Francaisdefrance's Blog

12/08/2011

Les "sales gwers" de SOS Racisme…

J’avais déjà, il y a quelques jours, publié un billet sur le sujet. Celui-ci me semble plus complet et l’on ne pourra qu’admirer les contradictions malsaines crachées par Sopo qui ose parler de liberté d’expression. Mais chez SOS Racisme, on parlerait plutôt de "liberté de répression"…

Et c’est nous qui sommes les racistes, paraît il… Il devient urgent de dissoudre cette association.

FDF

.

SOS Racisme refuserait de s’occuper des "sales gwers" victimes de lynchages.

"On a reçu des directives de Paris (siège de SOS Racisme)pour ne pas traiter les cas de racisme anti-blanc"

Omar Djellil, un ancien militant de SOS Racisme, explique comment des instructions émises par le bureau national de l’association demandent à leurs membres de ne pas traiter les affaires dont les victimes sont blanches. 

Gwer, pluriel de gwari est un mot arabe péjoratif pour désigner les non arabes. Chez les arabo-musulmans, le terme de kafir est aussi utilisé (pluriel: koufar). Le groupe de Rap Sexion d’Assaut, plus gros succès du rap actuellement avec 300 000 ventes de leur dernier album, emploie l’expression de "pays de koufars" pour désigner la France, dans son titre "Désolé"…qui passe en boucle dans les radios sans que le CSA ne voit rien à redire.

Question : comment se fait-il que l’UMP accepte que nos impôts financent ce satellite du Parti Socialiste pratiquant, si il faut croire cet ancien membre, un racisme discriminatoire ignoble ? 

Il faut remercier Omar Djellil pour son civisme et son sens du Bien commun, qu’il a fait passer avant une rémunération facile dans l’association. Il a brisé le mur du silence entretenu par un système médiatique largement complice, qui assure depuis 30 ans une couverture médiatique disproportionnée à ce groupuscule de quelques individus sous perfusion d’argent public.

Ecouter Dominique SOPO, actuel dirigeant de SOS Racisme, niant le racisme anti-blanc sur RMC.

Source: http://www.islamisation.fr/

Thème Rubric. Propulsé par WordPress.com.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 405 autres abonnés