Francaisdefrance's Blog

26/04/2009

Montpellier: Entre 500 et 1 000 musulmans en colère.

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 20:57
Tags: ,

édition du 25 avril 2009

Une mobilisation exceptionnelle pour une action inédite à Montpellier. Hier, 450 musulmans selon la police, un millier selon les organisateurs, se sont rendus devant les portes de la mairie pour faire part de leur mécontentement. En ligne de mire de la contestation, la mainmise de la municipalité sur le lieu de culte de La Paillade, théâtre régulier de tensions et de contestations dans la communauté.

« Nous souhaitons stopper cette ingérence de la mairie dans la gestion de nos lieux de culte. Chrétiens et juifs ont la jouissance de leurs églises et de leurs synagogues. Nous voulons être comme tout le monde », a clamé l’imam Mohamed Khattabi.

En effet, contrairement à d’autres villes de France, très proches parfois comme Béziers ou Nîmes, la mosquée de La Paillade appartient à la Ville. C’est donc par un simple bail qu’elle investit une association de la gestion des lieux. D’où cette accusation d’ingérence qui, d’ailleurs, sème le trouble dans la communauté musulmane. « La loi de 1905, ça vous dit quelque chose ? Nous voulons aller dans le sens de la laïcité en devenant propriétaires de nos lieux de culte. Nous n’avons pas besoin de l’argent du contribuable », a lancé Fargi Allal, un des leaders de la contestation d’hier après-midi. « Maintenir des lieux de prières dans des salles polyvalentes, c’est rester dans cet islam des caves, quand les gens priaient dans leurs garages. Nous voulons, soit racheter par nos propres moyens le site de La Paillade, soit acquérir un terrain et que la mairie nous délivre un permis de construire. Pour une mosquée indépendante », revendique Saïd, étudiant à Montpellier.

Assis devant les portes (fermées) de l’hôtel de ville, les fidèles ont attendu qu’Hélène Mandroux les rencontre. Une délégation de cinq personnes a été finalement reçue. « Nous lui avons donné en main propre notre lettre élaborée en commun. Elle a assuré que nous aurions une réponse par courrier d’ici une ou deux semaines », a relaté Fargi Allal. L’imam Khattabi semblait, lui, très optimiste : « La mairie s’est rendu compte que nous étions nombreux. Désormais, il faut nous préparer en cas de réponse positive à nos revendications. » Pour plusieurs fidèles habitués de ces soubresauts, la manifestation d’hier pourrait constituer la première étape vers une émancipation totale des musulmans de la tutelle municipale. Et rompre ainsi avec une spécificité très montpelliéraine.

source : voxfndekker
La loi de 1905 ? Si elle était réellement appliquée, les municipalités, pour que les actuels maires puissent empôcher des voix venus de l’électorat musulman, ne participeraient en rien à l’édification de l’islam en France. C’est loin d’être le cas !

Discrimination raciale anti-blanche : une Miss se rebelle !

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 20:56

PARIS (NOVOpress)

C’est demain que les juges de la 6ème chambre du Tribunal de grande instance de Nanterre vont examiner le recours en annulation déposé contre l’élection de Miss Albigeois Midi-Pyrénées 2008 par l’ancienne première dauphine Marine Beaury. Si les juges accédaient à la demande de la plaignante, Chloé Mortaud, élue Miss France 2009 après avoir remporté le concours régional contesté, devrait alors rendre sa couronne.

Mlle Beaury conteste le résultat du vote de l’élection régionale du 20 septembre 2008 – essentiellement celui du public présent dans la salle du concours, le jury n’intervenant qu’en cas d’ex-æquo. Motif : aucun huissier de justice n’était présent pour valider officiellement les résultats et les membres de l’organisation avaient refusé à la candidate l’accès au détail de ceux-ci. En décembre 2008, Marine Beaury avait déclenché la polémique en déclarant au magazine Entrevue : « le vote était truqué (…) C’est du copinage, il y a eu des arrangements ».

Une seconde polémique avait éclaté après l’élection de Chloé Mortaud au titre de Miss France 2009, lorsque le magazine Télé 2 Semaines eut révélé, procès verbaux des résultats à l’appui, que les 500 000 votes du public, qui avait classé la métisse en quatrième position sur cinq avec seulement 40 000 voix contre le double pour Miss Pays-de-Loire et Miss Lorraine, n’avait pas pesé lourd face au choix des stars composant le jury. Un vote populaire bafoué, mais qui aurait pourtant rapporté en SMS et en appels téléphoniques entre 260 000 et 290 000 € à France Télécom, Endemol et TF1…

Par ailleurs, Rebecca Erivan, miss Guadeloupe 2008, accuse dans un courrier adressé aux médias le week-end dernier Chloé Mortaud de l’avoir volontairement fait tomber pendant l’élection, le 6 décembre dernier. « Je me dois de faire une mise au point concernant les circonstances de ma chute lors du direct de l’élection. Chloé Mortaud en est responsable car elle n’a pas respecté l’ordre de passage de la chorégraphie prévue en répétition et elle est passée devant moi en me gênant et me serrant à l’extrémité de la marche, sans oublier que je portais la plus longue des robes, donc elle était susceptible de marcher dessus », a déclaré Rebecca Erivan.

La demande en annulation de Marine Beaury a de bonnes chances de succès car il est aujourd’hui formellement établi que deux des membres du jury de l’élection régionale Miss Albigeois Midi-Pyrénées 2008 avaient un lien de subordination vis-à-vis de la lauréate Chloé Mortaud comme de ses parents, ce qui est formellement prohibé par le règlement du concours. En perdant son titre de Miss Albigeois, « Miss Obama » perdrait du même coup sa couronne de Miss France. Une première défaite en France pour la « diversité » imposée ?

Aubergenville : un stage pour apprendre à bomber les murs.

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 20:55

AUBERGENVILLE (NOVOpress)

Coincée entre les zones de non droit représentées par les agglomérations des Mureaux et de Mantes-la-Jolie (Yvelines), la commune d’Aubergenville ne compte plus le nombre de tags et graffitis qui défigurent ses façades. Paradoxalement, la mairie vient d’organiser trois journées de « graff » (tags et dessins sauvages) à la Maison du voisinage. Un centre socioculturel du quartier d’Elisabethville.

Armés de bombes de peinture, un groupe de près de 20 garçons et filles âgés de 10 à 14 ans ont découvert comment réaliser des peintures urbaines. Une immense fresque baptisée « Boyz and Girls » a vu le jour. Idéal pour former les futurs taggers de la région ? Cette initiative semble particulièrement absurde puisque les animateurs assurent qu’ils ont précisé à ces jeunes qu’ils ne pourront pas théoriquement bomber les murs où ils veulent. Mais de la théorie à la pratique…

Tout Le monde souffre de racisme… Sauf nous.

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 20:54

Le siècle, club des « élites » françaises…

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 10:52

mon-precieux1

25/04/2009

Résistants : A voir absolument, tout est dit!

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 18:41
11-septembre-2001

[VIDEO]

http://www.dailymotion.com/video/x8vrlw_la-verite-est-parfois-amere_webcam

Anne Marie Delcambre parle de l’ islam réel, celui qui veut nous éradiquer…

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 18:38

alah20imam20of20mars5b15d1

24/04/2009

Turquie et Europe : SarkÖzy continue son double jeu!

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 17:57
drapeau-francais-croissant
Nicolas Sarkozy a récemment réaffirmé aux Français qu’il était contre l’entrée de la Turquie dans l’Union européenne. Or, à Prague le 21 avril, les dirigeants européens et turcs ont à nouveau plaidé en faveur de la poursuite active des négociations sur l’entrée de la Turquie dans l’UE, et de nouveaux chapitres en vue de l’adhésion devraient être ouverts prochainement.

Il faut arrêter cette hypocrisie ! Tous les sondages montrent que les peuples européens sont majoritairement hostiles à l’entrée de la Turquie dans l’Europe, mais certains dirigeants européistes et mondialistes veulent imposer leurs vues, en se moquant de celles des peuples, en poursuivant le processus, tandis que les autres les laissent faire, même en se prétendant contre cette adhésion !

On ne peut que dénoncer cette mascarade honteuse qui consiste à dire une chose et à faire son contraire. Il parait de plus en plus évident que M. Sarkozy n’assumera pas ses responsabilités, qui devraient l’amener à rompre le processus d’adhésion, une fois pour toutes. Il faudra donc l’y contraindre en votant massivement, le 7 juin prochain, et… utilement…


http://www.convergences-nationales.fr

23/04/2009

Orange: Bompard islamise sa ville pour de bon !

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 18:00

bompardCette fois c’est fait : Jacques Bompard, le maire villiériste d’Orange vient d’officialiser la construction prochaine d’une mosquée dans sa ville. La semaine dernière, Jacques Bompard a offert un terrain de 4700 m² à la communauté musulmane locale. En accordant un terrain (qui plus est gratuitement) à la communauté musulmane, Bompard vient de faire preuve de dhimmitude en cautionnant l’islamisation de sa ville.

La construction d’une mosquée à Orange est à replacer dans un processus commencé depuis déjà six ans. Il y a six ans en effet, Jacques Bompard, comme d’autres élus du système, avait fait le choix du communautarisme islamique. Sa politique islamisante a commencé par la création d’un marché 100% islamique (tous les jeudi matin devant l’espace Alphonse Daudet) puis, par la suite, avec un projet de création d’une grande mosquée (qui va devenir hélas une réalité d’ici quelques mois).

Ce qui est grave dans cette histoire là, c’est que Bompard s’est toujours présenté comme quelqu’un d’attaché à la défense de l’identité française. Si cela fut sûrement le cas pendant de nombreuses années, force est de constater que bien des choses ont changé depuis. Ainsi, depuis 2003, celui qui se veut le « défenseur des valeurs fondamentales » n’est qu’en réalité un ennemi de l’identité française. On ne peut pas prétendre vouloir défendre l’identité française et dans le même temps collaborer au déracinement culturel national en favorisant l’islamisation.

Je constate par ailleurs le silence étrange de certains amis de Jacques Bompard, des amis qui eux aussi se revendiquent comme « défenseurs des valeurs fondamentales ». Pourquoi ceux qui dénoncent la construction d’une mosquée à Bordeaux n’en font-ils pas de même lorsqu’un cas similaire se présente dans la ville d’Orange ? Pourquoi ceux qui ont critiqué le fameux discours de la dalle d’Argenteuil ne critiquent pas la construction d’une mosquée à Orange ?

La lutte contre l’islamisation de la France ne doit pas être un combat mené à la légère. Dans ce type de combat, on se doit de faire preuve d’intransigeance et de fermeté. Les querelles matérialistes ne doivent pas polluer le combat vital de la lutte contre l’islamisation. Il faut cesser de pratiquer les jugements à géométrie variable. La droite nationale doit être unie dans ce combat et non désunie comme cela est malheureusement le cas à cause du comportement de certains qui jouent aux aigris de service car ils ne reçoivent plus leur petit susucre en provenance de Montretout.

Que ça soit à Bordeaux, à Chelles ou à Orange ; partout l’islamisation se doit d’être combattue !

Source : Identita Nostra

Un couple d’intégristes musulmans arrêté pour violences sur leurs filles !!!

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 17:42

le 23.04.2009

Au départ ce n’était qu’une simple fugue. Lundi, vers une heure du matin à Meximieux, deux sœurs de 15 et 18 ans, d’origine turque, étaient signalées disparues.

Les gendarmes de Meximieux les ont retrouvées deux heures après, mais leur enquête ne s’est pas arrêtée là.

Les militaires ont en effet découvert que les deux sœurs subissaient régulièrement des violences de la part de leur père et même de leur mère, qui n’acceptaient pas leur volonté de mener leur vie en dehors de leurs principes de vie très rigoristes. Musulmans intégristes, les parents ne toléraient pas de les voir s’habiller à l’occidentale, ni de fréquenter des amis et encore moins de poursuivre des études. Elles avaient même interdiction de regarder la télévision française.

Les parents ont d’abord nié, même la simple pratique de la religion, avant d’admettre les faits et surtout les violences.

Ils seront d’ailleurs jugés par le tribunal correctionnel pour violences par ascendant.

vu sur http://www.leprogres.fr/fr/region/l-ain/ain/article/869078,179/Un-couple-d-integristes-musulmans-arrete-pour-violences-sur-leurs-filles.html

France, paradis de la racaille.

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 17:25

delinquance2


[VIDEO]:
http://www.dailymotion.com/video/x926ya_france-paradis-de-la-racaille_news

Dati: le début de la fin…

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 17:15

Rachida Dati en difficulté lors d’un meeting


Source: (lefigaro.fr) 23/04/2009

La ministre de la Justice, N°2 sur la liste UMP aux européennes en Ile-de-France, a peiné, malgré ses fiches, à répondre aux questions de fond des jeunes militants du parti réunis à l’Assemblée nationale. Des éclats de rires, des imprécisions et des militants tout sauf rassurés. La prestation de Rachida Dati mercredi soir à l’Assemblée nationale a tourné au gag face à des centaines de jeunes UMP venus échanger avec les ténors du parti sur les élections européennes. Arrivée avec une heure de retard, la ministre de la Justice ne s’est pas exprimée devant Xavier Bertrand et Michel Barnier, qui n’ont pas patienté jusqu’à sa venue tardive. Ils n’ont donc pas entendu la N°2 UMP en Ile-de-France parler d’environnement, comme le rapporte Europe 1 : «Je récite, 77% de notre énergie…. (rires) provient du nucléaire, c’est ça ?» L’assistance lui répond que non. «Electricité ? Oh ben… Ils m’avaient dit énergie !» Nouvel éclat de rire de la ministre. Puis, à nouveau sérieuse : «Bon il faut se mobiliser pour développer les éoliennes, c’est ça ?» Les militants UMP l’interrogent également sur le rapport de l’Europe aux Nations, comme on peut l’entendre sur France Info. L’Europe s’occupe-t-elle trop des questions françaises ? Dati, du tac-au-tac : «Elle s’occupe de ce qu’on lui donne à s’occuper avec les personnes qui peuvent porter ces affaires à s’occuper, donc nous en l’occurrence». Elle rit encore. Sans donner l’impression d’y croire, elle demande à la salle si elle a bien répondu. «On avait pourtant répété un peu», s’amuse-t-elle, alors qu’en coulisse, son entourage cherche à recoller les morceaux en discutant avec la presse. Rachida Dati avait hésité jusqu’au bout avant d’accepter de s’engager dans cette campagne européenne. Elle avait finalement cédé à la demande express de Nicolas Sarkozy, un choix qui l’obligera à quitter la place Vendôme une fois élue dans quelques semaines. Mais la garde des Sceaux va devoir encore convaincre. Avant son arrivée, le patron de l’UMP Xavier Bertrand l’assurait : «Oui, cette campagne est lancée. Mais maintenant ce que je vous demande, c’est de passer à la vitesse supérieure». Comme un message prémonitoire adressé à Rachida Dati.

La vidéo est sur:

http://www.lefigaro.fr/elections-europeennes-2009/2009/04/23/01024-20090423ARTFIG00442-rachida-dati-en-difficulte-lors-d-un-meeting-.php

22/04/2009

Préparez vous à subir… Saison de la Turquie en France (juillet 2009 – mars 2010)

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 18:10

Et préparons-nous dès aujourd’hui à nous révolter !

ruemuzz1

Ca dans nos rues de France? JAMAIS !!!

La Charte des droits fondamentaux de l’UE interdit toute forme de discrimination basée sur la religion, une aubaine pour les islamistes n’arrivant pas à imposer le voile dans les universités, bastion (encore) laique.

CulturesFrance, organisme commun des ministères de la Culture et des Affaires étrangères annonce un évènement à gros budget :

« Du 1er juillet 2009 au 31 mars 2010, la Turquie sera l’invitée de la France avec la Saison de la Turquie en France. Plus de 300 événements culturels, économiques et sociaux permettront de découvrir l’effervescence, la jeunesse et la modernité de ce pays, trop méconnu en France et souvent réduit à de faux clichés. Préparée en étroite collaboration par la Fondation pour la Culture et les Arts d’Istanbul (IKSV) et Culturesfrance, sous l’égide des Ministères des Affaires Etrangères et des Ministères de la Culture des deux pays, la Saison de la Turquie en France aura également à cœur de témoigner auprès du public, des liens historiques et vivants unissant la France et la Turquie, marqués par une amitié renouvellée remontant au XVIème siècle.

Faisant écho au succès du « Printemps Français » organisé dans différentes villes turques en 2006, cette Saison se donne pour mission d’encourager les échanges et le tourisme culturel mais aussi les coopérations entre les institutions culturelles et artistiques et les organisations non gouvernementales turques et françaises. Parallèlement, elle ambitionne de favoriser les interactions à tous niveaux en vue de renforcer et de pérenniser le dialogue en matière de coopération éducative, scientifique et académique, ainsi que dans le domaine économique.

Avec sa population parmi les plus jeunes et dynamiques du monde, la Turquie se définit non seulement avec sa richesse patrimoniale et historique mais aussi avec son dynamisme créatif, son évolution sociale et sa structure à multiples facettes. La programmation de la Saison de la Turquie en France vise à refléter toute la diversité de sa culture en soulignant la volonté de changement et d’ouverture d’une Turquie mosaïque et mettre en exergue l’apport de la Turquie à la culture européenne. » Lire la suite.

Juste une question: combien cela va-t-il coûter au contribuable ? (les français payent déjà 90 millions d’euros/an au titre de la pré-adhésion de la Turquie)

Téléchargez le dossier de présentation

L’évènement est organisé avec le concours de AXA à qui il (l’Elysée?) a été demandé de ne pas encore communiquer sur l’évènement de peur de torpiller la posture « anti-intégration turque » de circonstance pour les européennes.

Chance pour la France: Taoufik, le lycéen condamné pour vol avec violence expulsé, est de retour!

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 18:02

A t’on encore besoin de racailles supplémentaires, en France ???

meutes9rb1

Hier soir, Taoufik el-Madroussi est revenu en France. Une victoire pour ce lycéen sans papiers de Malakoff expulsé au Maroc en août dernier. La mobilisation a payé.


22.04.2009

« Je commence à réaliser que je suis rentré .» Il est 22 heures hier, quand Taoufik el-Madroussi , les larmes aux yeux, pénètre dans le salon d’honneur de l’aéroport d’Orly. L’émotion emplit la salle. A cet instant, le lycéen entame une seconde existence. Son expulsion vers le Maroc en août 2008 avait déclenché un énorme élan de solidarité dans tout Malakoff. Un élan qui ne s’est pas affaibli au fil des mois, au contraire. Elus, militants associatifs, enseignants du lycée Louis-Girard, tous avaient fait le déplacement hier pour accueillir celui qui était devenu un symbole. « Je suis heureux, lâche Taoufik. Je rentre enfin. Pendant ces longs mois passés au Maroc, j’ai beaucoup réfléchi. Il y eut des moments difficiles, mais jamais je n’ai perdu espoir. Ce soir, je commence une nouvelle vie. »

« Mon objectif, c’est décrocher le bac ! »

Taoufik était arrivé en France en 2002.

L’année dernière, il a oublié de renouveler son titre de séjour. Les autorités s’en rendent compte au printemps quand il est condamné pour un vol avec violence.

La procédure d’expulsion est lancée et aboutit le 26 août. Le jeune homme n’a pourtant jamais été seul. Sa famille, des amis, le Réseau éducation sans frontières (RESF), des parents, des élèves et des enseignants de son lycée s’élèvent alors contre cette expulsion. Ils créent un blog. Au fil des mois, courriers et manifestations devant le ministère de l’Immigration se multiplient. Son ancienne prof de français, Elise Brutley, mène la fronde. Les autres lui envoient des devoirs, puis les corrigent. A chaque vacances scolaires, deux enseignants se rendent au Maroc pour soutenir Taoufik et le préparer à ses examens.
Le ministère a finalement décidé d’accorder un visa à Taoufik fin mars, juste avant que les enseignants ne mettent leurs menaces de grève à exécution. « Je ressens beaucoup de bonheur. C’est la preuve que les seules batailles qu’on perd sont celles qu’on ne commence pas », résumait Elise Brutley qui était dans l’avion avec Taoufik hier. « Cela montre qu’on peut faire reculer le gouvernement si on y met les moyens, martèle Richard Moyon de RESF. Une mobilisation massive, construite, organisée, a permis cette grande victoire. » Le jeune homme n’a manifestement pas l’intention de se laisser griser par cette liberté retrouvée : « Dès demain (aujourd’hui), je me remets à mes révisions. Mon objectif n o 1, c’est décrocher le bac ! »


vu sur http://www.leparisien.fr/hauts-de-seine-92/taoufik-le-lyceen-expulse-est-de-retour-22-04-2009-487514.php

Le nouveau discours du 21 avril de Lionel Jospin; Mais, la France entière l’avait entendu déclamer, un certain soir d’un certain 21 avril: « Je me retire définitivement de la politique! ».

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 17:56

Si Sarkö le siffle, il arrivera en courant…

Ludovic Hirtzmann, à Montréal
21/04/2009

Lionel Jospin (ici, le 17 mars dernier) a prononcé, mardi, à Montréal une conférence consacrée aux perspectives «de la gauche mondiale après la crise financière».
Lionel Jospin (ici, le 17 mars dernier) a prononcé, mardi, à Montréal une conférence consacrée aux perspectives «de la gauche mondiale après la crise financière». Crédits photo : SIPA

Pour l’ancien premier ministre, Nicolas Sarkozy offre «un autre visage de la présidence». (Faux-cul!)

Sept ans jour pour jour après sa défaite au premier tour de l’élection présidentielle de 2002, Lionel Jospin a prononcé à Montréal une conférence sur «L’avenir de la gauche mondiale après la crise financière». Devant un amphithéâtre bondé d’étudiants français et québécois de l’Université de Montréal, l’ancien premier ministre socialiste s’est lancé dans une charge en règle contre le capitalisme, fustigeant «les rémunérations excessives, l’appât du gain, la passivité des banques centrales». À propos de la crise, il a déclaré : «En 1998, mon gouvernement avait alerté sur les risques encourus et fait des propositions de réformes». Les dirigeants mondiaux n’ont pas retenu les conseils de Lionel Jospin. Dès lors, celui-ci estime que «les dogmes libéraux ont volé en éclats».

Sans citer Nicolas Sarkozy, le conférencier a fait part de son scepticisme face aux mesures prises à l’issue du G20 de Londres : «J’ai regretté que le représentant de notre pays au sommet de Londres n’ait pas donné un écho positif à l’idée chinoise (d’une monnaie mondiale)». Si Lionel Jospin a rendu compte des causes de la crise financière mondiale, il n’a évoqué l’avenir de la gauche qu’en filigrane lors de ré­ponses à des questions de l’assistance. Répondant à la question d’un étudiant, le candidat du PS à la présidentielle s’est montré sceptique fa­ce aux positions altermondialistes.

À la sortie de la conférence, un groupe d’étudiants français a déploré : «Il n’a rien dit. C’était vraiment scolaire». Une étudiante québécoise, qui avouait peu connaître Lionel Jospin, a confié que la dynamique de gauche est différente au Québec. «Certains indépendantistes sont de gauche et des fédéralistes aussi. Et puis la gauche est plus nuancée qu’en France», a jugé la jeune femme.

«Faire attention aux “off ”»

Comme c’est toujours le cas lorsque des hommes politiques de l’hexagone viennent à Montréal, les journalistes de la Belle province ont questionné Lionel Jospin sur l’épineuse question de l’indépendance du Québec. En février dernier, les propos de Nicolas Sarkozy en faveur de l’unité canadienne avaient soulevé l’ire des indépendantistes, mais aussi la colère des autres Québécois. Prudent, Lionel Jospin a estimé que «c’est aux Québécois de décider de leur avenir». Il a, tout de même, sur les ondes de Radio-Canada, distillé quelques piques à l’endroit du chef de l’État. «C’est un autre visage de la présidence», avant d’ajouter à propos des déclarations prêtées à Nicolas Sarkozy sur ses homologues étrangers : «Un président doit être attentif à ce qu’il dit… J’ai tendance à penser… que ce qui a été rapporté par le journal Libération est exact. Il y avait trop de convives présents. Il faut faire très attention même aux “off ”, peut-être surtout aux “off ”».

Face à l’animatrice de Radio-Canada Christiane Charette, qui lui donnait du «premier ministre du parti socialiste» et confondait sa femme et sa sœur, le «retraité» Jospin, comme s’est présenté l’ancien dirigeant socialiste, est resté professoral. «J’essaie de rester vivant intellectuellement… Je n’ai pas essayé d’avoir un mandat au Sénat». Une phrase qu’un autre ancien premier ministre, Jean-Pierre Raffarin, at­tendu mercredi au Canada, ap­préciera.

Source: Le Figaro.

Ouf… Le temps de parole du chef d’Etat décompté dès lundi.

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 17:50
Tags: , ,

Mais qu’est ce qu’on va pouvoir écouter et regarder???

(lefigaro.fr) avec AFP
21/04/2009


Crédits photo : AFP

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel a invité les radios et télévisions à prendre en compte les interventions du président de la République, lorsqu’elles «relèveront du débat politique national». Une disposition qui durera jusqu’aux européennes.

« Pendant toute période électorale, le temps de parole du président de la République à la radio et à la télévision sera pris en compte par le Conseil supérieur de l’Audiovisuel (CSA) dès lors que ses interventions «relèveront du débat politique national». Se conformant à une décision du Conseil d’Etat, le CSA a demandé mardi aux radios et aux chaînes de télévisions d’appliquer cette mesure dès lundi prochain, et ce jusqu’aux élections européennes de juin, après quoi elle dressera un bilan du dispositif.

Les Sages de l’audiovisuel appliquent un arrêt du Conseil d’Etat qui avait invalidé le 8 avril le précédent dispositif de répartition du temps de parole, suite à une plainte de dirigeants socialistes, en estimant que la parole présidentielle ne pouvait être exclue «par principe» de la comptabilité. Chargé de faire respecter un «équilibre» dans les interventions politiques, le Conseil appliquait jusqu’à cet arrêt une règle dite des trois tiers (un tiers pour le gouvernement, un tiers pour la majorité et un tiers pour l’opposition). Les interventions présidentielles étaient exclues de la répartition.

En dehors des périodes électorales, durant lesquelles est mis en place un dispositif spécifique de relevé et de suivi des temps de parole et d’antenne des personnalités politiques, le CSA vérifie l’application par les chaînes de télévision du «principe de référence» adopté en janvier 2000. Lequel dispose que les chaînes doivent respecter un équilibre entre le temps d’intervention des membres du gouvernement, celui des personnalités appartenant à la majorité parlementaire et celui des personnalités de l’opposition.

Le discours du président, «politique par nature» ?

«Pour l’actualité non liée à l’élection (européenne), les services de télévision et de radio prendront en compte celles des interventions du président de la République qui, en fonction de leur contenu et de leur contexte, relèveront du débat politique national, au sens de la décision du Conseil d’Etat du 8 avril», indique le CSA dans son communiqué. Les interventions des collaborateurs du président de la République «seront prises en compte dans les mêmes conditions» que celles du chef de l’Etat. Et «le CSA n’imputera pas sur les temps de parole des opposants les réactions de ceux-ci aux éventuelles interventions du président en faveur d’une liste ou d’un parti». »

La décision du CSA a réjoui les responsables des principales radios et chaînes de télévisions, mais pas le conseiller spécial de l’Elysée Henri Guaino, qui avait souligné le 10 avril qu’il serait «compliqué» de faire un tri dans les paroles présidentielles, estimant que «le discours du président est forcément un discours politique par nature».

    21/04/2009

    Voilée, violée, …

    Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 20:40

    178663z-femme-nue-ou-voilee-esclavagismes-2-gif1

    Les bagarres entre bandes se multiplient: délinquance immigratoire oblige…

    Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 19:10

    20/04/2009

    Les heurts entre clans rivaux sont désormais quotidiens en France. Un rapport des ex-RG tire le signal d’alarme.

    1331

    Les chiffres de la sous-direction de l’information générale (ex-RG) tombent à pic pour nourrir la «table ronde» que Nicolas Sar­kozy présidera mardi à Nice sur le thème de la lutte contre les bandes : les rixes entre groupes de vo­yous ont dépassé, le mois dernier, selon les «grandes oreilles», le rythme moyen d’un affrontement par jour, avec 33 bagarres en mars contre 19 en février. «La police ne re­tient ici que les accrochages les plus graves», précise un expert de l’Ob­servatoire national de la délinquance.

    Les innombrables intimidations, les claques, les coups isolés sur la première victime qui passe ne figurent pas dans ce comptage. Mais au moins, ces statistiques permettent-elles de mesurer l’ac­tivité policière face à ce phénomène qui justifie un nouveau plan d’action réclamé par l’Élysée.

    Il se­ra porté par une proposition de loi dont le député-maire de Nice, Christian Estrosi, sera le rapporteur. Un texte qui devra être déposé avant le 8 mai pour un examen en juin.

    À la suite des 33 bagarres de mars, la police a procédé à 203 in­terpellations. «Ce qui nous in­quiète, ce n’est pas tant le nombre d’affrontements que la violence dont sont aujourd’hui capables ces délinquants», affirme un représentant du Syndicat des commissaires. Car trois voyous sur quatre, parmi ceux interpellés lors de ces affrontements, étaient porteurs d’une arme. «Certains même les fabriquent, en soudant, par exemple, des clous sur un marteau pour réaliser une masse d’arme», confie, effaré, un officier de police des Hauts-de-Seine. À Paris, le pré­fet de police, Michel Gaudin, a engagé une action «arrondissement par arrondissement» pour endiguer la violence des bandes. La Région Ile-de-France concentre 80 % des incidents signalés. Dans la seule capitale, les servi­ces de po­lice ont répertorié «69 points de fixation» où ces groupes, composés de 1 500 individus identifiés, se réunissent ré­gulièrement.

    «Le problème n’est pas nouveau et son traitement impose, évidemment, en complément des opérations de police, des actions de prévention, en partenariat avec la ville», estime un haut fonctionnaire du ministère de l’Intérieur.

    «Irresponsabilité collective»

    Pour l’UMP Christian Estrosi, «il faudra, quoi qu’il en soit, en passer par la loi, car l’esprit de la bande aujourd’hui repose sur l’irresponsabilité collective». Sa solution phare ? Créer un délit de participation à une bande violente passible de trois ans de prison et 45 000 euros d’amende.

    Bruno Beschizza, le secrétaire général de Synergie-Officiers affirme que «cet outil répressif manque à la police». «Avec, dit-il, quand six encapuchonnés pulvériseront un pauvre gamin sous l’œil des caméras, il ne sera plus nécessaire de devoir prouver la responsabilité individuelle de chaque agresseur.» Ils seront jugés responsables de leurs actes collectivement. «C’est le seul système vrai­ment dissuasif», assure le po­licier, car, dit-il, «ces délinquants, intelligents, comprendront très vite le message». Et le syndicaliste d’a­jouter : «Bien entendu, il faudra des contrôles».

    La vidéo, notamment, permettra de vérifier les dires des policiers. Ce qui n’était pas possible au temps de la loi anticasseurs de 1970.

    Source: AFP

    Grosse rigolade: Le plan de Nicolas Sarkozy «contre les voyous».

    Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 19:06


    • 21/04/2009
      <!–

      .

      –>

      574

      Port d’une cagoule dans une manifestation, intrusion dans les écoles, appartenance à des bandes, un avocat «dès la première minute de l’agression»… De nouveaux délits sont créés, ainsi que de nouveaux droits pour les victimes.

      Le 21 avril. Une date emblématique, un thème explosif. Sept ans jour pour jour après l’élimination de la gauche au premier tour de la présidentielle de 2002, Nicolas Sarkozy a choisi Nice mardi pour annoncer son intention de «passer la vitesse supérieure» dans sa «lutte sans merci contre les voyous et les délinquants». S’exprimant sans note lors d’une table-ronde autour du thème de la lutte contre l’insécurité et les violences, il a d’abord taclé sèchement Lionel Jospin, auteur de la fameuse phrase : «Nous avons peut-être été un peu naïf en matière de sécurité».

      «Je ne lui reproche pas cette naïveté, mais pour la victime, la naïveté du haut entraine le drame du bas ! Nous n’avons pas le droit d’être naïf !», a asséné le chef de l’Etat à l’ancien premier ministre socialiste. Se félicitant de la baisse du nombre annuel de crimes et délits, «moins 15%» en sept ans soit «deux millions de victimes épargnées» selon lui, rappelant la progression du taux d’élucidation des affaires (de 25 à 38% depuis 2002), Nicolas Sarkozy compte désormais accélérer le mouvement.

      «L’école doit être sanctuarisée»

      Dans son viseur, les bandes, qu’il ne veut pas laisser se développer, après les saccages à Strasbourg lors du sommet de l’Otan début avril. Il a fustigé «ces soi-disant pacifistes venant avec des barres de fer manifester pour la paix. Qu’est-ce que ça serait s’ils étaient guerriers ?» ironise-t-il. L’appartenance à une bande sera désormais sanctionnée. Le député-maire de Nice Christian Estrosi a été chargé de rédiger une proposition de loi pour renforcer la législation contre ces bandes violentes. Le Parlement devrait en être saisi dans le mois qui vient.

      Manifester le visage masqué, notamment avec une cagoule, devient également un délit, comme c’est le cas dans plusieurs pays européens comme l’Allemagne. Michèle Alliot-Marie a déjà transmis un décret en ce sens à Matignon. Nicolas Sarkozy s’est aussi de nouveau offusqué de l’intrusion de voyous dans les établissements scolaires. «L’entrée de la violence dans les écoles est un scandale. L’école doit être sanctuarisée», a-t-il plaidé, ayant encore les violences de Gagny en tête après lesquelles il avait décliné seize mesures policières et judiciaires. Par exemple, «le fait de pénétrer ou de se maintenir dans l’enceinte d’un établissement» sans autorisation est désormais puni d’un an de prison et 7 500 euros d’amende.

      L’opposition dénonce une manœuvre «à visée électorale»

      Nicolas Sarkozy a enfin demandé que soit examinée la possibilité pour une victime d’avoir «un avocat à la minute de l’agression». Faisant valoir que les délinquants «avaient droit à la première minute dès l’ouverture de la procédure à un avocat», le président de la République souhaite que «l’on travaille pour savoir dans quelles conditions la victime pourrait être traitée aussi bien que le délinquant».

      Avant la tenue de cette table-ronde, l’oppostion avait dénoncé une manœuvre à «visée électorale», à deux mois des élections européennes. Pour le PS, qui a déjà appelé à un vote sanction le 7 juin contre la politique de Nicolas Sarkozy, «à part l’exploitation de l’insécurité à des fins électorales, on attend toujours une politique qui lutte efficacement contre l’insécurité», argumente son porte-parole Benoît Hamon. François Bayrou pointe lui une «mise en scène à but électoral», tandis qu’au Front national, Marine Le Pen reste perplexe face à «la carte de France de l’insécurité», se demandant «si ce n’est pas la carte de France de l’immigration».

      • L’intégralité de l’intervention de Nicolas Sarkozy (avec Public Sénat) :

    La préférence étrangère à nouveau à l’honneur… Mais vendez leur, notre France !

    Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 19:02
    Brève Embauche du 17/04/2009, Accès à l’emploi des étrangers :

    La Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l’Egalité recommande au Gouvernement de supprimer les conditions de nationalité pour l’accès à la fonction publique et aux emplois des entreprises publiques et privées.

    En effet, actuellement, le nombre d’emplois fermés aux étrangers (hors Union Européenne) s’élève à 7 millions, soit 30% des emplois.

    Dans le secteur public, les étrangers ne peuvent accéder à la titularisation et sont contraints de travailler sous des statuts précaires.
    Dans le secteur privé, certains emplois sont soumis à une condition de nationalité française ou européenne. Il s’agit notamment des professions de vétérinaires, débitants de tabac, pilotes d’avion, notaires, médecins…

    Délibération de la HALDE du 15 avril 2009.

    source : Juritravail-Newsletter salarié

    « Page précédentePage suivante »