Francaisdefrance's Blog

17/05/2011

Future mosquée de Cannes-La Bocca: le permis de construire modificatif vient d’être déposé…

Et « on » nous annonce ça en plein festival… Tout pour gâcher la fête.

FDF

.

Mosquée de La Bocca : le projet change de mains et accélère…

Un administrateur judiciaire a été nommé pour mener à bien la construction. Un permis modificatif vient d’être déposé et est en passe d’être accordé. La future mosquée de La Bocca sortira-t-elle un jour de la terre qui lui est promise avenue Michel-Jourdan ? Car depuis 2006, le projet d’édification du lieu de culte, à l’ouest de la ville, enchaîne les retards et les incidents de parcours. Manque de financements, un projet sujet à caution et une lutte de pouvoirs au sein de l’Association des musulmans du bassin cannois (AMBC) qui gérait le dossier…

L’association cultuelle a changé de mains fin 2010, pour être confiée à un administrateur judiciaire. Une manière de pacifier un climat tendu et de repartir sur des bases plus sereines pour mener à bien la construction. Le financement vient d’être régularisé et un permis de construire modificatif déposé.

Il y a un an tout juste, les conditions semblaient pourtant réunies. La Ville avait déjà concédé un terrain depuis longtemps. Le Sheikh Saleh Abdullah Kamel, milliardaire saoudien, arrivait comme le messie en finançant intégralement le projet. Les conflits au sein de l’association étaient, a priori, réglés. On promettait même une pose de la première pierre un mois plus tard.

Incertitudes

Mais la situation était, certainement, encore trop fébrile au goût des autorités. Et l’incertitude sur la capacité de l’ AMBC à mener à bien le projet n’avait sans doute pas été totalement gommée.

À l’automne 2010, la municipalité cannoise associée au Sheikh Saleh Abdullah Kamel, lance une procédure de référé pour que le dossier reparte sur des bases plus sereines. Au mois de décembre, le juge des référés de Nice nomme Me Xavier Huertas administrateur de l’association cultuelle. Avec les pleins pouvoirs.

« Ma mission est d’achever ce projet, car tout s’était mis un peu à piétiner, avec des changements au sein de l’association, des prises de décision un peu incohérentes. Il fallait remettre de l’ordre, en sachant que si cela avait trop traîné, c’était prendre le risque que le permis de construire accordé devienne caduc », confie Me Huertas. C’est avant tout aux modalités de financement que le nouvel administrateur s’attache en priorité, par souci de transparence. « J’ai rencontré les émissaires de son excellence le Sheikh Kamel. Nous sommes convenus que les fonds passeront par la caisse des dépôts et consignations. Tout le monde est tombé d’accord en bonne intelligence, pour que les choses avancent. »

Le juriste assure désormais que la situation administrative est clarifiée. « Il n’y aura pas de modifications substantielles. Des éléments de façade ont été changés, ainsi que la structure du toit, en coupole, plus conformes à la symbolique musulmane. Le projet est très beau. Le permis est déposé, on attend qu’il soit accordé. C’est en très bonne voie. »

La municipalité suit de très près l’avancée du dossier, soucieuse de le voir aboutir et de régler une situation sensible. « C’est un projet qui nous tient à coeur car il y a un vrai besoin d’un lieu de culte, pour des raisons de dignité des fidèles, mais aussi d’ordre public. Dans ce dossier nous avons pris nos responsabilités en donnant le terrain notamment et en apportant toute l’expertise nécessaire, dans le respect de la laïcité. Aujourd’hui tout est carré et le projet va être mené à terme », se réjouit David Lisnard, premier adjoint délégué au culte.

Sur place, les choses semblent effectivement bouger. Le terrain a été débarrassé pour accueillir les premières fondations. Pour voir donner les premiers coups de pelle en revanche, les sept mille musulmans du bassin cannois devront encore attendre un peu.

Source: http://www.cannes.maville.com/

3 commentaires »

  1. Le lisier ! Le lisier !

    Le lisier de porc, par camions citernes, par canadair ! Le lisier de porc, par tombereaux, par trains, par air et par mer.

    LE LI-SIER, le bon lisier de chez-nous !

    Commentaire par Pierre Lesincère — 17/05/2011 @ 10:30 | Répondre

    • Le lisier c’est toi, je suis agnostique mais respectueux.
      Pour moi un catho, un juif, un musulman, c’est la même chose, je fais plutôt des différences par la qualité humaine, et toi je pense que tu n’en es pas dotés.
      Désolé, j’aurais préféré avoir à parler avec un homme doté de réflexion.
      JPI

      Commentaire par Iberti — 04/04/2012 @ 12:04 | Répondre

  2. Pour freiner encore et encore le projet, jusqu’à l’annulation tant espérée, vous pouvez participer à l’action qui a déjà en partie contribué à provoquer le freinage dont il est question : http://www.coranix.org/action/cannes.htm

    Commentaire par cartomaton — 17/05/2011 @ 15:16 | Répondre


Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Thème Rubric. Propulsé par WordPress.com.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 425 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :