Francaisdefrance's Blog

30/08/2009

Emeutes : le gouvernement s’inquiéterait; non, pas vrai !!!

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 20:33
Tags: ,

515

29 août 2009

Rien que pour les 7 derniers jours, des incidents sérieux ont été signalés à Saint-Dizier en Haute-Marne (guet-apens contre des policiers), à Marseille dans les Bouches-du-Rhône (une centaine d’habitants se sont violemment opposés à une interpellation), à Villiers-sur-Marne dans le Val-de-Marne (échauffourées après une arrestation) et à Amiens dans la Somme (patrouille caillassée). Des épisodes qualifiés de « routiniers«  par les observateurs, mais qui témoignent de la fracture, au quotidien, entre les forces de sécurité et les habitants des quartiers, surtout les plus jeunes.

Depuis le début de l’année, les indicateurs restent bloqués au rouge. Tremblay-en-France (Seine-Saint-Denis) a connu une nuit d’émeute, fin juin, avec l’usage de plusieurs dizaines de feux d’artifice contre les policiers. La ville de Firminy (Loire) a subi trois nuits de violences, en juillet, après le décès d’un homme en garde à vue. Bagnolet (Seine-Saint-Denis) s’est embrasé après le décès d’un jeune poursuivi par une voiture de police le 9 août. Une dizaine de policiers ont été blessés par des tirs de grenaille aux Mureaux en mars, tandis que des fonctionnaires étaient visés par des tirs d’arme de guerre à La Courneuve en mai. D’autres villes restent sous tension permanente, comme Corbeil-Essonnes (Essonne), Montfermeil (Seine-Saint-Denis) ou Villiers-le-Bel (Val-d’Oise).

Les violences contre les personnes dépositaires de l’autorité (notamment les policiers et les gendarmes mais aussi les élus) ont atteint un chiffre record en 2008 avec 26 177 actes recensés, soit une hausse de 12% par rapport à 2005, pourtant considérée comme une année « exceptionnelle » à cause des trois semaines d’émeutes. En Seine-Saint-Denis, ces violences ont augmenté de 30% sur la même période. Dans l’Essonne, elles ont flambé de 31,4 %.

Bienvenue en France.

source : Le Salon Beige

Les vacances de M Hulot sont finies…

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 20:26
rentrée
29 août 2009

On appelle ça une rentrée quand vient la fin du mois d’août. Sauf que personne, à vrai dire, n’est sorti. Les socialistes se réunissent à Espoir City dans l’attente de lendemains qui chantent et, en face, chez les libéraux, c’est le chef qui est rentré et le troupeau a regagné la bergerie.

Illico, le chef a mis en place une commission pour réfléchir sur le grand emprunt à venir et qui est conduite par l’association de deux frénétiques qui s’ennuient dans la vie depuis qu’ils sont passés à côté de leur destin, Michel Rocard d’un côté et Alain Juppé de l’autre.

Rappelons pour la petite histoire que les deux baltringues cités plus haut ont un passé chargé en matière de conneries. Rocard a passé son temps à inventer des impôts – et la dernière en date est la surréaliste taxe carbone que nous serons certainement les seuls à payer sur cette planète -, quant à Juppé,  il était à peine Premier ministre qu’il enchaînait les bourdes les unes aux autres allant jusqu’à se mettre à dos sa propre majorité. La dissolution est venue sonner la fin de partie et il était temps, plus personne ne supportait l’arrogance du « meilleur d’entre nous ».  Cela dit, ni l’un ni l’autre ne déparent dans la ménagerie Sarko-bouglionesque.

La question demeure entière de savoir si cet emprunt est bien opportun ?  Je n’en ai pas le sentiment.

D’abord parce que l’Etat a perdu une bonne occasion de faire une bonne action en se portant actionnaire des banques auxquelles il a prêté l’argent des travailleurs. L’Etat aurait ainsi, dans le contexte actuelle, récupéré des bonus et surveillé leur politique monétaire. Au lieu de cela, l’Etat a prêté sans garanties. On est donc en droit de se poser des questions sur le réel pouvoir d’un Sarkozy qui terrorise tout le monde, gauche incluse.

La mise en place de ce comité Théodule sur un emprunt encore à venir nous laisse perplexe. Pour plusieurs raisons. `

S’il ne s’agit pas de sortir du système capitaliste (car on peut être capitaliste dans un système autarcique), il s’agit néanmoins de se mettre à l’abri de ses dérives financières et spéculatives qui frisent l’escroquerie.  Sarko en a-t-il la volonté et les capacités ? Il ne nous semble pas, par ailleurs, que dans cette Europe des Tartuffe qui siège à Bruxelles se soit également manifesté une farouche volonté de réforme.

Ensuite, Sarkozy ne semble nullement décidé à prendre ses distances avec l’Amérique tout en s’attachant à promouvoir une politique européenne qui ne peut avoir pour axe qu’un rapprochement avec Moscou. Nos rapports sont tendus avec l’Allemagne, ce qui favorise le dialogue de celle-ci avec nos ennemis héréditaires, les Anglais. Ces mêmes Anglais dont nous savons pertinemment qu’ils n’ont aucun désir d’Europe. Partageant avec l’Amérique une vision « thalassocratique » du monde, ils sont génétiquement antieuropéen.

Je lis, par ailleurs, que les banques se refont une santé sur notre dos, rechignant à prêter de l’argent aux entreprises. Paradoxal quand on sait que les gisements d’emploi sont justement dans ces PMI-PME qui maillent le territoire. Là encore que fait Sarko, Lagarde & C° ? Face à tant d’incertitudes, les entreprises rechignent à embaucher des jeunes et débauchent leurs seniors qu’elles collent illico en retraite dès l’âge de 60 ans – cette disposition légale prend fin en décembre prochain, le gouvernement ayant compris ses effets délétères. Là encore, mauvais calcul.

Les aides que l’Etat débloquent ici et là sont d’un très faible rendement faute d’une politique économique cohérente et surtout d’envergure. Ce que l‘on veut taire surtout, par peur de séisme électoral, ce sont les aides directes ou indirectes à l’immigration, clandestine ou non, autant qu’à la politique de naturalisation intensive via l’inique droit du sol. Enfin et surtout, notre régime démocratique est exsangue alors qu’il n’a tout juste qu’un siècle d’existence. Et, il n’est pas, semble-t-il, la meilleure réponse aux défis qui se posent aux Européens.

Notre réveil sera brutal.

source : Le journal du Chaos

Aujourd’hui, à Paris, c’était la fête de Ganesha !

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 20:23
chez eux

Il n’y a pas que l’immigration africaine ou maghrébine qui « fait le joie » des habitants «  de souche  » de notre belle capitale.

Dans le XVIIIe arrondissement, ce matin, les Tamouls sont venus en nombre au Temple de Sri Manicka Vinayakar Alayam, au 72 de la rue Philippe de Girard, pour les cérémonies religieuses célébrant Ganesha. Un cortège est parti du Temple à 11 heures et silloné dans les rues de Paris jusqu’à 15 heures.

Contrairement aux catholiques qui sont interdits de Butte Montmartre par le pouvoir municipal sociolo-verdâtre de bobo Delanoë, les Tamouls, eux, semblent être chez eux, chez nous…

source : NP Info Ile-de-France

Vidéo: c’est quoi, la politique ?

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 20:18

077

Cliquez:  C’est Quoi la Politique ?

Non à la normalisation du ramadan !

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 17:43

cochon_biere-300x2991

Cela va faire maintenant une semaine que le ramadan a commencé dans le monde. Dans notre pays, bien que de tradition chrétienne, un tapage médiatique extraordinaire est organisé autour de cet évènement religieux ; pas un seul journal télévisé sans un reportage consacré au ramadan, même les publicitaires s’y mettent avec de la publicité pour les produits Halal de la marque Zakia.


La couverture médiatique du ramadan montre ô combien notre société est frappée de plein fouet par l’islamisation. Même la venue du Pape Benoît XVI il y a un an a été moins médiatisée, quant aux autres évènements catholiques n’en parlons même pas (pas un seul reportage télévisé pour le carême).


Le monde du travail est aussi concerné par le ramadan dans la mesure où certaines entreprises doivent changer leurs grilles horaires en fonction de leurs employés musulmans pratiquants. En prenant en compte la question du ramadan dans leur mode de fonctionnement, les entreprises appliquent de ce fait plus ou moins la Charia


Le milieu scolaire va être lui aussi touché dans les prochains jours par le Ramadan. Certains élèves non-musulmans auront l’obligation morale de respecter le ramadan (exemple : ne pas mâcher un chewing-gum dans la cours de récréation) afin de ne pas froisser les élèves de confession musulmane qui pratiquent le ramadan. Ce phénomène est d’ailleurs déjà perceptible dans certains établissements scolaires situés dans des zones sensibles. D’ailleurs, pour satisfaire les parents d’élèves musulmans, il n’est pas impossible qu’à l’avenir soit créé un jour férié en fonction du ramadan (cela a été proposé dans le cadre de la commission Stasi).


Cette normalisation du ramadan me choque. Non pas que je suis hostile à l’Islam ou au ramadan, mais simplement que je trouve intolérable de normaliser (voire d’institutionnaliser) une pratique religieuse musulmane dans un pays de tradition chrétienne. Dans les pays musulmans les traditions chrétiennes sont ignorées ou interdites, pourquoi ne pas en faire de même en France vis-à-vis de l’islam ?


Pour ma part, j’ai décidé de changer mes habitudes alimentaires pendant ce ramadan et j’invite mes lecteurs à en faire de même. Ainsi, si vous êtes amené à manger sur votre lieu de travail à midi, plutôt que la cantine ou un lieu fermé (et si le temps n’est pas trop mauvais dehors), optez pour le sandwich (un bon jambon-beurre ou un rillettes-cornichons) et mangez le en pleine rue. Si vous avez soif, n’hésitez pas à prendre une bouteille d’eau (ou une canette de soda) et n’hésitez pas à la boire en pleine rue.


Les non-musulmans ne doivent avoir aucune obligation morale vis-à-vis du respect du ramadan !