Francaisdefrance's Blog

26/04/2009

Montpellier: Entre 500 et 1 000 musulmans en colère.

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 20:57
Tags: ,

édition du 25 avril 2009

Une mobilisation exceptionnelle pour une action inédite à Montpellier. Hier, 450 musulmans selon la police, un millier selon les organisateurs, se sont rendus devant les portes de la mairie pour faire part de leur mécontentement. En ligne de mire de la contestation, la mainmise de la municipalité sur le lieu de culte de La Paillade, théâtre régulier de tensions et de contestations dans la communauté.

« Nous souhaitons stopper cette ingérence de la mairie dans la gestion de nos lieux de culte. Chrétiens et juifs ont la jouissance de leurs églises et de leurs synagogues. Nous voulons être comme tout le monde », a clamé l’imam Mohamed Khattabi.

En effet, contrairement à d’autres villes de France, très proches parfois comme Béziers ou Nîmes, la mosquée de La Paillade appartient à la Ville. C’est donc par un simple bail qu’elle investit une association de la gestion des lieux. D’où cette accusation d’ingérence qui, d’ailleurs, sème le trouble dans la communauté musulmane. « La loi de 1905, ça vous dit quelque chose ? Nous voulons aller dans le sens de la laïcité en devenant propriétaires de nos lieux de culte. Nous n’avons pas besoin de l’argent du contribuable », a lancé Fargi Allal, un des leaders de la contestation d’hier après-midi. « Maintenir des lieux de prières dans des salles polyvalentes, c’est rester dans cet islam des caves, quand les gens priaient dans leurs garages. Nous voulons, soit racheter par nos propres moyens le site de La Paillade, soit acquérir un terrain et que la mairie nous délivre un permis de construire. Pour une mosquée indépendante », revendique Saïd, étudiant à Montpellier.

Assis devant les portes (fermées) de l’hôtel de ville, les fidèles ont attendu qu’Hélène Mandroux les rencontre. Une délégation de cinq personnes a été finalement reçue. « Nous lui avons donné en main propre notre lettre élaborée en commun. Elle a assuré que nous aurions une réponse par courrier d’ici une ou deux semaines », a relaté Fargi Allal. L’imam Khattabi semblait, lui, très optimiste : « La mairie s’est rendu compte que nous étions nombreux. Désormais, il faut nous préparer en cas de réponse positive à nos revendications. » Pour plusieurs fidèles habitués de ces soubresauts, la manifestation d’hier pourrait constituer la première étape vers une émancipation totale des musulmans de la tutelle municipale. Et rompre ainsi avec une spécificité très montpelliéraine.

source : voxfndekker
La loi de 1905 ? Si elle était réellement appliquée, les municipalités, pour que les actuels maires puissent empôcher des voix venus de l’électorat musulman, ne participeraient en rien à l’édification de l’islam en France. C’est loin d’être le cas !

Discrimination raciale anti-blanche : une Miss se rebelle !

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 20:56

PARIS (NOVOpress)

C’est demain que les juges de la 6ème chambre du Tribunal de grande instance de Nanterre vont examiner le recours en annulation déposé contre l’élection de Miss Albigeois Midi-Pyrénées 2008 par l’ancienne première dauphine Marine Beaury. Si les juges accédaient à la demande de la plaignante, Chloé Mortaud, élue Miss France 2009 après avoir remporté le concours régional contesté, devrait alors rendre sa couronne.

Mlle Beaury conteste le résultat du vote de l’élection régionale du 20 septembre 2008 – essentiellement celui du public présent dans la salle du concours, le jury n’intervenant qu’en cas d’ex-æquo. Motif : aucun huissier de justice n’était présent pour valider officiellement les résultats et les membres de l’organisation avaient refusé à la candidate l’accès au détail de ceux-ci. En décembre 2008, Marine Beaury avait déclenché la polémique en déclarant au magazine Entrevue : « le vote était truqué (…) C’est du copinage, il y a eu des arrangements ».

Une seconde polémique avait éclaté après l’élection de Chloé Mortaud au titre de Miss France 2009, lorsque le magazine Télé 2 Semaines eut révélé, procès verbaux des résultats à l’appui, que les 500 000 votes du public, qui avait classé la métisse en quatrième position sur cinq avec seulement 40 000 voix contre le double pour Miss Pays-de-Loire et Miss Lorraine, n’avait pas pesé lourd face au choix des stars composant le jury. Un vote populaire bafoué, mais qui aurait pourtant rapporté en SMS et en appels téléphoniques entre 260 000 et 290 000 € à France Télécom, Endemol et TF1…

Par ailleurs, Rebecca Erivan, miss Guadeloupe 2008, accuse dans un courrier adressé aux médias le week-end dernier Chloé Mortaud de l’avoir volontairement fait tomber pendant l’élection, le 6 décembre dernier. « Je me dois de faire une mise au point concernant les circonstances de ma chute lors du direct de l’élection. Chloé Mortaud en est responsable car elle n’a pas respecté l’ordre de passage de la chorégraphie prévue en répétition et elle est passée devant moi en me gênant et me serrant à l’extrémité de la marche, sans oublier que je portais la plus longue des robes, donc elle était susceptible de marcher dessus », a déclaré Rebecca Erivan.

La demande en annulation de Marine Beaury a de bonnes chances de succès car il est aujourd’hui formellement établi que deux des membres du jury de l’élection régionale Miss Albigeois Midi-Pyrénées 2008 avaient un lien de subordination vis-à-vis de la lauréate Chloé Mortaud comme de ses parents, ce qui est formellement prohibé par le règlement du concours. En perdant son titre de Miss Albigeois, « Miss Obama » perdrait du même coup sa couronne de Miss France. Une première défaite en France pour la « diversité » imposée ?

Aubergenville : un stage pour apprendre à bomber les murs.

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 20:55

AUBERGENVILLE (NOVOpress)

Coincée entre les zones de non droit représentées par les agglomérations des Mureaux et de Mantes-la-Jolie (Yvelines), la commune d’Aubergenville ne compte plus le nombre de tags et graffitis qui défigurent ses façades. Paradoxalement, la mairie vient d’organiser trois journées de « graff » (tags et dessins sauvages) à la Maison du voisinage. Un centre socioculturel du quartier d’Elisabethville.

Armés de bombes de peinture, un groupe de près de 20 garçons et filles âgés de 10 à 14 ans ont découvert comment réaliser des peintures urbaines. Une immense fresque baptisée « Boyz and Girls » a vu le jour. Idéal pour former les futurs taggers de la région ? Cette initiative semble particulièrement absurde puisque les animateurs assurent qu’ils ont précisé à ces jeunes qu’ils ne pourront pas théoriquement bomber les murs où ils veulent. Mais de la théorie à la pratique…

Tout Le monde souffre de racisme… Sauf nous.

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 20:54

Le siècle, club des « élites » françaises…

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 10:52

mon-precieux1