Francaisdefrance's Blog

20/06/2009

Petit lexique pour ne pas se laisser envahir « idiots »…

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 16:28

Définitions : Burqa, hidjab, niqab ou tchador?

19.06.2009

Le voile, dont de nombreuses musulmanes à travers le monde se couvrent la tête, en totalité ou en partie, comporte de nombreuses versions et se retrouve dans de nombreuses traditions, bien au-delà de l’islam. Le port du voile pour les femmes est ainsi attesté depuis l’Antiquité, par exemple chez les juifs dans la Bible et chez les Arabes bien avant  l’islam.


Le hidjab

Le mot hidjab est formé sur la racine arabe «hajaba», qui signifie «cacher», «dérober aux regards», «mettre une distance». Promu par les Frères musulmans, ce voile cache les cheveux, les oreilles et le cou, ne laissant voir que l’ovale du visage, et est souvent complété par une tunique ou un imperméable. Il s’est généralisé dans le monde musulman, remplaçant les tenues traditionnelles comme le «haïk» en Afrique du Nord, grande pièce de laine ou de coton qui dissimule les formes du corps et voile le visage.

La burqa

La burqa est à l’origine le vêtement traditionnel des tribus pachtounes en Afghanistan. Ce long voile, bleu ou marron, couvre complètement la tête et le corps, un grillage dissimulant les yeux. Cette tenue est devenue aux yeux du monde le symbole du régime des talibans en Afghanistan, qui l’ont rendue obligatoire, mais elle est loin d’avoir disparu après leur chute.

Le niqab

Dans les pays arabes, le niqab, voile intégral complété par une étoffe ne laissant apparaître qu’une fente pour les yeux, s’est répandu sous l’influence de l’islam wahhabite, surtout en milieu urbain. Certaines femmes y ajoutent des lunettes de soleil et des gants, voire un masque.

Le tchador

En Iran, le tchador est un vêtement traditionnel utilisé principalement aujourd’hui par les pratiquantes. Il s’agit d’une grande pièce de tissu posée sur la tête, laissant apparaître l’ovale du visage, tenue fermée à l’aide des mains, voire des dents si la femme a besoin d’utiliser ses bras. Le port du tchador n’est pas obligatoire dans la République islamique, à la différence du port d’un voile sur la tête.

Le lithâm

Ce voile est un cache-nez , que l’on appelle encore khimâr, terme générique qui désigne tout ce qui couvre la tête: mantille, châle ou écharpe.

Chanteloup-les-Vignes (Yvelines). Sa nouvelle mosquée, ses nombreuses racailles et une nouvelle affaire de racisme anti-blanc…

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 16:22

19.06.2009


CHANTELOUP-LES-VIGNES (NOVOpress)

Sans doute, en lisant entre les lignes d’un article du journal Le Parisien du 10 juin relatant les frasques de Rida, un homme de 18 ans.

Retour en arrière. Le 6 juin au soir, une patrouille de police recherche un enfant de 2 ans porté disparu. Place de l’Eté-Vert, la voiture des forces de l’ordre rencontre un groupe de « jeunes gens » très civilisés : l’un d’entre eux jette une boule de pétanque à bout portant dans la vitre du véhicule qui explose. « Heureusement que la vitre est feuilletée, sinon la boule aurait pu tuer la fonctionnaire assise à côté », raconte un agent de police au journal.

Parmi les suspects, Rida est identifié. « Il avait écumé avec ses amis les trains et les RER où il détroussait les voyageurs », apprend-t-on dans le quotidien du groupe Amaury. Le 9 juin, les enquêteurs se présentent au domicile des parents de Rida, caché dans une armoire fermée à clef. « Rida en jaillit et donne un coup de poing au policier qui se trouve devant lui ». De plus, ses collègues ont également « essuyé des chapelets d’insultes à caractère raciste ».

Etrangement, le journal ne s’attarde pas sur l’origine des insultes. Habituellement, quand des personnes extra-européennes sont victimes d’actes racistes, l’affaire prend une tournure médiatique et les propos incriminés sont largement détaillés. Là, avec Rida, on ne sait pas la teneur de ses « insultes à caractère raciste ». Parce qu’on préfère masquer l’ampleur du racisme anti-blanc chez certaines populations en France ?

Valls et Lozès lancent un colloque sur la diversité. Pourquoi faire? On sait ce qu’elle nous a apporté, la « diversité »…

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 13:54
On va appeler ça, euhhhhhh, des « primaires »… à la présidentielle. Car tout le monde peut constater qu’en France, la fameuse « diversité » n’a apporté que des problèmes inutiles et supplémentaires dont on se serait bien passé… Des exemples? Quand vous voulez…
(lefigaro.fr)
19/06/2009

Invités de Parlons Net, le député-maire d’Évry et le président du Cran se sont expliqués après la polémique née des propos du socialiste lors d’une émission télévisée. Ils plancheront à l’automne sur les «statistiques de la diversité».

Patrick Lozès et Manuel Valls, sur le plateau de Parlons Net.
Patrick Lozès et Manuel Valls, sur le plateau de Parlons Net.

Mettre fin à la polémique et prolonger le débat sur la mixité sociale. C’était l’objectif affiché par Manuel Valls et Patrick Lozès. Le député-maire d’Évry (Essonne) et le président du Conseil représentatif des associations noires de France (Cran) étaient vendredi les invités de l’émission Parlons Net, sur France Info. Lors de cette émission réalisée en partenariat avec lefigaro.fr (et rue89.com cette semaine), les deux hommes sont très largement revenus sur les propos de Manuel Valls qui ont semé la confusion au sein même du Parti socialiste.

Dans une séquence filmée le 7 juin et diffusée le lendemain sur la chaîne Direct 8, le maire d’Évry demande en riant qu’on ajoute «quelques blancs, quelques white, quelques blancos» dans une brocante de sa ville. Valls, qui a déjà déclaré assumer ses propos, est allé plus loin à Parlons Net. Face à un Patrice Lozès farouche partisan d’instaurer des statistiques de la diversité, et alors que l’idée divise au sein même du gouvernement, le député-maire d’Evry s’y est lui montré favorable. Pour le patron du Cran, on ne pourra lutter contre le phénomène de ségrégation de certains quartiers qu’en disposant d’un outil, notamment statistique, permettant d’en rendre compte. Face à lui, Manuel Valls a esquissé quelques pistes de travail pour renforcer la cohésion sociale dans les quartiers. Parmi celle-ci, il faut, dit-il, redoubler d’attention dans l’attribution des logements sociaux et fortement «sanctionner» les élus qui restent réticents à respecter les quotas de construction de logements sociaux. Autant de problématiques qu’aurait à traiter un éventuel ministère de la diversité que le président du Cran appelle de ses vœux. «C’est une bonne idée», a répondu Manuel Valls à propos de la création d’un tel ministère.

«Sarkozy a changé les choses pour trois personnes»

Interrogés sur la politique du chef de l’État dans le domaine de la diversité, les deux hommes sont tombés d’accord pour dénoncer le fait d’avoir accolé les deux termes ‘immigration’ et ‘identité nationale’ dans l’intitulé du ministère ad hoc, actuellement dirigé par Eric Besson. Patrick Lozès est même allé plus loin dans la critique en s’interrogeant sur «la sincérité» du chef de l’État dans ses prises de position sur cette thématique. «Il a changé les choses pour trois personnes», ajoutera-t-il dans une formule.

Alors qu’un groupe de parlementaires souhaite créer une commission sur le port de la burqa en France, les deux invités hésitent sur la marche à suivre. Partisans de la liberté individuelle, ils dénoncent le symbole d’oppression qu’incarne ce voile intégral. Mais faut-il passer par la loi pour l’interdire ? Aucun ne donnera une réponse définitive. Quand on entend Manuel Valls vanter les mérites de la loi de 2004 sur les signes religieux ostentatoires, on se dit qu’il voterait probablement en faveur d’une loi qui interdirait la burqa.

En fin d’émission, Patrick Lozès a proposé à Manuel Valls l’organisation d’un colloque sur les statistiques de la diversité. Pari relevé par Manuel Valls qui a proposé de l’organiser à Evry. Y seront conviés responsables politiques, scientifiques et simples citoyens, quels que soient leur convictions sur le sujet. Rendez-vous à l’automne prochain.

Nous vous proposons de visionner l’intégralité de l’émission

et le traditionnel «off», au cours duquel Patrick Lozès lance l’invitation à Manuel Valls pour un colloque sur la diversité :

» Statistiques ethniques et commission Sabeg font débat

Le commerçant résiste à un braqueur : la mère du délinquant porte plainte contre lui !

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 12:38

Et oui; ça se passe chez nous, en France, où la racaille fait sa loi…


EVRY (NOVOpress)

La mère d’un voyou de 17 ans, interpellé suite au braquage d’un bar-tabac d’Evry (Essonne), vient de se manifester. Pour demander pardon au commerçant ? Pour exprimer sa honte ? Pas vraiment ! Elle porte plainte contre le gérant du café car elle trouve « inadmissible » que son fils ait reçu des coups de la part du commerçant qui s’est défendu lors de l’attaque.

Les policiers ont enregistré sa plainte.

Retour en arrière. Le 13 juin, un mineur, armé, ganté et portant une cagoule, pénètre dans le commerce. Il dérobe une partie de la caisse puis s’enfuit. La victime n’a pas l’intention de se laisser faire. Avec deux clients, le commerçant poursuit son agresseur. Ils réussissent à le plaquer au sol, le désarment et le corrigent. Le suspect a déjà été interpellé pour port d’arme. Il a été laissé libre. Vous avez dit « inadmissible » ? Inadmissible n’est pas français…