Francaisdefrance's Blog

05/09/2009

Droit de vote des étrangers : un retour annoncé pour l’automne.

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 00:30

Le 1er septembre, le ministre socialo-sarkozyste de l’immigration et de l’identité (sic), Eric Besson est clairement exprimé sur le site du Figaro en faveur du droit de vote des immigrés en proposant de relancer le débat.

Comme si l’UMPS s’était donné le mot dans une offensive concertée, le président PS du conseil général de Côte d’Armor avait lancé le sujet exactement au même moment lors de l’université d’été du PS. Le 18 août 2009, en « bonne dame patronnesse qui tricote ses pulls en couloir caca d’oie pour reconnaître ses pauvres à elle », Christine Boutin avait réitéré sa position sur le sujet.

Les égouts idéologiques débordent…

On le sent, tellement ça sent mauvais. Les égouts idéologiques débordent à l’approche de la réforme territoriale. D’autant qu’on le sait Nicolas Sarkozy qui décide de tout, qui impose tout même ses plus folles lubies, y est résolument favorable.

A plusieurs reprises, le président de la république de France s’était prononcé sans ambigüité pour l’octroi du droit de vote aux étrangers pour les élections. En 2001, il écrivait dans son livre « Libre » : « J’avoue ne pas être outrageusement choqué par la perspective de voir des étrangers, y compris non communautaires, voter pour les scrutins cantonaux et municipaux. »

Il récidivait dans Le Monde du 25 octobre 2005 : « A titre personnel, je considère qu’il ne serait pas anormal qu’un étranger en situation régulière, qui travaille, paie des impôts et réside depuis au moins dix ans en France, puisse voter aux élections municipales ».

Le 12 avril 2007, il en remettait une couche dans Libération: « A titre personnel, je suis pour. Mais c’est une idée qui, aujourd’hui, cristallise les passions, raidit les positions. »

Conscient qu’il faut y aller en douceur, Xavier Bertrand est immédiatement monté en ligne pour clamer qu’il n’était pas favorable au droit de vote des immigrés… mais ajouta-t-il, discrètement « sauf en cas de réciprocité ». Il est vraisemblable que le lectorat du Figaro, gras et perclus de certitudes bourgeoises, n’aura pas perçu la finesse politicienne du propos.

Assurément, la créature aux ordres de l’Elysée, Eric Besson, agit en éclaireur.

Les nationaux savent désormais sur quel front va s’opérer l’offensive de l’automne.

source : altermedia

Laissez un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :