Francaisdefrance's Blog

18/09/2009

Finance islamique : BFM ouvre le débat.

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 20:01
18 septembre 2009

En dehors des articles publiés par Le Point et Bakchich, les grands sites d’information ignorent pour l’instant le projet de loi voté hier par le Parlement français.

Rappelons que cette loi devrait introduire des dispositions compatibles avec la Charia (loi islamique) dans le Code civil français afin d’attirer des capitaux du Golfe arabo-persique dans notre système financier (120 milliards d’euros dans les dix ans à venir selon une étude).

Violation de la laïcité, péril communautariste ou simple opportunisme économique ? Ouvrons le débat…

l’audio 9 minutes et 27 secondes est sur http://www.fdesouche.com/articles/66968

Besançon/Planoise: Cinq mises en examen après une émeute contre la police.

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 19:58

Pour info: Planoise est un « quartier » chaud, très chaud, peuplé essentiellement de « chances pour la France »…

le 18.09.2009

Un banal contrôle de police, mardi soir, dans le quartier de Planoise a suffi à mettre le feu aux poudres. Vers 17 h 15, place Cassin, un adolescent de 14 ans a donné un coup de poing au policier de la brigade canine qui venait de le prendre énergiquement par le bras. Le policier et son collègue, puis les renforts arrivés à la rescousse se sont retrouvés assaillis de toutes parts, menacés, voire frappés par des dizaines de personnes. Deux jeunes mineurs ont finalement été interpellés et placés en garde à vue. Trois femmes dont la mère de l’un d’eux qui venaient protester au commissariat et qui ont injurié la police ont également été appréhendées. Ils ont tous été présentés au parquet de Besançon dans l’après-midi puis au juge d’instruction qui s’efforcera d’identifier les autres protagonistes de cette scène d’émeute pour le moins incompréhensible.

Tout commence peu après 17 heures, Place Cassin, secteur sensible du quartier de Planoise. Le commissariat aurait reçu à 17 h 10 un appel téléphonique d’une femme signalant une bagarre avec un couteau à proximité d’une 607 en stationnement. La patrouille de la brigade canine qui est à proximité s’y rend aussitôt. Pas de rixe à l’horizon mais un jeune, déjà connu de la police malgré ses 14 ans, qui se trouve près de la Peugeot indiquée. Un fonctionnaire lui demande s’il a vu quelque chose. Le garçon lui répond sèchement « fait pas ch…, c’est ramadan ». Réplique immédiate du fonctionnaire qui le saisit énergiquement par le bras. A cet instant, tout bascule dans une violence stupéfiante. L’adolescent sursaute et donne un violent coup de poing au visage du policier avant de se déchaîner, en proie à une fureur impressionnante. D’autres jeunes s’approchent et s’en mêlent. Le collègue de la victime alerte les renforts qui font diligence. Mais sur la place la confrontation tourne à l’émeute. Des dizaines d’adolescents, des hommes et même des femmes prennent les forces de l’ordre à partie. Des gifles claquent, des boites de boisson, pleines, volent sur la police qui fini par quitter les lieux non sans avoir interpellé le garçon à l’origine de tout. Un de ses complices, âgé de 16 ans, sera également arrêté dans la foulée. Bilan de la tentative d’interpellation, un policier sérieusement touché avec un doigt cassé, des points de suture et un arrêt de travail de 30 jours, deux autres plus légèrement touchés. Lorsque la mère du garçon et deux amies, particulièrement remontées, font irruption peu après dans le commissariat c’est pour exiger la remise en liberté des deux adolescents et proférer des injures contre la police en général. Décision est prise de les placer également en garde à vue. Hier le parquet de Besançon a décidé d’ouvrir une information judiciaire contre ces 5 personnes mais également contre d’autres en cours d’identification qui ont participé à la rébellion et aux violences sur la police.

Les deux jeunes, déjà connus de la justice, ont été mis en examen pour « violences en réunion sur dépositaire de l’autorité publique » Le parquet a requit le placement de l’un d’eux en détention ou en centre éducatif fermé et le placement sous contrôle judiciaire de l’autre. Les trois femmes qui devaient aussi être placées sous contrôle judiciaire répondront de « provocation à la rébellion et outrages » .

vu sur http://www.leprogres.fr/fr/region/le-jura/jura/article/1987812,181/Cinq-mises-en-examen-apres-une-emeute-contre-la-police.html

Racisme: Fête de l’Huma : Des déguisements qui n’ont pas fait rire tout le monde.

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 13:30
Vendredi 18 Septembre 2009

Selon le journal Le Figaro : “des masques portant la mention “Etat d’Israël, Etat criminel” ont circulaient dans la fête de l’Humanité.
L’humour “révolutionnaire”ne connaît aucune limite.

Des “militants” du PCF sont donc fiers de se ballader actuellement dans la fête de l’Humanité avec des masques anti-grippe A portant des slogans anti-Israël.

Madjid Messaoudene, conseiller municipal PCF de Saint-Denis” est fier de cette trouvaille.Les instigateurs de cette idée ne l’ont pas fait intentionnellement mais le résulat est là : porter des masques pour dénoncer l’Etat terroriste qui continue à persécuter la Palestine et notamment Gaza qui reste une prison à ciel ouvert sous embargo.

Ces militants PCF ont vendu  des masques de protection d’un genre particulier samedi à la Fête de l’Humanité pour “tourner en dérision la psychose de la grippe A” et proclamer en même temps des slogans anti-Israël.

Au stand de Saint-Denis, des masques de protection blancs étaient vendus 1 euro pièce avec un autocollant à poser au niveau de la bouche. Les slogans les mieux vendus étaient “Allergique à Sarkozy”, “UMP, un monde pourri” et “Etat d’Israël, Etat criminel”, a indiqué Madjid Messaoudene, conseiller municipal PCF de Saint-Denis, qui affirme avoir vendu 200 à 250 masques depuis vendredi.

“On s’est dit qu’avec ces masques on pouvait se protéger de la connerie, du gouvernement, des propos racistes d’Hortefeux… d’un peu tout”, a ajouté M. Messaoudene. “C’est vraiment pour tourner en dérision la psychose dans laquelle ils sont en train d’essayer de nous faire plonger avec la grippe A”. “La Palestine est un peu à l’honneur”, ajoute-t-il pour expliquer le succès du troisième slogan. Un tee-shirt faisait aussi des ravages dans les allées bondées du Parc de la Courneuve: “Stoppons la grippe capitAliste” en blanc sur fond rouge, avec un “A” majuscule”

Les réactions des Pro-Israel

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme (BNVCA) et les Conseils de communautés juives de Seine-Saint-Denis ont dénoncé aujourd’hui la vente, ce week-end lors de la fête de l’Humanité, de masques de protection avec la mention « Etat d’Israël Etat criminel ».

Dans un communiqué, les signataires condamnent « l’initiative prise à la fête de l’Humanité par le PCF et plus particulièrement par la section de la ville de Saint-Denis sur le stand de laquelle un conseiller municipal vendait des masques anti grippe H1N1 » avec la mention « Etat d’Israël, Etat criminel ».

Ce type d’initiative est « de nature à pousser à l’acte antijuif », poursuit le texte qui rappelle « que c’est après la manifestation contre Israël organisée place de l’Hôtel de Ville de Saint Denis dont nous avions demandés l’interdiction que neuf cocktails Molotov ont été lancés contre la synagogue de cette commune ».

Les signataires demandent qu’à « la suite de cette affaire qui va échauffer certains esprits, des mesures de sécurité plus importantes soient prises aux abords des lieux de cultes notamment durant les fêtes solennelles du Jour de l’An Juif et du Grand Pardon ».
Ils demandent aussi au ministre de l’Intérieur « d’user de son autorité pour que les élus de la République et notamment ceux du PCF cessent d’abuser de leur mandat pour accuser et insulter l’Etat Juif en incitant à la haine d’Israël qui comme nous l’avons vérifié depuis l’an 2000 pousse à l’acte antijuif ».

http://www.islamenfrance.fr

Grande mosquée de Toulouse (bis).

Filed under: islam,mosquée,musulmans — francaisdefrance @ 13:17

17.09.2009

La Grande Mosquée de Toulouse, ou la colonisation algérienne

empalot_emplacement26mar07s.jpg

Fin 2010, ce qui est présenté comme la prochaine « plus grande mosquée de France »  sera finalisée. 4 niveaux et un minaret de 22 m avec dôme en béton armé de 8 m de diamètre (1100 m3 de béton). L’endroit comportera comme de coutume des salles de classes pour enseigner la Charia et l’arabe.

Lire l’ article de La Dépêche :

Religion. A Empalot, la Grande Mosquée de Toulouse sera la plus grande mosquée de France.

L’association CDC qui gère le projet parait être fachée avec la langue française, et pense utile de préciser que ses membres dont les pays d’origine sont étrangers, ne menaçeront pas la France.

Extrait  :

«  Parmi nos principes

1. Le respect de l’indépendance des lieux de culte et le travail d’information en général dans le respect des tendances qui coexistent dur le terrain et les courants modérés avec toutes ses différences.
2. La conservation de notre spécificité culturelle et civilisationnelle ne nous empêche pas d’adopter le dialogue comme outil et méthode avec autrui.
3. Nous somme convaincus que nous sommes tous responsables de la mauvaise image de l’islam et nous nous devons de montrer les vraies valeurs de l’Islam par le travail concrêt. Ceci est un devoir envers notre propre religions et envers les sages et les compréhensifs de notre société d’accueil.
4. Le lieu de culte est le terrain de la dissolution de tous les conflits raciaux et nationaux et non le lieu de l’aiguisement de ses conflits et leur aggravation et récupération.
5. Nous n’acceptons pas que le lieu de culte soit une source de soupçon qui menacerait la sécurité du pays au nous vivons ni celle de nos pays d’origine.  « 

Le 28 avril 2005 le maire UMP de Toulouse posait la première pierre avec le ministre algérien des Affaires religieuses, qui a contribué à adopter une législation anti-chrétienne dans son pays !

1p_pose.jpg
1p_jean_luc_moudenc.jpg

1p_algerie.jpg
Bouabdallah Ghlamallah, ministre algérien des Affaires religieuses , est de toutes les inaugurations : Tours, Istres, Fourquières les Lens…soit la meilleure preuve que chaque mosquée construite en terre de France est étrangère et maintient les immigrés dans une identité inassimilable.
Lire un historique de la mosquée sur ce site

extraits:

Nous sommes en janvier 2003, Douste Blazy organise une réception au Capitole afin de discuter du projet, et a invité à cette fin Dalil Boubaker et Mohamed Tataït, l’imam :

« Agé de quarante ans, Mohamed Tataït n’a pas l’habitude qu’on lui refuse quelque chose, il est né en Algérie au sein d’une grande famille de muftis. Diplômé de la prestigieuse Al Azhar du Caire en Egypte, auteur de plusieurs ouvrages théologiques. « Incontestablement un vrai savant de l’Islam, dont on ne discute pas l’autorité » explique l’un de ses proches. En 1985, il est détaché en France par le ministère algérien des affaires religieuses et prend son premier poste d’imam itinérant à la Grande mosquée de Paris, dirigée par
l’incontournable
Dalil Boubakeur. Puis il est envoyé successivement à Strasbourg, Annecy,Marseille, pour se poser à Toulouse en 1991. »

« Officieusement, l’imam d’Empalot « inquiète un peu » les responsables préfectoraux et municipaux chargés du dossier, en l’occurrence Jean-Luc Moudenc: l’homme, malgré quinze ans passés en France, ne s’exprime qu’en arabe et en présence d’un traducteur. D’autre part, on ne connaît ni l’origine ni la gestion des fonds collectés ayant permis l’achat du terrain de Pech David par le Cercle du Dialogue Civilisationnel, l’association qu’il préside. Mohamed Tataït se tourne alors vers son ancien mentor, Dalil Boubakeur, qui organise la réunion au sommet dans le salon rouge du Capitole. »

Lire tout le dossier

Lire notre article sur le sort des Chrétiens en Algérie

Source: http://tinyurl.com/nqldee

Invasion islamique. Toulouse: Le 3e étage de la mosquée donné en gage aux artisans.

Filed under: islam,mosquée,musulmans — francaisdefrance @ 13:06
17/09/2009

A Empalot, la Grande Mosquée de Toulouse sera la plus grande mosquée de France.

Mohamed Tataï compte sur les dons récoltés la nuit dernière à l'occasion de la nuit du destin qui marque la fin du 27e jour de Ramadan, pour engranger de nouveaux fonds. Photo DDM, NSA.
Mohamed Tataï compte sur les dons récoltés la nuit dernière à l’occasion de la nuit du destin qui marque la fin du 27e jour de Ramadan, pour engranger de nouveaux fonds. Photo DDM, NSA.

Pour Mohamed Tataï, la cause est entendue, la mosquée d’Empalot s’appellera bien la Grande Mosquée de Toulouse. L’Imam du quartier qui dirige depuis 2005 la construction de l’édifice pour le compte de l’Association culturelle du cercle du dialogue civilisationnel juge que le nom de Grande Mosquée de Toulouse qui lui a longtemps été refusé par l’ancienne équipe municipale s’impose de lui-même de par les dimensions du bâtiment. Fort de ses 2160 m2 répartis sur trois étages, l’édifice « aura des salles de prières qui seront plus grandes que celles de la Grande Mosquée de Paris ou de la mosquée de Lyon ». Sur le calendrier des travaux, l’Imam d’Empalot s’en remet prudemment à Dieu pour tenir les délais d’une ouverture d’abord programmée pour fin 2008 et qui pourrait n’intervenir que fin 2010. Car depuis le début, la construction avance au rythme des dons des quelques 2 500 fidèles du quartier.

3.5 millions d’euros

Coût total de l’opération : 3,5 millions d’euros essentiellement émis (NDLR: ils sont riches, les musulmans…) par les Musulmans d’Empalot.

Conformément à la tradition du don aux œuvres du habous – l’équivalent musulman des biens du clergé – les fidèles ont d’abord acheté des parts de la mosquée vendues en fragments 0,25, 0,50 ou 1 m2 qui ont servi à compléter le financement des 1,7 million d’euros de l’achat du terrain et de la réalisation du gros œuvre, payés par ailleurs par une opération immobilière et un emprunt de 180 000 €. Reste maintenant 861 800 € à trouver pour payer la deuxième tranche des travaux selon un mode de financement plutôt original. Les entreprises qui ont accepté d’intervenir devraient en effet être payées en deux temps et sur trois ans. D’abord 150 000 € versés en trois tranches de 50 000 € au début, au milieu et à la fin des travaux, puis un échelonnement sur trente mois du solde. Seule difficulté, « nous disposons actuellement de 150 000 € de départ et de quatre traites mensuelles d’avance. Les vingt-six suivantes seront constituées au fur et à mesure par les dons des fidèles », explique Mohamed Tataï. Mais les entrepreneurs demandent des garanties avant de s’engager sur des promesses de dons. « Elles leurs seront finalement fournies par l’hypothèque du 3e étage de la mosquée en cours de construction », explique Mohamed Tataï qui poursuit, « des particuliers nous avaient d’abord proposé d’hypothéquer leurs magasins ou leurs maisons. Mais nous avons choisi le principe de l’hypothèque d’une partie de ma mosquée qui, sans être idéal, permet de répartir la responsabilité sur l’ensemble de la communauté. »

Source: http://www.ladepeche.fr/article/2009/09/17/674273-Le-3e-etage-de-la-mosquee-donne-en-gage-aux-artisans.html

Et dire que  nos églises Chrétiennes s’effondrent…