Francaisdefrance's Blog

27/05/2009

« Le bâton pour se faire battre »: Sarközy ancre l’armée française au Moyen-Orient.

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 12:18
Tags: , ,
Le jour où la « vraie guerre » sera déclarée par les musulmans contre l’Occident, c’est avec les avions que Sarkö leur a vendus qu’ils nous massacreront, entre autre… Mais ça, les gens ont du mal de le comprendre. Pour l’instant, c’est la guerre froide avec l’islamisation galopante comme arme. Mais demain? Continuons à leur offrir des mosquées…
26/05/2009

Avec l’ouverture d’une base militaire française à Abu Dhabi, la France entend aussi promouvoir ses intérêts économiques.

« En inaugurant mardi une nouvelle base militaire aux Émirats arabes unis, Nicolas Sarkozy a donné une nouvelle orientation à la diplomatie française. Traditionnellement tournée, en dehors des crises, vers ses anciennes colonies africaines, celle-ci sera désormais également ancrée dans le Golfe, dans une région «absolument névralgique pour le monde entier», comme l’a rappelé le président dans son discours devant le cheikh Mohammed Ben Zayed, prince héritier d’Abu Dhabi.

Pour le chef de l’État, la France, «puissance globale», doit assumer ses responsabilités dans cette zone «sensible» où elle a de nombreuses cartes à jouer, stratégiques, politiques et économiques. «Ce ne sont pas… les seuls intérêts nationaux de la France qui sont en cause. C’est aussi sa contribution aux équilibres mondiaux, une vocation dont elle n’a jamais cessé de se sentir investie», a-t-il dit.

Pour assumer au mieux son rôle de puissance qui entend peser sur les grands dossiers du moment, Paris s’appuie, dans la région, sur les Émirats arabes unis, en qui l’Élysée reconnaît un État musulman modéré et moderne, entré de plain-pied dans la mondialisation et qui peut aider à lutter contre les fondamentalismes qui prolifèrent dans la région. Peu importe que les Émirats aient reconnu le régime des talibans lorsqu’il s’est installé à Kaboul… c’est avec Abu Dhabi qu’un nouvel accord de défense, qui engage la France à se porter à son secours en cas d’agression, a été signé mardi.

À 225 kilomètres des rives iraniennes

Préserver la paix. Stabiliser la région. Ces mots sont revenus comme un leitmotiv dans le discours du président français. «Tout le monde sait que la France cherche partout à faire prévaloir des solutions pacifiques, diplomatiques, des solutions négociées dans l’attachement au droit international», a affirmé Nicolas Sarkozy.

Officiellement, la présence militaire française à Abu Dhabi «ne vise personne». «Elle n’a pas été décidée au nom de telle ou de telle circonstance», affirme le président français. D’ailleurs, les moyens humains déployés sur place sont assez modestes, à peine 500 hommes. Mais dans les faits, la proximité des côtes iraniennes – 225 kilomètres – pourrait bien un jour faire vaciller ces louables intentions. Dans l’entourage de l’Élysée, on reconnaît que les négociations avec Téhéran «n’avancent pas beaucoup». On prévient aussi qu’un conflit entre Israël et l’Iran «nous concernerait tous».

Pour l’heure, alors que les choses n’en sont pas encore à ce point de gravité, Paris entend jouer un «rôle d’équilibre» dans le Golfe. Aux côtés des Américains, installés depuis longtemps dans la région, et avec qui les Français se disent «à l’unisson», Paris place ses pions pour pouvoir peser sur tous les aspects du dossier iranien…

Sur la base aérienne d’al-Dhafra, à 40 kilomètres d’Abu Dhabi, au milieu des sables brûlants, Nicolas Sarkozy a assisté, par 47 degrés à l’ombre, à la démonstration d’un avion de combat Rafale. Car les ambitions stratégiques de la France vont de pair avec ses intérêts économiques.

Éventuel achat de 60 Rafale

Les Émirats arabes unis représentent le 4e excédent commercial de la France. Ils sont aussi le premier client de l’industrie aéronautique et de défense française. Et depuis un an, ils négocient l’éventuel achat de 60 Rafale de Dassault Aviation pour renouveler leur flotte de Mirage. Le contrat sur les chasseurs français n’a pas été signé mardi. Mais dans l’entourage de l’Élysée, on affirme qu’une affaire si importante «ne peut pas se faire sur un coin de table», que les négociations «approchent du terme et fonctionnent bien».

Il faudra attendre également pour connaître le dénouement de l’autre gros dossier économique français dans les Émirats, la coopération sur le nucléaire civil. Grands consommateurs d’eau et d’électricité, les Émirats veulent construire douze centrales nucléaires. La France participe à un appel d’offres concernant les deux premières installations.

Sur ce sujet brûlant comme sur celui du Rafale, Paris affronte la concurrence des États-Unis. Mais une chose est sûre : la France s’est implantée durablement dans le Golfe. «Ici, nous faisons un partenariat de long terme, pas un partenariat de circonstance» a prévenu Nicolas Sarkozy. »

Source: http://www.lefigaro.fr

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :