Francaisdefrance's Blog

25/09/2009

« La France doit se transformer pour l’islam ». C’est celààaàaà, oui…..

Filed under: immigration,islam,islamisation — francaisdefrance @ 17:44

25 septembre 2009

coupdpiedocul

Toutes les France – France O – 21 septembre – Intervenante : Hanane Harrath, journaliste, chercheuse en sciences politiques- Emission complète.

• «Quand on a deux entités en face, l’une qui est sûre de ses convictions religieuses, de sa volonté de pratique (…)
• L’islam n’a pas de programme. Il n’en a pas encore… »
.

Nous soulignons les termes employés : « deux entités en face ». C’est en effet la situation actuelle : il n’existe pas d’ « islam de France », utopie multiculturelle abstraite, mais bien deux cultures incompatibles juxtaposées artificiellement sur un même territoire. L’une y est présente depuis 15 siècles, l’autre depuis 30 ans…

Revoir notre page sur le «dialogue» islamo-chrétien


Source: http://www.fdesouche.com/articles/68783

Belgique voisine : Claudia a été tuée parce qu’elle refusait de porter le voile.

Filed under: immigration,islam,islamisation,musulmans — francaisdefrance @ 17:36
« Religion » d’amour et de paix…

Nous nous en étions déjà fait l’écho en juillet. Cela se confirme donc. Claudia a bien été la victime de trois fils d’Allah qui n’admettaient pas qu’elle ne soit pas voilée et refuse de mener une vie de femme soumise à la tutelle de son mari. Un crime qui s’ajoute à une liste déjà interminable. Quand jugerons-nous le vrai coupable : l’islam ?

« Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu’Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, […]. Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris) […]. Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, […] frappez-les.» (extraits, Coran 4:34)

« Vos épouses sont pour vous un champ de labour; allez à votre champ comme [et quand] vous le voulez et œuvrez pour vous-mêmes à l’avance… » (Coran 2:223)

Le Prophète a dit: « Quand un homme appelle sa femme pour satisfaire son désir, elle doit aller vers lui, même si elle est occupée aux fourneaux.» (hadith, Tirmidhi)

« Voici ce qu’Allah vous enjoint au sujet de vos enfants : au fils, une part équivalente à celle de deux filles.» (Coran 4:11)

« …Demandez le témoignage de deux témoins parmi vos hommes. Si vous ne trouvez pas deux hommes, choisissez un homme et deux femmes, parmi ceux que vous agréez comme témoins… » (2:282)

Muhammad interrogea quelques femmes : « Le témoignage d’une femme ne vaut-il pas la moitié de celui d’un homme ? » Elles répondirent:« Oui ». Il leur dit: « C’est en raison de la déficience intellectuelle de la femme. » (Hadith sahih, Boukhari, Vol. 3:48:826)

Muhammad a dit: « Je n’ai laissé après moi aucune calamité plus préjudiciable aux hommes que les femmes. » (Hadith sahih, Boukhari, Vol. 7:62:33)

Muhammad a dit: « J’ai vu l’enfer peuplé surtout de femmes. » (Hadith sahih, Boukhari, Vol. 1:28.301; 2:161; 7:124)

Trois frères pakistanais auraient tué une Schaerbeekoise de 32 ans, au physique de mannequin, car elle refusait de porter le voile et voulait vivre à l’occidentale. La police a retrouvé sa voiture et l’endroit où elle a été tuée.

Selon La Dernière Heure, trois frères pakistanais suspectés d’être responsables de la mort de Claudia Lalembaïdje, une Schaerbeekoise de 32 ans, auraient tué la femme parce qu’elle refusait de porter le voile et voulait vivre à l’occidentale. Le lieu où elle a été séquestrée et tuée par ses ravisseurs est localisé en Région bruxelloise, chaussée de Neerstalle à Forest.

La jeune femme d’origine tchadienne avait disparu le 14 juin dernier dans le quartier Helmet à Schaerbeek. Son corps avait été retrouvé le 29 juin dans une valise flottant sur le canal de l’Escaut à Trith-Saint-Léger au nord de la France. L’autopsie a révélée que Claudia a été étranglée ou asphyxiée.

Un meurtre au Pakistan

Deux frères, détenus à la prison de Saint-Gilles, clament leur innocence et évoquent un complot. Le troisième est toujours en fuite. La police le recherche activement. Selon le quotidien, ils avaient déjà tué une femme au Pakistan. Un crime qui les aurait poussés à fuir le pays et à s’installer en Europe. L’objectif des trois frères étaient alors de trouver trois femmes à marier afin d’obtenir des papiers et régulariser leur situation dans l’espace Schengen. Un des frères, Ali, a séduit Claudia qui est tombée follement amoureuse de lui.

Après l’avoir assassinée, ses meurtriers ont découpé sa carte d’identité et jeté dehors tous les petits morceaux. Mais, la police en a retrouvé un minuscule dans sa voiture, abandonnée à Anderlecht. Des traces exploitables y figurent et pourraient bien être utilisées comme preuve.

Source : RTL

Islamisation: tous les « terrains » seront exploités…

Filed under: immigration,islamisation,musulmans — francaisdefrance @ 17:24

Joggings roses et têtes voilées au collège de Montigny-le-Bretonneux

LE MONDE | 24.09.09

Dans l’allée goudronnée qui fait office de cour de récréation et de terrain de sport, huit garçons s’essayent au passage de relais sous les conseils d’un professeur de sport. Une grappe de filles assises dans un coin papotent, bâton de relais à la main. Des joggings roses et des queues de cheval se mêlent aux tenues islamiques : longues robes noires couvrant le corps pour certaines, voiles amplement déployés sur les cheveux et les épaules ou simple foulard pour d’autres. En ce début d’année scolaire, les élèves de 5e du nouveau « collège-lycée privé musulman » de Montigny-le-Bretonneux (Yvelines) font vivre à leur manière cet ancien bâtiment des impôts.

Niché dans une impasse, rien ne le distingue des immeubles de bureaux avoisinants. L’aménagement intérieur est sommaire mais fonctionnel et spacieux : deux salles de classe au mobilier cédé par des établissements voisins, un centre de documentation aux ouvrages hétéroclites, un espace réfectoire surdimensionné. Une grande salle sobrement agrémentée d’un tapis gris est dédiée à la prière ; on y range aussi les tables de ping-pong.

Avec ses deux classes, 6e et 5e, comptant respectivement 14 et 15 élèves, ce collège privé hors contrat se met sur les rangs pour rejoindre le petit cercle des établissements scolaires musulmans. S’engageant à suivre le programme de l’éducation nationale, gage d’une reconnaissance au bout de cinq ans, il ambitionne d’ouvrir à terme des classes de 4e et 3e.

Président de l’Institut de formation de Saint-Quentin en Yvelines, qui gère le collège, Slimane Bousanna, à l’origine du projet avec d’autres parents, énonce très clairement les objectifs : « Nous visons la réussite scolaire de chaque élève, le développement d’une conscience citoyenne et la transmission de valeurs éthiques puisées dans le terreau musulman. » Ravi de savoir son fils désormais « bien encadré », le père d’un élève témoigne : « En 6e, mon fils était dans une classe de 35 élèves ; s’il ne voulait pas travailler, c’était possible ! «  Là les parents déboursent de 120 à 240 euros par mois ; les frais d’inscription n’assurent qu’un quart du budget, qui mise sur le « mécénat indépendant ».

« Demande sociale »

Ici, la démarche ne constitue pas une réponse explicite à la loi de 2004 qui a interdit le port du voile à l’école. « Nous répondons à un besoin et à une demande sociale. Certains parents viennent pour éviter le secteur public, d’autres pour les valeurs musulmanes » , précise le président, un ingénieur de profession, lui-même « pur produit de l’enseignement public « .

La douzaine d’enseignants, tous de culture musulmane, sont passés ou non par les Instituts universitaires de formation des maîtres (IUFM). Bouchra, 34 ans, ex-vacataire de français, séduite par le « projet pédagogique » et accessoirement heureuse de pouvoir porter le voile islamique qu’elle devait retirer dans ses précédents postes, vient de l’enseignement catholique. Musulmane face à des enfants musulmans, elle assure qu’elle ne parlera pas de religion avec ses élèves. « J’ai le programme de l’éducation nationale à appliquer ! », explique-t-elle en guettant la sonnerie.

Pour Assia, docteur en mécanique des fluides, le collège musulman représente une opportunité professionnelle inespérée : elle y enseigne les mathématiques et la physique. A 33 ans, cette femme strictement voilée, et désireuse de conserver son foulard, faisait jusqu’à présent du soutien scolaire dans le cadre d’une association .

Recrutée par le bouche-à-oreille, l’équipe est au complet à l’exception de deux professeurs : celui d’éducation musicale, et ironie du sort, celui d’éducation musulmane ! « Nous avons du mal à trouver un candidat qui remplisse nos conditions », explique M. Bousanna en quête d’une personne ayant « une solide formation islamique, une expérience dans l’enseignement et une parfaite connaissance de la société française « . L’oiseau rare, visiblement.

Source: http://tinyurl.com/ybb962o

Immigration clandestine: des Afghans de Calais libérés.

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 16:00

On ne s’en débarrassera jamais, car le gouvernement ne fait rien pour. Le « coup de Calais », c’est des voix pour l’UMP, c’est tout…

AFP
25/09/2009

Des juges français ont annulé le placement en rétention de dizaines de migrants, en particulier des Afghans, interpellés après le démantèlement mardi de la « jungle » de Calais (nord), a-t-on appris aujourd’hui de sources judiciaires.

La police a arrêté 276 migrants, dont environ une moitié de mineurs, dans l’évacuation de ce vaste campement, dernière étape avant un éventuel passage en Grande-Bretagne. Ils ont été placés dans plusieurs centres de rétention en France, où les sans-papiers attendent que la justice statue sur leur sort.

Les mineurs arrêtés à Calais ont été placés dans des centres d’accueil et ne peuvent pas être expulsés.

A Nîmes (sud), les juges des libertés et de la détention ont examiné jeudi les cas de 35 Afghans et prononcé 35 annulations de procédure, a-t-on appris auprès d’une des avocates intervenant dans ce dossier, Me Michèle Elbaz.

Cinq Afghans, atteints de gale, n’ont pas été présentés devant le juge, des médecins ayant estimé que leur état était incompatible avec une comparution, selon Me Elbaz. Ils étaient de facto libérables, selon l’avocate

A Toulouse (sud-ouest), un juge a ordonné la libération de 13 Afghans, un Pakistanais et un Iranien. Marseille (sud-est), un juge a annulé la rétention de six Afghans, un Iranien et un Pakistanais.

Dans la plupart de ces cas, le procureur a fait appel, et les personnes concernées ont été maintenues en rétention dans l’attente d’une nouvelle décision dans un délai maximum de 48 heures.

Le ministre de l’Immigration Eric Besson a affirmé jeudi qu' »il y aura des retours forcés pour les personnes ne relevant ni du droit d’asile ni du retour volontaire ».

« L’idée de retours forcés, c’est une ligne rouge », a estimé Pierre Henry, le directeur de l’association France Terre d’asile, selon lequel « on ne doit renvoyer personne vers l’Afghanistan qui est un pays en guerre ». Il s’est prononcé en faveur d’une « mesure de protection temporaire, aujourd’hui, pour les Afghans ».

Cette protection, appliquée il y a une dizaine d’années pour les pays des Balkans, a-t-il expliqué, « peut s’étendre sur trois ans et a le mérite de permettre le droit de séjour avec le droit au travail et à la protection sociale ».

vu sur http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/09/25/01011-20090925FILWWW00491-des-afghans-de-calais-liberes.php

Immigration: les nouvelles tendances vestimentaires…

Filed under: immigration,racaille,racisme — francaisdefrance @ 15:50

C’est vendu et porté, sans que personne n’ose se manifester… Normal, celui qui ferait une remarque serait sans conteste inculpé comme « raciste » ou tabassé (par ceux qui portent ce genre de vêtement), selon les cas…

tshirtsracailles2

La Gendarmerie s’amuse… Et pourtant, ce n’est pas le « travail » qui manque…

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 11:39

Et les banlieues, c’est à nous d’y aller? Et la sécurité des citoyens, c’est à nous de l’assurer contre « les bandes » et la racaille?

Quand un t-shirt relance la guerre police-gendarmerie

Chacun a le droit de s’amuser, certes, mais sur son lieu de travail, quand on est payé par les contribuables pour assurer leur protection, on essaie de faire au moins semblant de le faire; pour les médias, au moins… Tiens, à propos de T-Shirt, le type qui porte ce genre-là (voir photo ci-dessous) ils risque quoi? Ben………………………….rien.

FDF

BAISE2

FDF

Source: S.L. (lefigaro.fr)

« La  guerre police-gendarmerie n’est décidément pas terminée. Pour preuve, cette petite polémique qui agite jeudi les milieux policiers. L’affaire remonte au mois de juin dernier. Dans le cadre d’une collaboration entre police et gendarmerie pour travailler sur l’interpellation de nationalistes basques, le commissariat de Pau accueille dans ses locaux un jeune officier de la section de recherches (SR) de la gendarmerie.

Or, ce capitaine s’amuse à porter, durant deux jours, un t-shirt noirsur lequel sont inscrits plusieurs slogans, dont l’un dit : «fuck la police». Le vêtement incriminé comporte en fait toute une série de «fuck» : «fuck la guerre», «fuck le pétrole», «fuck les lois», «fuck les banques»…

Qu’importe, le t-shirt ne plaît pas du tout aux policiers du commissariat. Selon le syndicat Synergie-officiers, qui a révélé l’affaire , ces derniers, «écoeurés», se plaignent à leur hiérarchie. Mais sans résultat.

«Certains militaires frustrés»

Synergie Officiers publie donc un communiqué relatant l’histoire et évoque une «provocation». Il annonce avoir saisi le cabinet du ministre. Et ajoute : «Alors que le ministère de l’Intérieur a encore rappelé la nécessité de mieux coordonner l’action des services de police et de gendarmerie désormais placés sous une tutelle unique, il semble que certains militaires frustrés (sic) aient décidé sciemment de ne pas obéir aux instructions reçues du plus haut niveau de l’Etat».

Bref, l’affaire est prise très au sérieux par Synergie. Son secrétaire général adjoint, Patrice Ribeiro, précise d’ailleurs que «ce comportement n’est pas admissible et nous attendons que l’on explique à cet officier qu’il a commis une faute». Mais la hiérarchie de la gendarmerie ne l’entend pas de cette oreille. Elle explique n’avoir aucune intention de sanctionner le capitaine en question, qui a été muté, depuis, au bureau de lutte antiterroriste… »

Et pendant ce temps-là:

Moines de Tibéhirine: une bavure de l’armée algérienne?

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 11:25

La « transparence » n’est pas pour le peuple! Encore une preuve que l’on nous cache des infos que nous avons le DROIT de savoir:

Rebondissement dans l’affaire Tibéhirine

24/09/2009

Les sept moines français de Tibéhirine ont été enlevés puis assassinés en 1996.
Les sept moines français de Tibéhirine ont été enlevés puis assassinés en 1996. AFP

Le ministère de la Défense a retrouvé 20 documents secrets sur l’assassinat des moines.

Les demandes de levée de secret-défense envoyées à la fin de l’été par le juge d’instruction Marc Trévidic à trois ministères ont finalement porté leurs fruits. Après avoir annoncé au début de l’été qu’aucune note du général Buchwalter ne se trouvait dans ses archives, le ministère de la Défense a finalement répondu. Selon nos informations, une vingtaine de documents portant sur l’affaire des sept moines de Tibéhirine ont été retrouvés au sein de ses services. Il s’agit de rapports, notamment établis par la DGSE, sur le cas des sept religieux enlevés en mars 1996 dans leur monastère proche de Médéa avant que leurs seules têtes, mutilées, ne soient retrouvées par les autorités algériennes.

La tuerie était jusque-là imputée au GIA (Groupe islamique armé), qui l’avait revendiquée, mais l’audition par le juge en juin dernier du général Buchwalter, ancien attaché de défense à l’ambassade de France d’Alger, a relancé le dossier, car la piste d’une «bavure» algérienne y a été évoquée : des hélicoptères de l’armée régulière auraient ouvert le feu sur un campement où étaient détenus les religieux. Selon le général Buchwalter, le secret aurait été maintenu sur ces faits par la volonté de l’ambassadeur de France sur place. Et les rapports qu’il aurait alors adressés à sa hiérarchie pour signaler ces événements en contradiction avec la version officielle n’auraient eu aucune suite.

Au sein du ministère de la Défense, les documents que les services détenaient sur l’affaire ont en fait été retrouvés cet été. Ceux qui étaient classés secret-défense – une vingtaine – ont été transmis la semaine dernière à la commission consultative du secret de la défense nationale, qui se prononcera sur l’opportunité de les déclassifier d’ici à deux mois. Le ministre de la Défense, qui s’est engagé à suivre l’avis de la commission, transmettra ensuite au juge antiterroriste les documents concernés. On ignore encore si le Quai d’Orsay et la Place Beauvau ont fait preuve d’une diligence similaire.

Si, pour l’heure, le contenu même des documents retrouvés est encore confidentiel, leur communication suscite d’ores et déjà un espoir sérieux pour l’enquête. Le juge antiterroriste Marc Trévidic a en effet, dans ses demandes de levée de secret-défense, révélé les pistes qu’il entend suivre. Dans ces trois notes, que Le Figaro a pu consulter, il souligne les aspects matériels : les rapports du médecin militaire qui a vu les têtes des moines auraient-ils noté des traces de balles ? Ou encore les rapports de la DGSE feraient-ils mention de missions de l’armée algérienne et des zones d’action des hélicoptères ?

Dans ses demandes, le juge insiste sur la portée considérable que pourrait avoir, si elle venait à être confirmée, la thèse de la «bavure». Dans sa note adressée aux ministères, le magistrat explique : «Si la mort des moines est due à une méprise, cela signifie inévitablement soit que le communiqué du GIA du 21 mai 1996 annonçant la mort des moines n’émane pas de Djamel Zitouni (jusque-là présenté comme un émir du GIA mais soupçonné d’avoir appartenu aux services algériens, NDLR ). Dans ce cas, l’on peut se demander pour quelle raison ­Djamel Zitouni n’aurait fait aucun démenti et aurait accepté d’endosser la responsabilité de la mort des moines, ce qui confirmerait alors des liens étroits avec les services algériens»… Le magistrat écrit encore que l’éventualité d’un crime commis par les services algériens étant désormais dans le dossier judiciaire, «(sa) fonction (lui) impose de ne négliger aucune piste sérieuse ni de privilégier une thèse sur une autre».

Enfin, le juge dispose d’un nouvel indice pouvant accréditer la thèse d’une bavure. Il s’agit d’une phrase figurant dans un communiqué du GIA en avril 1996 : sans qu’on y prête attention jusque-là, les islamistes avaient alors glissé dans leur texte cette phrase : «Après leur échec flagrant, les impies (les forces de l’ordre) sont enclins à utiliser actuellement (…) des hélicoptères avec l’intention, pour le moins, de tuer les moines après avoir perdu tout espoir de les retrouver vivants.»

LIRE AUSSI

» Un témoin dénonce une «bavure»

» La sœur d’un moine de Tibéhirine : «On leur doit la vérité»

» INTERVIEW – «Dites-nous la vérité !»

» CHRONOLOGIE – Les dates-clés de l’enquête

» Les convictions des diplomates

» DOSSIER SPÉCIAL – Le massacre des moines de Tibéhirine

Source: http://tinyurl.com/ydoe9u5

Racisme: la Police aussi ???

Filed under: racisme — francaisdefrance @ 11:13

Vidéo sur: http://www.fdesouche.com/articles/68342