Francaisdefrance's Blog

15/05/2009

Crier «Sarkozy, je te vois» est un «tapage injurieux diurne»…

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 12:28
Tags: , , ,
Mais quand c’est Sarko qui insulte quelqu’un en disant « casse-toi, pauv’con! », c’est normal, pour un chef d’Etat… On y arrive tout doucement, au règne de l’arbitraire…
15.05.09

MARSEILLE – Un enseignant de 47 ans doit comparaître mardi prochain…

La phrase de trop? Un enseignant de 47 ans doit comparaître mardi prochain devant le tribunal de police pour avoir crié à deux reprises: «Sarkozy, je te vois!», alors qu’il assistait à un contrôle de police un peu musclé à son goût en gare Saint-Charles, à Marseille, le 27 février 2008. Les policiers avaient alors estimé que l’homme avait porté atteinte à la tranquillité publique, et lui avait dressé un procès-verbal.

Surprise, début avril, le prof est cité à comparaître pour «tapage injurieux diurne», délit passible d’amende. Son avocat ne s’interdit pas de demander une reconstitution in situ et de mesurer le niveau de décibels « dans une gare, en pleine heure de pointe».

Source: http://www.20minutes.fr

Magistrats: Vers un procès Dati?

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 11:30
Tags: , ,

Jeudi 14 Mai 2009

Encore un « mauvais choix » de Sarkö Ier…

Cette fois, le divorce semble être bel et bien consommé entre Rachida Dati et les magistrats. Le principal syndicat de la profession, l’Union syndicale des magistrats (USM) envisage en effet de poursuivre la ministre de la Justice pour des propos relayés par le magazine Entreprendre, où elle qualifie les corps de la magistrature et des avocats de « sournois ». La garde des Sceaux a démenti.

Il est acquis depuis longtemps que Rachida Dati quittera le ministère de la Justice après les élections européennes du 7 juin prochain. Il sera temps. Car après deux ans à occuper ce poste si exposé, la garde des Sceaux aura réussi à se mettre une très grande partie de la magistrature à dos. Jusqu’à un point de non-retour, peut-être atteint jeudi. L’Union syndical de la magistrature (USM), largement majoritaire, envisage sérieusement d’engager une action en justice contre son ministre de tutelle. En cause, des propos que Rachida Dati aurait tenus lors d’une soirée, au cours de laquelle elle aurait traité les magistrats de « sournois ».

C’en en fait le magasine Entreprendre du mois d’avril qui se fait l’écho d’une conversation entre Rachida Dati et plusieurs autres convives, dont Roland Dumas. Ce dernier, ancien ministre socialiste, la félicitait d’avoir mené à bien la réforme de la carte judiciaire, les corps des avocats et des magistrats étant « très réactifs », remarquait-il. « Et très sournois, répondit alors la ministre selon le mensuel. J’ai fait de nombreux déplacements sans aucune difficulté, mais la charge est arrivée par derrière. Je trouve que c’est complètement déloyal. » Et d’ajouter: « Procureur n’est pas une profession libérale (…) le procureur est là pour exécuter les décisions du garde des Sceaux et si ce n’est pas le cas, il faut le changer. »

Une « attaque gratuite »

Devant cette atteinte à leur honneur et à leur indépendance, le sang des magistrats n’a fait qu’un tour. Dans un communiqué, l’USM se dit « scandalisée par ces propos », et « exige des explications sur ce qui ne peut pas être un simple dérapage verbal. Elle s’inquiète de la participation active de la garde des Sceaux à l’entreprise de dénigrement de l’image des magistrats auprès de l’opinion publique. L’USM envisage une action en justice pour répondre à cette attaque gratuite, susceptible de recevoir une qualification pénale. » La menace est on ne peut plus claire.

Rachida Dati semble d’ailleurs la prendre au sérieux. Car la réponse est arrivée très vite, là aussi par le biais d’un communiqué. La garde des Sceaux « dément avoir tenu les propos qu’on lui prête », a fait savoir son ministère. En outre, la conversation relatée dans l’article se déroulait dans un cadre « informel », argue-t-elle. Une chose est sûre, les affrontements se multiplient en ce moment entre les deux camps. Mercredi encore, les magistrats avaient critiqué le fait que la ministre utilise des communiqués officiels et le réseau intranet du ministère pour s’en prendre vivement à son adversaire politique Elisabeth Guigou, qualifiée « d’arrogante ». Le point de rupture semble donc très proche. Vivement le 7 juin…

Source: leJDD.fr

Il est certain que quand on est Garde des Sceaux et que l’on doit supporter d’avoir des frères ayant des démèlées avec la justice, faut pouvoir gérer… Mais ça, avant de la nommer, Sarkozy le savait. A noter que Fadela Amara a de semblables soucis… A noter aussi qu’elle a été également nommée par Sarkozy… Cherchez l’erreur. Les « choix » de Sarközy, ce n’est pas la panacée. A force de placer ses « amis » à des postes clef, il a mis la France dans une belle purée. Le pire est qu’il continue à « nommer »…