Francaisdefrance's Blog

25/05/2009

14 juillet 2009: la fête (du portefeuille) à Johnny via Sarközy…

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 18:44
Tags: , ,

L’histoire en fera probablement sourire plus d’un. Et d’autres grinceront des dents !

PARIS

Pour le traditionnel concert du 14 juillet, Nicolas Sarkozy a choisi d’offrir aux Français un spectacle gratuit de Johnny Hallyday. Jusque-là, rien d’anormal. Surtout lorsqu’on sait que les deux hommes entretiennent une amitié de longue date.

Sauf que cette récréation coûtera 1 million d’euros à l’État français et que la moitié de cette somme est destinée à la rémunération du chanteur. Johnny Hallyday devrait ainsi toucher 500.000 euros. (soit 327.950.000 anciens francs !) pour 3h de spectacle ! …

Smicards, chômeurs soyez cons … allez l’applaudir … il s’en tape de vos misères !

Un comble qu’il reçoive cet argent français alors qu’il a choisi de s’exiler en Suisse pour payer moins d’impôts! « Je suis d’accord de payer des impôts, mais il y a une limite », déclarait-il il y a peu. L’hôpital se foutrait-il de la charité?


Deux ans après le concert exceptionnel de Michel Polnareff qui avait réuni un million de spectateurs sous la tour Eiffel le soir du 14 juillet, Johnny, d’origine belge et vivant en Suisse, fêtera la Fête nationale française !
Ce concert sera bien plus lucratif pour Johnny que les autres dates de sa tournée d’adieux. En effet, il ne touchera que 200.000 euros par date. La tournée lui permettra toutefois d’empocher 20 millions d’euros. Un beau petit pactole pour son départ à la retraite !

Ah que coucou !!!

On a du bol; Sarko aurait pu inviter Khaled, Joe Starr ou la Bande à Basile… Mais ça viendra.

Ca continue… Agressé à coups de marteau par un « cagoulé » à Clichy, un lycéen dans un état grave

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 12:38
Tags: , , ,

25/05/2009

Source: AFP

Un lycéen de 18 ans, agressé à coups de marteau lundi matin à Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine), a été grièvement blessé et son pronostic vital est engagé, a-t-on appris auprès du rectorat.

Le jeune homme, élève de 1ère au lycée Newton de Clichy, a été agressé par un groupe de quatre à six individus sur le trajet entre son domicile et l’établissement, selon la même source. De source proche de l’enquête, le lycéen, qui était accompagné d’un camarade, à été pris à partie par des agresseurs dont l’un était cagoulé avant d’être frappé à la tête avec un marteau. Le jeune homme a été hospitalisé à l’hôpital Beaujon de Clichy.


Il n’y a pas quelqu’un, récemment, qui a interdit les cagoules??? Ah oui, c’est seulement dans les émeutes… Ouf ! Et puis, ce sont probablement des « chances pour la France » qui ont agressé le jeune à coups de marteau, alors…

C’est ça le « progrès »?

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 11:45
Tags: ,
Tu dois faire un voyage en avion
– Année 1979 : Tu voyages dans un avion d’Air France, on te donne à manger et t’invite à boire ce que tu veux, le tout servi par de belles hôtesses de l’air et ton siège est tellement large qu’on peut s’assoir à deux.
– Année 2009 : Tu entres dans l’avion en continuant de t’attacher le ceinturon qu’à la douane ils t’ont fait retirer pour passer le contrôle, tu t’assois sur ton siège et si tu respires un peu trop fort tu mets un coup de coude à ton voisin, si tu as soif le steward t’apporte la carte et les prix sont ahurissants, et tu ne protestes pas de peur qu’à l’atterrissage on t’emmène à la douane et qu’on te mette un doigt dans le cul pour savoir si tu n’as pas caché de la drogue !

Michel doit aller dans la forêt après la classe, il montre son couteau à Jean avec lequel il pense se fabriquer un lance-pierre.
– Année 1979: Le directeur voit son couteau et lui demande où il l’a acheté pour aller s’en acheter un pareil.
– Année 2009: L’école ferme, on appelle la gendarmerie, on emmène Michel en préventive. TF1 présente le cas aux informations en direct depuis la porte de l’école.

Discipline scolaire
– Année 1979: Tu fais une bêtise en classe. Le prof t’en colle deux. En arrivant chez toi, ton père t’en recolle deux de plus.
– Année 2009: Tu fais une bêtise. Le prof te demande pardon. Ton père te demande pardon et t’achète une moto.

Franck et Marc se disputent et se flanquent quelques coups de poing après la classe.
– Année 1979: Les autres les encouragent, Marc gagne. Ils se serrent la main et ils sont copains pour toute la vie.
– Année 2009: L’école ferme. TF1 proclame la violence scolaire, France Soir en fait sa première page et écrit 5 colonnes sur l’affaire. SarkÖ fait une loi.

Éric casse le pare-brise d’une voiture du quartier, son père sort le ceinturon et lui fait comprendre les choses.
– Année 1979: Éric fera plus attention la prochaine fois, grandit normalement, fait des études, va à la fac et devient un excellent homme d’affaires.
– Année 2009: La police arrête le père d’Éric pour maltraitance sur un mineur. Éric rejoint une bande de délinquants. Le psy arrive à convaincre sa soeur que son père abusait d’elle et la Justice le  met en prison.

Jean tombe en pleine course à pied, se blesse au genou et pleure. Sa prof Jocelyne le rejoint, le prend dans ses bras pour le réconforter.
– Année 1979: En deux minutes Jean va beaucoup mieux et continue la course.
– Année 2009: Jocelyne est accusée de perversion sur mineur, se retrouve au chômage et s’affronte à 3 ans de prison. Jean va de thérapie en thérapie pendant 5 ans. Ses parents demandent des dommages et intérêts à l’école pour négligence et à la prof pour traumatisme émotionnel. Ils gagnent les deux procès. La prof, au chômage et endettée, se suicide en se jetant du haut d’un immeuble.

Relations courantes entre un père et son fils
– Année 1979: Je demande de l’argent à mon père pour sortir.
– Année 2009: Mon père me demande du fric, que je fais facilement en dealant du shit, pour couvrir son compte en banque.

Arrive le 28 octobre.
– Année 1979: Arrive le jour du changement d’horaire d’été à l’heure d’hiver. Il ne se passe rien.
– Année 2009 : Arrive le jour du changement d’horaire d’été à l’heure d’hiver. Les gens souffrent d’insomnie et de dépression.

La fin des vacances.
– Année 1979: Après avoir passé 15 jours de vacances en famille sur la côte dans une caravane tractée par une 504 Peugeot, les vacances se terminent. Le lendemain tu repars au boulot et il ne se passe rien.
– Année 2009: Les vacances terminées, de retour de Tahiti, voyage organisé tous frais inclus, Les gens souffrent d’insomnie et de dépression.

La police va pouvoir pirater les ordinateurs des voyous, et des autres, de tout le monde, en fait…

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 07:34
L’Etat policier bientôt à son summum; rien à envier au KGB… Pas belle la France ?

24/05/2009

La loi d’orientation de MAM va autoriser la pose de mouchards pour capter des données informatiques.

Les voyous bientôt piégés par leurs ordinateurs ? La loi d’orientation pour la sécurité, dite Lospi 2, présentée par Michèle Alliot-Marie en Conseil des ministres mercredi prochain, va donner à la police le droit de pirater, le plus légalement du monde, les données informatiques pour lutter contre le crime organisé.

Prétexte: chaque possesseur d’un ordinateur, en fait, pourra être surveillé…

L’article sur «la captation de données informatiques» autorise en effet les OPJ «commis sur commission rogatoire à mettre en place un dispositif technique ayant pour objet, sans le consentement des intéressés, d’accéder, en tous lieux, à des données informatiques, de les enregistrer, les conserver et les transmettre, telles qu’elles s’affichent sur un écran pour l’utilisateur». Le tout «sous le contrôle du juge d’instruction».

Concrètement, la police judiciaire pénétrera chez le suspect aidée d’un serrurier, de jour comme de nuit. Elle posera sur sa machine une clé de connexion, sorte de clé USB qui s’enfiche à l’arrière ou, mieux, à l’intérieur, sur l’un des ports disponibles. Et le mouchard renverra les données vers les ordinateurs des autorités. Rien n’empêchera désormais la police d’installer à distance des logiciels pirates, sortes de chevaux de Troie, qui la renseigneront en temps réel sur tout ce qui entre et sort d’un PC ou d’un Mac.

Ce superpouvoir, que s’arrogent les services secret, sera bien sûr accordé à la PJ uniquement dans les affaires les plus graves (terrorisme, pédophilie, meurtre, torture, trafic d’armes et de stupéfiants, enlèvement, séquestration, proxénétisme, extorsion, fausse monnaie, blanchiment et aide à l’entrée et séjour d’un étranger), dès lors que les faits sont commis en bande.

Car aussi surprenant que cela puisse paraître, la justice, qui peut placer des caméras et des micros partout, n’avait aucun droit d’accès aux ordinateurs, sanctuarisés par un vide juridique. Certes, elle pouvait exiger des informations auprès des fournisseurs d’accès à Internet. Mais le résultat était parfois aléatoire. Surtout, elle ne pouvait pas capter les conversations des trafiquants qui communiquent désormais via leur ordinateur grâce au protocole du logiciel Skype, entièrement crypté.

La Lopsi de MAM fixe les nouvelles règles du jeu. Le service enquêteur doit préciser l’infraction qui justifie le recours à cette technique et le lieu ou elle va intervenir. L’espionnage pourra durer quatre mois, renouvelables une fois. Le mouchard pourra être posé dans un lieu privé, un véhicule, un bureau. A l’exception des cabinets d’avocats, de notaires, d’huissiers, de médecins et des entreprises de presse. Même interdiction concernant le domicile des magistrats, avocats et parlementaires.

Le juge des libertés et de la détention veillera au respect des procédures de pose et de récupération du matériel. Car il faudra revenir le chercher aussi discrètement qu’il fut posé.

Parmi la trentaine d’articles de la Lopsi 2, que Le Figaro s’est procurée (le reste concernant des adaptions à l’Outre-mer), figure une autre petite révolution : la gendarmerie va pouvoir faire tourner ses ordinateurs pour débusquer des suspects par rapprochement de fichiers concernant «toute infraction punie d’au moins cinq ans d’emprisonnement». Ces «fichiers d’analyse sérielle» doivent faire grimper le taux d’élucidation. Il suffira qu’un individu se soit trouvé à chaque fois ou presque là où une infraction a été commise, piégé par son mobile, sa carte bleue, un témoignage recueilli en procédure. Et son compte sera bon. Les délinquants multicartes suractifs sont dans le collimateur.

Source: Le Figaro.fr