Francaisdefrance's Blog

23/09/2009

Racaille: le peuple Français s’énerve…

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 19:01

Ca fait plaisir. Je ne suis pas le seul à m’en plaindre, des « plaies de quartiers et de banlieues »:

Lu sur: http://tinyurl.com/l8xnet

Et l’autre jungle, M’sieur Besson ?

Il y a un gros battage médiatique sur la Jungle de Calais, aujourd’hui. 276 arrestations, des passeurs attrapés, ok, très bien, tout cela ne pouvait perdurer. Je n’aime pas l’ argumentation de la gauche qui réplique que cela ne revient qu’à déplacer le problème et qu’il y en aura d’autres. Cet endroit était d’ailleurs dangereux, et une journaliste canadienne y avait été victime d’un viol. Inutile, donc, de marcher dans les traces de la gauche en faisant les bonnes âmes. Cette jungle-là n’est plus, très bien.

Mais il y en a une autre, qui à vrai dire, me préoccupait autrement plus que celle de Calais. Je parle de celle de Gonesse, aux alentours du lycée René Cassin. Des gamins s’y font agresser à tour de bras, certains à coups de barre de fer, sans aucune réaction des pouvoirs publics. La racaille y pavoise et se vante devant les caméras. Quand va-t-on leur envoyer des unités de police armées de matraques et de flash-ball, avec ordre de taper la racaille à vue et de la coffrer une bonne fois pour toutes ? Il n’y a qu’une solution qui fonctionne, avec ces bandes, c’est la répression sans états d’âme aucun, suivie de sanctions exemplaires et immédiates.

Alors, Nicolas Sarkozy, on l’attend toujours, le coup de kärcher, dans ces zones qui craignent où des familles apeurées doivent se terrer et osent à peine témoigner. Je le dis et je le redis, je suis un adepte de la matraque (à volonté) et du gnouf pour ceux qui le méritent, particulièrement les bandes de salopards qui se croient forts. La peur doit changer de camp, une bonne fois pour toutes.

Mais passé les mots et les grandes déclarations, ce n’est manifestement pas une priorité de l’actuel gouvernement…

Je dirais même plus et je l’ai déjà dit: l’armée et la Légion Etrangère, s’il le faut!

FDF

Racaille. Lille : excédés par la délinquance, les forains se font justice eux mêmes.

Filed under: immigration,racaille — francaisdefrance @ 17:33

Et ils ont eu bien raison. Les forains, il ne faut pas trop les emmerder. Bravo à cette initiative qui n’est autre que de la « légitime défense »… Souhaitons que la racaille aura compris.

Les « franchouillards », ils se sauvent à la vue d’un délinquant. Il serait grand temps qu’ils prennent exemple sur les forains de Lille! C’est devenu insupportable que la racaille fasse sa loi et terrorise le peuple Français. En outre, dans ces « actes d’incivilité » (soyons très très très gentils), on retrouve toujours les mêmes… On vous fait un dessin?

BAISE2

22 septembre 2009,

Les faits:

Dimanche après-midi, une cinquantaine de jeunes ont investi la Foire aux manèges de Lille, importunant les promeneurs et les forains, commettant des vols sur les étals, provoquant des rixes. En l’absence de forces de police en nombre suffisant, ce seraient les forains eux-mêmes qui auraient rétabli l’ordre.

Même si les forains, prudents, déclarent comme un seul homme qu’il ne s’est « rien passé »,  il semblerait bien qu’ils se soient fait justice eux-mêmes en fin d’après-midi. « Ils ont fini par en avoir marre et ils sont rentrés dans le tas, de toutes façons, on n’était pas assez nombreux », relate un policier.

Quatre jeunes ont été pris en charge par les pompiers et transportés au CHR de Lille après avoir reçu des coups de poings, de pieds ou de battes. L’un d’eux aurait reçu un coup de couteau superficiel au niveau du ventre.

Du côté des forains, on s’insurge contre un dispositif de sécurité jugé trop faible. « On est dimanche, on a eu près de 50 000 personnes et il n’y avait que six policiers ! », tonne le président de la Foire aux Manèges. En réalité, selon le journal Nord-Eclair, ce sont seulement trois policiers qui étaient présents sur le site de la Foire aux Manèges, contre une compagnie entière de CRS en temps normal (soit environ 150 fonctionnaires). Les CRS auraient été envoyés à Calais, où la fermeture programmée de la « Jungle » nécessitait des effectifs policiers.
Sources 12
____________
Revoir les déclarations de Marcel Campion, surnommé « Roi des forains » : vidéo 1vidéo 2

vu sur http://www.fdesouche.com/articles/68099

L’Institut français de civilisation musulmane coûterait 9 millions d’euros

Filed under: immigration,islam,islamisation,musulmans — francaisdefrance @ 15:34

Pas de problème! Les chrétiens Français vont se « la serrer » un peu plus…

le 22.09.2009

La construction en 2014 d’un Institut français de civilisation musulmane (IFCM) attenant à la grande mosquée de Lyon coûterait 9 millions d’euros. Cette estimation provient d’une étude réalisée par le cabinet lyonnais Saga, et remise le 14 septembre à Kamel Kabtane, recteur de la grande mosquée de Lyon. Selon ce rapport, les frais de personnel atteindraient 195 000 euros la première année, et 223 000 euros la deuxième. Concernant le statut juridique à adopter, cet IFCM pourrait prendre la forme d’une SCi (société civile immobilière), ainsi que le recommande dans une autre étude le cabinet d’avocats lyonnais Adamas. L’IFCM aurait pour but de promouvoir la culture musulmane à travers des enseignements, des expos, des débats et des projections cinématographiques. Kamel Kabtane a rencontré la semaine dernière à Paris le ministère de l’Intérieur, Brice Hortefeux, pour tenter d’obtenir des subventions de l’Etat.

vu sur http://www.leprogres.fr/fr/region/le-rhone/rhone/article/2001856,184/L-Institut-de-civilisation-musulmane-couterait-9-millions-d-euros.html

Résistance: Un établissement français du supérieur interdit le port du voile

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 15:28

On y arrive, tout doucement, à préserver notre identité nationale et à ne plus cèder aux pressions musulmanes…

FDF
61

A l’Enim, une école d’ingénieur de Metz, une étudiante est arrivée portant un voile, comme de nombreuses femmes musulmanes. Le directeur lui a demandé de le retirer, elle s’est exécutée sans difficulté. Mais l’affaire ne s’est pas arrêtée là, une affiche est apparue sur les murs de l’école :


« L’Enim est une école d’ingénieurs de l’Etat et respecte les valeurs

fondamentales de la république Française qui sont :

Liberté, Egalité, Fraternité

Dans ce contexte, à l’intérieur de notre école, nous ne pouvons tolérer aucun signe de distinction de religion, de quelle que (sic) nature que ce soit. Dans ces conditions, et en vertu des pouvoirs qui me sont conférés :

LE PORT DU VOILE EST INTERDIT DANS L’ECOLE. »

Problème : aucun pouvoir n’a été « conféré » aux directeurs d’établissement supérieur concernant les signes religieux portés par des étudiants, qui sont considérés comme majeurs. La loi sur le voile n’interdit son port que dans les
établissements du secondaire.

S’ils sont en dehors du champ d’application de la loi sur le voile, les établissements publics d’enseignement supérieur restent évidemment soumis au principe de laïcité (article L. 141-6 du code de l’éducation). Mais dans le supérieur, on considère que les établissements accueillent pour l’essentiel un public adulte.

La Cour européenne des droits de l’homme, le 29 juin 2004, a considéré que l’Université turque pouvait interdire le port du voile. Mais cette mesure est condamnée par plusieurs organisation de défense des droits de l’homme, comme Human Rights Watch.

L’Ufal (Union des familles laïques), en France, s’oppose au principe d’une extension de l’interdiction du voile au supérieur. La philosophe Catherine Kintzler a justifié cette position dans un article de son blog :

« Le seul argument en faveur de cette extension est que les universités sont des établissements d’enseignement public relevant de l’autorité de l’Etat. Or l’Etat est laïque, donc… Cet argument ne fonctionne pas, parce qu’il prouve trop.

En effet, s’il était valide, il faudrait étendre la loi de 2004 à tous les services publics y compris du côté des usagers : il ne faudrait pas se contenter d’interdire le port des signes religieux au personnel (comme c’est fort justement le cas à l’université, bien entendu), il faudrait aussi l’interdire aux personnes se rendant sur les lieux du service -dans les mairies, dans les services publics, au guichet des trésoreries, dans les bureaux de vote, etc.

Or le principe de laïcité s’impose à l’autorité publique elle-même et à ce qui relève de cette autorité, alors que dans l’espace civil, c’est le principe de tolérance qui s’applique : on ne peut pas demander à une religieuse de quitter son habit lorsqu’elle vient faire une déclaration de vol au commissariat de police. »

Le directeur de l’Enim n’a pas répondu à nos demandes d’entretien. « Il ne souhaite vraiment pas faire de cela une polémique », a-t-on expliqué dans son entourage. Au Bureau des élèves, on indique qu’aucun étudiant n’a prévu de porter plainte.

Vu sur: Rue89 le 17/09/2009

La « jungle » de Calais vue du côté anglais.

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 15:04

junglecalais

Traduction de l’article du Daily Telegraph (22/09) :

La « Jungle de Calais » et l’islamisation de la Grande-Bretagne

Il est intéressant de constater que la police française a attendu la fin du Ramadan pour évacuer la jungle de Calais. Cela révèle un détail important concernant la grande majorité des immigrés clandestins qui cherchent à entrer en Grande-Bretagne : ils sont musulmans et pieux.

Notons que la mise à sac de la mosquée a provoqué beaucoup plus de remous que la démolition des abris de fortune. Notons également que les réfugiés ont réaffirmé leur détermination à émigrer en Grande-Bretagne (« Rien ne nous arrêtera ») pratiquement en même temps que leur dévotion à leur lieu de culte.

J’ai été particulièrement frappé par l’un des slogans des manifestants : « Plus de frontières ! Plus de nations ! Plus d’expulsions ! ». C’est en effet dans le monde musulman que les notions de frontières, de nations, sont le mieux transcendées par la religion.

Les manifestants de Calais et ceux qui les soutiennent ne font qu’exploiter une des évolutions sociales les plus marquées de notre époque : la confusion délibérée du concept islamique de l’umma avec les droits de l’homme universels (qui ne sont pas reconnus dans les pays musulmans, justement).

Je serai sûrement taxé d’islamophobie pour mes propos, mais je tiens à être clair sur un point : je ne dis nulle part que les jeunes immigrés sont tous des jihadistes en devenir. Leur discours est peut-être teinté de sentiments anti-occidentaux, mais une fois arrivés à bon port ils se sentiront bientôt chez eux, dans un pays qui leur propose du travail, des allocations, et un séparatisme religieux.

Notre secteur public travaille d’arrache-pied pour faciliter l’installation des ghettos. Cette semaine déjà nous apprenions que les fonctionnaires du Ministère de l’Intérieur s’étaient vus interdire de manger devant leurs collègues musulmans pendant le Ramadan.

De tels privilèges valent bien quelques mois d’attente et, à la longue, la disparition d’un camp de réfugiés ne fera guère pas la moindre différence.

source : fdesouche


Clandestins islamiques de l’ex-« jungle »: le problème déplacé se confirme…

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 14:54

Voir mon post précédent… Ressortez vos mouchoirs et le peu d’argent qu’on vous laisse…

23/09/2009

Les migrants de la « jungle » à Nîmes ?

Une quarantaine de clandestins interpellés mercredi dans la « jungle » de Calais pourraient être transférés vers le centre de rétention administrative de Nîmes indique mercredi Le Midi Libre. Selon les informations du quotidien, des policiers de la police aux frontières affectés au CRA « ont été envoyés hier matin dans le nord de la France pour effectuer la prise en charge de ces personnes en situation irrégulière ».

Source: http://www.lejdd.fr

Immigration clandestine islamique: La « jungle » de Calais n’est plus qu’un terrain vague.

Filed under: immigration,islam — francaisdefrance @ 14:28

Sortez vos mouchoirs et le peu d’argent qu’il vous reste…

(AFP) Calais

De la mosquée de planches et de toile édifiée par les migrants, il ne reste que les grossières fondations posées sur le sable: quelques heures après l’arrestation de ses occupants, la « jungle » de Calais n’est plus qu’un terrain vague livré aux bulldozers.

Matelas moisis, déchets alimentaires répandus sur le sol, linge déchiré: les rares gourbis encore debout témoignaient des conditions de vie misérables des migrants dans la « jungle » où s’était récemment déclarée une épidémie de gale.

Qualifiée par le ministre de « décharge à ciel ouvert » qu’il s’était engagé à fermer d’ici la fin de l’année, la « jungle » a été vidée de ses occupants mardi à l’aube par cinq cents fonctionnaires de police et gendarmes.

« C’est la fin de la loi de la jungle et des passeurs », s’est félicité M. Besson, venu constater mardi après-midi le lancement des travaux de démolition des cahutes du principal campement sauvage de migrants du nord de la France.

Un total de 276 étrangers en situation irrégulière, essentiellement des adolescents et jeunes hommes afghans d’ethnie pachtoune, ont été interpellés lors de cette opération.

Les migrants avaient attendu toute la nuit l’arrivée annoncée des forces de l’ordre, rassemblés autour d’un feu de palettes alimenté par des responsables associatifs et militants altermondialistes.

Alors que plusieurs centaines d’entre eux, probablement près de 600, avaient déserté la « jungle » devant l’imminence d’une intervention policière, les plus jeunes, s’estimant protégés par le statut de mineur étranger isolé, avaient choisi de rester.

« Quitter la jungle? Pour aller où. Les policiers nous retrouveront où qu’on aille », confiait, résigné, Bilal, 18 ans.

A l’arrivée des premiers policiers, de petits groupes de trois à quatre migrants s’étaient précipités sur l’unique point d’eau du camp pour d’ultimes ablutions, tandis que d’autres s’enfonçaient dans une futaie voisine.

Dans un « esprit de paix », les migrants restants ont accueilli les forces de l’ordre derrière des banderoles rédigées en anglais et en pachtoun. « Nous avons besoin d’un abri et de protection. La jungle est notre maison », proclamait l’une d’elles.

Mais quelques responsables associatifs et des activistes altermondialistes de « No Border » ont formé une chaîne humaine entre les CRS et les migrants, provoquant quelques échauffourées.

Puis les militants et la noria de journalistes présents ont été évacués à l’extérieur de la « jungle » pour permettre l’embarquement des migrants dans des bus et leur transfèrement vers le centre de rétention de Coquelles, à quelques kilomètres de là.

Le camp vidé, les « humanitaires » ont fondu en larmes ou crié leur colère devant les caméras de télévision.

Hébétée, Mariam Rachih, une salariée du Secours catholique montrait fièrement un cadre de bois ouvragé sauvé de la mosquée dont M. Besson a assuré que la destruction se ferait « avec dignité, à la main ».

« C’est ce qu’il y avait de plus précieux pour les migrants: une horloge avec une photo de la Mecque, une représentation du Coran et une sourate qui dit que Dieu est le seul, toujours là pour nous guider ».

Ce qu’on ne dit pas, c’est la majeure partie d’immigrés clandestins musulmans sont partis squatter… On a déplacé le problème… Encore une fois.

FDF


Islamisation: La mosquée turque de Roubaix cherche un autre terrain

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 13:01

Les musulmans turcs n’ont qu’à demander au Parti Socialiste de Bayonne comment on fait…

croissant

ROUBAIX / FOSSE-AUX-CHÊNES

22 septembre 2009

Membres du bureau, élus et représentants des autres religions ont partagé vendredi la rupture du jeûne.
Membres du bureau, élus et représentants des autres religions ont partagé vendredi la rupture du jeûne.

La mosquée des Turcs du Nord, située rue Daubenton, veut toujours déménager, mais a abandonné le projet de la rue des Récollets. Ses représentants cherchent un autre terrain pour accueillir les fidèles.



D’après: nordeclair.fr
Depuis quelques années, la communauté turque musulmane du Nord envisage de quitter les locaux de la rue Daubenton, où elle s’est installée il y a une trentaine d’années. « Aujourd’hui, nous comptons près de 630 fidèles, nous sommes à l’étroit, explique Dogan Kacmaz, trésorier et secrétaire de l’association cultuelle et culturelle. Nous avons besoin de 5 à 6 000 m² pour notre projet. » L’an passé, il était question de construire un complexe comprenant plusieurs salles de prières, de classe et des logements rue des Récollets, à l’emplacement des jardins familiaux. Le projet avait été voté et adopté par une majorité des adhérents. Mais l’idée a depuis été abandonnée. « Le terrain est trop petit. Nous en avons retenu deux, trois endroits plus adaptés à notre demande. »
Un projet à l’état « embryonnaire »

//


« Ce projet est encore à l’état embryonnaire, précise M. Alci, vice-président de l’association. Je tiens à remercier le maire pour l’attention qu’il nous porte, alors qu’à Roubaix, de nombreux lieux de culte connaissent en même temps de grands changements. » M. Alci a également souligné le départ, la semaine prochaine, de l’imam, envoyé par la Turquie.
Comme les années précédentes, l’association des Turcs musulmans du Nord a invité les élus et les représentants de Roubaix Espérance et des diverses communautés religieuses à partager un repas de rupture du jeûne vendredi soir. « Il me paraît naturel d’assister à cette manifestation d’amitié , a avancé René Vandierendonck. Je suis un maire laïque à l’écoute des conditions de culte. Nous sommes dans un mandat qui dépasse la question des lieux de culte et qui s’attache au vivre ensemble dans le respect des religions et des choix philosophiques. »

Délation : on peut enfin balancer son voisin par mail/Gizmodo

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 11:36
informations courriel

Chère Police.

Je vous informe, par ce mail, que mon voisin,  Français,  a prononcé les termes « Fumiers d’arabes » quand il en a vu qui mettaient le feu à sa voiture…


Après l’Isère, les habitants de l’Essonne peuvent tester la délation par mail. (confidentialité garantie). Oui comme la grippe A, la délation électronique se propage dans les départements français et il est inutile de s’en laver les mains. Selon Jean-Claude Borel-Garin, directeur départemental de la sécurité publique, cette décision est censée aider la police à être “plus réactive“.

Il a même ajouté à un journaliste de l’AFP : “Pourquoi la police ne pourrait pas recevoir des informations (par courriel ndlr) alors que tout le monde en reçoit ? Il faut vivre avec son temps. Est-ce qu’on aurait dit qu’il ne faut pas que la police utilise le téléphone parce qu’il va y avoir de la délation ?”

Bien vu, sauf que se déplacer au commissariat coûte un peu de temps au délateur et lui demande aussi une certaine réflexion. L’envoi d’un mail, lui, est instantané, il peut être envoyé sous le coup d’une impulsion (littéralement). De plus, qui va trier les infos envoyées ? Qui est formé pour reconnaitre une photo truquée ? En quoi cette forme de délation aide la police à être plus réactive si elle passe plus de temps à démêler le vrai du faux ?

Qu’en pensez-vous ? Est-ce un progrès ? Vous avez la parole.

Et pour réfuter son analogie avec le téléphone, il n’y a pas encore de ligne téléphonique dédiée pour faire de la dénonce que je sache. Et c’est dommage d’ailleurs ! Car je suis certain qu’en Essonne, dès la mise en place d’une ligne spéciale “balance”, le téléphone n’arrêtera pas d’Essoner. [AFP via ITespresso]