Francaisdefrance's Blog

16/06/2009

Le dhimmi du jour. M. Valls: Je souhaite une évolution de la loi de séparation de 1905 pour qu’un peu d’argent public aille à la construction de mosquées.

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 19:48

Député de l’Essonne et maire d’Evry, chef de file des quadras socialistes, Manuel Valls se veut avant tout un homme de terrain. Dans « les Habits neufs de la gauche » (Robert Laffont), ce fils d’immigré catalan qui aime l’ordre établit son diagnostic sur les banlieues et formule ses propositions pour l’intégration.

Le Nouvel Observateur. – On vous compare à un Sarkozy de gauche…
Manuel Valls. – Attention au délit de sale gueule. Pendant la guerre d’Espagne, en Catalogne, les anarchistes tiraient surceux qui portaient cravate, présomptionde bourgeoisisme.

N. O. – Que pensez-vous des violences aux Tarterêts, dans votre circonscription?
M. Valls. – Les Tarterêts, ghetto territorial, social, ethnique, coincé entre la Francilienne et le vieux centre de Corbeil, sont le concentré de tout ce qui ne va pas depuis des années dans les banlieues. Les violences qui y ont eu lieu, comme celles de Grigny la semaine dernière, avec des incendies de bus, montrent qu’il n’y a plus de tabous, ni sur les biens sociaux – le bus transporte les gens modestes – ni sur les personnes, comme si la vie n’avait plus rien de sacré. Aujourd’hui on donne un coup de couteau ou de cutter comme on mettait une baffe il y a quelques années. Le couteau est le prolongement du bras. Cette violence physique, sexuelle, mentale, qui à la limite relève plus de la médecine psychiatrique que de la prison, franchit chaque fois un nouveau seuil. Elle est en hausse sensible par rapport aux petites incivilités.

N. O. – Les raisons?
M. Valls. – La perte de repères plus la banalisation de la violence, avec une télé à la foismiroir et incitateur. Et la perte d’autorité dans la société. C’est vrai pour les parents et pourles institutions comme l’école, même si les jeunes enseignants cherchent à réagir. Je ne veux pas dresser l’acte de décès de 1968, mais la discipline n’estpas une valeur en hausse. Par ailleurs il est difficile pour des immigrés venant parfois de l’Afriquerurale et parlant de moins en moins lefrançais de se développer dans un univers gangrené par la violence sociale. Les jeunes qui se battent, baladés de bahut en bahut, sont sortis de l’école à 16 ans avec le niveau d’une classe de sixième. En face, devantdes violences permanentes, les flics ou les profs souvent sans expérience ont le sentiment d’écoper la mer avec une cuiller. Des révoltés, les gamins qui font brûler une écolematernelle ou un gymnase ? Ils ne cherchent ni à mettre à bas un système ni à porterdes idées, leur « révolte » est une formed’automutilation, de suicide.

N. O. – Comme outil d’égalité, vous proposez un pacte d’intégration…
M. Valls. – L’intégration est un terme désuet, broyé par le rouleau compresseur du politiquement correct. Elle répond en fait à une question simple : comment devient-on citoyen ? Dans le cadre d’une population qui compte beaucoup d’immigrés, c’est d’abord en évitant que les communautés s’isolent.Il faut créer de la centralité, fabriquer de la culture commune, développer un sentiment d’appartenance. Les gens sont d’ailleursattachés à leur quartier, qui est souventleur carte d’identité : on est des Tarterêts, d’Evry… Mais il y a aussi le droit à unedouble culture. Le modèle républicainn’a pas réussi à donner une représentativité aux communautés qui font notre diversité. En revanche, il a résisté aux tenants du voile, qui refusaient l’égalité devant la loi et leprincipe de laïcité. Je souhaite une évolution de la loi de séparation de 1905 pour qu’un peu d’argent public aille à la construction de mosquées. Pour un maire, intégrer, c’est être sur tous les terrains : travail avec la police, les magistrats, mais aussi aide aux victimes, création d’une identité commune par un urbanisme, des services publics sociaux et une école de qualité. Il faut développerle vivre ensemble.

Source: Jean-Gabriel Fredet
Le Nouvel Observateur

Diversité : «Quand les blancs seront minoritaires…».

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 19:44

16 juin 2009

« La diversité c’est aussi, les blancs. Quand les blancs seront minoritaires, ils seront bien contents d’avoir des lois qui protègent et qui font la promotion de la diversité. L’histoire s’accélère et vous savez pas… Ce qui est impossible aujourd’hui est probable demain.”
Amirouche Laïdi, président du Club Averroès, association qui milite pour la promotion des minorités.

Lire: http://www.fdesouche.com/articles/47741

Bookmark and Share

Seine-Saint-Denis: joies et aléas de la diversité dans le 9-3.

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 19:37
Chances pour la France

Le Blanc-Mesnil : Braquage au Leader Price

Alors que l’on nous serine que « la délinquance baisse » à tout bout de chant, le Leader Price de l’avenue Paul-Vailland-Couturier au Blanc-Mesnil s’est fait braqué hier… Vers 9 heures, trois hommes cagoulés et armés ont menacé les caissières avant de dérober 400 €, puis de prendre la fuite dans une voiture volée. Est-il utile de préciser qu’ils courent toujours… ?

Sarko-attitude à Aulnay-sous-Bois

Alors que les actes de délinquance continuent à se multiplier en Seine-Saint-Denis, que les racailles savent bien qu’elles ne risquent quasiment rien et que les tireurs à la Kalach de La Courneuve courent toujours, le gouvernement continue dans la Sarko-Attitude : la ramener devant les médias tout en ne faisant surtout rien ! Ainsi, toute honte bue, le Premier ministre François Fillon, accompagné de Michelle Alliot-Marie, s’est rendu aujourd’hui en fin de matinée à Aulnay-sous-Bois pour un déplacement « sur le thème de la sécurité ».

La semaine dernière, François Fillon avait reçu à Matignon le comité interministériel de prévention de la délinquance afin de préparer un « plan gouvernemental » pour le mois de septembre. Et, pendant ce temps-là, dans les zones de non-droit, la racaille locale continue d’imposer sa loi.

Bobo Besson et son Cinecitta de la « diversité » dans le 9-3

Alors qu’il tremble de trouille quand il s’agit de tourner dans les riantes cités de Seine-Saint-Denis avec les zivas locaux, Luc Besson a lancé il y a quelques jours son projet de la cité du Cinéma, une sorte de Cinecitta des banlieues. C’est sur le site d’une ancienne centrale thermique EDF à Saint-Denis, que cette cité du cinéma à l’hollywoodienne, d’un coût de 140 millions d’euros, pourrait accueillir dès 2012… les étudiants des universités voisines, de Paris VIII (Saint-Denis) et Paris XIII (Villetaneuse).

Voilà qui promet lorsque l’on sait que ces deux universités sont plutôt dans le peloton de queue quant à la qualité de leurs diplômes et dans celui de tête quant à la « diversité » de leurs populations.

Reste la question cruciale : combien de temps tiendra ce fameux site hors de prix avant que les Chances pour la France aient la bonne idée de le faire cramer ?

Source : NP.I

Un accord « sarközien » place Paris au premier rang en cas de conflit avec l’Iran.

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 19:34

La France au premier rang en cas de conflit avec l’Iran

Le Figaro révèle le contenu du nouvel accord de défense signé par Nicolas Sarkozy avec les Émirats arabes unis. Un accord qui place Paris au premier rang en cas de conflit avec l’Iran.

Le containment (l’«encerclement») de l’Iran a commencé. Alors que Téhéran n’a pas donné suite aux propositions de négociations faites par Washington, les grandes capitales se préparent désormais à tous les scénarios. À Tel Aviv, les pilotes de chasse de Tsahal participent depuis un an et demi à des entraînements simulant des frappes contre les installations nucléaires iraniennes. Les États-Unis consolident la ceinture dissuasive formée autour de l’Iran par leurs bases militaires dans la région : Qatar, Irak, Afghanistan, Koweït… Quant à la France, en inaugurant une nouvelle base militaire à Abu Dhabi le mois dernier, puis en signant un nouvel accord de défense avec les Émirats arabes unis, Nicolas Sarkozy l’a placée au premier rang d’un éventuel conflit avec l’Iran.

Selon les clauses secrètes de l’accord renégocié entre Paris et Abu Dhabi, la France s’engage à utiliser tous les moyens militaires dont elle dispose pour défendre les Émirats arabes unis s’ils venaient à être agressés. Tous les moyens militaires, c’est-à-dire également l’arme nucléaire, s’il le faut.

Le mot «nucléaire» en lui-même n’apparaît pas, bien sûr, dans le texte. «Ce serait contraire à la philosophie de la dissuasion, qui consiste à en dire le moins possible sur la doctrine d’emploi», explique au Figaro un diplomate qui a pu consulter l’accord. Mais les moyens militaires, s’ils sont déclenchés, devront être définis en commun par la France et les Émirats. Extrêmement contraignant, plus encore, selon ceux qui l’ont lu, que l’article 5 du traité de l’Atlantique Nord, qui engage les membres de l’Otan à se porter au secours – y compris par la force armée – d’un autre membre qui aurait été attaqué, le nouvel accord de défense n’offre pas une garantie nucléaire sans limite aux Émirats. Juste un petit parapluie, dont le manche, bien sûr, reste dans les mains françaises. Mais il fait franchir à la France un pas supplémentaire dans son alliance avec un petit pays qui se situe au cœur du nouvel arc stratégique définit par le livre blanc sur la défense en mai 2008.

Scandale chez les bien pensants: une réflexion met en lumière la colonisation de nos quartiers.

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 19:33

Valls effrayé d’être chef d’un village africain


Dans une séquence diffusée le 8 juin sur Direct 8, Valls, dans les allées d’une brocante, soupire: «Belle image de la ville d’Evry…» Et demande à l’homme qui l’accompagne: «Tu me mets quelques Blancs, quelques white, quelques blancos.

Pour Faouzi Lamdaoui, membre du conseil national du PS, la petite phrase n’a rien d’une sortie un peu crue, qui dénonce un «dérapage scandaleux», demandant carrément à Martine Aubry de les dénoncer. «La confusion, volontaire ou pas, entre la mixité sociale et l’origine des habitants de la ville ne l’honore pas», accuse l’ancien secrétaire national à l’égalité, estimant qu’elle «conforte des thèses chères à l’extrême droite qui prône une hiérarchie absurde entre les “races”».

Une manière confuse de nier les problèmes. Valls a dit la vérité, il doit être exécuté.

Mais n’ oublions pas de rappeler que , depuis 20 ans, Valls, espagnol naturalisé français, a été l’organisateur actif et moralisateur de cette colonisation de peuplement qui aujourd’hui l’effraie.

source : altermedia

Les trois polices de Lognes; bientôt la charia?

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 18:54
Lundi 15 juin 2009

Interrogé par le Parisien, M. Michel RICART, PS, maire de Lognes, président du SAN (Syndicat d’Agglomération Nouvelle) de Marne la Vallée reconnait « on avait un problème à résoudre avec quelques éléments de l’AFML qui faisait la prière à l’extérieur ». Une fois de plus la manœuvre de passage en force a bien marché.

La mairie a fait construire, aux frais des contribuables, un bâtiment de 90 000 € sur un terrain municipal et le loue pour la modique somme de 250€/mois à une l’AFML, association fraternelle multiculturelle de Lognes. Le prix demandé par la mairie est largement avantageux par rapport au marché locatif commercial, pour un local de 71 m2 à Roissy en Brie, ville voisine, le cout est d’environ 1355 €…
Pour se dédouaner de toute responsabilité, le dit maire précise que cette décision a été prise en conseil municipal le 9 février 2009 à l’unanimité moins une voix et donc pour lui « tout est en règle ». Un peu plus loin dans l’article, M. Michel RICART nous rappelle que dans le passé la mairie a vendu un terrain pour faire un lieu de prières bouddhiste, qu’une communauté juive a acquis un terrain pour y construire une synagogue et qu’enfin la municipalité est propriétaire de l’église.
L’AFML, association bénéficiaire des largesses du maire, n’est pas répertoriée comme association culturelle sur le site de la mairie. Les diverses activités, selon le responsable sont « soutien scolaire, cours d’arabe, local de prière et prévention de la délinquance ». Donc à Lognes, ville dans laquelle il existe des quartiers dits sensibles, désormais il y aura trois polices : la nationale, la municipale et la religieuse.

Lire l’intégrale de l’article de Marie-José Letailleur

Je pensais que l’on avait atteint les limites de la connerie, en matière d’islam; ben non…

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 17:14

Du porc servi à un musulman à Clermont-Ferrand : un plat difficile à digérer

cochon_biere-300x2991
Elle aurait délibérément servi du porc à trois résidents musulmans. Licenciée pour faute grave, l’ancienne salariée est venue, hier, demander réparation.


Le commis de cuisine de la société Home Dôme est venu contester la légitimité de son licenciement. Le 16 octobre 2008, la cuisinière aurait cherché « de façon insistante à servir du porc » à trois résidents tunisiens. La direction du foyer d’hébergement clermontois reproche à la salariée un comportement « discriminatoire » à l’égard de ces trois stagiaires de confession musulmane.

Licenciement abusif ! Le commis de cuisine, employé en CDI au sein de l’association depuis juillet 2006, se voit convoquer le 4 novembre à un entretien préalable, puis licencier sans préavis, ni indemnités.

Hier, Me Roesch a dénoncé une « dérive » devant le conseil de prud’hommes. Le jour de l’entretien, l’employeur n’a pas laissé sa cliente s’expliquer sur des « faits qu’elle conteste vigoureusement ».

« La société Home Dôme avait déjà pris sa décision bien avant de la recevoir en entretien préalable. Le chiffre d’affaires du service de restauration est en baisse, alors on a voulu se séparer d’un personnel à bon compte. »

La salariée « a le droit de méconnaître la religion d’autrui ». Invoquant le caractère abusif de son licenciement, l’ancien commis de cuisine a demandé plus de 58.000 euros aux titres de préavis, de congés payés, de dommages et en réparation des préjudices.

Face à la complexité du dossier, les prud’hommes ont décidé, hier, de se donner le temps de la réflexion. Ils rendront leur jugement lundi 12 octobre.


vu sur http://www.lamontagne.fr/editions_locales/clermont_ferrand/du_porc_servi_a_un_musulman_a_clermont_ferrand_un_plat_difficile_a_digerer@CARGNjFdJSsHFxsCBxw-.html

Audincourt (Doubs): nuit agitée aux Champs-Montants.

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 13:38

Photo Guillaume Minaux
Lu dans un quotidien régional… On remarquera que le journaliste « prend des gants » en racontant les fait… Encore une fois, la racaille fait sa loi…

Photo Guillaume Minaux

A noter: cet endroit est peuplé à plus de 80 % de personnes d’origine étrangère, du Maghreb, quoi…

Des feux de poubelles, une voiture incendiée (en réalité, il y en a eu plusieurs, et c’est désormais chose courante dans cette zone de non-droit…) et une interpellation mouvementée ont marqué la nuit de samedi à dimanche à Audincourt.

Samedi après-midi, la fête de quartier des Champs-Montants avait pourtant bien commencé. Mais à la fin de la manifestation, les choses ont dégénéré. Vers 23 h 15, au moins quatre incendies se sont déclarés dans les locaux à poubelles de plusieurs immeubles. Les pompiers ont réussi à maîtriser les différents sinistres sans qu’aucune évacuation ne soit nécessaire. Des containers pour le tri sélectif ont aussi été la proie des flammes.
La police, présente en assistance des soldats du feu, a de nouveau été sollicitée peu avant 0 h 30. Des policiers municipaux ont signalé qu’un individu, visiblement ivre, semait le trouble dans la rue. La brigade canine du commissariat a contrôlé le petit groupe auquel cet Audincourtois de 20 ans appartenait. L’individu, selon les policiers, se serait alors montré « incorrect et provoquant » à leur égard. Ils ont voulu procéder à son interpellation, mais la situation s’est envenimée.

Le jeune homme maghrebin aurait résisté à son arrestation, tentant de donner des coups aux fonctionnaires qui l’entouraient, selon la version des forces de l’ordre. Il aurait aussi appelé les autres jeunes maghrébins (racaiile) présents sur les lieux à s’opposer à son interpellation. Les policiers ont alors fait usage de la force pour maîtriser l’Audincourtois le magrhébin et repousser ceux qui venaient à son secours (qui venaient créer une émeute, en fait).
Alors que l’individu était emmené en garde à vue au commissariat de Montbéliard, de nouveaux incidents sont survenus. En tout, cinq poubelles ont été incendiées, ainsi qu’une voiture des voitures stationnées rue de la Combe-Mirey. Là, les flammes se sont propagées à deux autres véhicules stationnés à proximité. La situation n’est rentrée dans l’ordre que vers 4 h du matin.
Avant cela, les policiers avaient fait appel aux gendarmes pour leur prêter main forte. Le peloton de surveillance de Belfort est intervenu, ainsi qu’une patrouille de la communauté de brigades de Bavans.
Le jeune homme maghrébin qui se trouvait toujours en garde à vue hier soir aurait reconnu avoir bu environ 4 litres de bière (entre autre…) durant la journée de samedi, mais aussi avoir fumé du cannabis. Hier soir, les effectifs de la brigade anti-criminalité devaient être renforcés aux Champs-Montants pour prévenir d’éventuels nouveaux débordements. Du côté du commissariat, on précisait néanmoins que le quartier avait été « relativement calme ces derniers temps ».

Je connais bien le secteur, célèbre pour ses « actes d’incivilité notoires et passe pour une plaque tournante du traffic de drogue et d’armes dans le Pays de Montbéliard… Mais ça, on ne vous le dit pas…