviter qu’une telle dhimmitude se reproduise ou au contraire confirmer qu’une coranisée du bulbe n’a pas sa place sur le podium (que ce soit tout en haut ou même parmi les dauphines).
Pour le fun, vous pourrez aussi tenter de faire couiner les grandes organisations bisounours pro-islam SOS-Racisme, la HALDE, et le MRAP en leur envoyant aussi la carte postale.

En plus d’envoyer votre carte postale, vous pouvez contribuer à ce que d’autres en envoient. Amorcez l’avalanche en copiant-collant le message ci-dessous à vos contacts et dans tous les blogs, forums etc. relatifs au sujet :

Miss Francarabia ? Non Merci !
Si vous ne voulez pas d’une France
inféodée à l’islam, d’une France
où champagne et vin seraient interdits,
où le saucisson serait interdit, où
finalement tout ce qui fait la France
serait interdit, alors dite NON
à une miss France coranisée.
http://tinyurl.com/missfrancarabia
Merci de diffuser cet appel à vos contacts et
dans tous les blogs, forums etc. relatifs au sujet.

Naceri: la honte du cinéma français…

Filed under: immigration,racaille — francaisdefrance @ 19:16

Pour acteur  » Français d’origine maghrébine » qui passe son temps entre les boites de nuit, les gardes à vue et les séjours en prison (d’où on le sort pour tourner des films…), avouez que ce n’est pas un exemple pour notre jeunesse déjà bien paumée. Il ferait mieux de raser les murs, Naceri, au lieu de fanfaronner sur le petit écran et bien montrer au grand jour l’ impunité dont il jouit… Et Dieu sait si il en profite.

FDF

Coups de gueule en direct de Samy Naceri ! Regardez
Ajouter à mon journal

Samy Naceri est très présent sur le petit écran à ce moment. Après le documentaire qui sera diffusé ce soir sur 13e rue, il sera demain soir sur la chaîne Comédie dans l’émission « La nuit nous appartient ». (Rediff. vendredi à 23h15 sur NRJ 12)

 

Samy Naceri qui pousse deux coups de gueule.

Il demande « qu’on arrête de lui dire bon courage ». « J’en ai marre, occupez vous plutôt des noirs au Sahel. Moi, ca va j’ai une bonne gonzesse, deux « cartes bleue »… Ca va ! Alors arrêtez ! »

Autre coup de gueule contre une certaine presse: « Je mettrai le feu aux journaux people, moi  (NDLR: ben oui, ses potes mettent le feu aux voitures…) ils m’énervent ces gens là ! Ils racontent des conneries, c’est des torchons. »

jeanmarcmorandini.com vous propose de regarder en avant-première un extrait de l’interview de Samy Naceri:

http://www.jeanmarcmorandini.com/article-33095-coups-de-gueule-en-direct-de-samy-naceri-regardez.html
Quelle honte !!!
Cette vidéo sur votre blog :

 

Largeur : ‘; »> pixels

<script language= »JavaScript » type= »text/javascript » src= »http://diffusion.letmotiv.fr/video-22722-400.js »></script&gt;

Fermer

219 commentaires
// <![CDATA[// Bookmark and Share <!– *** RETARD *** –>

Le dhimmi du jour: à Strasbourg…

Filed under: dhimmitude,immigration,islam,islamisation,mosquée,musulmans,ramadan — francaisdefrance @ 18:56

VIDEO


La Grande mosquée de Strasbourg

Première dame de……. France ?

Filed under: dhimmitude,immigration,islamisation — francaisdefrance @ 18:53

Bruni-SarkÖzy n’aime pas les Français mais aime les pseudo-Français

Son président de mari y était venu mardi administrer une énième piqûre de rappel sécuritaire. Deux jours plus tard, Carla Bruni-Sarkozy a elle aussi pris jeudi le chemin de la banlieue, pour y rencontrer un choeur d’enfants d’un quartier sensible.

Contraste. En début de semaine, le chef de l’Etat avait fondu sur Epinay-sur-Seine, Bobigny (Seine-Saint-Denis) et Le Perreux (Val-de-Marne) toutes sirènes hurlantes et sous forte escorte pour y exposer devant les caméras ses priorités en matière de lutte contre la délinquance, au milieu de policiers et du public choisi d’une table-ronde.

En ce milieu de matinée, c’est presque incognito que son épouse est arrivée à l’école primaire Olympe-de-Gouges, au coeur de Bondy. A ses côtés, le commissaire à la diversité Yazid Sabeg, une poignée de membres de son cabinet élyséen ou de sa fondation, encore moins de policiers en civil.

La présence médiatique aussi a été réduite à sa plus simple expression pour ce déplacement discret, à mi-chemin entre sa récente participation « undercover » à une « maraude » nocturne du Samu social de Paris et la frénésie de sa sortie dans une favela de Rio il y a un an. « Ce que Carla veut, c’est garder la sincérité des contacts », plaide son entourage.

Le « contact » du jour, ce sont les jeunes chanteurs formés à Bondy par la Maîtrise de Radio France afin de diversifier son recrutement. Depuis deux ans, une cinquantaine d’enfants de banlieue bénéficient du même enseignement que ceux de son vivier traditionnel, le lycée Lafontaine de Paris (XVIe).

Devant la Première dame, le directeur de l’école retrace le succès du projet. « Au début, c’était un pari artistique, pour savoir s’il y avait ici des perles enfouies », raconte Yannick Saint-Aubert. « Aujourd’hui, dit-il, on a réussi à imposer un nouveau modèle, loin de celui du +grand frère+, on a même des parents qui vont aux concerts salle Pleyel ».

« Avec la musique, les enfants apprennent une discipline qui se propage aussi aux mathématiques », renchérit la professeure de chant, Sofi Jeannin.

Illustration dans la foulée, le temps d’un cours de chant. Pendant une demi-heure, une trentaine d’apprentis choristes de 7 à 9 ans, vocalisent sous l’oeil ravi de l’auteur de « quelqu’un m’a dit ». Etonnante interprétation du « Bestiaire » de Francis Poulenc dans un décor que les clichés réservaient au seul « rap »…

Applaudissements de la prestigieuse invitée, que le maire socialiste de la ville Gilbert Roger présente à ses jeunes administrés.

– « Vous connaissez Carla Bruni ? », demande-t-il.

– « oui, c’est la femme de Sarkozy ! », répond une jeune « beurette ».

– « On dit monsieur Sarkozy », corrige l’élu.

La séance s’achève dans une joyeuse mêlée. Photo, autographes, baisers, accolades.

Carla Bruni-Sarkozy est enthousiaste. « Nous cherchons un modèle, un exemple à développer pour ma fondation et cette école est une réussite extraordinaire, se réjouit-elle, je pense qu’à l’image de cette école, le quartier va s’améliorer petit à petit ».

Devant ceux qui font un lien entre sa visite en banlieue et celle de son mari ou pointent du doigt le fossé qui sépare leur thème, elle s’agace: « Lui fait son métier et moi j’utilise simplement ma position pour m’ouvrir le plus possible. Moi, je ne fais pas de politique ». « Le fait qu’une vie puisse basculer grâce à la musique, j’y croyais bien avant mon mariage ».

Le maire lui aussi savoure son plaisir: « Cette visite, c’est la reconnaissance de notre travail ».

AFP

Racaille: l’affaire Claudine Lespagnol (suite).

Filed under: racaille — francaisdefrance @ 18:40

Cher ami,

Je vous écris pour vous informer des suites de la pétition de soutien à Claudine Lespagnol, professeur d’anglais au Lycée Jean-Lurçat à Paris, et pour vous indiquer comment vous pouvez continuer à agir. (Si vous n’avez pas encore signé, vous pouvez tout de suite cliquer ici).

Comme vous le savez, des élèves ont exigé de changer de professeur pour pouvoir continuer à téléphoner tranquillement en cours.

Suite au refus de la direction à leur demande, signée par la quasi-totalité de la classe, un groupe d’élèves a envoyé à Claudine directement une lettre de menace qui se termine par :

 » S’il n’y a aucun effort de changement de votre part, nous n’avons plus que quelques mots à vous dire : allez vous faire enc… !

PS : le vole de la clé USB est bien fait pour vous, car vous pensez nous faire peur en disant que vous allez porter plainte. Mais sachez que nous ne céderons JAMAIS à vos menances. Si vous ripostez, CE SERA LA GUERRE GUERRE GUERRE CHAQUE LUNDI !!! « 

Si l’affaire a eu un retentissement immense à travers le pays – les 20 000 signatures que nous avons récoltées en 48 heures en témoignent – il est manifeste que la hiérarchie de l’Education nationale ne voit pas, ou ne veut pas voir, la gravité de la situation, et en tirer les conséquences. (C’est pourquoi il nous faut plus de signatures : signez en cliquant ici, et envoyez ce lien à vos amis, qui contient l’appel à pétition : http://www.soseducation.com/fichiers/Les_profs_ont_ils_des_droits_au_pays_des_droits_de_l_homme.html.)

« C’est pas bien les enfants »

L’Inspecteur d’Académie s’est déplacé lundi dernier – soit plus de quatre semai nes après les faits – pour s’adresser à la classe et lui dire « combien ces faits sont inacceptables », tout en leur expliquant que « la sanction collective n’existe pas » et que rien ne sera donc fait contre eux.

« Je leur ai dit combien la communauté éducative était solidaire de la professeure, combien leur action était inacceptable, inqualifiable, puérile, lâche, et que nous continuons à rechercher les auteurs de ces actions, pour autant que ce soit possible. » Maman, j’ai peur !

Le ministre de l’Education Luc Chatel a promis mardi sur RTL d’envoyer sur place des « équipes mobiles de sécurité (…) pour procéder à une enquête et pour faire en sorte que les responsables de cette lettre inju rieuse soient sanctionnés », ce qui confirme qu’ils ne l’ont donc pas été.

Ce matin, nous avons téléphoné au lycée, qui nous a confirmé que la proviseur est toujours en congé maladie jusqu’à Noël, et que Claudine est en « formation ». Le proviseur-adjoint nous a néanmoins « autorisés » à faire un dépôt des 20 000 premières signatures à la loge, qui transmettra à Claudine Lespagnol (dépôt des pétitions dans son casier. Associez-vous à la démarche, si vous ne l’avez pas encore fait, en cliquant ici, et en demandant à vos amis de participer).

L’inquiétante réaction des élèves… et de certains professeurs

Voyant les médias reprendre cette affaire, les élèves de la TSTG2 commencent à s’exprimer. Mais leurs déclarations n’en restent pas moins surréalistes. « Les professeurs ont décidé de faire grève. Que ça ait pris autant de proportions, c’est un peu abusé ! », s’exclame l’un des élèves de Claudine sur le site du Parisien.

Naïma qui est en terminale TSTG1, trouve, elle que ce n’était « pas bien méchant ». « Elle était trop sévère aussi. C’est vrai qu’on n’a pas le droit d’avoir les portables en cours. Mais un petit SMS de temps à autre çà ne dérange pas. Quoi, la prof aurait pu l’accepter… »

Enfin, un professeur du lycée s’est exprimé dans la presse, au nom de ses collègues, en déclarant : « Nous acceptons les décisions qui ont été prises. Les élèves, dès cette semaine, verront leurs cours assurés et ne seront pas dans la nature. Une cellule extérieure à l’établissement va prendre la classe en charge et décrypter avec elle les événements. L’enquête va se poursuivre et le professeur qui est un bon professeur à l’encontre de qui, il n’y a rien à redire, ne sera pas changé. Elle est fatiguée, choquée, a besoin de repos mais elle reprendra son travail dès qu’elle le voudra. Tous les élèves de cette classe ne sont pas partis prenante dans cette affaire. Ils sont deux ou trois to ut au plus qui ont mené toute l’affaire. ».

Bombe à retardement

Si ce professeur en est si sûr, c’est qu’il a sa petite idée sur les coupables et on se demande pourquoi ils n’ont toujours pas été sanctionnés.

Mais la réalité, c’est que chacun dans cette affaire dénie la réalité, pour ne pas avoir à prendre ses responsabilités et sanctionner ces élèves comme ils le méritent.

Pourquoi faudrait-il que d’autres professeurs encore se sacrifient pour « assurer les cours et faire en sorte que les élèves ne soient pas dans la nature » ?

Leur « droit à l’éducation » implique-t-il que les professeurs soient réduits à l&# 39;état d’esclaves au service de petits maîtres irresponsables et tyranniques, qui peuvent leur cracher dessus sans arrière pensée ?

D’ailleurs, si leur professeur craque, ce n’est pas de la faute des élèves, c’est parce qu’il « manque d’humour » ou qu’il « est fatigué ».

Mais combien de temps ce cinéma va-t-il durer ?

Car la vérité, c’est que la plupart des professeurs sont assis sur une BOMBE A RETARDEMENT.

Des millions de jeunes sont en train d’arriver à l’âge adulte avec une conscience aigüe du « respect » que tout le monde leur doit, mais ils ont appris, eux, à s’essuyer les pieds sur des adultes dévoués, leurs professeurs, qui ne cherchaient qu’à les aider, et à les fair e progresser, pour préparer leur avenir.

Aucune amélioration de la situation n’est à attendre tant qu’on ne rendra pas aux professeurs tous les moyens réglementaires nécessaires pour se faire respecter.

L’association SOS Education a publié dans Le Monde et Le Figaro, au mois d’octobre, une lettre ouverte au ministre de l’Education l’appelant à prendre huit mesures simples contre la violence à l’école.

La priorité est de cesser de considérer la relation maître-élève comme une relation entre égaux.

NON, les professeurs ne devraient pas avoir à se justifier chaque fois qu’ils décident de sa nctionner un élève. Pas plus qu’un parent ne doit rassembler des preuves que son enfant a été insolent pour avoir le droit de lui mettre une fessée. Car ce type de sanction là n’est pas de la répression, mais bien au contraire de la PREVENTION, pour éviter aux enfants de commettre, plus tard, des fautes plus graves. C’est donc dans l’intérêt des élèves eux-mêmes que le professeur agit, il faut tout de même le rappeler.

OUI, les professeurs doivent avoir le droit d’user de la palette la plus large possible de sanctions, selon ce qui leur semble adapté aux circonstances et à la personnalité de l’élève. Vouloir imposer un code, où à chaque acte correspond une sanction donnée, est un NON SENS EDUCATIF.

Tel élève sera très sensible à une remontrance verbale devant toute la classe, tel autre ne comprendra rien tant qu’il ne se retrouvera pas à faire 20 tours de stade en courant un samedi matin d’hiver… L’Education nationale doit cesser de produire des circulaires réduisant sans cesse la latitude d’action des professeurs, qui sont confrontés à des défis de plus en plus aigus.

Ceci n’est que le début bien sûr des demandes formulées par SOS Education. Une séance de travail a lieu au ministère de l’Education à ce sujet le 5 janvier prochain entre Aldric Boulangé, délégué général adjoint de SOS Education, et un membre du cabinet de Luc Chatel.

Si vous souhaitez nous faire part de vos suggestions contre la violence à l’école, ou de vos commentaires sur nos huit propositions contre la violence à l’école, il vous suffit d’envoyer un courriel à contact@soseducation.com. Nous nous efforcerons de vous répondre le plus vite possible.

Et encore une fois, merci de signer la pétition de soutien à Claudine si ce n’est pas encore fait, et de transmettre ce lien à vos amis : http://www.soseducation.com/fichiers/Les_profs_ont_ils_des_droits_au_pays_des_droits_de_l_homme.html

Nous vous tiendrons au courant des avancées du dossier.

Un grand merci,

Vincent Laarman
Délégué général

Le corps enseignant a lui aussi des droits. Continuez à faire circuler cette mobilisation en envoyant à tout votre carnet d’adresse l’appel de soutien « Les droits des professeurs valent -ils aussi… au pays des droits de l’homme ? ». Si vous ne l’avez pas encore fait, l’adresse se trouve ici.

Certains professeurs ne perdent pas de temps à négocier avec les élèves : ils agissent. Regardez la vidéo ici : http://www.dailymotion.com/video/x6zuev_telephone-portableprof-clash-explos_news

Aïd: un nouvel abattoir clandestin démantelé à Argenteuil !

Filed under: halal,immigration,islam,islamisation — francaisdefrance @ 12:42

Aïd el kebir : nouvelle découverte d’un macabre abattoir clandestin

 

Une cabane d’Argenteuil abritait un abattoir sauvage où les moutons étaient égorgés en dehors de toutes règles élémentaires d’hygiène .

Cachée dans une cabane de fortune au bout d’une petite allée boueuse, la pièce ensanglantée est digne des pires films d’horreur. A quelques centaines de mètres derrière la Dalle d’Argenteuil, un petit jardin abritait un abattoir sauvage de moutons. Hier après-midi, le propriétaire de ce petit bout de terre et Stéphane Lamart, militant intransigeant de la cause animale, ont mis la main sur un des « bouchers » qui s’affairaient depuis plusieurs jours.

Ce dernier, qui montait la garde, a été placé en garde à vue.

 

« C’est un vrai scandale ! »

A l’intérieur de la cabane, la bouleversante scène ne peut laisser indifférent. Une dizaine de moutons, assoiffés et visiblement maltraités depuis plusieurs jours, s’entassent à côté d’un billot ensanglanté.
La hache et les énormes couteaux de cuisine souillés de viscères animaux laissent deviner ce que les bêtes ont vécu ce week-end. Au sol, la terre est imbibée de sang. En moins de deux jours, douze bêtes ont été égorgées dans des conditions défiant toutes les règles élémentaires d’hygiène. En attestent des oreilles tranchées qui trônent sur une table à l’entrée. « Un ami qui passait en vélo m’a prévenu, explique Alain Aubree, le propriétaire du terrain. Quand je suis passé samedi, j’ai trouvé cette cabane construite illégalement en trois semaines. Je suis tombé de l’armoire. Il y avait une vingtaine de moutons. Aujourd’hui, je suis dégoûté. »
Dépêchée en urgence hier, la Direction des services vétérinaires a constaté sur place la maltraitance des animaux. C’est la troisième fois en quelques mois que ce type d’abattoir est découvert dans ce secteur en friche, à la limite de Cormeilles-en-Parisis. « C’est un vrai scandale, s’insurge Anne-Marie Griffon, directrice du service vétérinaire. Il y a objectivement une série d’infractions : mauvais traitement des animaux, mauvaises conditions d’hygiène (…) Aucune des règles strictes des abattoirs n’est ici respectée. Sans parler du stress des animaux qui ont vu leurs congénères se faire tuer !

En ce premier jour de la fête musulmane de l’Aïd-el-Kébir, cette nouvelle découverte macabre affole Stéphane Lamart. « On les égorge n’importe où, s’insurge le militant. On ne peut plus laisser faire. Je demande au gouvernement de rendre l’étourdissement des bêtes obligatoire. »
Après avoir bataillé tout l’après-midi, Stéphane Lamart a réussi à sauver les animaux survivants. Epargnés, ils vont finir leur vie dans une ferme pédagogique, où ils ont été transportés dans la soirée. Une petite victoire pour le militant, qui va organiser « un référendum financé par l’association, sur l’égorgement des moutons en France ».
Source : Le Parisien

Bande de barbares !!!

En attendant, à Marseille… Porte d’Aix : la mosquée prête à rouvrir.

Filed under: dhimmitude,immigration,islam,islamisation,mosquée,musulmans — francaisdefrance @ 11:59

26 novembre 2009

Dis, monsieur Gaudin, on a payé combien, pour ce nouveau cadeau???

FDF

Les musulmans sont nombreux à attendre la construction de la Grande Mosquée de Marseille (St-Louis). Mais, pour le moment, c’est un autre édifice cultuel qui devrait ouvrir ou, plutôt, rouvrir dans quelques jours.

Frappée d’un arrêté de fermeture fin 2008 (le toit menaçant de s’effondrer), la mosquée de la Porte d’Aix (2000 m²) pourrait à nouveau accueillir son demi-millier de fidèles « dans environ deux semaines » assure la Fondation Errahmanîya qui gère l’établissement et qui est dotée d’une nouvelle direction, avec Moussa Bouzenzen et Amar Tazir, respectivement président et vice-président. Dans un premier temps, c’est seulement le rez-de-chaussée de cette mosquée construite en 1975 qui sera fonctionnel, les étages devant subir des travaux dont la durée est encore indéterminée.

Source: http://www.laprovence.com

Encore un cadeau aux musulmans de Strasbourg: une coupole pour l’aïd.

Filed under: dhimmitude,halal,immigration,islam,islamisation,mosquée,musulmans,ramadan — francaisdefrance @ 11:47

La pose de la coupole en guise de cadeau à Strasboug.

 

Ce n’est pourtant pas Noël? Ah oui, c’est vrai, pour les musulmans de France, c’est tous les jours Noël…

FDF

27.11.09
Pesant 18 tonnes, la coupole de la future grande mosquée culminera à 20 m de haut.
Pesant 18 tonnes, la coupole de la future grande mosquée culminera à 20 m de haut.

Les ouvriers ont un peu triché pour faire coïncider les dates, mais on préférera dire que le hasard fait bien les choses. Après la prière rituelle de l’Aïd-el-Kébir au parc des expositions, les fidèles sont invités, ce matin à 10 h 30, à assister à la pose de la coupole sur la future grande mosquée au Heyritz. Pesant 18 tonnes, elle culminera à 20 m de haut. « Parce que le projet a beaucoup souffert, que nous avons fait des sacrifices, c’est un moment historique autant que symbolique, s’enthousiasme Saïd Aalla, président du lieu de culte. Avec la coupole, la mosquée sera enfin identifiée, alors que jusque-là elle ressemblait à n’importe quel bâtiment en construction. » Suite à un différent avec un entrepreneur, les travaux avaient été interrompus de janvier 2008 à mai dernier. « Nous sommes pratiquement à la fin du gros oeuvre, précise Fouad Douai, président de la SCI immobilière en charge du chantier. En décembre, nous poserons la couverture en cuivre sur la coupole puis les travaux intérieurs commenceront. » Sauf incident majeur, la mosquée sera inaugurée dans tout juste un an.

Estimé au préalable à 6,3 millions d’euros, le chantier coûtera finalement 8,5 millions d’euros en raison de son interruption. En partie couvert par les collectivités locales et les fidèles, le surcoût le sera aussi par des financements étrangers. « Avec les promesses fermes que nous avons reçues, nous devrions boucler le budget avant la fin de l’année, se réjouit Fouad Douai. On attend un peu plus d’un million d’euros du ministère des affaires religieuses du Maroc. Des délégations koweïtiennes et saoudiennes devraient nous rendre visite le mois prochain. Espérons qu’elles ne viendront pas les mains vides. »

D’après: 20minutes.fr

Cités: Harry Roselmack indésirable…

Filed under: immigration,racaille — francaisdefrance @ 11:39

Un coup médiatique dans l’eau… Sarközy s’est fait violence pour y retourner, depuis, entouré de centaines des « gardes du corps », mais pour SA politique, à la veille des régionales 2010. Même pas peur, les « jeunes ». Et pour cause, ces zones de non-droit sont nées d’un laxisme évident. Il est trop tard pour en tirer quelque-chose. « Banlieue 13 », le film, vous connaissez? Si non, louez le DVD, vous allez comprendre le message…

FDF

Harry Roselmack

25 novembre 2009

TF1 a diffusé hier l’émission où l’on voit Harry Roselmack « en immersion » dans une cité de Villiers-le-Bel pendant un mois.

En réalité, les « jeunes » l’ont viré, avec son cadreur et son preneur de son, au bout de quelques jours, de l’appartement qui avait été loué par la chaîne.

Leur présence « dérangeait », avoue Eric Hannezo, directeur délégué de TF1 Productions.

Tandis que Rex, un « grand frère » de la cité, déclare : « Il a dormi quelques nuits ici mais dans cette ville, les décisions se prennent à l’unanimité. Tout le monde n’étant pas d’accord, le propriétaire du logement a dû leur demander de partir ».

(Via Novopress)

Paris-Barbès: les non-musulmans « font le trottoir »…

Filed under: dhimmitude,immigration,islam,islamisation,mosquée,musulmans,ramadan — francaisdefrance @ 10:34

A Barbès, vu l’occupation illégale des trottoirs par les musulmans aux heures des prières, les « infidèles » doivent emprunter la chaussée pour marcher… Et PERSONNE ne trouve à redire. Si ce n’est pas de la soumission à l’islam, ça? A quand une manifestation contestant ces actes provocateurs et dangereux?

FDF

 

Vidéo:

 

http://www.youtube.com/watch?v=2bwy_dQAN2I

26/11/2009

Rama Yade: « Dans MON pays, au Sénégal »…

Filed under: immigration — francaisdefrance @ 19:47

Rama Yade est secrétaire d’État auprès du ministre des Affaires étrangères (de la France ?) dans le gouvernement François Fillon.


vidéo: Rama Yade : « Dans mon pays, au Sénégal. »

Un officier du Renseignement d’une grande nation ! « Oui, le déclin de la France sert nos intérêts, et nous y aidons » !

Filed under: immigration,Uncategorized — francaisdefrance @ 19:30

Lire très attentivement et à méditer ça fait peur et ça devient très inquiétant.

A diffuser largement.

 

Nous ne donnerons bien entendu aucune information sur les circonstances et le lieu de l’interview. Notre site contrairement à d’autres n’a pas vocation à copier des dépêches d’agence mais de montrer une réalité à partir d’articles, de pamphlets, d’analyses techniques ou juridiques ou de témoignages originaux.

Cette interview en fait partie, nous en garantissons l’authenticité. Elle montre l’analyse de la situation française en dehors des sourires diplomatiques par, ne nous leurrons pas, les principales chancelleries. Le propos est rude, probablement sera-t-il contesté par certains, mais il dépeint une réalité, la France est vue ainsi !!


Q : Pour des raisons de sécurité il n’est pas précisé la nation que vous représentez, pouvez malgré tout définir votre fonction même succinctement


J’ai un poste élevé dans les « forces de sécurité » de mon pays, et suis chargé plus particulièrement de missions de renseignement dans des pays européens.
Q ; Votre activité vous permet de connaître beaucoup de choses sur la situation française ?
Oui bien sur, car je reçois de nombreux rapports et analyses sur la situation en France, entre autres pays.
Q : Quelle vision globale a votre pays de la France ?
Je vais être très direct : la France est un pays qui n’a plus ni influence dans le monde, ni image de marque positive. A part peut-être quelques pays africains où des raisons historiques font que la France a quelque prestige, le sentiment général est que la France est un pays du passé.
Q : Comment sont perçues les vagues d’immigration et donc d’islamisation qui touchent la France
Très positivement, car elles affaiblissent la France et donc l’Europe, ce qui n’est pas pour nous déplaire. L’immigration massive de ce que l’on peut qualifier de « rebut » des pays africains (j’inclus l’Afrique du nord et l’Afrique « noire ») contribue a creuser le déficit budgétaire français d’une part (vous nourrissez ces gens, leur fournissez assistance médicale, juridique etc, cela se paye !), et crée d’autre part une classe d’immigrés, en général de religion musulmane, qui non seulement refuse de s’intégrer a votre culture, mais tente d’imposer la sienne et pis encore ne respecte pas vos valeurs. L’aide active d’une partie influente de vos responsables, sous le prétexte de politique sociale ou d’anti-racisme, renforce le sentiment de supériorité de ces immigrés. Et puisque la population française (je veux dire ce que vous appelez les français « de souche ») se contente de regarder passivement, tout contribue a faire qu’a court terme, la culture de ces immigrés prévale sur la vôtre. La France sera le premier pays musulman d’Europe, de plus avec une population musulmane qui n’est pas l’élite des musulmans (que l’on trouve en Arabie Saoudite ou a Dubai par exemple), mais le rebut des musulmans. Il suffit de voir ce qu’il se passe en France chaque jour où des bandes d’immigrés prennent le dessus sur les forces de police qui ont d’ailleurs – j’en ai les preuves – des instructions pour ne pas intervenir.
Q : La politique menée par le gouvernement français à l’égard de l’immigration est analysée comment par vos services ?
Je pense avoir répondu ci-dessus. Pour résumer, cette politique est très néfaste pour la France bien sur, mais positive pour nous. L’affaiblissement de la France, voire même sa probable débâcle, affaiblit globalement l’Europe. Une Europe faible nous avantage.
Q :Il y a régulièrement des émeutes et autres méfaits dans les banlieues, avez-vous des informations là-dessus ?
Bien entendu, j’ai même des sources au sein de vos « services » qui nous envoient des informations qui ne sont jamais publiées dans vos journaux. Je ne suis pas certain que vous vous rendiez compte de la situation : La France est en situation quasi-insurrectionnelle avec des bandes armées qui s’opposent aux forces de police qui ont des instructions pour ne pas intervenir. Je vous donne une information par exemple qui n’a bien sur jamais été ébruitée : En mars 2009 en intervenant dans en banlieue parisienne pour un incendie dans une cave, les pompiers ont découvert un considérable dépôt d’armes, il a été fait état d’une vingtaine d’AK 47, de plusieurs armes de poing et d’une grande quantité de munitions. Les pompiers ont été attaques par une véritable armée d’immigrés et se sont rapidement enfuis. Ils ont immédiatement fait un rapport par radio aux forces de police qui ont reçu l’instruction de ne PAS intervenir. La raison officielle était que « rien ne confirme en état l’information, et une opération de police dans cet environnement déclencherait des affrontements avec la population locale ». Je ne ferai aucun commentaire pour ne pas être désobligeant.
Q :Le 14 juillet dernier le gouvernement a censuré le nombre de voitures brûlées, avez-vous des informations sur la réalité des chiffres
Vous savez, les voitures brûlent, ce ne sont que des broutilles a côté de ce qu’il se passe. Vous avez eu un petit avant-goût a Poitiers ces dernières semaines de ce que peuvent être des émeutes. Ajoutez-y l’usage d’armes de guerre, ce qui est la prochaine étape, et vous verrez que les voitures brûlées ne sont que des amusements.
Q :Selon vos services, la situation sur le terrain est elle encore sous le contrôle du gouvernement français ?
Le gouvernement donne l’ordre de ne pas intervenir, donc peut-on interpréter ça comme un « contrôle » ?
Q :Quelle est votre analyse sur l’évolution à moyen terme du pays
Le moyen terme = 5/10 ans Je préfère parle de court terme : Maintenant / 3 ans
Des émeutes de plus en plus fréquentes se produiront, sous divers prétextes. Vos gauchistes vont s’allier aux immigrés pour descendre dans la rue et s’approprier par la force ce qu’ils sont incapables d’acquérir par le travail.
Il est probable que sporadiquement vos forces de police interviennent bien sur, mais avec des moyens très limités : Par exemple interdiction d’utiliser des armes. Ce qui amènera inévitablement leur débâcle. La seule solution pour rétablir l’ordre aujourd’hui serait des interventions massives avec non seulement un armement conséquent mais surtout une volonté de s’en servir.
Q :L’islamisation est elle inéducable ?
Elle est déjà faite.
Q :Pensez vous qu’une guerre civile est envisageable ?
Non : Pour une guerre civile il faut 2 camps. Il y a un camp disons « immigrés/gauchistes » et un camp « autres ». Le camp « autres » est tellement ramolli qu’il accepte tout de la part de l’autre camp. Il préfère fermer les yeux, veillant a son propre petit confort. Lorsque ce confort sera menacé, il sera bien trop tard pour réagir. Donc une guerre civile, non. Simplement le glissement de la France dans un gouffre non seulement économique (votre déficit public est l’un des plus importants au monde), mais surtout moral et idéologique.
Q :Les dirigeants actuels sont ils considérés comme crédibles ou font ils rire dans les chancelleries ?
Une plaisanterie au sujet de la politique de votre président est de dire que si les talonnettes lui permettent de s’élever en taille, elles ne peuvent hélas pas élever le niveau de sa politique. Plaisanterie stupide bien sur, mais… Sarkozy est un perpétuel agité qui n’a aucune vision globale pour la France. Par ailleurs ses frasques familiales correspondent plus a un pays d’Afrique. Passe encore qu’il ait épousé une call-girl, l’amour a ses raisons. Mais les mésaventures de son fils, franchement les bornes ont été franchies !
Q :Sarkozy est il fiable ou incompétent ?
Il est compétent pour favoriser la déchéance de la France.
Q : Que pensez-vous de l’institutionnalisation de l’islam de France par Nicolas Sarkozy ? Fallait-il dans un pays de tradition chrétienne et d’obédience laïque reconnaître cette religion et lui fournir une dimension nationale et un cadre légal ?
La question est difficile. Notre pays a une grande quantité de musulmans, bien que nous ne soyons pas « de tradition musulmane » bien sur. Laisser les musulmans, comme les autres, pratiquer leur religion, est un devoir. Mais pourquoi vouloir donner un « cadre légal » ? Contentez vous de faire en France avec l’islam ce que les pays islamiques font avec le catholicisme : Tolérance (au mieux) sans favoritisme. Si les musulmans savent qu’un pays est fort et n’est pas disposé a tolérer des écarts, il n’y a pas de problème a priori. N’oublions tout de même pas que la nature même de l’islam est de ne pas tolérer les non musulmans. A chaque gouvernement de prendre les dispositions pour être a même de réagir vigoureusement en cas de besoin.
Q :La multiplication des mosquées est elle une menace pour l’équilibre et l’avenir du pays ?
Non, au contraire, les mosquées sont faciles a surveiller. Infiltrez-les, sonorisez-les, et vous saurez en temps réel ce qu’il s’y dit.
Q : La politique de ce gouvernement, mais des prédécesseurs aussi, peut elle être qualifiée d’irresponsable dans ce domaine ?
Ne mélangeons pas immigration et religion, bien que vos immigrés soient musulmans.
La politique d’immigration a été totalement irresponsable et continue de l’être. A l’extrême rigueur on pourrait l’accepter, SI vous étiez capables d’imposer a vos immigrés le respect de vos lois et cultures. Ce qui est loin d’être le cas…
La politique sur l’islam n’a tout simplement pas de raison d’être. C’est comme si l’on faisait une politique pour par exemple « les cireurs de chaussures ». Il n’y en a pas besoin, les cireurs de chaussures doivent respecter les lois, il n’y a pas lieu de leur octroyer des avantages et dérogations. Idem pour les musulmans.
Q : A combien de millions de personnes estimez vous la présence immigré arabo-musulmane en France ?
Environ 15% de la population totale.
Q : A combien estimez vous le le flux migratoire annuel ?
Nous estimons qu’il entre en moyenne 1 a 2 millions d’immigrés par an en Europe, venant a 90% de pays musulmans. Où vont-ils ? France et Allemagne. En Angleterre bien sur mais ils sont arrêtés en France (Calais, je connais bien !), en Italie et Espagne car ce sont leurs points d’entrée en Europe mais la majorité n’y reste pas.
Q : Cette immigration constitue t’elle une substitution de la population de souche ?
Oui tout a fait, et il est certaines villes ou les immigrés sont majoritaires.
Q : Y a-t-il volonté par certains pays d’utiliser l’immigration comme cheval de Troie pour déstabiliser et islamiser la France ?
Vous me voyez gêné pour répondre a cette question et je pense que vous comprenez pourquoi. Disons qu’il est de l’intérêt de certains pays d’avoir une Europe faible, et donc une France faible. Pour cela, tous les moyens sont bons.
Q : Le gouvernement annonce des chiffres de la délinquance en légère augmentation, voire en baisse, est-ce la réalité ? Avez-vous des chiffres ?
Vous savez, les chiffres disent ce que l’on veut leur faire dire. Faites un test : Allez déposer plainte pour vous être fait voler votre portefeuille dans le métro de Paris. Sans doute la police vous dissuadera de le faire, disant que ca ne servira a rien. Donc les chiffres… La délinquance est en hausse bien sur, je peux vous dire que je me sens beaucoup moins en sécurité a Paris le soir que dans ma ville.
Q : Les services policiers et de renseignements français font-ils une analyse fine et réaliste de la situation ?
Vos services de renseignement ont une très bonne idée de la situation, mais l’autorité politique n’a aucune volonté de donner les ordres qui s’imposent. Bien sur certains réseaux terroristes dormants ont été démantelés en France ces dernières années, sur ce plan c’est du bon travail. Mais le pouvoir refuse de voir la liaison entre ce qu’ils appellent la « délinquance » et le « terrorisme ». Savez-vous par exemple que des journalistes russes ont prouvé il y a quelques années par un excellent travail d’enquête et d’infiltration, que les voyous immigrés de France finançaient les terrorismes de Tchétchénie par des « casses » de bijouterie en France ? Ces journalistes ont fait un superbe travail de renseignement, et leur reportage a été diffusé en Russie. Et en France ? Le bon travail de vos services de renseignement n’est pas exploité. Concernant la police, dans la mesure où les ordres du ministre sont de ne pas intervenir…
Q : A combien estimez vous les parties du territoire national sous contrôle des bandes ?
Je ne me suis jamais posé la question de cette manière car même 0.00001% est 0.00001% de trop. L’autorité de l’état doit s’exercer sur l’ensemble du territoire. Ceci est également valable pour la Corse, ou les bandes de voyous qui règnent doivent être traitées de la même manière que les bandes immigrées en territoire métropolitain.
Q : Pouvez vous évaluer en pourcentage l’extension de ces zones de droit chaque année ?
Non, mais il suffit de visiter Paris par exemple chaque année pour voir l’extension.
Q : Ces parties du territoire sont elles les plus islamisées ?
C’est évident.
Q :Des soulèvements armés visant à l’instauration de territoires autonomes musulmans comme le Kosovo sont ils du domaine du possible ?
A mon avis, non.
Q : Si oui quelles parties du territoire sont susceptibles de passer dès maintenant sous le contrôle de la charia ?
J’ai répondu « non » a la question précédente, mais je réponds que l’ensemble du territoire français passera sous la loi islamique dans les 10 ans a venir. Ceci se fera graduellement, par des modifications discrètes de vos codes (note : il fait allusion au « code pénal »). Ceci se fera aussi au niveau local, par exemple certaines municipalités ont déjà interdit la viande de porc dans les menus scolaires et des hôpitaux. Ceci est également une partie de la « charia ».
Q : Les possibilités d’attentats sanglants sur le territoire vont-elles en augmentant ?
Non pas en France car la France est considérée comme le premier pays musulman d‘Europe. Il y a bien entendu des réseaux terroristes musulmans en France mais leur action est plus de tenter d’attirer de nouveaux militants, que des opérations militaires. Quelques excités bien sur peuvent fomenter des attentats mais a titre très individuel, il ne s’agit la pas d’une « stratégie » islamique mais d’actions individuelles. Contrairement par exemple aux Etats-Unis, où il existe une véritable stratégie islamiste pour y tenter des actions terroristes.
Q :Les forces de sécurité française (police, armée) sont elles à même de rétablir l’ordre aujourd’hui ?
Non. La police est gangrenée par vos syndicats gauchistes et a une forte proportion de musulmans. Même si elle recevait l’ordre d’utiliser des armes pour rétablir l’ordre, elle ne le suivrait pas. L’armée, a part quelques unités d’élite, n’a aucune puissance. Pour aller traquer quelques pirates déguenillés au large, pas de problème. A part ça ? L’armée n’a de toute manière pas de formation pour intervenir en milieu urbain. A part quelques unités d’élite qui s’entraînent dans une ville reconstituée du côté d’Orléans… Mais en cas de crise intérieure grave, l’armée ne sera de toute manière pas envoyée pour rétablir l’ordre et quand bien même elle le serait, ce ne sont pas les quelques milliers d’hommes des unités d’élite qui suffiront.
Q : A l’intérieur de ces services des hommes sont ils prêts à agir pour palier les déficiences du pouvoir ?
Oui il y en a, mais plus le temps passe et plus ils se disent « pourquoi, pour qui ? » Face a un peuple qui se laisse déposséder de sa culture et de ses biens sans réagir, pourquoi vouloir intervenir ?
Q : Cette situation est elle irréversible ?
Oui, sauf prise de conscience rapide à laquelle je ne crois pas.
Q : Dans l’hypothèse négative, quelles forces politiques ou de la société seraient capables d’enrayer le désastre ?
Votre classe politique est uniforme, la seule question est « comment garder mon poste ? ». Tous sont d’accord pour le consensus. La seule solution pourrait être mise en place par des grandes sociétés qui décideraient de financer une prise de pouvoir, mais par qui ?
Q :Quand pensez-vous que les premiers troubles vont commencer s’il doit y en avoir, ou pensez vous qu’en fait la situation est déjà insurrectionnelle ?
Vous en êtes déjà là, ne le voyez vous pas ? Mais je pense plutôt que tout se passe silencieusement. Bien sûr des émeutes parfois, mais globalement tout se fait en silence. Pourquoi les voyous iraient-ils déclencher une émeute alors que leurs trafics marchent bien ?
Q : Le peuple français est il conscient de la gravité de la situation ?
C’est une plaisanterie, cette question ? Le peuple français a pour seul problème de savoir ou partir en vacances le vendredi soir jusqu’au lundi midi. Les français ne sont jamais contents, mais ne sont pas prêts a sacrifier leur week-end.
Q : Comment analyser la passivité de la majorité des français devant cette situation ?
Vos gouvernements successifs vous ont donné une mentalité d’assistés perpétuels. Vous pensez que le gouvernement vous doit tout et prendra soin de tout. Pourquoi alors réagir ?
Q : Le peuple français et sa civilisation peuvent ils disparaître ?
Le peuple français a déjà disparu, le métissage a fait son œuvre. La civilisation… Non elle ne disparaîtra pas, mais elle sera absorbée par l’islam. Peut être dans 50 a 100 ans y aura-t-il un retour ?
Q :Ira-t-on vers une radicalisation des esprits parmi la population française dite de souche ?
Peut être pour une infime minorité, qui sera alors impitoyablement traquée et mise « hors d’état de nuire » par votre gouvernement.
Q : Croyez-vous à l’avènement d’un mouvement de résistance patriotique ?
C’est possible, mais là encore pas certain d’être efficace. Lors de la seconde guerre mondiale, vous aviez une résistance efficace, mais actuellement le gouvernement a des moyens qui n’existaient pas a l’époque.
Q : Et toujours s’il existe peut-il compter sur une aide de puissances extérieures ?
Quel pays aujourd’hui aurait intérêt à une France forte ? Je n’en vois pas, à part les autres pays d’Europe qui sont eux aussi gangrénés. Peut être des grands groupes industriels pourraient-ils aider un mouvement de résistance en France, mais là encore je doute.
Q : Les dirigeants actuels sont ils capable de faire face à une situation insurrectionnelle, en ont-ils la volonté ?
J’ai déjà répondu je pense : Ni volonté, ni possibilité à moins peut-être d’autoriser d’ouvrir le feu dès le début des interventions, mais comme je le disais, votre police est gangrénée par des syndicats gauchistes et refuserait cet ordre.
Q :L’hypothèse d’une France en état de guerre civile ethnique est elle considérée comme très probable ?
Non. Pas de guerre ethnique, car les français auront capitulé sans livrer combat. Je terminerai avec une comparaison : L’Histoire est un éternel recommencement. En 1940 vous avez capitulé sans combattre ou presque devant l’ennemi nazi. Aujourd’hui la guerre n’a pas fait l’objet de déclaration officielle, mais est déjà engagée, et vous capitulez sans combattre.
Notre Etat Major a dessiné une carte d’Europe des 10 prochaines années, la France y est représentée avec un croissant. Le croissant islamique.
Merci pour cet entretien qui va certainement susciter des débats…

Un boxeur jurassien raccroche ses gants au nom de l’islam…

Filed under: immigration,islamisation,musulmans — francaisdefrance @ 19:04

Yoann Portailler affirme que   » la boxe est un sport qui endommage le corps et ça, c’est contraire aux règles de l’Islam « …


Décision toute personnelle bien entendu mais qui pose une nouvelle question : doit-on , au nom de l’islam en France, envisager la disparition à plus ou moins long terme de sports ?


Nouveau sujet en débat pour Éric Besson.

Une information recueillie dans l’édition jurassienne du Progrès : un jeune boxeur du club de Lons-le-Saunier, le  Ring athlétique lédonien ( RAL ),  espoir de la boxe française ,Yoann Portailler, converti à l’islam en 2006, vient d’annoncer qu’il raccrochait ses gants en raison des préceptes de sa religion.source : voxfnredekker

Quand NICOLAS SARKOZY se prend pour Al Capone !

Filed under: immigration,islamisation,racaille — francaisdefrance @ 18:50

L’insécurité n’est pas un problème qui ne surgit qu’à l’approche d’élections. La racaille venue du Maghreb n’attend pas ces périodes pour faire parler d’elle.



5f1a6908-65b1-11de-aa3d-ba267eae3998.jpgC’est en banlieue parisienne que Mardi, le chef de l’Etat a décidé de lancer la campagne des régionales  par des annonces qui ressemblent comme deux gouttes d’eau à celles qu’il nous a faites lors de sa campagne Présidentielle en 2007

 

Sécurité, Sécurité à tout prix !

C’est entouré de ses gardes du corps, de ses « Portes flingues » patentés  et de ses « complices » :  Brice Hortefeux, Michelle Alliot-Marie, et Eric Woerth,, que Capone Sarkozy, s’est attaqué à la « racaille » des cités , en visitant  les locaux flambants neufs de la Direction Territoriale de la Sécurité de Proximité à Bobigny

Cà va bouger dans les cités !!

« Nous allons engager une lutte sans précédent contre les trafics de drogue, et y mettre des agents du Fisc…

On mènera de concert une action policière, une action juridique, et une action fiscale »

« Tous ces messieurs qui ne travaillent pas et qui ont de belles voitures devront s’expliquer »,

«  Nous allons cibler un certain nombre de cités où il y a du trafic de drogue, et  tous ceux qu’on ne prendra pas sur le fait, on les prendra par les éléments de train de vie : les voitures, les montres… ».

« Les Porsche et les belles voitures qu’on voit dans les cités (…) s’il y a pas d’explication, on prend et on vend ! ».

« On va même changer les signes extérieurs de richesse et de train de vie,

On supprimera le secret Professionnel entre les services, car il n’a pas lieu d’être quand il s’agit d’argent de la drogue »

Pour dire de ne pas s’être dérangé pour « si peu », Capone Sarkozy (toujours en campagne) a profité de son déplacement, pour aborder deux autres sujets :

Un qui fâche, mais qui fera plaisir à l’extrême Droite (on ratisse l’électorat où l’on peut n’est-ce-pas !),

L’immigration : Régularisation globale : JAMAIS !

« Tant que je serai Président de la République, je n’accepterai pas de régularisation globale de ceux qui n’ont pas de papier » :

« La France a expérimenté cette régularisation à trois reprises.

Ça a conduit à ce que les réseaux de trafiquants criminels sur la pauvreté des gens et le malheur des gens, se disent ‘envoyons les malheureux en France, ils régularisent, et donc un jour ils seront amenés à régulariser »

« Chaque fois qu’on a régularisé massivement, on a abouti, au contraire de l’effet recherché, on a créé un appel d’air.

Ce serait une erreur tragique et nous ne le ferons pas », a insisté le chef de l’Etat.

« Les Espagnols l’ont fait, ils en sont revenus. Les Italiens l’ont fait, et ils se trouvent aujourd’hui être ceux qui demandent avec le plus de fermeté un contrôle aux frontières en Europe », a relevé Capone Sarkozy en évoquant les régularisations opérées dans certains pays voisins

« Après la régularisation en France, le nombre de demandes, tenez-vous bien, a été multiplié par quatre », a-t-il plaidé. «

Là aussi, il y a une règle », a ajouté le président :

« Chaque année la France accueille 100.000 personnes, un peu plus, mais si on traite de la même façon ceux qui ont des papiers et ceux qui n’en ont pas, alors pourquoi donner des papiers à ceux qui en demandent ? »

Un autre, qui va mettre dans sa « poche » tous les restaurateurs de l’hexagone…

« Je ne reviendrai jamais sur la TVA à 5,5% dans la restauration, »

Cette réflexion fait suite à un amendement (refusé par le Sénat) prévoyant de remonter le taux de TVA pour les restaurateurs à 19,60%

Certains « grincheux » ayant prétendu que la baisse de la taxe, n’avait eu aucun effet sur les prix affichés, et n’avait pas généré de nouvelles embauches…

Le dernière qui va « rassurer » les citoyens, que nous sommes, et qui encouragera la délation, preuves à l’appui :

« Nous allons sanctuariser nos établissement scolaires, en matière de sécurité, en mettant partout des caméras de surveillance » (même dans les classes ? gare aux tricheurs.. )

Des caméras de surveillance, dans peu de temps il y en aura partout, dans les rues, les stations de métro, et dans tous les lieux publics !

Alors n’oubliez pas de sourire car vous serez filmé, dès que vous mettrez un pied hors de chez vous !

Conclusion : Fermeté pour les « voyous »,  et câlineries  pour les restaurateurs !!

Du réchauffé, qui sent l’échec dans tous ces domaines depuis les deux ans et demi qu’il est au pouvoir !!

2010, ou 2012, en vue. ??, Les deux mon Général….

 

Sources : tous les web magazines de ce matin ou d’hier !

Le Loir-et-Cher face au spectre de l’islamisation galopante.

Filed under: dhimmitude,immigration,islamisation,mosquée,musulmans — francaisdefrance @ 18:44


Officiellement, il existe déjà quatre mosquées à Blois.


Aujourd’hui une nouvelle étape est franchie avec l’annonce du début des travaux de la première « véritable mosquée », dont la première pierre devrait être bientôt posée. Car les mosquées actuelles sont des locaux réaménagés (locaux associatifs en pied d’immeuble, ancien locaux commerciaux ou à usage d’habitation). cette fois-ci, il s’agit d’un véritable projet architectural avec coupole et minaret, destiné à montrer ostensiblement la présence, et peut-être la prééminence de l’islam dans ces quartiers de la ZUP reconstruits à grands frais par la municipalité blésoise, hier centriste-UMP, aujourd’hui socialiste.

Pourtant en 2008, lors de la campagne des municipales, le Front National avait posé les vraies questions :

  • Dans quelles conditions s’est faite l’acquisition de la maison rue Montesquieu ? : pas de réponse.
  • La Ville pouvait-elle préempter dans le cadre du PRU ? : pas de réponse.
  • À quelles conditions le terrain donnant sur l’avenue de l’Europe a-t-il été cédé, et par qui ? : pas de réponse.
  • Quelles seront les surfaces respectives de la salle de prière et des parties annexes destinées aux activités « culturelles » : pas de réponse.
  • La réalisation de places de stationnement est-elle envisagée, et avec quel financement ? : 16 places seront aménagées sur le terrain, ce qui n’évitera pas les débordements sur les trottoirs et les espaces voisins.
  • Le bâtiment sera-t-il identifiable (dôme, minaret) ? : la réponse est oui, l’Architecte des bâtiments de France a donné son accord.
  • Les appels à la prière se feront-ils à l’aide d’un haut-parleur ? : pas dans l’immédiat…  (selon le maire de Blois) mais attendons la suite !
  • Quel sera l’impact sur la valeur de l’immobilier dans le quartier ? : les riverains vont s’en apercevoir à leurs dépends.

Le même jour, la Nouvelle République nous apprend que la mosquée de Mer, « la plus grande de la région Centre » est pratiquement achevée, et que vendredi prochain, on y célébrera la fête du mouton.

Là encore, le maire Claude Denis (UMP) a soutenu le projet, en vendant le terrain à un prix fort avantageux (pour l’acheteur !) à tel point que le Tribunal administratif de Nantes à donné raison aux opposants qui avaient déposé un recours… ce qui n’a pas empêché les travaux de commencer ! L’association cultuelle des Turcs de Mer à l’origine de ce projet déplore toutefois ne pas avoir obtenu l’autorisation d’édifier un minaret et un dôme… mais ne désespère pas aboutir bientôt… avant les prochaines municipales ?

Devrait-on traduire UMP par : Une Mosquée de Plus ?

Après les mosquées, le voile, etc… voici l’offensive de la finance islamique en France.

Filed under: dhimmitude,immigration,islam,islamisation,mosquée,musulmans — francaisdefrance @ 15:09

« ILS » vont TOUT essayer en ce qui concerne l’invasion. Maintenant, ils jouent la carte finance. Et dire qu’il y a des cons qui vont y croire et y adhèrer…

FDF

L'offensive de la finance islamique en France

Une banque islamique pourrait bientôt s’implanter en France, je dirais plutôt « s’emparer de la France », c’est plus réaliste…


FDF


Mercredi 18 novembre, Palais Brongniart. Paris-Dauphine, une des 10 meilleures universités européennes, inaugure son master de finance islamique, six mois après la fermeture de sa formation-vedette pour futurs traders. Dans quelques mois, la Qatar Islamic Bank, établissement islamique, pourrait ouvrir une succursale dans l’Hexagone. Une première alors que les grandes banques françaises ont déjà investi ce segment dans le Golfe, à Bahreïn notamment, par le biais d’une marque de BNP Paribas et Calyon.

Dans un contexte de crise financière, la finance islamique séduit. Ses règles basées sur la loi islamique – la charia – se sont révélées un atout de taille. Non seulement elle interdit les placements dans les secteurs considérés « illicites », comme l’alcool, le porc, la prostitution et le jeu, mais elle prohibe également le versement d’intérêts et la spéculation. Seuls les investissements sur les actifs tangibles sont autorisés. Résultat, le secteur est resté à l’écart de la titrisation des crédits « subprimes » américains et les actifs gérés de façon « charia compatible » à travers le monde ont atteint le montant record de 840 milliards d’euros d’actifs dans le monde, selon Moody’s. En France, dans le secteur immobilier, « 3 à 5 milliards de stocks d’actifs sont financés de manière charia compatible », relève Anouar Hassoune, spécialiste risque crédit chez Moody’s et professeur à Paris-Dauphine.

Lagarde multiplie les initiatives

Une manne financière qui irrigue toutefois davantage la City de Londres et la place de Genève que celle de Paris. Faute d’une réglementation financière suffisamment adaptée aux instruments financiers islamiques, la France peine à attirer les liquidités venues des pays du Golfe. Selon un rapport publié pour Europlace fin 2008, Paris pourrait pourtant, au prix de quelques réformes simples, « acquérir le leadership mondial compte tenu de la proximité culturelle de la France avec les pays musulmans » et de l’importance de la communauté musulmane. Un sondage Ifop pour l’Association d’innovation pour le développement économique et de l’immobilier, réalisé au printemps 2008 sur un échantillon représentatif de la population, montre que 55 % des musulmans français, soit plus de 2,5 millions de personnes, sont intéressés par une « offre bancaire compatible avec leurs convictions religieuses ou éthiques ».

Ce potentiel d’expansion de la finance islamique n’échappe pas à Bercy. Depuis sa prise de fonction, en juin 2007, la ministre de l’Économie, Christine Lagarde, a régulièrement évoqué la nécessité de développer cette branche financière. Lentement, mais sûrement, elle a adapté la législation, notamment par des dispositions fiscales permettant de « mieux accueillir » les investisseurs immobiliers respectant les règles de l’éthique musulmane. La locataire de Bercy a même rencontré des présidents de banques islamiques. En novembre dernier, elle les invitait au ministère en présence d’élus et de dirigeants d’entreprises. Parmi les convives : Carlos Ghosn. Le président de Renault-Nissan y a souligné l’intérêt pour les entreprises françaises de diversifier leurs sources de financement. Mais, pour l’heure, les montages conformes à la charia pour lever des fonds sont « coûteux », avec des « aspects légaux très complexes », relevait-il. Les obstacles à l’émission de « sukuks », ces obligations islamiques pour lesquelles le souscripteur reçoit une partie des profits de son investissement et qui constituent un des produits les plus dynamiques de la finance islamique, freinent l’intérêt des investisseurs, selon les spécialistes.

Des réticences au nom de la laïcité

Les ajustements législatifs nécessaires ne vont pas sans résistance, à droite comme à gauche. En octobre, des députés socialistes ont fait bloquer une modification du Code civil permettant à un détenteur de sukuks de « pouvoir se prévaloir d’un droit de propriété des actifs-supports » au nom du principe de laïcité. « Il ne faut introduire ni les principes de la charia, ni l’éthique du Coran, ni le droit canon, pas plus que le Talmud ou la Torah. C’est inacceptable », justifie Henri Emmanuelli, député PS des Landes.

Anouar Hassoune tempère et souligne que ces réticences « ne sont pas l’apanage de la France ». « Tous les nouveaux marchés de la finance islamique ont au départ eu une réaction de méfiance, voire de rejet. » Selon lui, « la finance islamique n’est pas là pour islamiser la France, elle est là pour moraliser les transactions financières. Elle n’appartient pas aux musulmans, c’est un compartiment supplémentaire de la finance socialement responsable ». Un constat qui sonne aussi comme un argument marketing sur lequel pourraient rebondir les établissements français pour séduire le plus grand nombre, à une époque où le « socialement responsable » a le vent en poupe, et où la crise a écorné l’image des banques.

Recueilli sur: lepoint.fr

Montpellier. Saint-Martin. Des voitures brûlées (dont celle du curé) enflamment les esprits

Filed under: immigration,islam,islamisation,mosquée,racaille — francaisdefrance @ 13:09

Et que l’on aille pas me dire qu’il n’y a aucune relation entre racaille et islam…

FDF

jeudi 26 novembre 2009

DRDR

TENSIONS : De nombreux acteurs du quartier se mobilisent pour rétablir le dialogue entre tous

« Mais je ne suis pas le shérif de Saint-Martin ! » tempête Annie Bénézech, l’élue des Prés-d’Arènes, campée derrière son bureau et prête à dégainer ses arguments face à une assistance – un groupe d’habitants versant 3 e âge – remontée à bloc.
Depuis quelque temps, le climat de Saint-Martin tourne à l’orage : des voitures y partent en fumée à l’abri de la nuit – notamment celle du curé et celle de son aide-soignante -, tandis que les dégradations et autres incivilités y fleurissent comme un champ au printemps et que les noms d’oiseaux y volent en piqué. De quoi cristalliser bien des rancoeurs : « On n’ose plus sortir le soir », « on se fait agresser devant l’ascenseur », « on veut dormir la nuit », mêlant aussi saleté, stationnement ou police municipale qui n’assure
pas la sortie des écoles. De quoi nourrir aussi des rumeurs stériles : « Après les voitures, ce sera le tour de l’église, pour faire leur mosquée », « il paraît que certains veulent organiser des rondes la nuit… » Pendant ce temps, les âmes vaillantes et piliers du quartier, eux, multiplient les rencontres – une réunion avait lieu hier soir – et veulent souffler l’apaisement « plutôt que de jeter de l’huile sur le feu, relate Yan Poccard-Chapuis, le président de l’association l’Îlot parents. L’idée étant plutôt d’éviter la répression. Et ce qui est positif, c’est que, dimanche matin, sur le marché, tout le monde s’est retrouvé spontanément et pour la première fois ensemble. » Soit les représentants du comité de quartier de Saint-Martin bien sûr, mais aussi de Tournezy et des Aiguerelles-La Rauze, les bénévoles associatifs et les responsables de la paroisse et de la mosquée-salle de prières.
« Il y a une vraie carence de policiers dans le quartier – et dans toute la ville d’ailleurs. On ne peut pas se substituer à la police nationale, poursuit Annie Bénézech, alors qu’il faudrait une présence régulière, revenir au principe de l’îlotage. Mais ce n’est pas de notre ressort, pas plus que l’absence d’entretien ou de travaux dans les copropriétés privées ! En revanche, on peut essayer de faire un vrai travail sur le fond, de jouer la carte de la prévention. » En allant vers les jeunes, « pour leur parler, ce ne sont pas des bêtes à part », dit encore l’élue, mais en interpellant aussi les parents et les familles. Un vaste chantier, comme toute prévention, mais qui mériterait d’être bouclé, soigné et pas bâclé.


Vu sur: http://tinyurl.com/ygmn5j6

Et l’on ira pleurer quand ce seront les voitures des imams qui vont brûler, ou des mosquées; parce-que, au rythme où ça va, les « rondes de nuit » cités plus haut ne sont pas loin. Mais au moindre « accrochage », ce sera à nouveau la « STIGMATISATION » de l’islam… La voiture du curé, on dira que c’est un « accident »…

FDF


Les députés UMP se divisent sur une loi anti-burqa et pire: ils vont demander son avis à Tariq Ramadan !!!

Filed under: dhimmitude,immigration,islam,islamisation,musulmans,ramadan — francaisdefrance @ 12:37
Je suis dans une incompréhension des plus totales! Voilà que pour l’affaire du voile intégral, l’UMP va auditionner le pire des prédicateurs musulmans qui se qualifie lui-même  » d’INTELLECTUEL« : l’ignoble fieffé menteur Tariq Ramadan !
C’est là que l’on voit la bêtise incurable de nos gouvernants qui, sur une question qui n’aurait pas lieu de donner débat dans une République comme la notre, on invite un de ses plus fidèle opposant. Lequel, en outre, n’est plus le bienvenu dans pas mal de pays dits civilisés… Mais en France, si. Vous allez voir qu’on va lui donner le portefeuille du ministère des cultes (enfin du culte, car il n’y en n’aura plus qu’un), d’ici peu… Quelle déchéance…

FDF
26/11/2009

Une femme portant le voile intégral, à Vénissieux près de Lyon.
Une femme portant le voile intégral, à Vénissieux près de Lyon.

La mission d’information sur le voile intégral, qui rendra ses conclusions en janvier, auditionnera Tariq Ramadan, le prédicateur le plus virulent de l’islam radical en terres occidentales.

La mission parlementaire sur le port du voile intégral, qui rendra son rapport en janvier, recevra le 2 décembre le très controversé Tariq Ramadan, prédicateur musulman. Les députés membres de la mission sont de plus en plus divisés sur la nécessité de légiférer pour interdire le port de la burqa en France. «Si on débouche sur une loi, on sera intraitable sur tout ce qui concerne les services publics. Ce sera une loi symbolique pour protéger les femmes contre cette idéologie barbare», indique au ­Figaro André Gerin, le président communiste de la mission parlemen­taire, qui est manifestement favorable à ce que le Parlement légifère. Le député maire de Vénissieux (Rhône) met toutefois un bémol à son propos en ajoutant que tout dispositif législatif «devra être accepté par les responsables du culte musulman, qui prônent un islam apaisé».

Nicolas Perruchot (Nouveau Centre), qui avait voté contre la loi du 15 mars 2004 sur l’interdiction du foulard islamique à l’école, est, lui aussi, «favo­rable à une loi» si elle se situe dans un cadre général pour «rappeler les droits fondamentaux des femmes, dont le port de la burqa pourrait faire partie».

Le rapporteur UMP de la mission d’information, Éric Raoult, est d’une prudence de Sioux : «On va vers des préconisations, dont la loi peut faire partie. Encore faut-il qu’elle soit applicable et constitutionnelle.» Pierre Cardo (UMP, Yvelines), qui n’avait pas non plus voté la loi de 2004, qu’il qualifie d’«erreur psychologique», met en ­garde : «Il faut faire attention aux dispositions que nous allons prendre. Il est clair que le voile intégral n’est pas religieux, mais les cas de figure sont extrêmement différents.»

L’affaire du voile a resurgi à l’occasion de la venue, le 12 novembre, à l’Assemblée, d’une jeune fille portant le voile islamique dans les tribunes réservées au public. Très en pointe sur la question, Jean-François Copé est un chaud partisan d’une loi interdisant la burqa. «Une loi, pas une circulaire, car il s’agit de rappeler les principes de la République, que des extrémistes voudraient tester», a précisé mardi le patron des députés UMP. Dans la majorité, de nombreux députés sont sur la même ligne. «Il faudra une loi pour éviter que le port de la burqa ne se répande», juge le député UMP du Vaucluse Thierry ­Mariani. «Trois mille ans d’histoire de France sont stigmatisés. Nous sommes les victimes», renchérit son collègue des Yvelines Jacques Myard. François Sauvadet, président du groupe Nouveau Centre, pense qu’«on n’échappera pas à une loi tenant compte du respect de chacun à vivre sa diffé­rence». Le centriste Maurice Leroy réclame aussi une loi pour «faire respecter le modèle républicain». Quant au député maire centriste de Drancy, Jean-Christophe Lagarde, il rappelle que «la burqa n’a rien à voir avec la laïcité ni avec l’islam. C’est une tradition afghane qui est une insulte à la dignité des femmes».

D’autres UMP sont en revanche perplexes sur la nécessité d’une loi. «Si on légifère, cela va entraîner des provocations. On prend un risque pour un phénomène très peu répandu», estime Marc Laffineur. Le député maire de Rueil, ­Patrick Ollier, juge préférable «d’étendre la loi sur l’interdiction du voile à l’école à la burqa». Le villepiniste Hervé ­Mariton avoue qu’il «ne sait pas» s’il faut légiférer. François Goulard propose de «préciser la loi sous l’angle du contrôle d’identité», mais le député breton estime qu’«interdire la burqa serait contre-productif».

Au sein du gouvernement, Nadine Morano, secrétaire d’État à la Famille, propose d’«agir par la voie législative ou réglementaire» et souligne que «cette prison de tissus pour les femmes n’est pas une question cultuelle mais culturelle». À l’inverse, le ministre de la Défense, Hervé Morin, président du Nouveau Centre, préconise «d’abord un long dialogue, qui ne conduise pas à stigmatiser la communauté musulmane».

Vu sur: lefigaro.fr

Identité Nationale : La contribution de Jacques Vassieux.

Filed under: immigration,islamisation,musulmans,racaille — francaisdefrance @ 00:05
25 novembre 2009

bachaga-monpays4

Dis-moi Français, ne crois-tu pas qu’il est temps de relever la tête ?


Je viens d’un pays qui n’existe plus. C’est sans doute pour cette raison que je tiens plus que tout au monde à ce qui me reste, à ma Patrie, à la France. Et c’est sans doute pour cela que je me sens profondément français. Mais aujourd’hui, moi le militant engagé depuis si longtemps, j’ai mal au cœur de voir ce qu’est devenue ma généreuse Patrie. Oui, généreuse, car pour moi la France reste à jamais le seul pays qui se soit autant préoccupé, partout où elle rayonnait, des autochtones en scolarisant, soignant, éduquant, construisant au profit et pour l’ensemble des populations qu’elle avait en charge. Nos ingénieurs ont créé des routes, des villes et des villages. Nos médecins ont créé des hospices et hôpitaux partout sur le territoire portant leurs soins à toute population sans discernement de race ou de religion, non plus que de conditions sociales ! Aujourd’hui encore nous accueillons toute la misère du monde.

Abandonner mes biens a été difficile. Abandonner mon cimetière a été un déchirement. Car voyez-vous, mon grand-père et son père avant lui, sont morts trois fois :

– une première fois, les reins cassés pour avoir défriché et travaillé une terre aride, les mains crevassées et le visage buriné par un soleil de plomb,
– une seconde fois, lorsque j’ai quitté mon pays et abandonné leur tombe,
– une troisième fois, quand cette population que nous avions civilisé a profané notre cimetière et ouvert toutes les tombes !

J’ai aimé, j’ai pleuré et regrette encore cette Algérie Française que j’ai connue. Et je pensais que plus jamais je ne reverrai jouer ce mauvais film : la perte de notre souveraineté. La perte d’une partie de notre territoire national. Et pourtant, le cauchemar est en train de réapparaître.

J’ai rejoint la Métropole, que, comme beaucoup de Pieds-Noirs, je ne connaissais qu’à travers les livres d’histoire, et l’enseignement de mes professeurs. Je confesse une grande naïveté, car j’avais de la Mère Patrie une image un peu « victorienne » et j’étais persuadé que les agissements de tous ces traîtres qui avaient soutenu le fellagha ne pouvaient que résulter de marginaux que les tribunaux un jour condamneraient inexorablement ! C’est le contraire qui s’est produit et ce sont les patriotes qui ont été jugés et condamnés !

Pour moi, la France, c’était depuis toujours, le pays de grands soldats, et sans remonter à VERCINGETORIX, CHARLEMAGNE, DU GUESCLIN, JEANNE D’ARC ou LOUIS le quatorzième, mais plus près de nous, LYAUTEY, LECLERC, JUIN, Le Bachaga BOUALAM – Bachaga BOUALAM qui était de ces hommes encore capables, après les pires injures faîtes aux siens, de regarder avec émotion les couleurs françaises -, et tant d’autres encore, venaient conforter mes convictions.

Pour moi la France, c’était NAPOLEON et les grandes réformes, sa conception de l’Europe, et ce fameux code civil qui a encombré bien de mes nuits d’étudiant.

Pour moi la France, c’était des hommes et des femmes scientifiques de renom, des inventeurs de génie, des grands chirurgiens, de grands littéraires, des peintres de talent, des musiciens immortels.

Pour moi la France, c’était aussi le peuple de fraternité, de la générosité, du courage, de la justice et puis aussi, cet esprit « gaulois » où l’on peut faire des choses très sérieusement sans se prendre au sérieux.

Pour moi à l’époque et surtout, la France c’était la Paix ! Pour moi la France, c’était… la France !

D’ailleurs, dans ma Famille et au plus loin que remonte ma mémoire, nous avons servi cette France-là, en 1870, en 1914 et en 1940, et 1954 bien sûr.

J’aimais cette France, viscéralement.

Aujourd’hui je regrette et je pleure cette France-là !

Car à l’évidence cette France n’est plus !

Que reste-t-il en effet et qu’observons-nous aujourd’hui, de nos institutions, de nos structures, de notre société en général ?

L’Armée – Notre belle et grande muette, politiquement mal dirigée et mal commandée, a sacrifié ses plus grands officiers, ses plus grands décorés, en les condamnant elle-même. Vainqueur sur le terrain, et malgré tous les sacrifices consentis, que reste-t-il de notre grande armée et de son honneur aujourd’hui ? Certains corps d’élite auxquels je me raccroche comme un désespéré, fier d’observer l’anniversaire de CAMERONE ou encore le comportement de certains de nos petits gars sur les T.O.C.

La Police – L’une des meilleures du monde hier encore, elle a baissé les bras, en l’état des instructions qui lui sont données, où il est permis a ses agents de se faire tuer, sans pouvoir ni riposter, ni remplir la mission qui leur revient de droit. Notre police a perdu sa conviction, son efficacité, et on la comprend ! Il n’est d’ailleurs que d’observer le nombre de suicides dans ses rangs ! Une médaille attribuée hypocritement à titre posthume, ne fait pas revenir un père dans son foyer. S’installe donc dans nos banlieues, un état de non-droit, où règnent la terreur, le viol, le vol, le crime. A nos portes, à nos dépens !

Le Magistrat – Tiraillé dans les méandres intellectuels juridico-politico-socio-économiques, en regard d’un rôle toujours de plus en plus surchargé, notre magistrat a perdu tout le respect du justiciable. Il n’est que d’observer la tolérance accordée lors de certains jugements qui pourraient parfois confiner au laxisme. Sans parler encore de la responsabilité, lors de récidive, qui revient au juge d’application des peines ! Où est l’exemplarité de la peine, quand un repris de justice, condamné de multiples reprises pour des faits identiques, se fait reprendre une fois encore en flagrant délit ?

La Politique — Je ne connais pas un seul pays actuel, où l’homme politique soit tombé aussi bas que le nôtre. Servile, son seul objectif consiste aujourd’hui à se faire élire. Elu, son seul objectif sera de se faire réélire. Entre temps, il disposera de fonds colossaux, prélevés au travers d’une fiscalité parmi les plus lourdes du monde ! Le Crédit Lyonnais, les détournements de la société Elf, le sang contaminé, sont des scandales que la décence hier encore, aurait conduit leurs auteurs au suicide. Aujourd’hui, non seulement chacun demeure accroché à son poste, à son titre et à ses avantages, mais encore, par le jeu de découpages électoraux soigneusement étudiés, ils gouvernent toujours notre Pays sans aucune vergogne. Outre une immunité parlementaire bien pratique, il peut s’auto-amnistier, et/ou bénéficier encore de juridiction spécifique. Ce Politique a perdu toute confiance de ses électeurs. En l’état de telles prévarications, voter n’a plus aucune signification, et pourrait même s’entendre, hélas, comme de la complicité.

Le Clergé — En perdant sa soutane, en abandonnant la langue universelle de l’église catholique romaine, en s’immisçant dans la vie politique, le prêtre a perdu son âme. Comment pourrait-il s’occuper des nôtres ? Et qui, demain, s’en occupera, tant le nombre de vœux prononcés chaque année est faible ? Au moment même où l’intégrisme, avec toute sa rigueur, impose aujourd’hui ses lois à une population mondiale en fulgurante expansion.

Le Citoyen — Assisté de chaque instant, indemnisé de tout, bénéficiaire de tous les droits sans aucune contrepartie, manipulé lors de chaque consultation électorale par les promesses d’un éden toujours à venir, bénéficiaire d’allocations, d’indemnités, de revenus d’insertion, et j’en passe, notre citoyen français a perdu totalement sa lucidité, voire sa fierté. En regard de son environnement, et de la carence des pouvoirs publics, il se croit autorisé aussi bien à brûler un feu rouge, stationner n’importe comment et n’importe où, qu’à se conduire comme il vit : en se moquant des autres ! Se complaisant dans le loto ou le quinté, il envahit les stades où les nouveaux jongleurs de foot constituent ses nouveaux dieux, passant allègrement des vacances d’hiver aux vacances d’été, des ponts aux congés de maladie, son principal souci demeure de travailler de moins en moins, et gagner de plus en plus, deux choses incompatibles.

La Cellule Familiale — Elle était le creuset où se construisait l’unicité culturelle, sociale et économique du couple et de ses enfants. Le sacrement du mariage et les dispositions du code civil cimentaient cette union dans laquelle s’épanouissaient les acteurs socio-économiques. Qu’en reste-t-il aujourd’hui ? Union libre, concubinage reconnu, naissance sous « X » avortements légalisés, divorces en permanente augmentation, ont fait exploser cette pierre angulaire sur laquelle reposait l’équilibre de la société civile. Les dispositions relatives au pacte social légalisent désormais l’union d’homosexuels et ainsi la boucle de la plus parfaite dégénérescence de notre société est bouclée.

Nos Jeunes — Alors qu’ils sont notre avenir, alors qu’ils sont les forces vives d’un pays, alors que tout devrait être conçu pour eux, les meilleurs de nos étudiants, sous couvert de stages à effectuer à l’étranger, ont quitté notre Métropole, et ils ont largement bien fait. Ceci se vérifie à LONDRES notamment, où nombre de nos jeunes Français travaillent aujourd’hui en contrepartie de salaires très performants. C’est donc dire que ceux d’entre eux qui nous restent doivent, soit se plier aux contraintes socio-économiques de notre paysage professionnel, chercher un travail, une dignité d’homme ou de femme, avec les difficultés que l’on sait, soit se lancer dans l’aventure individuelle, où ils sont chassés et tirés comme des lapins au coin du bois, par les diverses charges sociales et fiscales auxquelles ils se trouvent soumis et qui, dans une trop grande majorité de cas, les conduisent à la faillite. Notre pays perd sa meilleure jeunesse. Je ne parle là que de nos enfants, sans aucune référence, bien entendu, à ces « Jeunes » casseurs de banlieue, qui ne sont qu’un ramassis de vulgaires bandits, mineurs ou non !

Nos Artisans — Ce sont les sacrifiés du régime. Malgré leur courage, leur obstination, leur créativité, leur bonne volonté, leur compétence, ils succombent sous le poids des charges qui les écrasent. Dans un marché dont on prend conscience aujourd’hui qu’il est mondial, comment voulez-vous que nos artisans puissent emporter des contrats, quand la concurrence est allégée de toutes les contraintes sociales et fiscales qui pèsent sur leurs épaules. En conséquence, beaucoup s’expatrient et créent leur propre structure à l’étranger, qui les accueille avec le respect dû à leur compétence. C’est un énorme gâchis intellectuel et financier !

Nos artistes — Tous les goûts sont bien entendu dans la nature, et il faut de tout pour faire un monde. Mais je ne pense pas que nos impressionnistes traversent les siècles avec le même bonheur qu’un DE VINCI ou un LE NAIN par exemple, ou que notre musique disco se chante demain comme les sonates de BACH, HAYDN, MOZART, SCHUBBERT et plus près de nous, STRAVINSKTY ou encore RAVEL ! Quand on voit les subventions accordées par le ministre de la culture de la France, prélevées sur nos impôts, à des structures répondant au nom de « Nique Ta Mère », on est en droit de s’interroger sur les valeurs qui sont devenues les nôtres aujourd’hui. Nous avons même perdu ce qui a fait la grandeur de la France : ses artistes et leur talent ! Je pense même que nous avons perdu la raison tout court !

La Presse — Par ces mensonges, ses non-dits, ses reportages orientés, sa partialité, écrite ou télévisuelle, c’est LA responsable de la misère intellectuelle où s’engage notre société. Le bon public bien crédule se laisse endoctriner par caméras interposées. Du moment que la télévision l’a dit : c’est la vérité ! D’ailleurs, il faut savoir que « passer » à la télévision est un événement recherché par tous les politiques ! Quelle audience ! Et c’est ainsi que, chaque jour, plusieurs fois par jour, comme une perfusion mortelle, le poison de la désinformation se distille dans tous les foyers de France, créant ainsi une fausse vérité ! Personne, jamais, ne dira assez fort le mal qu’a fait à notre société la presse en général, et la télévision en particulier. Sauf en France, où la population ne songe qu’aux réjouissances, sinon à la jouissance tout court, notre presse a perdu toute crédibilité.

Je pourrais ainsi continuer à parler de certains de nos sportifs, aussi largement payés que dopés, bien entendu décorés de la légion d’honneur (c’est évident) ou bien encore de nos banlieues qui s’enflamment chaque jour sans aucune poursuite, dans un état de non-droit. Je pourrais aussi évoquer la morale élastique, les grandes combines d’état-major des grands partis politiques, qui n’ont d’autres mots à la bouche que celui de démocratie, et qui agissent en toute immunité, dans leur seul intérêt.

Durant la dernière guerre, CHURCHILL, s’adressant aux Français, leur dit un jour : « Vous avez eu à choisir entre la guerre et le déshonneur ; vous avez choisi le déshonneur, vous aurez la guerre. »

Pour l’ensemble de ces démissions en général, Français, vous avez choisi le déshonneur, et vous avez la guerre. Car vous l’avez toujours la guerre et elle se prolonge aujourd’hui de la même manière que nous l’avons vécue, par les mêmes acteurs, par les mêmes moyens : la terreur, le viol, le vol, l’argent de la drogue, le crime. Au rasoir ou au couteau, dans le métro, les couloirs, les rues de certains quartiers, et bien entendu, dans ce que l’on appelle désormais les banlieues. Et l’on retrouve notre police impuissante à entrer dans ces lieux de non-droit. Avec le SAMU et les pompiers, c’est le droit et la civilisation qui reculent, faisant place pour une chienlit qu’il faudra bien juguler un jour autrement que par des remontrances de pacotille qui ne font trembler que la voix de nos juges, totalement débordés et impuissants.

Et pourtant !

Et pourtant, Dieu merci, la plus grande majorité de notre pays est composée d’hommes et de femmes travailleurs, attachés à des valeurs immuables, à leur souveraineté, à l’identité nationale, Ces gens « normaux », généreux, de tous horizons et de toutes conditions, ces petites gens, ces honnêtes, ces sans-grade, cette bonne et tranquille population aspire à la paix. Cependant, marginalisés, manipulés, anesthésiés, ils observent un silence coupable que ce soit par égoïsme, par lâcheté, ou par étouffement. C’est pour eux que je continue de me battre au sein du Front National, alors que notre douce et belle France, chantée depuis l’antiquité pour ses paysages, sa grandeur d’âme, sa douceur de vivre, est en train de mourir.

Dis-moi Français, ne crois-tu pas qu’il est temps de relever la tête ?

Jacques Vassieux

« Page précédentePage suivante »