Francaisdefrance's Blog

07/04/2009

Chances pour la France…

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 23:18

« J’ai pété les plombs. » Une mère de famille n’a pas pu autrement expliquer pourquoi elle a abandonné son petit garçon de 3 ans et demi en juin 2007 dans un fast-food parisien, un geste qui lui a valu mardi 18 mois de prison avec sursis et la déchéance de son autorité parentale.

Mina T., 36 ans, est restée prostrée à la barre du tribunal correctionnel de Paris, secouée par des sanglots et ne livrant que des bribes de réponses sur ce qui s’est passé le 26 juin 2007.

Ce jour-là peu avant 16H00, la jeune femme entre puis ressort précipitamment du restaurant Quick de la place Clichy à Paris (XVIIe) après avoir laissé Ryan assis à une table face aux caisses du fast-food. La direction du restaurant avait alerté la police.

Aussitôt après avoir laissé son enfant, la mère avait opéré plusieurs retraits d’argent, entrepris un changement d’adresse auprès des allocations familiales et emprunté de l’argent à un cousin avant de partir au Maroc, son pays d’origine.

Elle avait été interpellée quelques jours plus tard à la suite d’un appel à témoins.

Après avoir livré plusieurs versions aux enquêteurs, la jeune femme a reconnu mardi sa culpabilité.

« C’est vrai, j’ai abandonné mon fils, j’ai pété les plombs. J’avais pas de logement, pas de moyens », a-t-elle expliqué. Ayant aujourd’hui un toit et un travail d’interim en région parisienne, elle a souhaité « voir avec le juge si (elle) pouvait récupérer Ryan et ses enfants », trois en tout nés de pères différents dont elle vit séparée.

Ryan est en famille d’accueil sous la responsabilité du conseil général de Paris dont l’avocate, Me Sibylle Barreyre de Panthou, a décrit un petit garçon qui « a eu conscience d’avoir été abandonné et a la crainte de l’être à nouveau ».

Le procureur, Sylvain Barbier Sainte-Marie, s’est dit « extrêmement inquiet quant à l’évolution de l’enfant » qui appelle sa mère « Mina et non Maman » lors de rencontres chaque mois au sein d’une structure spécialisée.

Dénonçant « des faits simples mais d’une violence inouïe et doublés d’une transgression sociale », le représentant du parquet a requis deux ans avec sursis et une obligation de soins pendant trois ans.

« La France du XXIe siècle n’est pas la France des +Misérables et dispose d’un maillage judiciaire, social et associatif qui vous permettait d’agir différemment », a dit le procureur à la prévenue.

Sans vouloir « justifier quoi que ce soit », l’avocat de Mina a tenté « de reconstruire ce qui s’est passé dans la tête » de sa cliente, « personnalité immature » au « parcours chaotique ».

Le geste d’abandon a été comparé par Me Alban Rais à « un clash » psychologique suivi d’une « multiplication de mauvaises décisions ».

L’avocat s’est dit « soulagé » par la condamnation de sa cliente à 18 mois de prison avec sursis et au « retrait total » de son autorité parentale. Un jugement « équitable qui protège les intérêts de Ryan » dont Me Rais n’envisage pas de faire appel.

AFP

Poitier: le minaret est érigé !

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 20:56

Là où Charles Martel à repoussé l’invasion… C’est de la pure provocation!  Et personne ne bouge ?

franceestanousqw71


POITIERS Le minaret de la vient d’être construit. La tour religieuse, qui attend son escalier en colimaçon, culmine à plus de 20 mètres.

Le minaret de la est haut de 21 mètres.

À ceux qui en doutaient encore, les travaux de la de Poitiers, rue de la Vincenderie, progressent. Sept mois après le début du chantier, l’édifice religieux, défendu par l’UOIF (Union des organisations islamiques de ), en impose. À commencer par le minaret qui vient d’être érigé et culmine à 20 mètres (21,08m au final). Elle est visible depuis la rue de la Vincenderie (une dizaine de mètres environ au-dessus du niveau de la route). Ce minaret attend son escalier en colimaçon (en béton) qui devrait être installé avant cet été.

Pas de muezzin

À terme, un ensemble d’appareils d’éclairage et de sonorisation devrait être installé. Pas question a priori d’un muezzin ( fonctionnaire religieux) perché qui appellerait à la prière.

Outre le minaret, le bâtiment principal est presque terminé. Le rez-de-chaussée abritera un centre culturel islamique. Le 1er étage comprendra une salle de conférence et des bureaux; au deuxième, il y aura la salle de prière où on devine le Mihrab, la niche d’où l’imam guidera la prière vers la Ka’ba, la Mecque. L’autre symbole sacré de la étant le Minbar, la chaire de l’imam, une estrade du haut de laquelle le guide spirituel s’adressera aux fidèles; enfin, le 3e et dernier étage est réservé aux bureaux de l’imam et du président de la communauté musulmane de Poitiers.

Arcs arabo-musulmans

Les murs des 2e et 3e étages sont décorés d’arcs et arcades de style arabo-musulman. On en dénombre près de 80 au total.

Le gros oeuvre devrait être terminé en juin prochain. Suivront les mises hors d’eau et hors d’air. Les différents corps de métier (isolation, électricité…) prendront ensuite le relais.

Source : Centre Presse

Racisme anti-Blanc : F.Desouche provoque un buzz sur internet…

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 20:51


La vidéo de l’agression, le 7 décembre dernier dans un bus parisien, d’un jeune Blanc par une bande allogène vraisemblablement mise en ligne sur Facebook le 17 décembre puis retirée par un policier a vu son audience exploser après avoir été diffusée sur le site de notre confrère F.Desouche. Selon le site Rue89 : « Une requête dans le moteur de recherche de blogs de Google semble montrer que le premier à en avoir parlé est le blogueur d’extrême droite François Desouche, bien connu des lecteurs de Rue89 depuis que nous avons bu un apéritif avec lui, Marine Le Pen et d’autres représentants de la “réacopshère”, en juillet ». La Régie des transports parisiens a lancé hier soir une enquête interne, selon 20Minutes.fr, et envisagerait de déposer une plainte au sujet de cette fuite. La vidéo ayant été censurée au départ sur Dailymotion et YouTube (qui est représenté en France), F.Desouche a été amené à l’héberger sous des cieux plus libres, en Russie…

Quel beau pays que notre France, où il faut cacher sans cesse la vérité afin de ne pas froisser certaines sensibilités à la haine exacerbée…

La « Nouvelle politique d’intégration »de Sarközy.

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 20:46


07/04/2009
invasion-islam <!–

.

–>

« Le président Nicolas Sarkozy a demandé au ministre de l’Immigration Eric Besson de mettre en place « une nouvelle politique d’intégration » qui fera l’objet, « à partir de 2010 », d’un débat annuel au Parlement, dans une lettre de mission, publiée aujourd’hui.

Cette lettre de mission au ministre de l’Immigration, de l’intégration, de l’identité nationale et du développement solidaire, datée du 31 mars, est également signée par le Premier ministre François Fillon.

MM. Sarkozy et Fillon fixent « cinq priorités » à Eric Besson, qui a succédé à Brice Hortefeux à ce ministère: « renforcer la lutte contre l’immigration irrégulière », « conforter notre politique de l’asile« , mettre en place « une nouvelle politique de l’intégration », promouvoir « notre identité nationale » et renforcer « notre politique de développement solidaire » pour « aboutir à une approche globale de l’immigration, associant les pays d’origine ».

« Les objectifs de la nouvelle politique de l’intégration devront être débattus au Parlement. Nous vous demandons de nous proposer des solutions pour que chaque année, à partir de 2010, un débat annuel se tienne au Parlement sur les orientations de la politique d’accueil et d’intégration du gouvernement », écrivent-ils. »

vu sur http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/04/07/01011-20090407FILWWW00435-nouvelle-politique-d-integrationsarkozy.php

On se sent mieux, non???

<!– Source : AFP –>

Vidéo: agressé par la racaille…

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 17:50
Tags: , , ,

lundi 6 avril 2009


Cette vidéo, prise par les caméras de la RATP, dure 6 minutes. Elle est insupportable:

http://www.fdesouche.com/articles/33981

Comment ne pas s’identifier à ce malheureux jeune passager, qui n’a rien demandé à personne, et qui se fait agresser sauvagement, gratuitement, par des racailles, même s’il paraît que l’utilisation de ce terme là est politiquement incorrecte ?

Comment ne pas se dire que cela peut être nous-même, nos enfants, notre famille, nos amis, qui peuvent un jour tomber sur ce genre de crapules psychopathes ?

Comment ne pas se rappeler les manifestations de 2005, où les lycéens furent frappés au faciès, et « dépouillés », c’est le mot à la mode, par les mêmes voyous que ceux qu’on voit dans ce bus ? Pourtant, le politiquement correct interdit de parler de « racisme anti-blanc ».

Comment ne pas se souvenir des trois semaines d’émeutes, en novembre 2005, des 300 écoles incendiées, et de ces deux pauvres hommes, battus à mort par des barbares, sans avoir droit, eux, à la moindre marche silencieuse ?


Comment ne pas se rappeler les manifestations contre le CPE, où il fallut que les services d’ordre syndicaux, alliés aux forces de l’ordre, s’unissent pour protéger les manifestants des agresssions de bandes d’adolescents violents, pour la plupart issue de l’immigration post-coloniale ?

Comment ne pas serrer les poings contre ces sociologues gauchistes, contre toute cette gauche bobo et compassionnelle, qui passe son temps à minimiser la gravité de cette délinquence, voire à la nier, tel l’Indigène de la République Laurent Mucchielli. Cette même bien-pensance qui a tout fait pour qu’une loi datant de 1945 continue de protéger ces jeunes racailles qui agressent, volent, et parfois tuent d’honnêtes citoyens ?

Comment ne pas comprendre la trouille des passager, devant ces barbares néo-racistes déchaînés ? Comment ne pas voir que le jeune qui essaie d’en retenir un se fait deux fois frapper au visage, gratuitement ? Comment ne pas comprendre le désarroi et la peur du chauffeur de bus, qui dit qu’il ne peut rien faire ?

Comment ne pas sentir la colère monter contre ces juges, imprégnés de l’idéologie du syndicat de la Magistrature, qui trop souvent relâchent ces jeunes crapules qui se permettent de narguer les policiers qui les ont arrêtés la veille ?

Comment ne pas demander des comptes à la droite, qui, quand elle est dans l’opposition, hurle contre l’angélisme de la gauche, et qui, telle Alliot-Marie, une fois au pouvoir, est incapable de juguler cette violence de plus en plus juvénile ?

Comment ne pas demander des comptes à Sarkozy, élu sur la défense des valeurs de la République, dont le droit à la sûreté, et qui ne parle plus que de diversité et de discrimination positive, avec des personnages comme Yazid Sabeg, et des officines comme la Halde ?

Comment ne pas se dire, quand on voit de telles images, quand on a regardé « La journée de la jupe », quand on sait ce que subissent de plus en plus d’enseignants à l’école, qu’il y a quelque chose qui est en train de pourrir dans la société française, et que c’est réellement la paix civile de notre pays qui est en danger ? Comment ne pas voir dans ces images insupportables les conséquences du discours de haine contre la France, développé par toute une frange des élites de gauche ?

Comment ne pas se dire que les balivernes qu’on entend depuis plus de trente ans ne sont absolument plus d’actualité. Bien sûr qu’une immigration non maîtrisée conduit à la catastrophe qui est en train de saper notre pays ! Bien sûr qu’une immigration où on n’intègre plus conduit au communautarisme ! Bien sûr que la haine du blanc et des Français se développe, alimentée par des discours racistes de rappers, des Indigènes de la République et de certains gauchistes. Bien sûr que la montée du chômage va aggraver la situation ! Bien sûr qu’il y a un problème particulier avec des garçons issus de l’immigration maghrébine et l’immigration subsaharienne, il faut être sot ou aveugle pour ne pas le constater ! Bien sûr que continuer à réclamer, dans ce contexte, la libre immigration, voire à la régularisation de tous les sans-papiers est une politique jusqu’au-boutiste criminelle !

Il convient réellement de reconquérir les « Territoires perdus de la République », par tous les moyens dont la République dispose, voire qu’elle se donne des moyens exceptionnels.

Source: RL