Francaisdefrance's Blog

12/06/2009

Agression dans un bus à Bâle : arrestation grâce à la diffusion d’une vidéo sur Internet.

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 22:05

En France, on arrête le type qui a mis une vidéo d’agression sur le NET; cherchez l’erreur…

11/06/2009


BÂLE (NOVOpress) –
Les autorités bâloises (Suisse) ont mis en ligne hier sur Internet la vidéo d’une caméra de surveillance montrant l’agression d’un voyageur, afin de faciliter l’arrestation des deux agresseurs.

Romandie News annonce que dés aujourd’hui un des auteurs présumés de l’agression a été arrêté grâce à des informations de la population. Le Ministère public indique qu’il s’agit d’un jeune Suisse d’origine étrangère.

On est loin de l’attitude des autorités françaises qui au contraire, début avril 2009, s’étaient préoccupées surtout de sanctionner l’auteur de la fuite d’une vidéo analogue d’une agression dans un bus Noctilien (bus de nuit parisien de la RATP).

[http://fr.novopress.info]

Après son lancer de chaussures sur les parties civiles, Fofana refuse de se présenter à son procès.

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 13:52

GANG DES BARBARES

En fait, il fait ce qu’il veut… Pas belle, la justice?

Après son lancer de chaussures sur les parties civiles, Fofana refuse de se présenter à son procès

Youssouf Fofana s’est fait expulser du procès jeudi après avoir lancé ses chaussures en direction des parties civiles.

Youssouf Fofana, assassin présumé d’Ilan Halimi en 2006, a refusé de se présenter vendredi devant la cour d’assises de Paris, d’où il avait été exclu la veille après avoir lancé ses chaussures en direction des parties civiles . L’accusé, qui comparaît depuis six semaines, avec 26 autres personnes, avait été sommé jeudi par la présidente de demeurer à la « souricière » (cellule du palais de justice où sont placés les détenus en attendant leur comparution) à la suite de ce geste violent. « Il y a tous les juifs du monde dans le box [box des parties civiles, ndlr], ce sont mes ennemis. C’est un attentat arabe à la chaussure piégée », avait affirmé Fofana pour ponctuer son geste, selon ses propos rapportés par trois avocats témoins.

Le procès se déroule à huis clos depuis le 29 avril devant la cour d’assises des mineurs de Paris. Ilan Halimi, 23 ans, séquestré dans le but d’obtenir une rançon et torturé trois semaines dans une cité HLM de Bagneux dans les Hauts-de-Seine, avait été abandonné au bord d’une voie ferrée dans l’Essonne le 13 février 2006. Il est mort lors de son transfert à l’hôpital. Le procès doit durer jusqu’au 10 juillet. (Beaucoup trop long!).

Il aurait tort de se priver, ce con; la justice ne réagit pas. Quel pays!

Les ardoises d’une princesse saoudienne à Paris…

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 10:02
Mais chez ces gens-là, monsieur, on ne paye pas, on ne paye pas, on profite…

Lu sur lefigaro.fr:

L'hôtel George-V, à Paris.
L’hôtel George-V, à Paris. Crédits photo : AFP

Réfugiée dans l’hôtel de luxe George-V, la femme du ministre de l’Intérieur saoudien refuse de régler ses notes, d’un total de plusieurs millions d’euros, laissées dans plusieurs hôtels et commerces chics de Paris.

C’est une situation pour le moins surprenante et désagréable à laquelle sont confrontées près d’une trentaine d’enseignes de Paris. La princesse saoudienne Maha al-Sudaïri, femme du ministre de l’Intérieur du royaume d’Arabie saoudite, refuse de payer les sommes dues à des commerçants de la capitale, parfois depuis plus d’un an, et se retranche dans sa chambre d’hôtel du palace parisien George V, propriété du prince Al-Walid, neveu de la dame.

L’épouse du prince Naïef Bin Abdulaziz Al Saoud, un héritier du trône royal d’Arabie Saoudite, s’est livrée à de très chères emplettes dans plusieurs magasins huppés de la capitale, dépensant, apparemment sans compter, d’importantes sommes pour des bijoux, accessoires, lingeries et autres vêtements. Victoria Casal, Chaumet, Dior, Kay Largo, Divina, Marina, figurent au rang des enseignes lésées par la princesse. L’hôtel Crillon, où vivait Maha al-Sudaïri avant de se réfugier au George V, fait également partie des créanciers abusés. Il lui est reproché d’avoir laissé des notes d’un total, pour l’instant difficile à cerner, de près de 15 millions d’euros.

La princesse campe sur ses positions et refuse de régler ses dettes. Parmi ses créanciers, un commerçant du XVIème arrondissement de Paris attend désespérément le règlement de 140 000 € d’achats de vêtements, bijoux et accessoires. « Ses filles et plusieurs de ses petits-enfants, accompagnés de garde du corps, sont passés dans mon magasin le 18 mai », raconte-t-il au Parisien. «Elles ont acheté des quantités impressionnantes de vêtements. L’équivalent de 7 % de mon chiffre d’affaires annuel» indique le commerçant floué. Depuis, plus rien.

Situation identique pour Jamila, dont la boutique de lingerie fine se situe en face de l’hôtel George V. Pour elle, le préjudice s’élève à près de 70000 €. «Je me suis présentée à l’ambassade mais ils m’ont dit qu’ils ne pouvaient pas honorer les factures des petites culottes de la princesse» déplore-t-elle au micro de France Info.

Même si la princesse est une «habituée» des boutiques chics de Paris, certains commerçants n’hésiteraient pas à porter l’affaire en justice. Les négociations à l’amiable n’ont en effet rien donné. Un problème de taille se pose néanmoins aux créanciers en colère : la princesse est protégée par l’immunité diplomatique. Cependant, selon une information RTL, la justice française aurait décidé d’enquêter sur l’affaire et des huissiers de justice pourrait se rendre prochainement dans la suite de la princesse pour y saisir des biens avant qu’elle ne regagne l’Arabie Saoudite.

La tête couronnée n’est en outre plus la bienvenue aux Etats-Unis, révèle France Soir. En villégiature, en 1995, à Orlando, Maha al-Sudaïri fut accusée de mauvais traitements par plusieurs de ses employés, frappés car accusés de lui avoir dérobé quelques 200 000 dollars et des bijoux. Un sort que la princesse ne devrait pas connaître.

Les losers et les bras cassés de la diversité.

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 09:30
Tags:

Les minorités dites visibles en France auront probablement leur Barack Obama lorsque les poules auront des dents, à la semaine des quatre jeudis ou si vous préférez, à la Saint-Glinglin. Il y a comme une volonté des autorités de ne faire confiance qu’à des personnes qu’elles tiennent allègrement par la barbichette. Ainsi, lorsqu’on leur impose une vision, ils sont dans l’obligation de l’appliquer. On constate donc que, ceux qui décrochent habituellement la timbale ou un strapontin sont toujours les plus serviles, malléables et corvéables à souhait. Nous verrons par une liste non exhaustive, tous les heureux élus qui ne sont pas à un forfait prêt, commettant les abominations les plus abjects qui soient.

On peut tout reprocher au chef de l’Etat français Nicolas Sarkozy, mais, l’honnêteté intellectuelle oblige les uns et les autres, de reconnaître qu’il n’a pas lésiné sur les moyens pour faire de la visibilité des minorités hexagonales, son combat. Mais, ce qui est discutable en revanche, ce sont ses choix. Fait-il des paris hasardeux comme un non-initié jouant au quinté ou un initié choisissant essentiellement des tocards ? Là est la question. C’est hallucinant. Le pouvoir semble éviter par tous les moyens ceux qui comptent réellement et n’ont visiblement pas de casseroles qu’ils traînent. C’est ce que l’écrivaine à succès Calixthe Beyala nomme habituellement et à juste titre d’ailleurs, la « politique de contournement ».
Depuis 48h, (il a été libéré dans la nuit de mercredi à jeudi) Dominique Sopo le président de l’officine avachie qui ne sert à rien depuis des décennies maintenant, SOS Racisme, était en garde à vue avec trois de ses comparses qu’on peut aisément ranger du côté des malfrats. La police ne peut pas se comporter de la manière s’il n’y avait pas matière à charge. La question reste en réalité sur les « qui » cooptent ces noirs et ces arabes qui finalement servent la soupe ou eux-mêmes. Qui choisit réellement tous ces quémandeurs au détriment des militants de base ? Voilà comment des incompétents mêlés dans des truanderies à haute échelle sévissent en jetant l’opprobre sur les leurs…
Il y a quand même quelque chose d’incompréhensible dans ce sempiternel vaudeville que nous servent impitoyablement ces « élus ». Pas un seul de ceux qui soi-disant représentent les minorités n’est clean. Personne. Tous semblent donc être dépourvus d’intégrité morale ou d’esprit chevaleresque, affichant un pedigree de malversations, de gardes à vue, de mises en examen et de contrôles fiscaux défavorables. La création du CRAN (Conseil représentatif des associations noires) que ses détracteurs nomment affectueusement « Conseil représentatif des ânes noirs » relevait d’une lutte contre l’humoriste Dieudonné. Mais, aujourd’hui, après quelques années d’existences, c’est le théâtre de guerres intestines incessantes et de procès. Patrick Lozès son président y règne en despote semble-t-il, et m’a demandé hier un [droit de réponse->http://kamerunscoop.wordpress.com/2…] sur un papier que j’avais commis sur sa récente réélection dans le blog d’un ami strasbourgeois.
Le comité de la diversité à France Télévisions est lui, le symbole même de cette dépravation. Or, quand on lit le vadémécum sur la diversité d’un Edouard Pellet censé être le fer de lance de cette opinion et qui se fait épingler pour malversations financières, on ne sait finalement plus à quels saints se vouer. Dominique Sopo le gardé à vue fait partir de ce comité lui aussi. Une belle brochette de ce qui se fait de mieux en somme. Ledit comité compte aussi dans ses rangs, Tahar Ben Jelloun, excellent écrivain bien sûr, épinglé pour esclavage moderne. Mais, on peut aussi citer des personnalités issues de cette diversité comme Fode Sylla qui a longtemps sévi médiatiquement, recasé à Areva, soupçonné de possession et de consommation de stupéfiants qui avait quitté SOS Racisme, sans rendre un « prêt » à lui octroyé, et sa voiture de fonction. Le bouquet revient à Harlem Désir, reconnu coupable en 1998 de  » détournements de fonds et recel d’abus de confiance », aujourd’hui reconduit comme député européen PS.
Vous pensez vraiment que ces gens peuvent parler au nom des minorités dites visibles ? Probablement pas. Qui peut les écouter ? Quel crédit ont-ils à moins d’être des voyous en col blanc ? On n’est pas à l’abri d’un chapelet d’aberration alors qu’on nous dit que l’on juge l’arbre à ses fruits. S’il porte de mauvais fruits, on le coupe et on le jette au feu. Apparemment donc, tous ceux qui sont fiers, portent en eux un vrai projet pour faire avancer le schmilblick, ne sont pas les bienvenus au bal des faux-culs. Et pour cause…
Source: http://allainjulesblog.blogspot.com
(crédits photo Byrtemagic)