Francaisdefrance's Blog

21/10/2009

Ca devient grave, très grave… Lyon : Des élèves équipés de puce électronique pour suivre la propagation du virus de la grippe A !

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 20:25

Quand « on » est capable de ça, « on » est capable de TOUT!

300


Source: Novopress 21 octobre 2009


LYON

Au nom de la lutte contre la grippe A, on habitue l’opinion publique à l’implantation de puces électroniques dans ou sur les individus. Les élèves d’une école primaire de l’agglomération lyonnaise viennent d’en faire l’expérience. Durant deux jours, une équipe de physiciens et médecins ont équipé de puces électroniques 241 élèves et 10 institutrices d’une école primaire pour enregistrer leurs moindres interactions et mouvements.

rfidLes puces RFID (permettant la radio-identification), ont été placées par un cordon sur la poitrine des enfants, et ont enregistré tous leurs contacts proches durant leur journée en classe. « La grippe A est un bon prétexte mais on peut étudier avec cela d’autres maladies infectieuses », explique Philippe Vanhems, du service d’hygiène hospitalière. Ainsi, un programme similaire va être lancé, selon Libélyon, aux Hospices civils de Lyon pour mesurer les risques de propagation des maladies nosocomiales. Des capteurs vont être installés non seulement sur les personnels, mais aussi sur les patients, et à des endroits stratégiques comme par exemple les bouteilles de gel hydroalcoolique sur les portes.


C’est la racaille qui se débarrasse de la police, maintenant…

Filed under: immigration,racaille — francaisdefrance @ 20:10
une-voiture-brulee

21 octobre 2009

Lundi soir, alors qu’ils intervenaient pour un feu de voiture dans le quartier de Lille-Sud, des pompiers et policiers se sont retrouvés dans un véritable guet-apens. Une trentaine d’individus cagoulés et armés les y attendaient avec battes de base-ball et jets de pierres.

Contraints d’utiliser des flash-balls pour disperser la meute, les forces de l’ordre n’ont évidemment pu procéder à aucune interpellation. Hier en début d’après-midi, c’est une agence de voyage qui était braquée non loin de là.

Cette multiplication des actes de violence, à Lille-sud comme dans toute la métropole lilloise, contribue à rendre la vie toujours plus insupportable dans ces zones de non-droit, où la seule loi qui vaille n’est plus celle de la République mais celle des bandes et des caïds.

Une promesse électorale datant de 2007… parlait de lutte contre la délinquance  et de « kärchériser » les quartiers. Trois ans après, il faut aujourd’hui se rendre à l’évidence :

c’est la racaille qui se débarrasse de la police et non l’inverse.

Chances pour la France: L’agresseur du prof de Juvignac était l’un de ses élèves: Saïd…

Filed under: immigration — francaisdefrance @ 20:01

Ce n’était pas un cambriolage commis au hasard. Lundi soir à Juvignac (Hérault), une famille était agressée à son domicile par un jeune homme cagoulé et armé, qui a arrosé d’essence le mari, son épouse et leur fils de treize ans, en demandant de l’argent.

Le père de famille a réussi à le maîtriser, en lui bloquant le cou sous le bras, et à l’arrivée des gendarmes, l’agresseur était mort, étranglé. Mais ce dernier était sans doute plus animé par un désir de vengeance que par l’appât du gain. Saïd, 27 ans, était un ancien étudiant du professeur de sociologie. Un  garçon qui souffrait de troubles psychiatriques, et qui  venait d’apprendre qu’il était collé à ses examens.

Sourcehttp://www.midilibre.com

Hadopi-pi d’chat…

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 18:41

Edvige, Hadopi, c’est pas nouveau. Le fliquage de la République est implanté partout. Heureusement, on arrive maintenant à « fliquer les fliqueurs »… Mais lisez ce qui suit, c’est pas beau, pas beau, de la part de nos dirigeants… Et il faut le faire savoir. Il n’y a pas pas écrit le mot LIBERTE dans la devise de notre France???

FDF

Vu sur:

Commentaires de l’actualité ou des petits soucis quotidiens… Un blog d’humeur et d’humour corrosif d’une totale mauvaise foi ! Le Râleur s’en prend à tout et à tous. Accrochez-vous à votre fauteuil….

10 11 2008

QUAND DARCOS VEUT FLIQUER INTERNET

Bloggeurs de tous poils, faites attention ! Darcos va mettre en place un Big Brother si j’en juge par l’appel d’offres diffusé le 15 octobre par son Ministère.

Après EDWIGE, voila la suveillance de la toile.

Et en plus ça sera une boite privée qui sera chargée de ce flicage en règle. Je croyais qu’on n’avait plus d’argent à l’Education ? Ce nouvel outil de « contrôle » de l’opinion coûtera la bagatelle de 220 000 euros hors taxes par an !!!!!!!!!!!

Bref… résistons à ça aussi ! Notre liberté est en jeu. Et si Hortefeux en tenant ses réunions à Vichy, nous avait dévoilé le véritable visage de « la France d’après » ? Où s’arrêteront-ils ? Devrons-nous les faire reculer dans la rue avant qu’il ne soit trop tard pour éviter une vraie chappe de plomb sur nos vies, nos libertés, nos espoirs ?

Lisez le texte de l’appel d’offre : ça fait froid dans le dos ! Et encore, je n’ai que les pages de 1 a 4 … sur 8 !

« Secrétariat général
Délégation à la communication
110, rue de Grenelle – 75357 PARIS 07 SP
Cahier des clauses particulières
CCP n° 2008 / 57 du 15 octobre 2008

Appel d’offres ouvert passé en application des articles 57 à 59 du code des marchés publics

Objet : Veille de l’opinion

Le présent cahier des clauses particulières comporte 8 pages, numérotées de 1 à 8

CCP n° 2008/57 du 15 octobre 2008 – page 1/8

ARTICLE 1 – OBJET DES MARCHES ET MODE DE PASSATION

Les présents marchés portent sur la veille de l’opinion dans les domaines de l’éducation, de l’enseignement
supérieur et de la recherche.

Ils sont passés en application des dispositions des articles 57 à 59 du code des marchés publics, relatives
à l’appel d’offres ouvert.

ARTICLE 2 – ALLOTISSEMENT ET FORME DES MARCHES

L’appel d’offres comporte deux lots. Ils s’agit de marchés à bons de commande passés en application de
l’article 77 du code des marchés publics :

Lots Montant estimatif HT
Lot n° 1 : Veille de l’opinion pour le compte du ministère de
l’éducation nationale (MEN)
100 000 € HT/an
Lot n° 2 : Veille de l’opinion pour le compte du ministère de
l’enseignement supérieur et de la recherche (MESR)
120 000 € HT/an

ARTICLE 3 – PIECES CONSTITUTIVES DU MARCHE

Chaque marché est composé des pièces suivantes, par ordre décroissant de priorité :
– l’acte d’engagement et le bordereau des prix ;
– le présent cahier des clauses particulières ;
– le cahier des clauses administratives générales applicables aux marchés publics de fournitures courantes et de services (approuvé par décret n° 77-699 du 27 mai 1977 modifié) ;
– la proposition du titulaire.

ARTICLE 4 – DUREE DU MARCHE

Chaque marché est conclu du 1er janvier 2009 ou à partir de la date de notification (si celle-ci est postérieure au 1er janvier 2009) jusqu’au 31 décembre 2009. Il pourra ensuite être renouvelé pour une nouvelle période d’une année sans que sa durée totale puisse excéder deux ans.

ARTICLE 5 – DESCRIPTION DES PRESTATIONS

5.1 Présentation
5.1.1 Objectif
Le dispositif de veille en question vise, en particulier sur Internet, à :

. Identifier les thèmes stratégiques (pérennes, prévisibles ou émergents)
. Identifier et analyser les sources stratégiques ou structurant l’opinion
– Repérer les leaders d’opinion, les lanceurs d’alerte et analyser leur potentiel d’influence et leur capacité à se constituer en réseau
. Décrypter les sources des débats et leurs modes de propagation
. Repérer les informations signifiantes (en particulier les signaux faibles)
. Suivre les informations signifiantes dans le temps
. Relever des indicateurs quantitatifs (volume des contributions, nombre de commentaires, audience, etc.)
. Rapprocher ces informations et les interpréter
. Anticiper et évaluer les risques de contagion et de crise
. Alerter et préconiser en conséquence

Les informations signifiantes pertinentes sont celles qui préfigurent un débat, un « risque opinion » potentiel, une crise ou tout temps fort à venir dans lesquels les ministères se trouveraient impliqués.

5.1.2 Sources surveillées
La veille sur Internet portera sur les sources stratégiques en ligne : sites « commentateurs » de l’actualité, revendicatifs, informatifs, participatifs, politiques, etc. Elle portera ainsi sur les médias en ligne, les sites de syndicats, de partis politiques, les portails thématiques ou régionaux, les sites militants d’associations, de
mouvements revendicatifs ou alternatifs, de leaders d’opinion. La veille portera également sur les moteurs généralistes, les forums grand public et spécialisés, les blogs, les pages personnelles, les réseaux sociaux, ainsi que sur les appels et pétitions en ligne, et sur les autres formats de diffusion (vidéos, etc.)

Les sources d’informations formelles que sont la presse écrite, les dépêches d’agences de presse, la presse professionnelle spécialisée, les débats des assemblées, les rapports publics, les baromètres, études et sondages seront également surveillées et traitées.

Les interactions entre des sources de nature différente, les passages de relais d’un media à l’autre seront
soigneusement analysés.

5.1.3 Finalités
L’analyse attendue des principaux arguments, des critiques et des tendances, à partir du corpus défini, tous les canaux étant pris en compte, donnera lieu à des notes de synthèse (rapport quotidien,
note de synthèse hebdomadaire, cartographie commentée des acteurs et débats en présence).

Plus particulièrement en matière de veille Internet, l’analyse permettra un suivi précis de l’évolution de l’opinion internaute et des arguments émergents relayés et commentés sur ce canal.

5.2 Prestations à réaliser
5.2.1 Définition des thèmes
Les thème(s) pérennes ou prévisibles sont prédéfini(s) par la personne publique. Ils varient selon l’actualité, le calendrier de travail des deux ministères, en fonction des échéances (parlementaires, médiatiques, événementielles…) auxquelles sont soumis le ministre chargé de l’Education nationale et le
ministre chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Les thèmes émergents sont signalés par le prestataire. Les thèmes émergents seront identifiés dans le cadre de l’activité de veille Internet qui permettra de mieux anticiper les mouvements d’opinion et les critiques et de détecter systématiquement les signaux faibles de crise.

Toute nouvelle veille thématique donne lieu à une réunion de lancement, à la constitution du corpus à observer et analyser, à une cartographie détaillée de ce corpus et des types d’arguments et de
critiques en présence.

Un plan de veille constituera le référentiel commun entre le ministère et le prestataire. Il sera formalisé et mis à disposition du ministère.

5.2.2 Livrables attendus
La veille est active : quotidienne, hebdomadaire et accompagnée de recommandations (ou non).

La veille doit être avant tout anticipatrice, analytique et synthétique (et non descriptive). Elle apportera des indicateurs tant qualitatifs que quantitatifs.

Plusieurs produits de veille pourront être élaborés suivant une périodicité hebdomadaire, quotidienne ou autre (à définir en fonction de l’actualité) :

-la note de veille éducation (tous sujets confondus)
-la note de veille enseignement supérieur (tous sujets confondus)
-la note de veille recherche (tous sujets confondus)
-la note de veille thématique (un seul sujet couvert)
-la cartographie commentée des acteurs et des débats en présence (un seul thème ou un seul acteur couvert)

Clé de voûte du dispositif de veille, le passage en « mode alerte » visera à transmettre systématiquement les informations stratégiques ou les signaux faibles susceptibles de monter de
manière inhabituellement accélérée.

Les notes de veille pourront porter ou sur l’ensemble des canaux (média traditionnels et Internet formel et informel) ou être limitées à l’internet (cf. liste des produits au bordereau des prix).

Les vidéos, pétitions en ligne, appels à démission, doivent être suivis avec une attention particulière et signalées en temps réel.

Des éléments quantitatifs (nombre d’interventions, nombre de commentaires, mots les plus fréquemment cités) seront systématiquement inclus. L’audience et l’influence des sources et des relais seront précisées.

Aucune donnée brute ne sera transmise. Les informations recueillies seront toujours analysées, recoupées, synthétisées, mises en perspective, et comparées dans le temps. Les verbatims auront une valeur d’exemple ou d’illustration. Les synthèses devront être lisibles et facilement appropriables. Une présentation qui facilite la lecture et l’appropriation, tout en préservant la profondeur de l’analyse et l’exhaustivité du corpus, sera fortement appréciée.

La date et l’heure de réception des notes de veille sera fixée par le ministère. Compte tenu de la nature même des objectifs du dispositif de veille (mesurer la compréhension des problématiques en particulier dans les communautés online, détecter les signaux avant-coureurs, identifier les réseaux d’influence) la date et l’horaire de réception des livrables devront être rigoureusement respectés.

Des échanges réguliers entre le prestataire et le ministère pour ajuster les enjeux du moment, commenter la livraison d’une note et partager les connaissances en matière de veille auront lieu régulièrement.

Lorsqu’un thème sera « clos », le prestataire fournira un document récapitulatif de la veille réalisée pour aider le ministère à calculer le retour sur investissement pour cette opération. A l’échéance
du marché, le prestataire fournira également un récapitulatif détaillé des prestations réalisées dans l’année. »

Je vous commente? Non, pas utile…

FDF

Merci à JJ…

Finance islamique: Chritine Lagarde tente de passer en douce…

Filed under: dhimmitude,islam,islamisation — francaisdefrance @ 17:56
D’après: Marianne, du 21 Octobre 2009

Le 17 septembre, l’Assemblée a adopté un texte destiné à permettre l’implantation de la finance islamique — donc compatible avec la Charia — en France. L’amendement a été censuré par le Conseil Constitutionnel. Mais pour Bercy, ce n’est que partie remise.

La Kaaban à La Mecque (photo Acizane-flickr-cc)

La Kaaban à La Mecque (photo Acizane-flickr-cc)
C’est le dada de Christine Lagarde : adapter la réglementation et la fiscalité françaises aux produits financiers islamiques. Depuis plus d’un an, la ministre de l’Economie n’a de cesse de permettre à la France de profiter d’une partie des 1000 milliards de dollars que représente l’encours de la finance islamique mondiale (selon l’OCDE ). Ce qui suppose un préalable : modifier les dispositions françaises pour les rendre compatibles avec la charia.

Car, avant même la loi du marché, c’est à la loi musulmane (la charia) que la finance islamique obéit. Ainsi, l’usure (riba) étant interdite par le Coran, les produits financiers dont la valeur est fondée sur les intérêts sont proscrits. Toutes les transactions doivent être adossées à des actifs physiques. Et les bénéfices et les pertes doivent être partagés entre créancier et débiteur. Pas de subprimes ! De même, la vente à découvert est interdite. Proscrits aussi, les produits fondés sur le commerce du porc, de l’alcool, la pornographie, les jeux de hasard — bref, tout ce qui est haram

Or les produits financiers islamiques, très complexes, sont particulièrement taxés en France. Christine Lagarde a donc décidé d’y remédier. Plusieurs dispositions fiscales ont déjà été adoptées, ou vont l’être. Notamment pour promouvoir des produits comme l’Ijarah et l’Ijara-wa-Iqtina (des sortes de leasing charia-compatibles).

Mais ça n’est pas suffisant. Car aujourd’hui les établissements bancaires islamiques entendent concurrencer les grandes banques occidentales. Deux demandes d’agrément pour l’ouverture de succursales de banques islamiques en France ont déjà été déposées et la Banque de France assure qu’ « une demi-douzaine de contacts ont par ailleurs été pris » qui pourraient conduire à de nouveaux dépôts de dossiers. « On peut raisonnablement envisager l’agrément pour la première banque islamique en 2010 », expliquait à l’AFP, il y a peu,  le directeur des établissements de crédit et des entreprises d’investissement à la BdF, Didier Peny. (péché) dans l’Islam.


Un amendement retoqué par le Conseil Constitutionnel… pour l’instant

D’où la tentative le mois dernier de modifier, non pas les dispositions fiscales, mais la loi. Le 17 septembre, l’Assemblée a adopté, dans la loi sur les PME, un bien curieux amendement. Celui-ci ne concernait en rien les petites et moyennes entreprises. De l’aveu même de celle qui le présentait, la députée UMP Chantal Brunel, il était destiné à permettre « aux détenteurs de sukuks, c’est-à-dire d’obligations conformes au principe de la finance dite islamique, de pouvoir se prévaloir d’un droit de propriété des actifs supports afin d’être en conformité avec les principes éthiques de loi musulmane ou charia ». Le marché des sukuks (prononcer soukouks), dont la valorisation repose sur des actifs physiques (du genre contrats de cession-bail), devrait représenter 200 milliards de dollars en 2010.

Ledit amendement a bien entendu soulevé l’indignation de plusieurs députés de l’opposition, qui ont décidé de saisir le Conseil constitutionnel. A raison : le texte a été retoqué la semaine dernière. Non pas sur le fond, mais parce qu’il n’avait aucun rapport avec la loi dans laquelle il figurait. D’ores et déjà, Bercy a prévenu qu’il ne renoncerait pas à faciliter l’implantation de la finance islamique en France.

Ce qui, en soi, n’est pas dramatique : les produits financiers charia-compatibles sont plutôt sûrs et correspondent à des placements éthiques. Mais comment justifier qu’on accepte en matière financière ce qu’on refuse ailleurs au nom du principe républicain de laïcité ? La charia, même appliquée à des produits bancaires, reste la charia : un corpus de lois fondé sur une religion et qui, bien souvent, entre en contradiction flagrante avec les lois de la République. Appliquer la charia à l’argent, mais la refuser dès qu’il s’agit de la condition des femmes : c’est ce qu’on appelle la dissonance cognitive.


Dommage que la connerie ne soit pas « haram »…
FDF

Islamisation: Nouvelles de la République socialiste islamiste de France…

Filed under: immigration,islam,islamisation,musulmans — francaisdefrance @ 17:50

Mercredi 21 octobre 2009

Quand tout le monde, croyant ou pas, est obligé, de fait, de suivre les préceptes d’une religion, c’est du totalitarisme. C’est une attaque de la République et de l’égalité de tous.


France_islamique1

Afin que nos amis « gaulois » comprennent un peu mieux le monde de l’entreprise, j’ai le plaisir de vous parler un peu de l’entreprise qui m’emploie :

C’est une PME d’environ 350 personnes implantée dans la région niçoise et dépendant d’un groupe d’environ 12 000 personnes dont le siège est en région parisienne.

Bizarre autant qu’étrange : Chaque été, avant la saison, la direction offre un barbecue au personnel et cette année le cadre commercial qui l’organise a bien pris soin d’annoncer que la viande était hallal. Je ne comprends pas pourquoi il a blêmi lorsque je lui ai demandé s’il avait prévu de la viande casher… Bien sûr, le Code du travail interdit dans ces occasions de boire de l’alcool mais le Coca-Cola, lui, est très présent sur toutes les tables.

Bizarre autant qu’étrange : A propos de nourriture, dans la machine à sandwichs, il n’y a plus de casse-croûte au jambon : cela pourrait polluer les aliments ou pire, un croyant pourrait se tromper et se « salir » en mangeant de la nourriture impure. C’est ce que m’a expliqué l’agent de l’entreprise de restauration.

Bizarre autant qu’étrange : Tout bon musulman devant faire ses prières, une partie peu encombrée des vestiaire est devenu une « salle de prières »

A force de passer tous les jours pour enlever cartons, tapis et sandales, j’ai obtenu que les prieurs rangent leur matériel après leurs prières. A la demande du chef du personnel, afin de ne pas « faire de vagues », j’ai affiché un panneau demandant de ranger ce matériel afin qu’il ne soit pas volé !

Bizarre autant qu’étrange : Feuille ayant été affichée au moment du Ramadan sur le tableau officiel informant le personnel des horaires des différentes équipes et que personne n’a osé enlever…


Bien sûr, pendant le Ramadan, les horaires de pauses ont été modifiés pour les musulmans afin de… (je ne sais plus pourquoi). Bizarre autant qu’étrange !


vu sur http://tinyurl.com/yjymrqo

Clandestins. Horrible: Trois Afghans expulsés de France vers Kaboul!

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 15:51
Source: LEMONDE.FR le 21.10.09

En début de soirée, deux cents personnes se sont réunies àl'aéroport de Lille-Lesquin pour manifester contre les"charters" vers l'Afghanistan.

En début de soirée, deux cents personnes se sont réunies à l’aéroport de Lille-Lesquin pour manifester contre les « charters » vers l’Afghanistan.

Trois Afghans ont été expulsés de France, mardi 20 octobre au soir, dans un vol franco-britannique à destination de Kaboul, annonce, mercredi 21 octobre, le ministre français de l’immigration, Eric Besson. Il s’agit d’un vol « qui a décollé à minuit cette nuit de Roissy avec à son bord trois Afghans, trois adultes de sexe masculin, et qui va les reconduire dans leur pays d’origine », a-t-il dit sur Europe 1. « C’est un avion spécialement affrété par les Britanniques », a-t-il précisé, avec déjà 24 ressortissants afghans à bord. « Il y aura d’autres vols », a ajouté Eric Besson.

Les trois hommes, interpellés à la frontière italienne, dans le square Villemin de Paris et dans la « jungle » de Calais, sont arrivés en Afghanistan dans la matinée. Selon Eric Besson, ils ont déposé des demandes d’asile refusées par l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra). A leur arrivée, ils seront pris en charge par un fonctionnaire français, recevront « une bourse de réinsertion de 2 000 euros et un hébergement en hôtel pour 15 jours« .

Mardi soir, le député UMP Etienne Pinte annonçait que le vol Londres-Kaboul, programmé pour rapatrier des clandestins afghans ne passerait pas par la France. L’élu des Yvelines, très engagé sur les questions d’immigration, expliquait tenir l’information du cabinet… du ministre de l’immigration. « Comme tous les mardis, un avion va partir de Londres, mais il ne passera pas par la France », avait assuré le député. Finalement, l’avion a bien fait escale pour embarquer les trois personnes, a révélé le ministère de l’immigration.

UNE PREMIÈRE DEPUIS 2005

Avec cette expulsion, la France renoue avec une procédure de vol groupé à laquelle elle n’avait plus eu recours depuis 2005. Non pas qu’elle y avait renoncé. Mais les précédentes tentatives du gouvernement pour organiser de tels retours avaient été jusqu’alors « bloquées », soit par le Haut commissariat de l’ONU aux réfugiés (HCR), soit par la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH).

En novembre 2008, le gouvernement français avait ainsi tenté d’organiser avec les Britanniques une expulsion conjointe de ressortissants afghans. Mais il avait dû y renoncer, « les conditions d’accueil [n’étant pas] réunies pour un retour, notamment du fait de la situation en Afghanistan, et au regard des critères utilisés par le Haut commissariat de l’ONU aux réfugiés ». Ce dernier avait été sollicité pour donner son avis sur une liste de quarante-trois personnes interpellées sur le littoral nord de la France.

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH), saisie en urgence de plusieurs cas à cette époque, avait elle-même demandé à la France de renoncer à l’organisation de tels retours. Cette année – le 6 octobre –, à la suite du démantèlement de la « jungle » de Calais, le ministère de l’immigration avait également été contraint de renoncer au vol groupé qu’il avait prévu d’organiser avec les Britanniques. La CEDH avait, là encore, demandé à la France de suspendre la mesure d’éloignement pour sept des huit Afghans qui ont été placés en rétention et non libérés par la justice, comme l’ont été les cent quarante autres adultes interpellés le jour du démantèlement.

« INACCEPTABLE DE RENVOYER CEUX QUI S’EN SONT ENFUIS »

Depuis, les appels des ONG et de politiques se sont multipliés pour dissuader le gouvernement d’organiser des retours forcés vers l’Afghanistan, « pays en guerre ». Mardi encore, une quarantaine d’associations de défense des droits des étrangers ont appelé « instamment » les autorités françaises et britanniques à renoncer « à tout projet d’expulsion » vers ce pays. « Il est inacceptable d’y renvoyer ceux qui s’en sont enfuis à la recherche d’une protection en Europe », ont-elles plaidé dans un texte commun.

Pour SOS-Racisme, une telle initiative apparaît d’autant plus inacceptable, « que la France se questionne sur l’opportunité d’envoyer de nouveaux contingents de militaires en Afghanistan ». Une autre parlementaire UMP, Françoise Hostalier, s’est ouvertement jointe mardi à ces appels. « Certes le ministre veut donner un signal fort aux passants et aux migrants, mais le vrai geste fort envers l’Afghanistan consisterait à aider ce pays à sortir de la crise dans laquelle il est plongé, à l’aider économiquement, en renforçant notre coopération civile envers ce pays car, en effet, la France est le pays d’Europe le moins contributeur en matière économique envers l’Afghanistan », a dénoncé l’ancienne ministre. En vain.

IL « N’Y A PAS DE RISQUE » POUR EUX

Le gouvernement est resté sourd à tous ces appels. A plusieurs reprises, fort des déclarations du président affirmant qu’il devait y avoir des retours forcés vers l’Afghanistan, le ministre de l’immigration a affirmé qu’il y aurait bien des vols organisés vers Kaboul, si « un certain nombre des conditions [étaient] remplies ». A savoir que les migrants renvoyés de force soient « en sécurité en arrivant à Kaboul » et qu’« il y ait une possibilité d’une aide à la réinstallation ». Eric Besson a assuré qu’« il n’y a pas de risque » pour les trois Afghans expulsés mardi.

En procédant à ce vol, dans la nuit de mardi à mercredi, la France a surtout tenu l’engagement qu’elle avait pris envers les Britanniques, conformément à un accord entre les deux pays le 6 juillet. Il s’agissait de « montrer au gouvernement britannique que nous savions nous aussi renvoyer des Afghans pour qu’il puisse donner un gage à son opinion et justifier des investissements qu’il a consentis » dans la sécurisation des frontières, expliquait en substance un diplomate à la veille du démantèlement de la jungle.

Et ben, avec ces TROIS expulsions, on se sent beaucoup mieux, chez nous, non? Au fait, il en reste combien? Et UN charter pour TROIS personnes, qui fait une escale exprès pour elles en France, ça coûte combien?

FDF

Islam: Grande mosquée de Marseille : Jean-Claude Gaudin méprise tout le monde!

Filed under: dhimmitude,islam,islamisation — francaisdefrance @ 14:51
20 octobre 2009

Fidèle à sa nauséabonde bouillabaisse électoraliste, le Sénateur-Maire UMP de Marseille Gaudin a fait annoncer qu’il remettrait officiellement le permis de construire de la Grande Mosquée (8.000 m2 et un complexe culturel) le 6 novembre aux associations islamiques initiatrices du projet.

Il montre ainsi de manière éclatante et ne permettant plus aucun doute, qu’il s’est moqué des électeurs marseillais majoritairement opposés à cette construction, auxquels il jurait être favorable à « la construction d’une Mosquée mais à Marrakech » !

Il se moque aussi des musulmans sincèrement impliqués dans leur projet et qu’il prend le risque de décevoir.

C’est donc délibérément que Gaudin exerce une pression sur les magistrats qu’il espère mettre devant le fait accompli.

Ce régime politique sarkozyen est réellement celui du mépris des Français (mais aussi des autres), des institutions républicaines et de tous nos symboles.

Les magistrats se laisseront-ils impressionner par ce coup de force ? Les Marseillais obtiendront prochainement la réponse.

Prêt à tout pour un plat de lentille électoral (même à s’allier au FN autrefois, chose qu’il tente de faire oublier) Monsieur Gaudin ira peut-être comme l’a dit Jean-Marie Le Pen jusqu’à la conversion pour rester le Maire d’une ville qu’il a livrée à l’immigration-invasion et à l’insécurité.

Source:  NP Info Provence-Alpes-Côte d’Azur

Loi HADOPI: tous aux abris! La répression a commencé…

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 14:41

364

H A quelques jours d’intervalle, le tribunal de grande instance de Paris a condamné le responsable d’un site Internet dans des affaires de diffamation, en fondant sa décision sur la loi Hadopi. Dans les deux cas, le délit de diffamation et d’injure publiques envers la présentatrice Claire Chazal et l’actrice Louise Bourgoin ont été retenus.

La loi «Création et internet» comprend en effet des articles portant sur la presse en ligne, afin de lui attribuer un statut similaire à celui de la presse traditionnelle, avantages inclus, et d’uniformiser le droit d’auteur sur tous les supports. C’est dans cette partie qu’un alinéa encadrant la responsabilité des interventions d’internautes postées dans les commentaires d’articles, dans les billets de blogs ou sur les forums, a été glissé.

Désormais, un directeur de la publication ne peut plus être tenu responsable de ces messages, dans des affaires de diffamation par exemple, s’il n’est pas fait la preuve qu’il en avait «effectivement connaissance» avant leur mise en ligne ou qu’il n’a pas «agi promptement pour [les] retirer», une fois informé.

21 octobre 2009- Source:   Michel Janva

République: Un député contre les drapeaux étrangers durant les mariages.

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 14:28

Il est vrai que ça devient insupportable, tous ces mariages d’étrangers sur notre sol qui ne peuvent s’empêcher de se célébrer à grands bruits et en arborant de façon provocatrice leurs drapeaux (toujours les mêmes, d’ailleurs…)!

Solution: faisons de même! Il n’est pas (encore) interdit de pavoiser avec nos couleurs nationales dans notre propre pays, non?

drapeau france

21 octobre 2009

Élie Aboud, député héraultais de la 6e circonscription de l’Hérault (Béziers), va déposer une proposition de loi qui risque de faire du bruit. Elle vise à bannir les drapeaux étrangers de la célébration du mariage civil.

L’élu explique : « En interrogeant des députés maires, je me suis aperçu qu’un fait nouveau était en train de naître. Ils sont surpris de voir lors des cérémonies de mariage apparaître des drapeaux des pays d’origine des époux. Ils se sont aperçus que cela pouvait entraîner un désordre public et même des heurts entre communautés. C’est arrivé à Béziers sur le parvis de la mairie. Et le maire ne peut à ce jour rien faire. Il y a un vide juridique ».

Lu sur: http://www.fdesouche.com/articles/74676

Il a raison, ce monsieur! Et souhaitons-lui une bonne réussite de son action!

Un cambrioleur étranglé par sa victime: celle-ci est arrêtée…

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 12:38

Même plus le droit de défendre sa vie…

AFP
20/10/2009

Un homme de 26 ans qui s’était introduit dans une maison de Juvignac, dans l’Hérault, près de Montpellier lundi soir pour la cambrioler et menaçait de brûler ses occupants, a été étranglé par le père de famille.
Les faits se sont produits vers 23 heures dans un quartier résidentiel. Le cambrioleur, déjà condamné pour violences, a pénétré dans la maison cagoulé, ganté et armé d’un pistolet de calibre 9 mm.
Il a menacé le père de famille occupant les lieux, ainsi que sa femme et leur fils de 13 ans, en les faisant coucher par terre et en les aspergeant d’essence pour leur soutirer de l’argent, selon la même source. Alors que le malfaiteur frappait la mère qui avait tenté de se lever, le père a réussi à le désarmer avant de l’étrangler en lui faisant une clef de bras.
La mère, qui avait pris la fuite avec son fils, a prévenu les gendarmes.
Le père, placé en garde à vue, doit être présenté au parquet qui a ouvert une information judiciaire pour homicide volontaire, destinée à vérifier l’état de légitime défense, sans requérir de mandat de dépôt.

A retenir: la victime aurait du laisser le cambrioleur brûler vifs sa femme et son fils. Il ne serait pas emmerdé par la « justice »… Révoltant!

FDF

Islam: soutenir la proposition d’audit parlementaire sur l’islam.

Filed under: islam,islamisation,musulmans — francaisdefrance @ 12:00
Mercredi 21 octobre 2009


Attendu que:

1)  La société française est depuis des années maintenant victime de certaines dérives de comportements mettant en péril les principes même de la République que sont la Liberté, l’Egalité et la Fraternité

2) Ces dérives de comportement se réclament d’agissement en rapport avec l’islam.

3) Le contenu politique de l’islam est une composante inconnue de la quasi totalité de nos représentants.

4) Le rôle de la Représentation Nationale est de voter les lois qui seront
à même de protéger  la société française des attaques
contre la Démocratie et les droits de l’Homme.


Proposition:

Vérité, valeurs et Démocratie demande la réalisation par la Représentation Nationale dans son ensemble d’un
audit du contenu politique de l’islam.



Si vous approuvez cette proposition postez un commentaire sur cette page:

Les opinions émises sur ce site par les internautes n’engagent que leurs auteurs et ne représentent d’aucune manière l’avis de la rédaction de Vérité, valeurs et Démocratie. VV&D se réserve le droit de suspendre ou d’interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d’enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises, qui n’engagent que leurs auteurs.