Francaisdefrance's Blog

28/08/2009

Vive le métro parisien et vive l’immigration !

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 22:45

VIDEO:
Un Congolais s’énerve dans le métro

Un « blanc » qui aurait une semblable attitude au Congo « perdrait » rapidement la tête…

La Mairie de Paris interdit un concert catholique !

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 22:40

C’eût été une manifestation de musulmans qu’elle aurait été autorisée…

Il semblerait que la Butte Montmartre soit désormais devenue interdite à tout rassemblement catholique.

Après avoir interdit, en juin dernier, la traditionnelle messe d’arrivée du Pèlerinage de Chartres sur la Butte Montmartre, la Mairie de Paris a refusé au Recteur de la Basilique du Sacré-Cœur l’autorisation d’organiser demain un grand concert catholique sur la même Butte.

Motif invoqué par les amis de Bertrand DELANOE ? « La préservation de la tranquillité des riverains »

C’est connu, l’annuel déferlement hystérique et anti-famille de la Gay Pride n’a jamais dérangé personne !

source : nationspresse.info

André Gerin : « La question du voile intégral est un combat républicain ».

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 14:45

Remarque étonnante pour un « communiste »…

27/08/2009

182

Le président de la mission d’information parlementaire sur le port du voile intégral, le député du Rhône André Gérin (PCF), a estimé jeudi à Lyon que « la question du voile intégral est un combat républicain », lors d’une conférence de presse.

« Pour moi, la question du voile intégral, c’est un combat républicain. Le voile intégral n’a rien à voir avec l’Islam. La mission a pour but d’agir contre cette oppression totale, cette coutume moyenâgeuse », a-t-il affirmé en préambule, avant de faire le point sur les premiers travaux de la mission, qui ont débuté au mois de juillet.

Le député a refusé de se prononcer sur la nécessité ou non d’interdire « la burqa ou le niqab, ou tout voile qui cache le visage de la femme », encore moins d’une loi. « Il s’agit d’abord d’analyser le phénomène et de le comprendre », a-t-il souligné.

Pour le député, ancien maire de Vénissieux, dans la banlieue lyonnaise, la mission doit d’abord dresser « un état des lieux sur le port du voile intégral et ce qu’il représente » par rapport à l’ordre public, à la liberté, la laïcité et les droits de la femme.

« Nous voulons, avec les associations féminines, les laïcs et les musulmans, tenter de faire reculer l’expansion des fondamentalistes et de faire reculer l’islamisme dans les quartiers », a-t-il poursuivi.

Fort du soutien « d’une centaine de députés de tous bords », André Gerin a estimé que « l’objectif » à terme de la mission était de « déboucher sur des préconisations qui, dans la mesure du possible, soient partagées par les associations féminines, les laïcs et les tenants d’un islam respectueux de la République et de la laïcité ».

La mission, qui devra remettre son rapport à la fin de l’année 2010, va reprendre ses consultations dans les prochaines semaines à l’Assemblé nationale avec, le 9 septembre, les auditions de la présidente de l’association « Ni putes ni soumises », Sihem Habchi, et de la philosophe féministe Elisabeth Badinter.

L’avocate et militante féministe Gisèle Halimi « nous a également écrit dans le courant de l’été pour être auditionnée par la mission. Elle le sera », a ajouté M. Gerin.

Suivront ensuite les responsables du Conseil français du culte musulman (CFCM) et d’autres associations représentatives.

Le 17 juin, M. Gérin avait déposé une proposition de résolution afin de créer une commission d’enquête parlementaire sur le port, par certaines musulmanes, de la « burqa » ou du « niqab ». Finalement il a été décidé de créer plutôt une mission d’information, jugée plus souple pour le fonctionnement.

Pour ses premières consultations, la mission avait entendu deux spécialistes de l’islam, une anthropologue, Dounia Bouzar, et un philosophe, Abdennour Bidar.

Source: http://tinyurl.com/nhscj8

Message de la plus haute importance: les mosquées françaises mal préparées contre la grippe A ?

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 12:12

Mais Franchement! Pourquoi médiatiser à mort ce risque dans les mosquées « françaises (qu’ils disent) ». Et dans les églises, il n’y a aucun risque? On pourrait le croire.

Arrêtons ces préférences islamiques dans notre propre pays!!! Personne ne les force à fréquenter ces « lieux d’amour et de paix », les musulmans. S’il y a un risque, qu’ils restent chez eux et qu’on nous foute la paix avec ça!

Lu sur: http://www.saphirnews.com/Les-mosquees-francaises-mal-preparees-contre-la-grippe-A_a10445.html

La grippe A (H1N1) continue de faire parler d’elle. Comme tout lieu de rassemblement, les mosquées, particulièrement pleines pendant le mois du Ramadan, figurent parmi les lieux à risque. Sans précaution, les fidèles peuvent facilement propager le virus. Pourtant, peu de mosquées, en France, ont délivré un message d’information et de prévention durant leurs prêches. Il n’en est rien aux États-Unis et en Grande-Bretagne, où les représentants du culte musulman ont adopté une attitude plus offensive contre le danger à l’attention des imams et des fidèles.

Les mosquées françaises mal préparées contre la grippe A ?
A l’heure où les territoires et les départements français d’outre-mer ont atteint le seuil épidémique, la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, a lancé, lundi 24 août, sa campagne de prévention contre la grippe A.

Parmi les « gestes barrières » permettant de limiter la transmission du virus, il suffit de se laver les mains plusieurs fois par jour avec du savon ou d’utiliser une solution hydroalcoolique ; de se couvrir le nez et la bouche avec sa manche ou d’utiliser un mouchoir à usage unique en cas de toux ou d’éternuement. En cas de symptômes grippaux, il faut contacter son médecin traitant (le 15 uniquement en cas d’urgence).

Pour compléter ce message et sensibiliser l’ensemble de la population, des spots de prévention télé et radio, des modules pédagogiques diffusés sur Internet et des affiches ont fait une apparition remarquée. Mais ce message sensibilisera-t-il les mosquées, habituellement pleines pendant cette période de jeûne ?

Les mosquées, lieux publics à risques

Le virus peut très vite se propager dans des lieux de rassemblement tels que les écoles et les lieux de culte. Il suffit d’un simple éternuement, d’une toux, de se toucher ou de se passer des objets sans précaution. Le pèlerinage à La Mecque, qui réunit entre 2 et 3 millions de musulmans du monde entier, se trouve ainsi menacé cette année par une éventuelle pandémie.

Le risque est encore plus grand lorsque le lieu est exigu et confiné comme le sont généralement les salles de prière d’un grand nombre de quartiers en France. Un taux de remplissage élevé, le manque de produits hygiéniques et un mauvais entretien des sanitaires et des salles d’ablutions accélèrent évidemment la propagation du virus. Il est d’usage de faire ses ablutions chez soi dans ce cas.

Le risque est pris très au sérieux par la Grande Mosquée de Paris. « Nous n’avons pas encore donné d’informations à ce sujet aux fidèles, mais nous nous y préparons. Nous avons mis à leur disposition du savon liquide bactéricide dans les sanitaires et nous laverons assez souvent les tapis de prière. Nous allons les préparer aux risques de la grippe lors de prochains sermons, en principe dès la fin du mois d’août », déclare, pour Saphirnews, Zoubeir Salhi, responsable des services généraux de la Grande Mosquée.

Des recommandations encore peu entendues

« Si un musulman se trouve dans une localité ou un pays touché par une épidémie, la religion lui fait l’injonction de ne pas quitter les lieux pour ne pas transporter ailleurs la maladie dont il souffre. Les fidèles se doivent d’appliquer toutes les mesures d’hygiène. L’islam est la religion de l’hygiène et de la solidarité », rappelle-t-il.

« On recommande bien sûr aux personnes atteintes du virus ou présentant des symptômes de faire leurs prières à la maison et de s’adresser à leur médecin. Nous allons doucement essayer de les convaincre que cette recommandation est importante », ajoute M. Salhi.

Le masque destiné à se couvrir la bouche est un plus, notamment pour les personnes à risque, dont la santé peut vite se dégrader en cas de contamination. Cependant, M. Salhi ne souhaite « pas non plus crier à la panique. « Nous laissons les pouvoirs publics délivrer le message qu’il faut au bon moment et nous tâcherons de l’adapter à l’usage de nos salles de prière et de faire prendre conscience à la communauté des fidèles de son existence ».

Si les Grandes Mosquées de France semblent être préparées contre le danger, il n’en est pas forcément de même pour les petites mosquées de quartier, où le message a du mal à passer. Des « cela ne nous concerne pas » ou « Allah est avec nous » se font parfois entendre au détour d’une discussion…

Les musulmans britanniques et américains mieux préparés

Dans d’autres pays, des responsables religieux et associatifs vont plus loin. Alors que le Conseil français du culte musulman (CFCM) n’a officiellement pas fourni de recommandations aux mosquées de France, le Council on American Islamic Relations (CAIR) appelle, depuis avril dernier, les imams à « utiliser les prières quotidiennes et celles du vendredi (…) comme des plateformes d’informations permettant de prévenir la propagation de la grippe A ».
Au Royaume-Uni, le Conseil consultatif des mosquées et des imams (MINAB) a aussi pris les devants. L’organisme national, dont le but est d’améliorer la performance des imams, a publié, en juillet, une plaquette d’informations sur la grippe A et les précautions à prendre en cas d’apparition de la maladie, à destination de toutes les mosquées du pays.

Selon ce guide explicatif que s’est procuré Saphirnews, il est vivement conseillé aux imams et aux gérants des mosquées de s’assurer que les toilettes et les salles d’ablutions soient propres et bien équipées en savon liquide, de privilégier les mouchoirs en papier plutôt que des serviettes en tissu, de faire des stocks pour éviter tout manque et d’installer des sèche-mains et des poubelles sur pied.

Partager son repas, notamment les soirs du mois du Ramadan, est commun dans les mosquées. Le MINAB déconseille également de partager les couverts et les verres et appelle les prédicateurs à diffuser les principes de précaution.

Jusque-là, aucune mosquée n’a été touchée par la maladie. Mais il est urgent que ces conseils soient rapidement diffusés et appliqués afin que le risque sanitaire reste à son plus bas niveau. Le travail et l’attitude du MINAB dans ce contexte sont à reproduire par les représentants du culte musulman en Europe, à commencer par le CFCM.

En attendant, la vigilance est de mise. Le retour des vacances d’été est proche. En métropole, l’épidémie de grippe pourrait bien atteindre son pic en septembre lors de la rentrée scolaire.

CONTRE-ATTAQUE DU PRÉFET SUSPENDU: « Hortefeux veut se refaire une virginité de parfait antiraciste »

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 11:42

Lynchage médiatique au profit de la préférence NON-NATIONALE.

27/08/2009

lepoint.fr

Paul Girot de Langlade est soupçonné d’avoir eu des propos déplacés à l’encontre d’agents de sécurité de l’aéroport d’Orly d’origine antillaise.

Suspendu après avoir été accusé de propos racistes , le préfet hors cadre Paul Girot de Langlade passe à l’offensive. Plutôt silencieux depuis le début, il affirme être victime d’une cabale dans un entretien accordé au Parisien/Aujourd’hui en France . Il accuse ainsi le ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux de vouloir, avec cette affaire, « faire oublier son passage au ministère de l’Intégration où il a mené une politique plus sévère que dans le passé » et « se refaire à bon compte une virginité de parfait antiraciste ». Une affirmation que l’entourage de Brice Hortefeux réfute : « C’est un argument un peu facile. Il n’y a jamais eu de coup monté », fait-on savoir place Beauvau.

« Blessé par ce lynchage médiatique »

Entendu lundi par la Brigade de la répression de la délinquance contre la personne, Paul Girot de Langlade évoque des propos tenus devant des agents le 31 juillet à l’aéroport d’Orly alors qu’on lui demandait de vider ses poches après que l’alarme du portique de sécurité a retenti. Il raconte qu’il était en transit entre deux avions, avec un temps de correspondance très court. « Au contrôle de sécurité, les agents ont été agressifs d’entrée de jeu. J’ai été bousculé », soutient-il. Il aurait alors voulu parler du désordre qui règne dans certains aéroports africains, en déclarant : « On se croirait en Afrique ici ! Comme j’aurais dit : On se croirait en Asie ou en Amérique, si ce contrôle avait été effectué correctement et avec rigueur. Or ils ont fait n’importe quoi ! » « La scène a été filmée par les caméras. Ce film conforte ma version », poursuit le préfet, « blessé par ce lynchage médiatique ».

Le parquet de Créteil, en charge du dossier, poursuit son enquête ouverte après le dépôt de plainte de trois agents pour « injures publiques à caractère racial ». Le procureur décidera a posteriori de la suite à donner à cette affaire, soit engager des poursuites contre le préfet, soit classer l’affaire. Ce n’est pas la première fois que Paul Girot de Langlade est mis en cause pour ses propos. Il a déjà été relaxé en appel en juin 2008 pour avoir assimilé les gens du voyage à des délinquants. Un dérapage qui est d’ailleurs à l’origine de son placement hors cadre par le Conseil des ministres en 2007.