Francaisdefrance's Blog

05/09/2009

Kadhafi, grand ami de la France, a célébré ses 40 ans de règne…

Filed under: islam,musulmans — francaisdefrance @ 16:31

40 ans kadhafi

Un grand spectacle laser a fait partie de la cérémonie. Les « pendus » sont des acteurs… Pour l’instant. Ca réchauffe le coeur que la France ait des amis comme Kadhafi.

« Toutes les places sont pour eux »!

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 11:37

4 septembre 2009

Extrait de Cdans l’air du 2 septembre 2009
Il ne fait plus bon s’appeler Martin Dupont en France
. Noter une contradiction : il est bien précisé en début de reportage que les élèves présentés ont été choisis sur critères sociaux. Fadela Amara, interrogée en fin de vidéo, se cache elle aussi derrière cet argument, et évoque la situation des enfants d’ouvriers. Elle déclare cependant, pratiquement dans la même phrase, qu‘ « il faut créer les conditions de l’émergence d’une élite des quartiers populaires pour tirer tout le monde vers le haut« . Les élites ‘gauloises’ existant déjà, c’est bien, au moins en partie, sur la base de critères ethniques que s’effectue l’opération présentée dans ces images:

http://www.youtube.com/watch?v=8XJHdyyTrPo

Rappel d’un programme clairement affiché :
«Je me battrais pour faire en sorte qu’émerge de ces quartiers là (les banlieues) l’élite de demain qui va prendre en charge le destin de notre™ pays.»
Fadela Amara (source : revoir la vidéo Fadela Amara l’auvergnate)

Source: fdesouche

Le ramadan à Marseille: en bonne et due forme, gains financiers assurés.

Filed under: islam,musulmans,ramadan — francaisdefrance @ 00:34

VIDEO:
Le ramadan à Marseille

Droit de vote des étrangers : un retour annoncé pour l’automne.

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 00:30

Le 1er septembre, le ministre socialo-sarkozyste de l’immigration et de l’identité (sic), Eric Besson est clairement exprimé sur le site du Figaro en faveur du droit de vote des immigrés en proposant de relancer le débat.

Comme si l’UMPS s’était donné le mot dans une offensive concertée, le président PS du conseil général de Côte d’Armor avait lancé le sujet exactement au même moment lors de l’université d’été du PS. Le 18 août 2009, en « bonne dame patronnesse qui tricote ses pulls en couloir caca d’oie pour reconnaître ses pauvres à elle », Christine Boutin avait réitéré sa position sur le sujet.

Les égouts idéologiques débordent…

On le sent, tellement ça sent mauvais. Les égouts idéologiques débordent à l’approche de la réforme territoriale. D’autant qu’on le sait Nicolas Sarkozy qui décide de tout, qui impose tout même ses plus folles lubies, y est résolument favorable.

A plusieurs reprises, le président de la république de France s’était prononcé sans ambigüité pour l’octroi du droit de vote aux étrangers pour les élections. En 2001, il écrivait dans son livre « Libre » : « J’avoue ne pas être outrageusement choqué par la perspective de voir des étrangers, y compris non communautaires, voter pour les scrutins cantonaux et municipaux. »

Il récidivait dans Le Monde du 25 octobre 2005 : « A titre personnel, je considère qu’il ne serait pas anormal qu’un étranger en situation régulière, qui travaille, paie des impôts et réside depuis au moins dix ans en France, puisse voter aux élections municipales ».

Le 12 avril 2007, il en remettait une couche dans Libération: « A titre personnel, je suis pour. Mais c’est une idée qui, aujourd’hui, cristallise les passions, raidit les positions. »

Conscient qu’il faut y aller en douceur, Xavier Bertrand est immédiatement monté en ligne pour clamer qu’il n’était pas favorable au droit de vote des immigrés… mais ajouta-t-il, discrètement « sauf en cas de réciprocité ». Il est vraisemblable que le lectorat du Figaro, gras et perclus de certitudes bourgeoises, n’aura pas perçu la finesse politicienne du propos.

Assurément, la créature aux ordres de l’Elysée, Eric Besson, agit en éclaireur.

Les nationaux savent désormais sur quel front va s’opérer l’offensive de l’automne.

source : altermedia

Sarcelles, emblème du génocide par substitution…

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 00:27

VIDEO:
Sarcelles, emblème du génocide par substitution

Comme là-bas, dis! Le traité de Lisbonne autorise la peine de mort!

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 00:23
02 sept 2009

L’Union Européenne a décidé de réintroduire la peine de mort pour les insurgés (nous devenons tous des « insurgés »). Vous ne le croyez pas ? Les médias ne vous l’ont pas appris ? Alors asseyez-vous et attachez vos ceintures.

peine de mort2

Tous les Etats membres de l’Union européenne ont aboli la peine de mort. Lors d’émeutes, c’est la prison qui est la pire sanction qui attend les insurgés. Or le Traité de Lisbonne admet de nouveau la peine de mort pour les insurgés au sein de l’Union européenne. A la suite de la crise économique, elle s’attend à de graves troubles dans beaucoup d’Etats membres. C’est pourquoi elle tient à ce que le Traité de Lisbonne entre en vigueur le plus rapidement possible.

En juin 2008, les Irlandais l’ont refusé et bloqué ainsi son entrée en vigueur. Il vise à étendre considérablement le pouvoir des 27 commissaires de l’Union européenne, à mettre en place un président puissant, à réduire à l’état de vestiges les lois nationales des Etats membres et à rendre possible la peine de mort dans certains cas. L’entrée en vigueur du Traité permet explicitement de «réprimer [si nécessaire], conformément à la loi, une émeute ou une insurrection». La peine de mort pourra être prononcée dans l’UE pour sanctionner «des actes commis en temps de guerre ou de danger imminent de guerre». Cela a été précisé en petits caractères dans le Bulletin officiel de l’Union européenne du 14 décembre 2007 et dans les commentaires à propos de la Charte des droits fondamentaux qui aurait force de loi si le Traité entrait en vigueur. Il semble que personne n’ait lu ce passage car l’article 2 («droit à la vie») de la nouvelle Charte des droits fondamentaux dispose que «nul ne peut être condamné à la peine de mort ni exécuté.» Cela paraît incontestable, mais dans un passage en petits caractères on trouve les exceptions:

«La mort n’est pas considérée comme infligée en violation de cet article dans les cas où elle résulterait d’un recours à la force rendu absolument nécessaire:

a)    pour assurer la défense de toute personne contre la violence illégale;
b)    pour effectuer une arrestation régulière ou pour empêcher l’évasion d’une personne régulièrement détenue;
c)    pour réprimer, conformément à la loi, une émeute ou une insurrection.
»

C’est ainsi que l’abolition de la peine de mort est relativisée et invalidée. Selon l’alinéa c), il sera donc possible dans l’UE, malgré l’interdiction officielle de la peine de mort, d’y recourir pour «réprimer, conformément à la loi, une émeute ou une insurrection». Le saviez-vous? Le Bundestag allemand a voté en avril 2008, à une majorité de deux tiers, avec les voix de la CDU, du SPD, du FDP et des Verts, pour l’abandon de la souveraineté en faveur de l’UE, le Traité de Lisbonne et la réintroduction de la peine de mort pour des insurgés qui y est inscrite. La chancelière Angela Merkel a salué le Traité comme étant un «grand projet».

Avec l’entrée en vigueur du Traité de Lisbonne, le gouvernement de l’UE devient un gouvernement central puissant, comme celui de l’ex-Union soviétique. Les différentes républiques perdront beaucoup de leur importance et devront renoncer à leurs intérêts individuels pour le bien de l’Empire. Les Irlandais qui, contrairement aux Allemands, avaient été consultés par référendum sur le Traité et l’abandon de leur souveraineté qu’il impliquait l’avaient rejeté en juin 2008 également à cause du retour de la peine de mort. A l’automne 2009, il y aura en Irlande une seconde tentative. Pour que tout marche comme prévu, les 27 commissaires européens se sont mis d’accord en secret, le 18 mars, à Bruxelles, sur le fait de modifier plusieurs lois irlandaises avant le référendum. Ainsi l’UE a mené en Irlande, en dépit de l’interdiction de la propagande politique dans les médias étatiques, une campagne politique en faveur du oui au Traité de Lisbonne, campagne financée avec l’argent des contribuables européens.

Afin que les Irlandais votent «correctement» lors du second référendum, cet automne, les 27 pays de l’UE se sont mis d’accord, le 18 mars à Bruxelles, pour aller à la pêche aux voix. Par exemple, les évêques qui prêchent dans les églises en faveur du Traité de Lisbonne, et donc de l’abandon de la souveraineté irlandaise, recevront de l’argent provenant des caisses de l’UE. En tête de la campagne figure la direction du Parlement européen. Elle a même annoncé publiquement qu’elle voulait que le «non» irlandais soit corrigé le plus vite possible, même au moyen de pressions directes exercées sur les évêques irlandais. De nombreux commissaires de l’UE ont estimé que c’était probablement un peu trop audacieux et ils se sont mis d’accord pour acheter des votes en secret.

Extrait de:
Udo Ulfkotte, «Vorsicht Bürgerkrieg!
Was lange gärt, wird endlich Wut.»
pp. 361-363. Kopp Verlag, 2009
(Traduction Horizons et débats)
ISBN 978-3-938516-94-2

C’est est trop! Un 30e soldat français tué en Afghanistan.

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 00:18

Sarkö va y aller de sa larme mais sait’ il que c’est lui qui l’a envoyé se faire tuer?


Un soldat français a trouvé la mort vendredi matin en Afghanistan et neuf autres ont été blessés, dont plusieurs très grièvement, dans l’attaque de leur véhicule de patrouille par un engin explosif, a annoncé l’Elysée.La victime était un caporal du 3e régiment d’infanterie de marine de Vannes (Morbihan), une unité qui avait déjà perdu un soldat lors d’un accrochage le 1er août dernier, indique la présidence dans un communiqué.

Il est le 30e soldat français à trouver la mort en Afghanistan depuis 2001, Paris ayant dépêché 2.900 militaires dans le pays.

L’attaque s’est produite au nord de Kaboul, entre les bases de Nijrab et Bagram.

Selon Christophe Prazuck, porte-parole de l’état-major des armées, quatre blessés sont dans un état grave.

“L’incident s’est déroulé à 07h00, heure afghane. Un engin explosif improvisé, un piège explosif, a explosé sous un camion blindé français, un VAB, touchant quasiment tous les occupants de ce véhicule“, a-t-il dit sir i-Télé.

“Ce sont des militaires qui travaillent dans la province de Kapisa, au nord-ouest de Kaboul et ils étaient tous issus du 3e régiment d’infanterie de marine Vannes”, a-t-il ajouté.

Source: Le Monde