Francaisdefrance's Blog

28/09/2009

Immigration. Nantes: désormais, leur cité, c’est l’enfer…

Filed under: immigration,racaille — francaisdefrance @ 20:43

Une famille se dit menacée après avoir dénoncé des consommateurs de cannabis


Depuis qu’elle a prié « un groupe qui fumait du hasch dans l’immeuble » de partir, elle vit « dans un climat de terreur ».

Ils étaient bien dans leur quartier. Désormais, ils vivent dans la peur et veulent à tout prix déménager.

NANTES

Elle vit « la boule au ventre ». Voilà comment elle ressent l’affaire depuis le 2 septembre dernier. Ce jour-là, excédée de croiser quotidiennement « un groupe de quatre ou cinq jeunes fumer du hasch dans le hall de son immeuble », Mélanie, 24 ans, soudeuse de profession, décide de réagir. « Je ne supporte plus que mes enfants de 4 et 6 ans subissent ce genre de scènes », explique-t-elle. Elle a demandé poliment aux gêneurs de quitter les lieux. En guise de réponse, insultes et menaces ont fusé. Mélanie, qui était avec ses enfants et son compagnon, ne s’est pas démontée. « J’ai appelé la police devant les « jeunes ». »

Deux jours plus tard, la situation s’est envenimée. Les jeunes en question l’ont violemment apostrophée. « L’un d’entre eux m’a même agrippée et bousculée fortement, assure Mélanie, qui a déposé plainte au commissariat, certificat médical à l’appui. Mes enfants pleuraient, j’ai crié très fort. Des habitants se sont mis aux fenêtres et heureusement, la bande s’est dispersée. »

« Cafards » et menaces

Depuis, sa vie au 9 allée Louis-Jouvet, quartier du Breil, « est un enfer. Avec mon compagnon, on a essuyé toutes les injures imaginables. On nous a traités de «cafards». Surtout, on nous a dit qu’on allait nous faire la peau. Les enfants ont peur. On vit dans un climat de terreur. Dès que l’on sort, on se retourne sans cesse. C’est tout sauf une vie. »

La police a promis de multiplier les rondes mais cela ne suffit pas à rassurer la famille. Arrivée dans le quartier il y a sept mois, Mélanie entend désormais déménager à tout prix, le plus vite possible. Dans l’immeuble, plusieurs locataires confirment que depuis cinq à six mois, « l’ambiance dégénère ». « En plus de la question du cannabis, il y a aussi des jeunes qui se livrent à des rodéos sans casque. On ne peut rien dire sous peine de se faire traiter de tous les noms. »


Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :