Francaisdefrance's Blog

16/07/2009

En aurait-il pu être autrement? La Cour des Comptes « blanchit » Sarkozy.

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 19:16

Le bureau de Nicolas Sarkozy au Palais de l'Elysée à Paris. (SIPA)

Le bureau de Nicolas Sarkozy au Palais de l’Elysée à Paris. (SIPA)

jeudi 16 juillet 2009

Les dépenses d’intendance privée du Président de la République ont été remboursées par ses soins d’après la Cour des Comptes.

D’après le rapport remis par la Cour des Comptes sur les comptes et la gestion 2008 des services de la Présidence de la République, Nicolas Sarkozy a remboursé 14.123 euros de « dépenses d’intendance privée » que le principal intéressé ignorait:

« La Cour vous donne acte que vous avez remboursé la totalité de ces dépenses privées réalisées en 2008, dont vous n’aviez pas connaissance, à hauteur de 14.123 euros. »

Certaines de ces dépenses privées figuraient en effet parmi les dépenses financées sur la dotation versée à la Présidence de la République.

Dépenses des proches

Ces dépenses regroupent les besoins personnels et quotidiens de « la petite équipe qui travaille dans la sphère proche du Président et de sa famille », selon Philippe Séguin. Pour des raisons de réactivité et de souplesse ces dépenses étaient jusqu’ici payées d’avance et imputées sur le budget de la Présidence.

Le personnel avait pour habitude de payer quelques dépenses à caractère privé en même temps que d’autres sommes dédiées au fonctionnement de la Présidence de la République.

Règlement personnel

Nicolas Sarkozy a remboursé toutes les dépenses privées de ce type, s’élevant donc à 14.123 euros. Il a par ailleurs donné ordre que les factures relatives aux dépenses privées lui parviennent directement à l’avenir, afin de les régler personnellement.

Appartements privés

Concernant les dépenses destinées aux appartements privés, 17.545 euros en 2008, elles restent considérées comme publiques mais non intégrées dans les commandes passées par le service de l’intendance.

Ce dernier élément incompris de la Cour des Comptes a fait l’objet d’une clarification de la part du Président de la République. Il a déclaré qu' »un compte sera ouvert et les achats seront intégrés dans ceux de l’intendance […] dès le second semestre 2009″.

Source: http://tinyurl.com/m4nf27

La délinquance remonte, Hortefeux rappelle les préfets à l’ordre.

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 14:13

16/07/2009

Jugeant « inacceptables » les mauvais résultats semestriels de la délinquance (+7% pour les vols violents), le ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux, a appelé les préfets à une « mobilisation accrue ».

Le ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux, a appelé le 15 juillet les préfets à une « mobilisation accrue » contre la délinquance, après de mauvais résultats semestriels pour la première fois depuis 2002, citant notamment cambriolages et vols violents en hausse « de presque 7% ». « La délinquance a cessé de baisser au premier semestre 2009 », a noté le ministre, qui avait annoncé la veille sa décision de réunir les préfets pour les mobiliser dans la lutte contre la délinquance.

Le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, le 13 juillet 2009 à ParisAFP/Archives/Mehdi Fedouach

Le ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux, le 13 juillet 2009 à Paris

Il a cité « certains résultats nettement insuffisants: après plusieurs années de baisse, les cambriolages et les vols avec violence ont augmenté de presque 7% sur six mois, les violences non crapuleuses ont également augmenté d’environ 4% ».

Cette « tendance à la hausse n’est pas acceptable », a souligné le ministre de l’Intérieur, et il a prévenu les préfets qu’ils seraient « jugés sur les résultats de (leur) action » en ce domaine.

« Plan d’action »

Il leur a enjoint d' »analyser les tendances qui se dégagent dans (leur) département sur les six premiers mois de l’année et bâtir, pour chacune des formes de délinquance en développement, un plan d’action avec les différents acteurs concernés ».

Les préfets devront également « mobiliser au mieux l’intégralité des forces placées sous (leur) autorité », notamment grâce au rapprochement police-gendarmerie qui place cette dernière sous l’autorité des préfets.

Il les a prévenus: « je n’hésiterai pas à convoquer celles et ceux d’entre vous dont les résultats seraient durablement insuffisants ».

Les préfets devront s' »attaquer plus particulièrement aux violences aux personnes et aux phénomènes de bandes ».

A cet égard, « vous devez constituer dans vos départements un état-major de la sécurité et réunir, chaque mois, les forces et acteurs concernés pour définir et mettre en oeuvre votre stratégie (avec) une association étroite du parquet », leur a-t-il déclaré.

Enfin, il a demandé aux préfets de « mettre en place une politique de prévention plus ambitieuse, elle seule permettra une baisse durable de la délinquance ».

N’a t’il pas oublié, Hortefeux, qu’il a été ministre de l’immigration et, par le fait, il ne récolte en fait que ce qu’il a semé à l’époque. Il met une « branlée » aux préfets qui n’ont fait que leur travail… très limité par des ordres venant de plus haut. Et tout le monde sait que la délinquance est en majeure partie le fait de « jeunes issus de l’immigration »… Le laxisme ne paie jamais; et du laxisme, on en voit tous les jours. De quoi vient le sentiment d’impunité des racailles? On se le demande.

FDF