Francaisdefrance's Blog

25/11/2009

Sarkozy, président de l’insécurité……… et de la racaille.

Filed under: immigration,racaille — francaisdefrance @ 19:02

25 Novembre 2009

Si Sarkozy a su multiplier les dispositifs légaux au détriment des libertés publiques, il a été incapable de tenir ses promesses sur l’insécurité. Peut-être, parce qu’il n’y jamais eu aussi peu de policiers au contact de la population et notamment des jeunes.


« J’ai bien l’intention de continuer à appeler un voyou, un voyou, une racaille, une racaille. Ce n’est pas un mot qui est insultant, ce qui est insultant c’est de se comporter comme un voyou.» Nicolas Sarkozy, 14 avril 2007.

Deux ans et demi plus tard, le président peine à cacher que la délinquance violente croît depuis 2002, et que son plan de réduction de la Fonction Publique va supprimer des postes de policiers.

Hier, Nicolas Sarkozy s’est ainsi déplacé à Epinay-sur-Seine, Bobigny puis Perreux-sur-Marne, en banlieue parisienne, pour « agir-pour-la-securité-des-Français ». Hier, nous étions en 2009, pas en 2002, mais seul Nicolas Sarkozy semblait l’ignorer. Il travaille, ou plutôt communique depuis sept ans sur le sujet. Il paraît même que la lutte contre la délinquance fait partie de son « ADN politique ».

Dimanche, la pauvre Fadela Amara était l’invitée de Dimanche+. Anne-Sophie Lapix lui demande, arguments à l’appui, si elle digère bien l’échec de son plan banlieue. Piteuse, Fadela Amara reconnaît un temps les difficultés, puis met en avant les « 549 » quartiers qui font l’objet d’une rénovation urbaine. « 549 quartiers » ? De quoi parle-t-on ? « Plan anti-glandouille », selon les propres termes de la secrétaire d’Etat en août 2007, ou Plan Marshall pour les banlieues, selon le candidat Sarkozy pendant la campagne, les mesures en faveur des banlieues sont restées coûteuses et ridicules.

En avril 2007, Nicolas Sarkozy, candidat à la présidentielle, avait promis un « Plan Marshall 2 » pour les banlieues, qui devait offrir «une formation, un emploi, une rémunération, un travail» à 250.000 jeunes des quartiers. Deux ans et demi plus tard, on sait grâce à la cour des comptes que la secrétaire d’Etat à la Ville a engagé 34 millions d’euros, à 70% auprès d’entreprises privées, voici un an, pour placer en formation ou trouver un emploi pour 45 000 jeunes. Un an plus tard, le bilan reste maigre : 1160 jeunes ont été casés.
Fadela Amara, mardi, s’est sentie obligée de réagir aux révélations du quotidien Libération, sur les violences policières subies par un étudiant d’origine maghrébine après le match Algérie-Egypte il y a une semaine. C’est sans doute le seul rôle qui lui reste. Le témoignage.

Mardi, Sarkozy s’est donc « saisi » lui-même des problèmes d’insécurité. C’est normal. Les élections approchent. Et son ministre de l’intérieur est … nul. Sur place, Nicolas Sarkozy a évoqué, évidemment, l’identité nationale française. Il n’a pas osé poser l’une des questions phares et fétiches du guide adressé par Eric Besson aux préfets et sous-préfets pour organiser les débats: « Comment éviter l’arrivée sur notre territoire d’étrangers en situation irrégulière, aux conditions de vie précaires génératrices de désordres divers (travail clandestin, délinquance) et entretenant, dans une partie de la population, des suspicions vis-à-vis de l’ensemble des étrangers ? ».

Mais il a eu d’autres formules. Il est arrivé dans des quartiers bouclés par des forces de sécurité dignes d’un mauvais film d’anticipation sécuritaire. Il a parlé, puis est reparti. Sarkozy sur le terrain parle mais n’écoute pas. L’espace de quelques visites, le Monarque a grondé, tonné, crié ses intentions. Problème d’année, problème d’époque, Nicolas Sarkozy n’est plus candidat, mais président, et même ministre de la Sécurité Publique depuis 2002. Le discours n’est plus crédible. La délinquance n’évolue que dans les discours du président. Les proches du président répètent à l’envie les arguments concoctés par la cellule de l’Elysée, sondages à l’appui: il faut s’afficher ferme, trouver quelques nouvelles mesures à chaque mauvaise nouvelle.
La boulimie législative est manifeste, … et manifestement inefficace: peines planchers, abaissement de l’âge pénal, loi anti-bandes, mesure anti-cagoule, création de la DCRI, castration chimique, videosurveillance, peines de sûreté, extension du TASER aux polices municipales, détection des comportements délinquants à l’école maternelle, couvre-feu pour les mineurs, … Quelle sera la prochaine invention sarkozyenne ? Le marquage électronique des délinquants condamnés, un GPS incrusté dans l’épaule ? Les parquer dans des banlieues-guettos ? Sarkozy prépare-t-il un scénario à la Banlieue 13 ? Les classes populaires devraient penser à autre chose: a-t-on connu un président aussi actif et aussi inefficace ?

Les statistiques de la délinquance sont la preuve récurrente de l’échec sarkozyen. Les violences aux personnes ne cessent de progresser depuis que Nicolas Sarkozy a pris le sujet de l’insécurité à bras le corps: moins de 350 000 actes en juillet 2003, 454 318 en juillet 2009. En octobre dernier, les attaques contre les personnes ont encore augmenté (+3,75% par rapport à l’année précédente). Mais le Monarque a choisi ses quatre thèmes de prédilection pour les prochaines campagnes : immigration et identité nationale, insécurité et fiscalité
.
Mardi, Nicolas Sarkozy a joué de sa grosse voix qui fait désormais sourire ou pleurer. Sans surprise, il a fait coup double : il est parvenu à glisser l’immigration dans un déplacement sur le thème de l’insécurité. Bravo l’artiste ! ««Je ne veux pas faire d’amalgame odieux entre immigration et sécurité. Mais tant que je serai Président, il n’y aura pas de régularisation globale des sans-papiers (…), je ne l’accepterai jamais parce que c’est contraire à l’idée que je me fais des valeurs de la République». Le député socialiste Bruno Le Roux, de Seine-Saint-Denis,a rappelé au monarque, par médias interposés, que «personne ne demande de régularisation massive».

Le voici aussi qui fustige les opposants aux caméras de surveillance, haussements d’épaules et sourcil relevé comme à son habitude : «Que ceux qui sont contre la vidéo protection le disent! Qu’ils disent qu’ils enlèveront les caméras de leurs régions s’ils sont élus...». Curieusement, Sarkozy répète qu’il souhaite faire porter à 60 000 le nombre de caméras d’ici 2011. En 2007, il faisait la même promesse, mais pour 2009. Surtout, personne ne connaît actuellement le nombre de caméras, légales ou pas, installées en Sarkofrance.

Il a enfin expliqué qu’il attaquerait la délinquance sur le terrain fiscal: « Je suis venu pour vous dire que nous allons prendre toutes les mesures nécessaires, tous ces messieurs qui ne travaillent pas et qui ont de belles voitures devront s’expliquer ». « Tous ceux qu’on prendra pas sur le fait, on les prendra par les éléments de train de vie, les voitures, les montres… » Qu’attendait-il pour cela ? On ne sait pas. Sans doute l’approche d’une élection. Nicolas Sarkozy est ainsi: on pouvait croire que ses mesures seraient efficaces, elles ne le furent pas. Et si elle l’étaient, on se demande pourquoi il les distille au compte-goutte depuis 2002 autrement que pour faciliter ses réélections.
A l’Assemblée Nationale et ailleurs, certains députés têtus se demandent pourquoi  le gouvernement réduit encore les effectifs de police, comme ceux, par exemple, de la protection judiciaire de la jeunesse.

Source: http://www.marianne2.fr/Sarkozy,-president-de-l-insecurite_a182898.html

Eric Besson: Régularisations massives? «Une utopie dévastatrice» !

Filed under: immigration,islamisation,racaille — francaisdefrance @ 12:40
24/11/2009

Invité du Talk Orange-Le Figaro, Éric Besson dénonce l’appel de Martine Aubry à une «large régularisation» des sans-papiers. Pour le ministre de l’Immigration, «les étrangers en situation régulière sont les premières victimes de la présence d’étrangers en situation irrégulière».

 

Dhimmitude. Christian Estrosi à la mosquée : « Je m’y sens chez moi. ».

Filed under: dhimmitude,immigration,islam,islamisation,mosquée,musulmans,racaille — francaisdefrance @ 12:29

Il y a deux semaines, les socialistes niçois ont relancé le débat autour de la construction d’une Grande Mosquée à Nice. Le mot d’ordre de leur conférence de presse était : « La mosquée, c’est pour quand ? » Or cette vidéo le prouve, cette Grande Mosquée existe déjà ! Cette vidéo (datée du 1er octobre 2007) nous présente Christian Estrosi, maire UMP de Nice, ainsi que Rudy Salles, adjoint au maire et député (Nouveau Centre) des Alpes-Maritimes, effectuant une visite guidée de la mosquée Ar-Rahma (ou Er-Rahma) de l’Ariane. On y découvre que cette mosquée peut accueillir 800 fidèles ! Et on y entend Christian Estrosi déclarer à l’imam : « Je m’y sens chez moi » !

Dans un communiqué commun publié ce soir, Nissa Rebela, le mouvement identitaire dirigé par Philippe Vardon, et la Ligue du Sud, la liste conduite par Jacques Bompard aux élections régionales en Provence-Alpes-Côte d’Azur (Paca), notent que « ni Christian Estrosi, ni Dominique Estrosi (pourtant robe courte et talons) ne trouvent rien à redire quand l’imam leur explique que la place des femmes est dans la mezzanine. Rien à redire non plus au fait que cette mosquée soit gérée par l’A.M.A.M., association membre de l’U.O.I.F. (Union des organisations islamiques de France), U.O.I.F. elle-même réputée proche du mouvement islamique des Frères musulmans dont l’objectif est l’instauration de la charia (loi islamique). […] La charia est d’ailleurs enseignée dans cette mosquée, comme y sont dispensés des cours d’arabe, sans aucun doute – dans les deux cas – dans le but de favoriser l’intégration… »

« La réalité est en tous cas claire, ajoutent Nissa Rebela et la Ligue du Sud : il existe à Nice une Grande Mosquée de 800 places, et même plusieurs autres plus petites mosquées ou salles de prière dans la ville. Il apparaît donc que la revendication de la communauté musulmane est bien symbolique : c’est une mosquée avec son dôme et ses minarets qu’ils réclament. Et c’est cette revendication d’un Islam viril, démonstratif, conquérant, que socialistes et estrosistes soutiennent. »

Vidéo http://www.youtube.com/watch?v=0c9IN3jCXfs&feature=player_embedded

Novopress.info, 2009

Notre identité nationale sera détruite…

Filed under: immigration,islamisation,musulmans,racaille — francaisdefrance @ 12:21

J’aime bien:

« Si la France était gouvernée selon les principes les plus élémentaires du respect de sa souveraineté et de son identité, de la protection des biens et des personnes, les voyous barbares devraient d’abord subir les rigueurs de la loi puis être expulsés dans les pays des drapeaux qu’ils brandissent comme des vainqueurs arrogants. Notre identité nationale sera détruite lorsque la France sera submergée par tout ce qui contredit, piétine, détruit ses grandes racines de civilisation.

Comme celle de tout être vivant, individuel ou collectif, l’identité d’une nation ne peut être figée, sauf dans la mort. Mais elle ne peut évoluer positivement que dans le respect de ses racines, de ses traits essentiels dessinés au fil des siècles, en un mot de sa personnalité.

Ceux qui multiplient les appels à la haine, aux viols et aux meurtres contre la France et les Français, tels que dans les sonorités du rap relèvent d’une autre identité que l’identité française : une identité barbare. »


Merci, Victor… En plein dans le mille!

FDF

Dhimmitude: Alain Juppé réitère son appui à la Grande Mosquée de Bordeaux…

Filed under: dhimmitude,immigration,islam,islamisation,mosquée,musulmans — francaisdefrance @ 12:11



24 novembre 2009

ClavardageBORDEAUX (NOVOPress)

Comme nous l’avons révélé hier, Alain Juppé et Jacques Chirac se sont amusés à rire de l’origine ethnique d’un habitant de la banlieue bordelaise la semaine dernière. Hors aujourd’hui, le maire de Bordeaux débattait en direct sur le site de la mairie avec ses concitoyens sur les « quartiers ». Bien entendu, devant l’emballement médiatique que prend l’affaire, la question de « bavure » lui a été posée, mais celui-ci a refusé d’y répondre. Cette question est en effet gênante pour le 1er maire de France à avoir conclu un contrat avec la Halde !

Juppé mosquée

Pour ce qui est du projet de mosquée porté par la mairie, Alain Juppé a confirmé son soutien. Il a même rajouté qu’il était « scandaleux » de se demander si la construction d’un tel lieu de culte allait aider à leur intégration !

Novopress.info, 2009

Ca pue à plein nez les « Régionales 2010″… Les muzz « Français », ce sont des voix dans les urnes; eh oui…

FDF

Les délires de l’islam…

Filed under: immigration,islamisation,mosquée,musulmans — francaisdefrance @ 12:06
France Islam : Marseille aura sa grande mosquée en 2011
Enfin une grande Mosquée à Marseille ! Ce sera la plus grande de France. En remettant le 6 novembre le permis de construire, Jean-Claude Gaudin, le sénateur-maire de la ville, a en fait donné le coup d’envoi pour la construction de cette grande mosquée qui devrait coûter 22 millions d’euros. Les musulmans marseillais constituent un cinquième (1/5) de la population française. La future grande mosquée de Marseille sera située dans le XVe arrondissement de la ville, dans les quartiers nord sur l’emplacement d’anciens abattoirs. D’une surface totale de 8000 mètres carrés, la salle des prières pourra accueillir 7000 fidèles. Le projet prévoit aussi une bibliothèque, une librairie, un restaurant, un salon de thé et une école coranique. Pour l’architecte Maxime Repaux, «cette grande mosquée sera essentiellement construite en pierre. Toute la partie qui compose le rez-de-chaussée sera en pierre massive constructive. C’est la même pierre calcaire qui a été utilisée pour le vieux port de Marseille d’une couleur ocre! Pour la salle des prières, ce sera de la pierre blanche. Je voulais que cette mosquée s’inspire de l’Alhambra de Grenade et de l’architecture méditerranéenne» Le minaret mesurera 25 mètres et sera doté d’un signal lumineux pour l’appel à la prière qui ne pourra être entendu que dans le patio et à l’intérieur de la mosquée pour éviter de gêner les voisins … L’architecte a donc souhaité une mosquée aérée et ouverte vers l’extérieur avec des patios de lumière.
Le président de l’association « la Mosquée de Marseille », Nourredine Cheikh est à l’origine du projet. Cet économiste de 71 ans n’est pas un imam. Il a regroupé autour de lui des gestionnaires.
Il est d’avis que «la mosquée est indispensable, c’est une ouverture vers le monde. Ce sera un phare pour la communauté musulmane*. Nous sommes français, nous devons respecter la laïcité et tout ce qui est inscrit dans la constitution française» Les imams qui seront désignés, insiste-t-il, seront tous francophones. Le budget de la grande mosquée de Marseille est de 22 millions d’euros toutes taxes comprises. Une somme très importante pour financer la construction de ce lieu de culte et de tous les autres ouvrages comme la bibliothèque ou l’école coranique… Il y aura plusieurs sources de financement : les dons privés marseillais et français mais aussi les pays étrangers. Ces pays pourront apporter leur contribution mais il ne pourra pas y avoir de main mise d’un pays étranger sur cette mosquée. Car chaque État ne pourra pas financer plus de 20 % du budget total.

Lu sur un site d’envahisseurs: http://www.pressafrik.com
*Ce sera un phare pour la communauté musulmane… Connaissez-vous la définition d’un phare?

« Tour élevée portant au sommet une puissante source lumineuse destinée à guider les navire durant la nuit » (Petit Larousse 2008). En fait, ce n’est ni plus ni moins qu’un « attire-muzz »…

FDF

Invasion: Une femme voilée « met le feu » à l’Assemblée Nationale !

Filed under: dhimmitude,immigration,islamisation — francaisdefrance @ 10:12

24/11/2009

Les députés UMP sont très remontés contre le président de l’Assemblée nationale, Bernard Accoyer, à qui ils reprochent d’avoir laissé une jeune femme voilée assister aux débats parlementaires.

 


Le président de l’Assemblée nationale, Bernard Accoyer, a le don, ces temps-ci, d’agacer les députés UMP. Après avoir validé la demande socialiste d’une commission d’enquête sur les sondages élyséens, Accoyer a été vivement critiqué ce mardi  par ses collègues pour avoir laissé une jeune femme voilée assister aux débats de l’hémicycle.

Le président de l'Assemblée nationale, Bernard Accoyer, est critiqué pour avoir laissé une jeune femme voilée assister aux débats.REUTERS/Jacky Naegelen

Le président de l’Assemblée nationale, Bernard Accoyer, est critiqué pour avoir laissé une jeune femme voilée assister aux débats.

Le 12 novembre dernier, un groupe de jeunes s’installe dans les tribunes de l’Assemblée. Parmi eux, une jeune fille arbore « un voile encadrant strictement le visage et descendant jusqu’au genou », précise la députée du Nord, Françoise Hostalier. « Elle était très remuante, on ne pouvait pas l’ignorer », ajoute l’ancienne secrétaire d’Etat aux affaires scolaires.

« Assis et découvert »?

Deux orateurs, le Nouveau Centre François Rochebloine et Philippe Goujon, interviennent en séance pour exprimer leur surprise. L’article 8 de l’Instruction générale du Bureau, sorte de règlement applicable aux visiteurs, ne stipule-t-il pas que « le public admis en séance se tient assis et découvert »? « Je suis donc allée voir les huissiers pour savoir si la jeune femme était entrée ainsi vêtue à l’Assemblée, raconte Françoise Hostalier. Ils m’ont répondu avoir respecté les consignes de la présidence de l’Assemblée. Mais comment une chose pareille peut-elle intervenir dans le temple des valeurs républicaines, dont l’un des piliers est la laïcité et l’autre l’égalité entre hommes et femmes? »

Très critiqué, Bernard Accoyer s’est d’abord défendu par écrit. Dans une lettre adressée à ses collègues, il précise: « La prescription de se tenir ‘découvert’ n’a pas été écrite pour le contexte actuel: elle remonte à une époque où la déférence due à la représentation nationale voulait que l’on retire son couvre-chef dès lors que l’on assistait à la séance publique. »

Voile contre coiffe bretonne?

Et le président de l’Assemblée d’ajouter: « Opposer cette disposition au port de tenues ayant la signification d’une appartenance religieuse lui donnerait une portée qu’elle n’avait pas à l’origine, dans un domaine où nous nous devons d’agir avec la plus grande circonspection, précisément dans ces lieux qui sont au coeur de la démocratie. »

Le message n’a guère convaincu les députés UMP, qui étaient encore très remontés ce mardi matin. Il est vrai qu’en pleine mission parlementaire sur la burqa, l’affaire fait désordre. Le député de l’Ain Michel Voisin a assuré qu’en 2000 une religieuse catholique avait été contrainte d’enlever son voile pour monter en tribune, tandis que l’aumônier militaire qui l’accompagnait se délestait de sa grosse croix en bois.

Françoise Hostalier, elle, n’en démord pas: elle réclame que l’article 8 soit modifié pour que hommes et femmes ne puissent porter de couvre-chef. « La France est très attendue sur cette question des signes religieux ostentatoires, il faut poser des jalons. Sinon, quel message enverra l’Assemblée nationale à ces femmes qui dans le monde osent braver les autorités de leur pays au prix de leur liberté, voire de leur vie? »

En l’absence de réponse claire de Bernard Accoyer, la députée se dit prête à manifester avec ses collègues féminines. Elles ont déjà prévu de venir dans l’hémicycle avec les couvre-chefs de leurs terres d’élection…

Source: http://www.lexpress.fr