Francaisdefrance's Blog

22/09/2009

Comme chez nous! UK: Des chrétiens propriétaires d’un hôtel traînés en justice pour avoir défendu leurs croyances face à une cliente musulmane.

Filed under: immigration,islam,islamisation,musulmans,racisme — francaisdefrance @ 19:43

C’est dans l’Europe entière que les musulmans font jouer les lois favorables à leur invasion de l’Europe…

Chez nous, personne n’est à l’abri d’une sournoiserie de ce genre. Méfiez-vous. « ILS » ont la loi pour eux… La loi Française, bien sûr, qu’ils souhaitent remplacer par leur charia.

Allez faire ce genre d’entourloupe au Maghreb: Là, la charia sera appliquée, que vous soyez Occidentaux ou pas. Surtout si vous êtes Occidentaux…


Un couple de chrétiens s’est vu accuser d’avoir commis un délit après avoir pris part à une conversation, selon eux modérée, sur la religion avec des clients de leur hôtel.

Ben et Sharon Vogelenzang ont été arrêtés après qu’une musulmane fut allée se plaindre à la police d’avoir été offensée par leurs commentaires.

Ils ont été accusés, dans le cadre des lois sur l’ordre public, d’avoir utilisé « des termes menaçants, injurieux ou insultants » constituant des  circonstances « religieuses aggravantes ».


Le couple, dont le procès doit avoir lieu en décembre, peut encourir une amende maximum de 5 000 livres et avoir un casier judiciaire s’ils sont condamnés.

Bien que les faits soient sujets à controverse,  le couple se serait vu critiquer sur ses convictions chrétiennes au cours de la conversation.

Ils auraient alors laissé entendre que Mahomet, le fondateur de l’islam, était un chef de guerre et que la tenue musulmane traditionnelle des femmes était une forme d’asservissement.

Ils nient, cependant, que leurs commentaires aient été menaçants et soutiennent qu’ils avaient tout à fait le droit de défendre leurs convictions et de les expliquer.


Selon Mme Vogelenzang, 54 ans, qui dirige l’hôtel Bounty House près du champ de course d’Aintree à Liverpool avec son mari Ben, 53 ans, depuis 6 ans, « rien de tel ne nous est jamais arrivé auparavant. Nous sommes complètement sous le choc ».

Elle ajoute que cet épisode a fait du tort à leur établissement, qu’ils ont été contraints de licencier du personnel et de  gérer cet hôtel de 9 chambres tout seuls, ce qui les a épuisés.

Selon nos sources, un certain nombre de clients de cet hôtel, qui facture 92 livres la nuit pour une chambre a deux, étaient en train de prendre leur petit déjeuner dans le restaurant le 20 mars lorsque des commentaires furent faits au sujet de la religion.

L’une des personnes impliquées était la femme musulmane, qui séjournait à l’hôtel tandis qu’elle recevait des soins a un hôpital voisin.

Le couple, qui est membre de la Bootle Christian Fellowship, et leur avocat, David Whiting, ont déclaré ne pas pouvoir discuter du contenu de la conversation pour des raisons légales. Mais le groupe de pression indépendant, le Christian Institute, qui a vu et les dossiers de poursuite et les documents de la défense à la cour, soutient leur défense.

Pour M. Whiting, qui l’an dernier défendit avec succès le prêcheur public Anthony Rollins à Birmingham, « il y a controverse quant aux faits concernant ces allégations, mais Ben et Sharon n’acceptent pas l’idée qu’ils aient été menaçants ou injurieux ».

Ce sont des chrétiens fervents et l’argument de la défense est qu’ils avaient entièrement le droit de défendre leurs convictions religieuses devant des gens qui n’ont pas les mêmes points de vue .

A la suite de cet incident, le couple s’était rendu volontairement au commissariat de police de la rue Ste Anne à Liverpool, où ils furent interrogés.

En juillet ils furent arrêtés et accusés d’après la section 5 de la loi sur l’ordre public de 1986 et la section 31 (1) (c) et (5) du de la loi de 1998 sur le crime et le désordre.

Ils ont brièvement comparu devant les magistrats de la cour de Liverpool vendredi pour connaître la date de leur comparution devant les magistrats, et ont été libérés sous caution à la condition de n’approcher aucun des témoins devant assister à ce procès.

L’utilisation par la police de la loi sur l’ordre public pour arrêter des gens en raison de commentaires offensants a consterné un certain nombre de juristes qui disent que la loi a été passée pour traiter des infractions à l’ordre public dans les rues.

Neil Addison, un avocat criminel réputé et expert en loi religieuse, a déclaré : « le but de la loi sur l’ordre public est d’empêcher le désordre, mais je me sens très inquiet de ce que la police puisse en faire usage simplement car quelqu’un s’estime offensé. »

Elle devrait être utilisée quand il y a violence, attitude menaçante ou insulte personnelle gratuite. Elle ne devrait jamais être utilisée lorsqu’il s’agit d’une conversation personnelle ou d’un débat dans lesquels des points de vue s’expriment fermement.

« Si quelqu’un prend part à une discussion et n’aime pas ce qu’il entend, il peut toujours s’en aller ».

Il ajouta que la police avait l’obligation légale, d’après la loi sur les droits humains, de défendre la liberté d’expression, et qu’il pensait qu’elle l’avait oublié.

Source : Daily Mail

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :