Francaisdefrance's Blog

02/09/2010

Rififi muzz autour de la mosquée de Marseille…

01.09.2010

Les factions musulmanes se disputent le contrôle de la mosquée de Gaudin.


01 septembre 2010

Alger a décidé de "geler" sa participation financière…

DSC_4045-2.JPG

Ben Gaudin lors de la pose de la première pierre de SA mosquée,  entouré de l’Ambassadeur d’ Algérie et du recteur de la mosquée de Paris.

En visite la semaine dernière à Marseille, le nouveau secrétaire d’État algérien chargé de la communauté nationale à l’étranger, Halim Benattallah, a indiqué qu’Alger "gèle" actuellement sa participation au financement de la grande Mosquée de Marseille. En cause, le changement de tête, au printemps dernier, de l’association "La Mosquée de Marseille".

Le président sortant, Nourredine Cheikh, a été battu par celui qui était auparavant secrétaire général de l’association, Abdherramane Ghoul. Reste que les partisans de Nourredine Cheikh ont crié au complot et à la fraude – sans pour autant pouvoir déposer plainte. Dans un communiqué, ils se félicitent de cette décision de l’État algérien: "Le travail de lobbying en direction de l’Algérie a porté ses fruits, "se réjouit le "Collectif des associations algériennes et franco-algériennes de Marseille".

Le simple intitulé du collectif montre bien ce qui est en fait en jeu : la place de l’Algérie dans le financement, et donc dans la gestion, de la future grande mosquée de Marseille. Ce collectif semble donc estimer que, puisque les Algériens et les Franco-algériens représentent au moins 60% des musulmans de Marseille, cette place doit être prééminente.

Ce n’est pas la position d’Abdherramane Ghoul, qui, tout en remerciant l’Algérie de ce qu’elle a déjà fait pour la Grande Mosquée, et même s’il a réservé à Alger sa première visite en tant que président de l’association, estime que cette Grande Mosquée doit être l’affaire de tous les musulmans, qu’ils soient Comoriens, Sénégalais, Algériens, Maliens, Marocains, Tunisiens ou autres.

Une position conforme aux engagements pris devant le maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin, qui avait souhaité qu’aucun don en provenance des pays musulmans n’excède 20% d’une facture qui avoisine les 22 millions d’euros. Et ce, afin d’éviter la mainmise d’un pays étranger sur une communauté religieuse en terre de France et pour favoriser l’apparition d’un Islam à la française.

Pour l’heure, l’État algérien, traumatisé depuis les années 90 par la naissance du FIS et de l’islamisme radical dans les mosquées de quartier, qui avait confiance dans les capacités de gestionnaire de l’ancien chef d’entreprise Nourredine Cheikh et qui regarde avec plus de circonspection les capacités d’Adbderrhamane Ghoul, a prêté l’oreille à une partie des Algériens de Marseille.

"J’avais reçu des assurances de la part de Abdelaziz Belkhadem, conseiller spécial du président Bouteflika. Je vais demander audience à son excellence Halim Benattallah pour lui expliquer le point de vue de l’association", a expliqué hier Abdherramane Ghoul, soucieux de "calmer le jeu".

Source: http://tinyurl.com/22ll8u2

« Kalachnikov – L’Hymne national palestinien »…

2 septembre 2010

Mignonne, certes, mais…

Cette "combattante" a été prise en photo en mars 2010.

Pour ceux qui l’ignorent, sachez que l’Organisation de Libération de la Palestine (OLP) existe toujours et qu’elle continue d’intervenir dans les prises de décisions de Mahmoud Abbas, de l’Autorité Palestinienne (AP) et du Fatah. Tout récemment, un haut responsable de l’OLP, Abbas Jomah, a fait l’éloge de la théocratie intégriste iranienne et de ses intentions génocidaires envers le peuple israélien. Je saisis l’occasion pour reproduire le chant préféré des dirigeants palestiniens. Je précise que ce chant a été entonné cette année encore, en Egypte, en présence de Mahmoud Abbas. Un chant qui loue Allah, qui loue la Révolution palestinienne, qui loue les Fedayin et qui loue les Kalachnikov. Vous avez dit négociations de paix ?


Extraits :

La révolution jusqu’à la victoire !

Kalachnikov, que vos balles volent haut ! Kalachnikov !

Il n’y a aucune crainte à avoir.

Tant que vos balles voleront haut, il n’y aura aucune crainte à avoir.

Allah soit béni, ce sont de vrais hommes.

Ce sont les Palestiniens.

Kalachnikov, que vos balles volent haut ! Kalachnikov !

Il n’y a aucune crainte à avoir, tant que vos balles voleront haut.

C’est un peuple de fedayin, pour qui la mort est un sacrifice.

Si l’un des nôtres devient martyr, une centaine d’autres prendront sa place.

Allah soit béni, ce sont de vrais hommes.

Ce sont les Palestiniens.

Aujourd’hui comme autrefois, révolutions islamique et palestinienne.

Du grand n’importe quoi. N’importe quoi sauf une vraie paix avec Israël.

Source: http://tinyurl.com/38dec7t

Article publié sur http://drzz.info/et http://monde-info.blogspot.com/.

Marine Le Pen dévoile sa "machine de guerre"…

02.09.10

La course à la succession de Jean-Marie Le Pen à la tête du FN entre dans sa dernière ligne droite. Mercredi 1er septembre s’est ouverte officiellement la campagne interne au Front national qui devra départager, à l’issue d’un vote des adhérents au congrès qui se tiendra à Tours les 15 et 16 janvier 2011, les deux vice-présidents : Marine Le Pen, 42 ans, et Bruno Gollnisch, 60 ans.

La première apparaît en position de force pour succéder à son père lors du congrès de Tours. Le leader de 82 ans a, en effet, déjà annoncé son soutien à la candidature de sa fille. Plusieurs cadres et historiques du parti l’ont suivi : Alain Jamet, un des cofondateurs du FN, est d’ailleurs le président du comité de soutien à Marine Le Pen. Le trésorier du Front, Wallerand de Saint-Just, en sera aussi, tout comme Steeve Briois – l’artisan de l’implantation de Mme Le Pen à Hénin-Beaumont –, l’ancien mégrétiste Nicolas Bay ainsi que de nombreuses têtes de listes frontistes lors des dernières élections régionales.

Lors d’une conférence de presse, mercredi 1er septembre, au siège du mouvement, Mme Le Pen a présenté son dispositif. Et elle a vu les choses en grand, déclarant qu’elle voulait faire du FN "une machine de guerre à la conquête du pouvoir", certaine que "jamais la situation n’a été aussi favorable pour le FN".

Au moins 50 déplacements dans les départements sont prévus. Sa campagne sera dirigée par Dominique Martin, élu de Haute-Savoie, qui fut le directeur de campagne de M. Le Pen pour les élections européennes de 2009 et celui de… Bruno Gollnisch pour les régionales de 2010.

Mais surtout, un club de réflexion est lancé, baptisé "Idées nations", bientôt appuyé par un site Internet. Son créateur, Louis Aliot, ancien secrétaire général du FN et personne-clé du dispositif "mariniste", a expliqué au Monde que le but de ce "think-tank" sera "d’amener à Marine Le Pen des mesures phares immédiatement applicables". Tout ça dans le but de "crédibiliser son programme pour la présidentielle"

Suite et source: http://tinyurl.com/3aj53zs

Autriche : la guerre des religions se veut ludique…

Ah les cons… Mais ils auraient tort de s’en priver. Il existe bien des jeux avec pour but d’éliminer Ben Laden… Si on peut s’amuser avec l’islam, c’est une première! Mais les muzz vont encore brailler au scandale; certain… En attendant, cliquez là-dessus, pendant que c’est faisable: Moschee-baba.at et amusez vous bien…

FDF

.

03/09/2010

Capture d'écran du site internet Moschee-baba.at.

En Autriche, l’extrême droite a créé un jeu en ligne où l’internaute doit supprimer des minarets en construction dans la ville autrichienne de Graz. Peu importe qu’aucun projet de ce type ne soit réellement sur le point d’aboutir.

Avant les élections régionales en Styrie (land du Sud-Est de l’Autriche) le 26 septembre, le parti libéral d’Autriche (FPÖ) mise tout sur la défiance qu’inspire désormais, de ce côté-ci des Alpes, l’islam à une majorité d’électeurs.

Sur la page d’accueil du site internet Moschee-baba.at, la jolie capitale provinciale, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, est symbolisée par ses églises baroques et les fiers sommets enneigés qui l’encerclent et la protègent. Comme l’indique le généreux soleil au dessous duquel ses autochtones demeurent paisibles, il y fait évidemment bon vivre.

Mais, cliquez sur « start » et déjà, le ciel s’assombrit. Au son d’un strident appel à la prière, les mosquées poussent comme des champignons. Elles viennent défigurer l’idylle et une multitude de petits imams turcs -à l’allure faussement bonhomme de « Y’a bon Banania ! » du XXIe siècle- envahissent la bourgade. Quelques secondes encore… et c’est la fin de la partie ! Le message suivant s’affiche :

« Game Over. La Styrie est remplie de minarets et de mosquées ! Pour que cela n’arrive pas : votez Gerhard Kurzmann et le FPÖ ! »

Saddam Hussein et Mouammar Kadhafi, donateurs du FPÖ

Bien sûr, la justice interdira bientôt ce jeu, créé par l’agence du publicitaire suisse Alexander Segert, déjà à l’origine du visuel de campagne de l’UDC en faveur de l’interdiction des minarets, lors de la votation populaire du 29 novembre 2009.

Mais l’extrême droite germanophone, qui confond désormais, avec un grand cynisme, campagne et croisade, a une nouvelle fois piégé les éditorialistes, ainsi que les responsables politiques et religieux : elle les oblige à réagir, les bras levés, en roulant des yeux, à sa nouvelle provocation.

Dans ce contexte alarmant, la question que personne ne souhaite manifestement poser est celle du financement de la politique, dans un pays où l’extrême droite est très visible.

En Autriche, les dons aux partis et l’identité des donateurs peuvent légalement rester confidentiels. La provenance des millions d’euros que l’extrême droite investit dans sa promotion n’est connue que grâce à quelques indiscrétions… parfois compromettantes.

Le gouvernement irakien a confirmé cet été le don par Saddam Hussein de cinq millions de dollars au FPÖ en 2002. Les carnets, saisis par le parquet, de l’ancien secrétaire général du parti, font également figurer le chef de l’Etat libyen Mouammar Kadhafi parmi les donateurs les plus généreux du mouvement. Mais depuis que ce dernier a déclaré vouloir islamiser l’Europe, les populistes auront certainement pris leurs distances.

Illustration : capture d’écran du site internet Moschee-baba.at.

Source: http://tinyurl.com/35ggrlu

Qu’est ce qui caractérise un Rom de Roumanie face à un roumain qui ne fait pas partie de cette ethnie ?



-un très grand taux de chômage, des familles nombreuses, et en corollaire l’absorption d’une grande part des aides sociales de l’Etat ;

-un très fort absentéisme scolaire et en corollaire un fort taux d’analphabètes ;

-un rapport différent à la mendicité et en corollaire des rentrées quotidiennes liées à cette pratique de l’ordre de 150 euros par jour par mendiant (150 euros nets d’impôts) dans un pays où cette somme représente le salaire mensuel brut minimum ;

-de fortes traditions héritées de leur origine (Inde, Pakistan) et en corollaire des vêtements aux couleurs chatoyantes, jupes longues et châles, des maisons aux formes complexes ;

-une volonté de ne pas perdre ses valeurs et ses traditions, avec son propre Roi et en corollaire des jeunes filles mariées dès leurs premières règles, une justice parallèle, des règlements de comptes entre familles ;

-des métiers liés au nomadisme comme la vente itinérante de bois, la récupération de la ferraille, la vente à la sauvette, et en corollaire une notion extrêmement particulière de la propriété privée ;

-une tradition d’indépendance dans les décisions et les actes et en corollaire des maisons construites sans permis de construire, des fêtes où les chanteurs sont payés en liquide, le travail au noir…

Suite et source: http://tinyurl.com/3xr4aph

Chassez le Rom, il reviendra au galop…

Discrimination, la vraie: Un joueur homosexuel se voit refuser une licence de foot !

Ben là, c’est pas du joli. Et dire que l’on nous em….. pour des histoires d’islamophobie (mot inventé pour la circonstance), alors que cette idéologie (l’islam) est nettement plus dangereuse pour tous (des preuves nous arrivent tous les jours…) que l’homosexualité, qui ne dérange en principe personne.

Je résumerai cette affaire en en quelques mots: tu n’as pas le "bon nom", Yoann… Tu te serais appelé Rachid ou Nordine que tu l’aurais eu depuis longtemps, ta licence, et sur un plateau… On parie? Mais voilà; en France, la préférence non-nationale est appréciée… Faire reconnaître sa sexualité en toute liberté , c’est autre chose…  En tout cas, tu as mon soutien, Yoann et en attendant, voyons si la Halde fait le travail pour lequel elle est payée (par nous…).

FDF

.

Un joueur d’un club de football amateur français s’est vu refuser sa licence 2010-2011 en raison de son homosexualité et malgré une conciliation qui avait abouti à son maintien dans l’effectif.

Yoann Lemaire jouait depuis 14 ans dans le club de football ardenais de Chooz (Nord de la France). Il ne pourra plus le faire en raison de son homosexualité.  "Je suis tellement navré. Je voulais juste jouer au foot avec mes potes", a déclaré le libero de 28 ans qui doit décider ce jeudi s’il porte l’affaire devant la justice.

"Aller en justice pour gagner quoi?" s’interroge-t-il. "Je voudrais juste que le ministère, la fédération et le Paris Foot Gay (PFG), club de foot homosexuel de la capitale, travaillent ensemble contre l’homophobie".

Le PFG a annoncé réfléchir à saisir de son côté la justice et la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (Halde). "Mais sans Yoann, afin de le protéger", a précisé Pascal Brethes, responsable du PFG.

En 2009, les injures de l’un de ses coéquipiers devant les caméras de France 3 ajoutées aux discriminations quasi quotidiennes de ses dirigeants (rétrogradation, perte de licence, etc…) avaient poussé Yoann Lemaire à quitter son club.

Après une année sabbatique durant laquelle il avait écrit un livre ("Je suis le seul footballeur homo – enfin j’étais)", une conciliation tenue en juin dernier entre la ligue de Champagne, la fédération, la mairie de Chooz, le club et le joueur qui l’avait agressé, avait abouti à la décision de le réintégrer.

Lemaire qui avait alors demandé sa licence, a reçu fin août une lettre lui indiquant que le club s’opposait à son retour (…) "dans un souci de protéger les deux parties. En effet, il nous semble important, compte tenu de la passion encore sensible depuis les événements de mai 2009 et la médiatisation qui en a résulté, d’éviter de nouveaux incidents."


Source et interview: http://tinyurl.com/2cweagw

Soumission… Quick halal : un opposant convoqué par la justice, sa plainte contre Quick classée !

Un peu d’humour avant d’attaquer…

Il est interdit de s’insurger contre l’islamisation au pays de la liberté! C’est de la soumission, de la dhimmitude, de la trahison envers la Patrie et j’en passe, de la part des décisionnaires de justice… Lamentable, et inquiétant…

Essayer de sauver notre identité nationale et notre pays est devenu un crime? Et bien messieurs les censeurs de NOTRE République, vous allez avoir du boulot… Commençons par boycotter les Quick. Et tout notre soutien à Charles Aslangul !!!



FDF

2 septembre 2010

Il ne fait pas bon exprimer son désaccord avec l’imposition progressive des principes islamiques dans la société française.

Ainsi le jeune président de l’Ordre républicain, l’élu de Bry-sur-Marne (Val-de-Marne) Charles Aslangul, est convoqué le 14 septembre prochain par le procureur du tribunal de grande instance de Créteil.

Outre la plainte déposée par Quick pour « vandalisme », son opposition à la discrimination alimentaire envers les non musulmans risque de lui valoir l’accusation de « provocation à la discrimination et à la haine raciale ».

Le jeune militant républicain avait recouvert fin février les vitrines du restaurant Quick d’affichettes pour protester contre le passage du fast-food au tout-halal.

« Que du halal ? Non. Nous, c’est le choix de vous boycotter pour défendre nos libertés », scandaient les tracts,.

Le jeune élu a également déposé une plainte pour « discrimination » contre Quick. Celle-ci a évidemment été classée sans suite, la discrimination, comme le racisme, ne pouvant être qu’à sens unique !

Novopress.info, 2010

vu sur http://fr.novopress.info/65909/quick-halal-un-opposant-convoque-par-la-justice-sa-plainte-contre-quick-classee/

Pakistan: le génocide des chrétiens par inondation…

2 septembre 2010



C’est nouveau ; ça vient de sortir. Au Pakistan, les mahométans ont trouvé un nouveau moyen de génocider les chrétiens : l’inondation.
-
En effet, depuis Multan, au Pakistan, l’Agence Fides informe que « construire une digue pour sauver des terrains, et dévier les inondations vers d’autres zones, habitées par des citoyens chrétiens : c’est arrivé – comme le rapportent à Fides des ONG locales – dans le Punjab, près de Multan, où les habitants du village chrétien de Khokharabad ont été touchés par les eaux déviées délibérément, perdant leurs vies, leurs maisons et leurs cultures. Khokharabad est un village chrétien près de Muzaffargarh, une ville de 250.000 habitants dans les environs de Multan, au Sud de la province du Punjab, dans le centre du Pakistan ».
-
Agence Fides : « La zone a été fortement touchée par les inondations qui, selon des chiffres de l’ONU, ont provoqué l’évacuation de plus de 800.000 personnes. Le village a été entièrement inondé, avec de graves dommages pour la population chrétienne locale, des gens pauvres consacrés à l’agriculture de subsistance. Selon les informations envoyées à Fides par plusieurs ONG locales œuvrant dans la zone, les inondations, dans ce cas, ont été « guidées » : Jamshed Dasti, un homme politique local de Muzaffargarh et propriétaire de terrains non loin du village, a fait en sorte que des digues et des barrières soient construites pour dévier le flux des eaux vers le village et ainsi sauver ses possessions ».
-
Agence Fides : « Les habitants de Khokharabad n’ont même pas été avertis et n’ont pas eu le temps de se mettre en sécurité : le village entier a été balayé, il y a au moins 15 morts, et 377 réfugiés chrétiens se sont retrouvés sans toit. Taj Masih, l’un des responsables du village, a déclaré : « C’est un acte inhumain. Notre village a été inondé exprès. Dasti, seulement pour sauver sa terre, a préféré laisser 377 personnes sans maison, et sans la récolte qui était notre unique source de subsistance ».
-
Agence Fides : « A présent nous n’avons plus rien ». Dasti a décliné toute responsabilité dans ce qui s’est passé, affirmant que la décision d’élever les barrières avait été prise par le Département pour l’agriculture du district. Les fonctionnaires du département, quant à eux, disent avoir reçu des ordres pour agir dans ce sens. Le gouverneur du district nie les avoir donnés. Tous reportent la responsabilité sur les autres, mais la réalité reste : ce sont les citoyens chrétiens qui en font les frais » (Fin de la dépêche de l’Agence Fides).
-

Mais que font nos dirigeants temporels et spirituels, nos médias, nos musulmans modérés et notre chère ONU ?


Source: http://tinyurl.com/33ootjg

Lire également :
« Ne versez pas un centime au Pakistan ! » Par Michel Garroté

L’enseignement de l’arabe en milieu scolaire: pas du pipo…

"Ils" ont osé. "On" veut nous islamiser dès notre enfance. Et tout ceci avec la bénédiction de nos gouvernant… Bientôt, très bientôt, nos établissements scolaires seront des écoles coraniques. Faudra t’il boycotter nos écoles, collèges, lycées et autres? Ben si il le faut… Les écoles privées, c’est pas pour les chiens; pour les "sous-chiens", inévitablement… Honteux !

FDF

.

Important : La plupart des documents de ce page sont au format PDF.
Leur lecture nécessite l’installation du logiciel gratuit Acrobat Reader sur votre ordinateur.
Pour le télécharcger, cliquer ici
.

Les programmes de l’enseignement de l’arabe dans le primaire

Cycles 2 (CE1) et 3 <!– (BOEN hors-série n° 8 du 30 août 2007) –> Préambule commun
Les programmes d’arabe <!–
Les documents d’accompagnements –>

Les programmes de l’enseignement de l’arabe au collège

Palier 1 <!– (BOEN hors-série n° 6 du 25 août 2005) –> Préambule commun
Les programmes d’arabe <!–
Les documents d’accompagnements –>
Palier 2 <!– (BOEN hors-série n° 7 du 26 avril 2007) –> Préambule commun
Les programmes d’arabe <!–
Les documents d’accompagnements –>

Les programmes de l’enseignement de l’arabe au lycée

Classe de Seconde

<!– n’est plus valable Préambule commun (BOEN hors-série n° 7 du 3 octobre 2002) –> Programme des enseignements commun, d’exploration et facultatif de langues vivantes <!– (Bulletin officiel spécial n°4 du 29 avril 2010) –> <!– il y en a pas
Les documents d’accompagnements –>
Classe de Première <!– (BOEN hors-série n° 7 du 28 août 2003) –> Cadre commun
Les programmes d’arabe <!–
Les documents d’accompagnements –>
Classe de Terminale <!– (BOEN hors-série n° 5 du 9 septembre 2004) –> Cadre général
Les programmes d’arabe <!–
Les documents d’accompagnements –>

Les programmes de l’enseignement de l’arabe dans l’enseignement professionnel

Classes préparatoires au C.A.P. et classes préparatoires au baccalauréat professionnel <!– (BOEN hors-série n° 2 du 19 février 2009) –> Préambule commun
Les programmes d’arabe <!–
Les documents d’accompagnements –>

Les programmes des Sections Internationales Franco-Arabes

Lycée <!– (BOEN n° 33 du 15 septembre 2005) –> Les programmes de langue et littérature arabes <!–
Les documents d’accompagnements –>

Pour plus d’informations concernant les programmes et les horaires de l’ensemble des enseignements dispensés à l’école, collège et lycée, vous pouvez consulter la page programmes du site EduSCOL, publié par la Direction générale de l’Enseignement scolaire du Ministère de l’Education nationale.


Retour à la page d’accueil

Encore un cas de légitime défense…

J’ai trouvé ce qui suit, en me baladant sur la Toile… Pas mal, bien écrit et réaliste. Comme j’aime, quoi. Je vous en fait profiter…

FDF

.

01 septembre 2010


Je pars en vacances quelques jours et les idiots, qui eux ne prennent pas de vacances (ça nous ferait du bien, pourtant) passent à l’oeuvre dans notre beau quartier de St-Aphrodise.
Alors, légitime défense ou homicide volontaire ?

Je cite l’un des articles parus dans le Midi Libre, celui de dimanche, et je commente dessous.

Pour le mis en cause, Cédric se serait empalé sur le couteau !

Placé en garde à vue dans les locaux du commissariat de Béziers, l’auteur du coup de couteau, qui a coûté la vie au jeune Cédric, tout juste âgé de 14 ans, vendredi soir aux alentours de 23 heures, rue Malbec dans le quartier Saint-Aphrodise à Béziers, a livré aux enquêteurs sa version des faits.

Selon ce Biterrois de 33 ans, consommateur de stupéfiants avéré et dont le casier judiciaire fait état d’une vingtaine de condamnations, les quatre jeunes s’en sont pris à lui alors qu’il regagnait son domicile. Le détroussant de cigarettes et de quelques babioles qu’il portait sur lui, les quatre adolescents lui auraient aussi subtilisé sa canne avant de s’en servir pour le frapper au niveau de la nuque. Pour ne pas envenimer la situation, il serait rentré à son domicile et aurait tout raconté à sa mère qui, ne voulant pas laisser passer ça, serait descendue dans la rue pour récupérer les affaires de son fils.

Le ton serait alors monté et l’un des jeunes aurait sorti un couteau. Une arme blanche dont le mis en cause est parvenu à s’emparer. Toujours selon lui, il l’aurait alors brandi en demandant aux quatre jeunes de s’en aller. Malheureusement, Cédric, plus téméraire que les autres ou peut-être plus éméché, se serait alors jeté sur lui s’empalant sur le couteau.

L’auteur du coup mortel sera présenté cette après-midi devant le Parquet qui a ouvert une information judiciaire et qui requerra à son encontre un mandat de dépôt.

———

LE LIEU
J’habite dans le quartier depuis presque 10 ans. C’est un quartier populaire et historique, qui pourrit lentement mais sûrement, à cause que quelques individus, racailles et autres toxicos à qui des propriétaires peu regardants, qui n’habitent plus ou pas ici, louent sans trop poser de questions. Les allocs paient le loyer alors on s’en fout royalement des voisins, du bruit, des incivilités …. tant que le loyer tombe le 5 du mois.

LE MEURTRIER PRESUME
Le gars qui a subi l’attaque, je l’ai vu dans le quartier. Un peu particulier, c’est vrai – comme celui qui a brûlé les 5 voitures devant la mutuelle il y a 2 ans (dont la mienne) – mais il y en a plusieurs qui habitent dans le coin. En tout cas, un gars assez étrange pour le laisser passer en paix… on sait jamais, il pourrait péter un câble. C’est pas le style de gars qu’on emmerde pour un paquet de clope.

LE PAUVRE CEDRIC
J’ai bien aimé comment le Midi Libre est passé "du gitan de 14 ans" au "jeune Cédric" …. Oh ben dis-donc, ça pue un peu la propagande ça. Prochain article, on aura droit au "jeune ado sans histoire qui s’est fait cruellement assassiné par un déséquilibré toxicomane"… euh, à 14 ans dans la rue à 23h devant la maison de la mère du mec….
Allez, les médias de tous bords, arrêtez de nous prendre pour des abrutis. Qu’est qu’il faisait dehors ce jeune, avec ces 3 copains et leurs armes blanches, en pleine nuit à emmerder le monde ?
Parce que tous les soirs il y a le bazar, Place St-Aphrodise, faites-moi confiance. Tous les soirs il y a des jeunes gitans dehors, à brailler, à klaxonner, à chanter, à se gueuler dessus. Tous les soirs, on ferme les volets et les fenêtres pour pouvoir dormir un peu. Tous les soirs on a envie d’appeler les flics mais les flics, ils ont pas que ça à faire, et puis il n’y a pas mort d’homme, alors c’est sûr, ils vont pas envoyer une patrouille pour du bruit.
Ben maintenant, il y a eu mort d’homme ; peut-être que les choses changeront.

LA SUITE
J’ai pas eu le temps de faire le tour du quartier pour voir un peu les réactions des anciens. Je vous tiendrai au courant.
En revanche, le Midi Libre de lundi est assez éloquent et je cite "Ce matin, près de deux cents personnes de la communauté gitane de Béziers ont rendu un vibrant hommage au jeune Cédric qui, du haut de ses 15 ans, a été mortellement poignardé, vendredi soir, rue Malbec à Béziers. L’auteur présumé du coup, un homme de 33 ans, a été mis en examen pour homicide volontaire et écroué dimanche." Tiens donc, il a maintenant 15 ans le jeune.
Et le commentaire du frère "Ce monsieur doit être puni pour ce qu’il a fait [...] Les enfants n’avaient pas de couteau, c’est lui qui l’a récupéré à son domicile avant de redescendre dans la rue. Il y a donc préméditation. Mon frère n’était pas quelqu’un de violent, peut-être une mauvaise fréquentation, mais il n’était pas armé, c’est une certitude."

Allez, tiens vous aussi, les gitans, arrêtez de nous prendre pour des abrutis. Vous faites JAMAIS rien de mal, jamais de bruit, jamais de bordel, jamais le feu aux mairies et autres symboles de la République parce que l’un d’entre vous se faire descendre alors qu’il a franchit un barrage de police et dégommer un flic. Non, jamais. Et vous êtes toujours innocents… comme Caliméro, en fait. C’est trop injuste, cette France qui se laisse pas faire, n’est-ce pas.

CONCLUSION
Messieurs et Mesdames les élus de Béziers et du Grand Biterrois, au lieu de nous prendre la tête avec le Carrefour de l’Hours, il serait grand temps de s’occuper de l’hyper centre…. avant que ça parte vraiment en vrille.
D’accord. Ton frère n’était pas armé, mais c’est le gars qui est allé chercher le couteau – et tu le sais comment ça exactement ? Et ton frère, c’est une petite racaille, une gentille racaille, pas une vilaine racaille armée qui traine la nuit… Ah oui, c’est beaucoup plus clair maintenant.

Source: http://tinyurl.com/34b3s5x

Lescure: un comité contre les gens du voyage…

Les riverains mécontents le montrent…

Les caravanes s'étaient installées sur l'aire de loisirs./ Photo DDM

Les caravanes s’étaient installées sur l’aire de loisirs./ Photo DDM

"Suite à l’implantation de gens du voyage sur l’aire de loisirs de Lescure, un collectif de riverains a été créé. Les principaux griefs concernent leurs conditions d’implantation et le comportement de certains d’entre eux. Treize des résidents du quartier Saint Michel ont accepté de nous recevoir.

La problématique porte sur le nombre de caravanes, plus élevé que les autres fois, alors que la commune compte moins de 5000 habitants : « Pourquoi le maire les a autorisés à rester une semaine de plus alors qu’ils ne paient pas de droit de place, ni l’eau, ni l’électricité ? ».

A propos des comportements, des problèmes de communication avec les citoyens ont été notés (argent réclamé dans les commerces, incivilités, etc.). Cependant : « Le campement a été peu bruyant et le « Patriarche » est revenu nettoyer le terrain après le départ des caravanes » reconnaissent les riverains.

Puis le collectif préconise: «La solution serait de clôturer ce terrain… Ils vont revenir, il faut fermer cette aire ! ». Cette décision éradiquerait également les perturbations des jeunes du village le soir.

Une pétition a été lancée pour cadrer la problématique. Le texte suivant a recueilli 40 signatures. Il sera remis au maire, au président du conseil général, au député et à la préfète du Tarn : «Les habitants du lieu-dit du quartier Saint Michel informent monsieur le maire que l’installation répétitive des gens du voyage sur le terrain communal entre les terrains de tennis et la médiathèque entraîne des nuisances pour le voisinage. De plus, en période de restriction d’eau par arrêté préfectoral du 6 août 2010 dans le Tarn, l’eau de la commune est gaspillée sur l’avenue Saint Michel durant plusieurs heures. Sans compter la difficulté pour les enfants d’accéder à l’aire de jeux ou à la médiathèque. Il devient donc urgent de prendre les mesures nécessaires, les soussignés ne comprenant pas pourquoi aucune mesure n’est prise pour éviter ces campings sauvages sur la commune. »"

Source: http://tinyurl.com/2vtwvcd

Empêcher l’implantation de mosquées? L’exemple espagnol…

"Comme l’ail avec les vampires…"

.

Ils ne se cassent pas longtemps la tête, les résistants espagnols… Ils n’y vont pas à coups de discours stériles, concernant leur désaprobation quant à la construction de mosquées sur leurs terres. Ils agissent, et ça fonctionne. Voyez plutôt.

FDF

.

"A Séville,  le gouvernement a accepte de vendre un terrain a un groupe de musulmans pour la construction d´une mosquée. Un autre groupe, celui-ci d´habitants bien espagnols et ne désirant pas une autre putain de mosquée a trouvé une solution géniale: au milieu du terrain ils ont été enterrer un gros cochon et se sont arrangés pour que cela se sache publiquement. La loi islamique ne permet pas de construire une mosquée sur un lieu souillé par du cochon, les arabes ont dû renoncer…"

Les photos:

Le jour où l’Irak sera seul…

C’est bien beau, la guerre du pétrole. On se bat pour ça, en Irak. Et on y meure. Mais les américains ont compris. Les français, non… Mais quand les troupes US seront parties, les intégristes reprendront le dessus. Et là, malheur à ceux qui seront encore sur place… Car là-bas, la charia est vite appliquée…

FDF

.


30/08/2010


INTERVIEW:
À l’occasion du retrait des troupes de combat américaines, l’ambassadeur de France à Bagdad Boris Boillon dresse un portrait du pays à rebours des idées reçues.
Nommé à Bagdad il y a un an, Boris Boillon, 40 ans, le seul ambassadeur occidental à se déplacer partout dans le pays, porte un regard confiant sur l’Irak. Sept ans et demi après le renversement de Saddam Hussein par les États-Unis, Barack Obama doit prononcer ce mardi un discours marquant la fin du retrait des troupes de combat américaines.

LE FIGARO. – Les Américains quittent l’Irak. Est-ce une bonne nouvelle ?

Boris BOILLON. – Oui, pour plusieurs raisons. D’abord, le respect d’un accord passé entre Américains et Irakiens prouve que les choses se passent comme on l’avait prévu. Ensuite parce que le départ des soldats américains prive les terroristes de leur principal argument, l’occupation étrangère. Le retrait achève aussi de responsabiliser les forces de sécurité irakiennes, qui montent en puissance depuis deux ans. Nombreux sont ceux qui pensaient que la guerre civile serait inévitable. Elle n’a jamais eu lieu. Enfin, les États-Unis et l’Irak vont pouvoir renouveler leur relation, en partant sur de nouvelles bases. Tous les partis se félicitent de ce retrait. Il n’y a pas un seul responsable irakien qui demanderait qu’il soit reporté, ce serait un suicide politique.

Pourtant, la violence se poursuit. Le 25 août, il y a encore eu 53 morts dans des attentats contre la police…

Depuis août 2009, il y a effectivement, régulièrement, des attentats spectaculaires et coordonnés, qui portent la marque de fabrique d’al-Qaida. Ces attentats visent les symboles du pouvoir, irakien ou international. Ils touchent généralement des zones ethniquement ou religieusement mixtes. Mais les violences sont circonscrites à Bagdad et à ses environs ainsi qu’aux zones frontalières comme Mossoul ou Kirkouk. Et la tactique d’al-Qaida, qui vise à mettre le pays à feu et à sang, à ranimer la guerre civile, a échoué. Le spectre de la partition de l’Irak est derrière nous. Le confessionnalisme n’apparaît dans aucun programme politique. Pour le reste, et contrairement à ce qu’on lit un peu partout, il n’y a pas de dégradation de la sécurité. Au contraire, le bilan s’est amélioré, puisque nous sommes passés de cent morts par jour il y a quatre ans à une dizaine par jour aujourd’hui. En fait, la tendance s’est inversée à partir du moment où les troupes américaines ont commencé à quitter les villes, en juin 2009. Avec le retrait définitif, cette tendance devrait se poursuivre et se stabiliser.

Quel est le poids d’al-Qaida et des groupes terroristes aujourd’hui en Irak ?

Al-Qaida n’y compte plus que 2000 membres environ. Ce sont encore eux qui forment l’ossature de tous les grands coups, mais ils sont en déclin. Ils reculent face aux forces de sécurité irakiennes. La greffe al-Qaida n’a pas pris en Irak, ses méthodes violentes ont été contestées par les djihadistes locaux.

Le pays, qui était il n’y a pas si longtemps une terre de conquête pour le terrorisme international, est aujourd’hui devenu une terre de départ. Les militants quittent l’Irak pour aller au Pakistan ou en Mauritanie. Mais il est vrai qu’il existe deux autres groupes terroristes en Irak : les chiites extrémistes, financés depuis l’extérieur, et les groupes baasistes, d’anciens fidèles de Saddam Hussein. Le problème, c’est que nous assistons à des alliances conjoncturelles entre ces trois groupes pour certaines opérations.

Finalement, la guerre a-t-elle été gagnée en Irak ?

Bien sûr, les Irakiens disent que l’intervention alliée de 2003 leur a coûté très cher en vies humaines et en destruction d’infrastructures, mais ils rappellent aussi qu’elle a libéré le pays. Le bilan est donc à la fois positif et négatif. Les Irakiens apprécient les fruits de la démocratisation : l’éclosion de la presse, l’émergence d’une société civile, la liberté de ton des partis politiques, le caractère exemplaire des élections. Tout ça, ce sont des faits.

Il faut absolument, quand on parle de l’Irak, raisonner sans idéologie. L’Irak est le vrai laboratoire de la démocratie dans le monde arabe. C’est là que se joue l’avenir de la démocratie dans la région. Potentiellement, l’Irak peut devenir un modèle politique pour ses voisins. Et, qu’on le veuille ou non, tout cela a été obtenu grâce à l’intervention américaine de 2003. Maintenant, le jeu en valait-il la chandelle ? C’est aux Irakiens de répondre.

Le fait qu’aucun gouvernement ne soit encore sorti des dernières élections ne crée-t-il pas un vide politique ?

Encore une idée fausse ! Il y a, en Irak, un gouvernement qui gouverne, et qui gouverne bien, ainsi qu’un Parlement élu. Il ne faut pas se plaindre : nous avons des forces politiques irakiennes qui discutent depuis cinq mois. Il y a trois ans, les comptes politiques se réglaient avec les armes… Et lorsqu’on voit ce qui se passe en Italie ou en Belgique, l’Europe a-t-elle vraiment des leçons à donner ?

Nous assistons aujourd’hui en Irak à une lutte non violente pour l’accès au pouvoir politique… Le blocage est lié à des questions de personnes et non pas à des différences confessionnelles.

L’absence d’émergence d’un consensus autour d’un chef de gouvernement prouve que le jeu politique se déroule uniquement en Irak et qu’aucun pays voisin n’est en mesure d’imposer son choix sur la politique irakienne.

Même si c’est enfoncer une porte ouverte, il faut redire que les dernières élections ont constitué une victoire pour la démocratie. Il n’y a pas tant d’autres pays dans la région où les résultats ne sont pas connus avant le vote…

La formation de l’armée et de la police afghanes n’a pas donné les résultats escomptés. Comment expliquez-vous les succès remportés par les forces de sécurité irakiennes ?

C’est sans doute en raison de la forte tradition étatique de l’Irak, le pays des premières grandes villes, comme Babylone. Il y a toujours eu une tradition militaire en Irak, qui fut longtemps considéré comme la Prusse du Moyen-Orient. Lorsqu’ils sont arrivés en Irak, les Américains ont fait une grosse erreur en démantelant l’armée de Saddam Hussein. Depuis, des cadres du parti Baas, de nombreux officiers et des responsables des services de renseignements de l’ancien régime ont été récupérés et replacés à des postes clés.


La France s’était opposée à la guerre en 2003. Voyez-vous un rôle pour elle aujourd’hui en Irak ?

Tout ce qui se passe dans cette région a des répercussions pour la France. L’avenir des rapports entre l’Orient et l’Occident se joue en partie en Irak. L’échec de l’Irak serait celui du monde entier et donc aussi celui de la France. Dans cette région stratégique très riche en hydrocarbures, la France a toute sa place. Le niveau de sécurité permet désormais, moyennant quelques précautions, que les entreprises françaises reviennent participer à la reconstruction. Une ligne aérienne directe sera rouverte entre Paris et Bagdad à l’automne. La France a aussi proposé d’aider l’Irak à développer sa défense antiaérienne. Car le vrai défi du retrait sera fin 2011, lorsque les derniers 50.000 militaires américains seront partis. Le 1er janvier 2012, l’Irak sera nu.

Infidèlophobie: vers une interdiction de la pratique du ramadan en Occident ?

2 septembre 2010

Abu Muhammad Al-Maqdese

Échauffement cérébral islamique

« Ramadan, un mois de victoires et de changement»

Extraits :
«  Le mois béni nous arrive après une année de guerre mondiale menée par les tyrans du monde, rassemblés sous le commandement des croisés américains contre l’Islam et les partisans des mujahidin en tout lieu. Oui, une guerre mondiale contre l’Islam ; c’est la vérité que tout musulman doit parvenir à comprendre et que les ennemis désignent d’une autre façon et vêtissent d’un autre habit en la dénommant guerre contre le terrorisme (et ses dérivés). Tous les musulmans qui en ont la capacité se doivent de participer au combat et de terroriser les ennemis d’Allah parmi les infidèles et les apostats autant qu’ils le peuvent. »
«  Allah a dit : « Et préparez [pour lutter] contre eux tout ce que vous pouvez comme force et comme cavalerie équipée, afin d’effrayer l’ennemi d’Allah et le vôtre, et d’autres encore que vous ne connaissez pas en dehors de ceux-ci mais qu’Allah connaît. Et tout ce que vous dépensez dans le sentier d’Allah vous sera remboursé pleinement et vous ne serez point lésés. » (8- 60) « Combattez-les. Allah, par vos mains, les châtiera, les couvrira d’ignominie, vous donnera la victoire sur eux et guérira les poitrines d’un peuple croyant. » (9-14) « Ô vous qui croyez ! Combattez ceux des mécréants qui sont près de vous; et qu’ils trouvent de la dureté en vous. Et sachez qu’Allah est avec les pieux. » (9-123) Il y a beaucoup d’autres versets en ce sens et de nombreux hadiths qui rendent obligatoire aux musulmans le fait de combattre les infidèles jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de fitna et que la religion soit entièrement à Allah. Mais il y a même, dans le Livre de notre Seigneur, une sourate entière surnommée la Sourate du Combat. Allah dit : « Puis, quand on fait descendre une Sourate explicite et qu’on y mentionne le combat, tu vois ceux qui ont une maladie au coeur te regarder du regard de celui qui s’évanouit devant la mort. Seraient bien préférables pour eux » (47-20) Et il s’agit d’une des obligations religieuses, personne ne peut la révoquer ou la retirer de la religion des musulmans. Quand à celui qui n’apprécie pas ceci, n’en est pas satisfait et ne le reconnait pas ; que soit ôté le joug de l’islam de son cou, afin qu’il meurt dans la volonté d’un chrétien, d’un juif, d’un apostat ou d’une autre doctrine. Une fois ceci établit, tout musulman comprend le fait que la guerre de l’Amérique et de ses alliés aujourd’hui contre ce qu’ils appellent le terrorisme est en réalité une guerre contre l’Islam, ses obligations et ses lois. Et que la cellule dormante dont ils parlent n’est pas un groupe particulier de mujahidin musulmans qui appartient à l’organisation d’Al-Qaïda ou autre. Il s’agit plutôt de tout musulman qui suit la voie de l’Islam (mais dort parmi eux), et son sommeil, en vérité, est un manquement à sa religion et une défaillance à ses obligations. Car s’il se réveillait et retournait à sa religion prenant connaissance des obligations qui lui incombent, il y retournerait alors et s’efforcerait de s’en acquitter. Ce musulman et ses semblables sont en ce moment les cellules dormantes qui se sont réveillées et qui doivent être effacées et éradiquées en leur sein. Telle est la vérité et la nature de la bataille qui fait rage aujourd’hui entre les forces mécréantes représentées par l’Amérique et ses alliés parmi les infidèles de l’Occident et de l’Orient et leurs suppôts parmi les tyrans apostats dans nos contrées. Tous se tiennent d’un côté et se placent dans un camp. Et tous les musulmans qui exigent la soumission et la fidélité au Coran se tiennent de l’autre. »
«  Et il n’est pas permis au croyant d’oblitérer sa religion ou de rester passif sans un rôle de soutien en ces jours décisifs. Allah dit : « On ne peut comparer cependant celui d’entre vous qui a donné ses biens et combattu avant la conquête… ces derniers sont plus hauts en hiérarchie que ceux qui ont dépensé et ont combattu après. » (57-10) Celui qui ne participe pas à de telles guerres; Afin d’être sauf, sera pris de regrets. Il incombe alors à chaque musulman de renaître au sein des rangs des partisans de la religion, de se tenir à leurs côtés et de rejoindre leur caravane où qu’elle se trouve, et d’encourager ses oeuvres et ses aspirations jusqu’à être capable de parfaire la grande responsabilité placée sur lui. Il est de son devoir de se lier à sa religion en cherchant à la secourir par ce qui lui est cher et par le sacrifice. Car sa religion est, qu’il le veuille ou non, la cible des ennemis. »
«  Tout partisan de l’Islam doit tâcher de renouveler sa foi durant cette période grandiose. Car c’est la première arme par laquelle il affronte les manoeuvres des mécréants. Il est approvisionné de piété en ce mois béni par le jeûne, la prière, le repentir, l’évocation et le retour à Dieu, afin de réformer son comportement et son mode de vie, et ainsi raviver son intention d’être un partisan de la religion. »
Ecrit par, Abu Muhammad Al-Maqdese

Le troisième ou le quatrième de Sha’ban 1423 de l’Hégire /  Traduction: Minbar of Tawheed and Jihad – Section française

-

-

Roms: faites comme je dis… Martine Aubry, les deux pieds dedans !

Elle fait comme avec les musulmans, en fait. Elle prône SA préférence (non-nationale) on leur attribuant, avec des deniers publics facilement obtenus au vu de sa position politique, des "gentillesses" très favorables aux nombreuses demandes des derniers nommés, mais n’ira pas jusqu’à se convertir à l’islam; quoique, en lui demandant gentiment… A Lille, "on" l’aime bien, Mme Aubry; son mari aussi, d’ailleurs… Mais au fait, les Roms, ce ne sont pourtant pas des électeurs potentiels?

FDF

.

Comme Hervé Morin, Martine Aubry veut bien des Roms mais loin de chez elle…

02/09/2010

Lu sur Le Salon Beige à la date du 2 Septembre 2010

A

La présidente de la communauté urbaine de Lille a demandé en juillet au TGI de sa ville l’expulsion d’un camp de Roms à Villeneuve-d’Ascq. Un document émanant de la justice indique :

"La Communauté urbaine de Lille, EPCI, représentée par sa Présidente, domiciliée en cette qualité *********(…) a l’honneur de vous exposer (…) qu’elle est propriétaire d’une parcelle (…) que, depuis plusieurs jours, plusieurs véhicules et caravanes s’y sont installés, sans droit ni titre (…) qu’il s’agit d’une violation flagrante de son droit de propriété (…) et qu’il y a donc urgence à ordonner leur expulsion".

Cette demande date du 19 juillet dernier. L’expulsion a été prononcée par le tribunal de grande instance de Lille le 21 juillet. Elle a été suivie d’une demande de réquisition de la force publique pour faire exécuter le jugement, le 23 juillet.

Cela n’a pas empêché Martine Aubry de condamner les expulsions de Roms à Paris ou La Rochelle en août. Interrogée sur cette hypocrisie, elle a nié :

"Il n’y a pas eu de demande de la communauté urbaine en juillet. Il y en a eu, je le sais, de la part de maires."

Les documents montrent que Martine Aubry a menti.

Michel Janva

Et pan dans la tronche !

Ca au moins, c’est envoyé…

FDF

.

Commission des
Finances,
de l’Economie générale
et du contrôle
budgétaire
BERNARD CARAYON
Député du Tarn
Président de la
Commission des
Immunités
Maire de Lavaur
REPUBLIQUE FRANCAISE
LIBERTE – EGALITE – FRATERNITE

Le 28 août 2010
Lettre ouverte A Mgr le Gall, Archevêque de Toulouse, « Après les Juifs, les
Roms » cf. La dépêche du samedi 28 août 2010

Monseigneur,
Je m’adresse à vous en catholique blessé et en élu outragé.
Vous êtes en charge des âmes, votre mission vous confère, au moins pour ceux qui croient
au Ciel, une autorité morale singulière. Je n’ai que la légitimité que m’ont donnée mes
concitoyens pour les représenter ; et je n’ai ni le tempérament, ni la volonté de les trahir. Je crains
en revanche que vous ayez outrepassé les devoirs de votre charge. Celle-ci vous commande de
respecter l’ordre juridique de votre pays où nos relations sont régies par la Séparation de l’Eglise
et de l’Etat. La loi de 1905, conçue dans la guerre des esprits, est devenue la garantie des choix
intimes et spirituels, mais aussi d’une paix sociale, toujours fragile.
Rendez à César ce qui est à César, comme je rends a Dieu ce qui est à Dieu.
Nul ne contestera le droit des Eglises à rappeler et enseigner des principes : rien ne les
autorise, en revanche, à outrager, à blesser, à injurier. Vous assimilez le sort des Roms à celui des
juifs : l’opinion publique assimilera le gouvernement et les fonctionnaires de l’Etat à une
organisation nazie. C’est inacceptable. D’autant que, ce faisant, vous contribuez à une effroyable
banalisation des martyrs de la Shoah. Vous n’êtes pas le Cardinal Saliège, votre illustre
prédécesseur, qui s’était élevé, sous l’Occupation, contre le nazisme. Vous vivez, dans le pays le
plus protecteur au monde des droits de l’Homme, inspirateur de la Déclaration Universelle de
1948. Nulle part ici de milice, d’élu imposé par le Pouvoir, ni de risque pour votre vie.
Parlons plutôt des Roms avec sérénité et sans démagogie. Observons ensemble qu’ils ont
choisi de s’exclure de la vie sociale de leur propre pays, la Roumanie. Condamnez-vous ce pays
qui s’accommode de ce mode d’existence quand il n’organise par leur exil ? Reconnaissons
ensemble que l’Union Européenne a des responsabilités politiques et des moyens financiers pour
favoriser leur intégration dans leur pays d’origine. Condamnez-vous l’hypocrisie de ses
institutions qui se dérobent à leurs responsabilités et les transfèrent, ensuite, tout en les critiquant,
vers les Etats membres ?
Admettons ensemble que l’ONU n’a pas la compétence des politiques d’immigration, en lieu et
place des Etats souverains : condamnez-vous les rodomontades insultantes des représentants
lybiens et turcs de sa commission des droits de l’homme qui se gardent bien de s’ingérer dans les
affaires intérieures de leur propre pays ?
Votre charge vous a conduit à rencontrer des élus et des fonctionnaires de tous bords, du
moins je l’espère. Ne les avez-vous pas entendus quand ils vous décrivaient ceux qui, parmi les
Roms, s’attaquent aux plus vulnérables de notre population, personnes âgées ou handicapées,
ceux qui dissimulent leur identité pour se soustraire à nos procédures administratives ou aux
sanctions d’une autorité judiciaire indépendante, ceux qui refusent de s’intégrer à la société, ceux
qui ne font aucun effort pour parler notre langue ? Encouragez-vous ceux des Roms qui quittent
notre pays, aidés d’une « prime au retour », à revenir clandestinement en France ?
Monseigneur, c’est aussi l’argent des pauvres qui est ainsi détourné : cela vous laisse-t-il
indifférent ?
Vos propos vous permettent de rejoindre le cortège de chanteurs millionnaires et
d’écrivains, fils spirituels de Sartre et de Beauvoir qui font la guerre à la terrasse du Café de Flore,
à Paris. Je ne trouve pas dans ce camp beaucoup d’amoureux de notre pays et de son peuple, pas
plus d’orfèvres de notre droit, ni même de brebis égarées, qu’en bon pasteur vous chercheriez à
retrouver.
« Le courage, disait Jean Jaurès, c’est de chercher la Vérité et de la dire ». Jaurès, issu
d’une famille chrétienne – il récitait en latin la Prière des agonisants sur le cercueil de sa mère –
formé à l’Ecole Normale Supérieure par le Républicain Lucien Herr, savait, lui, ce que les mots
veulent dire et combien ils sont aussi, comme le disait à son tour André Breton, des « pistolets
chargés ». Mais le courage aujourd’hui n’est pas seulement de parler : il est d’agir, comme le fait
notre Président de la République, il est d’affranchir de la vie publique les tabous que l’on a
exorcisés depuis longtemps de la vie intime.
Le courage, Monseigneur, serait aussi pour vous de parler des Chrétiens d’Orient et d’Asie
que l’on massacre dans le silence des bonnes âmes. Le courage, serait de dénoncer les
gouvernements qui, au nom de l’Islam, rasent les cimetières chrétiens et jusqu’au souvenir de
leurs pauvres âmes. Le courage serait aussi de condamner les gouvernements qui maltraitent les
femmes et ignorent systématiquement les droits de l’Homme. Le courage, voyez-vous
Monseigneur, est une vertu « cardinale », à l’instar de la tempérance et de la justice.
Je forme le voeu que vous en retrouviez le chemin et que vous jugiez, précisément, avec
tempérance et justice, ceux qu’un peuple souverain a désignés pour agir et non pas seulement pour
« dire leur vérité », comme je le fais à votre égard.
Bernard Carayon,
Député de la Nation

Kadhafi: ta gueule !

Venu de Belgique… Généralement, je prends des gants; pas eux… Je me demande s’ils n’ont pas raison…

FDF


Mouvement NATION

Communiqué du 1er septembre:

"Ta gueule !" C’est à notre sens, la seule expression que mérite ce bouffon
qui vient de dire que l’islam devrait devenir la religion de l’Europe.
Kadhafi est un bouffon par ses remarques, un bouffon par ses vêtements et ses
frasques, un bouffon par son physique.
Mais il fut aussi un terroriste, courageux au point de livrer ses proches à
la justice internationale (suite à l’attentat de Lockerbie qui fit des
centaines de morts).
Il est aussi un anti-impérialiste de pacotille, lui qui s’est mis à ramper
devant les Américains pour sauvegarder son régime.
Et enfin, il est un tiers-mondiste de façade, lui dont les spécialistes
savent bien que ses services secrets ont, à plusieurs reprises, collaboré
avec le MOSSAD israélien.
Alors, pour résumer, à un tel individu, y-a-t-il autre chose à lui dire que :
« Ta gueule » ?
Non pas vraiment et tant pis si ce n’est pas politiquement correct !
ps : Nous avons également visualisé notre "mot d’ordre" :
http://www.nation.be/web/khadafi-ta-gueule/
Nous vous encourageons à le faire circuler sur le net et facebook pour
démontrer votre opposition à cette nouvelle provocation !
———————————————————–
Mouvement NATION
http://www.nation.be
Contact : info@nation.be

Petit concentré de désinformation : Mustapha Cherif…

En plus, il a la "gueule de l’emploi", Moumousse: le sourire heuhhhhhhhhhhh sympathique, la barbe obligatoire vu sa mission et ses propos dans lesquels même le gaulois le plus demeuré verra comment il dégage en touche… L’attitude et les réactions du personnage sont caractéristiques… Bref, je ne lui filerai même pas mon chien à garder. Je sais pas…., j’ai pas trop confiance…

FDF

.

Vidéo: http://www.youtube.com/watch?v=sScgzIRS4NI&feature=email

Chroniques de la violence ordinaire.

Quartier Saint-Jean à Avignon

01 septembre 2010
Un Avignonnais dénonce l’abandon par les pouvoirs publics du quartier St-Jean où régnerait "un climat de haine"

Lundi, à la veille du procès devant le tribunal correctionnel d’Avignon, Nicolas Hurlin a été approché dans le parc où il promenait son chien : "Retire ta plainte sinon on te la fera retirer de force". Nicolas fait face : "restez là, j’appelle la police". Les deux "jeunes" sont partis. Mais Nicolas n’en peut plus. Outre les douleurs à son oeil droit et les troubles du sommeil qu’il ressent depuis qu’il a été agressé le 12 août dernier, ce jeune homme a peur. Une angoisse partagée par sa soeur et ses parents qui l’ont soutenu hier lors de la première étape judiciaire.

Deux autres procès doivent avoir lieu dans ce dossier de violences en réunion : un mineur, écroué dans le cadre de l’enquête, sera en effet jugé dans quelques jours et un majeur dans quelques semaines. Hier Omar Yachou, 18 ans était le premier à répondre de sa participation à l’agression. Il reconnaît du bout des lèvres. Alignant quelques mots qu’il ponctue par des "voilà", "ouais", "je regrette".

Devant ses amis qui assistent aux débats en s’amusant, il fait le dos rond. Attendant que l’orage passe. Mais les faits sont là. Effrayants. Le 12 août dernier après la dégradation d’une voiture dans le quartier Saint-Jean, Nicolas Hurlin passe le mot aux voisins. "Rentrez vos voitures, faites attention". Le message ne plaît pas à un groupe de jeunes qui squatte devant le parvis de l’Église.

Nicolas, qui vient de rattraper son chien sorti du jardin, est interpellé. "Batard, connard, sale blanc, sale Français de merde. On va brûler votre maison et celles de vos voisins"… les mots font mal. "Vous appelez les flics vous ne savez pas vous défendre seuls"…

Sa soeur et son amie sont prises à partie. Nicolas les rejoint. Les coups pleuvent. Il est grièvement blessé à l’oeil droit. Il a le visage en sang. Un voisin l’extirpe du groupe et le met à l’abri chez lui. "Quand il s’est réfugié, je suis parti. Voilà" lâche Omar Yachou. Partie civile, Me Tartenson dénonce cette violence gratuite qui s’inscrit dans un "contexte très lourd d’insécurité chronique" teinté "d’agressivité et de haine de l’autre". L’avocat insiste sur le "caractère gratuit" de "l’agression d’une violence inouïe".

Lors de son réquisitoire le vice-procureur Giffault, tout en demandant au tribunal de "prendre garde aux amalgames" souligne qu’il est "du devoir du mécanisme judiciaire d’analyser le contexte. On doit prendre en considération le comportement des agresseurs qui sont des jeunes désoeuvrés qui tiennent des propos haineux. Ce dossier est préoccupant car il en émane un climat malsain" poursuit le représentant du parquet qui trouve "inadmissible" qu’une "partie de la population d’Avignon à certains moments soit en butte à un climat d’insécurité avec le sentiment d’être délaissée face à des jeunes malveillants".

Le tribunal suit les réquisitions et condamne le prévenu à 6 mois de prison avec sursis et mise à l’épreuve avec interdiction de rencontrer les victimes. Il est ordonné une expertise médicale de la victime à qui il est alloué une provision de 2000 euros.

vu sur http://www.laprovence.com/article/region/quartier-saint-jean-a-avignon-chronique-dune-violence-ordinaire

(Merci à DG pour l’info…)

…Agression d’une sexagénaire à Paris XIX: Appel à témoins…

Ca, c’est un bon moyen de riposter face à la délinquance… Aidons les autorités à nous débarrasser de ces déchets de l’humanité.

FDF

01/09/2010

La police judiciaire parisienne a lancé aujourd’hui un appel à témoins après la mystérieuse agression, sans témoins, d’une sexagénaire, mi-août à Paris (XIXème), toujours hospitalisée depuis et muette, a annoncé la police.

Les faits ont eu lieu dans la nuit du 13 au 14 août dernier dans le secteur de la Porte de la Villette, tout près du canal de l’Ourcq. La victime, âgée de 62 ans, a été retrouvée dans la rue "ensanglantée, pieds nus" et "vêtue d’un simple caleçon et d’un tee-shirt". "Elle présentait de multiples lésions laissant penser qu’elle avait été victime d’une agression violente", a précisé la PJ.

Selon la source, elle se trouve depuis à l’hôpital et, choquée et à peine audible, n’a pu fournir aucune explication sur sa présumée agression aux enquêteurs du 2e district de police judiciaire (DPJ). L’enquête de voisinage et dans l’entourage de la sexagénaire, qui est identifiée, n’a rien donné.

Les enquêteurs ont donc lancé un appel à témoins aujourd’hui demandant à "toute personne susceptible d’avoir des renseignements" à cet égard de contacter l’Etat-major de la PJ au 01.45.44.31.82.

vu sur http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/09/01/97001-20100901FILWWW00558-agressionsexagenaire-appel-a-temoin.php

Page suivante »

Thème Rubric. Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 417 autres abonnés