Francaisdefrance's Blog

29/06/2009

Caillassage : la question qui n’est jamais posée…

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 14:22

bleublancbrule

29 juin 2009

Promenez-vous dans une zup quelconque ou dans la rue d’une de vos cités préférées. Supposons que vous soyez subitement saisi d’une envie de « caillasser»  un camion de pompier ou un car de police qui passe. Où allez-vous trouvez des cailloux ? Il n’y a pas de cailloux dans les rues. Dans les pelouses et les jardins publics ? Les pierres sont enfouies… Un chantier ? Mais le chantier le plus proche est à quatre rues d’ici…

Peut-être avez-vous en permanence une bêche dans votre sac à dos, ou encore êtes-vous passé maître dans l’art d’arracher des morceaux de parpaing à mains nues. Au bout d’un bon quart d’heure de travail, vous aurez bien récolté quelques pierres. Mais les pompiers seront partis.

Plus vraisemblablement, vos envies ne sont pas subites mais préméditées. En prévision, vous avez consciencieusement amassé un stock de gros cailloux prélevés sur un chantier en prévision de votre révolte « subite»  contre les autorités.

Problème : le car de CRS que vous avez envie de caillasser est garé dans la rue d’à coté. Comment faire ? Il faut aller chercher 5 à 10 kilos de cailloux et autres parpaings. Diable, c’est long. En plus les CRS viennent de changer de rue. Il faut tout recommencer. Vous songez à acheter une brouette.

Plus sûrement :

  1. vous avez entassé plusieurs réserves de grosses pierres à des endroits stratégiques.
  2. vos émotions ne sont pas débordantes.
  3. votre « révolte»  est planifiée.
  4. vos opérations sont concertées.

En résumé, la plupart des « caillassages» , présentés dans les médias comme des manifestations épidermiques de « jeunes»  en révolte contre l’autorité, ne sont en rien dûs à des soubresauts émotionnels.

Ce sont des guet-apens prémédités, préparés et organisés méthodiquement, destinés à harceler toute forme d’autorité dans une logique de contrôle territorial. Et ces agissements devraient être jugés (judiciairement) comme tels.

__________

Un article du Parisien vient confirmer cette réflexion :

Une bande de jeunes avait pris l’habitude d’incendier les poubelles pour attirer les policiers dans un guet-apens. Le scénario était bien rodé. Ils cassaient les lampadaires pour plonger le quartier dans le noir. Ils pouvaient alors disposer les conteneurs en travers de la voie de bus. Ils y mettaient le feu et attendaient la police. (…) Les policiers ont découvert un tas de pavés, un bidon d’essence et un extincteur. Des délits commis à chaque fois « pour s’en prendre aux policiers ». (source) (via jp)

Mais tout ça, le peuple ne le sait pas; on se garde bien de lui dire… Sinon, les fusils ressortiraient du dessous des armoires… Et ça pourrait bien arriver…


Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :