Francaisdefrance's Blog

16/11/2009

Les arabes musulmans nous dominent…

Filed under: immigration,islam,islamisation — francaisdefrance @ 19:42
On se croirait en France… Ben non.
FDF

Lu sur: http://www.resiliencetv.fr
15/11/2009

Il est une vérité que l’on ne peut ignorer ni contester, le peuple amazigh alterne les échecs sanglants, les difficultés inextricables et les accalmies trompeuses. Des psychologues, historiens, se sont, successivement penchés sur son cas. Rares ont mis l’accent sur la source du problème. Ou du moins osé noircir une feuille et reproduite sur livre, de conclusions significatives, ne souffrant d’aucune ambiguïté.

Il faudra rédiger des bibliothèques pour décrypter les réseaux psychologiques que souligne le titre. Cependant, le véritable coupable n’est pas celui que l’on croit. En effet, les arabes, qui, comme tout peuple qui se respect, défendent simplement leur intérêt. On peut condamner leur manque d’universalisme, épilogues des heures durant sur l’antinomie du discours humaniste pour rassurer les Occidentaux et le quotidien concret des peuples qu’ils persécutent. La réalité amazighe ramènera inlassablement le dialogue à son point alpha.

C’est-à-dire, le principal obstacle à l’émancipation des imazighenes, ce n’est ni leurs esprits prétendument belliqueux, autrement pourquoi n’ont-ils pas un passé de conquérant ? Ni les arabes, mais la religion de ces derniers et la foi aveugle qui lui voue l’amazigh. En effet, sans l’islam, pour quelle autre raison un amazigh, vaudra-t-il devenir arabe ? Cette question ouvre le chemin à un auteur d’ADN qui a soulevé un point d’importance : le boycotte de la langue coranique. Objectivement, quelle est l’utilité de son apprentissage ? Toutes les découvertes scientifiques, les publications de haut volet sont en langue européenne. Inévitablement le questionnement se clora par une autre interrogation. Pourquoi le peuple amazigh ne décide-t-il pas, de prendre, définitivement en main, son destin et retirer ses enfants, de l’école, qui cultivent, les germes de sa destruction ? Nous saurons, tout de bon, si la diaspora est capable de financer des écoles amazighes ou elle préfère juste militer virtuellement.

Tant qu’il fera allégeance à l’islam, le peuple amazigh n’accédera jamais à la paix. Tant qu’il transfèrera à ce dogme, en vérité, incompatible, en conflit avec sa profonde vision du monde, son éducation, sa conduite morale, ses pensées philosophiques, la gouvernance de son existence. Son statut n’évoluera pas d’un iota et demeurera le présent jamais nommé, le sage toujours ignoré. Pire, cette religion réussira là où tous les conquérants ont échoué, elle le fera disparaitre. Et enfermera son nom, dans le terroir envahit par les araignées, de l’histoire.

Pour conclure observant l’une des méthodes d’endoctrinement. Ils utilisent une tactique de plus rudimentaire. D’abord un groupe, frappe, tue, terrorise. Ensuite un autre surgi, mielleux, toutes dents dehors, tempêtant contre les meurtriers, glorifiant dieu, et magnifiant l’authentique islam. Approchez-vous mes oies nous vous enseignerons le véritable islam. Le sujet, apeuré, traumatisé, inconsciemment en quête de protection. Psychologiquement fin prêt pour un lavage de cerveau et un conditionnement pour rejoindre un sous-groupe : recruteurs, prosélytes ou pire les assassins…

La place de l’islam dans “La Bataille d’Alger”…

Filed under: islam — francaisdefrance @ 19:36
(Lundi 16 Novembre 2009)

 

LE FILM DE PONTECORVO EN DÉBAT À LONDRES

« Classé comme un chef-d’œuvre cinématographique et une pièce documentaire  de valeur, le film n’échappe pas, pour autant, à la manipulation.

Le Pentagone a-t-il fait une mauvaise publicité à la Bataille d’Alger en s’en inspirant dans sa guerre contre le terrorisme ? En 2003, des responsables militaires américains ont visionné le film de Gillo Pontecorvo et l’ont utilisé comme référence documentaire, pour mieux comprendre comment les réseaux d’Al-Qaïda se constituent, recrutent et opèrent.
La fiction restituant les péripéties de la lutte clandestine dans la capitale, entre 1954 et 1956, devait aussi leur permettre de rattraper les erreurs stratégiques de l’armée française, qui avait gagné la Bataille d’Alger mais avait perdu la guerre d’Algérie. Selon des experts anglo-saxons, l’islam a joué un rôle fondamental dans la Révolution algérienne en lui procurant un cachet rassembleur. Est-il adéquat pour autant de comparer les poseurs de bombe du FLN aux kamikazes d’El Qaïda ? Le concept du djihad sied-il vraiment à ces derniers ?
Plus globalement, peut-on vraiment suggérer que les Algériens, comme en Iran, ont conduit une révolution islamique ? Dans une tentative d’y voir plus clair, Nick Harrison, enseignant à King’s College à Londres, a fait sa propre critique de la Bataille d’Alger. Mercredi dernier, il livrait ses conclusions au cours d’une conférence débat intitulée “Révolutionnaires, résistants ou moudjahidine ? L’identité islamique dans le film de Pontecorvo”. La rencontre tenue à SOAS (School of Africain and Oriental Studies) était ponctuée par la projection de séquences de la Bataille d’Alger.
L’académicien s’est employé à traquer l’empreinte de l’islam dans le film, à travers le choix de clichés bien précis, mais discutables. Le premier passage dévoile une Casbah grouillante et pauvre au moment où une voix off lit la déclaration du 1er Novembre 1954. Dans son appel, le Front de Libération Nationale s’engage “à la restauration de l’État algérien dans ses principes islamiques”. Mais en même temps, il promet que cet État se construira dans “le respect de  toutes les libertés fondamentales, sans distinction de race ou de religion”. La seconde séquence illustre la campagne de prohibition du FLN à travers l’irruption d’Ali la Pointe dans une maison close où il est à la recherche d’un proxénète pour le tuer. Dans une autre, il gifle un fumeur de cigarette.
Enfin, Nick Harrison a sélectionné une scène retraçant une cérémonie  de mariage clandestin dans une maison de la vieille ville, où les présents récitent la Fatiha, pour bénir l’union des deux jeunes élus.
Mais c’est sur un registre d’état civil que les nouveaux époux transcrivent leur engagement respectif. En fait, si l’islam est présent dans la Bataille d’Alger, il n’a pas une place majeure. Le cri d’Allah Akbar qui est émis pas des résistants au cours de séances de torture fait-il d’eux des combattants islamistes pour autant ? Pour forger son opinion, M. Harrison s’est appuyé sur un ensemble d’études réalisées sur cette question. Il cite à ce propos un passage de l’Algérie en armes où l’auteur Slimane Chikh considère que “l’évocation d’Allah est le recours à la religion permettent de tremper la volonté du combattant et de surmonter les pires épreuves”.
Dans une interview qui lui a été accordée en 2006, Yacef Saâdi, principal protagoniste de la Bataille d’Alger, révèle que les leaders de la Révolution étaient musulmans mais que la plupart étaient non pratiquants et que leur intention était de construire un État laïc où toutes les religions seraient respectées. Selon M. Harrison, le profil de Pontecorvo lui-même, un Italien d’origine juive et militant antifasciste, exclut que la Bataille d’Alger soit de tendance “islamiste”. Une chose est sûre. Classé à la fois comme un chef-d’œuvre cinématographique et une pièce documentaire de valeur, le film n’échappe pas a la manipulation, y compris en Algérie où les groupes terroristes n’ont pas manqué de s’identifier aux fidayin de la Révolution.
En France, où il a été interdit de diffusion pendant des décennies, certaines voix pensent qu’il peut servir de référence à quelques illuminés des banlieues. »

De Londres,
Samia Lokmane-Khelil

« Vous en avez assez de cette « bande de racailles » ? Eh bien on va vous en débarrasser ! » »

Filed under: immigration,racaille — francaisdefrance @ 19:23
Que de « cagoulés », c’est bizarre…
vidéo:
Distribution d’argent par Mailorama : émeutes à Paris

CARTOMATON: Pour La Mecque, changer à Odéon !

Filed under: immigration,islam,islamisation,mosquée,musulmans — francaisdefrance @ 14:39

Lire:

http://sitajoeblack.wordpress.com/2009/11/16/cartomaton-pour-la-mecque-changer-a-odeon/

 

tour effeil muzz

 

 

« ILS » se croient TOUT PERMIS ! Le responsable de la mosquée Eyyub sultan de Strasbourg porte plainte.

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 11:37

Il va falloir une bonne fois pour toutes leur faire comprendre qu’ « ILS » sont en France et non pas en terrain conquis !!!

FDF

(JPEG)

Le mouvement régionaliste Alsace d’Abord avait réagi au projet de construction de quatre minarets sur une mosquée de Strasbourg, la mosquée Eyyub Sultan du quartier de la Meinau à Strasbourg, mosquée de la communauté d’origine turque.

Nous avons lancé au mois d’octobre 2009 une vaste campagne d’information et de pétition contre le projet de construction de minarets et d’extension du Concordat à l’islam. Les Alsaciens, dans leur immense majorité, ne veulent pas qu’on s’en prenne au droit concordataire, un des fondements du tissu social en Alsace et un pilier de notre patrimoine culturel.

Pour télécharger cette pétition,

PDF - 547.5 ko

Nous venons d’apprendre que le responsable de cette mosquée de Strasbourg a porté plainte suite à la diffusion de notre pétition.

Cette plainte n’a aucune chance de prospérer. Ce qui est inquiétant, en revanche, c’est l’état d’esprit des musulmans en Alsace. À force de se voir accorder par l’UMP et le PS tout ce qu’ils demandent, ils en arrivent à ne plus tolérer que les Alsaciens puissent défendre leurs traditions, leur patrimoine, leur culture, leur identité : Il y a des opposants à leur demande de permis de construire ? Ces opposants osent exprimer leur désaccord ? Eh bien, c’est simple, on porte plainte !

 

Non Messieurs, ça ne se passera pas comme cela ! Les Alsaciens, de souche ou d’adoption, ne veulent plus se laisser faire. Ils ne laisseront pas l’Alsace devenir comme Marseille.

 

D’après: http://www.alsacedabord.org

Humour: l’ appel à la haine à deux faces…

Filed under: immigration,islamisation,mosquée,musulmans — francaisdefrance @ 08:48

 

Jeunes-Identitaires-Genevois-Fatwa-radicaux11