Francaisdefrance's Blog

28/09/2009

Réflexion… Une Société qui ne défend ni ses valeurs, ni son territoire mérite-t-elle de survivre ?

Filed under: immigration,islam,islamisation,mosquée,musulmans,racaille,racisme — francaisdefrance @ 23:36


laissez un commentaire »

Septembre 28, 2009

C’est en effet une question fondamentale, que personne ou presque ne se pose. Dans le mouvement de l’histoire, des empires qui se constituent et qui chutent, la civilisation occidentale semble persuadée qu’elle survivra à tout. C’était peut être vrai il y a encore une cinquantaine d’années, mais qu’en est il aujourd’hui ?

Toute civilisation passe par son « apogée » puis décline, parfois son enseignement est transmis, ses réalisations reconnues (comme de fut le cas pour la Grèce, Rome, L’Egypte, les Perses), ou disparaît simplement.

Les raisons de la chute des empires et civilisations du passé sont variables mais connues, que ce soit d’ordre climatique, que ce soit en raison de la taille de l’empire lui-même, comme Rome, de l’empâtement de ses habitants, ne voulant plus se battre pour leurs acquis , cela combiné avec l’arrivée de barbares, certainement peu raffinés et ignares, mais n’ayant rien à perdre, si ce n’est leur vie.

La puissance de la civilisation occidentale, qui se base sur la science, la technologie, l’industrie, ne l’empêche pas de présenter exactement les mêmes symptômes que l’empire romain : un « empâtement » de ses membres qui ne sont prêts ni à se battre pour leur territoire, ni pour leur principes pourtant érigés en lois, ni pour leur liberté, ni pour rien, en fait, et un recentrement sur leurs querelles, distractions internes, un peu comme les romains ivres des jeux du cirque pendant que l’empire se désagrège, que les barbares sont déjà dans la ville et que les maisons sont incendiées.

Ce n’est pas parce que la civilisation occidentale explore l’espace, l’infiniment petit et l’infiniment grand, crée l’inimaginable (pour les autres groupes humains encore restés au moyen âge), que cela la protège d’envahisseurs encore au moyen âge, quant à lui, au contraire, le différentiel civilisationnel, conceptuel, de prise de conscience et de respect humaniste, environnemental, etc. joue en défaveur de l’occident face aux envahisseurs qui ne s’embarrassent quant à eux d’aucune forme d’humanisme, de relativisme, de respect, de droits, de réflexion complexe sur les droits et devoirs. En ce sens, pendant que l’occident coupera les cheveux en quatre, analysera tous les aspects de droit à, de relativisme, de respect des « cultures » etc. le barbare, lui prendra ce qu’il peut ou l’arrachera sans s’embrasser du moindre respect ou compassion.

Les lois mêmes de l’occident se retournent contre lui, lois conçues pour la démocratie et pour un monde « démocrate » et progressiste, ces lois mènent rapidement à protéger de la même manière les pires ennemis de la liberté et de la démocratie qui soient, contre toute forme d’attaque ou de remise en cause, et même à interdire toute forme de critique ou d’action contre ces ennemis…Menant ainsi l’Occident à se paralyser lui même.

Ainsi l’humanisme, l’hospitalité, le « respect » culturel sont des luxes que l’occident pouvait offrir dans un cadre de flux migratoires faibles ou contrôlés, mais ne sont plus possibles devant le tsunami que représente l’immigration de peuplement , et qui vise aussi à installer sur ce sol, des pratiques, des contraintes , des modes de vie absurdes , oppressants et absolument contraires à l’ensemble des progrès conquis de haute lutte de l’occident.

Ainsi l’idiot utile qui milite pour les sans papiers, contre les expulsions, pour le multiculturalisme, ne se rend pas compte (est il si décervelé ?), ou plus précisément ne veux pas voir qu’il scie la branche sur laquelle il est assis.

Ainsi cet idiot utile se tourne promptement vers l’état pour lui reprocher de ne jamais faire assez pour ceux qui finalement n’ont pas été invités à vivre dans sa « maison », et qu’il faut les accueillir tous, que c’est un devoir, mais en même temps cet idiot utile reprochera à ce même état les impôts supplémentaires qu’il doit payer pour supporter ces bouches supplémentaires à nourrir, loger, éduquer, soigner (et qui ne sont pas reconnaissantes, ni à l’état, ni à l’idiot utile, à qui ils brûleront un jour ou l’autre sa voiture et obligeront ses filles à porter une prison ambulante, entre autres pertes totales de liberté ).

Ce même idiot utile pleurera la perte de son emploi, donné à ceux qu’il a fait entrer, ou verra que le HLM qu’il attend depuis 5 ans, a été attribué, par “humanisme” à cette famille polygame si sympathique avec ses 15 enfants (la polygamie, simple exemple, n’étant jamais mise en cause ou dénoncée par les idiots utiles) et qui recevra tant d’aide de la part de milles associations d’idiots utiles, des mairies, et de l’état (si généreux malgré tout) et qui par contre ne lèveront jamais le petit doigt pour un autochtone dans le besoin… (beurk, il a qu’a pas être dans le besoin, celui la…).

Ce même idiot utile déplorera de ne pas pouvoir sortir de chez lui sans être agressé, traité de sale « B…c » et qu’il aura réellement l’impression dans son propre quartier, de vivre dans un autre pays, dans un autre temps ( moyen âge) et selon d’autres lois ( charia)… et qu’il ne pourra même plus se nourrir , ni boire selon ses propres désirs… sous peine de représailles de la part de « ses protégés »

Ainsi s’en ira et disparaitra le luxe de l’humanisme, quand les idiots utiles se réveilleront ( par force) quand le feu aura déjà atteint les étages de la maison commune, mais il sera trop tard.

La démocratie, le doit de choisir, de décider qui nous dirigera, la liberté, la liberté des femmes, la liberté de penser, ne sont pas des choses acquises et leur défense est nécessaire et fondamentale pour que perdurent ces libertés… Le nombre de « philosophies », « pouvoirs », fanatismes » qui haïssent la liberté sont nombreux, la démocratie et tout ce qu’elle véhicule est notre bien le plus précieux…. Et pourtant elle est si fragile… la complexité des lois conçues pour nous protéger permet ainsi de laisser croitre et prospérer l’absurde et le criminel.

Hitler en son temps a été élu, ne l’oublions pas. Nous pouvons voir ce que les pays musulmans font de la Démocratie, de la liberté (personne ne pourra dire : nous ne savions pas !, puis que cette réalité nous est présentée chaque jour par les journaux, reportages, livres, et que cette réalité est la même à Londres, Oslo, Vénisseux, Téhéran, ou Karachi, elle est constitutive de l’islam).

Nous savons tous, sans le moindre doute, que nous soyons simple citoyen, ou politique (le spectacle débile d’un Kadhafi, d’un Mahmoud Ahmadinejad, ou d’un quelconque responsable musulman est toujours édifiant), ou œuvrant dans les médias, que si l’islam progresse, alors il faudra dire adieu à la liberté, à toutes nos libertés. Nous le voyons, nous le sentons au plus profond de nous mêmes, comme les Romains savaient ce qu’il adviendraient d’eux avec les barbares, mais les responsables, les journalistes, la plupart des décideurs et finalement les politiques préfèrent tourner la tête et offrir des mosquées, en signes d’apaisement, comme à Hitler à Munich, en 1938. Pourtant tout le monde sait que l’on apaise pas ces gens là, nulle part, on ne fait que retarder l’échéance, et raffermir stupidement le bras qui nous brisera.

Ainsi s’en ira et disparaîtra la vraie démocratie, le droit de critique, le droit de croire ou pas, le droit de penser librement, le droit de manger et de boire ce que l’on veut et quand on veut, le droit d’aimer qui on veut et de changer d’amour, le droit d’écrire, le droit de créer, tous les droits des femmes, le droit de s’habiller comme on veut… et comme les Iraniens qui ont voulu croire au religieux. Vous savez, et pouvez constater la suite de visu chaque jour.

Ainsi il y a un luxe de la liberté, mais la liberté ne peut s’exercer sans conscience des limites de celles-ci et que cette liberté implique aussi des devoirs, et des responsabilités, pour la défendre de ceux qui partout la combattent (avec les armes que la démocratie leur fourni). Ainsi, tout le monde sait par exemple ce qu’il en est des femmes (sans le moindre doute pour personne) dans l’islam, mais on préfère ergoter sur le « choix » du voile ou de la burqa, en voulant oublier, « escamoter » l’endoctrinement depuis le berceau, l’immense pression sociale et les menaces qui peuvent aller jusqu’au meurtre. Nous voyons tous l’hydre de “l’hyper fascisme” musulman, l’inquisition moyenâgeuse qui croit de manière exponentielle en Algérie, en Egypte, ou au Maroc quand des gens sont mis en prison pour non respect de l’absurde ramadan, ou atteinte à l’islam (belle croyance qui a besoin d’une police et de menaces de mort pour se maintenir), dans la péninsule arabique, et même jusqu’à la lointaine Indonésie, qui vote une loi permettant de massacrer des femmes à coups de pierre pour crime d’amour (le terme « lapider » est assez « soft » et ne décrit pas de manière factuelle, l’horreur absolue de cette pratique, si chère à l’islam).

L’ignorance volontaire de l’Histoire est ainsi effrayante et la peur de nommer l’ennemi suicidaire. Ainsi l’occident est en train de perdre plusieurs guerres en Afghanistan en Irak, en Palestine (en choisissant le camp de l’ennemi pour beaucoup, et en refusant de voir ce qu’est cet ennemi et quel extrême danger il véhicule partout), par sa peur de nommer/reconnaitre l’ennemi : l’islam. Pourtant les leçons de l’histoire pourraient lui servir et lui permettre de gagner cette guerre.

D’abord les leçons de l’Histoire proche, quand les Alliés se battirent contre le 3e Reich, ce ne sont pas quelques centaines de soldats qui ont perdus la vie, mais des millions qui ont donnés leur vie pour que la liberté subsiste, et quand la ville de Dresde fut rasée par des semaines de bombardements (ou Hiroshima, par la 1ère bombe atomique) pas un seul journaliste censé, ni idiot utile ne s’est élevé contre ce « crime contre l’humanité ( ?) ».

Quand les alliés occupèrent l’Allemagne, ils ne permirent pas au parti nazi, ni aux écoles nazi, ni a l‘endoctrinement nazi de perdurer, le nazisme fut déclaré hors la loi. Le nazisme n’a pas été « respecté » comme, par exemple, inhérent à la culture germanique.

Ainsi les alliés d’aujourd’hui, par “respect” de la culture, en Afghanistan, font face à une production continue de Nazislamistes lobotomisés, un puits sans fin, car l’islam qui est l’idéologie ennemie et qui ne s’en cache pas (mais que l’occident refuse d’entendre et de nommer) est respecté, encouragé, les écoles continuent à enseigner cette horreur (ce qui n’empêche pas l’occident d’être haï, et que le respect n’est compris qu’à sens unique. L’occident est assez masochiste).

Ensuite dans l‘histoire lointaine, lorsque Rome conquerrait une nouvelle province, elle prenait les enfants et les envoyait se former dans l’empire. Devenus adultes, ce sont des « romains de culture » qui revenaient au pays. Si les alliés prenaient ne serait ce que 20% des enfants et les envoyaient étudier en Europe ou aux Etats-Unis, et surtout sans « islam », sans aucune référence à cette horreur, le cout de remise en état de l’Afghanistan serait infiniment moins cher, et mille fois plus efficace. Mais respect (absurde) de cultures criminelles, humanisme mal placé, médias compassionnels, allant jusqu’à dénoncer et vilipender ses propres troupes (mais trouvant toutes les excuses à l’ennemi), les mènent droit dans le mur.

Le pouvoir des médias, le culte du compassionnel, du respect des « cultures », de l’auto flagellation occidentale, de honte de sa propre culture et de ses réalisations arrivent ainsi à paralyser toute forme de progrès, de rigueur, d’action… Et conduisent cette si belle civilisation à sa propre perte !

Alors, posons nous la question : une culture, quelle que soit sa puissance, et ses réalisations, qui ne défend pas ses valeurs, qui refuse de voir et nommer son ennemi, qui même pour certains, se mettent au service de l’ennemi sans combattre et sans même y réfléchir, mérite-t- elle de perdurer ?

Si l’Occident est ainsi prêt à être renvoyé vers la nuit du moyen âge le plus noir par indolence, lâcheté, dictature du politiquement correct , du compassionnel (à sens unique) des médias, alors tant pis pour lui…

Existe-t-il un challenger, un ou des groupes humains capables de reprendre le flambeau culturel, civilisationnel ? Je dirai : oui … il y a encore des pays en pleine dynamique, non encore gangrénés par le « tout se vaut » et le politiquement correct : l’Australie, mais surtout la Chine et le Japon (même si ce pays vieillit) et qui partagent un certain nombre de valeurs de progrès, et d’éloignement de l’obscurantisme religieux avec l’occident et ont derrière eux près de 5000 ans de civilisation, de culture, sans ce genre de fanatisme religieux. Peut-être aussi la Russie, pour d’autres raisons.

Y a-t-il un moyen de gagner cette guerre ?

Si enfin l’Occident se réveille et commence à réellement reconnaitre qu’il y a danger pour son intégrité et qu’il y a une guerre, celle ci ne se gagnera pas en Occident, mais au cœur de l’ennemi : à Téhéran, Ryad, Le Caire, Alger, Islamabad. Si l’occident se réveille et fait le nécessaire, cette guerre est avant tout celle des idées, elle n’a pas besoin d’armes à feu.

L’ennemi n’est pas dans une situation confortable, non plus. Il est très dépendant de l’Occident (qui semble ne pas vouloir le savoir ni utiliser cet état de faits) et son offensive est aussi une réaction de survie, car la culture occidentale a taillé des croupières à l’idéologie absurdissime de l’islam.

la Télévision, Internet etc. touchent les esprits jeunes, malgré tout et les fait penser un peu plus. Et si le cœur de l’ennemi, les centres qui fabriquent, délivrent, inoculent la peste verte sont touchés, alors le tsunami islamique refluera, encore faut il que l’occident ne pactise pas avec les pires représentants de l’ennemi et lui offre les moyens de gangréner son propre territoire (comme par exemple le regroupement familial, les mosquées, les imams, les accommodements divers, la télévision satellitaire diffusant la haine directement au cœur des villes d’Occident ou encore des sites internet comme http://www.oumma.com et aide ses alliés sur place (opposants, penseurs).

Mais pour cela, il faut nommer, dénigrer, ridiculiser, démentir, la peste verte dans nos sociétés, nos écoles, sans le moindre frein ni précaution, et aussi directement chez l’ennemi et non respecter cette absurdité (quelle lâcheté !).

En ce sens, c’est la plus grande erreur de l’occident (Mustapha Kemal, par exemple, fondateur de la Turquie moderne, a eu les mots les plus durs sur l’horreur de l’islam, il ne l’a pas respecté, et il savait de quoi il parlait).

Enfin, et cela n’est pas à négliger en ces temps, la technologie, par la mise au point et l’usage d’autres énergies que le pétrole est un autre moyen, car il assèchera rapidement le nerf de la guerre : l’argent. Néanmoins, il ne faut pas continuer dans la voie de l’aveuglement stupide, comme cet immense projet allemand de centrale solaire dans le désert Algérien. Faut il que les promoteurs de ce projet soient aveugles, et finalement veuillent faire en sorte que l’Europe soit dépendante et sous les menaces, les chantages du fanatisme d’Etat ?

Source: http://www.ripostelaique.com/Une-Societe-qui-ne-defend-ni-ses.html

Immigration. Nantes: désormais, leur cité, c’est l’enfer…

Filed under: immigration,racaille — francaisdefrance @ 20:43

Une famille se dit menacée après avoir dénoncé des consommateurs de cannabis


Depuis qu’elle a prié « un groupe qui fumait du hasch dans l’immeuble » de partir, elle vit « dans un climat de terreur ».

Ils étaient bien dans leur quartier. Désormais, ils vivent dans la peur et veulent à tout prix déménager.

NANTES

Elle vit « la boule au ventre ». Voilà comment elle ressent l’affaire depuis le 2 septembre dernier. Ce jour-là, excédée de croiser quotidiennement « un groupe de quatre ou cinq jeunes fumer du hasch dans le hall de son immeuble », Mélanie, 24 ans, soudeuse de profession, décide de réagir. « Je ne supporte plus que mes enfants de 4 et 6 ans subissent ce genre de scènes », explique-t-elle. Elle a demandé poliment aux gêneurs de quitter les lieux. En guise de réponse, insultes et menaces ont fusé. Mélanie, qui était avec ses enfants et son compagnon, ne s’est pas démontée. « J’ai appelé la police devant les « jeunes ». »

Deux jours plus tard, la situation s’est envenimée. Les jeunes en question l’ont violemment apostrophée. « L’un d’entre eux m’a même agrippée et bousculée fortement, assure Mélanie, qui a déposé plainte au commissariat, certificat médical à l’appui. Mes enfants pleuraient, j’ai crié très fort. Des habitants se sont mis aux fenêtres et heureusement, la bande s’est dispersée. »

« Cafards » et menaces

Depuis, sa vie au 9 allée Louis-Jouvet, quartier du Breil, « est un enfer. Avec mon compagnon, on a essuyé toutes les injures imaginables. On nous a traités de «cafards». Surtout, on nous a dit qu’on allait nous faire la peau. Les enfants ont peur. On vit dans un climat de terreur. Dès que l’on sort, on se retourne sans cesse. C’est tout sauf une vie. »

La police a promis de multiplier les rondes mais cela ne suffit pas à rassurer la famille. Arrivée dans le quartier il y a sept mois, Mélanie entend désormais déménager à tout prix, le plus vite possible. Dans l’immeuble, plusieurs locataires confirment que depuis cinq à six mois, « l’ambiance dégénère ». « En plus de la question du cannabis, il y a aussi des jeunes qui se livrent à des rodéos sans casque. On ne peut rien dire sous peine de se faire traiter de tous les noms. »


Verdict dans l’affaire de la prise d’otage de Plélan-le-Grand: peines « light » pour les « Chances pour la France »…

Filed under: dhimmitude,immigration,racaille,racisme — francaisdefrance @ 20:39

« ON » a peur des représailles? C’est des potes à Fofana?

Non, c’est la Justice Française, dont la préférence non-nationale n’est même plus cachée…

Novopress

27/09/2009

RENNES/ROAZHON (NOVOpress Breizh)

L’affaire avait fait la une : le 20 mars 2007, de 6 h à 8 h du matin, les vingt et un employés du magasin Super-U de Plélan-le-Grand, à l’ouest de Rennes, avaient été pris en otage, au fur et à mesure de leur arrivée, par trois individus masqués et armés.

Beretta921

À son arrivée vers 8 h, le directeur du supermarché avait été contraint sous la menace d’ouvrir le coffre-fort, puis le distributeur automatique de billets. Les trois malfaiteurs étaient repartis avec un butin de 21 460 euros.

Très rapidement, les gendarmes remontèrent jusqu’à Jonathan Kollela, un « jeune » venant du Havre, qui conduisait le véhicule ayant amené les trois hommes. Celui-ci refusa de donner l’identité de ses complices, mais les désigna par leur surnom : « Lamdam, Koffi et Harry ». Grâce aux écoutes téléphoniques, et aux témoignages, les enquêteurs furent vite convaincus d’avoir identifié les braqueurs. Lamdam n’était autre que Bokar Niang, 24 ans ; Koffi était le pseudonyme d’Amadou Deme, 26 ans ; et Harry, le surnom de Djibril Sow, 25 ans. Habitant la cité Caucriauville, au Havre, tous trois sont d’origine africaine. Leurs pères avaient quitté le Sénégal pour venir travailler à l’usine Renault de Sandouville.

Renvoyés devant la cour d’assise d’Ille et Vilaine, où ils comparaissaient depuis lundi, les trois prévenus qui niaient leur participation à ce hold-up, ont finalement, du moins pour deux d’entre eux, reconnu leur méfait.

La cour d’assises a rendu son verdict hier au soir : Amadou Demé, 26 ans et Bokar Niang, 24 ans, sont condamnés à six années de prison ; Djibril Sow, 25 ans, à cinq ans de prison. Ces peines sont inférieures aux réquisitions du ministère public. Jonathan Kollela, poursuivi pour non-dénonciation de crime, est condamné à 10 mois de prison ferme.

En décembre 2007, la cour d’assises des mineurs de Seine-Maritime avait déjà condamné Deme, Niang et Sow à respectivement 11, 6 et 4 ans de prison, pour des hold-ups, qu’ils avaient reconnus, commis en 2002.


[cc] Novopress.info, 2009,

Des Français attaqués sur l’esplanade des Mosquées à Jérusalem.

Filed under: islam,mosquée,musulmans,racisme — francaisdefrance @ 20:20

Faut leur envoyer Afflelou, aux muzz de Palestine…

Visitant l’esplanade des Mosquées, à Jérusalem, un groupe de touristes français « a été pris pour des fidèles juifs » venus prier et attaqué par un groupe de musulmans dimanche matin.

27.09.2009

Les premiers heurts ont éclaté dimanche matin, apparemment par méprise (dans « méprise », il y a « mépris »…). Environ 150 musulmans, selon la police, ont attaqué à coups de pierres ce qu’ils pensaient être un groupe de fidèles juifs venus prier par provocation dans le  haut lieu de l’Islam. En fait, si des juifs religieux se trouvaient bien à proximité du site, le groupe attaqué «était constitué de touristes français non juifs visitant l’esplanade», a assuré le porte-parole de la police de Jérusalem, Shmouel Ben Rubin.

//

De jeunes Palestiniens ont ensuite affronté  à coups de pierres les forces de l’ordre déployées en nombre dans les rues étroites de la Vieille ville qui répliquaient avec des grenades assourdissantes. Des témoins ont fait état d’une dizaine de blessés parmi les Palestiniens tandis que 17 membres des forces de l’ordre ont été légèrement blessés, a précisé la police qui a procédé à 11 arrestations.

L’intervention condamnée

L’Autorité palestinienne a accusé Israël de «crime nécessitant l’intervention immédiate de la communauté internationale» tandis que pour le principal négociateur palestinien Saëb Erakat, l’Etat hébreux provoque délibérément une «escalade de la tension à Jérusalem» au moment où  Barack Obama tente de faire avancer la paix. L’intervention a été aussi condamnée par le mouvement islamiste Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, évoquant une «dangereuse escalade». Amman a convoqué l’ambassadeur d’Israël et la Ligue arabe a fait part de son «extrême colère», parlant d’agression préméditée des forces israéliennes.

Site ultra sensible de la ville sainte, le lieu est sacré pour les juifs et les musulmans. Abritant les mosquées Al-Aqsa et du dôme du Rocher, il s’agit du troisième lieu saint de l’islam. Les juifs qui l’appellent le mont du Temple parce qu’elle est bâtie sur le site du Temple juif détruit par les Romains en l’an 70, dont l’ultime vestige est le Mur des Lamentations est un lieu sacré du judaïsme. L’esplanade est accessible aux non-musulmans à certaines heures de la journée, mais pas lors des fêtes musulmanes. La police permet à des groupes de juifs de s’y rendre mais pas d’y prier.

En 2000, c’est une visite de cette esplanade – perçue comme provocatrice – du chef de la droite israélienne, Ariel Sharon qui avait déclenché la seconde Intifada.

Source: http://tinyurl.com/y8ukduq

Immigration: la chasse aux électeurs continue…

Filed under: dhimmitude,immigration,islam,musulmans — francaisdefrance @ 20:15

Vidéo:

“Oh! Elle est grande la famille…”

Immigration, presse et novlangue… Les « d’jeunes »…

Filed under: immigration,racaille — francaisdefrance @ 18:15
lille jeune

28 septembre 2009

bleublancbrule

Ses proches ont aussitôt attribué l’accident, et des traces de coups constatés sur son corps, à des violences policières, alors qu’un témoin affirme que le jeune homme très âgité s’était frappé la tête contre les murs avant l’arrivée des policiers. Depuis trois jours, la tension est donc forte. Hier soir, des poubelles et deux voitures ont été incendiées. Les pompiers ont été caillassés, les policiers ont dû intervenir en force, de nombreux projectiles ont été lancés par les jeunes. Ce matin, des poubelles brûlaient encore. (source) (capture)

• Relire : la Voix du Nord, un journal militant
Voir la page novlangue – le dictionnaire – Qu’est-ce qu’un ‘jeune‘ ?

vu sur http://www.fdesouche.com/articles/69561

« Chances pour la France »: Collision entre une moto et un véhicule de police à Clermont-Ferrand.

Filed under: immigration,racaille — francaisdefrance @ 11:58
AFP
27/09/2009

Le motocycliste de 19 ans a été gravement blessé dans le choc survenu dans la nuit de vendredi à samedi à Clermont-Ferrand. Les policiers affirment que c’est la moto qui les a percutées. Des témoins soutiennent le contraire. L’IGPN a été saisi.

La police de Clermont-Ferrand mise en cause d’un accident de la circulation. Un motocycliste de 19 ans a été gravement blessé dans la nuit de vendredi à samedi à Clermont-Ferrand dans une collision avec une voiture de police, survenue dans des circonstances controversées. Le parquet a saisi l’IGPN de Lyon.

La collision s’est produite vers 23H45, alors que les policiers, de leur voiture, surveillaient un «run» – course clandestine de voitures– dans le quartier du Brézet. Les policiers ont déclaré que leur véhicule avait été percuté par l’arrière par le jeune motocycliste, qui a été gravement blessé à une jambe. Toutefois, selon des témoins, c’est la voiture de police qui aurait reculé, percutant le jeune motocycliste.

Ouhlà! c’est un prétexte d’émeutes, ça…

« Chances pour la France »: deux morts par balles à Saint-Ouen.

Filed under: immigration,racaille — francaisdefrance @ 11:52

Deux « jeunes » tués dans une fusillade à Saint-Ouen.

S’ils se massacrent entre eux, c’est pas grave; on va appeler ça: la « sélection naturelle ». Le problème est que si de braves personnes qui se plaignent sans cesse (sans suite…) de cette violence quotidienne (quoique qu’ils ne doit pas y en avoir des tonnes, de braves gens, dans ce genre de zone de non-droit) se prennent une balle perdue, ce sera: « c’est pas moi, M’sieur! » ou: « j’ai pas fait exprès, M’sieur! ». Pas vrai?

FDF

lefigaro.fr, avec AFP
28/09/2009  <!–

.

–>

La ville de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), à l'endroit où a eu lieu une fusillade entre bandes qui a fait deux morts samedi.
La ville de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), à l’endroit où a eu lieu une fusillade entre bandes qui a fait deux morts samedi. Crédits photo : AFP

Un réglement de compte entre bandes lié à la drogue dans cette ville de Seine-Saint-Denis est probablement à l’origine de l’affrontement. La maire communiste de Saint-Ouen sera reçue mardi par Brice Hortefeux.

Affrontement tragique à Saint-Ouen. Une fusillade entre bandes a fait deux morts, deux jeunes hommes, samedi après-midi dans cette ville de Seine-Saint-Denis. La préfecture de police de Paris (PP), confirmant une information du Parisien.fr, a indiqué que «vers 16h10, un jeune homme de 25 ans avait été retrouvé grièvement blessé sur la voie publique avec deux balles dans le thorax : il est décédé peu après sur les lieux». Un second, âgé de 29 ans, blessé au dos, est mort à l’hôpital Bichat où il avait été transporté. Les deux victimes sont connues des services de police pour trafic de stupéfiants. Sur les lieux, les enquêteurs ont retrouvé une arme de poing et des douilles de 9mm.

L’enquête n’a pas encore établi précisément si les deux jeunes hommes tués se sont tirés dessus ou ont été l’objet de tirs d’autres tireurs. Le drame s’est déroulé au pied d’un immeuble d’une dizaine d’étages au 59 rue Arago, dans un quartier en plein bouleversement, comportant de nombreux chantiers, où se cotoient immeubles d’habitation, friches industrielles et buildings de bureaux fraîchement sortis de terre.

«La profondeur du trafic de drogue»

L’enquête a été confiée au service départemental de la police judiciaire. La police s’est rendue sur place et un périmètre de sécurité a été délimité. Des sources policières estiment qu’il pourrait s’agir d’un «règlement de compte lié au marché de la drogue». Un point de vue partagé par la maire (PCF) de Saint-Ouen, Jacqueline Rouillon.

L’élue a estimé que la fusillade était «liée au développement de la pratique mafieuse pour le contrôle des stupéfiants sur la ville». Elle a fait un parallèle entre «l’installation et la profondeur du trafic de drogue» autour de la gare de Saint-Denis, toute proche, et «l’augmentation du trafic» à Saint-Ouen, vieille ville ouvrière frappée par la désindustrialisation. Se disant «bouleversée par cette fusillade», elle a réclamé que «la police et l’Etat soient présents dans ces quartiers pour rétablir l’ordre». Le ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux la recevra mardi à 20h.

Un jeune tué d’une balle dans la tête en juillet

Une jeune femme, Nadia, 27 ans, qui n’a pas souhaité livrer son patronyme, a confié que «c’est grave qu’on assiste à ces violences en plein jour, un weed-end. Il y avait non loin de là une fête pour fêter l’Aïd, avec l’accord de la mairie : des femmes et des enfants se trouvaient là. Tout le monde a eu très peur. La fête a été interrompue». Selon cette femme, «une première bagarre a éclaté. Un garçon voulait venger son frère qui avait pris une balle dans le pied il y a quatre mois. Les choses ont dégénéré et il a été tué».

Saint-Ouen a déjà été le théâtre d’une fusillade le 13 juillet: un homme de 20 ans était mort après avoir reçu une balle dans la tête lors d’une rixe avec armes à feu entre bandes rivales. Une trentaine de jeunes formant deux bandes de la cité Sousbise et du quartier Garibaldi s’étaient affrontés avec ces armes sur la voie publique peu avant minuit, tout près du centre de la ville. Alertée par des témoins qui avaient entendu des coups de feu, la police avait découvert le jeune homme inanimé sur place.

Selon Jacqueline Rouillon, une autre fusillade a eu lieu «la semaine dernière», sans toutefois faire de blessé. Début septembre également, un policier de 24 ans qui sortait d’une intervention dans un squat de Saint-Ouen, en civil, avec le brassard «police», avait été renversé par une moto qui avait foncé sur lui.

Source: http://www.lefigaro.fr

Islamisation: Un gigantesque centre islamique à Lyon! C’est nous, Chrétiens Français, qui le paierons…

Filed under: immigration,islamisation,mosquée,musulmans — francaisdefrance @ 11:33

Et en crachant sur la loi de 1905, avec en partie l’argent du contribuable FRANCAIS !!!

27/9/2009

Lu sur http://www.ifcm-non-merci.com :

Ce site a pour objet le recueil de signatures de toute personne qui s’oppose au financement public de l’Institut Français de Civilisation Musulmane (IFCM) de Lyon. En effet, Kamel Kebtane, le grand recteur de la mosquée de Lyon, souhaite construire un centre islamique rattaché à la Grande Mosquée de Lyon. Or ce projet devrait être financé à 65% par des fonds publics selon l’étude préalable. Une chose inacceptable pour les contribuables lyonnais qui dénoncent une atteinte flagrante à la laicité, un projet bien trop onéreux, et une récupération politique évidente.

C’est donc pour s’opposer au financement public de l’Institut Français de Civilisation Musulmane que nous avons créé le collectif IFCM-Non-Merci, et lançons aujourd’hui cette pétition.

Signer la pétition

Un gigantesque centre islamique à Lyon

Après la Grande Mosquée de Lyon, la communauté musulmane en pleine croissance réclame aujourd’hui un nouveau projet de grande ampleur en sa faveur. Si l’IFCM voit le jour, c’est un immense bâtiment avec un parking souterrain, deux salles de conférences de 288m2 et 156m2, 11 salles de cours, plusieurs grandes salles de réception, un hall d’exposition de 97m2, un distributeur de billets de banque, une boutique, une salle de réunion de 48m2, une cafétéria, une bibliothèque, un laboratoire de langue, un espace de détente et même des logements qui seront construits. Ce projet pharaonique s’étendra sur quatre niveaux et plus de de 2 700m2 et emploiera 11 personnes à plein temps. Loin d’être un simple Institut à vocation culturelle, l’IFCM sera un véritable centre islamique de grande dimension.

Un projet ruineux en période de crise

Selon l’étude d’avant projet menée par l’Institut des Hautes Etudes Islamiques, la construction de L’institut Français de Civilisation Musulmane est évaluée à plus de 8 000 000 d’€. Selon les prévisions annoncées, la commune de Lyon participerait à hauteur de 10%, la région Rhône-Alpes 15%, l’Etat français 15%, L’Union Européenne 25% et le département 10%, soit au total plus de 5 000 000 d’€ d’apports publics. A cette dépense il faudra également ajouter les frais de fonctionnement évalués à 1 000 000 d’€ par an. Au total ces millions d’euros représentent une somme astronomique qui pourrait être beaucoup plus utile ailleurs surtout en cette période de crise, et qui devrait profiter à tous les Lyonnais et non à la seule communauté musulmane. Une communauté qui d’ailleurs ne financera au total que 15% de la construction de l’IFCM. Les contribuables vont donc payer 5,3 millions d’euros pour un institut qui ne concernera dans ses activités que la communauté musulmane. En effet, le programme d’actions est essentiellement tourné vers la religion musulmane avec un objectif de connaissance et de valorisation de la culture islamique sous tous ses aspects. Pourtant, l’argent pour la construction de l’Institut va provenir d’une large majorité de personnes éloignées des contingences islamiques.

Une atteinte grave à la laïcité

L’article 2 de la loi de 1905 dispose que « la République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte. » S’il parait évident aujourd’hui que la laïcité française n’est plus respectée notamment quand il s’agit de financer des mosquées de façon déguisée (don ou location symbolique de terrain par les mairies, subventions dites « culturelles », ou financement publique assumé…) ce projet est aujourd’hui un appel à une nouvelle transgression de ce principe. Une transgression beaucoup plus grave que pour un simple lieu de culte, puisque cet institut est en fait centre méta-politique islamique déguisé.

Un étrange soutien des pays musulmans

Selon l’étude d’avant projet réalisé par l’Institut des Hautes Etudes Islamiques, le centre pourrait être construit avec la participation de fonds étrangers issus de pays islamiques. Le Royaume d’Arabie Saoudite, le Koweit, et les Emirats Arabes Unis semblent être intéressés à participer au financement et soutiennent activement le projet. On peut s’interroger sur les raisons qui poussent ces pays islamiques à participer à de tels projets en Europe, mais également sur l’origine des fonds engagés.

Une récupération électorale flagrante

La classe politique s’est empressée de donner son accord sans demander l’avis de la population. Car financer l’IFCM est l’occasion pour les décideurs locaux de s’assurer le soutien de la communauté musulmane aux prochaines échéances électorales. Or selon l’étude privée menée pour la préparation du projet de construction, 150 000 personnes ont « un lien avec la tradition musulmane et la culture islamique » dans le Grand Lyon, soit 10% de la population. Une communauté devenue donc incontournable pour les politiques, qui ne peuvent plus refuser d’accorder les subventions publiques nécessaires à la construction de l’IFCM sans risquer des sanctions lors des prochaines élections. Une récupération politique qui s’illustre par l’organisation d’un repas de rupture de jeûne du Ramadan par Kamel Kabtane dans les salons d’honneur de l’hôtel de ville, le 15 septembre 2009.

C’est pour toutes ces raisons que le collectif IFCM-Non-Merci au financement public de ce projet lance cette pétition. Nous invitons également toutes les associations, organisations, ou personnalités qui le souhaitent à rejoindre le collectif IFCM-Non-Merci dés maintenant.

Signer la pétition

Islamisation: Juppé baffoue de plein fouet la loi de 1905 sur le financement des cultes!

Filed under: dhimmitude,immigration,islam,islamisation,mosquée,musulmans — francaisdefrance @ 11:25

Rappel de la loi de 1905:

ART. 2.- La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte. En conséquence, à partir du 1er janvier qui suivra la promulgation de la présente loi, seront supprimées des budgets de l’État, des départements et des communes, toutes dépenses relatives à l’exercice des cultes.

Entretien exclusif avec Tareq Oubrou, imam de Bordeaux

Sept/28/2009

Le Franco-Marocain Tareq Oubrou se bat depuis des années pour obtenir que Bordeaux ait une Grande Mosquée. L’imam se dit sur le point d’aboutir. La mairie dirigée par Alain Juppé va, nous assure-t-il, offrir un terrain aux musulmans ainsi qu’une aide financière.

Entretien exclusif:

Novopress Aquitaine : Tareq Oubrou, où en est le projet de grande mosquée à Bordeaux ?

Tareq Oubrou : Nous en sommes à la phase pratique. La mairie a acheté le terrain de plus de 8 500m2 et s’apprête à nous le céder sous forme de bail gratuit : nous ne paierons pas de loyer durant 99 ans. Ce sera un projet à la fois culturel et cultuel. Après plusieurs années d’attente, nous approchons de la phase finale.

Le coût du projet qui sera à notre charge est estimé à environ 18 millions d’euros. Les plans de la mosquée ne sont pas encore réalisés, nous attendons d’abord de connaître les délimitations exactes du terrain donné par la mairie.

Comment allez-vous financer ce projet ?

Le coût de ce projet est très important. Nous épuiserons donc tous les moyens légaux nous permettant d’obtenir de l’argent, que ce soit la mairie, la région ou de bien d’autres manières. Je peux cependant vous assurer que la traçabilité sera établie et très claire.

Que répondez-vous à ceux qui vous reprochent votre appartenance à un mouvement intégriste ?

Je viens de loin. Mon parcours ressemble un peu à celui des anciens trotskistes. Je suis l’incarnation de l’Islam qui tâtonne et se cherche. Vers l’âge de 19 ans, j’ai en effet rencontré de nombreux mouvements islamistes, comme celui des Frères musulmans. Ce qui m’a particulièrement touché chez les Frères musulmans, c’est la personnalité de leur fondateur, Hassan al-Bannâ. Bien sûr, on n’est pas obligé d’être en accord avec tous les points de sa doctrine, mais sa figure et ses écrits m’ont donné l’espoir.

Que pensez-vous de la déclaration de Lhaj Thami Breze, président de l’UOIF, l’Union des organisations islamiques de France : « Le Coran est notre constitution » ?

Je pense que c’était une maladresse. Vous savez, les responsables de l’UOIF sont de culture arabe ; il faut donc comprendre leur mentalité et se replacer dans leur contexte.

Oubrou mosquéePensez-vous que l’Islam sera un jour majoritaire en France ?

(Grand silence) J’avoue que je ne me suis jamais posé la question. Cependant, je sais que l’histoire est imprévisible. Le problème est qu’aujourd’hui l’islam qui se développe en France est anarchique. Si ce développement anarchique continue, cela peut poser de graves problèmes pour la société française et pour la communauté musulmane. J’ai peur que l’unité de l’Occident se fasse contre l’ennemi intérieur. En cas de grave crise économique ou politique, les musulmans pourraient devenir des cibles. L’installation de l’islam dans la société est donc fragile. Je crains cependant que la vieille hostilité à l’islam, qui date du Moyen Age, ressuscite avec la présence de nombreux musulmans en Europe.

Avez-vous conscience de profiter de la « tolérance » de la France pour vous introduire dans le paysage social ? La laïcité est elle une chance pour l’islam ?

Oui, il est vrai que l’islam est venu à un moment propice, puisque grâce à la laïcité, il n’y a pas d’hostilité à l’égard de cette religion. Mais le problème, c’est qu’il n’y a pas de pédagogie pour expliquer la présence de l’islam. On assiste aussi à un phénomène inverse, la présence de l’islam pousse une partie des laïcs et des catholiques à l’intégrisme.

Comment expliquez-vous que, contrairement aux descendants d’immigrés portugais ou polonais, les Maghrébins n’aient pas francisé leurs prénoms comme signe de volonté d’intégration ?

Ce sont tout d’abord deux immigrations très différentes. Les Portugais et les Polonais sont des Européens, blancs et de confession chrétienne. Je n’ai pas d’explications à donner, parce que je ne sais pas. Il faut comprendre aussi qu’ils veuillent conserver leur identité.

Quel est le point commun entre un Tareq Oubrou, imam marocain qui a la nationalité française, et un Breton de culture chrétienne, lui aussi de nationalité française ?

Le point commun, c’est que quand l’équipe de France joue à l’étranger, les deux vont la soutenir et souhaitent qu’elle gagne. L’autre point commun est la langue, elle structure la pensée.

Vous allez sortir en octobre chez Albin Michel un nouveau livre : Profession : Imam. Pourquoi ce livre ?

On m’a proposé d’écrire ce livre. Il y a tout d’abord un aspect autobiographique, un aspect pratique sur l’Islam et la société contemporaine et enfin un aspect doctrinal. Le premier titre proposé était « Imam des Cités ». J’ai refusé car c’était trop restrictif. Je ne suis pas l’imam des cités, ni celui des délinquants, mais je suis un imam pour la communauté.

Comment devient-on imam ?

Etre imam, c’est une vocation, une tâche spirituelle. L’imam est au service de la communauté. Il sert aussi d’interface entre sa communauté et la société. Chacun y accède en fonction des opportunités qui s’offrent à lui. Vous savez, personne ne souhaite à ses enfants de devenir imam. Mes parents voulaient que je sois ingénieur ou médecin, mais j’estime que j’ai réussi ma vie. Je fais ce que je veux et ce que j’aime. Je n’ai pas été formé dans une école coranique, je suis un autodidacte.

Avez-vous un rôle dans la formation des imams ?

J’anime sur Bordeaux un cercle de formation de théologies. A terme, je voudrais que celui-ci se transforme en institut de théologie. Je suis aussi un des membres fondateurs de l’Institut de formation des imams dans la Nièvre, à Château-Chinon.

Propos recueillis par Louis Forestier

[cc] Novopress.info, 2008,

Alors, Monsieur Juppé, on se considère au dessus des lois???

Immigration-violences urbaines: même combat!

Filed under: immigration,islamisation,racaille — francaisdefrance @ 11:14

Malika Sorel sur France Culture explose le politiquement correct. Du jamais vu !

581

(Malika Sorel est une française, issue de l’immigration maghrébine)

Extrait : «Les personnes issues de l’immigration renvoient une image épouvantable au reste de la population. Les Français ont une mémoire. Ils ont accueilli de nombreux flux migratoires. Ils n’ont jamais assisté à un tel déchaînement de violence, une telle haine…»

A diffuser le plus largement possible.